Les blogs
du village
Saveurs en liberté

Saveurs en liberté

l'émotion gourmande

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 137 664
Nombre de commentaires : 406
Nombre d'articles : 479
Dernière màj le 15/09/2018
Blog créé le 28/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Bonjour à vous tous,
La cuisine, c'est de l'amour, de la créativité, et du partage. C'est la raison pour laquelle, j'ai ouvert ce blog. Aujourd'hui, avec plus d'un million de visiteurs, je me dit, qu'il est temps de faire un peu de ménage. C'est pourquoi, des rubriques peu visitées disparaissent, pas les recettes que vous trouverez, sous une autre rubliques, mais il faut laisser la place à autre chose. 


Comme ce blog est destiné à vous faire partager mes passions, mes envies, mes coups de coeur, etc, d'autres recettes vont voir le jour. Comme la déoration par exemple, car recevoir des amis à sa table, c'est aussi des accueillir dans un environnement à notre image. .

N'hésitez pas à y revenir souvent, car il sera tenu à jour régulièrement.
Et pour connaître les nouveautés..... n'hésitez pas à vous inscrire à la newletter

Pour mieux voir les photos, il vous suffira de cliquer dessus.
<< 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 >>

Choucroute de la mer

 08/03/2015
Les alsaciens vont crier au scnadale sans doute. Mais même si j'aime bien la choucroute strasbourgeoise, j'adore aussi la chroucroute de la mer, car je suis très "poisson". Et puis, quand on fait attention à sa ligne.......

Temps de préparation: 25 minutes - Temps de cuisson: 80 minutes

 Pour 6 personnes

 

600 g de filet de lotte, 1 filet de haddock de 500 g, 1 kg de chou cru, 4 oignons, une douzaine de langoustines, 1 bouquet garni, 1 cuillère à café de baies de genièvre, 1 bouteille de vin blanc sec, 200 g de crème fraîche épaisse, 20 g de beurre, sel, poivre, 12 petites pommes de terre

  

Plonger le chou cru dans une grande marmite remplie d'eau bouillante, laisser reprendre l'ébullition, et compter 5 min de cuisson. Egoutter et rincer à l'eau fraîche. Assécher le chou dans un torchon. 


Peler les oignons, les émincer et les faire revenir dans une noix de beurre. Dessus, étaler la choucroute, parfumer avec les baies de genièvre et le bouquet garni. Saler et poivrer. 


Arroser de vin blanc, couvrir et laisser cuire pendant 1 h. 


Couper les filet de haddock et de lotte en 4 morceaux. Retirer la moitié de la choucroute de la cocotte. Sur ce qui reste, déposer le poisson, le recouvrir avec la choucroute prélevée. Mettre sur feu doux 20 minutes environ. Faire cuire les langoustines 5 minutes dans un court-bouillon. Faire cuire les pommes de terre.


Disposer la choucroute dans un grand plat, avec le poisson et les pommes de terre. 


Verser la crème fraîche dans la cocotte. Sur feu vif, mélanger pour déglacer. Arrosez le poisson avec cette sauce.




Beurre d'accueil

 23/02/2015
Savez-vous ce qu'est le beurre d'accueil ? Non ! Oui ! Allez, je vais vous avouer une chose, je ne savais pas non plus ce que c'était, jusqu'au jour où je suis arrivée en Bretagne. 

Ici, c'est une tradition qui a une haute valeur symbolique. Il signifie le respect et l'estime que l'on accorde à ses hôtes. Sa présence sur la table est aussi un signe de convivialité et de partage. 

Le Beurre d'accueil est présent, (beurre salé), sur toutes les tables bretonnes. Souvent, c'est la petite coupelle, garnie de beurre, qu'on pose à côté de votre assiette,  cela peut être aussi la petite portion individuelle, préparée par des insdustriels, mais plus simplement, c'est aussi, le beurrier posé sur la table et qu'on fait tourné quand il s'agit d'un repas familial. 

Et, si comme je vous le disais, le beurre d'accueil est du beurre salé, surtout ne faites pas ce que nous avons pu constater dans un restaurant Courte-Paille, au Mans, en bons bretons, nous avons dzmandé du beurre salé, la serveuqe est partie en cuisine et elle est revenue, avec une salière et du beurre doux, en nous disant qu'elle ne pouvait pas faire mieux. 

Enfin sachez que la forme ovalisée et cannelée des beurres salés est héritée des moules traditionnel.  



 Je ne suis pas originaire d'Asie, mais, nous aimons la cuisine de asiatique. Chinoise, vietnamienne, cambodgienne, c'est toujours un déferlement de saveurs, qui nous plait. En cette période de nouvel an chinois. Je vous propose donc cette recette, prête en très peu de temps.

 

Temps de préparation : 15 minutes - Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) : - 4 blancs de poulet - 1 oignon - 150 g de noix de cajou (de préférence au naturel) - 2 gousses d'ail - 1 poivron (vert de préférence) - 1/2 cube de bouillon de volaille - 1 cuillère à café de Maïzena - 3 cuillères à café de sauce soja - huile d'olive. - 1 petite lamelle de gingembre (facultatif)


Mettre de l'huile dans une sauteuse ou un wok et faire dorer les noix de cajou sur feu vif en remuant souvent. Les réserver.

Emincer les blancs de poulet et les cuire 3 à 4 minutes sur feu vif. Les réserver.

Détailler le poivron en lamelles, l'oignon et les gousses d'ail (et le gingembre). Les faire sauter pendant 10 minutes environ dans la sauteuse du poulet.

Délayer le bouillon de volaille dans un demi verre d'eau chaude et le verser sur les légumes.

Ajouter la sauce soja, porter à ébullition et ajouter la maïzena délayée dans un peu d'eau froide pour épaissir la sauce.

Ajouter le poulet et les noix de cajou dans la préparation et laisser mijoter 2 minutes.

Saler et poivrer à votre goût, puis servir accompagné de riz blanc.

 




Quand une voisine arrive avec une brassée de poireau, je pense d'abord à faire de la soupe, puis du poisson, et enfin, je me dis qu'une terrine ce n'est pas si mal, même s'il faut attendre 12 heures pour la déguster. Cela vaut la peine ! 

Préparation : 30 minutes – cuisson : 4 h 45

 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 queue de boeuf - 5 poireaux - 2 oignons - 1 botte de ciboulette - 2 carottes - 1 bouquet de cerfeuil - 1 bouquet garni - Gélatine en poudre - 2 l de bouillon - Sel, poivre au moulin

 

Peler et couper en quatre oignons et carottes.

Plonger la queue de bœuf dans une marmite avec l
e  bouillon, les carottes, les oignons et le bouquet garni. Saler et poivrer.
 

Laisser cuire 4 heures à feu doux. Sortir la queue de bœuf et conserver le bouillon. L'égoutter puis effilocher la chair.
 

Couper vos poireaux à la longueur de votre terrine en supprimant le bout très vert des poireaux. Les plonger dans l'eau et laisser tremper pour bien enlever toute la terre.

Porter le bouillon de cuisson de la queue à ébullition, y plonger les poireaux et laisser cuire 15 minutes. Egoutter sommairement et ne pas les presser.
 

Saupoudrer 1 c. à café rase de gélatine dans le fond de votre terrine et y déposer une première couche de poireaux, tête-bêche afin de ne pas avoir tous les blancs du même côté. Poivrer et saupoudrer d'herbes ciselées.

Saupoudrer à nouveau avec 1 c. à café rase de gélatine et recouvrir de queue de bœuf. Procéder de la même façon que précédemment jusqu'à  ce qu'il ne vous reste plus de viande et de poireaux. Terminer par 1 c. à café de gélatine. Bien filmer et presser la terrine.
 

Mettre à cuire 30 minutes au bain-marie dans un four préchauffé à 140 °C (Th. 4/5)
 

Laisser refroidir et laisser reposer 12 heures au froid avant de déguster.
 

Servir avec une vinaigrette bien relevée.  




je réalise cette recette dans une sauteuse sans graise. Un ustensile qui permet de réaliser une cuisine saine et savoureuse. J'ai acheté ce matériel à Vannes, en 1998, et il est toujours impeccable. Je ne sais pas si la marque existe encore. 

Préparation : 10 minutes – cuisson : 2 heures

 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 poulet de 1 kg 250 coupée en 8 morceaux – 40 gousses d'ail – 4 cuillères de vinaigre de vin ou xérés – 10 cl de crème fraîche épaisse – 3 à 4 cuillères à soupe de xérés sec ou de madère - sel – poivre.

 

Saler et poivrer les morceaux de poulet. Faire chauffer une sauteuse à feu moyen. (perso, j'utilise une sauteuse sans graisse, de marque CRISTEL, si vous ne possédez pas cet ustensile, il faudra huiler légèrement votre sauteuse). Y mettre les morceaux de poulet à dorer 2 minutes sur chaque face .

 

Séparer les gousses d'ail et les mettre à cuire dans la sauteuse sans les éplucher. Ajouter le vinaigre. Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant deux heures.

 

La cuisson terminée, retirer les morceaux de poulet et les gousses d'ail de la sauteuse. Hors du feu, ajouter le xérés et déglacer. Ajouter la crème, mélanger et remettre à chauffer une minute.

 

Eplucher l'ail cuit et écraser la pulpe. Mélanger à la préparation qui est dans la sauteuse. Verser la sauce obtenue sur le poulet ou la mettre en saucière selon le goût.

 

Accompagner de pâtes fraîches, de riz ou d'une purée d'aubergines.

 




Juste un peu de patience avant de les consommer. Car elles doivent passer 48 heures au frigo. Mais, je vous assure, que cela en vaut la peine. Pour un dîner entre amis et sans prétention, j'en prépare 4. Mais, il est aussi possible de ne faire qu'une seule dans un moule cake, toujours au bain marie bien entendu. 

Préparation : 30 minutes – cuisson : 1 h 30 – Marinade : 6 heures et 48 heures de patience !

 

Ingrédients pour 4 personnes : 2 râbles avec le foie et les rognons - 500 g d'échine de porc –- 12 fines tranches de lard - 3 feuilles de laurier - 1 sachet de gelée instantanée -

Pour la marinade : 25 cl de vin blanc sec - 1 oignon–- 1 carotte–- 1 gousse d'ail –- 1 bouquet garni – sel et poivre.

 

Je vous recommande faire désosser le râble et hacher l'échine de porc par votre boucher, ni vous n'êtes pas assez habile pour le faire vous même. Il le fera volontiers. Couper les râbles en petits morceaux, hachez le foie et les rognons.

 

Mettre les viandes dans un grand saladier avec le vin blanc, l'oignon et l'ail haché et la carotte coupée en rondelles fines.

 

Ajouter le bouquet garni et le laurier et couvrir. Laisser mariner 6 heures.

 

Préchauffer le four à 160° et tapisser les terrines de tranches de lard. Les garnir avec les viandes. Saler et poivrer.

 

Tasser les chairs et recouvrir de tranches de lard. Les placer dans un grand plat rempli d'eau et glisser au four pour 1 heure 30.

 

Sortir les terrines. Les recouvrir de gelée instantanée. Couvrir et glisser au réfrigérateur pour 48 heures avant de vous régaler.

 




Le savez-vous ? Une fois qu'il est salé, le cabillaud, change de nom et s'appelle morue.  
C'est un poisson que j'aime bien cuisiner, et cette recette tout particulièrement.  

Préparation : 20 minutes – cuisson : 40 minutes

 

Pour 4 personnes : 800 g de cabillaud – 4 pommes de terre – 500 g de tomates concassées – 2 gousses d'ail – 2 cuillères à soupe de farine – 2 cuillères à soupe d'huile –d'olive - sel – poivre.

 

Préchauffer le four à 180° (th6)

Couper le cabillaud en morceaux.

 

Fariner chaque morceaux et les faire dorer à la poêle dans de l'huile d'olive en les retournant plusieurs fois. Réserver.

 

Dans la même poêle, faire sauter les pommes de terre épluchées et coupées en rondelles.

 

Huiler un plat allant au four et y disposer les morceaux de poissons ainsi que les pommes de terre. Recouvrir l'ensemble avec les tomates et de l'ail haché.

 

Saler et poivrer.

Recouvrir d'une feuille de papier aluminium et laisser cuire 30 minutes.  




La betterave, j'adore ! Le comté aussi ! Des amuses-bouches, jusqu'à la fin du repas, j'aime décliner ses produits de différentes façons. Je vous propose celle-ci. Vous allez surprendre, même mon ami Yves, qui dit ne pas apprécier les betteraves, trouve  cette recette excellente.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 50 g de Comté coupé en fines lamelles
- 250 g de betterave rouge cuite

- un peu de noix concassées (facultatif)



Émincer les betteraves et former 4 petits carpaccios en intercalant avec les lamelles de Comté. Passer au grill 2 minutes et servir sans attendre.

Et, pour le croquant, on peut parsemer de noix concassées, si on le désire.



Pour vous régaler lors d'un thé gourmand ou d'un café, alors qu'il fait encore frisquet et aussi pour prolonger la magie de Noël qu' s'éloigne, je vous propose cette recette, que je trouve irrésistible. 

Préparation : 30 minutes – Cuisson : 30 minutes.

 

70 g de farine tamisée – 35 g de beurre – 1 cuillère à café de sucre – 12 cl de lait – 4 spéculoos – 15 cl de crème fleurette – 2 cuillères à soupe de sucre glace – 1 cuillère à soupe de café bien fort – 1 pincée de sel.

 

Préchauffez le four à 220° (th 8). Coupez le beurre en morceaux. Le jeter dans le lait bouillant et le laisser fondre. Ajouter une pincée de sel et le sucre.

 

Verser la farine en une seule fois, mélanger énergiquement avec une cuillère en bois. Faire dessécher 2 minutes à feu moyen, toujours en remuant.

 

Transvaser dans un cul de poule. Y casser les œuf un a un et fouetter pour obtenir une pâte onctueuse.

 

Remplir une poche à douille avec la pâte et dresse les choux sur une plaque tapissée d'un papier de cuisson. Saupoudrez de spéculoos émiettés.

 

Enfourner pour 10 minutes, entrouvir un peu la porte du four, puis, baisser le thermostat à 6 et poursuivre la cuisson 15 minutes. Fouetter la crème en chantilly, y ajouter sucre glace et café froid.

 

Fendre les choux et les garnir de la crème au café. 




Avec un bel encouragement, je me devais de vous poster une autre recette. Celle-ci est très appréciée de mes amis sinagots. C'est  une recette bien bretonne, puisque réalisée avec des noix de St Jacques, mais qui présente l'avantage d'être très pauvre en glucides.

Laissez-vous tenter, en ce moment, la St Jacques est délicieuse. 

Préparation : 10 minutes – cuisson : 40 minutes.

 

 

Pour 4 personnes : 12 noix de St Jacques – 3 œufs (les jaunes seulement) – 200 ml de crème allégée – ¼ de poireau – 1/8 de fenouil pour le petit goût anisé qui se marie si bien avec la St Jacques – Mélange de 5 baies – 1 gousse d'ail ail – 1 dosette de safran – ail.

 

Demandez à votre poissonnier de nettoyer vos St-Jacques, cela fait partie de ses attributions.
 

Mettre le poireau et le fenouil préalablement coupés en brunoise, dans de l'eau et porter à petite ébullition pour les cuire, attention, cela sera très rapide, surveillez bien la cuisson.

 

Poêler les noix de St Jacques 2 minutes dans de l'huile d'olive additionnée d'une gousse d'ail écrasée.

Amener la crème et le safran à ébullition et verser ce mélange sur les jaunes d'oeufs, tout en fouettant bien. Assaisonnez. 

 

Répartir le tout dans des ramequins (ou cassolettes) allant au four, y ajouter les noix de St Jaques (3 par ramequins et les dès de légumes. Cuire au bain-marie dans un four à 150° pendant 20 minutes. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau, la crème doit être prise, comme pour une crème brûlée traditionnelle.

A la sortie du four, saupoudrez d'un peu de parmesan, et passer au chalumeau. 




La stévia

 01/01/2015
5 fois plus de pouvoir sucrant que le sucre, ce produit est présenté en saupoudreur de 150g avec un bouchon verseur à deux vitesses pour un usage facile, pratique et propre (pouvoir sucrant équivalent à 750g de sucre).

Photo : plant de stévia  

UTILISATION

Vous pouvez utiliser la Stevia cristallisée au quotidien dans vos préparations froides (laitage, salade de fruit, ..) et/ou chaudes (thé, café, ..) comme en cuisine.

Rappelez vous qu'elle est 5 fois plus sucrante que le sucre, alors ayez la main légère lorsque vous la saupoudrerez sur vos aliments.

 

COMPOSITION 

Erythritol, Rebaudioside A (extrait de la plante Stevia rebaudiana). Notre extrait naturel de Stevia (appelé aussi rebaudioside A ou rebA) est extrait de plants de Stevia rebaudiana Bertoni, cultivés en agriculture biologique en Amérique du Sud, dans leur berceau originel. Une première extraction est faite en Amérique du Sud (environ 60% de Rebaudiside A) et la purification finale (98%) est faite en France. Les 2% restants sont composés dautres molécules de la feuille de Stévia.

L'erythritol est un édulcorant naturel qui se trouve dans les fruits, les aliments fermentés ou la sauce soja. Il sucre 60% moins que le sucre et n'apporte ni sucre, ni calorie. Son indice glycémique est nul, tout comme celui du rebaudioside A.

 

RECOMMANDATIONS

Idéal pour toutes les personnes en régime amaigrissant ou souhaitant réduire leur consommation de sucre au quotidien.

Il convient de tenir ce pot à l'abri de l'humidité, l'erythritol pouvant faire des petits agglomérats avec l'humidité de l'air.  

 



La nouvelle année arrive : Les réveillons sont terminés et voici que se profile l'épiphanie

Comment concilier le plaisir de déguster une bonne part de galettes des rois quand on a du diabète ! 

Rien de plus facile, mon chéri a du diabète, et je ne l'en prive pas, il faut savoir qu'on ne guérit pas le diabète, on le soigne et c'est tout. Alors voici une recette autorisée.

Dans cette recette l'apport en glucides se fait par la pâte feuilletée. Consultez l'emballage !. Ici, environ 500g de pâte fraîche donnant 200g de glucides. Attention aux glucides dans les amandes: environ 17g pour 100g

Ingrédients : 

2 pâtes feuilletées - 200 g d'amandes en poudre - 200 g de beurre ramolli - 16 g de stévia en poudre cristallisée - 4 oeufs - amande amère liquide - Vanille liquide sans sucre. 


Bien laisser ramollir le beurre (presque liquide) mélanger 3 gros oeufs avec la stévia (au batteur)

Incorporer la préparation aux oeufs dans le beurre et bien mélanger. 

Ajouter enfin la poudre d'amandes, quelques gouttes d'amande amère et de vanille et mélanger l'ensemble avec une spatule en bois. Si cela fait trop de grumeaux, passer au presse purée

Répartir cette préparation au centre d'une des pâtes feuilletées,  placez une fève, mouiller les bords et couvrez avec la 2ème pâte

Faites des petits motifs avec la pointe d'un couteau, et passer le jaune du 4ème oeuf dessus pour avoir une belle dorure après cuisson. 

Au four à 210° pendant 25 à 30mn et c'est prêt !

(Pour info sachet que la stévia cristallisée a un pouvoir sucrant 5 fois supérieur au sucre)  




 Vous avez vu cette jeune femme qui accueille sa belle mère avec un fondant qu'elle vient de faire au micro-ondes, avec un produit en sachet. Je vous propose la version maison.

Temps de préparation:  5 minutes - Temps de cuisson: 2 minutes

 

40 g de chocolat - 40 g de beurre salé - 30 g de sucre - 20 g de farine - 1 oeuf petit ou moyen

 

Dans un petit récipient, mettre le chocolat coupé en morceaux et le beurre.
 

Faire fondre 40 secondes au micro-ondes (600w).
 

Mélanger à la petite cuillère pour que les morceaux fondent, ajouter le sucre et l'oeuf battu (préalablement à la fourchette) et ajouter la farine. Bien mélanger.
Cuire 50 secondes au micro-onde (600w)


Déguster.

 




Foie gras sans cuisson

 09/12/2014
cette recette m'a été confiée par mon amie Françoise Buisson, je peux vous dire que c'est vraiment un délice. 

Cette recette, c’est une autre façon de préparer soi-même son foie gras. Il faut juste un peu de patience !Et pas de risque de cuiqsson trop longue, elle n'est pas belle la vie. 

Ingrédients pour 4 personnes : 1 foie gras cru d'environ 500 g - gros sel - 1 bouteille de Coteau d'abondance - gélatine - poivre du moulin - 1 pincée de noix de muscade - 1 pincée de quatre-épices - poivre du moulin. 

Réservez le foie gras pendant 30 minutes à température ambiante. 

Séparer chaque lobe à l'aide vos mains. Puis les poser du côté bombé sur une planche de bois. 

A l'aide d'un petit couteau pointu, inciser les lobes sur un cm de profondeur et sur toute la longueur. Écarter légèrement les bords incisés afin de découvrir la veine centrale et les ramifications rouges. 

A l'aide de papier absorbant, saisir la veine principale de chaque lobe et la tirer doucement vers soi. 

Pour bien retirer la veine et ses ramifications, s'aider d'un couteau pointu, en prenant garde à ne pas trop insister pour ne pas casser le foie en morceaux.    

Mélanger les épices.       

Mettre le foie, dans une terrine recouvert de gros sel, au frigo 24 h. Essuyer et mariner 48 heures dans un coteau d’Aubance auquel on aura ajouté les épices ou autre.

Sécher dans du papier absorbant, laisser “respirer” 2 heures et conserver dans un film alimentaire 4 à 5 jours avant de consommer.
 

Autre solution filtrer le jus d’Aubance, le chauffer, ajouter des feuilles de gélatine, laisser tiédir verser sur le foie mis dans une terrine puis frigo.




Risotto de gambas

 06/12/2014

Voici une recette qui devrait convenir pour un réveillon à prix raisonnable. Le risotto de gambas. En même temps, j'en profite pour me mettre un peu en colère : On entend parler de risotto de ceci, risotto de cela et pas le moindre grain de riz dans la recette. J'aimerai bien qu'on dise dans ce cas, non pas risotto de lentilles, ou risotto de coquillette, ou risotto de blé, mai blé façon risotto, lentilles façon risotto.

 

Pour 6 personnes

 

300 g de riz arborio pour risotto - 24 gambas crues - 20 cl de lait de coco - 1 oignon - 1 bâton de citronnelle - 10 cl de vin blanc sec - 70 cl d'eau - 30 g de beurre - 30 g de parmesan - coriandre - huile d'olive - sel et poivre 

 

Décortiquez les gambas crues en prenant soin de retirer le boyau. Disposez les gambas sur une plaque allant en four, recouvrez d'huile d'olive, de sel de poivre.
Placer les au four à 180°C jusqu'à ce qu'elles deviennent roses.

Émincez l'oignon, râpez le parmesan, hachez la citronnelle et effeuillez la coriandre.

Dans une casserole, faites chauffer un filer d'huile d'olive. Faites revenir l'oignon, la citronnelle.

Ajoutez le riz et laissez cuire quelques minutes pour nacrer le riz. Les grains doivent devenir translucides.
Ajoutez le vin blanc pour déglacer puis versez progressivement le mélange d'eau et de lait de coco en remuant. Il doit y avoir environ trois fois plus de liquide que de riz.

Faites cuire une quinzaine de minutes, ajouter ensuite le beurre et le parmesan.

Lorsque le risotto est prêt, saupoudrez de coriandre. Décorer de quelques feuilles de roquettes (facultatif)

 

(Je sais que certaines ajoutent des champignons shitakés, ou encore de l'encre de seiche, moi, je préfère, la simplicité)  




<< 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :