Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village


S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

La cotriade Bretonne

 10/08/2018
Originaire du Morbihan et appelée kaoteriad  en Bretagne
(littéralement " contenue d'une marmite ),
la cotriade est un peu l’équivalent
de la bouillabaisse de nos amis marseillais.


Elle est composée d’un mélange de poissons, crustacés, d’épices et légumes.
  • Les poissons :
  • 500 g de congre
  • 300 g de daurade
  • 200 g de merlu ou merlan
  • 4 à 6 sardines
  • 2 ou 3 soles
  • 1 ou 2 maquereau
  • 1 ou 2 grondin
  • Facultatif 
  • vieille, moules, coques,
  • étrilles, crevettes et langoustine
  • L'accompagnement
  • 1 kg de pommes de terre
  • 2 oignons
  • 2 grosses tomates
  • 200 g de beurre
  • 1 gousse d' ail
  • 1 bouquet garni
  • 1 bouquet de cerfeuil
  • Du sel de guérande
  • Poivre
  • La vinaigrette
  • 6 cuillères à soupe d' huile
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre
  • Persil et Ciboulette

Commencez par écailler soigneusement les poissons

puis lavez-les bien.

Puis, découpez-les en morceaux de 5cm environ.

Prenez une marmite et faites revenir vos oignons émincés avec le beurre demi-sel.

Ajoutez ensuite vos pomme de terres lavées et pelées et remuez les bien dans votre sauce au beurre et à l'oignon. Mouillez avec 3 L d'eau.

Ajoutez à cela votre ail haché, les bouquets garni et de cerfeuil, les tomates pelées et épépinées, du sel et du poivre.

Quand vos pommes de terre sont cuites aux trois-quart, il est temps d'ajouter vos poissons (congre, daurade et merlu).

Laissez-les cuire pendant une dizaine de minute et ajoutez les autres poissons.

Recouvrez à nouveau et laissez cuire encore pendant 5 bonnes minutes après la reprise de l’ébullition.

Vous pouvez maintenant préparer votre vinaigrette.

Égouttez soigneusement poissons et pommes de terre. Filtrez votre bouillon.

Servez le tout dans un plat et arrosez vos poissons et pommes de terre d'un peu de bouillon, selon vos goûts, et avec la vinaigrette.


astuce
Ajoutez quelques croutons à l'ail et même quelques moules pour décorer votre plat et pour encore plus de saveur ! Et évidemment, accompagnez votre plat d'un verre de  cidre brut pour ma part ou d'un vin blanc. Vous pouvez les servir dans des petits plats a gratins individuels pour une présentation de table impeccable ! 



Le Kari quoi? ... Aujourd'hui je vous emmène en voyage. Pas très loin d'abord, puisque c'est pour faire l'acquisition d'un produit de saison typiquement breton, la langoustine: Nous avons la chance de les trouver bien vivantes sur les étals de nos poissonneries. Il vous faudra 1 kilo pour 2 personnes... Deuxième étape, Lorient et sa région, pour acheter le Kari Gosse.
Le Kari Gosse est un mélange d'épices mis au point par un pharmacien d'Auray (M. Gosse) au début du 19ème siècle. Il s'agit d'un mélange d'inspiration indienne, assez pimenté . Depuis le 17ème siècle en effet, Lorient avait vu s'installer en ses murs la célèbre Compagnie des Indes Orientales, synonyme d'aventures exotiques. Lorient (pas très loin d'Auray) était à l'origine "le port de l'Orient", où s'amarraient les navires de la Compagnie des Indes, mais il y avait aussi les ports bretons de Nantes, Brest, St Malo... où arrivaient les cargaisons odorantes.
Pour 2 pers
1kg de langoustines (vivantes de préférence)
1 gousse d'ail
3 cs d'huile d'olive
50 cl de vin blanc sec
5 cl de rhum ou du cidre 
3 cs de concentré de tomates
1 pointe de couteau de Kari Gosse (attention, c'est fort!)
1 morceau de sucre
20 cl de crème liquide
1 branche de thym
Sel
 
Dans une cocotte large, faites chauffer l'huile d'olive.
Faites revenir les langoustines en petites quantités
jusqu'à ce qu'elles prennent une belle couleur dorée.
Réserver au fur et à mesure sur une assiette.
Lorsque vous aurez tout fait revenir, remettez toutes
les langoustines dans la cocotte et  faites flamber
au rhum.
Otez les langoustines, déglacez avec le vin blanc.
Ajoutez alors le concentré de tomates, l'ail écrasé,
une branche de thym, la pointe de Kari Gosse,
le morceau de sucre et salez.
Remettez les langoustines et laissez-les mijoter à
couvert en les retournant fréquement pour bien les
enrober de sauce.
Au bout de 30mn,
ajoutez la crème et cuisez encore 5mn à découvert.
Ce plat se mange bien chaud et avec les doigts!
Prévoyez
de grandes serviettes et des rince-doigts.
Le bon accord en -vins:
un Côteaux de l'Aubance ou un

Côteaux du Layon, un Gewurztraminer
ou un St Joseph blanc ,
Entre vous et moi.




Merci pour le partage de notre Lili qui ma fait souvenir immediatement
à min mère  grand de Courrières
(62)

7 endives

5 pommes de terre
150 gr de lardon
150 gr de champignons
1 oignon
1 gousse d'ail
1 échalote
2 c à s d'huile olive
150 ml de crème d' amande ( ou bien crème fraîche )
poivre.


Laver les pommes de terre et les cuire à la vapeur.
Ensuite les mettre dans un plat à four.
Laver les endives et les couper en tronçons.
Les faire suer dans une poêle avec l'huile d'olive.
Pendant ce temps couper et émincer l'oignon, l'ail et l’échalote.
Faire rissoler dans une poêle avec les lardon et champignons.
Quand le tous est bien rissoler mélanger bien.
Verser le tous sur les pommes de terre.
Verser la crème sur l’ensemble.
Mettre au four juste 15 mn pour réchauffer le tous.

#Lili notre Picarde




 

Les oublies

250 g de miel
250 g de farine
2 œufs
30 g de beurre

Pour commencer, il te faut faire fondre les 250 de miel dans environ 10cl d’eau froide. A part, tu fais fondre 15 grammes de beurre.

Dans un plat, tu mets la farine, tu fais un trou au milieu, un puits, un volcan, t’appelles ça comme tu veux mais tu y ajoutes les deux œufs et tout en commençant à remuer, il faut incorporer l’eau et le miel. Doucement. On est pas pressés. Tu continues de mélanger et tu ajoutes le beurre fondu. Si tu mélanges correctement, la pâte doit commencer à pouvoir être roulée. Si ce n’est pas le cas, continue de mélanger. Rajoute un peu de farine si ça accroche trop.

Une fois ta pâte bien comme il faut, tu fais chauffer ton gaufrier et tu le beurres avec le beurres restant. Enfin, tu fais une trentaine de boules.

Normalement, le gaufrier est maintenant chaud. Tu peux rentrer plusieurs boules dans ton gaufrier, faut juste vérifier que ça ne se touche pas en écrasant la pâte. 45 secondes, et c’est terminé !

A servir chaud ou froid !

Si après tout ça tu as encore faim… va plutôt faire la sieste en attendant de nouvelles recettes du Moyen-Age.




Les gastalets aux amandes

Il te faut :

200 g de chapelure
200 g d’amandes en poudre
60 g de sucre
3 œufs
du sel
de l’huile de friture

Tu vas voir c’est compliqué hein… tu prends la chapelure, la poudre d’amande, le sucre et une pincée de sel. Tu mélanges. Ensuite, tu ajoutes les œufs l’un après l’autre, sans t’arrêter de mélanger. Lorsque la pâte te semble homogène, tu fais des petites boules (entre 2 et 3 cm de diamètre).Plonge les petites boules (dans la friture). Une fois bien bien dorées, tu peux les sortir et les égoutter. Ensuite tu les saupoudres de sucre, si tu veux. C’est pas une obligation. Le mieux c’est de les laisser refroidir et de les manger tendres, mais on peut aussi les laisser sécher plusieurs jours (deux ou trois) pour les manger très dures. Comme vous préférez !




Salut les copin@utes gourmandes.
Cet été, je vous proposais de déguster
deux boissons bien fraîches :
le lait d’amande et le vin de rose, aujourd’hui je vous propose trois desserts avec des recettes du Moyen-Age. L'automne  est terminé. On retrouve un rythme normal, on veut pas sortir de chez soi le dimanche après-midi, et pourtant on a très faim.

J’ai la solution. En plus, tu pourras dire à ta mère/ton coloc/ta meuf/ton chien, que c’est pas de la gourmandise mais une reconstitution historique.
Oui m’sieurs dames.

                     Le pasté de poires crues

Attention, ça c’est très bon. C’est une sorte de poire amandine à la poire, mais en différent.

Pour réaliser la recette, il te faut :

pour fairePour la pâte : Tu prends des ingrédients, tu les mélanges, encore, encore, encore. Ensuite tu laisses reposer minutes. Et après tu l’étales au rouleau. Ensuite tu coupes en deux. Genre comme ça. 
Pate brisée coupée en deux

Tu mets le plus grand morceau dans un moule à cake, et tu réserves l’autre.

Tu peux aussi utiliser une pâte brisée industrielle si toi, le DIY ça te gonfle.

Pour le reste :

C’est vraiment super facile. Tu pèles les poires, tu les coupes en deux, et tu prends bien soin d’enlever le cœur. Dans un petit plat, tu verses ton jus de citron (tu peux aussi ajouter un peu de cannelle) et tu laisses tremper tes demi poires dedans pendant plusieurs minutes. L’occasion pour toi de lire l’article sur la piquette au Moyen-Age
par exemple.

Lorsque tes poires ont bien mariné, tu les déposes dans le moule a cake. La tête en haut. Si c’est comme pour moi, elles vont pas bien tenir, alors coupe un peu le fond.

En suite, tu prends un œuf, les amandes (soit entières et tu les broies fines, soit déjà en poudre) et 150 grammes de sucre. Tu mélanges tout. Si tu as les bras vifs, tu peux tout faire à la main, sinon, tu peux aussi utiliser un mixeur pendant quelques secondes.

Il ne te reste plus qu’à verser le tout dans le moule à cake, au dessus des poires. Tu fermes avec le dernier morceau de pâte brisée. Avec le dernier œuf, tu récupères le jaune, tu le mélanges à un peu de lait (végétal ou animal), à l’aide d’un pinceau, ou de tes doigts, tu disposes le mélange sur tout le dessus, pour que ça puisse bien dorer à la cuisson.

Environ 1h au four à 200°c.
Tu laisses refroidir et enfin, tu peux te régaler !

 




j’ai décidé de me lancer et de tester une recette maison du BIBIMBAP. Résultat : une recette facile et un BIBIMBAP au top ! Contrairement à certains plats asiatiques, le BIBIMBAP se prépare avec des ingrédients très simples à trouver. Seule chose à noter : il vous faudra de grands bols, ou de grandes assiettes à soupe pour le servir (dans l’idéal il faudrait un " grand bol de pierre ", mais ça, ça ne court pas les rues…)

POUR 4 pers
– 200g de riz
– 2 carottes
– 4 oeufs
– 600g de viande de bœuf
– 140g de pousses de soja
– 140g d’épinards frais
– 1 concombre
– 4 gousses d’ail
– 1 oignon
– 20g de gingembre frais
– sauce pimentée (type sriracha)
– sauce soja
– huile de sésame
– un peu de sucre
– sel
– 1 bouquet de coriandre fraiche
– graines de sésame

Le bibimbap est un plat très simple à préparer mais qui demande un peu de temps car il faut faire cuire tous les éléments séparément.

* La première étape est de faire mariner la viande. Coupez-la viande en fines 
lamelles, et hachez l’ail et le gingembre. Dans un bol, mélangez 6 cuillères à soupe de sauce soja, 8 cuillères à soupe d’huile de sésame, un peu de sucre, l’ail et le gingembre. Ajoutez la viande et laissez mariner au frigo pendant 30 minutes.


* Passons maintenant à la préparation des légumes du bibimbap. Épluchez le concombre et les carottes, épépinez le concombre, et taillez-les en fins bâtonnets. Épluchez et émincez l’oignon.

* Une fois que tous les légumes sont taillés, rincez abondamment le riz et faites-le cuire à couvert, à feu doux, jusqu’à évaporation de l’eau (suivez les instructions du paquet pour la quantité d’eau, environs 300ml pour 200g de riz). Laissez ensuite reposer à couvert 10 minutes et gardez au chaud.


* Revenons aux légumes du bibimbap. Faites bouillir une grande casserole d’eau. Plongez-y les épinards pendant 1 minute, puis retirez-les avec un écumoire et placez-les dans un petit bol (couvrez-le pour garder les épinards au chaud). Faites la même chose avec le soja en le laissant dans l’eau 3 minutes.

*  Dans une poêle, faites revenir les carottes 2 minutes dans un peu d’huile, réservez au chaud dans un petit bol. Faites la même chose avec le concombre.

* Assaisonnez chaque bol de légumes avec un peu d’huile de sésame, une pincée de sel, et des graines de sésame.

*  Versez la viande et la marinade dans la poêle, ajoutez les oignons, et faites revenir le tout pendant 5 minutes. Réservez au chaud.

*  Cassez les œufs, et gardez les jaunes séparément, en faisant attention à ne pas les casser.

*  Préparez la sauce dans un bol, en mélangeant 4 cuillères à soupe d’huile de sésame et 2 cuillères à soupe de sauce pimentée.

* Dressez les bibimbap dans de grands bols : placez le riz au centre, disposez les légumes et la viande en petits tas tout autour. Versez un peu de sauce sur l’ensemble, puis posez délicatement un jaune d’œuf sur le riz. Pour finir, saupoudrez de sésame et de feuilles de coriandre.



La meilleure technique pour manger son bibimbap : tout mélanger et casser le jaune d’œuf, pour un bibimbap onctueux !
L’avantage du bibimbap est qu’on peut varier les ingrédients selon son inspiration ! Je réfléchis déjà à une variante végétarienne à base de tofu et de champignons… à suivre.

Bon appétit !

Sev..

 



-1 pâte brisée ou feuilletée
-1 Butternut
-3 oeufs
-150ml de lait
-Gruyère râpé
-Chèvre
-Sel, poivre
*Epluchez et découpez en cube le butternut.
*Faites cuire quelques minutes dans de l'eau.
*Egoutez les. Préchauffez le four à 180°C.
-Avec une fourchette écrasez les cubes de butternut.
*Dans un saladier, mélangez les oeufs avec les lait. *Ajoutez un peu de gruyère râpé.
Salez et poivrez.
*Versez sur l’écrasé. Mélangez et assaisonnez de nouveau.
*Placez votre pâte dans un moule à tarte, versez ensuite la préparation.
* Parsemez de gruyère râpé.
*Découpez des rondelles de chèvre et disposez les. *Enfournez pendant 35min.

A servir chaud ou tiède.



Bonjour à toutes les copinautes,
Je rentre de chez le naturopathe, ( 3h dans la salle d'attente, mais il est excellent ), et je viens partager ici une de ses recettes.
Celle-ci vous aidera à lutter contre les agressions de l'hiver ☃️.
Anti viral,
anti bactérien et qui stimule le foie si on la prend à jeûn.
Egalement, elle vous aide dans le cas d'une dépression hivernale et vous apportera aussi tonicité 💪🏻. Il s'agit d'une boisson à prendre le matin à jeûn donc mais aussi dans la journée.

Tintintin...!
Voici la recette 👨🏼‍🍳:

-1 goutte d'huile essentielle de citron 🍋
- 1 cuillère à café de vinaigre de cidre 🍎
( bio avec une mère et encore mieux si non filtré),
- 1 cuillère à café de miel 🍯
- de l'eau chaude mais pas trop chaude pour ne pas perdre les propriétés de l'huile essentielle
Et voilou! 🐥

Avec ça fini les posts du type "
j'ai un rhume 🤒,
une rhino-pharyngite🤧😷,...des solutions?",
parce que vous serez tellement fortes que seule la pleine forme vous accompagnera 😃


PS:
euh! Je vous rassure là, j'ai pas attendu 3h juste pour ça! il m'aide à supporter un traitement lourd pour longue maladie, c'était un petit cadeau 🎁 mais je sais que ça va vous plaire 😜

A vos bouilloires et bon mercredi à toutes les copinautes
Il y a trois modes d'utilisation pour les huiles essentielles :
inhalation,
ingestion,
application.
Certaines utilisations peuvent être interdites pour certaines huiles essentielles.
Et oui pour certaines l'inhalation est interdite mais l'ingestion parfaitement tolérée.
En fait toutes les combinaisons possibles peuvent exister.



Le gratin de panais

 06/01/2018

un grand classique de l’hiver

Drôle de légume racine longtemps oublié, le panais fait son grand retour dans nos assiettes. Sorte de grosse carotte blanche, il s’accommode à toutes les sauces et sa saveur unique au petit goût de noisette rend addict !

Longtemps confondu avec la carotte, le panais, légume ancien sucré, a une racine plus ou moins longue, de couleur blanchâtre. La forme parfois fourchue de la racine qui pourrait rappeler celle d’une bêche à deux dents. Sa haute teneur en acide folique et en vitamine C en fait un aliment vraiment nutritif. Mettez-le menu grâce à cette recette de gratin de panais, très simple et super économique.

Une recette qui plaît aux petits et aux grands !

Pour 6 pers

*300 g  de panais

*100 g de pommes de terre

*100 g de patates douces

*150 g de gruyère râpé

*2 gousses d’ail écrasées

*150 g de crème fraîche

*30 g de chapelure

*25 g de beurrehuile d’olive 

*sel, poivre, muscade

Trucs et astuces :

si vous n’avez pas de chapelure sous la main, du pain rassis ou une biscotte réduite en poudre feront l’aff

Comment réaliser la recette ?

*Bien laver et brosser les panais : il est inutile de peler ces légumes, on profitera au maximum de toutes les vitamines contenues dans les peaux.

*Les couper en rondelles épaisses de 2 cm et les cuire à l’eau 10 minutes environ avec les pommes de terre et les patates douces non épluchées. Une fois cuites, éplucher les pommes de terre et les patates puis, les couper en rondelles.

*Huiler un plat à gratin et y déposer les rondelles de panais, de patate douce et de pomme de terre en couches alternées en intercalant entre chaque couche un peu de gruyère râpé et d’ail en purée. Saler et poivrer entre chaque couche.

*Napper de crème fraîche et recouvrir du reste de fromage puis de chapelure. Ajouter par-dessus quelques noisettes de beurre et une pincée de muscade. Faire gratiner environ 20 minutes.

*Bon Appétit*

 



Lapin au vin rouge

 03/01/2018

Après tous ces bons repas de Fêtes de fin d'Année, on ne vas pas se mettre à la salade, non !
Alors,  il ne faut pas perdre la main donc je vous poste la recette que je viens de préparer pour ce soir.

* 1 Lapin
* 2 Oignons
* Des pruneaux (c'est selon les goûts)
* 1 Bouteille de vin rouge 75 cl
* Thym et Laurier
* 2 Pommes de terre (par pers)
* 25 Cl d'eau
* Sel et poivre concassé

 

 
* Faire revenir le lapin dans une cocotte avec de la margarine puis le retirer et réserver

* Faire dorer les oignons
* Remettre le lapin sur les oignons, saler poivrer
* Ajouter le thym et le laurier
* Verser le vin et remuer doucement
* Couvrir et cuire 30 mn à feu doux
* Ajouter l'eau et les pommes de terre coupée en 2
* Ajouter les pruneaux et couvrir à nouveau
* Cuire encore 20 mn à feu doux
* Rectifier l'assaisonnement s'il le faut

 BON APPETIT 

 



Tiramisu aux spéciloo

 31/12/2017
250 G DE MASCARPONE
3 ŒUFS
3 C. À SOUPE DE SUCRE SEMOULE
18 SPÉCULOOS
1 C. À SOUPE DE MARSALA vin italien (FACULTATIF) ou vous pouvez le remplacer par du Banyuls si vous préférez.
6 C. À CAFÉ DE CACAO NON SUCRÉ EN POUDRE
SEL
- Cassez les œufs et séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le mascarpone avec le marsala, et mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une crème lisse.

- Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et incorporez-les délicatement au mascarpone à l’aide d’une spatule souple, en soulevant la masse pour ne pas casser les blancs.

- Émiettez un spéculoos dans le fond d’un verre haut, recouvrez de mascarpone, montez deux étages de la sorte, terminez par le mascarpone.

- Filmez et réservez 6 heures au réfrigérateur. Poudrez de miettes de spéculoos au moment de servir.







pour 2 pers

200-250 g de chou-fleur
400g de pommes de terre cuites tranches
sel / poivre
50g de fromage râpé
25 grammes de beurre
25 grammes de farine
Lait 300ml
50 grammes de jambon ou de lardons
- Préchauffez votre four à 220 degrés.
- Faire cuire le chou-fleur environ 6-8 minutes.
- Faire fondre le beurre dans une casserole et ajouter la farine.
- Mélanger la farine et le beurre et laissez frire pendant 1 minute.
- Puis ajouter le lait peu à peu ,et n’ajouter le lait que lorsque la dose précédente est bien incorporer au mélange .
- Puis ajouter le fromage râpé et une pincée de sel et de poivre. Mélangez bien. Lorsque le fromage est fondu, ajouter les dés de jambon, et votre sauce est prête.
- Étendre la moitié des tranches de pommes de terre cuites dans un plat de cuisson.
- Ensuite une le chou-fleur en suite le reste de pomme de terre sur le chou fleur enfin verser la sauce au fromage et étaler uniformément et saupoudrer de fromage râpé .
- Cuire pendant 30 min

bon appétit !



Flan aux pommes

 31/12/2017
4 pommes
100 g de farine,
une cuillère à café de levure chimique
70g de sucre en poudre
2 oeufs
100 ml de lait écrémé
Zest d’un citron non traité
Sucre glace
une pincée de sel
- Peler et épépiner les pommes puis les couper en fines tranches, ensuite Séparer les jaunes des blancs d’œufs, puis Dans un saladier, mélanger les jaunes d'œufs avec le sucre, le zeste de citron et le lait

- Incorporer la farine tamisée avec la levure chimique.

- Mélanger bien puis ajouter les tranches de pomme.

- Monter les blancs en neige avec une pincée de sel puis l’incorporer doucement au mélange précédent.

- Verser la pâte dans un moule de 20 ou mieux de 18 cm ( tapissé de papier cuisson), égaliser la surface du gâteau avec le dos d’une cuillère et cuire le gâteau dans un four préchauffé à 180 degrés pendant 30 à 40 minutes

- Retirer le gâteau du four, laisser refroidir, saupoudrer généreusement de sucre glace, (avec un peu de cannelle si désiré), et servir, chaud ou froid !!


Osso buco

 17/12/2017
  • pour 6 pers
  • 6 tranches de jarret de veau
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 1 branche de céleri
  • 1 verre de vin blanc (12,5 cl)
  • 1 boîte de tomates pelées (400 g)
  • 1 l de bouillon de volaille frais ou reconstitué
  • 1 feuille de laurier
  • 45 feuilles de sauge
  • farine
  • 30 g de beurre
  • huile d'olive
  • sel, poivre du moulin

 

  • -Coupez les tranches de veau en quatre, farinez-les et
    faites-les dorer dans une grande poêle avec le beurre
    et un peu d’huile d’olive.
  • -Faites revenir dans une cocotte allant au four l’oignon,
    l’ail et le céleri hachés grossièrement avec un peu
    d’huile d’olive, ajoutez le laurier, la sauge, puis la viande.
    Salez, poivrez, mouillez avec le vin blanc et laissez
    réduire.
  • -Allumez le four th. 6-7 (200 °C). Ajoutez les tomates et
    le bouillon dans la cocotte, couvrez et faites cuire dans
    le four pendant 1 h 30. Au bout de 30 mn, réduisez le
    ther. à 5-6 (160 °C).

L'astuce

Servez avec une purée de pommes de terre aromatisée avec 1 c. à soupe de persil plat finement haché et 1 pincée de romarin ou, bien sûr, des pâtes.

servir avec un vin équilibré avec beaucoup de fruits, un joli gras et une élégante fraicheur.

Chateau Vignelaure
Page de Vignelaure 2015 - Blanc

Provence, Méditerranée

(L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.)




"Paella"

 17/12/2017
 
 
 
  • pour 6 pers
  • 6 morceaux de poulet
  • 3 pavés de mérou ou poisson blanc
  • 300 g d'anneaux de calamars
  • 12 gambas crues (ou décongelées)
  • 1 l de moules
  • 300 g de riz de camargue
  • 150 g de petits pois ou de fèves écossés
  • 4 gousses d'ail
  • 6 brins de thym
  • 2 brins de romarin
  • 1 piment
  • 2 pincées de safran
  • 12,5 cl de vin blanc
  • 1 l de fumet de poisson ou de bouillon (reconstitué)
  • huile d'olive
  • sel, poivre du moulin
  • pour la sauce tomate poivron :
  • 2 tomates
  • 2 poivrons rouges
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 2 feuilles de laurier
  • huile d'olive
  • sel

 

  • -Préchauffez le four th. 6 (180 °C).

  • -Préparez la sauce :
    faites revenir l’oignon et l’ail épluchés et hachés dans
    de l’huile d’olive, 10 mn sur feu doux, salez.
  • -Ajoutez les poivrons lavés et coupés en dés et faites
    cuire 15 mn. Incorporez les tomates pelées, épépinées
    et coupées en morceaux, et le laurier. Poursuivez la
    cuisson 15 mn.
  • -Préparez le poulet :
    coupez les morceaux en deux et
    faites-les cuire dans un filet d’huile, du sel, du poivre
    et la moitié du thym dans le four pendant 25 mn.
  • -Préparez la paella :
    faites chauffer 6 c. à soupe d’huile dans une grande
    poêle et faites revenir le reste du thym, le romarin,
    les 4 gousses d’ail hachées et le safran. Salez,
    ajoutez le riz, remuez 1 mn jusqu’à ce que les grains
    soient translucides, ajoutez la sauce tomate-poivron,
    le piment, laissez mijoter 2 mn, puis versez le vin blanc
    et remuez jusqu’à ce qu’il soit évaporé.
  • -Versez le fumet de poisson, portez à ébullition,
    ajoutez le poulet puis, 5 mn après, le poisson coupé
    en gros cubes et les calamars. Laissez cuire 10 mn
    environ. Mettez les gambas et, 5 mn après, les petits
    pois ou les fèves, puis couvrez pour que le riz finisse
    de gonfler.
  • -Faites ouvrir les moules lavées et grattées dans une
  • casserole avec un peu d’eau sur feu vif.
    Décoquillez-les, sauf quelques-unes.
  • -Filtrez l’eau de cuisson et gouttez-la ;
    si elle n’est pas trop salée, ajoutez-la au riz avec les
  • moules. Servez aussitôt.
     
    servir avec un vin rare et séduisant !

    Domaine Daridan
    Cour-Cheverny "Vieilles Vignes"

    2015 - Blanc

    Loire

    (L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
    A consommer avec modération.)



  • pour 6 pers
  • 750 g de haricots blancs mongettes.
  • 1 kg de confit de canard
  • 1 saucisson cru à l'ail
  • 250 g de lard de poitrine ou "ventrèche".
  • 75 g de graisse de canard
  • 3 oignons moyens.
  • 3 belles tomates
  • 3 gousses d'ail
  • 2 carottes
  • 1 gros bouquet garni : céleri thym laurier
  • 2 clous de girofle
  • chapelure, persil sel, poivre, eau.

 

  • -Choisissez des haricots blancs à peau fine
    " Mongettes, Michelet " cultivés sur les beaux
    côteaux du Lauragais.
  • -Faites les tremper quelques heures, puis cuisez-les
    dans un '' toupin " avec 3 l d'eau, accompagnés
    d'un oignon piqué de 2 clous de girofle, des
    carottes et de la moitié du bouquet garni.
  • -Lorsqu'ils sont presque cuits (1h environ), faites
    revenir à petit feu, dans la graisse de canard,
    le confit et le saucisson.
  • -Emincez les 2 oignons que vous ajoutez aux
    viandes, avec les gousses d'ail et le lard coupé en
    dés.
  • -Concassez les tomates et versez-les dessus ainsi
    que 75 cl du bouillon de cuisson des haricots.
  • -

    Ajoutez le bouquet garni restant.

  • -

    Faites réduire le tout 30 mn environ.

  • -Dans une casserole en terre " La cassoulo ",
    qui donne son nom au plat, versez les viandes
    mijotées, puis les haricots.
  • -Auparavant, vous aurez ôté de la préparation les
    carottes, les oignons piqués de girofle.
  • -Ajoutez une partie du liquide de cuisson des
    haricots.
  • -

    Salez, poivrez généreusement.

  • -Saupoudrez de persil haché et rajoutez de la
    graisse de canard.
  • -Mettre à cuire à four doux au moins 2h en
    retournant 7 fois.
  • -

    La dernière fois, saupoudrez de chapelure.

  • -Le cassoulet doit présenter en fin de cuisson
    une belle croûte, dorée à souhait.
  • servir avec un cahors jeune et fougeux !
  • le Château Les Croisilles 
  • Le Croizillon 2015 - Rouge
    (L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
    A consommer avec modération.)



pour 4 pers:

5 blancs de poireaux

5 tranches de jambon cuit
100gr de Gruyère  râpé
Sel et poivre

 pour la Béchamel

1/2 litre de lait
35 grammes de beurre
35 gr de farine
sel
poivre
noix de muscade
Commencer par bien nettoyer vos poireaux. Les couper en deux. Les mettre à cuire dans de l'eau salée pendant 30 minutes.

Pendant ce temps préparer une Sauce Béchamel.


Préchauffer le four à 200°.

Une fois les poireaux cuits, couper les tranches de jambon cuit en deux, enrouler les poireaux avec celles-ci. Les aligner dans un plat à gratin. Poivrer.

Ajouter une poignée de Gruyère râpé par dessus.
Verser la Sauce Béchamel par-dessus, poivrer encore un peu.

Enfourner durant environ 25 minutes.

astuce pour La noix de muscade :
afin que les arômes de la muscade ne se perdent pas à la cuisson, ajoutez-les à la fin avec le sel et le poivre
.



créer un mix pour brownie " maison " prêt à être utilisé par vos proches

il vous faut:  une Cartes cadeaux.à environ 1.45 euro et un Bocal en verre, 2.25 euro
   
   

 Mélange pour brownie dans un boca
2,5 dl de farine
0,5 c. à café de sel
1 c. à café de levure chimique
2,5 dl de sucre
4 c. à soupe de cacao pour pâtisserie
50 g de chocolat haché
Une poignée de petites guimauves

Mélangez la farine, le sel et la levure chimique, puis versez le mélange dans un bocal. Ajoutez les ingrédients restants dans le bocal dans l’ordre indiqué ci-dessus.

Écrivez un petit mot à votre amie chère avec les instructions suivantes :

Brownies maison 

Ajoutez simplement :

150 g de beurre fondu
2 œufs
3 c. à soupe d’eau

Versez les guimauves et les copeaux de chocolat dans un bol. Prenez un deuxième bol et utilisez-le pour mélanger le contenu restant du bocal avec le beurre, les œufs et l’eau. Fouettez la pâte avec un batteur à main pendant environ une minute. Versez les guimauves et les copeaux de chocolat dans la pâte, et mélangez bien. Versez la pâte sur une plaque graissée, et faites cuire les brownies pendant environ 30 min à 175 C

soource d 'Anna




 
Préparez-vous à cocooner comme une pro avec l'indispensable recette de chocolat chaud ☕️...


Pour 4 pers

 
-1 litre de lait entier ou 1⁄2 écrémé
-4 c. à café de cacao (sucré ou non)
- 4 à 6 c. à café de sucre (selon votre goût)
- 2 c. à café de cannelle en poudre
- 12 guimauves

 


1- Versez le lait dans une casserole, ajoutez la cannelle puis portez à ébullition.

2- Hors du feu, ajoutez le sucre et le cacao puis mélangez.

3- Laissez infuser 3 min, mélangez puis versez la préparation dans 4 tasses.

4- Ajoutez les guimauves et servez aussitôt.

