Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 946 078
Nombre de commentaires : 9 622
Nombre d'articles : 867
Dernière màj le 11/12/2019
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

La Marmite Norvégienne

 21/02/2015
Suite à mon article précédent,  avec vos réponses amusantes ou pertinentes - bravo à Annie-Claude - voici une méthode de cuisson ancestrale, mais quelque peu tombée dans l'oubli depuis qu'on vit dans une société de consommation, en particulier sur le plan énergétique.

Il s'agit de la marmite norvégienne.

Je suis adepte de la réduction et/ou la maîtrise de mes dépenses énergétiques et de leur impact sur la planète !

Réaliser 50 à 75% d'économie de gaz ou d'électricité en cuisine, c'est intéressant économiquement et surtout écologiquement.

Comment?

En utilisant une marmite norvégienne pour les plats mijotés   !

Il faut:
- un contenant si possible déjà isolant (glacière, caisse, simple carton...)

- quelques lainages pour parachever l'isolation et diminuer l'espace autour de la casserole.

- une casserole, cocotte ou faitout de dimensions adaptées à la marmite norvégienne.

- j'ajoute une planchette pour que le fond brûlant de la casserole n'abîme pas la glacière.



Exemple, hier:

- 17h45, j'ai préparé une soupe de légumes, et j'ai porté mon faitout à ébullition pendant 5 minutes.

-  j'ai alors emballé le faitout dans les lainages, je l'ai glissé dans la glacière, et refermé celle-ci.



20h15, je suis rentrée de ma séance de tai chi.

J'ai déballé la casserole: les légumes étaient bien cuits, la soupe encore TRES chaude.

Un petit coup de mixer, et hop, directement dans l'assiette!


Intérêt du procédé:

- pas de buée dans la cuisine.

- toutes les saveurs et odeurs sont restées enfermées dans la casserole, et le goût en a été bien amélioré.

- aucune surveillance pendant la cuisson en marmite norvégienne.

- le plat mijoté peut attendre sans souci..

- et une belle économie d'énergie en prime ! jusqu'à 75% suivant les recettes ai-je lu..


J'ai expérimenté avec une saucisse de Morteau et des pommes de terre.
Une recette qui nécessite normalement un peu de surveillance, car la saucisse ne doit cuire qu'à l'eau juste frémissante.
A la marmite norvégienne: 5 minutes d'ébullition sur le gaz, puis direction la glacière!
La saucisse pourtant de belle taille a été cuite à coeur, et les pommes de terre ne se sont pas défaites; pas d'odeur de cuisson dans la cuisine, un plat savoureux qui a pris son temps (je l'ai laissé deux heures tranquille) et encore meilleur que d'habitude!

Demain, j'essaie avec la cuisson du riz.

A l'heure de la consommation tous azimuths de l'énergie électrique ou gaz, avec pléthore d'appareils et de gadgets que nous vante la publicité, et qui encombrent les plans de travail de nos cuisines, la bonne vieille Marmite Norvégienne mérite un retour en grâce!

Moi, j'adopte le procédé pour les plats mijotés !
(et pendant que ça cuit tout seul, je peux être à l'ordi !!! ou dans la nature)

Gen, qui a expérimenté d'autres recettes, m'a convaincue ! merci merci !!!
(Nous partageons la même philosophie: écologie, économie, récup', et temps libre pendant que ça cuit tout seul !!!)

Je cite Annie- Claude: "si ce n'est pour le froid, c'est pour lutter contre lui ou bien alors pour cuire?
On y déposerait une marmite pour continuer une cuisson sans énergie autre que la protection de la glacière et des laines ?Bien vu !!!!


Pour tout savoir sur la MARMITE NORVEGIENNE, CLIC !!!


Alors? qu'en pensez-vous?






 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :