Les blogs
du village
Saveurs en liberté

Saveurs en liberté

l'émotion gourmande

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 898 494
Nombre de commentaires : 369
Nombre d'articles : 386
Dernière màj le 15/11/2017
Blog créé le 28/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Bonjour à vous tous,
La cuisine, c'est de l'amour, de la créativité, et du partage.
 
Ce blog est destiné à vous faire partager mes passions, mes envies, mes coups de coeur, etc.

N'hésitez pas à y revenir souvent, car il sera tenu à jour régulièrement.
Et pour connaître les nouveautés..... n'hésitez pas à vous inscrire à la newletter
Pour mieux voir les photos, il vous suffira de cliquer dessus.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Voici une soupe roborative. Elle est délicieusement onctueuse, et fait le bonheur des gourmets. Attention toutefois, c'est une soupe-repas, avec ses 450 calories, la portion.



Ingrédients pour 4 personnes :
1 oignon jaune - 400 g de légumes (poireau, carottes, céleri, navet...) - 750 g de pommes de terre - 125 g de lardons fumés - 2 c-à-s d' huile de tournesol - 800 ml de bouillon de bœuf - noix de muscade moulue - sel fin, poivre noir


Éplucher l’oignon et le couper en dés. 

Laver et éplucher les légumes pour la soupe et les couper en petits morceaux.

Éplucher les pommes de terre, les laver et les couper en gros dés.

Faire revenir le lard dans la moitié de l’huile pendant 3 minutes. Retirer du feu et réserver.

Faire revenir l'oignon, les légumes et les pommes de terre dans la graisse du lard avec le reste de l'huile tout en remuant. 

Déglacer avec le bouillon, saler et poivrer légèrement. Porter à ébullition et laisser cuire à couvert pendant 10 minutes.  

Écraser finement la soupe, puis l'assaisonner avec de la noix de muscade fraîchement râpée, du sel et du poivre et parsemer de lard avant de servir.




Pour changer pourquoi ne pas tenter cette recette un peu rustique peut-être, mais tellement savoureuse. 

Pour 4 personnes : 
magrets de canard - 500 g de pâte à pain - 200 g de petit épeautre (rayon bio ou diététique) - 2 oignons - 2 cuil. à soupe de miel liquide - 60 g de beurre - 1 cuil. à café de graines de cumin - 1 bouquet de ciboulette - 1 bouquet de cerfeuil - 30 g de farine - sel et poivre 

Faire tremper l’épeautre 2 h dans une jatte d’eau froide.

Passé ce temps, quadriller le gras des magrets au couteau, puis les saisir, côté gras dans une poêle à feu vif. Les retourner et les saisir 1 min côté chair. Égoutterz et réserver au frais.

Peler et hacher les oignons. Ciseler les fines herbes. Égoutter l’épeautre, et mesurer son volume dans un verre doseur. Faire chauffer la moitié du beurre dans une cocotte, y mettre l’oignon à fondre.

Ajouter l’épeautre et remuer 2 min pour qu’il s’enrobe de beurre. Verser 2 volumes d’eau (en vous servant du volume d’épeautre comme unité) dans la cocotte, saler et couvrir. Laisser mijoter afin que l’épeautre absorbe tout le liquide (environ 30 min).

Pendant ce temps, préchauffer le four à th 7 (210°). Étaler la pâte à pain sur un plan de travail fariné et formez 2 rectangles égaux. Posez un rectangle sur la plaque du four tapissée de papier sulfurisé, placer les magrets dessus, napper de miel, parsemer de cumin, saler.

Couvrir avec l’autre rectangle de pâte, souder les bords en les pinçant entre les doigts. Enfourner pour 12 min. Les sortir du four et les laisser reposer 5 min. Versez l’épeautre dans un plat, parsemez-le du reste de beurre et des herbes. Trancher les magrets avec la croûte de pain à table

 




Je vous propose aujourd'hui, une recette d'escalope de saumon à l'oseil. Rien à voir avec la célèbre recette des Frères Troisgros, mais elle n'en est pas moins délicieuse.

Elle demande aussi moins d'ingrédients, et elle est rapide.

Je vous propose un dressage version familiale, naturellement, si vous cuisinez pour des convives, je vous recommande, la présentation à l'assiette.  

 

Pour 4 personnes : 

4 escalopes de saumon de 180 gr – 80 gr d’oseille – 2 échalotes – 4 cl de vermouth - 8 cl de vin blanc – 30 cl de fumet de poisson – 40 cl de crème épaisse  ½ citron – poivre 

Mettre les escalopes entre 2 feuilles de papier sulfurise huilé, aplatissez les délicatement.

Lavez l’oseille, enlevez les queues et coupez les feuilles en 3.

Hachez les échalotes.   Dans une sauteuse mettre les échalotes, le fumet, le vermouth, le vin blanc, faites réduire.

 

Ajoutez la crème, l’oseille, quelques gouttes de citron, retirez du feu.

Dans une poêle bien chaude, saisissez les escalopes de chaque côté.

Versez la sauce dans un plat de service chaud, et déposez les escalopes dessus. Poivrez.

 




Sauce à l'orange.

 06/11/2017
Le canard à l'orange ! Vous aimez ? Oui, mais me direz vous, c'est compliqué. Retrouvez les saveurs de ce plat tant apprécié, en préparant, des magrets, des aignuillettes, des filets, ou des steacks de canard, accompagné de cette sauce à l'orange

 

1 orange - 2 cuillères à soupe de miel - 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique - sel, poivre

 

Lavez l'orange, puis tranchez-la en 2.

Dans une petite casserole, pressez son jus.

Ajoutez 2 c. à soupe de miel, 2 c. à soupe de vinaigre, du sel et du poivre.

Mélangez et placez la casserole sur le feu.

Faites réduire doucement cette sauce en sirop.

 

Selon la viande que vous préparerez, margets, filets, steck, mous dressez cette dernière sur des assiettes, pour les magrets, pensez à les détailler en fines tranches.

 

Laissez là reposer sous papier d'alu, avant de napper avec la sauce.

 




Beurre salé maison

 02/11/2017
Plus de beurre en rayon dans votre magasin ! Mais, il reste de la crème. Alors, sortez le blender du placard, et en avant ! Faites votre beurre maison. 

500 g de crème fraîche épaisse - 2 grosses pincées de sel. 

Versez la crème et le sel dans le bol de votre mixeur. Mixez à vitesse très rapide pendant 10 à 15 minutes. Au bout de cette opération, vous verrez apparaître une pâte jaune et du liquide, appelé du petit lait. ormalement, vous devriez observer la formation d'une pâte jaune et d'un petit lait.

 

Déposer une ligne propre dans une passoire et y verser le contenu du blender.

 

Fermez votre linge en pressant fortement le beurre de manière à en extraire tout le petit lait restant. Recommencez cette opération 2 ou 3 fois pour bien tasser. Il ne vous restera que la matière grasse.

 

Déposez le "beurre" pressé un plat adapté, filmez-le et mettez au frais pour 12 heures.

 




Pas très calorique, mais au combien délicieux, je vous propose le velouté de courgette au fromage de chèvre. Je sais que certaine d'entre vous, prépare aussi, la soupe de courgettes au kiri, mais, essayez, celle-ci, et vous devriez devenir fan.  

Prenez soin de choisir des courgettes de petite taille, elles ont moins de pépins. 

pommes de terre de taille moyenne - 500 g de courgettes - 1 cube de bouillon de volaille ou de légumes - 100 g de bûche de chèvre Soignon - quelques feuilles de basilic.

Peler et couper les pommes de terre en cubes. Laver les courgettes et les couper en rondelles. Les placer dans une marmite, et les recouvrir d'eau à niveau. Poivrer. Faire cuire une vingtaine de minutes.

Pendant ce temps, couper la bûche de chèvre en dès pour faciliter sa dissolution par la suite.

Au bout de 20 minutes de cuisson des légumes, ajouter un cube de bouilllon de volaille et les dès de chèvre. Porter à ébullition et passer immédiatement au mixer. Passer le tout au moulin.

Goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Ciseler le basilic et en agrémenter la surface du velouté.

Servir aussitôt.

 




Ca y est, je crois que nous avons sérieusement mis un pas dans les journées fraîches. Une bonne soupe à l'oignon gratinée,au retour d'une balade en forêt, c'est sympa non ?
Pour 2 personnes : 4 oignons - 15 g de beurre - une petite gousse d'ail - 5 g de farine - 1/2 litre de bouillon - une demie feuille de laurier - poivre et sel - 2 tranches de pain - 20 g d'emmental râpé. 

Préchauffer le gril du four. 
Faire fondre les oignons hachés dans le beurre durant 15 minutes. 

Saupoudrer de farine et ajouter l'ail. Quand la farine a pris de la couleur, verser le bouillon chaud, ajouter la feuille de laurier et laisser cuire doucement pendant 15 minutes. 

Rectifier l'assainsonnement si besoin. 


Verser la soupe dans des soupières individuelles, répartir le pain détaillé en croutons, puis l'emmental, . 

Faire gratiner sous le gril. servir bien chaud.


Tarte à la citrouille

 31/10/2017
Un vieux souvenir d'enfance. Mais c'est si bon, qu'on ne s'en lasse pas, surtout si ob l'accompagne d'une boule de glace. 

1 cercle de pâte sablée – 800 g de citrouille – 3 œufs – 150 g de sucre – 20 cl de crème liquide – 1 sachet de sucre vanillé – 1 pincée de muscade – sel.
 

Coupez la citrouille en cube, en retirant la peau, et faites cuire à la vapeur pendant 20 minutes.


Pendant ce temps, préchauffez le four à 200°C. Déroulez la pâte sablée 
dans un moule à tarte, piquez le fond avec une fourchette et faites cuire la pâte à blanc pendant 15 minutes.


Mixez la citrouille cuite pour en faire une purée, et ajoutez la crème, les oeufs, le sucre, le sachet de sucre vanillé, la pincée de sel et la muscade. Mélangez bien pour obtenir une préparation liquide. Versez ce mélange sur la pâte à tarte.


Enfournez la tarte à 180°C pour 30 à 40 minutes, et laissez refroidir avant de déguster.

 




Couscous de potiron

 31/10/2017
C'est Hallowenn, alors pourquoi ne pas préparer cette entrée surprenante et déciliceuse, pour les petis monstres et autres sorcières. 
Pour 6 gourmabds. 
2 oignons - 500 g de potiron - 3 carottes - 200 g de tomates pelées -200 de pis chiches cuits - 1 cube de bouillon de légumes - 300 g de boulgour -  2 cuL; à soupe d'huile d'olive - épices (curcuma, cannelle, coriandre moulur, ras-el-hamout, ...) quelques bins de persil.  

Laver et éplucher les légumes et les couper en dés.

Faire chauffer l'huile dans un cocotte et y faire suer les oignons émincés durant quelques minutes, ajouter le potiron, les carottes et 50 cl d'eau. Assaisonner et laisser cuire environ 20 minutes.

Faire chauffer de l'eau avec le cube de bouillon. Y verser le boulgour. Laisser gonfler 10 minutes. Vous devez avoir le double d'eau par rapport au boullon.

Mélanger les légumes avec le boulgour . Parsemer de persil.  


C'est Hallowenn et bien entendu, il va vous prendre l'envie de cuisiner des citrouilles et autre potimarons. Alors, pourquoi, ne pas tester ce plat sympa aux couleurs de l'automne.  

Pour 4 personnes : Ingrédients

 Pour 4 personnes : 1 kg g de pointe de porc coupée en gros dés – 1 gousse d'ail – 1 brin, de thym – 60 cl de cidre brut – 2 cuillères à soupe d'huile – 1 cuillère de farine – 800 g de potimarron en taillés cubes – sel – poivre du moulin


Peler et émincer les oignons. Peler, dégermer et hacher très finement la gousse d'ail.

Faire chauffer l'huile dans une cocotte. Y faire colorer les oignons puis ajouter la viande. La faire revenir. Saupoudrer de farine et remuer une minute sur feu vif.

Arroser le tout avec le cidre. Ajouter l'ail et le thym. Saler et poivrer au moulin. Amener à petite ébullition, baisser le feu puis laisser mijoter vingt minutes environ à couvert.

Ajouter les cubes de potimaron et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes




Allez qu'on se le dise, ma Grand-Mère Julia, cuisait les pâtes comme personne, et ma tante Léa, n'était pas en reste. On va vous dire qu'il faut faire ceci, ou cela. Pourtant, il n'y as pas de mystère. C'est simple comme "bonjour". 
Concernant le sel, en Italie, on n’envisage pas une seule seconde de saler ses pâtes après la cuisson, car elles ne seraient pas correctement assaisonnées et l’intérieur serait fade.

En revanche, l’eau doit être salée à partir du moment où elle bout, car en versant le sel dans l’eau froide, non seulement sa présence va retarder l’ébullition, mais en plus il va mal se mélanger avec l’eau, et finir échoué sur les parois de la casserole…

La bonne proportion : 3 litres d'eau pour 5 g de sel, pour 500 g de pâtes. 

Et bien sûr, inutile de verser de l'huile dans l'eau, même de l'huile d'olive, cela  ne sert à rien puisqu’elle reste à la surface 

Les français, on tendance à trop cuire les pâtes. Moi, je les aime "al dente", et j'arrête la cuisson, une minute, avant le temps indiqué sur le paquet.  

Et sachez qu'il est bon de conserver  toujours un peu d'eau de cuisson des pâtes, (l’équivalent d’un verre),  indispensable pour rallonger la sauce au dernier moment. 


Je le concède, le plat est roboratif. Mais une fois de temps en temps, on peut se faire plaisir, par exemple, après une bel après-midi en forêt.

Ingrédients pour 4 personnes :

Des pommes de terre moyennes - Du fromage à raclette - du lard fumé en tranches – du beurre - du poivre noir et du sel - quelques cornichons au vinaigre.

 

Faites cuire les pommes de terre lavées et non épluchées à l'eau avec une pincée de sel. Égouttez-les, passez-les sous l'eau froide, épluchez-les et coupez-les en tranches.

 

Dans une poêle sans matière grasse, faites griller rapidement les tranches de lard fumé, réservez sur du papier absorbant.
 

Dans la même poêle, faites fondre un peu de beurre et faites rissoler les tranches de pommes de terre, 2 ou 3 minutes de chaque côté, en poivrant et salant légèrement.

 

Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, assemblez les tranches de pommes de terre, de lard et de raclette et piquez un bâtonnet pour maintenir en place.


Pour finir

Passez au four à 180°C ou sous le grill jusqu'à ce que le fromage fonde, servez aussitôt avec des petits cornichons.

 




Marmite du pêcheur

 17/08/2017
je sais, chacun a sa recette. toutes sont délicieuses. Il faut seulement que l'assisonnement soit bien dosé. 
 

800 g de poissons blancs - 2  carottes - 4  pommes de terre - 2  oignons - 1  huile - 1  bouillon de volaille - 1 bouquet de laurier - 1  paprika - 25 cl de crême fraîche -   Poivre -   Sel

Eplucher les légumes et les oignons, les couper en petits dés ou en lanières.

 

Dans une casserole, faire fondre le cube de de bouillon de volaille dans 50 cl d'eau chaude.

 

Dans une marmite, mettre une cuillère à soupe d'huile, et faire revenir les légumes et les oignons pendant 10 min.

 

Ajouter ensuite le bouillon, le laurier et une cuillère à soupe de paprika.

 

Quand le mélange bout, baisser le feu. Couper les poissons en cubes et ajouter à la marmite. Saler, poivrer.

 

Mettre un couvercle et laisser mijoter pendant une vingtaine de minutes.

 

Puis enlever le laurier, et ajouter la crème. Mélanger doucement.

Servez bien chaud.




C'est la bonne saison, il y a des mûres partout. Lachez vous et préprarez ce délicieux dessert. Pour info, il m'arrive de remplacer les mûres par des framboises, voire, d'utiliser les deux fruits en même temps pour créer un décor sympa. 

300 g de pâte sablée faite maison ou achetée toute faite en grande surface - 5 barquettes de mûres (mais en ce moment, elles foisonnent sur les buisson, alors prenez les fraîches) - 1/4 de litre de crème liquide dite fleurette à 30% MG - 50 g de sucre en poudre - groseilles fraiches pour la décoration. 


Abaisser la pâte sablée et foncer le cercle à tarte.Disposer le cercle à tarte sur la plaque à pâtisserie et la graisser légèrement.  Sauf si vous utilisez un moule silicone.

 

Cuire à blanc en utilisant des haricots secs pour la cuisson.Ces haricots empêchent la pâte de lever durant la cuisson. Cuire à four chaud une quinzaine de minutes. Au terme de la cuisson, retirer les haricots et laisser refroidir le fond de tarte.

 

Dans un cul de poule, fouetter la crème fleurette en crème fouettée. Il est préférable d'utiliser un fouet électrique pour cette opération. Il est important d'utiliser une crème liquide et non épaisse à 30% de matière grasse minimum. Lorsque la crème est montée, ajouter le sucre en poudre et fouetter quelques secondes de plus.

 

Répartir la moitié de la crème chantilly sur le fond de pâte sablée.

 

Disposer les mûres sur la chantilly, en les alignants les unes contre les autres et en veillant à bien les serrer.

 

Décorer la surface de la tarte avec le restant de chantilly, en formant de belles rosaces à la poche à douille. Terminer le décor avec quelques groseilles fraiches.

 




C'est la bonne saison, il y a des mûres partout. Lachez vous et préprarez ce délicieux dessert. Pour info, il m'arrive de remplacer les mûres par des framboises, voire, d'utiliser les deux fruits en même temps pour créer un décor sympa. 

300 g de pâte sablée faite maison ou achetée toute faite en grande surface - 5 barquettes de mûres (mais en ce moment, elles foisonnent sur les buisson, alors prenez les fraîches) - 1/4 de litre de crème liquide dite fleurette à 30% MG - 50 g de sucre en poudre - groseilles fraiches pour la décoration. 


Abaisser la pâte sablée et foncer le cercle à tarte.Disposer le cercle à tarte sur la plaque à pâtisserie et la graisser légèrement.  Sauf si vous utilisez un moule silicone.

 

Cuire à blanc en utilisant des haricots secs pour la cuisson.Ces haricots empêchent la pâte de lever durant la cuisson. Cuire à four chaud une quinzaine de minutes. Au terme de la cuisson, retirer les haricots et laisser refroidir le fond de tarte.

 

Dans un cul de poule, fouetter la crème fleurette en crème fouettée. Il est préférable d'utiliser un fouet électrique pour cette opération. Il est important d'utiliser une crème liquide et non épaisse à 30% de matière grasse minimum. Lorsque la crème est montée, ajouter le sucre en poudre et fouetter quelques secondes de plus.

 

Répartir la moitié de la crème chantilly sur le fond de pâte sablée.

 

Disposer les mûres sur la chantilly, en les alignants les unes contre les autres et en veillant à bien les serrer.

 

Décorer la surface de la tarte avec le restant de chantilly, en formant de belles rosaces à la poche à douille. Terminer le décor avec quelques groseilles fraiches.

 




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :