Les blogs
du village
chez Séo and Co

chez Séo and Co

Deguemer mat ! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 186 441
Nombre de commentaires : 1 871
Nombre d'articles : 1 794
Dernière màj le 16/04/2021
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Une recette classique mais réinventée par Hortense et Marta avec beaucoup de saveurs, qui nécessite un assaisonnement précis et une cuisson maîtrisée ! Vous relevez le défi ? Vous avez 2 heures pour faire aussi bien que le joli duo d’apprenties et peut-être vous décrocherez, comme elles, un 14/20 !

pour 4 pers,prépa 30 mns,cuisson 120 mns. 



  • 4 Osso-buco
  • 40 g Farine
  • 1 carotte*
  • 1 oignon*
  • 1 bouquet garni*
  • 4 gousse d’ail*
  • 2 champignons de paris*
  • 50g de lard*
  • Truffe (option)*
  • 50g de langue écarlate (option) *
  • 10 cl vin blanc
  • Fond brun de veau à demi glace
  • 1 kg Fondue de tomate (échalote, tomate, ail, romarin)
  • 5cl madère
  • 400g de spaghettis
  • 120g parmesan
  • 80g Beurre

Gremolata (condiment indispensable à mon gout, il apporte de la puissance et de la fraicheur à tout le plat lors de la dégustation) :

  • 1 orange
  • 1 citron jaune
  • 1 gousse d’ail rose
  • 1 botte de persil plat
  • Huile d’olive de très bonne qualitée
  1. Assaisonner et fariner les osso-bucco et les faire rissoler à l’huile sur les deux faces, ajouter la garniture aromatique (*) tailler en mirepoix et faire suer doucement.
  2. Déglacer avec le vin blanc puis le madère, ajouter le fond brun et la fondue de tomate.
  3. Laisser cuire à couvert au four à 180 degré 2 heures, arroser la viande de temps en temps.
  4. Bien vérifier la cuisson, la viande doit être très fondante.
  5. Réaliser la gremolata :
  6. Au mortier piler l’ail avec le persil plat et l’huile d’olive (type pesto), ajouter les zestes du citron et de l’orange avec une microplane puis assaisonner.
  7. Cuire les spaghettis
  8. Dans une assiette creuse déposer la viande au fond, puis faire un tourbillon avec les spaghettis qui seront préalablement liés au beurre et au parmesan.
  9. Ajouter la sauce à la milanaise
  10. Et déposer des pointes de gremolata joliment sur toute l’assiette. 
  11. et ici tout commence !



C’est une recette classique mais qui demande pas mal de technique selon les propres mots de la cheffe Clothilde . Attention à blanchir le poulet avant sa cuisson et à bien réaliser votre roux blanc pour ne pas que la sauce ait un goût de farine comme celle de
Louis !

pour 4 pers, prépa 30 mns, cuisson 60  mns.


  • 1 poulet fermier
  • 1 citron jaune
  • 4L fond blanc de volaille à glace (très réduit)
  • Garniture aromatique (2 carottes, 2 oignons, 2 clous de girofle, 1 blanc de poireau, 100g de céleri branche, 1 bouquet garni

Pour la sauce suprême :

  • 80g beurre
  • 80g farine
  • 300g crème épaisse
  • 10cl de vin jaune

Pour le riz pilaf :

  • 40g beurre
  • 1 oignon
  • 200g de riz
  • 300g de fond blanc
  • 1 bouquet garni

Le légume :

  • 4 grosses asperges blanches
  1. Habiller le poulet
  2. Blanchir le poulet à l’eau 3 à 5 min à partir de l’ébullition
  3. Préparer la garniture aromatique
  4. Marquer le poulet en cuisson avec le jus du citron et le fond blanc froid et salé. Monter en ébullition, ajouter la garniture aromatique, et laisser cuire à couvert à faible ébullition pendant 45 min (écumer soigneusement régulièrement) bien vérifier la cuisson au niveau des cuisses.
  5. Cuire le roux blanc
  6. Le poulet est cuit, égoutter le et réserver à couvert. Passer le fond de cuisson pour réaliser la sauce.
  7. Réduire de moitié ce jus de cuisson et lier avec le roux blanc
  8. Laisser cuire 10-15 min
  9. Ajouter le vin jaune réduit de moitié et la crème fraiche, rectifier l’assaisonnement.
  10. Cuire le riz pilaf
  11. Éplucher les asperges blanches et cuire à l’anglaise bien salé puis les faire rôtir au beurre. (Louis, épluche mal les asperges, donc laisse de la peau, ce qui est très désagréable à la dégustation)
  12. Étape délicate : enlever délicatement la peau du poulet avant de le napper avec la sauce.
  13. Dresser à l’emporte-pièce le riz dans l’assiette, déposer un morceau de poulet bien nappé de sauce puis l’asperge rôtie en hauteur sur le poulet.
  14. Finition avec une salade d’herbe pour la couleur et le goût. 
  15. et ici tout commence ! 



Vous voulez jouer le même tour que Maxime à vos proches ?
Leur faire déguster sa recette et ne leur dire qu’après coup ce qu’ils ontmangé ?
Voici sa recette des cannelés… à la poudre de sauterelles. Vous allez voir, c’est délicieux !
Et comme disent les spécialistes : on en mangera tous dans dix ans !


pour 4 pers; prépa 20 mns, cuisson 25 mns.



  • 70g farine
  • 150g de fromage de chèvre frais
  • 100g de poudre de sauterelles grillées
  • 40g de beurre demi-sel
  • Herbes fraiches ciselées (persil plat, ciboulette, cerfeuil)
  • 3 œufs
  • 20cl de lait
  • Sel, poivre, piment d’Espelette



  1. Préchauffer le four à 180 degrés
  2. Faire fondre le lait et le beurre et le piment d’Espelette dans une casserole
  3. Mélanger la farine, le sel, le poivre et la poudre de sauterelle grillée
  4. Fouetter le fromage de chèvre pour qu’il soit lisse et ajouter les œufs progressivement
  5. Puis les éléments secs et les herbes ciselées
  6. Finir avec le mélange lait beurre et piment et rectifier l’assaisonnement
  7. Beurrer les moules à cannelés
  8. Couler l’appareil au ¾ des moules et enfourner 20 à 25 min
  9. Démoulez tiède
  10. Pour le petit plus et le dressage, déposer les cannelés encore tiède sur une salade de roquette, puis arroser d’une sauce (maison) au yaourt grec mixer avec le l’ail, du tahini et un jus de citron jaune.
  11. Finissez par la poudre de sauterelle sur toute l’assiette ainsi que des herbes fraiches ciselées.
  12.  et ici tout commence !



  • Le duo Marta & Kelly a une nouvelle fois excellé dans l’épreuve culinaire du jour… enfin surtout Kelly ! Leur recette originale : des œufs pochés au vinaigre balsamique dont vous nous direz des nouvelles. La cheffe Clotilde a succombé même si elle commence à avoir quelques doutes sur l’idée originelle de ce plat. Nous, on ne vous ment pas, c’est bien la recette de 
  • Kelly !
  • pour 1 pers, prépa 10 mns, cuisson 5 mns

  • 1 œuf bien frais et bio
  • 50cl Vinaigre balsamique
  • Vinaigre balsamique blanc
  • 2 Echalotes
  • 1 poireau
  • 10g de Stilton (bleu de Grande Bretagne)
  1. Faire bouillir 2 litres d’eau salée avec le vinaigre balsamique
  2. Emincer finement les échalotes, et faire compoter dans une casserole avec sel/poivre/sucre et un peu de matière grasse à couvert doucement. Lorsque les échalotes sont bien compotées ajouter le vinaigre balsamique blanc et finir la cuisson jusqu’à évaporation du vinaigre
  3. Faire griller deux tronçons de poireau de 1 cm à sec dans une poêle (jusqu’à l’obtention d’une belle coloration, limite brulée) puis mouiller au tiers et couvrir pour finir la cuisson
  4. Tailler en julienne fine le vert du poireau et faire frire à 160 degrés, puis égoutter sur papier absorbant et saler l’ensemble
  5. La cuisson de l’œuf :
  6. Casser l’œuf dans un ramequin, faire un tourbillon avec un fouet dans la casserole avec l’eau et le vinaigre, verser délicatement l’œuf au centre (attention il faut garder une ébullition faible) dès que le tourbillon se referme, à l’aide d’une écumoire rassembler délicatement le blanc de l’œuf vers le jaune pour qu’il fasse une boule
  7. Lorsque le blanc est totalement coagulé débarrasser l’œuf sur papier absorbant
  8. Dans une petite assiette creuse, déposer la compotée d’échalote, puis l’œuf poché, faire un tour de moulin à poivre et quelques grains de fleur de sel.
  9. Puis deux tronçons de poireaux grillés sur le côté de l’œuf
  10. Râper le Stilton sur l’œuf
  11. Finir avec un beau nid de poireau frit
  12. Arroser avec une bonne huile d’olive avant de servir.
  13. et ici tout commence !



Quelques petits amuse-bouche délicieux pour faire patienter vos invités comme les élèves s’en servent
pour calmer l’appétit de leurs clients… surtout quand il y a un gros couac en cuisine !
Ces verrines terre-mer sont aussi parfaites pour un apéro dinatoire. Avis aux amateurs !



pour 4 pers, prépa 10 mns, cuisson 10 mns.


  • 1 oursin
  • 4 tranches très très fines de lard de Colonnata
  • 1 morceau de choux fleur
  • 8 noisettes du Piémont
  • Gingembre confit
  1. Ouvrir l’oursin au ciseau, récupérer les langues délicatement
  2. Cuire le choux fleur à l’anglaise (garder un petit morceau) et mixer finement pour en faire une purée
  3. Déposer dans le fond de la verrine le gingembre confit haché puis la purée de choux fleur
  4. Ajouter une langue d’oursin
  5. Rapper le reste du choux fleur avec une rappe épaisse
  6. Ajouter 1 tranche de lard de Colonnata
  7. Concasser deux noisettes préalablement torréfiées et parsemer les sur la verrine pour finir.
et ici tout commence !



Et vous ? Êtes-vous prêts à relever le défi du tataki de bœuf aux saveurs japonaises ? Voici la recette originale…

pour 4 pers, prépa 25 mns, cuisson 15 mns.



  • 400g Bœuf de Kobé
  • 20g Miso (pate de riz fermentée)
  • 1 Citron vert
  • 1 belle gousse d’ail rose
  • 5 cl Mirin
  • 1 kg Carotte primeur avec ses fanes
  • 10g Gingembre
  • 100g Beurre
  • 30 cl Sauce soja
  • 10g Miel de sapin
  • 2 Oignon cebette
  • 1 Citronnelle bâton
  • 100g de graine d
    • e lin  et 5cl d'huile de lin .


  1. Marinade : mixer, l’ail, la pâte de miso, le jus du citron vert, le mirin, 5cl de sauce soja
  2. Tailler le bœuf en tronçon de 5cm
  3. Faire mariner pendant 1h
  4. Réduction de soja : réduire de moitié la sauce soja avec la citronnelle ciselée finement et le miel puis passer à l’étamine. Tailler la cebette finement et ajouter dans cette réduction, réserver à température ambiante.
  5. Mousseline de carotte : éplucher les carottes, tailler en rondelles, cuire à l’anglaise (bien fondante), mixer le tout bien lisse, et monter avec le beurre et finir avec le gingembre frais râpé à la micro plane, rectifier l’assaisonnement.
  6. Condiment graine de lin grillée : torréfier à sec les graines de lin puis mixer à chaud avec l’huile de lin, assaisonner.
  7. Snacker le bœuf à l’huile d’olive sur chaque face et tailler en lamelles de ½ cm
  8. Mettre au fond de l’assiette la mousseline de carotte
  9. Ajouter la viande au fond de l’assiette comme un carpaccio mais en ligne.
  10. Faire des points de condiments autour puis arroser généreusement de la réduction de soja la viande
  11. Option :
  12. Frire les fanes de carottes et disposer quelques pluches sur l’assiette
et ici tout commence !



Une recette à ne pas prendre à la légère. On parle quand même du dessert signature de Mehdi ! On vous a un peu simplifié la recette mais la gourmandise reste la même. À vos fourneaux pour ne pas décevoir le chef Emmanuel !



pour 8 pers, prépa 90 mns, cuisson 90 mns.



La pâte feuilletée :

  • 15 cl eau froide
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre d’alcool blanc
  • 15 g de fleur de sel
  • 350 g de farine T55
  • 115 g de beurre sec, fondu et refroidi
  • 375 g de beurre de tourage
  • 150 g de farine T45

Le caramel :

  • 200 g de sucre en poudre
  • 60 g de beurre demi-sel

La tarte :

  • 10 pommes Pink Lady
  • 30 g de beurre fondu

La chantilly :

    • 10 cl de crème fraîche bien froide
    • 50 g de noisettes
 
  1. La détrempe :
  2. Dans un cul de poule dissoudre le sel dans l’eau et le vinaigre. Dans la cuve du robot, verser la farine tamisée. Activer le robot avec l’embout feuille, verser l’eau salée vinaigrée lentement puis le beurre fondu refroidi. Travailler à petite vitesse jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène. Donner à la pâte une forme rectangulaire et la laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.
  3. Le beurre manié :
  4. Dans la cuve du robot, déposer le beurre en cubes, verser la farine. Activer le robot avec l’embout feuille à petite vitesse, jusqu’à ce que la farine soit complètement absorbée par le beurre. Donner au beurre fariné une forme rectangulaire et le laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.
  5. Le tourage :
  6. Fleurer le plan de travail. Étaler la détrempe, en gardant sa forme rectangulaire Étaler le beurre manié de manière à ce qu’il soit 2 fois plus grand que la détrempe. Poser la détrempe au milieu du beurre manié. Plier la moitié supérieure du beurre manié puis la moitié inférieure afin d’enfermer entièrement la détrempe.
  7. Le caramel :
  8. Dans une casserole, faire fondre le sucre jusqu’à l’obtention d’un caramel doré. Hors du feu ajouter le beurre coupé en morceaux et mélanger énergiquement à l’aide d’un fouet. Couler le tout dans un moule anti-adhésif – vous pouvez ici choisir un moule de 18 cm ou 4 petits moules haut pour faire des tartelettes.
  9. La tarte :
  10. Préchauffer le four à 160°C. Couper les pommes en longues lamelles à l’aide d’un coupe lanière. Les enrouler en serrant bien, sur une feuille de cuisson, pour obtenir un rouleau de la taille du moule.
  11. Placer le tout dans le moule, sur le caramel, verser le beurre fondu sur le dessus. Enfourner pendant 1 heure. Découper un disque de pâte à la taille du moule, le piquer. Sortir les pommes du four et les écraser délicatement à l’aide d’un moule plus petit. Monter le four à 240°C. Couvrir les pommes avec l’abaisse de feuilletage et laisser cuire 15 minutes.
  12. La chantilly :
  13. Sur une plaque de cuisson, déposer les noisettes Les torréfier 15 minutes au four à 150°C. Les mixer.
  14. Battre la crème environ 2 minutes. Ajouter le sucre glace et battre de nouveau jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme. Incorporer les noisettes mixées. Placer immédiatement votre chantilly au frais, la sortir juste au moment de servir.
et c'est ici que tout commence !



mousseline.......sauce

 13/04/2021
Une recette que Marta a menée à bien – il faut l’avouer – grâce au don de Kelly pour la cuisine ! Avec sa légèreté et son onctuosité, la sauce mousseline sera parfaite pour accompagner les premières asperges de la saison. Il n’y a plus qu’à…

pour 1 pers, prépa 15 mns, cuisson 15 mns

Base sauce hollandaise:

  • 200 g beurre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 0.5 citron
  • sel et poivre

Pour la sauce mousseline :

  • 7 cl crème
  1. Il vous faudra dans un premier temps réaliser une sauce hollandaise :
  2. Presser le jus du citron, réserver. Couper le beurre en dés.
  3. Fouetter sans cesse les jaunes d’œufs avec 2 cuillerées à soupe d’eau froide.
  4. Placer dans un bain marie chaud et fouetter jusqu’à l’obtention d’une crème mousseuse et légère.
  5. Astuce : le bain marie va permettre une cuisson plus douce et plus homogène, la cuisson ne devant dépasser les 65°C. Il est possible de réaliser cette recette sans bain marie : afin de réussir l’émulsion il est important d’augmenter graduellement la température, la sauce deviendra onctueuse après 8/10 minutes de mélange constant en frottant bien le fond de la casserole
  6. Ajouter alors le beurre en morceaux en plusieurs fois, en fouettant bien à chaque fois.
  7. Astuce : il est possible ici d’ajouter du beurre clarifié plutôt qu’en morceaux auquel cas l’opération se fera en dehors du feu en fouettant en versant de manière régulière un filet de beurre – comme pour monter une mayonnaise.
  8. Saler, poivrer et incorporer le jus du citron.
  9. À cette sauce hollandaise : ajouter 7 cl de crème fouettée en chantilly.
  10. Le petit plus : Ajouter un pistil de safran après avoir ajouté le beurre. 

  11. et ici tout commence !



Pastilla .....dessert

 03/03/2021
Les meilleures recettes sont celles qui réveillent nos souvenirs d’enfance. C’est le cas pour Mehdi qui, en fermant les yeux, se rappelle la pastilla aux amandes de sa tante et son fumet enchanteur !
Un voyage au Maroc qu’on vous propose avec cette recette de pastilla, que vous pouvez agrémenter comme Mehdi d’un zeste d’orange.


pour 6 pers, prépa 20 mns,cuisson 10 mns.


  • 5 feuilles de brick
  • 100 g d’amandes mondées
  • 20 cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  • 25 g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à café de cannelle
  • Huile de friture
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 jaune d’œuf




  1. Concasser les amandes grossièrement, mélanger avec 1/4 du sucre et la cannelle.
  2. Faire frire les feuilles de brick dans l’huile chaude et les laisser égoutter.
  3. Mélanger le jaune d’œuf et la maïzena et les faire diluer dans le lait.
  4. Mettre sur feu moyen et ajouter le reste du sucre et le sucre vanillé. Remuer de temps en temps et retirer dès que la préparation commence à s’épaissir.
  5. Disposer 1 feuille de brick et la saupoudrer du mélange à base d’amandes et de la préparation au lait.
  6. Faire plusieurs couches en répétant l’opération.
  7. Servir aussitôt.
  8. et ici tout commence !



Un dessert classique dont la recette est tout droit sortie du livre des leçons de pâtisserie de Noémie. Louane et sa sœur ont trouvé l’antisèche pour réaliser à la perfection leur forêt noire. On fait passer la recette même si dans notre cas, ce n’est pas de la triche !

Pour 12 pers, prépa 90 mns, cuisson 40 mns.


  • 8 œufs
  • 400 g de sucre
  • 200 g de farine
  • 2 cuillères à soupe de cacao non sucré

Pour la crème chantilly :

  • 1 l de crème fleurette
  • 4 paquets de fixe chantilly
  • 4 paquets de sucre vanillé
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • 500 g de framboises surgelées
  • 1 petit verre de schnaps framboise
  • 100 g de chocolat noir pour les copeaux
  1. Commencez par les copeaux (J-2).
  2. Faites fondre le chocolat, versez-le sur une plaque de marbre. Laissez refroidir puis râpez avec un couteau à grande lame, du plus loin vers vous, faites ainsi les copeaux que vous réservez dans une boîte au frais.
  3. Le biscuit (J-2).
  4. Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6).
  5. Fouettez 8 jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à doublement de la masse.
  6. Battez les 8 blancs en neige ferme avec 1 pincée de sel.
  7. Important : ajoutez alors 1/4 des blancs au mélange jaune-sucre et 1 cuillère à soupe d’eau.
  8. Battez à nouveau 10 minutes ensemble au batteur électrique le mélange jaunes-sucre et le 1/4 de blanc en neige.
  9. Et là seulement, ajoutez la farine tamisée ainsi que le cacao,
  10. puis incorporez délicatement le reste des blancs en neige.
  11. Beurrez grassement un moule à biscuit de 28 cm à fond amovible, versez-y la masse.
  12. Faîtes cuire au four entre 150°C et 200°C (thermostat 5-7) pendant 40 min.
  13. La chantilly (J-1).
  14. Sortez la crème du réfrigérateur au moment de la battre, après quelques minutes ajoutez le fixateur mélangé aux sucres et continuez à battre jusqu’à consistance ferme.
  15. Réservez la chantilly au frais.
  16. Montage du gâteau (J-1).
  17. Coupez le biscuit dans la hauteur en 3 si possible, sinon en deux,
  18. avec un couteau à grande lame fine.
  19. Posez la base sur un carton de la taille du gâteau, mettez quelques gouttes d’eau de vie de framboise ou de kirsch. Tartinez de crème chantilly sur 1 cm environ puis piquez les framboises encore congelées dans la crème.
  20. Posez la deuxième partie de biscuit et recommencez.
  21. Éventuellement la troisième partie de même.
  22. Gardez la moitié de la chantilly pour enrober tout le biscuit et servez-vous-en pour égaliser et boucher les « trous «
  23. Décorez avec des copeaux de chocolat et des framboises, gardez la vosgienne au frais jusqu’au moment de servir.
  24. et ici tout commence !



Une recette exigeante mais délicieuse ! Marta s’est cassé les dents dessus durant le cours de la cheffe Claire mais avec l’aide de Kelly, elle va transformer ensuite l’essai pour en faire la « top recette » de cette semaine. À vous maintenant de prendre exemple sur notre duo et de régaler vos convives !

pour 4 pers, prépa  30 mns, cuisson 30 mns .


  • 4 cailles
  • 1 petite boîte de Foie gras ou de mousse de foie gras (120 g environ)
  • 250 g de pruneau d’Agen
  • 150 g de poitrine de porc maigre
  • 2 oignons
  • 1 branche de céleri
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 1 orange non traitée
  • 10 g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
  • 1 thym
  • 1 feuille de laurier
  • Poivre
  • Sel
  1. Divisez le foie gras en quatre parts égales.
  2. Salez et poivrez l’intérieur des cailles, puis glissez-y un morceau de foie gras.
  3. Bien les ficeler avec une ficelle de cuisine.
  4. Mettez les pruneaux dans une petite casserole avec le vin blanc. Portez doucement à ébullition, puis éteignez le feu et couvrez. Laissez gonfler les pruneaux.
  5. Découpez la poitrine en petits lardons.
  6. Pelez et émincez finement les oignons. Pelez la branche de céleri avec un couteau économe pour en ôter les fils. Coupez-la en petits bâtonnets.
  7. Prélevez le zeste de l’orange. Plongez-le 1 mn dans l’eau bouillante, égouttez-le, rafraîchissez-le et découpez-le en filaments très fins.
  8. Dans une cocotte, faites chauffer le beurre et l’huile et faites dorer les cailles à feu vif.
  9. Quand elles sont bien dorées, sortez-les de la cocotte et réservez-les sur une assiette.
  10. A leur place, faites dorer les lardons. Retirez-les, puis faites fondre les oignons et le céleri.
  11. Grattez bien le fond de la cocotte avec une cuillère en bois pour détacher les sucs de cuisson.
  12. Remettez cailles et lardons dans la cocotte. Ajoutez le zeste d’orange, les pruneaux et leur jus, le thym et le laurier. Salez et poivrez.
  13. Couvrez et laissez cuire 20 mn.
  14. Au moment de servir, déposez les cailles et les pruneaux dans un plat de service chaud.
  15. Faites bouillir sur feu vif le jus restant dans la cocotte pour l’épaissir. Nappez-en les cailles, servez aussitôt.


et ici tout commence !


Après la catastrophe totale de son premier essai qui a fini dans la poubelle d'Emmanuel, Mehdi est revenu à une recette du baba au rhum beaucoup plus classique… mais pas moins délicieuse !
Il vous la livre en exclusivité…


pour 1  pers , prépa 20  mns, cuisson 25 mns.


  • 120 g de farine
  • 50 g de beurre
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 cuillères à soupe de lait
  • 3 œufs
  • s250 ml d’eau
  • 250 ml de sirop de sucre de canne
  • 10 cl de rhum
  1. Faire préchauffer le four thermostat 6 (180°C).
    Travailler au fouet les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  2. Ajouter le lait chaud,
  3. le beurre fondu,
  4. la farine et la levure.
  5. Battre les blancs en neige ferme.
  6. Mélanger les délicatement à la pâte.
  7. Verser la pâte dans un moule en couronne préalablement beurré ou dans des moules individuels. Enfourner et laisser cuire 25 min puis démouler aussitôt.
  8. Faire le sirop chaud avec l’eau, le sirop de sucre de canne et le rhum
  9. et en arroser le baba jusqu’à complète absorption.
  10. Servir frais avec une salade de fruits ou/et de la chantilly.
  11. Et ici tout commence !



Kelly n’arrête plus de nous épater ! La fille de Laëtitia a un don certain pour la cuisine et aujourd’hui, c’est sa recette de la bouillabaisse qui n’a pas fini de vous régaler ! Son conseil : pimentez-la de quelques pincées de piment d’Espelette ! Elle sera ainsi parfaitement relevée pour vos invités.

pour 4 pers, prépa 180 mns,cuisson 120 mns.


1 kg de poisson de roche de Méditerranée (girelles, une tête de congre, rascasses, roucaous, gobis…)

5 crabes

2 tomates

1 oignon

2 gousses d’ail

2 branches de fenouil

2 feuilles de laurier

1.5 l d’eau

Huile

  1. La veille préparer la soupe de roche :
  2. Faire revenir avec un peu d’huile les oignons et l’ail dans une cocotte puis les poissons entiers (pas besoin de les nettoyer ni de les vider). Ajouter les tomates coupées en morceaux, le laurier, le fenouil, saler et poivrer et recouvrir d’eau.
  3. Laisser cuire environ 1 heure à feu doux à moyen. 
  4. Mixer le tout.
  5. Passer dans un presse purée puis dans une passoire plusieurs fois afin d’enlever le maximum d’arêtes. Attention ne pas passer dans un chinois trop fin car il faut garder les sucs de la soupe qui doit rester assez épaisse.
  6. La veille au soir : préparer la marinade.
  7. Dans une autre cocotte disposer les poissons nettoyés et écaillés.
  8. Verser un filet d’huile d’olive, salez poivrez. Couper les tomates, les oignons, l’ail et les pomme de terre en rondelles ou en dés. Mettre tout ceci sur les poissons et saupoudrer de safran. Ajouter le laurier et le fenouil et laisser le tout mariner toute la nuit au frais (au moins 6 heures).
  9. Le jour J : Faire cuire les poissons.
  10. Faire bouillir un des deux fond de soupe et mettre à cuire les pommes de terre.
  11. Faire bouillir l’autre fond de soupe et mettre à cuire les poissons un à un en les enlevant dès qu’ils sont cuits pour faire cuire les suivants. L’idéal serait d’avoir un panier pour les tremper et les ressortir sans les abimer. Bien surveiller car le poisson cuit assez vite.
  12. Conserver en fin de cuisson les poissons au chaud dans la soupe.
  13. Servir la soupe avec les croutons et la rouille (mayonnaise avec du piment et du safran) disposer les poissons dans un plat avec les pomme de terre et servir. 
  14. et ici tout commence !



  • de bonne bouchées goût pizza !
  • pour 24pers, prépa 15mns, cuisson 25 mns.
  • .95 g de farine
  • .3/4 c à c de  levure chimique 
  • .180 ml de lait
  • .1 oeuf légèrement battu
    • .120 g de mozzarella râpé 
    • .120 g  pepperoni, coupé en dés
    • .125 ml de sauce marinara (lien ci-dessous)👇
.2 c à s de basilic frais émincés ainsi que 1 c à c d'origan

sauce marinara :
http://www.certiferme.com/blog/article-632-144364-normale-sauce-marinara.html
  • Préchauffer le four à 190 C .

 
  • Graisser un moule à mini-muffins de 24 empreintes. 

  • Réserver.

  • Dans un grand bol, combiner la farine,

    la levure et l'origan facultatif
  • Incorporer la mozzarella et le pepperoni.

  • Fouetter le lait et l'oeuf puis incorporer la préparation au

    mélange sec.
  • Laisser reposer 10 minutes.

  • Répartir la préparation dans les mini-muffins puis 

    enfourner pour 20 à 25 minutes.
  • Réchauffer la sauce marinara, puis incorporer 1/2

    1  la cuillère à soupe de basilic.
  • Parsemer le reste de basilic sur les bouchées.

  • Servir les bouchées avec la sauce marinara 

  • bonne trempette !



Le smoothie est une boisson onctueuse, réalisée en mixant des fruits et légumes entiers. De nombreuses variantes existent. Certaines recettes recommandent d'utiliser exclusivement des fruits et légumes frais ou surgelés. Mais le smoothie peut aussi contenir du lait, du yaourt ou encore de la glace pilée. Il est également possible d'y ajouter des ingrédients comme du chocolat ou des noix.

pour 1 pers, prépa 5 mns, cuisson 0.



  • 1 pomme
  •  
  • 1 cuillère à café de miel
  •  
  • 1/2 verre de lait (ou un 1/2 yaourt type brassé )
  •  
  • 1 glaçons (facultatif)
  1. .Mixer pendant 5 minute les ingrédients.
  2. .Il est possible de rajouter des glaçons.
  3. Se boit frais. Pour redonner la pêche ! 



Une recette très facile et pas prise de tête.
pour 6 pers, prépa 10 mns, cuisson 60 mns .


  • 1 dinde
  • 1 branche de thym
  •    oignons
  • 1 bouillon cube volaille
  •   Sel
  1. Mettre dans un plat allant au four, le rôti de dinde, éplucher les oignons, les couper en morceaux et les répartir autour du rôti. Rajouter une ou deux branches de thym.
  2. Enfourner pendant 1h à thermostat 6 (180°C). Pour éviter que ça ne sèche, surtout couvrir d'un aluminium ou faire cuire dans une cocotte en verre.
  3. A mi-cuisson, mettre le bouillon cube dilué dans un verre d'eau chaude et saler le rôti.
  4. Vous pouvez le servir chaud avec des endives, des marrons pommes rissolées,purée de pommee de terre à l'ail confit, pleurotes sautées,
    gratin dauphinois ou le servir froid accompagné de salade.
Pour les fêtes, vous pouvez ajouter de l'armagnac.




 




La cuisine en remède contre l’oubli …
Souleymane a fait ce choix-là pour aider Valérie, sa mère amnésique, à retrouver la mémoire.
Est-ce que son tagine va faire effet ?

En tout cas, nous donnons la recette pour régaler vos papilles !

pour 4 pers, prépa 30 mns, cuisson 60 mns.

  • 1 kg d’agneau (collier, côte désossée…)
  • 500 g d’oignon grelots
  • 100 g de miel liquide
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 pincée de safran en filaments
  • 2 cuillères d’huile d’olive
  • 1 poignée d’amandes mondées (facultatif)
  • 2 poignées de raisins secs (facultatif)
  • Poivre
  • Sel
  1. Découpez la viande en gros cubes. Pelez les oignons grelots (faites-les tremper dans un bol d’eau froide 20 minutes avant pour les peler plus facilement).
  2. Faites chauffer l’huile dans un plat à tagine ou une cocotte allant au four et sur le feu. Faites-y dorer les morceaux de viande avec 2 oignons.
  3. Ajoutez les raisins si vous en avez, le miel, le gingembre, la cannelle et le safran. Salez, poivrez.
  4. Remuez et couvrez d’eau. Couvrez et laissez mijoter 1 h environ à feu doux.
  5. Retirez la viande et réservez-la.
  6. Faites réduire le jus de cuisson aux trois quarts, puis remettez la viande. Ajoutez les oignons restants et couvrez.
  7. Glissez au four à 200°C (thermostat 6-7) et laissez cuire 45 min.
  8. Au moment de servir, parsemez d’amandes grillées à sec. Accompagnez de semoule de couscous ou de pommes de terre (que l’on peut ajouter dans le plat avant d’enfourner). 
  9. et ici tout commence !



Vous manquez d’idées pour cuisiner vos poireaux ?
Découvrez nos 3 inspirations recettes autour de ce légume de saison 👇

Tarte aux poireaux
Soupe aux poireaux 
Pâtes aux poireaux 








Bolognaise de Kelly

 20/02/2021
L’astuce du petit génie des fourneaux pour réussir sa bolognaise :
déglacer les carottes, navets (celeri)  et oignons avec une touche de vinaigre balsamique pour donner un petit goût sucré aux légumes.

Pour 4 pers, prépa 15 mns; cuisson 60 mns.


  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 carottes
  • 1 navet (celeri)
  • 400 g de boeuf haché
  • 1 petite boîte de champignon entiers
  • 20 cl de vin blanc
  • 1 bocal de tomates pelées (environ 720 g) avec son jus
  • 1 petite boîte de double concentré de tomates (environ 70 g)
  • 4 pincées de sucre en poudre
  • Poivre
  • Sel
  • Herbes de Provence
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 cube de boeuf dissout dans 20 cl d’eau chaude


  1. La cuisson se fait dans une sauteuse. Faire revenir dans de l’huile d’olive chaude l’oignon et les 2 gousses d’ail grossièrement hachés, à petit feu pour ne pas qu’ils brûlent. Mélanger souvent.
  2. Quand les oignons ont blondis, rajouter les carottes et le navet coupés en petits dés et cuire à feu moyen 5 min tout en mélangeant souvent.
  3. Ajouter 400 g de bœuf haché et cuire en mélangeant souvent, jusqu’à ce que la viande soit un peu cuite.
  4. Ajouter les champignons et mélanger.
  5. Ajouter le vin et laisser mijoter à feu moyen jusqu’à ce que le vin se soit presque entièrement évaporé.
  6. Ajouter le bocal de tomates et la boîte de concentré et mélanger. Baisser le feu.
  7. Ajouter 4 pincées de sucre en poudre, sel et poivre (attention, pas de trop, il vaut mieux en rajouter par la suite), éventuelles herbes de Provence et feuilles de laurier.
  8. Mélanger puis laisser cuire 45 min à 1h environ, jusqu’à ce que le jus des tomates pelées soit pratiquement disparu. Mélanger de temps en temps pendant la cuisson et surtout ne pas couvrir d’un couvercle.
  9. Ôter les feuilles de laurier et servez 
  10. et ici tout commence !



Aigre douce....sauce

 20/02/2021
Une petite virée en Asie pour le cours du jour de Clothilde Armand avec la préparation d’une sauce aigre-douce ! À servir en entrée pour accompagner des nems par exemple ou en plat principal pour pimenter vos morceaux de poulets, vous n’aurez que l’embarras du choix 

pour 5 pers, prépa 5 mns, cuisson 0.


  • 250 ml de coulis de tomate (ou une boîte de tomates pelées que vous mixez en coulis)
  • 6 cuillères à soupe de sucre fin
  • 1 petite boîte d’ananas en morceaux avec jus, si vous ne voulez pas de fruits dans la sauce ou que vous n’avez pas d’ananas en boîte sous la main vous pouvez remplacer le jus d’ananas par plus de sucre fin
  • 6 cuillères à soupe de vinaigre
  • 1 cuillère à soupe de manioc ou de Maïzena
  • 1 cuillère à soupe de sauce d’huître (vendu en supermarché ou magasins chinois)
  • Poivre selon le goût
  • Sel
  1. Mettre le coulis dans un plat, mélanger avec le sucre, le vinaigre, le manioc et la sauce d’huître.
  2. Ajouter les morceaux d’ananas coupés en dés ainsi que le jus de la boîte.
  3. Assaisonnez de sel ou poivre si vous voulez ; personnellement j’aime que la sauce soit bien sucrée et je n’ajoute rien.
  4. Vous pouvez la servir froide sur le côté ou chaude ou mélangée dans un plat asiatique, c’est selon l’envie.
  5.  et ici tout commence !



Le sabayon est délicieux tel quel, tout simple. Mais il est aussi délicieux lorsqu'il accompagne un gratin de fruits. Pêches, abricots, fruits rouges s'accordent à merveille avec cette bonne crème. Pour cela, disposez vos fruits dans un plat allant au four, puis versez votre crème par-dessus. Passez ensuite sous le gril du four pendant 1 à 2 min. Il fera l'unanimité !

Pour 4 pers, prépa 10 mns, cuisson 10 mns.


  • 4 jaunes d’oeuf
  • 75 g de sucre blanc
  • 25 cl de crème liquide légère
  • Grand-marnier (ou Cointreau)
  1. Battre au fouet les jaunes (à température ambiante, c’est mieux) avec le sucre sur feu moyen.
  2. Ajouter la crème fraîche et mettre sur feu vif en battant sans cesse.
  3. Au bout de 6-8 min, le mélange devient mousseux et prend de la consistance.
  4. Ajouter alors l’alcool et laisser cuire 2 min.
  5. C’est prêt !
  6. et ici tout commence !



Selon vos goûts, vous pouvez ajuster la recette d’Enzo avec du chocolat blanc ou du chocolat noir. Nul doute qu’avec ce dôme, vous allez mettre des paillettes dans la vie de vos invités… et vous pouvez même y glisser une bague de fiançailles comme Enzo l’a fait à Anaïs. Succès garanti !

pour 6 pers, prépa 20 mns, cuisson 0.


  • 6 palets bretons
  • 18 framboises
  • 250g de crème à 35%
  • 100g de chocolat (blanc ou noir)
  • 50g de lait
  • 10g de sucre
  • 10g de maïzena
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 feuille de gélatine



  1. Mettre la feuille de gélatine à tremper dans l’eau froide.
  2. Faire fondre le chocolat au bain-marie.
  3. Mélanger le jaune d’œuf, le sucre et la Maïzena.
  4. Pour faire la crème pâtissière : faire frémir le lait, et incorporer le mélange : jaune-sucre-Maïzena. Faire cuire le tout 2 minutes. Le mélange obtenu doit être épais.
  5. Verser la crème pâtissière sur le chocolat et ajouter la gélatine égouttée. Laisser refroidir à température ambiante.
  6. Monter la crème en chantilly. L’incorporer à la crème pâtissière.
  7. Répartir la mousse dans un moule à dôme en silicone, placer 3 framboises au milieu de chaque dôme, bien lisser le tout.
  8. Placer le moule 1 heure ou plus au congélateur. Ce sera plus facile à démouler sur le sablé breton.
  9. Pour finir… Accompagner ce dessert d’un coulis de framboise
et tout commence !



Une recette sortie du carnet de notre pâtissier émérite !
L’astuce d'Emmanuelle :
ne surtout pas rajouter d’eau une fois le caramel formé, sinon vous aurez l’impression de « bouffer du plâtre » comme il dit si subtilement .
La leçon est bien retenue !

pour 8 pers,prépa 10 mns, cuisson 10 mns.



  • 125g d’amandes
  • 250g de sucre en poudre
  • 8 cuillères à soupe d’eau
  • 4 cuillères à café de vinaigre
  1. Dans une casserole mettre le sucre l’eau et le vinaigre ; faire cuire le tout à feu vif (pour que ça mousse). 
  2. Attendre que cela se transforme en caramel. 
  3. Quand le caramel et prêt y jeter les amandes effilées. 
  4. Mélanger le tout et mettre sur un plat huilé, faire une belle plaque lisse et attendre que cela refroidisse. 
  5. Casser des morceaux.
  6. et ici tout commence ,Déguster !



Faire ses propres raviolis, c’est long… mais largement compensé par le goût !
Célia a tout déchiré sur cette épreuve avec une recette de raviolis aux champignons dont vous nous direz des nouvelles !

 pour 4 pers, prépa 120 mns,cuisson 30 mns.


  • Pour la pâte à raviole :

4 œufs

400g farine

Sel

Poivre

Piment

  • Pour la farce à raviole :

400g de champignon de Paris

20g de cèpes séchés (ou autre type de champignons)

200g de lardons

1 gousse d’ail

Crème liquide

1 citron

Ciboulette

Persil

Poivre

Sel

Muscade

Piment d’Espelette

2 cuillères à soupe de parmesan râpé

  • Pour la sauce :

2L de crème liquide

4 cuillères à soupe de parmesan râpé



  1. Faire ses propres ravioles c’est super long mais largement compensé par le goût ! Essayez de trouver des moments dans la journée pour faire les étapes de préparation et vous gagnerez en organisation.
  2. Étape 1 : S’attaquer d’abord à la pâte à raviole (15 min de préparation, 1h de repos)
  3. Dans un bol, verser toute la farine et y faire un puits. Battre les œufs dans un autre bol.
  4. Verser les œufs battus dans le puits et incorporer la farine dans le mélange petit à petit à l’aide d’une fourchette en partant des bords.
  5. Assaisonner la pâte avec du sel, du poivre et un tout petit peu de piment.
  6. Continuer à incorporer la farine jusqu’à ce que la pâte soit d’une texture friable (petits grumeaux);
  7. Sortir la pâte du bol et la pétrir pendant 5 à 8 minutes. Ne pas hésiter à rajouter de la farine si elle devient collante.
  8. Une fois pétrie, laisser reposer la pâte au frigo pendant 1h.
  9. Étape 2 : la farce des raviole (10 min préparation, 15 min cuisson)
  10. Réhydrater les cèpes dans une casserole chauffante pendant 15 min à partir du moment d’ébullition (assaisonner l’eau comme vous voulez).
  11. Hacher grossièrement les champignons de Paris.
  12. Hacher finement le persil, la ciboulette et les échalotes et la gousse d’ail.
  13. Dans une poêle, faire revenir les échalotes dans de l’huile d’olive puis y ajouter les champignons de Paris. Faire revenir et y ajouter la gousse d’ail. Continuer jusqu’à ce que les champignons ne rendent plus d’eau.
  14. Dans une autre poêle, faire revenir les lardons jusqu’à ce qu’ils soient bien bruns. Hacher les cèpes réhydratés après les avoir bien égouttées. Hacher les lardons.
  15. Dans un bol, ajouter le mélange champignons de Paris, les cèpes et les lardons et mélanger. Y ajouter un peu de crème pour lier le tout. Râper un chouia de zeste de citron. Assaisonner avec le sel, le poivre, le persil, la ciboulette et y incorporer un chouia de noix de muscade et 2 belles cuillères à soupe de parmesan râpé. Réserver le mélange 30 min au frais.
  16. Étape 3: la fabrication des ravioles (1h de préparation en tout)
  17. Bien étaler la pâte pour qu’elle soit la plus fine possible (2 mm max). Si vous êtes munis d’une machine à pâtes, vous gagnerez un temps fou !
  18. Couper des disques de 10 cm de diamètre ou plus, à l’aide d’un verre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte (il faut un nombre pair). Il faut compter 6 à 9 ravioles par personne et en fonction de l’appétit.
  19. Ajouter une cuillère à café de farce au milieu d’un disque.
  20. Tremper son petit doigt d’eau et faire le tour du disque de raviole afin que la partie externe à la farce puisse se coller au disque supérieur plus facilement.
  21. Poser le deuxième disque de raviole au-dessus de la farce et appuyer délicatement avec les doigts sur les bords autour de la raviole en faisant attention de bien sortir l’air de la poche de raviole.
  22. Répéter jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farce.
  23. En fonction de l’épaisseur de la pâte à raviole, faire cuire dans de l’eau bouillante salée avec un filet d’huile d’olive pendant 4 à 8 min.
  24. Pour la sauce (5 min) :
  25. Faire chauffer à feu très doux la crème dans une casserole et la battre à l’aide d’un fouet.
  26. Incorporer petit à petit le parmesan tout en fouettant.
  27. Arrêter la cuisson dès que la crème est épaisse. Saler, poivrer
  28. Vous venez de faire vos propres ravioles maison ! Bravo ! N’hésitez pas à décliner cette recette en fonction de vos envies !
  29. et ici tout commence !



  • Une réconfortante recette en cet hiver !
  • pour 4 PERS, prépa 10 mns, cuisson 15 mns.
    • 8 saucisses italiennes douces ou piquantes
    • 2 gros oignons
    • 4 petites courgettes
    • fenouil
    • 1 cuillère(s) à soupe (0,5 fl oz) d'huile
    • 800 g (28,22 oz) de tomate
    • 100 g (3,53 oz) d'olives noires dénoyautées
    • quelques feuilles de basilic et  
      • 2 c à s de mélange d'épices italienne
        • sel /poivre si vous le souhaitez .
  • -Piquer les saucisses. Peler et émincer les oignons.

  •  Rincer, sécher et couper les courgettes et le fenouil 

  • en fines tranches. Hacher les tomates.

 

  • -Dans une poêle, faire chauffer l’huile et dorer les 

  • saucisses. Retirer les saucisses et faire revenir les 

  • oignons jusqu’à légère coloration. Ajouter les

  •  rondelles de courgettes et les tomates. Saler et poivrer. 

  • Porter à ébullition.

  • -Remettre les saucisses dans la poêle et laisser mijoter

  •  à feu doux pendant 15minutes. Ajouter les olives

  •  5mns avant la fin de la cuisson.melanger 2 c a s 

  • du mélange d'épices italienne .

  •  Parsemer de feuilles de basilic et servir.

  • bon ragoût !





aromatiques et épices qui, ensemble, transforment vos plats les plus classiques en recettes savoureuses aux saveurs de l’Italie. l'essayer c'est l'adopter !

En plus de servir d’épices à spaghettis, ce mélange d’épices italien peut également être utilisé en cuisine française et notamment pour les recettes méditerranéennes et provençales, vos soupes ou vos salades.


2 c à s de basilic
2 cà s de thym
2 c à s de paprika
2c à d'origan

bien melanger la quantité souhaité des aromates et épices dans un bol 

concerver dans un moulin ou un pot hermetique dans votre placard de cuisine ou sur une étagère à épices.


bon tour de moulin !




sauce marinara

 10/02/2021
Ses nombreuses variations peuvent inclure l'ajout de câpres, d'olives, d'épices ou de vin.


pour 6 pers, prépa 10mns, cuisson 40 mns.


Couper et dégermer les gousses d'ail. Dans une casserole faire revenir l'ail dans l'huile d'olive. Lorsque l'ail est bien doré, verser la boîte de tomates. Ajouter tout le reste des ingrédients et laisser mijoter pendant 40-50 minutes à feu doux. Remuer de temps en temps.


Vous pouvez tripler les doses afin de les congeler par la suite.

Cette sauce marinara peut facilement s’accommoder avec des pâtes, ou pour le fond d'une pizza ou encore un plat de gratin. Vous pouvez également l'utiliser comme sauce tomates pour vos boulettes ou en faire un bon sandwich aux oeufs 

sandwich italien aux oeufs.... casse croute, plat oeuf,




Ce sandwich aux œufs peut être préparé avec différents pains, différents fromages et différentes vinaigrettes ou une sauce marinara (sauce tomate italienne) !
sauce marinara 
Prêt en moins de 15 minutes.



pour 4 pers,prépa 10 mns, cuisson 5 mns.


  • 4 tranches Pain de mie
  • 4 Oeufs durs
  • 1 C.à c. d'estragon
  • 1 C.à c. de persil
  • 2 C.à s. de fromage blanc
  • 2 C.à c. de moutarde douce
  • Sel
  • Poivre
  1. Dans un bol, mélanger le fromage blanc et la moutarde puis réserver.
  2. Écraser à la fourchette les œufs durs puis les mélanger au persil et à l'estragon.
  3. Saler, poivrer et mélanger à la sauce à base de fromage blanc.
  4. Faire griller les tranches de pain puis les couper en deux.
  5. Tartiner la préparation à base d’œufs la moitié des tranches puis les refermer avec les autres moitiés.
  6. Servir.



Ce grand classique de la gastronomie française est très facile à préparer. N'hésitez pas à le déguster bien chaud les soirs d'hiver.


pour 4 pers,

1.5 cube de bouillon de boeuf

600g d'oignons

2 c à s de farine

20cl de vin blanc sec

1 bouquet garni

4 tranches de pain de campagnes

120g de gruyère rapé

40 de beurre

sel

poivre

    1. Porter à ébullition 1 litre d'eau. Quand elle bout, ajouter le cube et demi de bouillon et remuer pour le diluer. 
    2. Éplucher et émincer les oignons. Dans un faitout, faire fondre le beurre. Puis ajouter les oignons. Les faire revenir 10 minutes environ jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. (Mélanger régulièremen).
    3. Saupoudrer les oignons de farine et mélanger sans cesse à feu moyen jusqu'à coloration. Ajouter ensuite le bouillon, le vin et le bouquet garni (vous pouvez utiliser du bouquet garni déshydraté, dans cas 1 cuillère à café suffit). Saler et poivrer et laisser cuire 25 minutes environ avec un couvercle et à feu doux.
 
  1. Pour finir
    Préchauffer le four à 240°C, thermostat 8. A la fin de la cuisson du faitout, retirer le bouquet garni et verser la soupe dans 4 bols pouvant aller au four. Déposer 1 à 2 tranches de pain (en fonction de la taille) par bol sur le dessus de la soupe. Parsemer de gruyère râpé et mettre au four 7 à 8 minutes.
  2.  Servir aussitôt.



une soupe d'été d'ordinaire que j'aime manger froide !

  • 700 g tomates allongées, olivettes ou petites coeur de boeuf
  • huile d'olive vierge extra
  • origan
  • sucre
  • sel
  • poivre
  • 20 feuilles basilic ou l'équivalent en persil si vous aimez pas le basilic
  • fromage chèvre frais ou vache qui rit
  • 2 gousses ail
  • paprika




Préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante, si le four chauffe trop baisser jusqu'à 160°C). Laver et couper les tomates en quartier dans le sens de la longueur. Ajouter les gousses d'ail entières cachées sous deux tomates.

Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson, les unes à côté des autres, côté coupé vers le haut et sans le superposer. Saupoudrer d'origan, de sel et de sucre. Verser un filet d'huile d'olive.

Enfourner pendant 30 à 40 minutes jusqu'à ce que les tomates soient flétries (elles vont se déshydrater en partie et concentrer leur saveur), mais attention à ce qu'elles ne colorent/brûlent pas. Si besoin baisser la température. On peut aussi les cuire plus longtemps à 140-150°C.

Prendre délicatement les tomates avec une pelle et les mettre dans le bol du mixeur (ou un récipient pour le mixeur plongeant) avec l'ail rôti. Mixer avec le basilic, un peu d'eau jusqu'à obtenir la consistance voulue (en principe elle devrait être un peu épaisse car si on dilue trop on perd le bénéfice du rôti 😉 Saler et poivrer

Servir tiède ou froid (dans ce cas laisser reposer au moins une heure au frais ou ajouter des glaçons) avec des dés de chèvre, une pincée de paprika et un filet d'huile d'olive.

bonne soupe



pour une soupe plus gourmande mettez quelques pointes d'asperges vertes et quelques lamelles de parmesan ou  vous pouvez accompagner de croûtons de pain grillé.


pour 4 pers, prépa 15 mns, cuisson 25 mns.

  • 4/5 barquette de champignon de Paris ou des cèpes
  •  si dans vos ballades la cuillette est possible c'est encore meilleur .
  • 3 pommes de terre moyennes
  • 4/5 oignon
  • 3 gousses d'ail
  • Poivre
  • Sel
  • Muscade
  • Persil
  • 4/5 kub or
  • Crème liquide (environ 20 cl)
  1. Dans une cocotte, faire revenir dans un peu de beurre : les champignons, les pommes de terres, l'oignon émincé et l'ail émincé.
  2. Laisser revenir quelques minutes pour faire "suer" les champignons en remuant bien.
  3. Une fois le tout revenu, mettre un peu plus d'eau que le niveau de légumes et laisser frémir à feu doux en mélangeant de temps en temps.
  4. Ajouter sel, poivre, muscade et persil ainsi que le bouillon émietté.
  5. Une fois la soupe cuite, ajouter la crème mélanger et mixer la soupe.
  6. Servir chaud.




Si ce dessert a un goût amer pour Marta puisqu’il signe la fin de sa collaboration avec Emmanuelle, la panacotta n’en reste pas moins un dessert signature ici  . Il vous faudra le maîtriser à la perfection si vous voulez un jour entrer dans notre cuisine ! hi hi hi


pour 6 pers, prépa  15 mns, cuisson 10 mns, 1h de frais.

 
    • 3 FEUILLES DE GÉLATINE DE 2 G
    •  20  CL DE CRÈME LIQUIDE
    •  90  G DE LIGNE AU SUCRE ET AUX EXTRAITS DE STÉVIA
    •  4 CLÉMENTINES
    •  2  ORANGES
    •  2 PAMPLEMOUSSES ROSES
    •  2 CITRONS VERTS
    •  5  G DE FÉCULE DE MAÏS
    •  UN PEU D'EAU
Faites ramollir 3 feuilles de gélatine de 2 g dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, faites bouillir 20 cl de crème liquide avec 40 g de Ligne au Sucre et aux extraits de Stévia. Ajoutez la gélatine égouttée et mélangez. Versez ensuite 40 cl de crème liquide et mélangez. Répartissez dans des verrines et laissez prendre au réfrigérateur 1 heure.


 Préparez le coulis : épluchez à vif 4 clémentines, 2 oranges,  2 pamplemousses roses et 2 citrons verts puis prélevez-en les segments. Déposez-les dans une casserole avec 50 g de Ligne au Sucre et aux extraits de Stévia, puis cuisez à feu moyen 5 minutes.
Ajoutez 5 g de fécule de maïs diluée dans un peu d’eau froide et poursuivez la cuisson jusqu’à ce que le coulis épaississe.

 Laissez-le ensuite refroidir dans un bol. Versez un peu de coulis sur les panna cotta et servez.

et ici tout commence !




Marta s’y est essayée …et s’y est cassés les dents !
Les tuiles aux amandes sont toujours un délice pour accompagner une glace ou un dessert.
Plus elles sont fines, meilleures elles sont… mais attention, elles sont aussi plus fragiles !

pour 4 pers, prépa 15 mns, cuisson 10 mns.
 


  • 2 blancs d’œuf
  • 100g de sucre en poudre
  • 50g d’amandes effilées
  • 35g de beurre
  • 30g de farine
  1. Préchauffez votre four à thermostat 5/6.
  2. Faites fondre le beurre et laissez-le refroidir. 
  3. Battez les blancs d’oeufs avec le sucre sans faire monter.
  4. Puis, ajoutez-y la farine et le beurre fondu (j’utilise un batteur électrique pour gagner du temps).
  5. Sur la plaque du four garnie d’un papier de cuisson beurré et fariné, déposez des petits tas (l’équivalent d’une petite cuillère à café) assez espacés. Étalez ces petits tas avec le dos de la cuillère. 
  6. Parsemez d’amandes effilées. 
  7. Faites cuire 10 min au four à thermostat 5/6 (165°C). Les tuiles doivent être dorées sur les côtés. 
  8. Retirez les tuiles et placez-les sur un rouleau à pâtisserie pour leur donner une forme bombée. 
  9. Pour cette recette, l’idéal est d’utiliser une plaque de cuisson en silicone.
  10. Pour donner la forme arrondie aux tuiles, j’enroule directement la plaque souple sur le rouleau à pâtisserie et je laisse refroidir.
  11. Il faut seulement faire attention en retirant les tuiles, car elles se brisent facilement.
et ici tout commence !



On sort le grand jeu aujourd’hui avec un soufflé à la truffe et au foie gras comme l’ont demandé Clothilde et Emanuelle aux élèves ! Votre soufflé sera-t-il fier comme celui d’Enzo ou retombera-t-il à plat comme celui
d’Anaïs ?

Si vous suivez notre recette, il devrait faire sensation à votre repas entre valentines et valentins …


pour 4 pers, prépa 20 mns, cuisson 25 mns.


  • 70 g de Foie gras (soufflé)
  • 12g de truffe (ou pelures)
  • 3 œufs
  • 13cl de lait
  • 20g de farine
  • 25g de beurre
  • Poivre
  • Sel
  • Beurre
  1. chauffer le beurre et ajouter la farine, puis délayer le roux avec le lait chaud et assaisonner
  2. hors du feu, ajouter les jaunes d’œufs, les 70 gr de foie gras coupé en dés, la truffe hachée ainsi que le jus de truffe, puis incorporer 3 blancs montés en neige très ferme
  3. cuire 20 à 25 minutes dans de petite moules individuels beurrés et farinés th 6 => jusqu’à une belle coloration
  4. et ici tout commence !



 Ah, les crêpes… Souvenirs de la Chandeleur et des goûters de l’enfance !
Si nous les aimons tant, c’est qu’elles nous régalent depuis belle lurette et séduisent toute la famille.
Les historiens établissent l’origine de la crêpe à 7000 avant Jésus Christ. A cette époque, il s’agissait d’une galette assez épaisse, réalisée avec une pâte mêlant de l’eau et diverses céréales écrasées. Une pierre plate, bien chaude, permettait la cuisson. En Bretagne, c’est au XIIIe siècle que la crêpe a fait son apparition. Le sarrasin, rapporté en France après les croisades en Asie, a permis de confectionner cette fine couche de pâte, de forme ronde. C’est le début de la galette bretonne ! Car nos crêpes salées sont toujours préparées avec de la farine de sarrasin, aussi appelée farine de blé noir. L’avantage de cette farine est d’être sans gluten.

La Chandeleur : des origines chrétiennes La Chandeleur est une fête chrétienne qui célèbre la présentation au temple de l’enfant Jésus par la Vierge Marie. Un événement qui, selon la Bible, a eu lieu 40 jours après la veillée du 24 décembre, le 2 février donc ! A la suite de l'Epiphanie qui, elle, se fête 12 jours après Noël. C’est le Pape Gélase Ier qui aurait le premier associé cette commémoration aux “chandelles”. Il aurait en effet organisé des processions aux flambeaux lors de cette messe spéciale et distribué des galettes aux pèlerins, ce qui expliquerait que l’on mange aujourd’hui des crêpes ! La coutume veut que l’on fasse sauter la première crêpe de la main droite tout en gardant une pièce en or, un Louis d’or, dans la main gauche. Au Moyen-Age, les paysans accomplissaient un étrange rituel qui étaient supposé leur attirer richesse et prospérité pour toute l’année. La pièce en or était enroulée dans la première crêpe (souvent ratée il faut bien l’avouer), qui passait ensuite de main en main de chaque membre de la famille, puis était posée en haut d’une armoire jusqu’à l’année d’après. Cette pièce devait ensuite être offerte au premier pauvre venu. N’est-ce finalement pas là le vrai sens caché de la Chandeleur ? L’or n’apporte-t-il pas la prospérité dès lors que l’on en possède un peu ? Et à l’instar des cierges bénis, l’or aussi recèle des qualités protectrices. Ne protège-t-il pas des crises monétaires, de l’inflation, l’épargne, n’assure-t-il pas la sauvegarde du patrimoine quand tout va à vau l’eau ? Alors ce weekend, pour vous prémunir des effets néfastes de la crise, n’oubliez pas de tenir dans votre main gauche, un Napoléon 10 Francs ou Napoléon 20 Francs pendant que vous faites sauter la crêpe (sans la faire tomber) !


Sur le blog vous trouverez également !

vous en avez marre de cuisinez vos crêpes de la même façon? 

crêpe au saumon et fromage frais  

Fabriquer sa farine de sarrasin pour faire des crêpes au blé noir

Adopte le rythme de la nature, son secret est la patience.


Et vous ? Vous la mangez comment votre crêpe ?




Le macaron est l’une des recettes phares de notre pâtissière préférée. Comme Noémie, n’oubliez pas d’aromatiser votre ganache avec de la verveine pour donner aux macarons une petite touche fraîcheur personnelle.
Nul doute que grâce à cette astuce, vous ferez vous aussi craquer Gaëtan !


pour 4 pers, prépa 40 mns, cuisson 10 mns.


  • 1 blanc d’œuf
  • 74 g de sucre glace
  • 42 g d’amandes en poudre
  • 10 g de sucre en poudre
  • 1/2 cuillère à café de colorant alimentaire en pâte


  1. Commencer par mixer le sucre glace avec la poudre d’amande dans un mixeur. Passer au tamis (il faut que la poudre soit la plus fine possible, enlever les impuretés).
  2. Battre le blanc en neige et ajouter les 10 g de sucre, et le colorant, peu à peu en mixant jusqu’à ce que les blancs soient bien figés.
  3. Ajouter le sucre glace et les amandes en poudre au blanc en neige et mélanger délicatement avec une spatule afin de « casser » un peu les blancs.
  4. Mettre la pâte à macaron dans une poche à douille et faire des petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé puis laisser reposer les macarons pendant 15 min.
  5. Préchauffer le four à 140°C (thermostat 4-5) avec une plaque à l’intérieur pour qu’elle chauffe. Enfourner la plaque de macarons sur la plaque déjà chaude pour 10 min de cuisson chaleur tournante et porte entrouverte.
  6. Une fois cuits, sortir la plaque du four, et verser un peu d’eau sous la feuille de papier sulfurisé. Cela va dégager de la vapeur qui permet de bien décoller les macarons.
  7. Il ne reste plus qu’à les fourrer avec la ganache de votre choix ! Par exemple, chocolat blanc ou crème au beurre.
  8. Bon macarons !
et ici tout commence !



Un basique du cours de pâtisserie, qui se mariera très bien avec un gâteau au chocolat ou une île flottante, par exemple.
Voici une recette onctueuse pour rendre votre crème anglaise aussi
" bonne que moi ", dixit non sans humour Charlène !

pour 4 pers, prépa 30 mns, cuisson 10 mns.



  • 4 jaunes d’œuf
  • 50 g de sucre
  • 50 cl de lait demi-écrémé
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  1. Porter à ébullition le lait en ayant pris soin d’y plonger la gousse de vanille fendue en deux dans sa longueur.
  2. Laisser ensuite infuser pendant 10 min, puis retirer la gousse de vanille, et récupérer les grains en la grattant. Délayer ceux ci dans le lait.
  3. Dans une seconde casserole, fouetter activement les jaunes d’œuf et le sucre afin que le mélange blanchisse.
  4. Incorporer ensuite petit à petit le lait et rendre l’appareil bien homogène avec le fouet.
  5. Ajouter ensuite la maïzena et réchauffer le mélange à feu moyen.
  6. Sans cesser de remuer, guetter le moment où la crème s’épaissit.
  7. Ne pas laisser bouillir.
  8. Retirer du feu et fouetter activement.
  9. Réserver dans une saucière au frigo. 

  10. et ici tout commence !



  • La tête de Maxime et les mains de Salomé, le duo gagnant pour réussir l’épreuve du jour :
  •  le tataki de bœuf ! Notre recette est à servir dans un bol avec une base de riz, un jaune d’œuf et une sauce soja pour un voyage gustatif au pays du soleil levant !

  • pour 4 pers, prépa 30 mns, cuisson 10 mns.

  • 400 g de filet de bœuf
  • 50 g de sésame blanc
  • 12 asperges vertes
  • 12 tomates cerise
  • 4 champignons de Paris
  • Sauce soja sucrée et salée
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  1. Taillez votre filet de préférence en rectangle pour faciliter la cuisson. Passez votre filet dans le sésame. Dans une poêle mettre un peu d’huile et faire revenir le filet 2 min sur chaque face. Plongez-le dans des glaçons afin d’arrêter la cuisson.
  2. Faites revenir les asperges 2 min dans la même poêle. Coupez finement le bœuf et les légumes. Disposez-les dans les assiettes et arrosez d’un peu de sauce soja.
et ici tout commence !



La recette des religieuses au chocolat de Maxime… un délice !
Une recette à suivre à la virgule près, en espérant qu’il n’y est pas un Louis qui traîne dans votre cuisine pour réduire tous vos efforts à néant !


pour 6 pers, prépa 90 mns, cuisson 40 mns.


Pour la pâte à choux :

  • 250 ml d’eau
  • 200 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 4 œufs
  • 1 pincée de sel

Pour la crème pâtissière au chocolat :

  • 3 jaunes d’œuf
  • 90 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 500 ml de lait
  • 100 g de chocolat noir ou au lait
  • 1 pincée de sel

Pour la crème au beurre :

  • 1 jaune d’œuf
  • 60 g de sucre
  • 60 g de beurre

Pour le glaçage :

  • 100 g de chocolat noir ou au lait
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 15 g de sucre glace
  1. La pâte à choux :
  2. Faire bouillir dans une casserole l’eau, le beurre et le sel sauf si votre beurre est salé. Une fois fait, incorporez la farine. Il n’y a aucun grumeaux normalement.
  3. Étape importante et qui fait la différence pour réussir vos choux : remettre la préparation dans la casserole si vous l’avez retiré et la sécher au maximum sans pour autant cuire la pâte. Une fois fait incorporez les œufs un à un en remuant bien !
  4. Ensuite faire les boules de pâtes 6 grosses boules et 6 petites. Laissez environ 25 à 30 minutes à cuir thermostat 6 ou 180°.
  5. Pour la crème pâtissière :
  6. Dans une casserole, faire fondre le chocolat dans le lait et faire bouillir.
  7. Pendant ce temps, mélanger le sucre et les jaunes d’œuf. Ensuite ajouter la farine et le sel.
  8. Enfin mélanger le tout avec la préparation au chocolat puis remettre le tout à chauffer sur feu doux à moyen sans cesser de remuer. La consistance doit être épaisse. Laissez ensuite refroidir.
  9. Pour la crème au beurre :
  10. Faire un sirop de sucre avec peu d’eau et comme pour une meringue italienne le faire chausser à 118°.
  11. Ensuite versez dans un robot à mouvement planétaire de préférence avec le jaune d’œuf : laissez tourner le temps que cela refroidisse.
  12. Puis ajoutez le beurre en pommade et surtout pas fondu ! Réservez.
  13. Glaçage :
  14. Faire fondre le chocolat, le lait et le sucre glace.
  15. Finalisation :
  16. Avec une poche à douille remplir les choux en faisant un léger trou au préalable. Ensuite mettre le glaçage et assembler les choux. Finalisez avec la crème au beurre selon votre envie.
  17. Placez le tout au réfrigérateur et sortir quelques minutes avant de servir.
  18. A noter :
  19. Dans certaines recettes, 2 jaunes d’œufs sont conseillés pour la crème au beurre mais la consistance est trop liquide.
  20.  Ne pas non plus mettre du beurre salé dans la recette de la crème au beurre. C’est écœurant !
  21. et ici tout commence !



Le poirat est une tourte aux poires à base de pâte brisée, dorée sur le dessus et légèrement parfumée de poivre.
le poirat est tombé malheureusement en désuétude aujourd'hui ! et que je remet à l'honneur en ce jour spécial qui est mon anniverssaire !

Dessert des dimanches d’hiver, dont George Sand en raffolait semble-t-il . Le poirat fait partie du patrimoine culinaire du Berry.

pour 8 pers, prépa 50 mns, cuisson 45 mns, repos 1 hr.


- 5 belles poires « curé » ou poires à chair ferme

- Poivre

- 3 CS de crème fraiche

- 2 CS de sucre de canne ou de rhum 

- 1 jaune d’œuf

 

Pour la pâte brisée,

 

- 300 g de farine

- 150 g de beurre

- 50 g de sucre

- Sel

- Eau

Beurrez et farinez un petit moule à bords hauts et laissez reposer au frais.

 

• Préparez la pâte : versez la farine et le sucre dans un grand saladier, ajoutez le beurre coupé en petits dés, le sel et mélangez intimement en intégrant petit à petit un peu d’eau pour façonner une boule de pâte homogène. Laissez reposer 1 heure au moins au frais.

 

• Étalez la pâte sur une épaisseur de 0,5 cm. Taillez un disque au diamètre supérieur au moule. Étalez la pâte dans le moule. Réservez au frais.

 

• Préchauffez le four à 180°C.

 

• Pelez et taillez finement les poires. Coupez-les en fines lamelles puis disposez-les en étoile sur le fond de pâte.

 

• Mélangez la crème et le sucre et étalez le tout sur les fruits. Poivrez généreusement.

 

• Utilisez les chutes de pâte pour faire un « chapeau » : déposez ce disque sur les poires et scellez les bords.

 

• Dorez le dessus du gâteau de jaune d’œuf légèrement dilué à l’eau. Enfournez et laissez cuire 45 à 50 minutes. Servez tiède.



Pour la décoration du poirat découpez une poire dans le reste de pâte, libre à vous !



Afficher l’image source

 

Armandine Lucie Aurore Dupin, baronne Dudevant, connue sous le pseudonyme de George Sand.
Écrivainne français.

"George Sand, femme d'exception,
artiste, écrivainne, journaliste, engagée dans la vie sociale et politique, personnage complexe, adulée, célébrée et caricaturée, reste un emblème de la lutte pour la liberté de penser, d'exister, de créer.
Elle s'est reconnue dans les idéaux républicains et s'est battue pour eux."


George Sand et Alfred de Musset (vassilia.net)


Auteurs — George Sand - Paperblog


Dans l’intimité de George Sand – La ballade de Mathylde (wordpress.com)




Tout comme la viande ou les fromages, les oeufs de cailles apportent des protéines de bonne valeur biologique.
Dans cette recette, ces derniers accompagnent le chou-fleur afin de composer une recette équilibrée et originale.

pour 4 pers, prépa 10 mns, cuisson 25 mns.



  • 1.1/2 chou-fleur
  •  
  • 18 oeufs de cailles
  •  
  • 3 oeufs
  •  
  • 1.1/2 grosse cuillère à soupe de beurre
  •  
  • Persil
  •  
  • Poivre du moulin
  •  
  • Sel
  •  
  • Muscade.
  1. Après l'avoir découpé en "bouquets", faites cuire le chou-fleur dans de l'eau salée. Faites également cuire les oeufs.
  2. Pour éviter que les oeufs ne se fendillent, vous pouvez - au préalable - percer à l'aide de la pointe d'une aiguille, ou d'un couteau bien pointu, l'extrémité la plus ronde (là, où il y a la poche d'air).
  3. Quand le chou-fleur est cuit (pas trop), les oeufs seront durs. Egoutter le tout.
  4. Dans le fond de la casserole encore chaude, mettre le beurre, sel, poivre, persil, et un petit peu de noix muscade.
  5. Passer les oeufs sous l'eau froide, leur enlever la coquille, les écraser, et les ajouter au mélange avec les morceaux du chou-fleur.
  6. Mélangez le tout. 
  7. mettez le tout dans un plat allant au four et y deposer  et les oeuf de cailles cuit et couper en deux et parsemer de parmesan si vous le souhaitez, mettez sur grill quelques minutes.
  8. 👩‍🍳Pour une assiette graphique et colorée, optez pour un joli chou romanesco, très proche en goût, on peut également faire cette recette avec des brocolis. Je trouve ce mélange assez extraordinaire, c'est aussi fin qu'avec les asperges. 
  9. bon appétit !



Remplacez la brousse par du fromage frais de chèvre du type Chavroux.
Accompagnez le clafoutis d'une salade verte ou de crudités de saison.


pour4 pers, prépa 20 mns, cuisson  45 mns.


  • 4 gros oeufs
  •  
  • 160 ml de lait végétal ou animal
  •  
  • 500 g d'épinards frais (ou 350g surgelés)
  •  
  • 200 g de brousse
  •  
  • 100 g de fécule de maïs
  •  
  • 1.5 cuillère à soupe d'huile d'olive
  •  
  • Poivre du moulin.



 
  1. Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).
  2. Laver les épinards et les faire revenir dans l’huile d’olive.
    Laisser cuire 5 bonnes minutes.
  3. Dans un saladier, battre les oeufs avec la fécule de maïs, le poivre et le lait végétal.
    Remuer jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  4. Écraser la brousse à la fourchette et l’ajouter dans le saladier.
    Battre le mélange.
  5. Puis incorporer les épinards précuits.
  6. Verser la préparation dans un moule chemisé de papier sulfurisé.
  7. Enfourner pour 40 minutes. 
  8. bon appétit !



  • Recette très simple et gourmande. 

  • pour 4 pers, prépa 10 mns, cuisson 15 mns +5 mns de grill

  •  
  • 12 figues
  •  
  • 200 g de miel 
  •  
  • 4 cuillères à soupe d'amandes non pelées
  •  
  • 1 brin de romarin.
  1. Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6-7).
  2. Entailler les figues en 4 et mettre une cuillère à soupe de miel a l'intérieur.
  3. Ajouter un peu de romarin dans chaque figue.
  4. Mettre au four à 200°C (thrmostat 6-7) pendant 10 minutes.
  5. Puis gratiner sous le gril pour bien faire caraméliser. 
  6. bonne figues !



pour 4 pers, prépa 15 mns, cuisson 15 mns.


  • 250 g de pois chiches
  •  
  • 1 oignon haché
  •  
  • 2 gousses d'ail écrasées
  •  
  • 25 g de persil ciselé
  •  
  • 2 piments oiseaux finement hachés
  •  
  • 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée
  •  
  • 1/2 cuillère à café de cumin moulu
  •  
  • 1/2 cuillère à café de poivre noir fraîchement moulu
  •  
  • 2 oeufs
  •  
  • 3 cuillères à soupe de farine
  •  
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  •  
  • Huile de friture
  1. Dans un bol de verre, mettre les pois chiches, les couvrir d'eau et les laisser tremper 48 h. Changer l'eau chaque jour.
  2. Egoutter les pois chiches, les mettre dans le bol d'un robot ménager avec l'oignon, l'ail, le persil, les piments oiseaux, la coriandre, le cumin, le poivre et les oeufs. Réduire en une pâte lisse. Y incorporer la farine et la levure chimique.
  3. Faire chauffer l'huile dans une grande poêle.
  4. Façonner la pâte en beignets et les faire dorer par petites quantites dans l'huile chaude.
  5. Servir avec une sauce tomate, selon votre goût.
  6. bon beignet !



Dans le cadre d'une alimentation variée, pensez à intégrer les oléagineux à vos repas. Amandes, pistaches, noisettes :
vous n'aurez que l'embarras du choix.
 Ici, les noix sont sources de glucides, minéraux et oligo-éléments. 

Enfin, l'ajout d'une touche de fromage, tel qu'un morceau de bûche, permet d'apporter une note fraîche et gourmande à cette salade de saison. 


pour 4 pers, prépa 20 mns.

  • 1 salade (feuilles de chêne)
  •  
  • 200 g de champignon de Paris
  •  
  • 2 échalotes
  •  
  • 2 cuillères à soupe d'huile de noix (ou d'huile d'olives)
  •  

  • 100 g de raisin blanc
  •  
  • 100 g de raisin noir
  •  
  • 2 cuillères à soupe de persil haché
  •  
  • 150 g de fromage de chèvre (ou feta au lait de brebis)
  •  
  • 50 g de noix décortiquées
  •  
  • 10 olives noires
  •  

Pour la vinaigrette:


  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  •  
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre
  •  
  • 1 cuillère à soupe de sherry
  •  
  • 1 cuillère à café de miel liquide
  •  
  • Poivre du moulin
  •  
  • Sel




  1. Nettoyer et égoutter la salade. Nettoyer les champignons, les couper en deux ou en quatre selon leur grosseur. Emincer les échalotes. Hacher grossièrement les noix.
  2. Faire revenir 2 mn à feu vif les champignons et les échalotes en remuant bien.
  3. Laver et égrener le raisin. Couper le chèvre en cubes. Couper les olives en rondelles (facultatif).
  4. Mélanger la vinaigrette aux champignons (tièdes ou froids selon les goûts), et ajouter les autres ingrédients à l'exception de la salade.
  5. Disposer la feuille de chêne dans un grand saladier ou dans chaque assiette, ajouter le mélange, et servir.
  6. bonne salade !



Les pois chiches possèdent de nombreux atouts. Fibres, vitamines, protéines... Ce super aliment est une véritable alternative à la viande. 
Notre astuce : cuisiné en avance, ce curry végétarien se conserve plusieurs jours au frigo et peut être facilement emporté au bureau.


pour 4 pers, prépa 15 mns, cuisson 40 mns.



1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
  • 2 oignons émincés
  •  
  • 4 gousses d'ail (écrasées)
  •  
  • 800 g de pois chiches en boîte égouttés
  •  
  • 450 g de tomate en boîte en morceaux
  •  
  • 1 cuillère à café de sel
  •  
  • 2 cuillères à soupe de pâte de curry ou bien le mélange suivant;
  • 1 cuillère à café de chili en poudre
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de curcuma (ou curry en poudre)
  • 1 cuillère à soupe de cumin moulu
  • 1 cuillère à soupe de coriandre moulue
  •  
  • 1 cuillère à café de massala
  •  
  • ajoutez si vous le souhaitez 

  • 50g/ pers de  riz, ou 45g / pers de céréales.
  1. Chauffer l'huile dans une casserole ou une cocotte
  2. y faire revenir les oignons et l'ail, remuer.
  3. Ajouter les épices et remuer.
  4. Ajouter les tomates avec leur jus.
  5. puis les pois chiches. Mélanger.
  6. Couvrir et laisser mijoter 20 min à feu doux.
  7. Saler, ajouter le guaram massala, remuer et prolonger la cuisson de 20 min.
  8. si vous le souhaitez ajouter du riz ou des céréales, puis mélangez le tout.
  9. Servir très chaud avec des naans ou des chapatis. (pains indiens)



Accompagnez cette tarte tatin d'une salade verte ou de crudités de saison.




  • 1.5 kg d'oignon rouge de Roscoff
  •  
  • 250 g de pâte brisée

  • 2 cuillères de vinaigre balsamique
  •  
  • 1 cuillère à soupe de sucre brun (ou casssonade)
  •  
  • 25 g de beurre demi sel
  •  
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  •  
  • 25 g de thym
  •  
  • Sésame
  1. Préchauffer votre four à 200°.
  2. Eplucher et émincer finement les oignons.
  3. Les verser dans un plat creux allant au four, suivi du vinaigre balsamique, du thym, du beurre, de l'huile d'olive et du sucre. Bien mélanger afin que les oignons soient bien recouverts de ce mélange. Faire cuire au four pendant 35 mn afin que les oignons soient bien fondus et confits.