Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village


S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Comment lire les émotions dans les yeux de quelqu'un

 18/01/2018

Réfléchissons à une chose pendant un instant. S'il y a bien une chose à laquelle nous consacrons une bonne partie de notre temps, c’est la communication avec d’autres personnes. Nous le faisons (presque) toujours en face à face, en recherchant un contact visuel; cependant, nous prêtons une plus grande attention au message oral, aux mots, à la qualité du dialogue.

Il faut aussi ajouter qu’au cours de ces dernières années, avec l’arrivée des nouvelles technologies et des systèmes de messagerie instantanée, le style de communication a changé. Nous n’avons plus besoin d’avoir quelqu’un en face de nous pour lui dire quelque chose; désormais, nous pouvons transmettre notre joie, notre amour ou notre colère à travers un émoticône.
Tout cela n’est ni bien ni mal:
c’est surtout une manière différente de communiquer, beaucoup plus rapide.

Cependant, avec ce système, nous ne pouvons plus lire les émotions des autres dans leur regard. Nous nous privons de ce plaisir, de ce mystère qui consiste à dévoiler, avec de petits gestes et des nuances magiques, la qualité ou la complexité de nos relations. Voyons maintenant de quelle manière nous pouvons parvenir à cette lecture, à cette analyse…

Les battements de paupière

Quand nous parlons du langage des yeux, nous ne faisons pas seulement référence au globe oculaire et aux pupilles. Le grand pouvoir d’expression de notre regard s'orchestre surtout à partir d’un mélange complexe de nerfs et de muscles qui interviennent dans le mouvement des sourcils, des paupières, des tempes, etc.

Tout cela reflète l’activation émotionnelle de chaque instant. Or, les paupières remplissent aussi cette fonction. Par exemple, on sait que quand quelque chose nous surprend, nous indigne ou nous met en colère, nous avons tendance à cligner des yeux beaucoup plus rapidement.
Par ailleurs, il est commun de beaucoup cligner des yeux quand nous interagissons avec quelqu'un qui nous plaît ou quand nous pensons à beaucoup de choses en même temps.

Il est possible que tout cela nous semble contradictoire mais il faut savoir que cet acte, le fait de cligner des yeux plus intensément que d’habitude, est un mécanisme que le cerveau met en marche quand il se sent plus nerveux. Par conséquent, si nous voulons lire les émotions des autres dans leurs yeux, il est important de nous concentrer sur le contexte ou sur la conversation que nous maintenons à ce moment.
Le langage des pupilles

Nos pupilles se dilatent quand nous voyons quelque chose de stimulant ou quand il y a peu de lumière. Si quelque chose ou quelqu’un nous attire, il est commun que la pupille s'inonde comme une pleine lune, immense et illuminée par cette émotion, par ce pouvoir d’attraction. Cependant, quand nous nous sentons offensés ou quand nous voyons quelque chose qui nous indigne ou nous contrarie, nos pupilles se dilatent.
Synchronie visuelle

Lire les émotions des personnes qui nous plaisent est quelque chose que nous aimerions tous pouvoir dominer. Or, parfois, il n’y a pas besoin d’être un expert en langage non-verbal pour percevoir la syntonie que nous pouvons établir, à un moment donné, avec un ami, la personne qui nous attire ou même un proche.

Une donnée curieuse que nous donnent les experts sur ce sujet est que quand deux personnes "se connectent", une synchronie visuelle s’établit aussi: en d’autres termes, les gestes visuels se reproduisent et les mêmes micro-expressions se mettent en place…
Les regards dans d’autres directions: timides et menteurs

Nous en avons tous fait l’expérience, que ce soit quand nous parlons avec un enfant ou avec une personne peu sûre d’elle. Au lieu de maintenir un contact visuel direct, son regard s’échappe dans une autre direction, dans ces coins où il/elle ne trouvera pas notre visage, dans ces espaces où il/elle peut nous contourner, où il/elle va réfugier son extrême timidité…

Il faut aussi signaler que la personnalité menteuse a aussi des yeux fuyants. Ce n’est pas aussi évident que pour une personnalité timide ou souffrant d’anxiété sociale et, par conséquent, nous devons être très attentifs au moment de lire ses émotions et intentions.

Celui/celle qui se sert de la tromperie ne maintient généralement pas très longtemps le contact visuel; tôt ou tard, il/elle le détournera, à droite s’il/elle doit se souvenir de quelque chose et à gauche s’il/elle doit inventer quelque chose.




"Les yeux sont le point où l’âme et le corps se mêlent." -Friedrich Hebbel-




Lire les émotions de quelqu’un dans ses yeux est une chose que nous pouvons tous faire 👀
Avec #Empathie #CnvGirafon




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :