Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 632 446
Nombre de commentaires : 9 383
Nombre d'articles : 838
Dernière màj le 18/11/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Coin coin !

 15/11/2018
.......ou plutôt coing coing !
 
Vous vous souvenez peut-être de mon vieux cognassier tout tordu, tout tirebouchonné....


Cette année, il a tant donné de fruits qu'il s'est cassé...Il fallait s'y attendre. Etait-ce son "chant du cygne" ?
 
A vrai dire, je n'avais pas envie de me remettre aux confitures, après tout ce qui a été fait cette année, cassis, fraises, pêches, mirabelles, quetsches.....
 
Alors, j'ai permis à tout ceux qui avaient envie de faire coing coing de venir se servir...
Je pensais que tout était parti...
 
 
Or hier, en parcourant le verger, je me suis aperçue que les derniers coups de vent d'automne avaient fait tomber encore beaucoup de fruits....et des beaux !
 
Au prix où ça se vend sur les marchés, il aurait été criminel de les laisser pourrir....
 
J'en ai donc rapporté quelques seaux en cuisine.
 
 




La recette de la gelée?
 
Facile, avec un extracteur de jus à vapeur, après un soigneux essuyage des fruits pour ôter le duvet, et la coupe en dés pour pouvoir en mettre un maximum dans le panier de l'appareil.
Tout ça sans ôter ni la peau ni les coeurs (certaines années, je mets ces derniers dans une étamine, pour garder une pulpe "propre" permettant l'élaboration de pâte de fruits")
 
Une fois le jus tiré, j'ai mis environ 800 grammes de sucre par kilo de jus, et hop! vite fait sur le gaz.
 
Une vingtaine de minutes de cuisson à feu vif après, j'ai coulé une douce gelée dans les bocaux.
 
En deux fois, j'ai fait 12 grandes verrines !
 
Miam !
La gelée est réussie, juste "prise" comme il faut....
 
 



Régressif? oui !

 24/10/2018
Je suis seule à table aujourd'hui, et je fais à mon idée !
Pas d'assiette, donc moins de vaisselle !
La salade composée sera dégustée à même le saladier

Et direct, le dessert !!!!!
 
J'ai eu envie de faire comme quand j'étais petite! manger une douce compote de pommes....sans petite cuiller....
 
La compote:
Les pommes : il n'y a qu'à se baisser et en 2 minutes, le panier est plein de pommes tombées.
 
La corvée de pluches?
Oui, c'est un peu long! quand j'étais petite, je trouvais souvent le moyen de me sauver à l'heure de préparer les fruits....
Aujourd'hui, il y a bien fallu que je m'y colle....
Les pommes coupées en quartiers et débarrassées de leur peau et des parties abîmées, ont été mise à cuire avec une tasse d'eau, pendant environ 15 minutes.
2 cuillers à soupe de sucre ont été rajoutées.
Un coup de mixer plongeant, et voilà, c'est fini !
Laissons refroidir....
 
C'est à l'heure du dessert que ça devient régressif !
 
Je retrouve dans mon placard quelques gâteaux secs....avec lesquels je pioche sans façon dans la compote avec gourmandise!
 
Quand j'étais petite, on avait des petits beurres .....J'en croquais d'abord les quatre coins....
Point de petits beurres dans mes réserves, quelques galettes feront l'affaire ! Je l'admets, pas de coins à croquer, mais on va faire sans !
 
C'était drôlement bon !
(Hi hi, personne ne m'a vue !)
 
 
 
 
 



J'ai la pêche !

 30/08/2018
Un coup de vent nocturne a cassé deux branches de mon petit pêcher.
 
Je ne vais pas laisser perdre les jolies pêches de vigne !
J'avais prévu de m'en occuper dans quelques jours, histoire de les laisser gagner un peu en sucre....


Pêches de vigne:
Pourquoi ce nom?
Autrefois, on plantait ce petit arbre fruitier dans les vignobles, pour repérer au plus tôt les attaques d'oïdium auquel  il est sensible.
Et aussi parce que ses fruits arrivent à maturité en même temps que le raisin.


Mon pêcher  a été obtenu  à partir d'un noyau , déposé  en pot  en septembre dans un peu de terreau, puis transplanté  dans le verger au printemps.
Celui-ci a quatre ans, mais chaque année, j'en replante quelques uns, car la durée de vie de cet arbre est assez courte.

 


Ces jolies pêches ont une peau un peu épaisse, duveteuse, que certains recommandent d'ôter avant préparation d'un dessert ou d'une confiture.
Il suffit pour cela de plonger les pêches dans l'eau bouillante, et de les passer très rapidement sous l'eau froide: la peau s'enlève assez facilement.
 
Moi, je ne l'ôte pas.
Même crue, cette peau si parfumée ne me gêne pas.
 
Aujourd'hui, je réalise une confiture de pêches de vigne.
 
Dénoyauter les pêches est facile, leur noyau se détache aisément.
Puis je les coupe en morceaux, non sans en goûter quelques unes!
 
Le goût et le parfum de ces fruits rustiques sont juste fabuleux !
 
 


J'en ai préparé trois kilos.
 
Je mélange les quartiers de fruits à 2 kg 800  de sucre, et je laisse mariner le tout pendant quelques heures.

Puis vient le moment de la cuisson: une vingtaine de minutes.
 
 


Résultat:
 
Quelques pots d'une confiture parfaite !
 
 
Remarque:
J'ai réalisé la même chose avec un kg de pêches, du sucre, et un peu de gingembre rapé.
J'avais vu la recette sur le net.
C'est très bon aussi, mais je préfère sans....
 
La semaine prochaine, les pêches seront plus mûres, et je récidiverai....
 
 



Crumble jurassien

 22/08/2018
 
J'ai rapporté du verger des prunes diverses, dont des mirabelles.

Les mirabelles, on en trouve un peu partout sur les blogs en ce moment ! Normal, c'est la pleine saison!


Je vous ai déjà présenté tartes, confitures, entre autres.
 
Aujourd"hui, ce sera un crumble.


CRUMBLE?
Quoi de jurassien dans cette appellation anglosaxone ?

C'est la farine de gaudes ! cette farine de maïs grillée dont je vous ai déjà parlé ICI !

 
 Ingrédients :
 
- 1 kg de mirabelles dénoyautées 
- 150 gr de farine de gaudes
- 80 gr de sucre fin
- 110 gr de beurre
 
 
Action:
 
- Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre.
- Ajouter le beurre froid détaillé en petits morceaux, et malaxer rapidement du bout des doigts jusqu'à obtenir une pate granuleuse.
 
- Dans un plat à four, disposer les mirabelles, étaler dessus les boulettes de pâte.
 
- Enfourner 15 minutes à 200 ° (suivant votre four)
 
- Déguster tiède ou froid.
 
 
 Verdict:
 
Un régal ! le goût toasté de la farine de gaudes fait merveille !


Bien entendu, cette recette peut se réaliser avec d'autres farines, mais essayez donc cette spécialité de ma région !!!!



 
 




J'aime beaucoup le fromage de chèvre frais.
Un jeune fromager bressan installe son stand au village une fois par semaine.
 
Ce matin, je lui ai acheté deux fromages frais, et un autre très sec.
 
 


J'ai rapporté quelques prunes du verger.
Ce sont des reines-claudes un peu sauvageonnes..

J'ai tout ce qu'il me faut pour mon dessert : ..


 


Du fromage frais? des prunes? En avant pour ma recette :

Fromage de chèvre frais aux prunes poêlées
 
Mariage un peu osé  ?  oui, surtout que je vais pimenter la chose !

 
Ingrédients :
 
- Prunes (Reines-claudes, mirabelles....)
- 1 jus de citron
- 2 c/soupe de miel
- fromage de chèvre ultra frais
- piment de Cayenne en poudre
 
 
Action :
 
- Dénoyauter les prunes
- Dans une poêle anti adhésive, faire chauffer le miel avec le jus de citron
- Quand le mélange commence à mousser, y déposer les prunes côté chair, pour quelques minutes de cuisson.
- Récupérer délicatement les prunes avec une écumoire, et laisser réduire un peu le liquide.
 
- Dresser le fromage frais sur une assiette, le saupoudrer avec parcimonie de quelques grains de piment de cayenne , puis l'entourer de  prunes encore tièdes...
- Arroser avec le jus de cuisson.

 
Verdict ;
 
Délicieux !
Le fromage de chèvre, à peine pimenté, les prunes cuites avec le miel et le citron.....tout cela s'est bien accordé !

J'y suis allée timidement avec le piment, et j'ai bien fait! je suis tombée pile sur la bonne dose !

Si vous trouvez que le piment, c'est trop fort, essayez avec un tout petit peu de poivre....ça devrait aller aussi.

Quant au petit fromage tout sec, il ne perd rien pour attendre !

 



Encore un repas froid mais nourrissant toutefois avec cette

salade de pommes de terre sauce tatami.
 
 
Ingrédients:
 
- pommes de terre cuites à l'eau salée et refroidies, en morceaux
- tomates et poivron coupés en petits dés
- oeufs cuits durs en morceaux
- cornichons en rondelles
- ail - oignon très finement coupés
- ciboulette hachée, persil etc....
 
Tout mettre dans le saladier....
Jusque là, c'est on ne peut plus classique !
 
 
Et la sauce tatami?????
 
 


"La meilleure sauce du monde", dit Popi !
 
"Elle  arrache", dit Clément
 
"Je peux en rajouter un peu ?", dit Maud....

"Je vais dire à Maman de faire la même" ajoute Sarah...
 
 
Que de compliments pour une simple sauce de salade !!!
 
Pourquoi alors ce nom de sauce tatami ?
Y a t-il un rapport avec le tatami sur lequel je pratique les Arts martiaux?
 
Mais non !!!
 
Il s'agit d'une simple vinaigrette, appelée ainsi car c'est la spécialité de ...
Tata Mi -reille !!!
 
 
Ingrédients:
 
- 1 mesure d'huile de colza
- 1 mesure d'huile d'olive
- 1 mesure d'huile de tournesol
- 1 mesure de vinaigre de cidre de Normandie
- 1 grosse mesure de moutarde de Dijon, FORTE !

Je mets tout ça dans un bocal mélangeur (ou un shaker si vous supportez l'anglais)
Il faut obtenir une belle onctuosité, quitte à rajouter un peu de moutarde...
je ne mets ni sel ni poivre.

Et voilà !
Vous savez tout de ma sauce Tatami !

Chacun en arrose plus ou moins sa salade, c'est affaire de goût !
 
 
 



Taboulé menthe-citron

 24/06/2018
Une petite recherche sur les Blogs du Village, pour trouver comment nos cuisinières préparent le taboulé.
Autant de recettes que de blogueuses !
Taboulés au boulgour, au quinoa, à la semoule......avec ou sans sauce....
bref, il y en a pour tous les goûts! avec plus ou moins d'ingrédients, d'épices ....
 
Et moi alors ?
 
Je n'ai jamais jugé bon de vous parler du mien !
Voici celui que j'ai préparé il y a peu.

Remarque:
Pour un bon résultat, préparer le taboulé au moins 4 heures à l'avance. Ainsi, la semoule aura le temps de gonfler au contact des légumes.


Ingrédients:
- 400 gr de semoule pour couscous, moyenne.
- 1 oignon
- 1 concombre
- 4 grosses tomates bien mûres
- 1/2 poivron rouge
- 1 petit bouquet de persil
- 5 citrons
- 1 poignée de feuilles de menthe sauvage
- 1/4 de verre dhuile d'olive
- sel - poivre


Action:
- Eplucher le concombre et l'oignon
- Couper les tomates, le concombre, le poivron en petits dés
- Hacher l'oignon
- Presser les citrons
- Hacher le persil et la menthe (réserver quelques feuilles de menthe pour le décor)

- Mettre la semoule dans le saladier de service
- Ajouter l'huile et le jus de citron (au besoin, un demi verre d'eau si vos citrons ne rendent pas assez de jus)
- Mélanger bien
- Ajouter tous les légumes en petits morceaux, sel, poivre, oignon, persil et menthe hachés.
- Saler et poivrer.

- Bien mélanger à l'aide de deux fourchettes, filmer et mettre au frais jusqu'au moment de servir.
- Rectifier l'assaisonnement si nécessaire, parsemer de quelques feuilles de menhe.


Verdict:
Que c'était bon !!!!!

Un peu long à préparer, car les légumes douvent être détaillés finement, mais que c'était bon !!!!






Je l'avoue....je n'ai jamais préparé de lasagnes !
Pourtant.....
Les pâtes, j'aime bien, les légumes aussi ! et les pâtes aux légumes, oui, bien sûr!
Il est vrai que je limite la consommation de pâtes, pour éviter le gluten.
 
J'ai vu plusieurs recettes de lasagnes sur les blogs, alors, pourquoi pas !
Ces recettes sont souvent à base de viande, ou avec une sauce béchamel....ou bien réalisées à l'aide de robots de cuisine.

Comme à mon habitude, je vais faire simple, pour ces lasagnes végétariennes. (Avec ce qui se trouvait dans le bac à légumes...on peut varier, bien entendu!)
 
 
Ingrédients:
- Lasagnes
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 tomates
- 1 petit poivron
- 1 courgette
- 3 gros champignons de Paris
- 200 gr de tofu nature
- Sel - poivre - basilic
- Comté en lamelles
 
 
Action
- Emincer l'oignon et le faire revenir dans une sauteuse avec une tombée d'huile d'olive.
- Quand il commence à blondir, ajouter tous les légumes détaillés en petits cubes - sauf une tomate que je réserve pour la fin
- Laisser cuire - mais pas trop - et assaisonner
- Emietter le tofu finement avec une fourchette, le mélanger à l'ail haché, et l'ajouter dans la sauteuse ainsi que du basilic.
- Laisser mitonner quelques minutes.
 
Dans un plat à gratin:
- Etaler une partie de la préparation.
- Recouvrir de lasagnes.
- Continuer à alterner une couche de légumes au tofu et une feuille de pâte jusqu'à épuisement des ingrédients.
- Terminer par une feuille de pâte, sur laquelle disposer des rondelles de la tomate restée en réserve, arroser d'un filet d'huile d'olive,  et recouvrir le plat de lamelles de Comté
 
-Passer au four à 200° pendant trente minutes.
 
 
 


Verdict:
 
J'avais pensé à ajouter du coulis de tomates, car je craignais que le gratin ne soit trop sec à cause de l'absence de béchamel.
Tout compte fait, j'ai bien fait de m'abstenir, puisque c'était très bon comme ça !
La vapeur de cuisson des différents légumes a suffit pour cuire les pâtes al dente.

Ce plat alliant blé dur, légumineuse, légumes variés, aromates, et un peu de fromage est complet, léger et savoureux.
Que demander de plus !!! Ah ! je sais : encore une petite part !
 
 



Riz parfumé (thaï ou basmati), petit pois, oeufs : voilà la base du riz cantonais traditionnel, base à laquelle on peut ajouter toutes sortes d'ingrédients: carottes, oignons, maïs en grains.....

Voici un riz cantonais à ma façon, c'est à dire ultra simple!


Ingrédients:

- Riz parfumé thaï - pour deux personnes.
- Petits pois (j'ai utilisé des surgelés)
- 1 oignon émincé
- 4 oeufs
- Sel - poivre
- 1 c/s huile d'olive ou autre
- Ciboulette


Action:

- Cuire le riz suivant les indications du paquet (je l'aime assez ferme, avec des grains qui se détachent bien)

- Cuire les petits pois quelques minutes à l'eau bouillante salée

-  Pendant ce temps, faire blondir légèrement l'oignon émincé dans une sauteuse ou un wok.

- Battre les oeufs en omelette, saler et poivrer, et les cuire dans une poêle chaude huilée.

- Dans le wok où a cuit l'oignon , ajouter le riz, les petits pois, et l'omelette cuite et détaillée en morceaux.

- Faire sauter tout ça rapidement en mélangeant délicatement pour ne pas trop briser les morceaux d'omelette, rectifier l'assaisonnement.

- Servir bien chaud, agrémenté de ciboulette ciselée.


Verdict:

Excellent, et complet !
J'ai servi ce riz cantonais avec une salade verte.







L' oseille abonde au jardin, pourquoi ne pas l'associer au tofu?

Le tofu ferme est insipide, et je m'en suis lassée....mais l'oseille ne manque pas de saveur ! ça devrait bien aller ensemble....
J'ai réalisé une recette rapide, facilement adaptable aux ingrédients du placard et du réfrigérateur ...et qui m'a permis d'utiliser ce bloc de tofu ferme qui s'éternisait dans mes réserves....

Bien sur, l’oseille peut être consommée crue, comme aromatique sur les salades, les pommes de terre rôties ou bouillies, (délicieux!) ou cuite en soupe, ou en omelette, entre autres.
 


Aujourd'hui, c'est parti pour un plat de tofu à l'oseille.

Ingrédients: (pour 2)
  • 1 bloc de 200 g de tofu ferme nature
  • 1 oignon
  • quelques brins de persil
  • 1/2 c/c de noix de muscade
  • 1 c/c de moutarde à l'ancienne
  • 1 poignée de feuilles d’oseille
  • 1 c/s d’huile d'olive 
  • sel
  • poivre


Action:

- Nettoyer et équeuter les feuilles d’oseille
- Les détailler en lanières (avec des ciseaux)
- Dans une saladier, émietter le tofu avec une fourchette
- Ajouter l’oignon et le persil hachés très finement, la moutarde, les épices, le sel et le poivre.
- Incorporer l'oseille
- Ajouter un peu d'huile et bien mélanger. 
- Dans une poêle huilée et bien chaude, faites cuire ce mélange à feu moyen pendant quelques minutes en remuant très régulièrement.



L'oseille a fondu? C'est prêt !

J'ai servi ce tofu à l'oseille avec des pommes de terre nature juste écrasées au presse purée .....


....et un peu de salade verte.


Verdict:

On s'est régalé !
J'avais un peu abandonné le tofu, par lassitude - riche en protéines, il revient assez souvent au menu des végétariens -  mais ainsi accompagné, il s'est révélé vraiment très bon !

Le côté acidulé de l'oseille, la moutarde en grains, la muscade...ont sublimé ce tofu et ces simples pommes de terre nature.





Je l'ai déjà dit, j'aime tous les choux ! et le brocoli n'échappe pas au palmarès !

Voici un plat qui nous a bien plu.


Ingrédients:

- 1 brocoli détaillé en fleurettes

-  2 ou 3 pommes de terre
- 1 oignon
- de l'ail
- sel et poivre
- 1 oeuf par personne
- huile d'olive


Action

- Cuire les pommes de terre à l'eau salée

- Cuire le brocoli à la vapeur (je l'aime mi-cuit!)
- Dans une sauteuse, faire revenir l'oignon émincé dans un peu d'huile
- Couper l'ail en fines lamelles, et l'ajouter - ne pas le laisser colorer
- Disposer les pommes de terre cuites en couronne, dans la sauteuse, puis le brocoli
- Ménager un petit puits pour chaque oeuf
- Casser les oeufs dans ces logettes, couvrir, et laisser cuire encore quelques minutes, jusqu'à ce que le blanc d'oeuf soit "pris".
- Saler et poivrer
- servir bien chaud

Un passage au four aurait convenu pour la cuisson des oeufs, mais j'ai jugé que ça ne valait pas le coup de l'allumer pour si peu, et la sauteuse dispose d'un couvercle bien étanche, ce qui a fait l'affaire .


Verdict:

C'était bien bon.....même si, comme après la cuisson des choux, et de l'ail,  il faut....aérer la cuisine !


Une salade verte a accompagné mon plat.






J'ai rapporté du jardin
-  quelques jeunes pousses d'orties
-  un peu de plantain
-  du lierre rampant
-  2 feuilles d'oseille.

L'ortie? j'en garde un petit carré au fond du jardin, car c'est une plante extraordinaire!

Que de bienfaits elle serait capable de procurer! 
Vous en trouverez le détail dans de nombreux articles sur le Net, comme CELUI-CI .



Réflexion faite, je ne vais utiliser que les orties et le lierre rampant.
Je ne voudrais pas que le goût prononcé de l'oseille supplante celui de l'ortie.

C'est parti pour une omelette aux orties !

Ingrédients:

- Une poignée de feuilles d'orties (jeunes feuilles au sommet des tiges, à ramasser avec des gants ....)
- 1 gousse d'ail
- 2 oeufs par personne
- sel et poivre
- 1 c/soupe d'huile (ou une noix de margarine)


Action :

- Laver les feuilles d'orties, éliminer les tiges.
- Hacher les feuilles grossièrement
- Dans une sauteuse, les faire "tomber" sur un peu de matière grasse (j'ai utilisé une c/s d'huile d'olive.
- Ajouter un petit peu d'ail haché finement (facultatif)

- Pendant ce temps, battre les oeufs dans un saladier, saler et poivrer au goût.

- Verser les oeufs battus sur les feuilles d'orties.
- Cuire l'omelette suivant vos habitudes, baveuse ou plus cuite, comme vous aimez !

C'est fait !



 Verdict:

Un régal !
J'ai servi l'omelette aux orties avec des pommes vapeur agrémentées de lierre terrestre (facultatif)

L'ortie a donné à ce plat un goût incomparable !

Les orties que j'ai coupées vont repousser, et dans quelques semaines, elles fleuriront....dans mon petit coin de "mauvaises herbes", où elles tiennent compagnie aux liserons et autres mal aimées....
 




J'aime beaucoup le navet , et aujourd'hui, j'ai eu envie de le  manger cru.

J'ai choisi un navet long, pour son habituelle douceur.




Je l'ai finement épluché, puis passé au spiraleur.

Et voila mon entrée du jour !


Ingrédients :

- Navet blanc
- Oignon rouge
- Betterave cuite
- Quelques olives (facultatives)
- Sauce vinaigrette additionnée d'un peu de jus d'orange.
- Poivre du moulin

Dressage:

J'ai disposé dans mon assiette la betterave coupée en fines tranches, le navet cru découpé en fins rubans, des feuilles de salade verte.

Quelques spirales d'oignon rouge, des olives, et les petites fleurs de la prairie.
Vous les reconnaissez?  Véroniques, primevères, violettes, cardamines...

Un trait de sauce, un  ou deux tours de moulin à poivre, et c'est tout !


Verdict:
 
La petite touche d'orange poivrée a bien ravivé le goût un peu douceâtre du navet.
L'ensemble était bien agréable!

Mon spiraleur? c'est celui-ci....

Remarques:
Encore des légumes d'hiver, oui, mais  qui ne manquent ni de goût ni de couleur !
J'ai cependant une furieuse envie de tomates ! mais attendons encore un peu !
J'avais prévu du persil, je ne l'ai pas utilisé et j'ai bien fait.





Pour changer !
Nous aimons bien le céleri-rave, utilisé principalement en rémoulade, comme ICI.

Aujourd'hui, une purée de céleri nous fera un plat d'hiver! même si le printemps, c'est demain.....

Pour un apport en protéines suffisant, cette purée de céleri sera accompagnée de tofu .

Recette du Parmentier de céleri au tofu


Ingrédients:

- un bloc de tofu ferme (200gr)
- un peu de sauce tamari (3 c/soupe)
- une boule de céleri-rave
- un peu de muscade rapée(facultatif)


Action:

-  Préparation du tofu:
Emietter le bloc de tofu dans le plat de service à l'aide d'une fourchette, et l'arroser d'un peu de sauce tamari.
Laisser le tofu mariner pendant la cuisson du céleri.





- La purée de céleri:
Peler le céleri rave, le couper en dés, et le cuire à la vapeur.
Quand les morceaux sont tendres, les écraser au presse-purée.
Si vous aimez, ajouter un peu de muscade rapée.

- Le Parmentier:

Recouvrir le tofu mariné d'une couche de purée de céleri, et passer quelques minutes à four doux pour épaissir un peu la purée de céleri, et pour réchauffer le tofu.
(variante: une pomme de terre cuite à l'eau peut être incorporée à la purée de céleri, pour une consistance plus ferme)







Verdict:


C'était très bon !

La sauce tamari étant suffisamment salée, je n'ai rien rajouté sur mon plat....



Pas très originale cette préparation, mais que voulez-vous ! c'est de saison, et c'est un peu mon quotidien...

J'aime beaucoup les épinards nature, mais....je ne suis pas seule à table, alors parfois, je complète avec une sauce un peu épaisse.
Toute autre farine que le sarrasin conviendrait, mais j'aime bien m'en tenir au "sans gluten"


Ingrédients:

- Epinards
- 1 oignon
- Oeufs
- Farine de sarrasin
- Crème soja-cuisine
- Margarine
- Comté
- Sel et poivre


Action:

- Cuire les oeufs à l'eau ou à la vapeur: pour moi, 5 à 6 minutes au cuit-vapeur, ils finiront de durcir avec le gratin.
Les écaler - c'est délicat avec des oeufs mi-cuits

- Faire blondir l'oignon émincé dans une sauteuse
- Laver et égoutter les épinards, les faire cuire quelques minutes avec l'oignon. (je ne les ai pas hachés)

- Préparer la sauce:
Dans une petite casserole, faire un roux avec la margarine, la farine de sarrasin, et la crème, laisser épaissir un peu, saler et poivrer.

- Verser cette "béchamel grise" sur les épinards, ajouter les oeufs, des lamelles de Comté, et passer quelques instants sous le grill .

C'est tout !


Verdict:

Simple et bon !




Un légume que je n'ai jamais fait cuire, c'est le chou rouge !
J'en ai acheté un gros....ça fait beaucoup pour deux.
La moitié est passée en salade, chou rouge seul ou accompagné d'endives, de pommes etc...
Il m'en reste donc une moitié, que je vais cuire, pour changer....

Voilà donc ma recette du jour ! la fondue de chou rouge !


Ingrédients :

- 1 demi chou rouge
- 1 oignon jaune
- 1 pomme
- 1/2 verre de vinaigre de vin
- 1 bouquet garni
- 1 c/c de miel (ou 1 c/c de cassonade)
- huile d'olive
- poivre


Action:

- Faire chauffer l'huile dans une sauteuse.
- Y ajouter l'oignon émincé et le faire compoter sans coloration
- Eplucher la pomme, la couper les en petits morceaux et l'ajouter aux oignons.
- Détailler le chou, supprimer les grosses côtes et le centre,  l'émincer et l'ajouter dans la sauteuse.
- Ajouter le vinaigre et le bouquet garni et laissez réduire un peu.
- Ajouter le miel (ou la cassonade) et laisser cuire à couvert jusqu'à ce que le chou soit bien tendre.
- Poivrer légèrement (je n'ai pas salé)


Verdict :

Hum....à priori, la couleur ne m'enthousiame pas.....

Mais c'est très bon !!!

J'ai servi cette fondue de chou rouge avec de simples pommes de terre vapeur.
A noter que les morceaux de pomme-fruit ont complètement fondu.

Pour une première, je suis contente ! Donc, j'en referai !

J'ai trouvé l'inspiration ICI !




J'ai dit l'autre jour que le poireau était le roi des légumes d'hiver......
Il y en a un qui n'est pas content du tout ! très jaloux ! c'est le chou!

Et en particulier le chou rouge !
Il  possède mille vertus que je ne détaillerai point ici, mais pour faire court, on l'appelle parfois "médecin du pauvre" ! c'est tout dire.

Aujourd'hui, je l'ai utilisé cru.

Ma recette du jour: chou rouge et endive en salade.... pour une entrée savoureuse et diététique.
Est-ce "une recette" au sens où vous l'entendez? pas vraiment ! juste mon entrée d'aujourd'hui, dans toute sa simplicité....


Ingrédients:

- 1/4 de chou rouge
- 1 endive
- ail
- quelques délicats brins de fenouil
- vinaigrette à l'huile de noix


Action :

Laver le chou rouge, bien l'éponger, et le détailler en très fines lamelles
L'endive subira le même sort
Eplucher l'ail, laver les pluches de fenouil. (j'ai prélevé ces feuilles sur le bulbe de fenouil que je mangerai demain)
Préparer une vinaigrette à l'huile de noix (ça change ! et c'est bon!)


Verdict:

Une association qui réconcilie l'amertume de l'endive avec la douceur du chou rouge, la vinaigrette réunissant le tout dans une délicieuse saveur de noix .(vous pouvez mettre des cerneaux, mais personnellement, j'aime le goût des noix, mais pas leur texture, donc je m'abstiens) Quant au fenouil, il peut être facultatif, mais qu'est-ce que c'est bon !

J'ai servi mes légumes avec des oeufs durs (enfin, pas trop durs - cuits 8 minutes à la vapeur)

(Il me reste un demi chou rouge, que je tenterai peut-être cuit....quoique....)





Le roi de l'hiver, c'est le poireau !
Je le cuisine souvent.....en général mélangé à des pommes de terre, dans des soupes réconfortantes ou en gratins.

Aujourd'hui, j'ai réalisé une fondue de poireaux.
Rien de bien nouveau sous le soleil (à ce propos, aujourd'hui, on a eu du soleil jusqu'à midi...)

Pour ceux qui n'aiment que moyennenment ce bon légume, économique,  peu calorique et pourtant rassasiant, je l'ai agrémenté de crème et de moutarde en grains, dite "à l'ancienne".
Et tout le monde a aimé. 


Ingrédients :

- 1 beau blanc de poireau par personne
- 1 briquette de crème
- 1 c/s de moutarde en grains
- un peu d'huile d'olive
- sel et poivre si besoin.


Action:

Les poireaux sont souvent terreux, il faut donc les fendre et bien les laver.
Prélever les blancs, réserver le vert pour une soupe. (j'en ai laissé un peu pour  pour la couleur...)
Couper-les en fines rondelles.



Dans une sauteuse, faire suer les poireaux dans une c/s d'huile, et les laisser cuire doucement à couvert pendant une vingtaine de minutes : ils ne doivent pas colorer.

Quand ils sont bien tendres, ajouter la crème (végétale pour moi) et la moutarde en grains.
Cuire encore une minute.
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.(je n'ai pas eu à le faire)

C'est tout !


Verdict:

Un excellent accompagnement pour mon riz blanc!

J'ai vu sur certains sites qu'on pouvait aussi ajouter une lichette de vin blanc avec la crème et la moutarde....j'essaierai un de ces jours, quand j'aurai une bouteille ouverte. ...


 




Le Lomont ? vous ne savez pas où c'est? 
C'est un belle montagne du haut Doubs, où vit ma camarade Gen..

Sur le site "Bio'Cal du Lomont", j'ai trouvé une mine de renseignements sur un mode de vie possible....un mode de vie solidaire, respectueux, avec une consommation maîtrisée, peut-être pas si utopique qu'on pourrait le croire, puisqu'il fait ses preuves....Allez donc voir.....

J'y ai trouvé cette recette de crème au chocolat..
Je ne suis pas très "desserts", mais quand c'est facile à faire et que j'ai tout ce qu'il faut dans les placards.....


Ingrédients :

- Un demi-litre de lait  1/2 écremé
- 1 cs de cacao maigre
- 2 cs de fécule de maïs
- 3 cs de sucre de canne
- 1/2 cc d'agar-agar


Action :


- Verser le lait dans une casserole et ajouter tous les ingrédients ;
- Bien mélanger au fouet, à froid ;
- Porter à ébullition sans cesser de remuer;
- Répartir dans des ramequins et laisser refroidir avant de ranger au réfrigérateur.

Et le tour est joué  !







J'ai obtenu quatre ramequins, enfin, trois, plus mon vieux petit bol fétiche....

Je suis allée gratter la neige, car je voulais décorer ma crème avec un brin de menthe.....je n'ai trouvé que ces petites feuilles, rabougries par le gel....


Verdict:

Un dessert réalisé en quelques minutes, avec des ingrédients qu'on a tout le temps sous la main!

C'était bon !




L'association des pommes de terre et des poireaux, c'est incontournable en hiver : en soupe, ou en gratin, comme ICI .

Chantal m'a donné envie de réaliser une purée de poireaux....voilà, c'est fait !

Mais à ma façon, donc nous dirons que c'est "presque comme Chantal" !


Ingrédients:

- 2 poireaux (j'ai prélevé un peu de vert pour ma future soupe)
- 4 pommes de terre
- sel - poivre
- 1/2 briquette de crème végétale


Action:

- peler les pommes de terre, les couper en morceaux, et les cuire dans de l'eau salée.
- émincer les poireaux finement (pour éviter de retrouver des fibres au mixage)
et les faire fondre dans une sauteuse.
- écraser les pommes de terre -   au presse purée, pour ne pas rendre la purée trop lisse
- Mixer finement les poireaux cuits
- mélanger les deux légumes, ajouter un peu de crème, saler et poivrer selon le goût.

Voilà, c'est tout !


Verdict:

C'est simple et bon !
J'ai un faible pour les plats rustiques....




Benoit n'est pas là, tant pis ! on ne va pas se priver tout de même!
Mieux gonflé que d'habitude....pas Benoît, le gâteau !

Faut dire que c'était mal parti: j'ai complètement oublié d'acheter du sucre ! et on est dimanche....où en trouver?

J'ai râclé le fond des sucriers, et fini par moudre quelques morceaux de cassonnade dans mon moulin à café.....peut-être une bonne idée, car le sucre est devenu fin comme de la farine ! et le résultat mieux que jamais !

Recette du gâteau ICI !

Joli?

Pourquoi le vieux moulin à café?
Les morceaux de cassonnade sont si durs qu'ils ne se sont pas laissés moudre finement dans mon blender....ils se transformaient en boules dures comme de la pierre et battaient les parois du bocal....
J'ai bien fait de ne pas le jeter, mon vieux moulin! (et par chance, je savais où il était rangé...)

Sur ma liste de courses: cassonnade ! en morceaux et en poudre !





L'hiver ne doit pas nous priver de crudités!

J'ai fait une entrée avec un céleri rémoulade "à ma façon", préparé comme ICI, quelques olives, des oeufs cuits durs (mais pas trop), un peu de salade verte, et quelques primevères, bien courageuses de fleurir par un froid pareil!

Voilà ! de saison, et savoureux !









J'ai rapporté du marché de bien jolies petites pommes de terre dites "grenailles".
Je n'en achète pas souvent, car c'est assez cher, et puis je n'y pense pas!
Les grenailles sont des pommes de terre ramassées avant maturité.
Leur chair est particulièrement fondante et présente des notes sucrées.
Leur peau est si fine que l'épluchage est inutile (chouette !)

Je me contente d'un brossage soigneux sous l'eau courante.



Passons au choix de la recette...
Au four ? c'est ce que je fais le plus souvent, les grenailles juste arrosées d'un filet d'huile d'olive et saupoudrées de fines herbes, mais dans mon four, il y a déjà autre chose....
A la vapeur ?  non, je mange des légumes à la vapeur à longueur de semaine......

Je vais donc les faire rissoler en cocotte !


Ingrédients:

- des pommes de terre grenailles
- des gousses d'ail non pelées
- 3 branches de thym
- de l'huile d'olive
- sel aux herbes




Action:

- Laver, brosser, et essuyer les pommes de terre.

- Passer les gousses d'ail sous l'eau

Ne rien éplucher

- Verser de l’huile d’olive dans la cocotte et chauffer assez vivement

- Déposer dans la cocotte les gousses d’ail, les pommes de terre, les branches de thym et saupoudrer de sel aux herbes. (Il me restait quelques pluches de persil, je les ai ajoutées.)

- Faites cuire ensuite environ 1 heure, à feu doux et à couvert, en remuant régulièrement.

- Juste avant de servir, enlevez les branches de thym qui doivent être noires.

- Servir aussitôt, avec une petite salade....

 

 

Verdict:

 

Trop bon !!!!

Les pommes de terre sont délicieuses, et les gousses d'ail confites sublimes...

 

 




C’est la saison du poireau, donc, c’est le moment d’en profiter !

Le poireau à un apport calorique très faible, offre beaucoup de vitamines et de minéraux.

Riche en fibres, il est rassasiant et bon pour l’intestin.

J’ai un faible pour le poireau vinaigrette, je mets du poireau dans mes soupes, mais aujourd’hui, je veux le déguster autrement.

 

Pourquoi pas en gratin? mais pas seul.... le vieux gamin qui est à ma table dirait encore "j'aime pas !"

Je vais donc y ajouter des pommes de terre...

C'est parti pour un gratin de poireaux et pommes de terre.

 



Ingrédients

- 2 poireaux

- 4 pommes de terre

- 1  briquette de crème (végétale pour moi)

- Comté  

- Sel et poivre

 

Action :

- Laver et couper les poireaux et les pommes de terre en rondelles.

- Dans une poêle, faire revenir les poireaux à couvert avec 2 cuillères à soupe d’eau pendant une dizaine de minutes.

- Ajouter la crème, sel, poivre.

Garder un peu de crème pour la fin.

- Faire cuire les rondelles de pommes de terre à la vapeur pendant une dizaine de minutes (elles doivent rester fermes).

- Dans un plat à gratin, mettre une couche de rondelles de pommes de terre, une couche de poireaux, une couche de pommes de terre, une couche de poireaux, le reste de la crème et le fromage sur le dessus (je coupe le comté en lamelles avec un économe)



Mettre au four pendant 25 à 30 minutes à 180 °.

 

Déguster bien chaud.



Verdict :

Excellent !

J’ai été agréablement surprise de l’alliance des poireaux et des pommes de terre sous la fine couche de fromage!

Ce gratin fondant et gourmand a régalé tout le monde !  

 

 




Je confectionne régulièrement des galettes de céréales ou de graines diverses et variées. Et si mes assiettes se ressemblent, elles sont presque toujours différentes quant aux ingrédients.....

Aujourd'hui, c'est le quinoa qui est en vedette dans ma cuisine.

Vous l'avez déjà vu LA .

Les légumes d'hiver conviennent aussi pour cette préparation.



Ingrédients:

Pour quatre belles galettes:  

-  200 g de quinoa cuit

- 1 oignon

- 1 belle carotte

- du vert de poireau (sauvé de la soupe)

- 1cuiller à soupe de fécule de maïs

- huile d’olive

- sel – poivre – épices selon le goût

 

 

Action :

Cuire le quinoa comme indiqué sur le paquet, ou comme ICI

 

Pendant ce temps :

Hacher finement l’oignon, la carotte, le vert de poireau.



Puis faire suer l’oignon dans une poêle avec un peu d’huile, y ajouter la carotte et le poireau.

 

Quand les légumes sont tendres, les mélanger dans un saladier au quinoa cuit et bien égoutté, et une cuiller de fécule de maïs.

Ajouter des épices à votre goût. J’ai mis une pincée de piment doux, du sel et du poivre. Et du curcuma, pour une belle coloration....


Avec ce mélange, modeler des galettes, et les déposer  dans une poêle huilée pour les cuire environ 4 minutes de chaque côté.

Opération délicate que ce retournement, car il n'y a pas d'oeuf pour lier la préparation!

 

 

Verdict :

Avec ces ingrédients simples, j'ai obtenu des galettes qui ressemblent comme deux gouttes d'eau aux galettes végétariennes du commerce, mais beaucoup plus économiques, et surtout, bien meilleures !!!

 

L'intérieur est resté moelleux et la croûte extérieure particulièrement croustillante grâce aux grains de quinoa grillés.

 

J’ai servi ces galettes avec quelques haricots verts et de la salade.

 

Bien entendu, vous pouvez utiliser d'autres légumes suivant la saison! la dernière fois, j'avais incorporé des feuilles d'épinards...Et avec les légumes d'été, c'est encore meilleur....

 

 



Pensez à cuisiner cette graine précieuse, "la viande des incas" , pour sa richesse en protéines....





On m’a donné un beau morceau de potiron : un légume que j’aime beaucoup, en soupe, en gratin, et même en dessert….

Aujourd’hui, ce sera gratin !

Il  me reste quelques tranches de fromage à raclette à l’ortie et au paprika qui feront l’affaire.

 

Ingrédients :

- Du potiron

- Du fromage à raclette au paprika et à l'ortie

- Sel et poivre au goût

 

Action :

L’étape de l’épluchage faite, je détaille le potiron en petits cubes, qui prennent la direction du cuit-vapeur.

La cuisson est rapide, je n’aime pas les légumes trop ramollis !



Les cubes sont déposés dans un plat à gratin, légèrement salés et poivrés, et généreusement recouverts de fromage.

Je compte sur les aromates qui enrobent la croûte du fromage à raclette, ortie et paprika.



Quelques minutes sous le grill,  et hop ! c’est fini !



J’ai accompagné ce gratin de galettes de pommes de terre et de salade verte.

 

Verdict :

C’était très bon !

Les épices ont donné du peps à cette recette si simple et habituelle.

 




Mon p'tit chou (2)

 20/11/2017
Un chou rave vert rapporté du marché....aussitôt sorti du panier, aussitôt préparé !

Vous connaissez ce légume, qui se décline aussi en violet, je vous en ai déjà parlé LA et ICI aussi....

Je l'aime bien tout cru!


Aujourd'hui, je vais le poêler ! tout simplement !


Ingrédients:

- 1 chou rave (vert ou violet)
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 peu d'huile d'olive
- sel-poivre-épices selon le goût


Action:

- Peler le chou rave à l'économe
- Le couper en rondelles pas trop fines
- Oter les nervures des feuilles

- Cuire les rondelles de chou rave à la vapeur douce quelques minutes
 
- Dans une sauteuse, faire fondre l'oignon et l'ail émincés, ajouter les feuilles coupées en lanières fines.

- Ajouter dans la sauteuse les rondelles cuites à la vapeur, et laisser dorer.
- Saler, poivrer, ajouter quelques épices si vous le souhaitez.


Voila, c'est prêt!

J'ai servi le chou rave avec une petite galette de pommes de terre, et un peu de salade verte.


Verdict:
 

Très bon !!!!

Habituellement, je garde les feuilles pour la soupe. Dans le cas présent, je les ai ajoutées dans la sauteuse....où elles ont quelque peu "fondu" !


( réédition de la recette effacée par erreur )



J'ai parfois tendance à avoir la main lourde quand je prépare mes graines de quinoa: il faut dire que ça gonfle bien tout ça....

L'autre jour j'en ai trop fait cuire, c'était LA .

Les restes m'ont servi à confectionner de délicieuses galettes !



Ingrédients:

- quinoa cuit
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 tomate
- 2 champignons de Paris
- sel - poivre - piment doux (facultatif)
- huile d'olive

Action:

- faire revenir l'oignon et l'ail émincés dans un peu d'huile d'olive
- Ajouter la tomate et les champignons coupés très finement
- Saler - poivrer - épicer selon le goût
- Laisser compoter tout ça, puis incorporer le quinoa cuit et bien mélanger hors du feu.
- Après un temps de repos qui permet au quinoa de bien s'imprégner des légumes, confectionner des galettes.
- cuire les galettes quelques minutes de chaque côté.

Vous avez vu?  j'ai enfin fait des galettes aussi rondes que des roues de brouettes !! oui ! j'ai pris le temps de mettre en service mes cercles à pâtisserie...

J'ai servi mes galettes avec de la salade verte, tomate, betterave rouge, cornichons à l'aigre-douce, olives vertes.


Verdict:

Excellent !





Je consomme assez régulièrement cette petite graine originaire des Amériques, je veux parler du quinoa.

Vous le retrouverez à plusieurs reprises sur ce blog, en particulier LA.

Aujourd'hui, j'ai trouvé du quinoa rouge, dont les propriétés et le mode de préparation sont quasi identiques à ceux du quinoa blanc, avec cependant une cuisson à peine plus longue.


Recette nature:

Ingrédients:

- Une tasse de quinoa rouge
- Une tasse de quinoa blanc
- Sel aux herbes
- Quatre tasses d'eau


Action:

Bien rincer les quinoas dans une passoire fine.
Jeter les grains en pluie dans de l'eau bouillante, en commençant par les grains rouges, et deux minutes après, ajouter les grains blonds.
Dès que les petits germes des grains apparaissent, saler légèrement, égoutter si besoin, c'est prêt!

J'ai servi ces grains avec une tomate cuite.


Verdict:

ça change ! visuellement, et aussi au niveau de la texture, un peu plus ferme.
Souvent, je fais cuire mes graines à la vapeur douce, mais pour une première avec le quinoa rouge, j'ai préféré surveiller l'éclatement des grains et la sortie des petits germes.


Comme j'en ai fait cuire un peu trop, j'ai utilisé le reste dans une autre recette, un peu plus élaborée....
Affaire à suivre !
Pour info: il existe aussi du quinoa noir, mais je n'en ai encore jamais trouvé.





Je suis rentrée de promenade avec quelques noix dans mes poches.....

Et il restait dans le réfrigérateur le quart d'un chou chinois....

Tout ce qu'il faut pour une petite salade de saison....


Ingrédients:

- chou chinois
- noix

pour la sauce:
- vinaigre de cidre -  1 cuiller à soupe
- huile de noix - 2 cuillers à soupe
- miel liquide - 1 cuiller à café
- moutarde forte - 1 cuiller à café


Action:

- laver et bien égoutter le chou
- le trancher en très fines lamelles
- décortiquer quelques noix, les hacher grossièrement.

- dans un saladier, mélanger  la moutarde et  le miel, ajouter l'huile et le vinaigre, bien mélanger pour une consistance onctueuse.

- Incorporer le chou et les noix dans cette sauce. Ajouter un peu de gomasio (facultatif)
- Réserver au frais pour laisser les parfums se mêler

C'est prêt !


Verdict:

On a bien aimé ! je ne suis pas fan de noix, mais dans cette salade, elles m'ont plu...

Remarques:
Mon huile de noix étant de première fraicheur, je l'ai utilisée pure. Si la vôtre est un peu trop forte en goût, vous pouvez la couper d'huile de colza ou autre huile neutre.




Qu'elle est jolie, cette aubergine!

 

C'est l'aubergine graffiti,  un légume au goût légèrement plus prononcé que l'aubergine violette.

J'en ai trouvé au marché, à un prix abordable, et de provenance France....

 

Une bonne raison de prolonger l'été....



Je l'ai préparée comme je le fais souvent pour sa cousine l'aubergine violette. Quand c'est bon, pourquoi changer?


Ingrédients:


- 1 aubergine graffiti
- 1 poivron vert
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 2 tomates
- huile d'olive


Action:

- Emincer finement l'oignon, le faire fondre dans une sauteuse avec de l'huile d'olive
- Couper le poivron en petits dés, à ajouter sur les oignons devenus translucides
- Couper l'aubergine en deux

- Inciser les deux moitiés d'aubergine sans toucher la peau, insérer dans les fentes des lamelles d'ail
- Couper les tomates en deux
- Faire un peu de place dans la poêle, poser les aubergines face tranchée sur le fond, ajouter les demi-tomates qui rendront du jus
- Saler - poivrer selon le goût.
- Couvrir et laisser cuire doucement - compléter avec un petit peu d'eau si nécessaire.




Quand les légumes sont tendres, servir avec un peu de riz blanc.



Verdict:

C'était très bon !






Lentilles ! "chères" lentilles vertes du Puy  !!! oui, elles coûtent cher, mais elles sont très bonnes !
Elles bénéficient d'une A.O.C.

J'aime bien aussi les lentilles blondes, plus charnues, plus abordables aussi.

Aujourd'hui, j'ai fait ce plat nourrissant et goûteux, qui marque un peu l'entrée dans les jours frisquets, tout en gardant un pied dans l'été....


Ingrédients:

- Lentilles vertes (ou autres)
- 2 tomates
- 1 oignon jaune
- 1 gousse d'ail
- Champignons de Paris
- 2 carottes
- Huile d'olive
- Sel aux herbes - poivre - une pincée de cumin



Action:

- Rincer les lentilles.
- Faire fondre l'oignon et l'ail émincés dans un peu d'huile d'olive
- Ajouter les tomates coupées en quartiers
- Ajouter les champignons taillés en lamelles

- Quand les tomates et les champignons ont bien rendu leur eau, ajouter les carottes, coupées en fines lamelles, puis les lentilles.
- Couvrir d'eau, laisser cuire doucement jusqu'à absorbtion du liquide (surveiller le niveau)
- Quand les lentilles sont tendres, saler, poivrer, épicer.

Facile? oui!


Verdict:

C'était bien bon!

A rappeler que les légumineuses sont très utiles aux végétariens pour leur richesse en protéines, et surtout en fer !





Quelle histoire !

Il y a quelques mois, dans mon magasin habituel, je suis tombée en arrêt devant...... un bocal de salsifis!
Oui, moi ! moi qui n'achète quasiment pas de conserves, je suis tombée sous le charme de ce bocal de salsifis !
Bien rangés, d'une belle couleur ivoire, ils me faisaient de l'oeil à travers le verre de la paroi...

Et le bocal s'est retrouvé dans mon panier...

Arrivée à la maison, j'ai rangé le bocal....et je l'ai oublié.

Je l'ai retrouvé hier, en me demandant quelle drôle d'idée j'avais eue !!!

D'abord, quest-ce que c'est ? je n'en ai jamais acheté, des salsifis! ni en conserve, ni frais!

L'étiquette du bocal préconise de les cuisiner "à la provençale", "sautés au beurre", ou" en gratin"....

Je suis bien embêtée....je ne sais pas quel est le goût de ce légume, ou du moins, je ne m'en souviens plus.


Etape 1 : la découverte ...

Voilà les salsifis bien égouttés et rincés sous l'eau fraîche
(comme ils disent sur l'étiquette !!!!!)

J'en goûte un nature: c'est mollasson, mais le goût ne me déplait pas....



Etape 2 : la préparation

Dans une sauteuse, je fais blondir un oignon émincé finement, j'y ajoute deux tomates coupées en quartiers, puis des champignons de Paris coupés en lamelles, sel, poivre, ail haché, une pincée de piment de cayenne.

Quand cette préparation est cuite, j'ajoute les salsifis, et je laisse chauffer quelques minutes.


Etape 3 : A table!!

LUI :
Kekcekça?

MOI :
Tu verras !

LUI :
Je n'en veux pas !Je n'aime pas !

MOI:
Goûte au moins!


Mon "vieux gamin" m'a habituée à cette réaction : dire "je n'aime pas" même sans connaître !

Je lui sers d'autorité une assiette de salsifis, que j'accompagne de deux pommes de terre vapeur finement persillées.. C'est rassurant, les pommes de terre ! on sait où on va avec les patates...

Moi, je ne prends que les salsifis...


Verdict:

C'était bien bon !!! enfin, à mon goût !

Le vieux gamin capricieux a tout avalé:

MOI :
Veux-tu du rab'???

LUI :
Heuuuuu ....des pommes de terre s'il y en a....








Tarte PPP

 15/09/2017
Tarte PPP ?????

Je suis allée au verger....

J'ai trouvé
- quelques Prunes très très trop mures.....
- quelques Poires tombées un peu rongées par les guèpes....
- quelques Pêches de vigne moches comme tout.....

Prunes Poires Pêches...voila pour ma tarte PPP !!!



Beaucoup de déchets pour ces fruits ...les pluies de ces derniers jours ne les ont pas arrangés.

Les coups de vent d'automne ont mis beaucoup de fruits à terre.


Mais la saveur demeure bien agréable!

Allez  hop ! tout le monde sur une pâte feuilletée!



Au four presque une heure, car il y a tant de jus que ma tarte PPP a besoin de sécher un peu!

Et voilà ! oui, l'image est trouble, car la tarte est encore toute fumante !

Peut-être que cette vapeur sucrée arrivera jusqu'à vos narines !
Ici, c'est toute la maison qui est parfumée..........

Sitôt refroidie, sitôt dégustée......miam !





Sylvie nous a dévoilé une recette familiale....
En fait , une recette qui n'est pas sans rappeler le style de ce qui se passe chez moi en cuisine, du moins dès l'automne venu !

C'est parti pour la potée de Mamie Simone !


Ingrédients:

 - pommes de terre
-  carottes
-  oignon
-  persil
-  cube de bouillon de légumes (bio, riche en céleri...)
-  sel et poivre


Action:

Couper les légumes en rondelles
(j'adore mon Opinel !!!)




Etaler dans une cocotte les pommes de terre,   les carottes,   les oignons.






Diluer le cube de bouillon de légumes dans de l'eau bouillante. 
Ajouter ce bouillon aux légumes. 
Saler et poivrer.

Cuire à feu doux à couvert, sur votre table de cuisson, ou comme moi, dans la marmite norvégienne.




Verdict:

Excellent !
Les légumes sont moelleux, le parfum exquis ....
J'ai servi ces légumes agrémentés de persil haché, avec une petite salade verte.
Je me suis régalée ( pour pas bien cher).....


Remarques:
La Marmite norvégienne:
Cuisson très économique et écologique qui sublime les saveurs et les parfums des légumes les plus modestes !
Essayez donc !!!







Aujourd'hui, je reviens à ce beau légume que je n'ai pas cuisiné depuis un certain temps: le chou-fleur.


A ce chou fleur je vais associer d'autres légumes, pour un repas diététique et goûteux.





Ingrédients
:

- 1 chou fleur détaillé en fleurettes
- 2 poivrons rouges
- 1 oignon jaune
- 2 tomates
- 2 gousses d'ail
- sel - poivre- cumin -
- piment en poudre si vous le tolérez.
- huile d'olive


Action:

- Cuire le chou fleur à la vapeur douce (je le laisse al dente)

- Emincer l'oignon, l'ail
- Couper les poivrons et les tomates en petits dés

- Dans une sauteuse, fondre l'oigon et l'ail dans un peu d'huile.
- Ajouter le poivron, la tomate, et laisser compoter à couvert
- Assaisonner selon le goût





 Verdict:

Très bon !!!

J'ai servi ces légumes avec des galettes de pommes de terre à la carotte et du tofu mariné juste poêlé !


Cinq fruits et légumes par jour? pas difficile !!!






Les légumes farcis, c'est toujours un délice ! la plupart du temps, on trouve des recettes comportant des viandes hachées........ce qui ne me convient pas...(mes raisons, c'est ICI )

Rien n'empêche pas de réaliser des recettes végétariennes savoureuses.


Aujourd'hui:

Poivrons farcis au riz et légumes


Ingrédients:

- 4 poivrons
- 2 tomates
- 1 courgette
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- du riz blanc
- sel - poivre - cumin - un peu de piment en poudre si vous le supportez


Action:

- Découper le chapeau des poivrons, ôter les pépins et les membranes blanches de l'intérieur.



- Emincer finement l'oignon, l'ail.
- Couper une courgette et une tomate en petits dés
- Faire fondre l'oignon et l'ail dans une sauteuse, y ajouter les dés de tomate et de courgette, couvrir et laisser cuire 10 minutes
- Assaisonner selon le goût.





- Pendant la cuisson des légumes, cuire le riz blanc à l'eau.

- Dans un saladier, mélanger le riz et les légumes cuits, et remplir les poivrons de ce mélange en tassant bien.



- Disposer les poivrons farcis dans un plat à four.
(J'y ai ajouté une tomate coupée en deux pour faire du jus).
- Remettre les chapeaux sur les poivrons farcis.

- Arroser d'un filet d'huile d'olive et enfourner 40 minutes à 180 °


Verdict:

Excellent!
J'ai servi ces poivrons farcis avec le reste du riz aux légumes.






Aujourd'hui, repas froid.....

Entrée:
- Melon au Macvin (ben oui, c'est dimanche ! - et le Macvin, c'est mieux que le Porto, et de plus, ça vient de chez mon voisin vigneron!)

Plat du jour:
Côté cuit:
- betterave rouge
- lentilles

Côté cru:
- tomate
- poivron
- salade verte
- et ?????  des lamelles de poire !
- et ?????................des pétales d'althéa.

- Persil, basilic, ail en lamelles très fines

Sauce:
- vinaigrette classique

Dessert:
- tarte aux pruneaux ...


Chez moi, c'est plus de 5 fruits et légumes par jour !!!!!

Mes assiettes se suivent, et se ressemblent...mais sont pourtant toutes différentes !





La saison des courgettes bat son plein!

Voici ma terrine de courgettes aux champignons ...

Ingrédients

- 400 g de courgettes  (2 courgettes pour moi)

- 400 g de champignons de Paris (j'en avais 6 bien gros)

- 1 oignon jaune

- 1 gousse d'ail

- 10 cl de crème végétale (soja aujourd'hui)

- 4 à 5 cuil. à soupe de fécule de maïs

- 2 cuil. à soupe d'huile d'olive

- Sel-Poivre

Herbes et épices selon le goût

 

Action :

- Laver les courgettes, les couper en morceaux et les faire revenir dans de l'huile avec l'oignon haché le temps de leur faire bien rendre leur eau.

Les réserver dans un saladier.




- Tailler en lamelles les champignons, les faire revenir à leur tour dans la poêle huilée, jusqu'à ce qu'ils aient rendu tout leur liquide.






- Dans le saladier, ajouter les champignons aux courgettes.

- Mixer jusqu'à obtenir une pâte un peu granuleuse. (j'ai utilisé un simple pied mixer)

- Ajouter à la préparation l'ail haché, la crème végétale, la fécule de maïs,  sel,  poivre et  autres épices selon le goût  ( j'ai mis du curcuma et du paprika) et les herbes (persil, basilic...)

- Bien mélanger

- Rajouter un peu de fécule si besoin, la consistance ne doit pas être trop liquide.






- Huiler un plat à cake, y «couler» la préparation et la poser dans le four (à mi-hauteur) pour 50 bonnes minutes à 160°.


- Laisser refroidir et démouler



Verdict:

Un seul mot : Excellent !


Remarque:
J'ai préparé cette terrine le soir pour le lendemain midi, ainsi le démoulage a bien réussi, et les saveurs se sont bien développées....
De plus, les tranches ont été bien nettes, avec une très bonne tenue.

Une recette idéale pour un pique nique, mais pas que !





Tarte aux prunes...

 15/08/2017
Comme c'est original !!!

Oui, les années se suivent, et se ressemblent!
Et les blog affichent ces desserts de saison à pleines pages....

Que dire?
Mes arbres ont subi un gel sévère au printemps...et trouver des prunes, c'est inespéré !

Un coin du verger, un peu à l'abri, me permet de me régaler...

Les fruits sont encore un peu acides, mais allons-y quand même pour une tarte !




Une pâte feuilletée, des prunes, un léger saupoudrage de sucre à la sortie du four....je n'en dis pas plus, tout le monde sait faire !

C'était rudement bon !!!
Et la prochaine tarte sera meilleure encore, avec des fruits un peu plus mûrs !!!





Il fait  moins chaud depuis quelques jours, et allumer le four n'est pas gênant!


Recette du jour:
Aubergine au four!


Ingrédients: (pour 2)

- 1 aubergine
- 2 tomates
- 2 oignons jaunes
- 2 gousses d'ail
- sel - poivre - cumin
- herbes de Provence
- huile d'olive


Action:
 
- Equeuter l'aubergine, la couper en deux dans le sens de la longueur
- Faire des incisions dans la longeur et la largeur de chaque demi aubergine sans percer la peau, et insérer dans les fentes l'ail finement tranché en lamelles.
- Emincer les oignons
- Couper les tomates en grosses rondelles

- Dans un plat à four, étaler les oignons, recouvrir de rondelles de tomates
- Saupoudrer d'herbes de Provence
- Coucher sur ce lit d'oignons-tomates les deux moitiés d'aubergine.
- Arroser d'huile d'olive, assaisonner généreusement.

- Faire cuire au four 50 minutes à 180°

J'ai servi ce plat avec un peu de quinoa nature.


Verdict:

Simple et très bon !

Les oignons et les tomates ont rendu un jus très parfumé, idéal pour accompagner les aubergines dont la chair est, comme chacun sait, spongieuse...











On m'a donné de délicieuses petites courgettes !

Recette du jour :
courgettes au four
!!!

(Chouette, ça rime ....)

Vous allez dire que je ne suis pas très originale avec ce plat....
Tant pis, je prends le risque!


Ingrédients:

- 2 courgettes
- 2 tomates
- 2 oignons
- ail - cumin - sel - poivre
- huile d'olive

Action:

- Couper les courgettes en 4 dans le sens de la longueur
- Etaler les oignons émincés et les tomates en rondelles au fond d'un plat à four.
- Disposer les courgettes sur ce lit de légumes, ajouter l'ail finement émincé (j'en ai mis beaucoup) et arroser d'huile d'olive.
- Saler-poivrer-saupoudrer de cumin.




- Cuire au four à 180° pendant 45 à 50 mn.

Verdict:

Un régal !!!

J'ai servi ces courgettes avec un peu de riz blanc.




Purée !!!!

 02/08/2017
Aujourd'hui, tout ce monde veut de la purée !!!
Et moi aussi dans la foulée.....

Malgré les rimes, on ne va quand même pas faire un sujet là dessus?

Mais si! mais si !!!!

C'est parti pour la recette du jour: la Purée de Mireille !


Ingrédients:

- des pommes de terre.....

C'est tout?


Oui, c'est tout...enfin, presque !
Ajoutons à la liste un peu de sel ....


Action:

- Peler et laver les pommes de terre, les couper en morceaux et les faire cuire à l'eau salée - ça prend une vingtaine de minutes.

- Disposer les pommes de terre cuites dans un plat.

- Les écraser.

Tiens, voila mon robot !
Idéal pour une texture parfaite, pas trop fine, pas trop grossière non plus, bref, juste bien!!! Un outil qui, depuis au moins quarante ans, donne entière satisfaction.....


Dessiner de jolis sillons avec une fourchette, décorer d'un peu de persil....

Et c'est tout !

Mon plat en terre a été chauffé préalablement sur une casserole d'eau bouillante, pour maintenir bien au chaud ma purée.



Après une cure de légumes d'été, je suis contente de savourer cette purée sans lait, sans beurre : il faut de TRES BONNES pommes de terre pour ce résultat délicieux....
A rappeler que cette purée est nature ! ou à l'état brut, appelez-ça comme vous voulez!


Un peu d'omelette, de la salade verte,   tout le monde a aimé !!!!

Que les choses simples sont agréables ! on l'oublie parfois.....





Tchakchouka

 01/08/2017
La tchakchouka est un plat tunisien ou israélien réalisé avec des tomates, des oignons, des poivrons, des épices et des œufs.

C'est facile à faire !


Ingrédients :
 
  • Huile d'olive
  • 1 oignon haché
  • 1 poivrons  coupé en dés ( j'en ai mis un vert)
  • 2 gousses d’ail émincées (plus ou moins selon votre goût)
  • 4  tomates coupées en dés
  • cumin , paprika, sel, poivre
  • 1 petit piment doux haché, si vous le supportez!
  • 2 oeufs
 
Action :

- Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle sur feu moyen.
- Ajouter l'oignon, les poivrons et l'ail et faire revenir en remuant jusqu'à ce que les légumes soient mous et que l’oignon soit translucide (environ 5 minutes).
- Mettre les tomates, le cumin, le paprika, le sel, le poivre et le piment dans un bol et mélanger rapidement.
- Verser ce mélange dans la poêle et remuer pour bien mélanger.
- Laisser mijoter à découvert jusqu'à ce que les sucs des tomates se soient évaporés (environ 10 minutes).

- Mettre les légumes cuits dans des petits plats individuels,
- Faire un puits dans chaque plat, et y casser un oeuf.
- Passer sous le grill du four quelques minutes, les oeufs ne doivent pas devenir durs...
- Facultatif : Préparer un peu de harissa, en déposer une goutte au centre de l'oeuf...




j'ai servi cette Tchakchouka avec un peu de semoule pour couscous.


Verdict:

Excellent !

En version sud américaine : los "Huevos rancheros"...servis avec des tortillas.





Qu'est-ce qu'on mange?

 23/07/2017
Cette question, lancée à la cantonade sur le coup des onze heures du matin......tombe parfois sur quelqu'un qui n'a....rien envie de faire !!!!!!

ça ne vous arrive jamais, à vous les excellentes cuisinières.......les ménagères accomplies.....non, jamais!!!!!

Mais moi?
ça m'arrive souvent!

C'est dimanche.....faisons le tour du réfrigérateur....

Chic! des restes !

1 - des pommes vapeur d'hier soir.
2 - des légumes de mon couscous végétarien d'hier midi: oignons, tomates, poivrons, carottes, aubergines, courgettes, pois chiches, ail, aromates....
3 - de la salade, déjà lavée !
4 - des oeufs....mes poulettes pondent bien....

Hop !
En deux temps trois mouvements, le repas est prêt !
Les légumes sont réchauffés, l'omelette est faite, la salade est "saucée"....
En voilà, une belle assiette !

En entrée: un melon, en dessert une pêche.

Je les ai plus que largement, mes 5 fruits et légumes par jour !!!!!!








J'ai vu cette recette chez Marie-Claude, et aussi chez La Guillaumette, mais en version "viande".

Ma recette est plus proche de celle de Marie-Claude!
(car sans cookéo, sans oeuf, et avec des olives)

Spécialité typique de la cuisine catalane, les boules de picoulat ou "Bôles de Picolat" sont des boulettes bien rondes, de la taille d’un abricot, faites (pour moi) d'un hachis de légumineuses (des haricots rouges en remplacement de la viande) augmenté de quinoa, d'oignon, fortement relevées de poivre, pimentées,  et baignant dans un coulis de tomates  aux olives.

J'ai tout ce qu'il faut :




Ingrédients:

Pour les boules:
-  haricots rouges cuits
- 1 tasse de quinoa cuit (ou semoule de couscous)
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
-  persil
-  sel - poivre- piment

Pour la sauce:
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 tomates
- 300 gr de champignons de Paris
- du coulis de tomates
- des olives vertes
- sel - poivre - piment en poudre

- huile d'olive
- farine (de sarrasin pour la version sans gluten)

Action:

Préparer les boules:
- Ecraser les haricots cuits à la fourchette, ajouter le quinoa cuit, un oignon et une gousse d'ail hachés finement, assaisonner et bien mélanger.


- Former des boules de la grosseur d'un abricot, les rouler dans la farine.

- Faire cuire les boules dans une poêle huilée, à feu doux, pendant une vingtaine de minutes. les retourner en cours de cuisson.





Pendant ce temps, préparer la sauce:

- Faire blondir un oignon haché et une gousse d'ail dans un peu d'huile d'olive
- Ajouter les tomates en morceaux
- Ajouter les champignons de Paris coupés en tranches
- Quand les champignons sont cuits, ajouter du coulis de tomate (du congélateur pour moi)
- Ajouter les olives vertes et assaisonner (sel - poivre - piment)

Déposer les boules dans la sauce et maintenir au chaud quelques instants.






J'ai servi ces boules avec un peu de riz blanc.

Verdict:

Un délice!
L'assaisonnement' était tip top !  le piment, j'aime, mais vous le doserez en fonction de vos estomacs....



Remarques:

J'ai écrasé les haricots à la fourchette ;au mixer, ça devient vite trop crémeux, comme pour mes burgers végétaux.

J'ai utilisé un reste de quinoa cuit pour une texture agréable, et pour l'équilibre diététique de l'association légumineuses-céréales.

J'ai voulu ma recette sans gluten, mais d'autres farines peuvent être utilisées, et le quinoa remplacé par un peu de semoule.







Il me reste des abricots qui mûrissent à toute vitesse, temps lourd oblige....

Un dessert vite fait; les abricots à la poêle !

Deux bananes en bout de course traînent dans la corbeille de fruits : je vais les inviter à la fête.



Ingrédients:

-          Des abricots

-          Margarine 1  c/s

-          Sucre fin  2 c/s

-          2 bananes

-          Jus de citron


Action :

-          Couper en deux les abricots lavés et dénoyautés

-          Fondre la margarine dans une poêle

-          Ajouter le sucre, laisser fondre et blondir

-          Déposer  les demi-abricots dans la poêle, laisser cuire 2 minutes

-          les retourner et laisser cuire encore 1 minute



-          Réserver les oreillons dans le plat de service

-          Déglacer la poêle avec un jus de citron et verser cette réduction sur les abricots.

-          Sans laver la poêle, déposer dedans les demi-bananes et laisser dorer légèrement.



Disposer dans un plat, et déguster tiède ou froid.



Verdict :

Un régal !

La douceur des bananes très mûres s'est harmonisée avec le goût acidulé des abricots....




Les abricots???
J'en ai rapporté du marché!

Hier, c'était une tarte, et aujourd'hui, un clafoutis, inspiré par Chantal!





Sauf que....je n'ai pas de mascarpone!

Je vais donc adapter, après une petite exploration du réfrigérateur.....


Ingrédients:

- Abricots
- 200 gr de crème de coco (1 briquette)
- 1 yourt nature (soja)
- 60 gr de maïzena
- 70 gr de suce
- 2 oeufs (j'en ai mis trois: les eoufs de mes nouvelles poulettes sont encore petits)
- beurre et sucre pour le plat à four


Action :

- Laver les abricots et les couper en morceaux
- Battre les œufs avec le sucre, ajouter la maïzena, puis la crème et le yaourt.
- Bien mélanger.
- Beurrer et sucrer un plat à four.

Disposer les morceaux d'abricots au fond du plat et verser la préparation par-dessus.
Enfourner 40 minutes à 170°.

Avec ces quantités, j'ai pu faire deux petits plats supplémentaires....que j'irai offrir à mes voisins!








Verdict:


Très bon!
Et facile à réaliser! Il suffisait d'y penser.....

Remarque: j'avais ajouté un yaourt à ma préparation, je pense que ce n'était pas nécessaire (je craignais de ne pas avoir assez de crème, alors que j'en ai eu trop!!!)





Le thermomètre affiche 36 degrés......je ne ferai rien chauffer aujourd'hui!
Il me reste quelques petites choses dans le réfrigérateur, de quoi composer une assiette fraîche et néanmoins nourrissante.

Un petit tour au jardin, pour quelques décors comme j'aime!

Hop! le repas est prêt en deux temps trois mouvements!


Ingrédients:

- Haricots rouges cuits
- Semoule de couscous - un reste d'hier (un peu de gluten aujourd'hui ! pas grave!)
- Chou blanc rapé finement
- Tomate
- Salade verte
- Vinaigrette classique à disposition (chacun en met comme il le souhaite)

Pour le décor:
- fleurettes violettes de brunelle
- Carotte sauvage: quelques feuilles hachées, une fleur pour faire joli!
- Pétales,pistils et étamines d'onagre


ET c'est tout!

Je n'ai mangé que ça, avec en dessert deux beaux abricots !

Je n'ai pas mangé la fleur de carotte: c'est joli, oui, mais coriace !







Après mon petit tour en Amérique du Sud avec ma dernière salade, cap au Nord pour une spécialité newyorkaise, le coleslaw .

 

Le nom coleslaw vient du hollandais koolsla (« kool » signifie « chou » et « sla » signifie « salade »).

Les Hollandais, qui ont fondé New York, cultivaient des choux le long de la Hudson River, avant que les gratte ciel ne poussent.....

Leur salade de chou koolsla s’est anglicisée en coleslaw.

Ce plat est devenu typique des cantines de New York, le plus souvent accompagné de carottes.


Coleslaw du jour:

 

Ingrédients:

 

- Carottes rapées (j'en ai mis deux)

- 1/4 de Chou blanc rapé (j'ai haché avec mon hachoir manuel)

- 3 cuillères à soupe de mayonnaise

- 1  yaourt nature (au soja pour moi)

- 1 cuillère à café de moutarde forte

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre

- 1 pincée de sel

- 1 pincée de poivre.

 

Action :

 

- Eplucher et râper carottes et chou blanc.

- Préparer l’assaisonnement :

Dans un saladier, mettre le sel et le poivre, la moutarde.

Verser le vinaigre et remuer

Ajouter la mayonnaise et le yaourt. Mélanger.

Verser cet assaisonnement sur les légumes râpés et mélanger.

 

Pour des légumes bien croquants, servir de suite.

Pour des légumes plus tendres, réserver au réfrigérateur au moins 1 heure avant de servir, ce que j'ai fait.

 

Verdict:

 

Très très bon, très rafraîchissant !

Et toujours aussi facile !

 

 

 

 




Tout d'abord, faisons les présentations !

Vous remarquez sans doute au bord des chemins et dans les prés non encore fauchés ces jolies fleurs en ombelles qui se dressent sur de hautes tiges et se balancent au gré du vent: ce sont des carottes sauvages.




ATTENTION !

Il ne faudrait pas les confondre avec la mortelle cigüe!

Voyons d'abord précisément cette vilaine qui contient un poison violent....
Ce sont les feuilles qui peuvent prêter à confusion.


La gentille carotte est facile à identifier:

Ses tiges sont poilues.....la cigüe, elle, n'a pas de poil aux pattes....
C'est le critère le plus sûr pour les différencier, car la coquine carotte oublie parfois de montrer une fleur colorée au centre de certaines ombelles....


Sous l'ombelle de fleurs se trouve une belle couronne de feuilles, pointues comme des aiguilles! La cigûe n'a pas ce bel attribut!


Les fleurs peuvent être rosées....et c'est bien joli!


L'ombelle présente en son centre une fleur foncée, rouge, que la cigüe n'a pas! un véritable rubis !
Cette fleur au demeurant stérile n'est là que pour attirer les insectes.

Approchez pour mieux voir!


L'ombelle vieillit et se referme.....


....pour voir mûrir ses graines....

(photo d'une autre année, en ce moment, ce n'est pas encore en graines par chez moi)



Résumons les caractéristiques de la carotte sauvage:
- nuances de rose

- unique fleur rouge à noire au centre de l'ombelle
- couronne d'épines sous l'ombelle
- tige poilue ....
Ahhh! j'oubliais! l'odeur de la carotte !!!.

Tous ces détails n'apparaissent pas chez la cigüe...


Et la racine?????

Elle devient trop coriace dès que la plante grandit, ce qui est bien dommage, car elle est encore plus savoureuse que la carotte cultivée parait-il