Astuce : Vous pouvez aussi ajouter de l’anis étoilé pour donner une touche d’originalité à votre chocolat




Me revoili, me revoilà avec une nouvelle recette. Enfin nouvelle, beaucoup la connaissent mais c’est la première fois que je la réalise, pour le simple fait qu’il faut que je vous confie une petite chose et bien!
Pour faire cette recette, il y a des précautions à prendre !
Oui parce que le potiron, il faut savoir le dompter ! : Munissez vous donc d’une belle et grande marmite, d’un couteau qui coupe super bien et de votre mixer Moulinex à la maison.
Oh et éventuellement (je dis bien éventuellement, cela dépend des personnes mais moi je ne cuisine jamais proprement) un tablier !
Maintenant que vous êtes prêts, je vais pouvoir vous livrer la recette, qui est assez simple :

pour 4 pers

1 kg de potiron

500 g de carottes sablés
2 pommes de terre
1 gousse d'ail
1 oignon de Roscoff
1/2 l de lait
1/2 l de bouillon de volaille
1 c. à soupe d'huile d'olive
persil
10 cl de crème liquide
muscade.
sel, poivre.
10 a 15 noisettes . 

- 1 Epluchez et coupez en dés le potiron, les pommes de terre et les carottes en rondelles.

- 2 Emincez l'ail et l'oignon.

- 3 Faites suer l'oignon dans l'huile d'olive.et concasser vos noisettes pas cux du voisin lol

- 4 Ajoutez tous les légumes  puis les noisettes et l'ail puis versez le bouillon et le lait.

 

- 5 Salez, poivrez, muscadez et laissez cuire environ 30 min.

- 6 Mixez le tout, ajoutez la crème et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.

variante :
avec des  noisettes ou bien
du conté à la place de la creme

Bonne dégustation a vous !







- 500g de potiron épluchée
- 1 boule de mozzarella
- 3 tranches de jambon cuit
- huile d'olive
-vinaigre balsamique
-sel
- eau

-1Tailler le potiron en tranches de 3 mm d'épaisseur, puis retailler en rectangles.

-2Les parties longues du potiron du jardin permet en taillant verticalement un tronçon de 10 cm environ d'obtenir des quasi rectangles directement.

- 3Les poser dans un plat à four, verser un filet d'huile d'olive, un autre de vinaigre et un peu de sel. Verser un fond d'eau.

- 4Cuire 20-30 minutes à 200 à 220°.

-5Pendant ce temps, couper le jambon de la taille des morceaux du potiron et la mozzarella en fines tranches.

- 6Retirer du four et former les croque-monsieurs en mettant un rectangle de potiron , deux morceaux de jambon, un autre rectangle de potiron et une tranche de mozzarella.

-7Enfourner sous le grill pour 3 minutes juste le temps que la mozzarella commence à fondre.(ou bien dans l appareil a croque monsieur ).




Testez-le ! Vous allez adorer… ce très original duo de riz basmati et lentilles corail aux champignons avec son tofu au basilic. Une délicate et fondante recette d’automne.

200g de riz basmati blanc
200g de lentilles corail
40g de beurre demi sel
1 oignon jaune doux
1 poivron jaune
200g de tofu au basilic
200g de champignons de Paris
4 càs de sauce soja doux
Quelques feuilles de salade de chêne rouge ou verte
Quelques feuilles de basilic frais

1-Lavez le riz basmati et les lentilles corail, laissez égoutter.

2-Faites cuire le riz et les lentilles dans deux casseroles, départ eau froide, 2 volumes d’eau pour le riz et 3 volumes d’eau pour les lentilles.

3-Comptez environ 10 minutes de cuisson après ébullition, couvrez en fin de cuisson et réservez.

4-Dans une grande poêle, faites fondre à petit feu 40g de beurre demi sel et faites revenir l’oignon et le poivron finement hachés.

5-Ajoutez le tofu au basilic découpé en petits dés et les champignons détaillés en fines lamelles. Laissez cuire pendant une dizaine de minutes à couvert.

6-Lorsque les dés de tofu se colorent, ajoutez le riz et les lentilles corail pendant quelques minutes, ajoutez la sauce soja douce et couvrir.

7-Dressez dans un bol ou une assiette creuse sur fond de salade de chêne rouge ou verte.

8-Parsemez de quelques feuilles de basilic frais et dégustez aussitôt !




Dans ce plat aux saveurs d’automne, la Bretonnes en cuisine recréé visuellement la coquille : entourés par deux feuilles de chou vert, les noix de Saint-Jacques et les marrons se marient à la perfection dans ce plat gourmand simple et rapide à réaliser. Cette entrée digne d’un chef ne vous demandera en effet que 15 minutes de préparation.

pour 4 per

12 grosses noix de Saint-Jacques
1 chou vert frisé
2 oignons de Roscoff
20 cl de bouillon de légumes
200 g de marrons en bocal cuits au naturel
30 g de beurre
Huile d’olive
Sel et poivre du moulin


1. Épluchez puis émincez l’oignon. Effeuillez le chou, réservez 12 feuilles de l’extérieur qui serviront pour le montage.

2. Retirez les côtes des feuilles, lavez-les et coupez les feuilles de chou restantes en lanières avant de les cuire 10 minutes dans le bouillon de légumes.

3. Faites revenir l’oignon pendant 10 minutes à l’huile, ajoutez les marrons égouttés et le chou cuit. Assaisonnez. Réservez au chaud.

 

4. Nettoyez les Saint-Jacques et épongez-les bien. Dans une poêle chaude, amenez le beurre à une belle couleur noisette. Faites dorer les noix de Saint-Jacques 2 minutes sur chaque face et assaisonnez-les.

5. Dressez dans chaque assiette une feuille de chou entière, le chou aux marrons, puis posez deux noix de Saint-Jacques. Terminez par la seconde feuille de chou.




Vous avez 30 mins ,
des poires,
des noix ,
du miel ( ou du sirop d'agave) ,
et de la cannelle
eh bien ...! c'est partie pour satisfaire tous/toutes les gourmands(es) de 7 a 120 ans 



Avocado burger,

 15/10/2017
- 1 avocat
- 1 pavé de saumon
- 1/2 oignon rouge
- 2 cuillères à café d’huile d'olive
- 1/2 citron vert
- quelques gouttes de sauce pimentée
- sel et poivre
- roquette
- ricotta
- graines de sésame


1°) Détailler le saumon en cubes
2°) Mélanger le saumon avec l’huile d’olive, le jus d’un demi citron vert et quelques gouttes de sauce pimentée, le sel et le poivre

3°) Faire une galette avec le tartare, puis réserver au frais
4°) Découper l’oignon en fines lamelles
5°) Pour réaliser la sauce, mélanger la ricotta avec des zestes du citron vert et un peu de poivre

6°) Découper l’avocat en deux puis retirer les lobes à l’aide d’une cuillère
7°) Dresser le burger
8°) Ajouter des graines de sésame sur le burger

Bonne dégustation !



la potion magique

 21/09/2017
les empereurs chinois ne pouvaient se permettre d'être malade, et si ils l'étaient il leur fallait quelque chose d'efficace.
tout est en juste équilibre
enlevez 1 élément la recette est changé
l'équilibre est perturbé...


les effets non assurés
et effets indésirables potentiels....
citron
gimgembre
miel
thym


Alors… voici une jolie entrée fraîche et onctueuse… réalisable en toutes saisons !

Un tartare de saumon, citronné, couché sur un lit d’avocat… des saveurs douces et fraîches, que vous pouvez corser à votre goût avec des épices, des herbes aromatiques ou encore du zeste de citron… mais surtout… SURTOUT soignez votre assaisonnement, si non ce sera fade et le résultat bof-bof ! !  !

un cuisinier avertie en vaut deux ! c’est dit !

Ingr pour 2 personnes

  • 2 avocats mûrs…
  • 280 g de filet de saumon frais
  • 1 C à soupe de jus de citron
  • 1 C à soupe d’huile d’Olive
  • sel, poivre, 5 baies… tabasco pour les amateurs de piquant 
  • 1 cercle en inox de 9 cm


-Éplucher, enlever les noyaux et la peau des avocats. Les écraser à la fourchette pour les réduire en purée. Saler, bien poivre… goûter pour vérifier si non ce sera fade et ce serait dommage ! ! ! Réserver au frigo.

-Rincer et enlever la peau des filets de saumon. Les détailler en tout petits cubes… Y ajouter la cuillère à soupe d’huile d’olive et de citron… poivrer correctement, et saler un peu… réserver au frais.

-Déposer le cercle en inox dans l’assiette. Garnir avec la moitié de la purée d’avocat. Lisser la surface.

-Déposer la moitié de tartare de saumon frais par dessus…
-Mettre au frais jusqu’au moment de servir… Vous pouvez aussi dresser vos assiettes au moment de servir, surtout si vous n’avez qu’un seul cercle en inox comme moi… sauf si vous comptez servir 25 personnes hein ? on est bien d’accord 

-Enlever délicatement le cercle en inox… et décorer l’assiette avec : une ou deux crevettes… deux feuilles de salade assaisonnée… un filet d’huile d’olive… un filet de vinaigre balsamique… en résumé, ce qui vous ferez plaisir

" Pour bien cuisiner, il faut de bons ingrédients, un palais, du cœur et des amis ! "  Pierre PERRET 

*  N’hésiter pas à me laisser un commentaire, un petit mot, un papotage si vous réaliser cette recette, cela me fera plaisir de vous lire et vous répondre…




6 Pommes
1 Yaourt
220g de Farine
3 Oeufs
250g + 2 C à soupe de sucre en poudre
Le jus d’un Citron
1 sachet de levure chimique
3 C à soupe d’huile
20gr de Beurre salé Breton
Chauffez votre four à 180°C.
– Coupez les pommes Bretonnes LOL!! en fines tranches avec la peau.
– Mettez une poêle à chauffer avec du beurre salé de Bretagne, saupoudrez de sucre puis faites-y revenir vos tranches de pommes.
– Beurrez un moule à manqué, disposez les tranches de pommes dans le fond et arrosez-les avec le caramel de la poêle.
– Cassez les œufs dans un saladier, ajoutez le sucre et fouettez.
– Versez le yaourt , le jus de citron et l’huile puis mélangez.
– Ajoutez enfin la farine tamisé et la levure..
– Mélangez bien puis versez sur les pommes
– Laissez cuire 35 mn. Sortez du four et démoulez.
 
Voilab! ! !  il ne reste plus qu’à savourer ce délicieux dessert en famille ... entres amis ...hi... hi ... ! ! !
 
Bon appétit les Amoureux de la Gastronomie Bretonne/ Normande...



Le vinaigre de cidre de pomme est un produit complètement naturel qui est réputé pour avoir de nombreux bénéfices sur la santé tels qu'une endurance accrue et une hausse de votre système immunitaire. Il vous faudra attendre à peu près 7 mois, mais cette recette de vinaigre de cidre de pomme est une façon peu coûteuse de le préparer à la maison. Suivez simplement ces étapes pas à pas pour préparer votre vinaigre de cidre de pomme.

Ce dont vous avez besoin

  • 10 pommes bio entières
  • 2 grands récipients à ouverture large
  • De l'eau
  • Une étamine
Lavez 10 pommes bio.
Coupez les pommes en quart.
Laissez les pommes à température ambiante jusqu'à ce qu'elles deviennent brunes.
Placez les quarts de pommes bruns dans un grand récipient avec une large ouverture.
Versez assez d'eau dans le récipient pour couvrir les pommes.
Couvrez le récipient avec une étamine.
Placez-la sur le haut du récipient, sans l'attacher. Cela permettra à l'oxygène de circuler dans le mélange.

Disposez le récipient couvert dans un lieu chaud et sombre. Des toilettes chauffées sont une bonne solution. Vous pouvez aussi le conserver au grenier ou dans une cabane de jardin pendant les mois chauds.
Laissez le récipient couvert pendant 6 mois, en mélangeant une fois par semaine
Récupérez le récipient après la période de 6 mois de fermentation.
Il y aura une couche de mousse sur le dessus du liquide. Cela se forme sous l'action des bactéries qui changent l'alcool en vinaigre.

Filtrez le liquide lentement au travers de l'étamine en le versant dans un autre récipient large. Cela peut être effectué en tenant fermement l'étamine sur l'ouverture du premier récipient. Ensuite inclinez-le pour laisser de petites quantités de liquide s'écouler dans le second récipient. Continuez jusqu'à ce que tout le liquide soit filtré et transféré dans le second récipient.
Couvrez le nouveau récipient avec la même étamine.
Laissez reposer dans un endroit chaud et sombre pendant 4 à 6 semaines.
Transférez votre vinaigre de cidre de pomme complètement fermenté dans de plus petits récipients si vous le souhaitez. Gardez-les couverts au réfrigérateur pour préserver leur fraîcheur.

conseil 
Pour atténuer la douleur de crampes musculaires, une boisson peut être préparée en mélangeant
1 à 2 cuillères à café
(5 à 10 ml) de vinaigre de cidre de pomme,
1 cuillère à café (5 ml) de miel
et 1 tasse d'eau chaude.

Il est utile de faire du vinaigre de cidre de pomme à la maison pour préparer votre propre assaisonnement de salade ou pour ajouter du goût à vos plats. Vous pouvez aussi l'utiliser pour conserver des légumes dans le vinaigre, du moment que vous laissez le tout dans le réfrigérateur.

De nombreux bénéfices pour la santé sont rapportés à propos du vinaigre de cidre de pomme. Il peut faciliter à la digestion et aide à combattre les infections du conduit urinaire. Il a aussi la réputation de faire baisser le cholestérol, de réduire les infections des sinus et d'augmenter le métabolisme. Certaines personnes ont rapporté un soulagement de la douleur causée par l'arthrose, une diminution de l'acné et des allergies.

Le vinaigre de cidre de pomme peut être aromatisé avant d'être rangé.

Quelques suggestions simples :
de l'ail,
du gingembre,
des framboises ou des herbes fraîches....
Ajoutez-en autant que vous voulez, selon vos préférences.
 
Ne faites pas ou ne conservez pas de vinaigre de cidre de pomme dans un récipient en métal. Le taux élevé d'acide provoquerait la corrosion du métal. Il vaut mieux utiliser des récipients en verre, même si le plastique, le bois ou l'acier inoxydable peuvent aussi être utilisés.


 


 




Pissaladière

 13/09/2017
1 h de cuisson
Ing pour 4 pers

250 g de pâte à pizza
1 kg d'oignons
24 olives noires de Nice
6 filets d'anchois à l'huile
2 gousses d'ail
4 cuil. à soupe d'huile d'olive
2 brins de thym
1 feuille de laurier
sel, poivre
- Pelez et émincez les oignons. Faites-les revenir 4 à 5 min dans 3 cuil. à soupe d'huile d'olive.
Ajoutez les gousses d'ail pelées et écrasées, 1 brin de thym effeuillé et la feuille de laurier.
Salez légèrement, poivrez.
Couvrez et laissez étuver 30 min à feu doux.

- Rincez les filets d'anchois sous l'eau chaude. Égouttez et épongez-les.

- Préchauffez le four th. 7/8 (220 °C). Étalez finement la pâte à pizza. Déposez-la sur une plaque graissée.
Ourlez le bord afin de maintenir la garniture.
Étalez les oignons tiédis sur la pâte, disposez les anchois et enfournez 20 min.

- Éparpillez les olives et poursuivez la cuisson 10 min. Au terme de la cuisson, arrosez d'un filet d'huile d'olive. Garnissez d'1 brin de thym.
Servez chaud ou tiède.


Conseils
Pas de pâte à pizza ?
Utilisez de la pâte à pain achetée chez le boulanger.
Ou simplement une pâte brisée
.


Piperade Basque

 05/09/2017

En parlant de remplacer les oeufs, je vous ai déjà montré que l’on pouvait imiter les oeufs brouillés avec du tofu émietté mélangé à des épices et de la sauce soja. Mais qu’en est-il lorsque l’on veut faire une omelette ? Sans oeufs, vous allez me dire que ce n’est pas possible ! Le dicton le dit bien:
" On ne peut faire d’omelette sans casser d’oeufs ! " Et si je vous démontrais le contraire avec l’utilisation de la farine de pois chiches ?

Nombreux sont ceux qui utilisent cette farine pour réaliser des crêpes végétaliennes. Plat typiquement indien, ces crêpes sont délicieusement garnies de légumes et d’épices ! 

Mais la farine de pois chiches peut aussi s’utiliser dans la confection d’omelettes comme la piperade basque. A l’approche de l’automne, ce plat est très apprécié en début de soirée lorsque la fraîcheur commence à se faire ressentir après une belle journée ensoleillée ou pas .

Temps de prépa : 10 mns
Temps de cuis : 20/25 mns

Ing :

  • 120 g de farine de pois chiches
  • 300 ml d’eau
  • 1 tomate
  • 1/2 poivron rouge
  • 100 g de tofu fumé (Soy)
  • Sel Herbamare
  • 5 g de paprika
  • 5 g de coriandre
  • 5 g de romarin
  • 10 ml d’huile d’olive

Préparation :

Verser la farine, puis l’eau dans un saladier. Bien mélanger afin d’éliminer les grumeaux.

Découper la tomate, le demi poivron rouge et le tofu fumé en petits dés. Ajouter le tout à la pâte de pois chiches.
Bien mélanger. Saler et ajouter les épices et les herbes. Mélanger de nouveau. Réserver.

Faire chauffer l’huile dans une poêle et verser la préparation. Laisser à feu vif quelques minutes et baisser sur feu doux. Laisser cuire une dizaine de minutes et couvrir. Laisser cuire de nouveau une dizaine de minutes. Vérifier la cuisson de temps à autre pour que cela n’attache pas.

Découper la piperade en quatre et servir avec une belle salade verte.




Eté rime avec légèreté ! On a besoin de se faire du bien, de souffler, de couper avec le train-train quotidien. Et même si l’on n’a pas les moyens de partir en vacances, rien ne vous empêche de vous installer sur votre terrasse pour profiter des derniers rayons de soleil avant la tombée de la nuit.

L'été se terminant doucement, que diriez-vous de tofu brouillé aux herbes et légumes d’été? Quoi me diriez-vous? Du tofu brouillé? Sans oeufs ? Oui, car il n’a plus la cote ! Veuillez faire un chaleureux accueil au tofu, qui fait tendance en ce moment! Non seulement, vous n’aurez pas à vous soucier de votre cholestérol, mais vous ne courrez aucun risque qu’il ne tourne comme les oeufs en plein été! Il est vrai que lorsque l’on est végétalien ou allergique aux oeufs, on ne pense pas pouvoir remanger quelque chose qui ressemble à des oeufs brouillés. Et pourtant! Le tofu fait des merveilles et vous allez vite vous rendre compte que vous n’avez rien à envier aux oeufs! Le tofu brouillé aux herbes a dépassé de loin mes espérances! Légèrement relevé grâce au shoyu et au cumin, adoucit par le basilic, ses saveurs vous emmèneront un court instant en Provence, où vous entendrez le chant des grillons et des sauterelles ! Ca y est, vous les entendez? Bien … Alors, qu’attendez-vous pour vous mettre en cuisine?

Ing pour deux pers:

- 200 grammes de tofu aux herbes

- 2 petites courgettes

- 2 cuillerées à soupe de shoyu

- 1 gousse d’ail

- 3 échalottes

- 1/2 cuillère à café de cumin

- Sel Herbamare

- Quelques feuilles de basilic

Râpez les courgettes. Faites-les revenir avec les échalottes une quinzaine de minutes à l’étouffée dans une casserole sur feu doux ou dans un cuit-vapeur. Salez.

Ecrasez le tofu à la fourchette. Chauffez une cuillerée d’huile d’olive dans une poêle, puis faites revenir le tofu avec le shoyu, l’ail, le cumin et le basilic une dizaine de minutes.

Disposez dans les assiettes ! 




Amoureuse l’une de l’autre ou amoureuse de la couronne briochée, faut-il vraiment trancher ?
Pourquoi ne pas allier l’utile et l’agréable, et se faire plaisir en partageant la moitié avec l’élue de son coeur en la dévorant des yeux ? Il serait sans doute difficile de rejouer la scène de la Belle et le Clochard chez Alfredo avec cette couronne, mais vous pouvez tout de même jouer la carte romantique en partageant chaque bouchée avec votre partenaire.

Il y a encore quelques semaines, je n’avais aucune idée qu’il existait deux galettes des rois traditionnelles. Celle du Nord: la frangipane et celle du Sud: la briochée aux fruits confits. Intriguée, je me suis renseignée autour de moi pour savoir à quoi pouvait bien ressembler cette fameuse couronne . Et l’autre jour, au détour d’une rue, j’ai aperçu à travers la vitrine d’une boulangerie le trésor que l’on m’avait caché pendant toutes ces années ! Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir visité de part et d’autre les quatre coins de notre douce France ! A croire que je n’ai jamais eu l’opportunité de fêter l’Epiphanie lors d’une escapade dans le Sud !

Je comprends à présent la compétition qui subsiste entre la frangipane et la briochée, toutes deux sont absolument divines ! Pour la néophyte que je suis (bretonne de naissance et nordiste imposé...), cette première impression fut tout à fait concluante et le bretonne de souche qui vit avec moi ne fut pas celle qui vint me contredire … Bien au contraire ! ;) A la différence de la traditionnelle, j’ai mis des raisins secs à la place des fruits confits et comme j'ai la chance d’avoir une machine à pain, je ne pétrie pas ma pâte à la main comme à l’ancienne !

J’ai volontairement mis la fève à la place du trou pour que ma tendresse tombe dessus ! elle aurait tellement été déçu de ne pas être reine cette année !

Si j’ai l’occasion de faire un petit saut dans le Sud début de l’année prochaine, je serais ravie de goûter à la couronne briochée aux fruits confits de mes chères copinautes 

Ing pour 4 parts:

- 15 g de levure de blé bio (Priméal)

- 125 ml de lait de soja + un peu pour la dorure

- 250 g de farine de blé T 110 (Markal)

- 20 g de substitut d’oeuf + 80 ml d’eau (Valpiform)

- 50 ml de sirop d’agave

- 15 ml d’extrait de fleur d’oranger

- 25 g de raisins secs (Rapunzel)

- Purée de griotte (Vitabio)

- 1 fève

- 1 couronne

Préparation:

Dans un verre, diluer le substitut d’oeuf avec l’eau.

Faire tiédir le lait dans une petite casserole, puis ajouter la levure hors du feu. Laisser poser un quart d’heure.

Pendant ce temps, mettre la farine, le substitut d’oeuf dilué, le sirop d’agave et l’extrait de fleur d’oranger dans un saladier, puis ajouter le levain et commencer à pétrir. (Pour un bon pétrissage, il faut malaxer la pâte entre 15 et 20 minutes) 

Laisser lever une heure à température ambiante recouvert d’un torchon, puis retravailler la pâte une dizaine de minutes et la mettre au réfrigérateur pendant quatre heures, le mieux étant de la laisser poser toute une nuit.

Le temps de pose écoulé, sortir le bâton, pétrir et former une boule. La déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé, puis creuser un trou au milieu avec les doigts et l’élargir pour former la couronne. Badigeonner de lait de soja et répartir les raisins secs sur toute la surface.

Mettre la couronne au four pendant le préchauffage à 180° afin de la faire de nouveau gonfler, puis faire cuire 25 minutes.

A la sortie du four, la badigeonner de purée de griotte pour lui donner un aspect brillant.

Laisser tiédir et découper quatre parts …
Partager avec sa moitié !




 

Cela aurait pu être le fruit du hasard si cela n’avait pas été Mardi !
Au menu : crêpes, gaufres et beignets sans oublier les churros, délicieuse spécialité de beignets espagnols !

 "gras" n’a que le nom puisque ces délicieux beignets vegans ne sont non seulement pas frits dans de l’huile bouillonnante, mais ils sont également dépourvus de sucre rapide. Le sucre que vous pouvez admirer n’est autre que du sucre de bouleau, dont l’index glycémique est, je vous le rappelle, de l’ordre de 7 sur une échelle de 100 – 100 étant le pic glycémique le plus élevé –

Si vous avez la chance d’avoir à votre portée une machine à pain ou un crochet à pétrin, cette recette sera très facile à réaliser. Pour les autres  – il faudra user de votre main de fer pour pétrir la pâte ! Une bonne façon de se défouler après une journée de dur labeur !

J’ai utilisé dans la préparation l’Ener-G Egg Replacer dont la puissance comme substitut aux œufs n’est plus à démontrer ! Comme je me doute que vous ne l’avez pas dans vos placards – Ce produit étant exclusivement à la disposition des britanniques et américains – Je vous propose de le remplacer dans cette recette par 200 grammes de tofu soyeux. Le tofu soyeux devant être mixé avant de l’incorporer à la préparation. Si toutefois vous désirez avoir à disposition le précieux sésame, vous pouvez toujours le commander sur le site Vegan Essentials, qui vend une panoplie de produits destinés aux végétaliens.

Des beignets moelleux 100% végétal tout droit sortis du four aussi bons que ceux achetés en boulangerie… Si ce n’est meilleur ! De quoi fêter gaiement Carnaval sans se priver de ses douceurs qui en font sa renommée !

Ing pour 12 beignets sans Carnaval :

  • 30 g de levure de boulanger
  • 60 ml d’eau tiède
  • 250 ml de lait de soja (Provamel)
  • 10 ml de vinaigre de cidre
  • 40 ml de sirop d’agave
  • 5 ml d’extrait de vanille ou fleur d'oranger
  • 8 g d’Ener-G Egg Replacer + 60 ml d’eau
  • 500 g de farine intégrale de grand-épeautre (Markal)
  • 60 g de sucre de bouleau (Flore Alpes)
  • Huile d’olive

Préparation :

Préchauffer le four à 170°.

Verser la levure dans un grand saladier, puis l’arroser d’eau tiède. Laisser la préparation prendre cinq à dix minutes jusqu’à ce que des petites bulles se forment à la surface. Réserver.

Verser le lait de soja dans un verre doseur, ajouter le vinaigre de cidre et laisser reposer quelques minutes le temps que le lait ait bien caillé. Ajouter le sirop d’agave et l’extrait de vanille ou d'oranger, puis mélanger. Verser le tout dans le saladier. Réserver.

Mélanger l’Ener-G Egg Replacer avec l’eau dans un verre, puis l’ajouter à la préparation.

Ajouter progressivement la farine de moitié afin de bien éliminer les grumeaux. Mélanger jusqu’à ce que la farine soit imprégnée des liquides, puis terminer par le reste de farine. La pâte va être de moins en moins collante et se décollera petit à petit des bords.

Commencer à pétrir à la main. Malaxer la pâte une dizaine de minutes sans s’arrêter jusqu’à obtention d’une boule lisse et homogène. Couvrir avec un torchon propre et laisser reposer une heure, le temps que la pâte double de volume.

Fariner le plan de travail avant d’y déposer la boule de pâte. L’étaler sur toute sa longueur à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à obtention d’une épaisseur de 1,5 cm. Puis découper à l’aide d’un emporte-pièce 12 ronds de 8 centimètres de diamètre. Etaler une feuille de papier sulfurisé, puis y déposer les ronds de pâte. Recouvrir d’un torchon propre, puis laisser reposer de nouveau une heure. Les pâtes à beignet doivent gonfler.

Retirer le torchon, puis badigeonner chaque pâte à beignet d’huile d’olive. Les déposer sur une plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé et enfourner entre 15 à 20 minutes. 

Recouvrir les beignets d’une feuille de papier sulfurisé à mi-cuisson de sorte qu’ils ne brunissent pas trop vite. Ils doivent être bien dorés à la sortie du four. Les laisser tiédir sur le grill, puis les badigeonner de nouveau d’huile d’olive.

Verser le sucre de bouleau dans une assiette, puis en imprégner chaque beignet.

Déguster de suite ou recouvrir de papier aluminium les beignets déposés dans une assiette. – Ces beignets se conservent deux à trois jours à température ambiante recouverts de papier aluminium. -




Quiche mon amour

 04/09/2017

Ce sont ces journées " sans " où l’on n’a pas envie de passer beaucoup de temps derrière les fourneaux. Où l’on veut profiter de ses week-ends à se prélasser devant un bon bouquin sans se préoccuper d’un repas sophistiqué. Car il faut bien l’avouer… J’ai eu une semaine plutôt chargée et mon manque de sommeil eut raison de moi tout au long de ces deux dernières journées. Impossible de me réveiller, j’ai erré dansla maison à moitié décoiffée, laissant ma conscience au repos et mes pensées vagabonder.

Alors comment faire quand on a une ou deux "ogresses'  à la maison, mais que l’on ne veut pas se torturer à chercher mille et une façons de contenter des estomac constamment insatisfait ? On trouve une astuce sans pour autant délaisser les papilles ! Et la quiche est dans ce cas précis le meilleur des recours ! Car qui dit simple, ne signifie pas forcément dénué de goût !

On a tendance à s’imaginer qu’il est impossible de réaliser une quiche sans œufs ! Eh ! Oui ! Une quiche sans œufs ! Quelle idée, voyons ! « Ca peut tenir ? C’est possible ? » Allez, suivez le chef, je vais tout vous expliquer !

Le secret de la tenue réside dans…. Le tofu ! Bien sûr le tofu ! Pas le tofu soyeux dont je vous parle pas si souvent, mais le tofu ferme. Décidément, que ferait-on sans ? Emietté puis mixé, il apporte une tenue identique à celle de l’œuf dans les quiches. Et pour plus de crémeux, vous pouvez ajouter une touche d’oléagineux. Le mieux étant d’utiliser toutes les sortes de noix. Vous en trouverez sûrement une qui vous conviendra !

Côté légumes, la période presque automnal  ne nous laisse guère le choix que de se contenter de choux ou de courges. Et comme je n’allais pas vous faire pour la énième fois une recette au potimarron (bien que j’adore ça !) et que j’avais une irrésistible envie d’épinards, je n’ai pas su résister bien longtemps aux quelques branches que me tendait le maraîcher.

Irrésistible et très facile à réaliser, cette quiche sera idéale pour un plateau-télé, à emporter dans son sac pour la déguster au bureau ou bien tout simplement pour les journées où l’on ne veut pas trop se casser la tête sans pour autant délaisser les siens.

Ing pour 8 parts :

Pour la tarte :

  • 150 g de farine intégrale de grand-épeautre (Markal)
  • 5 g de sel Herbamare
  • 50 ml de purée de sésame (Lima)
  • 75 ml d’eau

Pour la garniture :

  • 100 g de cerneaux de noix
  • 400 g de tofu nature émietté (Taifun)
  • 30 g de levure maltée
  • 10 ml d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petite échalote
  • 400 g d’épinards
  • 5 g de cumin
  • 5 g de coriandre
  • 5 g de paprika
  • 5 g de sel Herbamare

Préparation :

Préchauffer le four à 180°.

Pour la tarte :

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier, puis former une boule. Étaler la pâte formée à l’aide d’un rouleau à pâtissier sur du papier sulfurisé. Prendre délicatement le papier sulfurisé sur lequel la pâte est étalée, puis enfoncer un moule à tarte. Réserver.

Pour la garniture :

Mixer les cerneaux de noix dans un blender, puis ajouter le tofu émietté et la levure maltée. Mixer de nouveau jusqu’à obtention d’une pâte.

Découper l’ail et l’échalote en petits dés, puis les faire revenir avec un filet d’huile d’olive dans un wok. Ajouter les épinards, baisser sur feu doux, saler et mélanger.  Oter du feu. Ajouter la préparation précédente, les épices et saler de nouveau. Bien mélanger le tout en faisant des gestes circulaires jusqu’à ce que la première préparation se soit bien imprégnée de la deuxième. Verser la préparation obtenue dans le moule à tarte, puis l’étaler de manière équivalente sur toute la surface en veillant à bien recouvrir les rebords.

Enfourner et laisser cuire une trentaine de minutes. Déposer du papier sulfurisé par-dessus la quiche à mi-cuisson afin que la pâte ne brûnisse pas.

Sortir du four et découper la quiche en huit.

Servir avec une purée de potimarron  et déguster !




Oui, La véritable ! Celle pour laquelle chacun d’entre nous fondait de plaisir étant enfant ! La même qui était impeccablement réalisée par nos mères et nos grands-mères, perpétuée de génération en génération. La mousse au chocolat a toujours été le dessert préféré des chérubins. Facile à réalisée, on la reconnait par sa mousse à la fois ferme et onctueuse où l’on peut apercevoir des bulles d’air après chaque cuillerée.

 nous avions une première version en associant le chocolat noir au tofu soyeux.– manquait de fermeté ainsi que ces bulles d’air si caractéristiques à l’authentique mousse au chocolat. Aussi est-ce en préparant une autre recette – que je vous divulguerai plus tard – que j’ai trouvé comment réaliser la véritable mousse au chocolat si chère à nos coeurs.

Pour cela, j’ai utilisé le chocolat vegan à 100% de cacao trouvé chez notre Chocolatier - Une chocolaterie pratiquement végétalienne  – Mieux vaut dire que c’est un chocolat plutôt amer et que pour atténuer son goût, il faut réajuster son amertume par un ajout de sucre assez conséquent. Le sirop d’agave étant mélangé à de la compote de pommes, la quantité d’édulcorant naturel ne change pas par rapport à celle à laquelle je vous ai habituée.

La compote de pommes, quant à elle, joue un double rôle, puisqu’elle sert non seulement de base sucrée, mais elle apporte également cette fermeté que l’on retrouve si souvent dans les mousses au chocolat classiques.

Ing pour 4 pers :

  • 100 g de chocolat noir vegan à 100% de cacao (Chocolatier)
  • 40 ml de sirop d’agave (Jean Hervé)
  • 125 ml de compote de pommes non-sucrée (Naturalia)
  • 5 ml d’extrait de vanille ou de fleur d'oranger
  • 25 g de farine intégrale au grand épeautre (Markal)
  • 5 g d’arrow-root (Celnat)
  • 5 g de poudre à lever sans phosphate
  • 2 g de bicarbonate de soude (1/2 cuillère à café)
  • 1 g de sel Herbamare (1/4 d’une cuillère à café)

Préparation :

Verser la farine, l’arrow-root, la poudre à lever, le bicarbonate de soude et le sel dans un bol. Mélanger le tout et réserver.

Casser le chocolat en carrés, puis le faire fondre au bain-marie. Lorsqu’ils commencent à ramollir, ôter du feu et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à ce qu’ils soient entièrement fondus. Ajouter le sirop d’agave et l’extrait de vanille ou d'oranger, puis mélanger. Terminer par la compote de pommes en mélangeant jusqu’à obtention d’une mousse bien ferme.

Verser les ingrédients secs en pluie, puis mélanger de manière circulaire afin de bien imprégner le chocolat de la compote de pommes.

Verser la mousse dans quatre ramequins et réserver au frais entre deux à quatre heures. – Tout dépend comment vous appréciez la fermeté de la mousse au chocolat. -

Sortir les ramequins et laisser à l’air ambiante une quinzaine de minutes.

Servir avec quelques biscuits 

Bonne dégustation !




The cookies original

 04/09/2017

Vous connaissez les délicieux cookies de chez Ben ou encore ceux de Laura Todd ? Ces deux grandes maisons font succomber plus d’un amoureux du petit biscuit rond ! Au beurre de cacahuètes, au citron, au gingembre, aux fruits, aux flocons d’avoine, au triple chocolat noir, à la noix de coco, au thé vert matcha ou encore au café Malongo… Difficile de ne pas faire son choix ! Sauf que, ces délicieux cookies, moelleux, tendres, à tomber parterre ne sont absolument pas vegan.  J’ai voulu donc à mon tour créer le cookie de ma marque de fabrique. Celui signé Plaisir Végétal qui, je l’espère, en fera chavirer plus d’un.

Dans un premier temps, un cookie simpleThe Original Cookie ! Celui que l’on peut admirer aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne et dont on parle encore de retour en Hexagone ! Moment inoubliable que l’on ne cesse de partager avec ses amis.

Les Julie’s Original Cookies n’ont pas la prétention de les rivaliser, mais ils en sont très proches. Croustillant à l’extérieur, mais encore tendre et moelleux à l’intérieur avec de gigantesques morceaux de chocolat. De quoi succomber à la tentation !

Le substitut à l’œuf est un substitut dont je ne vous ai encore jamais parlé. Il s’agit des graines de lin. Graines reconnues pour leur richesse en Oméga 3 qui, mélangées à de l’eau, se transforment en une préparation quasi-similaire à celle d’un œuf battu. Un substitut à portée de tous que l’on peut trouver très facilement en magasin bio. Et qui en facilitera plus d’une dans la confection de cookiesmuffins ou gâteaux !

Des cookies incroyablement savoureux, qui pourraient bien atteindre la première marche du top 10 des cookies .

Ing pour 6 gigantesques Julie’s Original Cookies :

  • 225 g de farine intégrale de grand épeautre (Markal)
  • 2 g de poudre à lever sans phosphates
  • 2 g de sel Herbamare
  • 10 g de graines de lin + 30 ml d’eau
  • 5 ml d’extrait de vanille ou de fleur d 'oranger
  • 20 ml de sirop d’agave (Jean Hervé)
  • 40 g de purée d’amande blanche (Jean Hervé)
  • 125 ml de lait de soja (Provamel)
  • 100 g de pépites de chocolat 100% végétal (Vijaya)

Préparation :

Verser la farine en pluie dans un grand saladier.
Ajouter la poudre à lever et le sel. Réserver.

Mixer finement les graines de lin avant de les verser dans un ramequin. Ajouter l’eau, mélanger et laisser reposer quelques minutes jusqu’à ce que la préparation devienne visqueuse – Le mélange doit ressembler à un œuf battu – Lorsque la préparation a bien pris, ajouter l’extrait de vanille ou d'oranger, le sirop d’agave, la purée d’amande blanche et battre le tout à l’aide d’une cuillère à soupe. Ajouter le lait de soja et battre de nouveau jusqu’à ce que la préparation soit bien homogène.

Mélanger les ingrédients humides aux ingrédients secs en faisant attention à bien ramener la farine sur les ingrédients humides afin d’obtenir une pâte homogène. Ajouter les pépites de chocolat et mélanger jusqu’à homogénéité.

Former des boules de pâte à cookies à l’aide d’une cuillère à glace et les déposer sur une plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé. Appuyer légèrement sur chaque boule avec la paume de la main de manière à former des cookies et mettre au four une dizaine de minutes. A la sortie du four, les cookies sont encore assez mous mais durcissent en refroidissant.

Attendre 15 minutes avant dégustation, les cookies seront ainsi tièdes et parfait pour accompagner un thé aux arômes acidulés. Ils se conservent deux à trois jours dans une boîte hermétique.




Un tendre velours

 04/09/2017

Tel aurait pu être le titre d’un long roman d’amour portant sur l’extraordinaire rencontre entre deux êtres. Mais même si l’amour est très souvent représenté comme une liaison entre deux âmes sœurs, il ne faut pas oublier qu’il symbolise également l’amitié. Echanger, partager… Toutes ces petites choses qui montrent combien l’on tient à l’autre.

C’est tout cela à la fois que j’ai voulu représenter au travers de ces somptueux cupcakes, entremêlés de douceur, de volupté et de légèreté. Des cakes aussi légers qu’un nuage de lait et recouverts d’une onctueuse crème d’abricots rappelant la douceur du début de l’été. Car même si la saison se veut capricieuse ces derniers temps, les premiers rayons de soleil eux se veulent encourageants.

Légèreté symbolise le début de l’été et c’est avec la crème de riz que j’ai voulu le représenter. Remplaçant harmonieusement les farines de gluten, cette crème allège admirablement ces cupcakes, qui en feront sans l’ombre d’un doute, l’allié idéal des soirées entre copines.

De même que l’été est synonyme de légèreté, il ne pourrait être représenté sans les fruits exaltants que sont les abricots. A pleine maturité, ils apportent une touche gourmande qui ne pourrait se déguster sans l’accompagnement de baies d’aguaymanto. Très acidulés, ces fruits secs se marient divinement bien avec la volupté de l’abricot.

Des cupcakes aussi doux que du velours qui vous feront vite oublier le temps éphémère de ces derniers jours !

Ing pour 9 cupcakes :

  • 125 ml de lait de soja calcium (Provamel)
  • 5 ml de vinaigre de cidre
  • 250 g de crème de riz complet (Celnat)
  • 10 g de poudre à lever sans phosphate
  • 50 g d’huile de coco (Bioplanète)
  • 40 ml de sirop d’agave (Jean Hervé)
  • 5 ml d’extrait de vanille ou de fleur d oranger
  • 50 ml de compote d’abricots maison

Pour le glaçage :

  • 6 abricots mûrs
  • 40 ml de sirop d’agave
  • 10 ml de jus de citron fraîchement pressé
  • 5 ml d’extrait de vanille ou de fleur d oranger
  • 10 g d’arrow-root

Pour la décoration :

  • 30 g de baies d’aguaymanto

Pour les cakes :

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger le vinaigre de cidre au lait de soja, puis laisser reposer jusqu’à la fin de la préparation, le temps que le lait caille.

Verser la crème de riz dans un grand saladier puis la mélanger à la poudre à lever. Dans un bol, mélanger l’huile de coco, le sirop d’agave et l’extrait de vanille ou d'oranger, puis verser la préparation obtenue sur les ingrédients secs et mélanger à l’aide d’une spatule. – Il est normal que la pâte soit collante – Ajouter le lait caillé et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Verser progressivement la compote d’abricots jusqu’à ce que la préparation en soit entièrement imprégnée.

A l’aide de deux cuillères à soupe, verser dans chaque caissette deux cuillères à soupe de pâte à cakes, puis aplatir la pâte avec le dos de la cuillère afin que les caissettes soient remplies au trois-quart et que la pâte soit entièrement lisse.

Déposer les cakes sur une plaque allant au four et enfourner pour une vingtaine de minutes en veillant à déposer du papier sulfurisé sur les cupcakes avant le début de la cuisson.

Pour le glaçage :

Pendant ce temps, découper les abricots en deux, puis chaque moitié en quartiers de trois. Mélanger le sirop d’agave, le jus de citron et l’extrait de vanille ou d"oranger dans un verre, puis verser la préparation dans un wok. Ajouter les quartiers d’abricots et mettre sur feu moyen. Mélanger les abricots à la préparation à l’aide d’une spatule en bois puis continuer de remuer jusqu’à ce que les abricots deviennent compotés. Ajouter l’arrow-root, puis mélanger continuellement pendant plusieurs minutes jusqu’à ce que la compote épaississe et se colle à la spatule. Réserver.

Sortir les cakes du four, puis déposer sur chacun d’entre eux une cuillère à soupe de crème d’abricots. Étaler la crème sur toute la surface en veillant à bien remplir les bords, puis parsemer cinq baies d’aguaymantos sur chaque cupcake.

Ranger les cupcakes dans un grand tupperware, puis les laisser au réfrigérateur jusqu’à dégustation. – Ils se gardent deux à trois jours. -

Sortir les cupcakes une vingtaine de minutes avant dégustation.




La farine est obtenue par un broyage fin des grains de céréales, en général du blé tendre. Cette opération est appelée la mouture.

Mais la poudre obtenue après broyage n'est pas blanche, mais marron clair, à cause de l'enveloppe des grains. C'est cette farine brute que l'on nomme "farine complète", ou encore farine de type 150.

Il est possible de "blanchir" la farine en éliminant plus ou moins le son, c'est à dire l'enveloppe des grains. On obtient alors :
-la farine bise, ou farine de type 110, qui contient un peu de son
-la farine blanche classique, dite aussi farine de type 55, que la plupart des ménagères utilisent
-la farine parfaitement nettoyée de toute trace de son (farine type 45), plus chère, utilisée en pâtisserie et comme vous savez ( pour celles & ceux qui suivent ) je me suis lancé ... apprendre à faire de la patisserie ...lol

ma 1ère question est-il possible de fabriquer sa propre farine ?

Oui, avec un peu de patience et un minimum de matériel....


Une fois la matière première trouvée, il me fallait un outil pour moudre.
La mouture peut être soit manuelle (avec un pilon par exemple), soit mécanisée (avec un moulin à farine électrique).
Malheureusement, je n'ai pas de pilon et la seconde option est assez chère (comptez 200 € pour un bon moulin).

J'ai donc optée pour le moulin à café des grands -parents, très rustique et entièrement manuel !

L'étape suivante consiste à tamiser le broyat.
Là encore, j'ai utilisé ce que j'avais sous la main, à savoir une petite passoire à mailles fines.


On constate que la farine maison est plus "granuleuse", plus proche de la texture de la semoule fine ou du café moulu (normal puisqu'on a utilisé un moulin à café), mais la couleur ne choque pas trop.


Grâce à cette farine maison faites des pains et des gâteaux avec le résultat  très satisfaisant.
La pate à pain et la pate à tarte, par exemple, sont juste un peu plus sombres en raison de la présence d'un peu de son .

Prochain post voyons.....  réussir  à fabriquer du levain naturel surement  ! lol




250g de fraises 
Pour la meringue 
  • 4 blancs d’œufs 
  • 250g de sucre 
  • 2 cuil. à café de Maïzena
Pour la chantilly
  • 30cl de crème liquide bien froide 
  • 200g de mascarpone
chef Pitt
-Préchauffe le four à 120°C (th. 4).
-Garde le sucre de côté.
-Monte les blancs doucement.
-Ajoute deux cuillères à café Maïzena.
-Verse la meringue sur le centre de la plaque de cuisson.
-Vous avez déjà terminé mais ne déconcentrez pas les autres.enfourne et baisse tout de suite le four à 100°C (Th. 3).
-Laisse cuire la meringue pendant une heure.
-Arrête le four, ouvre simplement la porte et laisse la meringue refroidir comme ça.
La fin approche. Pour votre prochaine recette, invitez vos amis avec le partage de recette

-Verse le sucre glace dans un bol mélangeur.
-Ajoute la crème dans le bol mélangeur.
-Monte la crème en chantilly avec le mascarpone et le sucre glace.
-Lave rapidement les fraises sous l’eau
-Et pose les fraises équeutées et coupées sur le dessus du disque.


chef junior Babou
-En vue de la cuisson, prépare une plaque à pâtisserie et recouvre-la de papier sulfurisé.
-À l'aide d'une balance, pese 200g de sucre.
-Dans un bol, sépare les blancs de jaunes et ne garde que les blancs.
-Quand ils deviennent mousseux, ajoute le sucre en trois fois, jusqu’à ce que la meringue soit bien brillante et lisse.
-Mélange le tout.
 -Préchauffe le four à 120°C (th. 4).
 -En vue de la cuisson, prépare une plaque à pâtisserie et recouvre-la de papier sulfurisé.
 -À l'aide d'une balance, pese 200g de sucre.
 -Garde le sucre de côté.
 -Dans un bol, sépare les blancs de jaunes et ne garde que les blancs.
 -Monte les blancs doucement.
 -Quand ils deviennent mousseux, ajoute le sucre en trois fois, jusqu’à ce que la meringue soit bien brillante et lisse.
 -Ajoutezdeux cuillères à café Maïzena.
 -Mélange le tout.
 -Verse la meringue sur le centre de la plaque de cuisson.
 -Lisse un peu la préparation afin de former un disque.

Bon boulot ! Avant de passer à la suite, donnez un coup de main !
-Pese 50g de sucre glace.
-À l'aide d'un verre doseur, mesure 30cl de crème liquide. 
-À l'aide d'une balance, pese 200 g de mascarpone.
Bien. Maintenant vous avez quelques minutes pour vous assurer de n’avoir rien oublié.
-Garnis le disque de pâte de meringue de crème chantilly.
-Équeute les fraises.
Ce plat à l'air délicieux ! Et si tu invite quelques amis pour le partager ?

Bon boulot !

 

Fieres de notre recette !
qui Partage l’expérience .... avec vos proche ou amis ?






L'Aubergine Burger

 17/08/2017

Transformez votre sandwich préféré en une montagne de gourmandise avec des beignets d’aubergine farci au cheddar avec l’Aubergine Burger, une recette originale et terriblement gourmande !

- 1 aubergine
- Cheddar
- Farine
- 2 œufs
- Chapelure
- Steak haché
- Cheddar
- Ketchup
- Tomate
- Roquette

Un steak haché, de la salade, de la tomate, un peu de sauce ketchup… Jusque-là, tous les ingrédients du burger classique sont là, mais un changement de taille se fait au niveau du pain : remplacez-le par deux beignets d’aubergine farcis au cheddar !

 

Pour réaliser cette recette, suivez les étapes suivantes:

 

1. Coupez deux grosses tranches d’aubergine. Réalisez une incision au milieu de la tranche pour y disposer le cheddar.

2. Panez l’aubergine dans la farine, dans les œufs battus puis dans de la chapelure. Reproduisez l’opération une deuxième fois.

3. Faites frire le beignet d’aubergine une vingtaine de minutes à feu moyen, soit jusqu’à ce que le beignet prenne une couleur bien dorée.

4. Faites cuire le steak haché à la poêle puis disposez par-dessus une tranche de cheddar et laissez-la fondre.

5. Réalisez le montage du burger en plaçant un beignet, du ketchup, le steak haché, une tranche de tomate, des feuilles de roquette et un deuxième beignet. Servez !

 

 

Bon appétit !




pour 5 pers
150 g de gros pruneaux dénoyautés
1 pot de confiture de prunes d’Agen aux amandons Les Sens du Terroir
150 g de sucre
4 œufs
1 l de lait entier
10 g de beurre
Faites tremper les pruneaux dans un bol d’eau tiède, 10 min.
Mélangez la farine, le sel, le sucre puis ajoutez les œufs un par un en fouettant.
Versez le lait tout doucement, sans cesser de fouetter.
Préchauffez le four à th. 7 (210° c).
Beurrez un moule en terre cuite, disposez y les pruneaux égouttés, et quelques belles cuillerées de confiture, puis recouvrez avec la préparation précédente. Enfournez pour 10 min, puis, lorsque le far commence à prendre sur les bords, baissez le thermostat du four à 180° c et laissez cuire encore 40 à 45 min.Pour finir
Laissez refroidir le far avant de déguster.


 

La confiture de prunes est l’une des incontournables de la fin de l’été.

Elle est à la fois délicieuse et facile à réaliser, permettant ainsi d’écouler la production généreuse de votre prunier.

Quelque soit la variétés des prunes, mirabelle, quetsche ou encore Reine-Claude, le résultat devrait être à la hauteur de vos espérances.

De la cueillette à la mise en pot, pour bien réussir votre confiture de prunes.

 
 

Ingrédients :

2kg de prunes plutôt mûres

1,5 kg de sucre cristal

Le jus de 2 citrons
Pistaches fraîches : 40 g
Gingembre frais râpé  1 cuil. à soupe


Temps de préparation de la confiture de prunes :

30 min environ

Temps de cuisson :
20-25 min selon la variété et la maturité des prunes

Il s’agit là de ma recette de base la plus couramment utilisée ici mais il est tout à fait possible de l’agrémenter avec d’autres fruits, des épices ou arômes que vous choisirez selon vos goûts 

Choisissez de préférence des prunes bien mûres car au plus elle le sont et au plus elles sont naturellement gorgées en sucre.
Lavez soigneusement vos prunes à l’eau froide sans les abîmer puis égouttez-les pour évacuer l’eau restante.
Séchez les ensuite dans un linge propre.
Retirez les queues des prunes, coupez les en 2 et retirez les noyaux.
Mettez les dans un
Ajoutez le sucre et le jus des 2 citrons.
Mélangez le tout délicatement afin de répartir les prunes et le sucre de manière homogène.
Laissez reposer les prunes et le sucre durant 12 heures jusqu’à complète dissolution du sucre.
Portez à ébullition et maintenez cette ébullition durant une vingtaine de minute en remuant sans cesse surtout si votre récipient tend à accrocher.
Réduisez ensuite le feu au minimum

S’assurer que la confiture de prunes est bien cuite :
Pour s’assurer que les prunes sont bien cuites, versez une cuillère à soupe dans une assiette froide et regardez si elle se fige. Si c’est le cas c’est que votre confiture est prête.
Laissez reposer quelques minutes avant de mettre en pots puis laissez refroidir une fois le couvercle fermé.

Avis aux commentaires et aux variantes de confitures de prunes !





pour 4 pers
  • 350 g de filets de cabillaud
  • 150 g de riz long
  • 3 c-à-s d' aneth
  • 2 c-à-c de moutarde
  • 1 citrons bio
  • 2 échalotes
  • 2 concombres
  • 2 c-à-s d' huile de tournesol
  • 300 ml de bouillon de légumes
  • 100 ml de crème légère liquide
  •  poivre noir
  •  sel fin
Temps de préparation: 60 min.
  1. Cuire le poisson dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 5 minutes. Le laisser égoutter et l’émietter avec une fourchette.
  2. Cuire le riz dans de l’eau bouillante légèrement salée selon les instructions figurant sur l’emballage. L’égoutter.
  3. Hacher finement l’aneth.
  4. Mélanger 150 g de riz (maintenir le reste de riz au chaud), le poisson, l’aneth, 1 c-à-c bombée de moutarde et le zeste de la moitié du citron. Assaisonner avec du sel, du poivre et un peu de jus du citron pressé.
  5. Peler les échalotes et les hacher finement.
  6. Peler les concombres, les couper en deux dans la longueur et enlever les graines. (couper encore en deux les gros concombres). Hacher la chair et la faire suer avec les échalotes dans une grande poêle huilée. Mouiller avec du bouillon. Saler et poivrer.
  7. Garnir les concombres avec la farce de poisson et de riz. Les disposer dans la sauce, couvrir et laisser mijoter 12 à 15 minutes.
  8. Retirer les concombres et les réserver au chaud. Ajouter la crème à la sauce, faire chauffer et réduire en purée. Ajouter le reste de moutarde et quelques gouttes de jus de citron. Si nécessaire, laisser épaissir légèrement la sauce.
  9. Servir avec les concombres et le reste de riz.

Régalez-vous !

Conseil : utiliser une cuillère parisienne pour évider les concombres.




Temps de préparation: 25 min.

 
  1. Mélanger le beurre mou avec ½ c-a-c de sel, l'eau de vie de prune et une généreuse quantité de poivre moulu jusqu'à ce que le mélange soit crémeux.
  2. Avec un morceau de papier de cuisson, former un rouleau de beurre, puis réserver au frais.
  3. Laver les rumsteaks, les essuyer, saler et les faire griller de 3 à 4 minutes de chaque côté au barbecue.
  4. Dresser sur des assiettes puis découper le beurre au poivre en tranches et les déposer sur les steaks en laissant fondre.

Régalez-vous !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.          

pour 4 pers
  • 125 g de beurre mou
  • 1 c-à-s d' eau de vie vieille prune
  •  poivre aux cinq baies
  • 4 rumsteaks à griller
  •  sel fin



pour 4 pers

  • 800 g de pommes de terre
  • 300 g de petits pois surgelés
  • 6 oignons nouveaux
  • 1 bottes de basilic
  • 90 g de beurre mou
  • 400 ml de bouillon de légumes
  • 200 ml de crème entière liquide
  • 50 g de crème épaisse
  • 8 œufs
  •  poivre noir
  •  sel fin

Temps de préparation: 40 min.

  1. Éplucher les pommes de terre et les couper en dés. Les cuire dans de l’eau bouillante salée pendant 10 minutes.
  2. Ajouter les petits pois surgelés et laisser mijoter à feux doux pendant 10 à 15 minutes.
  3. Pendant ce temps, nettoyer les oignons nouveaux et les couper en rondelles.
  4. Effeuiller 2/3 de la botte de basilic, le hacher grossièrement et réserver.
  5. Couper le basilic restant avec les tiges, le laver et laisser égoutter. Le faire revenir avec les oignons nouveaux dans 40 g de beurre.
  6. Mouiller avec le bouillon et la crème, porter à ébullition et laisser mijoter 5 minutes. Réduire en purée, puis saler et poivrer.
  7. Plonger les œufs délicatement dans de l’eau bouillante et laisser cuire pendant 7 minutes. Les retirer et enlever la coquille.
  8. Ajouter le basilic haché à la sauce. Égoutter les pommes de terre et les petits pois, faire une purée grossière, ajouter le reste de beurre et la crème. Goûter et, si nécessaire, rectifier l’assaisonnement.
  9. Servir avec les œufs mollets et la sauce.

Régalez-vous !




pour 4 pers
  • 600 g d' haricots verts haricot vert
  • 2 c-à-c de piment moulu piment moulu
  • 2 c-à-s d' huile de colza
  • 150 ml de lait de coco
  • 1 c-à-c de curry
  •   jus de citron
  • 1 oignon rouge
  • 1 poivron rouge
  • 3 c-à-s de noix de coco rapée
  •   sel fin
Temps de préparation: 30 min.

+ temps de la marinade (1 heure)

  1. Nettoyer les haricots et les cuire 15 à 18 minutes dans de l’eau bouillante salée. Une fois cuits, les verser dans une passoire, les passer sous l’eau froide et les égoutter.
  2. Faire chauffer le piment dans l’huile pendant 1 minute. Ajouter le lait de coco, le sel et le curry, puis laisser cuire 1 minute. Rectifier l’assaisonnement avec le jus de citron et, si nécessaire, un peu plus de curry. Ajouter les haricots verts.
  3. Peler l’oignon, le couper en deux puis en fines tranches.
  4. Nettoyer le poivron rouge, l’épépiner et le couper en petits cubes.
  5. Ajouter l’oignon, le poivron et la sauce à la noix de coco aux haricots. Laisser mariner au moins 1 heure.
  6. Avant de servir faire dorer légèrement dans une poêle sans matière grasse la noix de coco râpée. Vérifier l’assaisonnement de la salade et saupoudrer la noix de coco râpée sur la salade.

Régalez-vous !




Les pickles sont un condiment ultra-facile à préparer, qui s’adapte à n’importe quel plat : sandwich veggie, salade fraîcheur, tartine marine, omelette aux herbes, ou encore viande braisée. Un délice 100 % vegan dans lequel les légumes marinent simplement dans un mélange bouillant à base de vinaigre, de sucre, de sel et parfois d’eau, avant refroidissement. Il suffit ensuite d’égoutter les légumes à la saveur aigre-douce, avant de les croquer ou de les glisser dans une autre préparation.

 

On vous explique étape par étape comment préparer simplement ces pickles de légumes.

Etape 1 : la préparation des légumes

Concombre, oignon, betterave, haricot vert, radis, chou-fleur, carotte, courgette, tous les légumes ou presque (et même les fruits !) se prêtent à la préparation des pickles. Si pour la plupart, on les utilise crus, certains seront précuits avant d’être recouverts de vinaigre, comme les pommes de terre, qu’il suffit de cuire à l’eau avant de les utiliser. Pour la découpe, on peut détailler les légumes en rondelles (concombre, radis), en fleurettes (chou-fleur), en morceaux (carottes), mais aussi les laisser entiers comme pour les haricots verts.

 

Etape 2 : la marinade au vinaigre

Si le vinaigre blanc, de cidre, ou de riz, sont plébiscités pour cette préparation, on peut aussi utiliser du vinaigre balsamique blanc ou rouge, ou de vin, en fonction de la recette. On le fait simplement chauffer avec du sucre et du sel, et on porte à ébullition jusqu’à la dissolution complète du sucre. On peut aussi ajouter des aromates comme du laurier.

Etape 3 : la finalisation des pickles de légumes

On place les légumes dans un bocal avec éventuellement des herbes fraîches (aneth, estragon), ou des épices (poivre, moutarde, curcuma, cumin, coriandre, gingembre, anis, cannelle) en fonction de notre goût, et on verse dessus la marinade bouillante. On ferme et on laisse totalement refroidir avant de réserver au frais. Idéalement, il est préférable de laisser mariner deux ou trois jours pour un mélange de saveurs idéal. Ne reste ensuite qu’à les croquer !

Pickles de concombre au vinaigre de cidre

Pour 2 bocaux de 50 cl

700 g de concombres bien fermes
3 gousses d’ail émincées
1 c. à café de graines de coriandre
1 c. à café de cumin entier
25 cl de vinaigre de cidre
15 g de sel
25 g de sucre

Lavez les bocaux soigneusement.
Epluchez et épépinez les concombres, coupez-les en bâtonnets qui tiendront debout dans les bocaux, laissez un espace de 2 cm entre les concombres et le haut du bocal.
Répartissez l’ail et les épices dans les 2 bocaux. Disposez les concombres en serrant bien.
Portez le vinaigre, le sel, le sucre et 25 cl d’eau à ébullition, et versez sur les concombres en laissant 1 cm de marge en haut.
Refermez, laissez refroidir complètement et mettez au frais. Attendez deux ou trois jours avant de déguster ; les pickles se garderont quelques semaines.




Les beaux jours arrivent, et avec eux leur lot d'apéros entre copains, d’after work, de barbecues arrosés d’un petit rouge, de fêtes de village avec buvette, bref, quelles que soient les occasions, la fêtarde que vous êtes savez déjà que l’alcool va couler à flot !

Il est possible que vous ayez un petit préféré, ou que vous ne juriez que par les cocktails…
Mais avez-vous seulement une idée des petites bombes caloriques que les verres d’alcool que vous avez enchainés toute la soirée peuvent être ? 
mon Bikini remet les pendules à l’heure et vous donne un petit classement d’alcools du moins calorique au plus calorique, et idem pour les cocktails… Vous aurez peut-être des surprises !

Alcools

Bière 4-5° 37,3 kcal / 100g

Bière brune 40,7 kcal / 100g

Vin blanc sec 55,9 kcal / 100g

Vin rouge : 67,3 kcal / 100g 

Rosé : 71,5 kcal / 100g

Champagne : 81,7 kcal / 100g

Saké : 133 kcal / 100g

Muscat : 147 kcal / 100g

Eau de vie : 228 kcal / 100g

Vodka : 231 kcal / 100g

Whisky on the rocks : 249 kcal / 100g

Ricard / Pastis : 274 kcal / 100g

Cocktails

Mimosa : 73 kcal / 100g
(champagne et jus d’orange)

Sangria : 85,1 kcal / 100g
(vin rouge cuit, fruits marinés et eau pétillante)

Kir vin blanc : 91 kcal / 100g
(vin blanc et sirop)

Kir royal : 96,6 kcal / 100g
(champagne et sirop)

Bloody Mary : 123 kcal / 100g
(vodka, jus de tomate, jus de citron, sauce Worcestershire et Tabasco)

Gin tonic : 140 kcal / 100g
(gin, Schweppes)

Mojito : 160 kcal / 100g 
(rhum, jus de citron, feuilles de menthe, eau gazeuse, sirop de sucre de canne)

Punch : 162 kcal / 100g
(rhum, jus d’orange, jus de pamplemousse, jus d’ananas, sirop de sucre de canne)

Piña Colada : 174 kcal / 100g
(rhum blanc, rhum brun, crème et/ou lait de coco, jus d’ananas) 

Sex on the beach : 185 kcal / 100g
(vodka, liqueur de pêche, jus d’ananas, jus de cranberry)

Cosmopolitan : 194 kcal / 100g
(vodka, triple sec, jus de cranberry, jus de citron vert)

Long Island Ice Tea : 274 kcal / 100g
(vodka, gin, rhum blanc, triple sec, tequila, jus de citron, Coca-Cola)

Cela va-t-il vous aider à faire votre choix ?

 

 

 
 
 



  • pour 4 pers
  • 2 œufs
  • 8 tomates pelées
  • 4 coquilles vides de noix de Saint Jacques
  • Sel, poivre
Pour la présentation, parsemez votre plat de quelques herbes fraîches, du persil finement ciselé par exemple. Vous pouvez disposer quelques tranches de pain grillé dans votre assiette et également accompagner ce plat chaud de riz, de pommes de terre sautées ou encore d’un gourmand mélange de légumes. Cette recette est variable à souhait ! N’hésitez pas à y ajouter du maïs en grains, ou encore remplacez les œufs par du thon.

-Préchauffez le four th.7 (210°C).

-Préparez les œufs

-Dans une casserole, faites cuire vos œufs environ 10 min.

-Retirez-les de l’eau puis enlevez la coque.

-Découpez-les en rondelles. Réservez.

-Préparez les coquilles Saint-Jacques

-Vous aurez besoin de 4 coquilles de Saint-Jacques vides pour dresser votre plat. Si vous n’en avez pas, vous pourrez utiliser des plats en forme de coquilles ou des coupelles allant au four.

-Prenez donc vos 4 coquilles vides ou vos coupelles, et disposez 2 moitiés de tomates dans chacune d'elles. Salez, poivrez.

-Ajoutez, selon votre goût des rondelles d'œufs.

-Saupoudrez de gruyère à votre convenance. Vous pouvez éventuellement remplacer ce fromage râpé par un autre si vous préférez.

-Enfournez environ 10 min.

-Servez

Servez chaud, c’est un véritable délice !




  • pour 4 pers
  • 4 oeufs
  • 2 c. à soupe de mayonnaise
  • paprika en poudre
  • sel, poivre

-Dans une casserole d’eau bouillante, faîtes cuire les œufs pendant environ 10 min.

-Quand les œufs sont cuits, passez-les sous l’eau froide, écalez-les et coupez-les en deux. Séparez les blancs des jaunes.

-Ecrasez les jaunes d'oeufs dans un bol et mélangez-les avec la mayonnaise, du sel et du poivre.

-Remplissez chaque blanc avec la préparation puis saupoudrez de paprika.

-Réservez au frais jusqu'au service.




  • pour 4 pers
  • 4 tranches de pain de seigle
  • 4 œufs
  • 4 feuilles de salade
  • 1 avocat
  • 2 pincées d’ail en poudre
  • 1 c. à café de jus de citron
  • 5 cl de vinaigre blanc
  • Sel, poivre

-Pelez et dénoyautez l’avocat. Ecrasez sa chair avec l’ail en poudre, le jus de citron, du sel et du poivre.

-Faites griller les tranches de pain et nappez-les de préparation à l’avocat, puis déposez une feuille de salade par-dessus.
-
Portez à ébullition une casserole d’eau et ajoutez le vinaigre, puis baissez le feu. Cassez les œufs dans des ramequins.

-Créez un tourbillon à la surface de l’eau et faites-y délicatement glisser un œuf. Laissez cuire 3 min, en rabattant le blanc autour du jaune à l’aide d’une cuillère. Sortez l’œuf avec une écumoire et répétez avec les autres.

-Déposez un œuf sur chaque toast, salez, poivre et servez aussitôt avec quelques tomates cerise.




BRICK A OEUF

 29/05/2017
  • POUR 4 PERS
  • 4 feuilles de brick
  • 4 oeufs
  • 1 boîte de thon
  • persil
  • câpres
  • sel, poivre
  • huile pour friture

 

-Ciselez le persil et émiettez le thon
-Etaler une feuille de brick, pliez-la en deux puis en quatre, en forme de cornet.

-Levez la partie supérieure de la brick et remplissez-la avec le persil, le thon, les câpres, du sel et du poivre.

-Cassez un oeuf dessus puis fermez la brick.Répétez avec les autres et faites-les frire dans l'huile chaude.

-Servez avec une sauce piquante.





.2 c. à soupe beurre
.1 échalote hachée ou 2
.1 gousse d’ail , râpé ou haché très fin.
.3 tasses de fleurettes de chou-fleur (environ 1" chaque)
.Sel / POIVRE
-Pulser le chou-fleur dans un robot culinaire jusqu'à ce qu’elle ressemble à des grains de riz (on peut aussi faire sur le grand côté d’une râpe ).
-Faire fondre le beurre dans une poêle large (12"). Ajoutez les échalotes ou oignons verts et cuire jusqu'à ce que juste flétries.
- Ajouter l’ail et mélanger. Ajouter le chou-fleur, le sel et le poivre.

-Continuer à cuire à feu moyen-vif pendant 3 - 4 minutes. -Ajouter le bouillon de poulet, le jus de citron et le zeste. -Laisser pour mijoter. Couvrir et cuire à feu doux pendant 4 à 5 minutes de plus.
- Enlever le couvercle, ajouter le persil et cuire jusqu'à ce que tous les excès d’humidité a disparu.

Source: Ward Alper, the Decadent Diabetic


Je n’ai fait qu’un seul petit pot car je voulais juste tester. Je ne suis pas grande consommatrice de confitures mais j’en fais de temps en temps pour offrir. J’ai trouvé la cramaillotte légèrement amère et  peu  sucré.

 

60 g de pétales de  fleurs de pissenlit (130 fleurs environ)

25 cl d’eau minérale

Sucre de canne (poids en fonction de la quantité de jus filtré)

Un demi-pomelo de Corse  bio ou une orange bio

Un demi-citron jaune bio

A vous d’adapter les quantités par rapport au poids des pétales de pissenlit ramassés.

Préparation de la cramaillote ou miel de pissenlit

Cueillir les fleurs de pissenlit bien épanouies, de préférence le matin.

Laver les fleurs rapidement et délicatement ; les faire sécher dans un endroit chaud et sec mais pas au soleil, elles risqueraient de se dessécher. J’ai mis du papier absorbant  sous les fleurs pour faciliter le séchage.

Séparer les pétales jaunes de la partie verte de la fleur. C’est l’étape la plus fastidieuse ! A plusieurs, c’est plus sympa

Laver les fruits et les couper en tranches en laissant les pépins ainsi que la peau.

Dans un saladier, mettre les pétales de pissenlit, les rondelles de fruits  et recouvrir de 25 cl d’eau minérale.

Laisser macérer une nuit à température ambiante.

Le lendemain, cuire le tout pendant une trentaine de minutes, puis filtrer pour récupérer le jus.

Peser le jus et ajouter 150 g de sucre pour 235 g de jus récupéré.

Cuire le tout pendant une vingtaine de minutes. Attention de ne pas trop la faire cuire (comme moi) pour que la confiture garde une texture de miel.

Vérifier la cuisson et mettre la gelée brûlante dans un pot stérilisé, fermer et laisser refroidir, pot retourné.merci vero lol




 
L’omelette boutons de pissenlit est une recette originale. J’ai toujours eu envie de goûter ces fameux boutons car il paraît qu’ ils ont un petit goût de noisette. Avec les pissenlits, J’ai déjà réalisé la cramaillote ou miel de pissenlit (clic) qui utilise les pétales et la salade de pissenlit qui est assez amère. Avant de faire l’omelette, j’ai goûté un bouton seul revenu dans la matière grasse pour bien ressentir le goût et surtout pour savoir si j’aimais bien car pas question de faire cette omelette si je n’aimais pas les boutons.

Il est vrai que les boutons de pissenlit ont un léger goût de noisettes et également un petit goût amer. L’omelette était délicieuse mais franchement, je n’ai pas vraiment senti le goût des boutons quand ils étaient dans l’omelette, j’aurais peut être dû en mettre plus.   Je ne sais pas ce qu’apportent les boutons de pissenlit au niveau nutritionnel, si parmi vous quelqu’un sait, n’hésitez pas à partager votre savoir dans les commentaires. Vous pouvez également servir ces boutons sur du riz.

Ingrédients de l’omelette boutons de pissenlit

30 boutons de pissenlits bien fermés

2 œufs numérotés 0

Une cuillère à soupe de persil plat

Une cuillère à soupe d’huile d’olive

10 g de beurre

Sel,poivre

Préparation de l’omelette boutons de pissenlit

Ramasser les boutons de pissenlit bien fermés dans un endroit sain (sans pesticides).

Laver les boutons et bien les sécher délicatement.

Dans une poêle, faire revenir les boutons dans l’huile d’olive et le beurre à feu moyen pendant 10 minutes environ en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, battre les œufs en omelette, saler, poivrer et  y ajouter le persil plat lavé et ciselé.

Retirer les boutons de pissenlit et réserver.

Faire cuire l’omelette comme vous aimez et y ajouter les boutons avant de la replier




500g de riz jasmin
2 mangues
1 cuillère à soupe de pâte du curry
80g de noix de cajou ou de cacahuètes
1 oignon rouge
1 citron vert
Du basilic 
3 gousses d’ail 
Des graines de coriandre
Huile de colza
  • Faire cuire le riz
  • Faire revenir les noix de cajou à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient un peu grillées 
  • faire revenir l’oignon, préalablement émincés, avec de l’huile
  • À feux doux, et pendant 30 secondes, faire revenir les noix de cajou avec les oignons, l’ail et les graines de coriandre, en y ajoutant le jus du citron vert
  • Ajouter les mangues à la préparation et laisser mijoter pendant une minute en remuant de manière régulière à l’aide d’une cuillère en bois
  • Ajouter le riz et mélanger
  • Incorporer la pâte de curry et mélanger pendant une minute à feux doux
  • Sortir du feu et agrémentez la préparation de quelques feuilles de basilic



pour 6 pers

1 pâte brisée 250g
3 oeufs
1 citrons non traité
1 orange non traité
60g de beurre
120g de sucre en poudre
1 pincée de sel
-Sortez la pâte du frigo 10 mns avant de l utiliser.
-Préchauffez votre four à 180°(th6)
-Garnissez le moule avec la pâte brisée et son papier de cuisson.Piquez le fond de la tarte avec une fourchette et enfournez 25 mns, jusqu'à ce que la pâte soit cuite et dorée.
-laver bien l'orange et le citron, râpez le zeste de chacun des 2 fruits, sans les mélanger.Pressez et réservez séparément les jus.
-Faire chauffez au bain marie le jus de citron, son zeste, la moitié d'un oeuf entier battu,le jaune d'un autre oeuf ( réservz le blanc), 60g de sucre et 30g de beurre.Tournez sans cesse avec une cuillère en bois 20 mns environ jusqu'à ce que la crème devienne épaisse.Ôtez du feu et réservez.
-Répétez la même opération avec le jus d'orange et le zeste,l'autre moitiéd'oeuf battu, le jaune,le beurre et le sucre.
Battez les 2 blancs d'oeufs en neige ferme avec la pincée de sel.
-Décorz la tarte en alternantcrème au citron et crème d'orange.
-Nappez de l'ensemble des blancs battus en neige et enfournez de nouveau 4 mns.
 attention;les blancs trop cuit se déssèchent


Il y a un moment que je songeais à réaliser mes propres viennoiseries.

Voici chose faite et je ne regrette en aucun cas ! 
Je me pose juste la question mais

pourquoi je ne les ai pas faits avant ! ? !
On a souvent l'appréhension que ça soit trop

compliqué, trop long....

la pâtisserie devient magique ! Les résultats ont dépassé mes éspérances...

Ont obtient des viennoiseries dignes des pâtissiers ! Des croissants et des pains au

chocolat merveilleusement feuilletées et aérés qui laissent en bouche le bon goût du

beurre...
je les ai fourrés aux d'amandes pour encore plus de gourmandises !!!

Essayez...et vous m'en donnerez des nouvelles ;-)
Suivant le chocolatier Nicolas Berger, le pain au chocolat consistait en France en un petit pain ou un morceau de baguette fourrés d'un morceau de tablette de chocolat noir donnés aux écoliers pour leur goûter.
Il a ensuite été confectionné avec
de la pâte feuilletée ! ! !



Ingrédients (pour 6 personnes) : - 1 rouleau de pâte feuilletée
- 12 barres de chocolat noir
- 1 cuillère à soupe de lait
- sucre en poudre
   
Préchauffer le four à 210°C (thermostat 7).
Dérouler la pâte feuilletée. Couper 6 rectangles.
Poser une barre de chocolat au bord d'un rectangle et rouler 2 fois.
Remettre une barre et rouler. Procéder ainsi pour les autres rectangles.
Mélanger le lait avec du sucre et badigeonner au pinceau le dessus des pains.
Enfourner environ 20 min (selon le four). Le dessus doit juste doré.
A la sortie du four laisser refroidir quelques minutes avant de déguster.
Bon appétit ! ! !
avez -vous essayé menthe pistache ?


L'existence du kipferl, ancêtre du croissant, serait attestée dans les pays de l'Europe de l'Est depuis le XIIIe siècle, mais sans que l'on en connaisse la recette (salée ou sucrée) ni la pâte (feuilletée ou pas).

À Paris, les premiers croissants sont vendus au no 92, rue de Richelieu, entre 1837 et 1839, quand les Autrichiens August Zang et Ernest Schwarzer y ouvrent la Boulangerie viennoise. Leurs versions des kipferl (en forme de croissant) et des kaisersemmel (pain kaiser ou petit pain de l'empereur) ont vite inspiré une foule d'imitateurs, et le croissant est déjà cité en 1850 comme un pain habitue].

Toutefois, les historiens de la gastronomie et de la cuisine française constatent que la recette actuelle du croissant n'est devenue un symbole culinaire français qu'au XXe siècle. De plus, au vu de la documentation, et comme pour la viennoiserie en général, on peut dire que les diverses origines directes du croissant (données ci-dessous) sont des légendes ou des mythes.

À partir des années 1950, le croissant est un élément traditionnel du petit déjeuner en France.

pour 1kg de  pate
-500 g de farine
- 180 g de beurre ramolli
- 15 g de levure de boulanger
- 50 g de sucre
- 28 cl de lait
- 10g de sel
- 2 cuillères à soupe d'eau
- 1 oeuf

 

Préparation de la recette :


Première étape  la pâte feuilletée levée.
Délayer la levure dans l'eau tiède. Dans un grand saladier, déposer la farine, le sel, le sucre, creuser un puits et incorporer petit à petit le lait.
Quand le lait est entièrement incorporé, ajouter le mélange eau levure et pétrir la pâte pendant 15 minutes sur le plan de travail.
Former une boule, la placer dans le saladier, couvrir d'un linge et laisser reposer deux heures.
Au bout de deux heures, étaler la pâte sur le plan de travail en forme d'étoile à quatre branches en gardant le centre plus épais.


Étaler le beurre au centre et replier les branches.
Étaler alors ce pâton en un rectangle. Replier ce rectangle en trois et faire pivoter le rectangle d'un quart de tour sur la droite. Allonger à nouveau la pâte en rectangle, la replier en trois et tourner d'un quart de tour à droite.
Recommencer une fois cette opération. La pâte feuilletée levée est prête.
Deuxième étape : les croissants.
Étaler la pâte feuilletée levée finement et découper des triangles.
Rouler les triangles en partant de la base pour finir par la pointe, leur donner une forme de croissant.
Laisser reposer les croissants deux heures. allumer le four thermostat 8 (240°C).
Après le repos, badigeonner au pinceau les croissant d'oeuf battu en prenant soin de ne pas les faire retomber.
Faire cuire 5 min à four chaud puis 10 à 15 min à thermostat 5/6 (160-170°C).

plusieur variante existe en salé également
jambon / gruyère ou encore tartare / saumon ...






Filet mignon en croute

 14/02/2017
pour 3 pers

1 filet mignon de porc
1 pate feuilleté
2 tranches de jambon blanc
150g de gruyère rapée
100g d oignons émincés
2 jaunes d'oeufs
20g de beurre demi sel
 sortir votre pâtes 10 mn avant de la dérouler
-faire revenir les oignons dans une sauteuses avec 20g de beurre demi sel
retirer de la sauteuse et réserver.
-Dans la même sauteuse faire revenir le filet mignon de chaques coter pendants 10 mns à feu doux
- Ré incorporer les oignon et poursuivre la cuisson pendant 5 mn puis saler et poivrer.réserver.
- Dérouler votre pâte puis déposer sur la pâte les 2 tranches de jambon puis le gruyère le filet mignon et enfin la sauce d'oignon.
-replier de chaque côter et tresser la pâtes sur la viande et souder les bord a l'aide de 2 jaunes d'oeufs (préalablement battue ) avec votre pinceau
- enfourner pour 45 mns a 200°(th6/7).

bonne régalade a vous ! ! !




"Z’avez du pain ? z’avez une saucisse ? "

Tout d’abord, sachez que Chicago compterait plus de restaurants et stands de ces fameux hot-dogs, que l’ensemble de ses McDonald’s, Wendy’s, et Burger King réunis. C’est dire…
Ce mets typique de la ville de Chicago est alors bien composé d’une saucisse de bœuf cuite à la vapeur, servie dans un pain doux de forme allongée, parsemé de petites graines de pavot… Jusque là, tout le monde connaît. Mais la recette de Chicago ajoute quelques ingrédients clefs

4 saucisses de Francfort de bœuf
(Knackwurst en allemand)

4 pains doux parsemés de graines de pavot
4 gros cornichons aigres-doux
1 oignon
1 tomate coupée en rondelle
1 poivron vert
1 poivron rouge
1 concombre
1 piment (type Jalapeno)
Du sel de céleri
De la " moutarde jaune" (Yellow Mustard)
200 ml de vinaigre blanc
200 ml de sucre
1 c. à café de moutarde en poudre

Pour le chutney, couper le concombre et les poivrons en petits dés puis les mettre dans une casserole remplie d’eau glacée et de gros sel. La préparation doit dégorger pendant 4 heures au frais
– prévoir donc à l’avance, ce n’est vraiment pas l’encas du dimanche soir.

Au bout des 4 heures, égoutter les légumes et les rincer. Ajouter ensuite le vinaigre, le sucre, la moutarde en poudre et porter à ébullition jusqu’à ce que les légumes ramollissent
– mais pas trop sinon ça ressemble à une fausse ratatouille.

Couper les cornichons en lamelles sur leur longueur, et les piments en petites rondelles. Couper les tomates en quartiers, et hacher finement les oignons.

Une fois ces préparations terminées, faire bouillir les saucisses et faire cuire les petits pains à la vapeur.
Dernière mission, et pas des moindres : organiser le tout.

Assemblage final

Il faut assembler les condiments dans un ordre bien précis car c’est seulement de cette manière qu’il est possible de retrouver en bouche la saveur de chaque ingrédient.

 

Caler la saucisse dans le pain
Ajouter la moutarde jaune sur la saucisse et pas sur le pain
Saupoudrer d’oignon frais haché finement
Placer deux quartiers de tomates d’un côté de la saucisse et les lamelles de cornichon de l’autre
Ajouter le chutney
Et parsemer le sandwich de sel de céleri.




Pour 4 pers

1 pomme
340 g de canneberges fraîches
4-5 c. à soupe de sucre
3 oeufs
3 c à soupe de sucre glace
75 g de farine
20 cl de lait (ou 10 cl de lait et 10 cl de crème allégée)
un peu de matière grasse végétale et de chapelure pour le moule.

-Laver et épépiner la pomme puis couper en tranches.
Faire bouillir 2 à 3 cuillères à soupe d’eau avec les canneberges et le sucre en poudre et faire réduire la préparation 5 mn environ.
Retirer les canneberges du feu et laisser refroidir.

-Préchauffer le four à 180°.
Beurrer le moule et saupoudrer de chapelure.
battre les oeufs avec le sucre glace, ajouter la farine tamisée et mélanger délicatement.
Rajouter le lait, mélanger de nouveau pour obtenir une pâte fine et verser dans le moule.

-Répartir la pomme et les canneberges sur la pâte et enfourner.
Laisser cuire pendant 20 à 25 mn pour obtenir un clafoutis doré.
Saupoudrer le clafoutis tiède de sucre glace et servir.




pour 4 pers

560g de Saumon sans peau (ou autre poisson)
115g Champignons émincés
240g de Carottes en rondelles
3 poireaux ou 1/2 choux chinois
un peux de persil pour la deco

Pour le bouillon
75cl  d'
Eau

1càs de Court bouillon légumes (et vin blanc)

Pour la sauce
50cl
De bouillon (5 à 6 louches)

40g de Beurre
40g de Farine
10cl Crème fraîche épaisse à 15% MG
1 Jaune d'œuf
1 Filet de jus de citron jaune
-Préparez le bouillon :et cuire vos legumes ensuite mettez l'eau et le court-bouillon à bouillir.
-Pendant ce temps, coupez le saumon en gros dés.
-Lorsque l'eau bout, plongez le saumon et laissez cuire sans bouillir 5 minutes.
-Récupérez le saumon et réservez le bouillon.

Préparez la sauce :
Mélangez le jaune d'oeuf avec la crème.
Dans une casserole faites fondre le beurre, lorsqu'il devient mousseux ajoutez la farine, remuez bien à l'aide d'un fouet.
A feu moyen, versez petit à petit le bouillon en remuant bien à chaque fois pour éviter les grumeaux.
Ajoutez quelques cuillères à soupe de de sauce au mélange jaune d'oeuf et crème et ajoutez le tout dans la casserole.
Ajoutez le jus de citron, le saumon, les champignons et les carottes et laissez au chaud à feu très doux, jusqu'au moment de servir.
Parsemer de persil et
Servez avec du riz.
c'est prêt ! ! !


Le tiramisu breton

 08/02/2017
Je vous présente la recette du Tiramisu Breton concocté en dessert du repas , accompagné d’une fine tranche de glace (Mousse), un délice des papilles, une tuerie tellement c’est bon. vos invités vont vraiment très appréciés ce mélange subtil des saveurs.
 

    La recette du Tiramisu Breton, un délice des papilles.

Des palets bretons

Du caramel au beurre salé

Du cacao en poudre

250 g de mascarpone

60 g de sucre en poudre

3 oeufs

1 pincée de sel

 

Commencez par séparer les blancs des jaunes d’œufs (conservez les blancs d’oeufs pour après)

Mélangez vos jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Rajouter le mascarpone et mélangez bien.

Ajouter une cuillère généreuse de caramel au beurre salé.

Battez vos blancs en neige fermement avec une pincée de sel : incorporez les blancs très délicatement à votre précédent mélange.

Dans vos verrines, émiettez une poignée de palets bretons et déposez-la au fond. Ajoutez une petite cuillère de caramel au beurre salé. Recouvrez d’une cuillère à soupe de votre préparation. Recouvrez à nouveau de miettes de palets, de caramel et de crème au mascarpone. Réalisez cette opération pour vos autres verrines.

Laissez reposez vos verrines environ 4 heures au frigo.

Saupoudrez vos verrines avec un peu de cacao et servez le tout bien frais !




 Voici donc une nouvelle version de ce dessert tant apprécié, pas une révolution mais une autre façon de faire plaisir !

Pour la crème de citron :

100 g de sucre en poudre. ...
100 g de beurre. 
3 œufs. 
Le zeste et le jus de 2 citrons.
30 g de fécule de maïs.

Pour la meringue :

2 blancs d’œufs.
150 g de sucre.
50 ml d’eau.

8-10 biscuits sablés bretons épais ou Petit-beurre pour le fond.

 

 

Pour la crème au citron !

-Dans une casserole, ajoutez le sucre en poudre, les œufs, le beurre, le jus de vos citrons ainsi que leur zeste, et enfin, la fécule de maïs. 
-Mélangez et portez le tout à ébullition. 
-Réservez votre crème de citron au frais.

Pour la meringue !

-Une nouvelle fois, dans une casserole, faites bouillir l’eau et le sucre pendant quelques minutes.
-Montez les blancs en neige. Dès que c’est fait, versez votre sirop délicatement sur les blancs, sans vous arrêter de battre. Laissez une dizaine de minutes dans le fouet jusqu’à l’obtention de votre meringue. 
-Mettez cette dernière dans une poche à douille.

Pour réaliser vos verrines de tarte au citron meringuée !

-Écrasez vos sablés dans un film plastique, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. 
-Répartissez vos sablés broyés dans des verres de type verrine. 
-Garnissez généreusement vos verres de la crème de citron. 
-Enfin, versez la meringue dans vos verrines pour couronner le tout. 
-Vous pouvez, si vous le souhaitez, griller le dessus de la meringue avec un chalumeau. 
-Mettez le tout au frais avant de servir.

Bonne dégustation !

source blog de Dominique




les enfants arrivent, profitons-en pour faire des crêpes ... et pas n'importe quelles crêpes, des crêpes au chocolat !
La recette du jour est une pâte à crêpes chocolatée pour changer des crêpes traditionnelles.
C'est amusant, parfumé et cela se déguste bien !

 

pour une 10 ène de crêpes

150 g de farine

2 œufs

25 g de chocolat en poudre

25 g de sucre semoule

400 ml de lait

25 g de beurre

1 pincée de sel

Plus de beurre pour la cuisson

Pour la sauce chocolat:
50 g de chocolat à dessert
  • 50 ml de crème liquide
  • 1 cuillerée à soupe de sucre
 

Élaboration

 
Élaboration de la pâte :
Dans un saladier, réunir la farine, le chocolat en poudre, le sucre el la pincée de sel.
Faire un trou au milieu et casser les œufs.
Mélanger doucement au fouet.
Incorporer le lait.
Faire fondre le beurre dans une casserole ou au micro-ondes quelques secondes et l’incorporer également.
Laisser reposer la pâte à crêpe au chocolat au moins 30 minutes.
Élaboration de la sauce chocolat :
Couper le chocolat à dessert en morceaux.
Faire fondre au bain-marie les morceaux chocolat avec la crème liquide et le sucre,
Retirer du feu dès que l’on obtient une consistance bien lisse.
Cuisson des crêpes :Et voilà, c’est prêt ! Servir les crêpes au chocolat avec la sauce. Bonne dégustation !
Faire chauffer une grande poêle ou une crêpière à feu moyen vif.
Quand la crêpière est bien chaude, badigeonner le fond de beurre à l’aide de papier absorbant. Attention à ne pas se brûler.
Ajouter une louche (75 ml) de pâte et rapidement faire tourner la crêpière pour qu’elle s’étale sur tout le fond.
Faire cuire 1 minute, puis la retourner avec une spatule et faire cuire 30 secondes de ce côté.
Réserver sur une assiette et les couvrir d’un linge de cuisine propre.
Répéter jusqu’à finir toute la pâte.

Conseils et astuces

 
Pour plus de gourmandise, accompagnez vos crêpes au chocolat avec de la confiture, de la glace, des rondelles de banane, de la crème Chantilly et bien sûr fourrées de chocolat ou de Nutella.
On peut parfumer la pâte à crêpes au chocolat avec un trait de rhum.
Au lieu du beurre fondu, on peut ajouter du beurre noisette, c’est à dire du beurre qu’on fait fondre à feu doux jusqu’à ce qu’il devienne un peu brun et dégage un arôme de noisettes.
Ajouter un peu plus ou moins de chocolat en poudre, selon votre goût.
La sauce chocolat peut se garder chaude au bain-marie si on la fait quelques instants avant de servir. Elle peut également se faire à l’avance et se réchauffer au dernier moment.
Pour faire un bain-marie, on fait chauffer de l’eau dans une casserole, puis on place une deuxième casserole plus petite à l’intérieur de la première sans toucher l’eau, dans laquelle on fait fondre le chocolat. Attention à ce que l’eau n’arrive pas à d’ébullition pour ne pas trop cuire le chocolat.
Sur le blog vous trouverez également le gateau au nutella,le mini gateau de crêpe au bounty, crêpes melba .




Ce sont des crêpes toutes vertes ! J’ai préparé une pâte à crêpes aux épinards ce qui est une bonne occasion de manger mes crêpes avec plus de légumes.

Pour préparer cette pâte à crêpes aux épinards, on va tout simplement ajouter à la pâte à crêpes classique une belle poignée d’épinards crus, qu’on va mixer avec les ingrédients liquides. Pour les garnir, c’est selon votre goût. Vous pouvez les manger juste avec un peu de fromage à tartiner ou un peu de fromage de chèvre… Oui, j’adore le mélange épinard fromage de chèvre. À la fin de la recette, dans la section des conseils et astuces, je vous laisse quelques idées.
Et vous ? Avec quoi les garnissez-vous ?
N’hésitez pas à partager plus bas dans les commentaires .
Mais, premièrement, est-ce que vous voulez savoir comment préparer la pâte à crêpes aux épinards ?
Si oui, voici la recette :

 

100 g d’épinards frais (1 belle poignée)

75 g de farine

1 œuf moyen

200 ml de lait entier

15 g de beurre (facultatif) (*)

Sel et poivre noir moulu

 

 
Laver les épinards, bien les sécher et les hacher grossièrement.
-
Mettre les épinards dans le bol du blender ainsi que le lait et l’œuf. Mixer jusqu’à ce que les épinards soient bien intégrés avec le lait.
-
Saler et poivrer légèrement.
-
Préparer du beurre noisette (facultatif). Faire chauffer le beurre dans une petite casserole à feu moyen doux, jusqu’à ce qu’on commence à sentir la noisette. Réserver.
-
Passer la farine à travers un tamis ou une passoire fine en inox. La mettre dans un bol et faire un trou au centre.
-Avec un fouet, ajouter progressivement le mélange d’œufs, d’épinards et de lait dans la farine jusqu’à ce que l’on obtienne une pâte homogène et presque lisse.
-
Incorporer ensuite le beurre noisette, si désiré.
-
Laisser reposer au moins 30 minutes pour que la pâte développe son élasticité.
-
Une fois la pâte reposée, faire chauffer à feu moyen vif une grande poêle ou une crêpière.
-
Graisser le fond avec un peu de beurre.
-
Ajouter une louche de pâte (75-80 ml) dans la crêpière et bien l’étaler en inclinant la crêpière ou avec une raclette à crêpes. Vous pouvez boucher les trous avec un tout petit peu plus de pâte.
-
Après 2 à 3 minutes de cuisson, retourner la crêpe d’épinards avec une spatule.
-
Faire cuire de l’autre côté pendant une minute.
-
Retirer et poser les crêpes dans une grande assiette les unes sur les autres.
-
Répéter les étapes ci-dessus jusqu’à finir la pâte. Sans oublier de graisser la poêle à nouveau toutes les deux crêpes.
-
Et voilà. Maintenant, il faut tout simplement les garnir avec ce que vous voulez. Bonne dégustation !

 

Conseils et astuces

 -Vous pouvez garnir vos crêpes d’épinard avec plus d’épinard, cette fois sauté à la poêle et mélangé avec du fromage ricotta ou philadelphia . Les rouler comme des cannellonis, les napper de béchamel, les saupoudrer de fromage râpé et les faire gratiner. Vous verrez, qu’est-ce que c’est bon !
-
Vous pouvez aussi étaler un peu de fromage à tartiner, quelques tomates séchées hachées et de la feta émiettée. Rouler et manger. C’est un peu addictif, je trouve…
-
On pose des rondelles de fromage de chèvre et on les fait réchauffer afin que le fromage fonde.
-
Pour un dîner avec les enfants, juste roulées avec du jambon, elles feront très bien l’affaire.
-
La recette est mieux avec des épinards frais plutôt que congelés.
-
Faire reposer la pâte est essentiel pour que les crêpes se brisent le moins possible lors de la cuisson.
-
(*) Le beurre est facultatif. On peut l’ajouter en noisette (qui donne une touche de saveur), mais elles seront bonnes aussi avec du beurre tout simplement fondu.
-
Cette recette de la pâte à crêpes aux épinards est pour 4 grandes crêpes. Pour en faire plus, augmenter proportionnellement les quantités d’ingrédients.
-
Sur le blog vous allez trouver plus de recettes de crêpes au saumon fumé a la pomme et au concombre , idées de garnitures pour vos crêpes bzh ...




L'endive est votre meilleur amie en cette saison, elle est bonne, croquante c'est l'alliée minceur par excellence. Elle est constituée d'eau et de fibres .
Ce légume surnommé la perle du Nord est pourtant super gourmand dans les recettes, voici la preuve .

pour 4 pers


4 Endives spéciales Four Perle du Nord
1 oignon
1 gousse d’ail
15g de beurre
250g de riz
50 cl de bouillon de bœuf (ou légumes)
10 cl de vin blanc sec
150g de jambon
250g de parmesan râpé
20g de crème fraîche
2 œufs
Sel
Poivre

 

Préchauffez votre four thermostat 7 (210°C).

Faites revenir l’oignon finement haché et l’ail pressé dans un peu de beurre. Ajoutez le riz et faites-le revenir quelques minutes. Ajoutez le bouillon chaud et le vin blanc. Portez à ébullition, puis laissez cuire environ 15 min à feu doux.

 

Coupez le jambon en lanières et les Endives spéciales Four en 4 dans le sens de la longueur et émincez-les finement. Mélangez le tout avec 200 g de parmesan. Ajoutez ensuite le riz.

Mélangez la crème, les jaunes d’œuf, le sel et le poivre puis ajoutez cette préparation au riz. 

Battez les blancs en neige avec une pincée de sel et incorporez-les à la préparation obtenue. Mettez dans 6 moules à soufflé préalablement graissés.

Parsemez le reste du parmesan et laissez cuire 35 min au four.

 

Vous pouvez servir et déguster !