Les blogs
du village
Saveurs en liberté

Saveurs en liberté

l'émotion gourmande

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 935 083
Nombre de commentaires : 372
Nombre d'articles : 394
Dernière màj le 21/02/2018
Blog créé le 28/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Bonjour à vous tous,
La cuisine, c'est de l'amour, de la créativité, et du partage.
 
Ce blog est destiné à vous faire partager mes passions, mes envies, mes coups de coeur, etc.

N'hésitez pas à y revenir souvent, car il sera tenu à jour régulièrement.
Et pour connaître les nouveautés..... n'hésitez pas à vous inscrire à la newletter
Pour mieux voir les photos, il vous suffira de cliquer dessus.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Cervelle des canuts

 26/05/2015
Très agacée hier soir, en regardant sur TF1, l'émission "l'addition s'il vous plait" consacrée à un bouchon lyonnais. Faire une cervelle des canuts quand on est lyonnais et restaurateur, ce n'est quand même pas compliqué. J'ai vu une cervelle des canuts qui avait la consistance d'un yaourt, les juges signalait qu'elle manquait aussi de saveurs. 
C'est une recette tellement simple que je vous la donne illico.
Voilà une entrée sympa pour l'été ! 

250 g de fromage blanc en faisselle – 1 échalote – 1 gousse d'ail – ¼ de botte de persil – ¼ de botte de ciboulette – ¼ de botte d'estragon – 15 g de crème épaisse – 2 cuillères à café d'huile de noix + 1 de colza – poivre du moulin – fleur de sel.

 

Accompagnement : 1 petit pain de campagne en mouillette et huile d'olive. 
Egoutter le fromage blanc et le réserver dans un saladier.

 

Eplucher et ciseler l'échalote. Peler la gousse d'ail et retirer le germe.

 

Laver le persil la ciboulette et l'estragon et les ciseler.  

Mélanger l'échalote, l'ail et les herbes avec le fromage blanc et la crème épaisse. Assaisonner généreusement de fleur de sel et de poivre du moulin. Ajouter l'huile de noix et l'huile de colza grillé. Mélanger à nouveau et réserver au frais.

 

Couper le pain de campagne en bâtonnets, les badigeonner d'huile et les toaster au four.

 

Au moment de servir, dresser la cervelle des canuts dans des ramequins et servir avec les mouillettes.  




De retour, après un long silence.  Et je n'hésite pas à vous faire partager cette recette qui n'est pas de moi, mais que j'ai testée, et qui est délicieuse. Pour ceux qui n'aiment pas le chèvre, je leur conseile de prendre un fromage frais, type gervais. Les enfants ont adoré.

Pour les emporte-pièces, je les ai trouvé chez Foire Fouille, mais il y a longtemps.
Les ingrédients viennent du jardin à l'exception du chèvre acheté à Super U.


150 g de fromage de chèvre frais nature Soignon - une vingtaine de radis roses longs - une botte de ciboulette

 

À l’aide d’un cercle à pâtisserie ou d’un emporte-pièce en forme de coeur, réalisez des petites bouchées de chèvre. Lavez et équeutez une vingtaine de radis. Tranchez-les très finement dans le sens de la hauteur.

Egalisez les lamelles ainsi obtenues. Collez ensuite vos lamelles de radis sur le chèvre, partie arrondie vers le haut. Parsemez les charlottes de ciboulette ciselée. Servez bien frais.




Poêlée d'endives

 04/04/2015
Voici une recette qui devrait en réconcilier quelques uns avec les endives cuites. il existe quand même des recettes bien agréables et délicieuses, qui devraient vous séduire. 

Préparation : 15 minutes – Cuisson : 25 minutes

 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 kg d’endives - 20 g de beurre - 1/2 verre d’eau - 3 gousses d’ail - persil - sel, poivre

 

Parez les endives et coupez-les en rondelles.

 

Faites chauffer le beurre dans une poêle et ajoutez les endives. Salez, poivrez et versez l’eau. Couvrez et laissez cuire à feu vif 5 minutes.

 

Remuez et continuez la cuisson à feu plus doux pendant 20 mn. Ajoutez le hachis d’ail et de persil et servez.




L'enchaud est une spécialité à base de viande de porc du Limousin et du Périgord et constitue l'une des conserves par salaison les plus anciennes. On trouve également de l'enchaud dans Les Landes, et, sous le nom de "jambe de porc" dans le Cantal. On en trouve dans les rayons de produits régionaux des grandes surfaces

 

Préparation : 20 minutes – Cuisson : 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes.
 

2 boîtes de confit porc en gelée de 400 g - 1 kg de pommes de terre - graisse de canard - 3 gousses d’ail - persil ciselé - sel, poivre
 

Placez les boîtes d’enchaud confit au réfrigérateur à l’avance.
 

Epluchez les pommes de terre et coupez-les en fines lamelles. Pelez et hachez les gousses d’ail.
 

Faites fondre la graisse de canard dans une sauteuse et faites dorer les pommes de terre pendant 15 minutes. Ajoutez l’ail haché, salez et poivrez. Couvrez et poursuivez la cuisson 15 minutes supplémentaires. Parsemez de persil à la fin.
 

Découpez l’enchaud confit en tranches, disposez-les dans un plat de service et accompagnez des pommes de terre sarladaises et d’une salade.




Voici une recette facile ! et qui sera idéale avec les beaux jours qui reviennet. Facile à faire, elle devrait faire le bonheur de vos convives !

Ingrédients pour 4 personnes : 2 gros blancs de poulet (400 g) (éviter le blanc de dinde, c'est trop sec) - 250 g de betterave - 2 pommes - 1 citron - 1 cœur de salade feuille de chêne - 1 cuillère à soupe de farine - 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - sel, poivre

 

Rincez et essorez les feuilles de salade. Coupez-les en lanières. Répartissez-les dans 4 assiettes. 
Rincez les pommes, coupez-les en quartiers, retirez le cœur puis émincez-les finement. Arrosez-les du jus d'1/2 citron.  Disposez-les sur la salade. 
Pelez les betteraves et coupez-les en lamelles.
Coupez les blancs de poulet n lamelles puis farinez-les légérement . Faites chauffer l'huile dans une poêle. Faites cuire le poulet 4 à 5 min en mélangeant sans cesse. Arrosez de vinaigre. Salez, poivrez. 
Versez chaud sur la salade composée. Servez aussitôt.

 




Choucroute de la mer

 08/03/2015
Les alsaciens vont crier au scnadale sans doute. Mais même si j'aime bien la choucroute strasbourgeoise, j'adore aussi la chroucroute de la mer, car je suis très "poisson". Et puis, quand on fait attention à sa ligne.......

Temps de préparation: 25 minutes - Temps de cuisson: 80 minutes

 Pour 6 personnes

 

600 g de filet de lotte, 1 filet de haddock de 500 g, 1 kg de chou cru, 4 oignons, une douzaine de langoustines, 1 bouquet garni, 1 cuillère à café de baies de genièvre, 1 bouteille de vin blanc sec, 200 g de crème fraîche épaisse, 20 g de beurre, sel, poivre, 12 petites pommes de terre

  

Plonger le chou cru dans une grande marmite remplie d'eau bouillante, laisser reprendre l'ébullition, et compter 5 min de cuisson. Egoutter et rincer à l'eau fraîche. Assécher le chou dans un torchon. 


Peler les oignons, les émincer et les faire revenir dans une noix de beurre. Dessus, étaler la choucroute, parfumer avec les baies de genièvre et le bouquet garni. Saler et poivrer. 


Arroser de vin blanc, couvrir et laisser cuire pendant 1 h. 


Couper les filet de haddock et de lotte en 4 morceaux. Retirer la moitié de la choucroute de la cocotte. Sur ce qui reste, déposer le poisson, le recouvrir avec la choucroute prélevée. Mettre sur feu doux 20 minutes environ. Faire cuire les langoustines 5 minutes dans un court-bouillon. Faire cuire les pommes de terre.


Disposer la choucroute dans un grand plat, avec le poisson et les pommes de terre. 


Verser la crème fraîche dans la cocotte. Sur feu vif, mélanger pour déglacer. Arrosez le poisson avec cette sauce.




Beurre d'accueil

 23/02/2015
Savez-vous ce qu'est le beurre d'accueil ? Non ! Oui ! Allez, je vais vous avouer une chose, je ne savais pas non plus ce que c'était, jusqu'au jour où je suis arrivée en Bretagne. 

Ici, c'est une tradition qui a une haute valeur symbolique. Il signifie le respect et l'estime que l'on accorde à ses hôtes. Sa présence sur la table est aussi un signe de convivialité et de partage. 

Le Beurre d'accueil est présent, (beurre salé), sur toutes les tables bretonnes. Souvent, c'est la petite coupelle, garnie de beurre, qu'on pose à côté de votre assiette,  cela peut être aussi la petite portion individuelle, préparée par des insdustriels, mais plus simplement, c'est aussi, le beurrier posé sur la table et qu'on fait tourné quand il s'agit d'un repas familial. 

Et, si comme je vous le disais, le beurre d'accueil est du beurre salé, surtout ne faites pas ce que nous avons pu constater dans un restaurant Courte-Paille, au Mans, en bons bretons, nous avons dzmandé du beurre salé, la serveuqe est partie en cuisine et elle est revenue, avec une salière et du beurre doux, en nous disant qu'elle ne pouvait pas faire mieux. 

Enfin sachez que la forme ovalisée et cannelée des beurres salés est héritée des moules traditionnel.  



 Je ne suis pas originaire d'Asie, mais, nous aimons la cuisine de asiatique. Chinoise, vietnamienne, cambodgienne, c'est toujours un déferlement de saveurs, qui nous plait. En cette période de nouvel an chinois. Je vous propose donc cette recette, prête en très peu de temps.

 

Temps de préparation : 15 minutes - Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) : - 4 blancs de poulet - 1 oignon - 150 g de noix de cajou (de préférence au naturel) - 2 gousses d'ail - 1 poivron (vert de préférence) - 1/2 cube de bouillon de volaille - 1 cuillère à café de Maïzena - 3 cuillères à café de sauce soja - huile d'olive. - 1 petite lamelle de gingembre (facultatif)


Mettre de l'huile dans une sauteuse ou un wok et faire dorer les noix de cajou sur feu vif en remuant souvent. Les réserver.

Emincer les blancs de poulet et les cuire 3 à 4 minutes sur feu vif. Les réserver.

Détailler le poivron en lamelles, l'oignon et les gousses d'ail (et le gingembre). Les faire sauter pendant 10 minutes environ dans la sauteuse du poulet.

Délayer le bouillon de volaille dans un demi verre d'eau chaude et le verser sur les légumes.

Ajouter la sauce soja, porter à ébullition et ajouter la maïzena délayée dans un peu d'eau froide pour épaissir la sauce.

Ajouter le poulet et les noix de cajou dans la préparation et laisser mijoter 2 minutes.

Saler et poivrer à votre goût, puis servir accompagné de riz blanc.

 




Quand une voisine arrive avec une brassée de poireau, je pense d'abord à faire de la soupe, puis du poisson, et enfin, je me dis qu'une terrine ce n'est pas si mal, même s'il faut attendre 12 heures pour la déguster. Cela vaut la peine ! 

Préparation : 30 minutes – cuisson : 4 h 45

 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 queue de boeuf - 5 poireaux - 2 oignons - 1 botte de ciboulette - 2 carottes - 1 bouquet de cerfeuil - 1 bouquet garni - Gélatine en poudre - 2 l de bouillon - Sel, poivre au moulin

 

Peler et couper en quatre oignons et carottes.

Plonger la queue de bœuf dans une marmite avec l
e  bouillon, les carottes, les oignons et le bouquet garni. Saler et poivrer.
 

Laisser cuire 4 heures à feu doux. Sortir la queue de bœuf et conserver le bouillon. L'égoutter puis effilocher la chair.
 

Couper vos poireaux à la longueur de votre terrine en supprimant le bout très vert des poireaux. Les plonger dans l'eau et laisser tremper pour bien enlever toute la terre.

Porter le bouillon de cuisson de la queue à ébullition, y plonger les poireaux et laisser cuire 15 minutes. Egoutter sommairement et ne pas les presser.
 

Saupoudrer 1 c. à café rase de gélatine dans le fond de votre terrine et y déposer une première couche de poireaux, tête-bêche afin de ne pas avoir tous les blancs du même côté. Poivrer et saupoudrer d'herbes ciselées.

Saupoudrer à nouveau avec 1 c. à café rase de gélatine et recouvrir de queue de bœuf. Procéder de la même façon que précédemment jusqu'à  ce qu'il ne vous reste plus de viande et de poireaux. Terminer par 1 c. à café de gélatine. Bien filmer et presser la terrine.
 

Mettre à cuire 30 minutes au bain-marie dans un four préchauffé à 140 °C (Th. 4/5)
 

Laisser refroidir et laisser reposer 12 heures au froid avant de déguster.
 

Servir avec une vinaigrette bien relevée.  




je réalise cette recette dans une sauteuse sans graise. Un ustensile qui permet de réaliser une cuisine saine et savoureuse. J'ai acheté ce matériel à Vannes, en 1998, et il est toujours impeccable. Je ne sais pas si la marque existe encore. 

Préparation : 10 minutes – cuisson : 2 heures

 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 poulet de 1 kg 250 coupée en 8 morceaux – 40 gousses d'ail – 4 cuillères de vinaigre de vin ou xérés – 10 cl de crème fraîche épaisse – 3 à 4 cuillères à soupe de xérés sec ou de madère - sel – poivre.

 

Saler et poivrer les morceaux de poulet. Faire chauffer une sauteuse à feu moyen. (perso, j'utilise une sauteuse sans graisse, de marque CRISTEL, si vous ne possédez pas cet ustensile, il faudra huiler légèrement votre sauteuse). Y mettre les morceaux de poulet à dorer 2 minutes sur chaque face .

 

Séparer les gousses d'ail et les mettre à cuire dans la sauteuse sans les éplucher. Ajouter le vinaigre. Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant deux heures.

 

La cuisson terminée, retirer les morceaux de poulet et les gousses d'ail de la sauteuse. Hors du feu, ajouter le xérés et déglacer. Ajouter la crème, mélanger et remettre à chauffer une minute.

 

Eplucher l'ail cuit et écraser la pulpe. Mélanger à la préparation qui est dans la sauteuse. Verser la sauce obtenue sur le poulet ou la mettre en saucière selon le goût.

 

Accompagner de pâtes fraîches, de riz ou d'une purée d'aubergines.

 




Juste un peu de patience avant de les consommer. Car elles doivent passer 48 heures au frigo. Mais, je vous assure, que cela en vaut la peine. Pour un dîner entre amis et sans prétention, j'en prépare 4. Mais, il est aussi possible de ne faire qu'une seule dans un moule cake, toujours au bain marie bien entendu. 

Préparation : 30 minutes – cuisson : 1 h 30 – Marinade : 6 heures et 48 heures de patience !

 

Ingrédients pour 4 personnes : 2 râbles avec le foie et les rognons - 500 g d'échine de porc –- 12 fines tranches de lard - 3 feuilles de laurier - 1 sachet de gelée instantanée -

Pour la marinade : 25 cl de vin blanc sec - 1 oignon–- 1 carotte–- 1 gousse d'ail –- 1 bouquet garni – sel et poivre.

 

Je vous recommande faire désosser le râble et hacher l'échine de porc par votre boucher, ni vous n'êtes pas assez habile pour le faire vous même. Il le fera volontiers. Couper les râbles en petits morceaux, hachez le foie et les rognons.

 

Mettre les viandes dans un grand saladier avec le vin blanc, l'oignon et l'ail haché et la carotte coupée en rondelles fines.

 

Ajouter le bouquet garni et le laurier et couvrir. Laisser mariner 6 heures.

 

Préchauffer le four à 160° et tapisser les terrines de tranches de lard. Les garnir avec les viandes. Saler et poivrer.

 

Tasser les chairs et recouvrir de tranches de lard. Les placer dans un grand plat rempli d'eau et glisser au four pour 1 heure 30.

 

Sortir les terrines. Les recouvrir de gelée instantanée. Couvrir et glisser au réfrigérateur pour 48 heures avant de vous régaler.

 




Le savez-vous ? Une fois qu'il est salé, le cabillaud, change de nom et s'appelle morue.  
C'est un poisson que j'aime bien cuisiner, et cette recette tout particulièrement.  

Préparation : 20 minutes – cuisson : 40 minutes

 

Pour 4 personnes : 800 g de cabillaud – 4 pommes de terre – 500 g de tomates concassées – 2 gousses d'ail – 2 cuillères à soupe de farine – 2 cuillères à soupe d'huile –d'olive - sel – poivre.

 

Préchauffer le four à 180° (th6)

Couper le cabillaud en morceaux.

 

Fariner chaque morceaux et les faire dorer à la poêle dans de l'huile d'olive en les retournant plusieurs fois. Réserver.

 

Dans la même poêle, faire sauter les pommes de terre épluchées et coupées en rondelles.

 

Huiler un plat allant au four et y disposer les morceaux de poissons ainsi que les pommes de terre. Recouvrir l'ensemble avec les tomates et de l'ail haché.

 

Saler et poivrer.

Recouvrir d'une feuille de papier aluminium et laisser cuire 30 minutes.  




La betterave, j'adore ! Le comté aussi ! Des amuses-bouches, jusqu'à la fin du repas, j'aime décliner ses produits de différentes façons. Je vous propose celle-ci. Vous allez surprendre, même mon ami Yves, qui dit ne pas apprécier les betteraves, trouve  cette recette excellente.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 50 g de Comté coupé en fines lamelles
- 250 g de betterave rouge cuite

- un peu de noix concassées (facultatif)



Émincer les betteraves et former 4 petits carpaccios en intercalant avec les lamelles de Comté. Passer au grill 2 minutes et servir sans attendre.

Et, pour le croquant, on peut parsemer de noix concassées, si on le désire.



Pour vous régaler lors d'un thé gourmand ou d'un café, alors qu'il fait encore frisquet et aussi pour prolonger la magie de Noël qu' s'éloigne, je vous propose cette recette, que je trouve irrésistible. 

Préparation : 30 minutes – Cuisson : 30 minutes.

 

70 g de farine tamisée – 35 g de beurre – 1 cuillère à café de sucre – 12 cl de lait – 4 spéculoos – 15 cl de crème fleurette – 2 cuillères à soupe de sucre glace – 1 cuillère à soupe de café bien fort – 1 pincée de sel.

 

Préchauffez le four à 220° (th 8). Coupez le beurre en morceaux. Le jeter dans le lait bouillant et le laisser fondre. Ajouter une pincée de sel et le sucre.

 

Verser la farine en une seule fois, mélanger énergiquement avec une cuillère en bois. Faire dessécher 2 minutes à feu moyen, toujours en remuant.

 

Transvaser dans un cul de poule. Y casser les œuf un a un et fouetter pour obtenir une pâte onctueuse.

 

Remplir une poche à douille avec la pâte et dresse les choux sur une plaque tapissée d'un papier de cuisson. Saupoudrez de spéculoos émiettés.

 

Enfourner pour 10 minutes, entrouvir un peu la porte du four, puis, baisser le thermostat à 6 et poursuivre la cuisson 15 minutes. Fouetter la crème en chantilly, y ajouter sucre glace et café froid.

 

Fendre les choux et les garnir de la crème au café. 




Avec un bel encouragement, je me devais de vous poster une autre recette. Celle-ci est très appréciée de mes amis sinagots. C'est  une recette bien bretonne, puisque réalisée avec des noix de St Jacques, mais qui présente l'avantage d'être très pauvre en glucides.

Laissez-vous tenter, en ce moment, la St Jacques est délicieuse. 

Préparation : 10 minutes – cuisson : 40 minutes.

 

 

Pour 4 personnes : 12 noix de St Jacques – 3 œufs (les jaunes seulement) – 200 ml de crème allégée – ¼ de poireau – 1/8 de fenouil pour le petit goût anisé qui se marie si bien avec la St Jacques – Mélange de 5 baies – 1 gousse d'ail ail – 1 dosette de safran – ail.

 

Demandez à votre poissonnier de nettoyer vos St-Jacques, cela fait partie de ses attributions.
 

Mettre le poireau et le fenouil préalablement coupés en brunoise, dans de l'eau et porter à petite ébullition pour les cuire, attention, cela sera très rapide, surveillez bien la cuisson.

 

Poêler les noix de St Jacques 2 minutes dans de l'huile d'olive additionnée d'une gousse d'ail écrasée.

Amener la crème et le safran à ébullition et verser ce mélange sur les jaunes d'oeufs, tout en fouettant bien. Assaisonnez. 

 

Répartir le tout dans des ramequins (ou cassolettes) allant au four, y ajouter les noix de St Jaques (3 par ramequins et les dès de légumes. Cuire au bain-marie dans un four à 150° pendant 20 minutes. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau, la crème doit être prise, comme pour une crème brûlée traditionnelle.

A la sortie du four, saupoudrez d'un peu de parmesan, et passer au chalumeau. 




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :