Les blogs
du village
Saveurs en liberté

Saveurs en liberté

l'émotion gourmande

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 899 241
Nombre de commentaires : 369
Nombre d'articles : 386
Dernière màj le 15/11/2017
Blog créé le 28/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Bonjour à vous tous,
La cuisine, c'est de l'amour, de la créativité, et du partage.
 
Ce blog est destiné à vous faire partager mes passions, mes envies, mes coups de coeur, etc.

N'hésitez pas à y revenir souvent, car il sera tenu à jour régulièrement.
Et pour connaître les nouveautés..... n'hésitez pas à vous inscrire à la newletter
Pour mieux voir les photos, il vous suffira de cliquer dessus.
<< 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

Orgelet

 01/09/2007
L'orgelet est une petite inflammation des paupières. Disgracieux, gênant voire même douloureux
Pour en venir à bout, de façon tout à fait naturelle, sans médicament, il suffit de passer une bague en or, sur le mal, pendant quelques secondes. L'opération est à renouveller plusieurs fois par jours.


Le poulet, c'est ma viande préférée, et je ne suis pas à court d'idées pour le préparer.

Je n'ai pas peur de la grippe aviaire

Voici ma salade de poulet, pour recevoir en toute simplicité

Pour 6 personnes :

Ingrédients : 1 poulet d'environ 1 kg 400 - 1 carotte - un peu de célri-rave - un grand ravier de salades mélangése (frisée, cresson trévise etc. on trouve des sachets touts prèts dans le commerce)  Un peu gingembre frais râpé - une cuillère d'huile de sésame - une cuillère à café de graines de sésame - 1 échalote grise (j'ai bien dit échalote pas échalion, cette fausse échalote venu de Hollande) 1 cuillère à café de moutarde aromatisée à l'estragon - 1 dl de vinaigre Xérès dont une cuillère à soupe servira pour la vinaigrette - sel - poivre - huile et un peu de beurre.

Levez les cuisses et les suprêmes de poulet. Assainez-les et faites les revenir dans un peu d'huile et de beurre dans une poêle. Laissez cuire à feu doux pendant 20 minutes.

Dégraissez et ajoutez les graines de sésame, puis le vinaigre.

Préparez une vinaigrette avec la cuillère vinaigre de Xérès que vous aurez réservée, le sel, la moutarde, le gingembre frais et râpé, l'huile de sésame.

Lavez et râpez la carotte et le morceau de céleri.

Mélangez les salades, assaisonnez-les avec la vinaigrette. Dressez les en dôme sur les assiettes de service. disposez quelques jolies feuilles de trévise en rosace (pour faire joli). Coupez le poulet en fines tranches. trempez les dans la vinaigrette et disposez les morceaux harmonieusement sur les assiettes.

Servez avec un vin blanc d'Anjou.

On peut aussi ajouter, si on aime quelques copeaux de comté bien sec.

 




Les chaussures neuves, un peu serrées , une marche un peu longue, sont souvent synonymes d'ampoules aux pieds.

Et ça fait mal ....

Henriette, ma grand-tante avait un truc infaillible.

Elle préparait une sorte pommade avec de la feuille d'oseille écrasée, et qu'elle appliquait en cataplasme, puis elle mettait une petite gaze et un sparadra pour maintenir le tout. Cette préparation est à renouveler chaque matin.

Je peux dire qu'en 48 heures, le "bobo" n'était plus qu'un mauvais souvenir.




Une petite brûlure ? Cela fait mal et puis, on ne sait pas comme soigner. On n'a pas forcément une boite de tulle gras dans sa pharmacie.

Si dans votre jardin, vous avez des beaux lys blancs, ou si on vous en offre.

Mettez quelques pétales dans un pot avec de l'huile d'olive.

Fermez et laissez ce pot dans votre pharmacie. En cas de brûlures, vous utiliserez les pétales comme un tulle gras.




Certains ou certaines d'entre-vous connaissent l'inconvénient des crampes nocturnes. Que faire, ?

On se lève, on tente de déambuler dans la chambre, bref, on se recouche, et souvent cela recommence.

Pourtant, il existe un moyen tout simple de remédier à cet inconvénient.

Il suffit de glisser au fond de son lit, trois ou quatre marrons d'Inde. Cela tombre bien, nous sommes bientôt en automes, et on va pouvoir en ramsser.

Ce truc utilisé par ma grand-mère est très efficace.

Attention toutefois, n'oubliez pas que c'est une plante toxique et qu'il ne faut pas la manger.

 




Bon, j'aurais pu trouver un autre nom, cela manque d'originalité, mais le principal, c'est que ce soit bon n'est-ce-pas.


Pour 4 personnes, à table en moins de 3/4 d'heure

Ingrédients : 600 g de filet de cabillaud en 4 morceaux - 4 petites courgettes - 4 tomates - 2 gousses d'ail - 1 brin de basilic - 150 g de chorizo sans la peau - 100 g d'olives noires - 4 cuillères à soupe d'huile d'olive - 1 cuillère à soupe de farine - sel et poivre.

Inciser les tomates, les ébouillanter 30 secondes dans l'eau bouillante et le égoutter. Les peler. Les épépiner et les couper en dés. Rincer les courgettes. Oter les extrémités et sans les peler, les couper aussi en morceaux.

Rincer les morceaux de poisson et les sécher. Les fariner.
Préchauffer le four à 6/7 soit 200 °.

Chauffer deux cuillères d'huile dans une poêle qui peut aller au four. Y faire revenir les courgettes et l'ail écrasé pendant 5 minutes. Ajouter les tomates et continuer la cuisson pendant 5 minutes. Réserver au chaud.

Dans la même poêle verser le reste de l'huile et y faire revenir les morceaux de poisson, 2 minutes par face. Saler et poivrer. Retirez de la poêle.
Y replacer les légumes, poser les tranches de poisson dessus. Répartir le chorizo coupé en tranches ainsi que les olives noires.

Placer au four pendant 5 minutes en ayant pris soin de recouvrir d'un papier d'aluminium.
Parsemer de basilic ciselé et servir.




raclette comtoise

 29/08/2007

Cela change de la raclette traditionnelle. Mes enfants adorent cette recette, et je vous conseille de l'accompagner d'une bonne salade verte bien aillée, et si vous aimez le vin, servez un vin blanc du Jura.

Maman était comtoise, elle adorait les fromages et celui-ci en particulier

Temps de préparation : 15 minutes - temps de cuisson : 5 minutes

Ingrédients pour 4  personnes : 600 g de jambon cru ou cuit (selon votre goût) 400 g de comté - 4 oeufs - 4 cuillères à soupe de crème fraîche - une pincée de muscade - 1 cuillère à café de parmesan râpé - 1 petit bouquet de persil plat - poivre du moulin sel (attention le jambon et le fromage sont déjà salés)

Râpé le comté et coupez le jambon en dés.

Lavez et ciselez le bouquet de persil plat.

Battez les oeufs en omelette dans une jatte et ajoutez-y le fromage râpé et les dés de jambon. Mélangez, salez et poivrez. Ajoutez une pincée de muscade.

Branchez votre appareil à raclette. Quand il est chaud, faites-couler la préparation dans les mini-poêles. Saupoudrez d'un peu de parmesan et de persil.

Glissez vos petites poêles dans l'appareil comme pour une raclette traditionnelle. Laissez dorer quelques minutes.

Si vous n'avez pas d'appareil à raclette, vous pouvez quand même vous régaler en la préparant dans des poêlons individuels, que vous passez sous le gril de votre four.




Ma ville natale

 28/08/2007
C'est la patrie de Denis Diderot, c'est aussi celle de Jeanne Mance, c'est ma ville natale. C'est Langres

Je suis née dans ce coin de Champagne un jour de décembre. Même si mes racines sont à présent en Bretagne, je n'oublie pas la ville où j'ai grandi, ses remparts  dus à Vauban et ses ruelles pleines de charme, pas plus que la campagne qui l'entoure.

L'étendue d'eau sur la photo, c'est le lac de la Liez, et si vous passez par-là, allez déjeuner ou dîner à l'auberge des Voiliers. La table y est remarquable.




Type : Accompagnement
Difficulté : Moyen
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 40 minutes
Pour : 6 personnes
  • 12 pommes de terre moyennes
  • 6 oeufs
  • 6 échalotes
  • 150 gr de farine
  • 2 branches de persil
  • 1 cuillère à café de muscade en poudre
  • 100 gr d'huile d'olive
  • 40 cl de crème fraîche épaisse
  • 6 tranches de pain
  • Sel et poivre
  • Laver les pommes de terre.
  • Laver le persil, l'égoutter et le hacher.
  • Cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée avec leur peau, pendant 30 min environ (vérifier la cuisson en les piquant à la pointe du couteau).
  • Les éplucher et les écraser à la fourchette ou au presse-purée.
  • Mélanger la purée, la farine, puis les oeufs battus en omelette.
  • Saler, poivrer, saupoudrer de muscade en poudre et de persil haché.
  • Remuer pour obtenir une pâte ni trop sèche, ni trop fluide.
  • Partager la pâte en plusieurs boules de la taille d'un oeuf et les fariner.
  • Peler et émincer les échalotes.
  • Les faire fondre doucement dans la moitié de l'huile, à couvert, avec un peu de sel et poivre.
  • Quand elles sont bien compotées, ôter le couvercle et cuire encore quelques minutes.
  • Ajouter la crème fraîche et mélanger.
  • Réserver dans un plat chaud.
  • Couper les tranches de pain en croûtons et les faire frire dans le reste d'huile d'olive.
  • Remplir d'eau une grande casserole et la porter à ébullition.
  • Faire pocher les boulettes de pomme de terre pendant 7 à 8 minutes dans l'eau frémissante.
  • Les égoutter et les mettre dans un plat creux.
  • Napper les quenelles d'échalotes à la crème et ajouter les croûtons de pain.


 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Type : Plat
Difficulté : Moyen
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes
Pour : 6 personnes
  • 8 pêches bien mûres
  • 3 oignons
  • 1 kg d'aiguillettes de canard
  • 15 cl d'Armagnac
  • 60 gr de beurre
  • 80 gr d'amandes effilées
  • Huile d'olive
  • Pelez et coupez les pêches en gros morceaux.
  • Epluchez et émincez les oignons.
  • Dans une sauteuse, faites revenir sur feu vif les aiguillettes avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.
  • Pendant ce temps, faites griller les amandes dans une poêle, à sec (5 min environ, jusqu'à ce qu'elles colorent).
  • Réservez les aiguillettes et les amandes dans un plat chaud.
  • Dans la même sauteuse, faites fondre les oignons sur feu doux et à couvert. Quand les oignons sont presque cuits, ajoutez l'Armagnac, les amandes, les pêches et laissez mijoter 2 à 3 minutes en remuant de temps en temps.
  • Ajoutez le beurre puis le canard, réchauffez le tout 1 à 2 minutes.
  • Servez aussitôt.


 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Type : Plat
Difficulté : Facile
Préparation : 25 minutes
Cuisson : 45 minutes
Pour : 2 personnes
  • 2 cuisses de lapin
  • 10 cl de vinaigre balsamique
  • 5 cl de caramel
  • 8 gousses d'ail en purée
  • 15 gr de beurre
  • 3 cuillères à soupe d'huile
  • Poivre, sel
  • Lavez les cuisses de lapin à l'eau.
  • Lacérez-les profondément au couteau.
  • Nappez-les d'ail puis poivrez et salez.
  • Disposez dans un plat et arrosez d'huile.
  • Laissez griller 45 minutes.
  • 10 minutes avant la fin de la cuisson des cuisses de lapin, faîtes chauffer le beurre dans une casserole.
  • Ajoutez le vinaigre et le caramel.
  • Laissez épaissir légèrement. Poivrez et salez.
  • Servez les cuisses de lapin grillées, nappées de la sauce épaisse.


 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Un bon compost

 28/08/2007
Débutez votre tas de compost au printemps ou en été car le gel et les trop fortes chutes de pluie empêche la mise en route du processus de compostage. Alimentez votre compost avec des déchets de cuisine et de jardin aussi frais que possible en évitant les trop gros déchets qui seront plus difficile à décomposer.
Vous mélangerez ces déchets à la couche existante pour éviter qu'ils se dessèchent en évitant d'apporter une top grande quantité d'un même type de déchets.
Les micro-organismes et les petites bêtes qui décomposent les déchets ont besoin de nourriture, d'eau et d'air. Bien composter, c'est donc surtout bien mélanger.
En été, il faut attendre 3 à 4 mois avant que le compost ne soit prêt et en hiver il faut patienter 6 mois.

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Récuperez chez votre artisan menuisier des copeaux de bois. Après avoir repiqué vos salades ou autres, entourez votre parc d'une bande de copeaux de largeur 10 cm et 1 cm d'épaisseur.

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Le purin d'ortie

 28/08/2007
Recette :
4 kg d'ortie
15 litres d'eau
Faire macérer pendant 15 jours
Ce purin est une excellente source
d'azote pour les plantes. Dilué à 50 %, il peut aussi servir d'anti-pucerons

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

S'il n'est jamais trop tard pour soigner l'ostéoporose, il n'est jamais trop tôt pour la prévenir! C'est en effet pendant l'enfance, lorsque le squelette peut le plus croître en densité et solidité, qu'il faudrait constituer le meilleur capital osseux.

Le calcium et ses «amis» Notre corps contient environ 1 kg de calcium, dont 99% se trouve dans les os. Ce minéral est fourni par les produits laitiers, mais aussi par certains poissons (sardine, crevette, etc.), plusieurs légumes (brocoli, fenouil, cresson, poireau, etc.), le soja, les fruits oléagineux et les eaux minérales calciques.
L'assimilation du calcium est favorisée par une activité physique régulière et la prise concomitante de magnésium dans la proportion de 2 à 1 (soit 2 fois plus du premier que du deuxième), ainsi que d'autres nutriments, tels que les vitamines D, C et K, les oligo-éléments silicium et bore, etc. Un autre élément clé pour la santé de notre squelette est le manganèse, qui participe également à la synthèse du collagène, la principale protéine du tissu conjonctif, présente en grande quantité dans les os. Malheureusement, la liste des antagonistes du calcium, qui en augmentent l'élimination rénale ou en perturbent le métabolisme, est aussi longue. Citons tout d'abord l'excès de caféine, d'alcool, de sodium (sel) et de phosphore (attention à la consommation abusive de viande!). L'acidose ou acidité excessive des tissus, la surcharge chronique en aluminium, le tabagisme, le stress et la prise de nombreux médicaments (corticoïdes, antiacides, laxatifs, diurétiques, etc.) contribuent également à appauvrir notre organisme en calcium.

Rita Ducret-Costa, pharmacienne

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

<< 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :