Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 29 596 295
Nombre de commentaires : 98 430
Nombre d'articles : 8 162
Dernière màj le 16/10/2021
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Les idées "salades" ne manquent pas.....aujourd'hui, je vous propose une salade aux trois fromages !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 20 minutes)
 
-1 coeur de salade "iceberg"
-quelques noix
-1 pomme
-3 fromages (roquefort, emmental, chèvre....)
-huile, vinaigre, sel, moutarde
-ciboulette


Prenez un saladier creux et préparez une vinaigrette.
Nettoyez la salade et coupez-la en lanières.
Pelez, nettoyez, lavez et coupez la pomme en dés.
Coupez les fromages en dés.
Mettez tous les ingrédients dans le saladier.
Remuez délicatement.


Au moment de servir, saupoudrez la salade de ciboulette finement cisélée.
 
Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



Situé dans l’Aveyron, à une trentaine de kms de Millau, Cantobre, qui fait partie de la commune de Nant, est classé parmi les plus beaux villages de France.
Son nom viendrait du celte, « Canto Briga » qui signifierait Citadelle brillante.
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en région Occitanie sur ce lien!

(11 clichés)



Le village est construit sur un éperon rocheux, en calcaire dolomitique. C’est un petit village haut perché à 558 m d’altitude qui fut choisi comme poste de guet par les Gaulois puis par les Romains.


Les rues sont étroites et l'on passe des portes fortifiées pour entrer dans le centre historique.


Ce village a un air très médiéval qui lui colle à la peau.


La Cardabelle, appelée aussi Carline à feuilles d'acanthe, appartient à la famille des artichauts.
La cardabelle une fois séchée est, dit-on, un porte bonheur. On l'accroche volontiers à la porte de sa demeure.
Les éleveurs du Larzac l'appelaient "le soleil des herbes". Ils la clouaient à l'entrée des granges et des étables, elle veillait ainsi sur les animaux! 


Au centre du village la fontaine coule.....coule.....


Quelques escaliers pour grimper encore plus haut!


Toutes les rues mène à l'église....


L'église saint-Étienne date du 12e siècle.


Arrêtons-nous devant cette splendide vue sur la vallée de la Dourbie et de Trévézel.


Le pont de Prade qui enjambe la Dourbie en deux arches date du 14e siècle.

À bientôt !



Je vous ai déjà parlé de Jean-Christophe Rufin et des énigmes de son personnage, Aurel le Consul (ici) !
 
Le tome 4 de ses aventures, "La Princesse au petit moi", est sorti en avril cette année, l'occasion pour moi de retrouver avec plaisir les pérégrinations de ce personnage hors du commun !
 
L'auteur:
Jean-Christophe Rufin, né le 28 juin 1952 à Bourges dans le Cher, est un médecin, écrivain et diplomate français.
Il a été élu en 2008 à l'Académie française, dont il devient alors le plus jeune membre. Ancien président d'Action contre la faim, il a été ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie.
 
Présentation de l'éditeur:
L’Europe compte cinq micro-États : Andorre, San Marino, le Liechtenstein, Monaco et le Vatican. J’en ai découvert un sixième, la Principauté de Starkenbach, en suivant la nouvelle enquête d’Aurel Timescu. En effet, sur la recommandation d’un de ses anciens ambassadeurs, notre calamiteux petit Consul de France se retrouve embarqué dans les sulfureuses affaires de ce minuscule territoire.
La Principauté de Starkenbach, nichée au cœur des Alpes, est un beau pays. Vous risquez cependant de chercher en vain le moyen de vous y rendre autrement qu’en lisant ce livre.
Ayant eu le privilège de fréquenter certaines cours princières, je n’y ai rencontré que des personnes d’une haute valeur morale, dévouées à leurs peuples. Aussi, quand il m’a fallu peindre la débauche, les trafics et le crime, c’est ailleurs que je suis allé les chercher.
Ailleurs, c’est-à-dire en moi-même, bien sûr.
 
Cette nouvelle enquête au sein d'un état qui ressemble fort à Andorre ou encore San Marino, même le Liechtenstein ou peut-être bien Monaco, est bien menée. Aurel nous fait voyager ...... alors .... qu'attendez-vous !
 
Bonne lecture !



NOTRE DESSERT DU JOUR

 27/06/2021
Jamais un week-end sans un bon dessert fait maison...aujourd'hui.....une tarte aux quetsches, les dernières du congélateur, et une tarte, plus petite, aux pommes....
 
Bon dimanche à tous !



Thierenbach est un ancien prieuré de Clunisiens situé sur la commune de Jungholtz, dans le département du Haut-Rhin en Alsace.

Le prieuré fut fondé vers 1130 par Pierre le Vénérable abbé de Cluny. Des moines de Cluny occupèrent ce prieuré de 1130 à 1790.
La basilique fut détruite lors de la guerre de Trente Ans et reconstruite entre 1719 et 1723 par l'architecte Peter Thumb.
 

Vous pouvez retrouver quelques unes de nos balades en Alsace en cliquant sur ce lien!

(12 clichés)


De style baroque, ne manquez pas le statuaire situé sous les arcades juste avant d'entrer dans la basilique.


Les origines de ce haut-lieu de pèlerinage marial remontent au 8e siècle. Elle fut fondée par les moines bénédictins de Murbach venus d'Irlande.


En 1125, un jeune noble de Soultz, atteint de maladie incurable, y fut miraculeusement guéri.


Cinq ans plus tard, en 1130, Pierre le Vénérable, abbé de Cluny y fonde un prieuré bénédictin, supprimé par la Révolution.


L'église actuelle, de style baroque autrichien, fut construite en 1723 par Peter Thumb. Elle devint l'église paroissiale de Jungholtz en 1881 et fut érigée en Basilique mineure par Pie XI en 1936.


De nombreux ex-votos offerts pour accompagner une demande ou un remerciement à la Vierge tapissent les murs de l'église. Plus de 800 existent encore aujourd'hui. Le plus ancien, date de 1680.


La basilique de Thierenbach possède un orgue Didier Fisher Krämer, datant de 1923.


Louis Wiederkehr, artiste peintre de Soultz (1925-2010), travaillera à la restauration de l'intérieur de l'édifice, auquel il redonnera le cachet du baroque, avec goût et finesse.


Une porte s'ouvre devant nous.....


.....c'est la chapelle de la Réconciliation !


À bientôt pour la suite de notre fil rouge, "alsacien", du dimanche !



Le pastrami est un mode de préparation de viande de bœuf.
La préparation consiste à tremper la viande dans de la saumure, puis à le fumer, éventuellement après l'avoir farci de graines de piment vert.
 
Le terme « pastrami » vient du roumain « pastrama », tiré du verbe « a pastra » (conserver, garder), que le yiddish a emprunté et a exporté aux États-Unis durant la vague de migration du début du 20e siècle. La terminaison « -mi » serait due à l'influence de salami.
 
Aujourd'hui, je cuisine un casse-croûte au pastrami !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes - cuisson 10 minutes)
 
-1 baguette
-100g de pastrami tranché
-1 oignon rouge
-1 tomate
-feuilles de salade
-fromage râpé
-champignons de paris
-beurre
-moutarde
-sucre


Pelez, lavez et ciselez finement l'oignon.
Faites-les revenir dans une poêle avec un peu de beurre.
Versez un peu d'eau et incorpoez 1 càs de sucre.
Laissez revenir sur feu dou sans le faire griller.
Réservez.
 
Remplace les oignons par les champignons de paris.
Laissez-les revenir sur feu doux dans une noisette de beurre.
Réservez.
 
Lavez la tomate et coupez-la en tranches.
Lavez et essorez la salade en laissant de grands feuilles.


Il est temps de former les casse-croûtes !


Coupez la baguette en 4 morceaux égaux puis chaque morceau en deux.
Tartinez une face de moutarte.
Posez une feuille de salade.
Recouvrez de champignons puis d'oignons.
Posez 2 ou 3 rondelles de tomates.
Posez 2 tranches de pastrami.
Terminez par du fromage râpé.


Refermez les casse-croûte et....bon appétit !
Bon appétit!
Vous pouvez retrouver d'autre idées "croques et casse-croûte" sur ce lien.



♫ J’ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir une belle assiette de fraises.
Gentil coq’licot, Mesdames.
Gentil coq’licot nouveau. ♫
 
En effet, en allant pendre mon linge dans le jardin, ce matin, quelle ne fut pas ma surprise de voir poindre quelques baies bien rouges au bord de la haie.....
 
Un bon dessert en perspective !



L'abîme de Bramabiau est une cavité d'où surgit une rivière souterraine par une diaclase de 70 mètres de hauteur.

C'est un site naturel classé situé sur la commune de Saint-Sauveur-Camprieu dans le département du Gard, en région Occitanie.

Bramabiau provient de l'occitan languedocien bramabuòu qui signifie le « bœuf qui brame », ce qui est justifié par le fracas d'une chute de 10 mètres de hauteur en fortes eaux.

Vous pouvez voir ou revoir nos balades en région Occitanie sur ce lien!

(9 clichés)



Entre le mont Aigoual et les gorges du Tarn se situe l'abîme de Bramabiau.

Au fond du canyon Hypogée, la rivière du Bonheur y continue son intense travail d'érosion.



Le ruisseau du Bonheur prend sa source près du col de la Serreyrède. Il coule au fond d'une petite vallée longue de quelque cinq kilomètres avant de s'enfoncer dans le causse de Camprieu en de multiples pertes.



Le ruisseau se scinde alors en plusieurs rivières souterraines qui creusent un véritable labyrinthe de plusieurs kilomètres avant de resurgir à l'air libre en prenant le nom de Bramabiau.


Édouard-Alfred Martel découvrit l'abîme de Bramabiau en septembre 1884, année où il explora la grotte de Dargilan, l'aven Armand et le gouffre de Padirac.
La description qu'il fit des galeries souterraines, « un caprice de la nature tel qu'on n'en connait pas de semblable », rendit rapidement Bramabiau célèbre.


Les spéléologues ont découvert, par la suite, un complexe de galeries disposées en labyrinthes développant environ 4 km et riches en préhistoire et qu'ils ont appelé "réseau Félix-Mazauric" en hommage à celui qui avait réalisé en 1893 un plan topographique représentant à l'époque la caverne la plus étendue de France.


Dans ce réseau, ont été découvertes, relevant de la préhistoire récente, des empreintes de pieds nus humains dans l'argile et une nécropole.....


......et, par la suite.....


.....des dizaines de contre-empreintes de pattes de dinosauriens datant d'environ 200 millions d'années.
 
À bientôt pour une nouvelle balade !



SALADE DE PÂTES SOBA

 23/06/2021
Les nouilles soba sont un type de nouilles japonaises à base de sarrasin. Faibles en matières grasses, les nouilles soba sont une excellente source d'acides aminés et de fibres.
Elles sont souvent servies froides, à température ambiante ou dans une soupe chaude.
 
Aujourd'hui, je cuisine une salade de nouilles soba !


Les ingrédients pour cette recette :
(4 personnes - préparation 5 minutes - cuisson 10 minutes)
 
-1 paquet de nouilles soba
-1 bouquet de ciboulette
-1 càs de graines de sésame doré
-1 càs d'huile
-3 càs d'huile de sésame
-3 càs de sauce soja
-1 càs de miel


Portez l'eau à ébullition.
Faites cuire les nouilles soba selon les instructions du paquet.
Égouttez dans une passoire et rincer les nouilles soba sous l'eau froide.
Réservez.
 
Prenez un saladier et préparez la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients.
Incorporez les nouilles soba.
Ciselez finement  la ciboulette par-dessus et mélangez délicatement.


Servez frais ou à température ambiante.
 
Bon appétit !
 
Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



La commune de Creissels est riche en sites naturels remarquables. Nous avons eu la chance de parcourir le sentier des cascades de Creissels qui constitue l'un des joyaux du patrimoine naturel de Creissels.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Creissels depuis le début sur ce lien !
 
(9 clichés)


On suit le ruisseau depuis le village.


Depuis les corniches du Larzac jusqu’au Tarn nous admirons les cascades en une chute de 23 mètres de haut.


Le sentier est agréable à suivre et la balade tout à fait charmante.


C'est le ruisseau de Cabrières qui descend des versants du Larzac et qui donne naissance à ce site enchanteur.


Habitations, cachettes....


....irrigations des champs....


Depuis la préhistoire les hommes occupent, utilisent et apprécient ce lien.


La boucle est bouclée et la balade se termine au coeur de cette jolie cité !



Aujourd'hui, nous avons le plaisir de mettre à l'honneur, notre amie Mimi du blog "mimi"!
 
Il y a quelques temps nous avions réalisé une brioche perdue, recette de Florent Pietravalle (voir le lien) !
Cette recette ayant plu à Mimi, elle a réalisé sa brioche et nous a fait le plaisir de la réaliser "perdue" en suivant notre recette (voir le lien).
 
Merci beaucoup Mimi pour ce partage gourmand.
 
Je vous invite à voir le récapitulatif de "MES RECETTES ET VOUS" sur ce lien.



Arnaldur Indridason, figure du polar islandais, a entamé une nouvelle série qui met en scène un nouveau personnage, Konrad.
Aujourd'hui, je vais vous parler de la nouvelle série de cet auteur consacrée à un nouveau personnage, "Konrad" !
 
L'auteur:
Né à Reykjavik en Islande en 1961, Arnaldur Indridason est journaliste, scénariste et critique de cinéma.
Il est l'auteur de plusieurs romans policiers, véritables best-sellers internationaux.
Son premier roman policier, La Cité des Jarres est paru en Islande en 2000 et a été traduit dans plus de vingt langues.
 
Konrad, son nouveau personnage:
Konrad est un inspecteur de police à la retraite qui n’a jamais réussi à raccrocher les gants et continue à enquêter à titre privé. Solitaire, il porte le double deuil de sa femme, morte récemment d’un cancer, et de son père, assassiné il y a longtemps dans des conditions mystérieuses.
 
Série "Konrad":
*T1 - Ce que savait la nuit
*T2 - Les fantômes de Reykjavik
*T3 - La pierre du remords


"Ce que savait la nuit" !
 
Présentation de l'éditeur:
Les touristes affluent en Islande et les glaciers reculent lentement.
Le cadavre d'un homme d'affaires disparu depuis trente ans émerge du glacier de Langjökull. Son associé de l'époque est de nouveau arrêté, et Konrad, policier à la retraite, doit reprendre bien malgré lui une enquête qui a toujours pesé sur sa conscience.
Au moment où il pensait vivre sa douleur dans la solitude – son père menteur et escroc a été assassiné sans que l'affaire soit jamais élucidée et l'amour de sa vie vient de mourir d'un cancer –, Konrad est pressé par le principal suspect, mourant, de découvrir la vérité. Seul le témoignage d'une femme qui vient lui raconter l'histoire de son frère tué par un chauffard pourrait l'aider à avancer...
 
Dans la lignée de Simenon, Indridason excelle dans la construction d'un environnement social et affectif soigné et captivant, et dévoile peu à peu le passé trouble de ce nouvel enquêteur, jetant une lumière crue sur sa personnalité. Un beau roman noir sensible aux rebondissements surprenants.


"Les fantômes de Reykjavik" !
 
Présentation de l'éditeur:
Danni a disparu, elle se droguait, ses grands-parents font appel à Konrad, un policier à la retraite.Une fillette retrouvée noyée dans le lac du centre de Reykjavik en 1947 hante les rêves d’une des amies de l’ex-policier.Comment la police a-t-elle mené ces enquêtes ?À des années de distance les mêmes erreurs semblent se répéter.

Konrad, solide, têtu, coléreux et rompu par son enfance auprès de son père à toutes les ruses des voyous, n’hésite pas à bousculer les conformismes. Il sait aussi écouter les fantômes.

Dans une construction particulièrement brillante, Indridason crée un suspense et des attentes sur des plans différents et surprenants. Il captive le lecteur et le tient en haleine avec brio. Il est ici question d’espoirs déçus et d’enfants que personne ne protège.

Dans cette nouvelle série, l'auteur met en scène un nouveau personnage, Konrad. Konrad est un inspecteur de police à la retraite qui n’a jamais réussi à raccrocher les gants et continue à enquêter à titre privé. Solitaire, il porte le double deuil de sa femme, morte récemment d’un cancer, et de son père, assassiné il y a longtemps dans des conditions mystérieuses.

 
Un nouveau personnage, très attachant, qui nous ne laisse pas tranquille tant que l'enquête n'est pas terminée...


"La pierre du remords" !
 
Présentation de l'éditeur:
Valborg est assassinée chez elle. Elle venait de prendre sa retraite. Sur son bureau, il y a le numéro de téléphone de Konrad, un ex-policier. Elle avait contacté récemment l'enquêteur pour lui demander de retrouver l'enfant qu'elle avait mis au monde cinquante ans plus tôt, et qu'elle avait abandonné juste après sa naissance. Désolé de lui avoir refusé son aide, Konrad s'emploie à réparer son erreur. Il découvre l'existence d'un mouvement religieux contre l'avortement et reconstruit l'histoire d'une jeune fille violée dans le bar où elle travaillait. Il rencontre aussi un clochard, des trafiquants de drogue et recueille même par hasard des fragments de l'histoire de la mort violente de son propre père... Konrad se révèle un enquêteur intelligent et sensible à la souffrance des autres, d'une humanité touchante. Et l'auteur montre toute son empathie et son talent dans sa description de la cruauté du destin de la jeune Valborg. Avec une construction particulièrement habile et haletante, Indridason nous immerge magistralement dans un récit captivant et impitoyable sur la honte, le désespoir et l'intensité des remords qui reviennent nous hanter.
 
J'attendais cette suite avec grande imaptience....Une nouvelle enquête de notre ami Konrad....J'attends, à présent avec impatience la suite de cette série !
 
Bonne lecture !



Ainsi les pierres de Soultz laissent-elles murmurer les mémoires des temps passés...(site de l'Hôtel de ville de Soultz)

Aujourd'hui, notre fil rouge du dimanche nous emmène à Soultz commune située dans le département du Haut-Rhin en région Grand Est.

Vous pouvez retrouver quelques unes de nos balades en Alsace en cliquant sur ce lien!

(12 clichés)


Manufacture des broches des fils d'Édouard Latscha !

Édouard Latscha III exploite à Soultz, avec ses frères, une fabrique de broches sous la raison sociale Manufacture de broches des Fils d’Édouard Latscha.

Le 1er avril 1922, cet établissement est cédé à la Nouvelle Société de Construction ci-devant N. Schlumberger & Cie de Guebwiller.

Édouard Latscha décide alors de fonder un nouvel atelier de construction mécanique, à proximité immédiate de l’usine originelle, pour fabriquer des broches de filature.



Soieries Baumann !
Une fresque est peinte sur un pan de mur du transformateur électrique, dans la rue de l'École à Soultz.
Une oeuvre qui rapelle des souvenirs d'antan, quand la soierie Baumann - Aîné tournait à plein régime.


Église Saint-Maurice !
L'église, de style gothique, a été construite entre 1270 et 1489. Son clocher octogonal a été surélevé d'un niveau en 1610.


À la fin du 16e la cité connut, comme les autres localités surtout vigneronnes des environs, un élan de renouveau qui vit s'élever l'une après l'autre toutes ces belles demeures à tourelles d'escaliers, oriels et contreforts.


L'hôtel de ville actuel est élevé en 1856 après démolition de tout un quartier de vieilles maisons sur la place du Marché.


Maisons à pans de bois !


Maison Saint-Michel !
Maison construite en 1622 pour Jean Ball, capitaine et commandant de Vieux-Brisach au service de la maison d'Autriche.
Elle fut restaurée en 1741 pour l'huissier François Gérard puis acquise en 1762 par le notaire Philippe Rémy.
À nouveau restaurée en 1877 elle porte les armoiries de François Gérard sur l'échauguette.


Auberge "À la couronne" !
Maison construite en 1575 et 1576 pour un vigneron tonnelier. La première mention de l'auberge "A la Couronne" date de 1677.


Maison "Auf der Hölle" !
La Maison Auf Der Hölle, qui veut dire en français Maison au-dessus de l'enfer, est un monument historique dont le nom vient du passage couvert très sombre situé au rez-de-chaussée et longeant le rempart.


La fontaine monumentale surmontée d'un saint Maurice de grès jaune, complète en 1878 l'image de la place qui ne changera plus guère jusqu'à nos jours.


Le Soultzien a un esprit et une mentalité bien spécifiques.
Plusieurs petits dictons y réfèrent, dont le plus connu est bien celui-ci: «Ech kenn nix, ech ben vu Soultz» -je ne veux rien savoir, je viens de Soultz!
 
À bientôt !



Florent Pietravalle, jeune chef de 33 ans, a reçu cette année une étoile verte du Guide Michelin pour sa cuisine à l'Hôtel La Mirande en Avignon.
Ces étoiles vertes promeuvent les établissements particulièrement engagés dans une approche durable de la gastronomie: respect de la terre, des saisons, des animaux, engagement pour une meilleure alimentation.
 
Aujourd'hui, je m'inspire d'une de ses recettes en réalisant de la brioche perdue !


Les ingrédients pour cette recette:
 
-une brioche faite maison (voir le lien)
-100cl de lait
-100g d'oeufs
-50g de crème
-50g de beurre


Mélangez lait, oeufs et crème.
Coupez la brioche en tranches.
Faites-les trempez dans la préparation précédente.
Poêlez-les.


Au moment de servir saupoudrez de sucre ou de cassonade.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autre idées "inspiration Grands-Chef"sur ce lien !



Ian Rankin est un auteur écossais de romans policiers, de nouvelles, de romans d'espionnage et de critiques littéraires.
Il est surtout connu pour sa série policière ayant pour héros l'inspecteur de police John Rebus.
 
L'action des romans de la série Rebus se déroule le plus souvent à Édimbourg et met en scène John Rebus, un inspecteur bourru, quelque peu porté sur la bouteille, accro de la cigarette, fan de musique rock des années 1970 et dont on peut suivre l'évolution de sa carrière au fil des romans.
 
Avec un peu de chanche, on peut parfois trouver l'auteur au Oxford Bar à Édimbourg, établissement que fréquente aussi son anti-héros de fiction, Rebus.

Aujourd'hui, je vous présente quatre livres de Ian Rankin:
Série John Rebus:
-L'appel des morts
-Debout dans la tombe d'un autre
-On ne réveille pas un chien endormi

Série Malcolm Fox:
-Les guetteurs


Série John Rebus - L'appel des morts !
 
Présentation de l'éditeur:
 
À huit jours du G8 de juillet 2005, Edimbourg est en état de siège : des forces de police considérables sont déployées pour contenir les milliers de manifestants "pour la fin de la pauvreté" attendus.
On prévoit aussi des troubles à l'occasion du concert Live 8 .
Lors d'un dîner de personnalités politiques au château d'Edimbourg, un député, qui est aussi le bras droit du ministre des Affaires étrangères, tombe des remparts. Accident, suicide, meurtre ? Quoi qu'il en soit, la Special Branch, qui entend régner sur les lieux, entrave le travail de la police : il faut étouffer l'affaire, le G8 doit être une réussite.
Bien entendu, Rebus ne l'entend pas de cette oreille.
Parallèlement, trois meurtres viennent d'être commis, dont les victimes sont des violeurs condamnés, mais récemment sortis de prison.
Rebus et Siobhan mènent l'enquête ensemble, bien qu'on leur demande de la mettre entre parenthèses le temps du sommet.


Debout dans la tombe d'un autre !
 
Présentation de l'éditeur:
 
Depuis que l’inspecteur Rebus a pris sa retraite, il végète aux marges de son ancienne vie et travaille comme civil à la résolution d affaires classées non élucidées, frustré de ne plus être en première ligne.
Quand un vieux cold case sort du placard à la suite de la disparition d’une jeune femme, il ne résiste pas à la tentation, s’empare du dossier et parvient à récupérer sa place à la crim’.
Mais Rebus reste Rebus.
Il est toujours aussi buté, dispersé et ingérable, et se met vite tout le monde à dos : son ancienne collègue Siobhan Clarke, son vieil ennemi Ger Cafferty ; et le nouveau patron du crime organisé d’Édimbourg qui cherche à se faire un nom.
Ajouté à cette liste, Malcolm Fox, du service des Plaintes, la police des polices, qui compte bien faire tout son possible pour empêcher sa réintégration.
Fox est convaincu que Rebus est pourri jusqu’à l’os et à mesure que ce dernier franchit une ligne après l’autre, on se demande si Fox n’a pas raison.
Tout ce que veut Rebus, c’est découvrir la vérité sur une série de disparitions qui ont eu lieu dans les années 2000 et qui n’ont apparemment aucun lien entre elles.
Personne n’a envie de s’occuper de cette affaire, à commencer par ses co-équipiers.
Bien sûr, cela ne va pas empêcher l’inspecteur de s’y frotter, quitte à mettre sa vie et la carrière de ses collègues dans la ligne de mire.
Rebus sera t-il capable d’être l’homme qu’il fut par le passé et de rester du bon côté de la loi ?


On ne réveille pas un chien endormi !
 
Présentation de l'éditeur :
 
Rebus a réintégré la Crim’, au grade de sergent, sous l’autorité de l’inspecteur Shiobban Clarke.
Une nouvelle loi vient de passer au Parlement : elle autorise le réexamen d’affaires criminelles en levant la durée de la prescription. Une affaire de bavure policière vieille de trente ans est rouverte par Malcom Fox, avec Rebus en ligne de mire.
Ses anciens collègues de Summerhall, qui s’appelaient entre eux les Saints de la bible d’ombre, sont soupçonnés d’avoir falsifié des preuves pour innocenter l’un d’entre eux.
Au milieu de la tourmente politique qui risque de secouer l’Écosse, qui sont les saints et qui sont les pécheurs ?
Un grand Rebus sur fond de référendum sur l’indépendance de l’Écosse.


Série Malcolm Fox - Les guetteurs
 
Présentation de l'éditeur :
 
Malcolm Fox et son équipe des Plaintes – la police des polices en Écosse – sont envoyés dans le comté de Fife pour enquêter sur une affaire a priori assez banale d’abus de pouvoir d’un détective local, Paul Carter.
Fox cherche à prouver que ses collègues on tout fait pour le couvrir pendant des années.
Le piment de l’affaire, c’est que c’est l’oncle de Carter, un ancien inspecteur dans le même commissariat, qui l’a dénoncé. 
Ce qui s’annonçait comme une simple enquête va se compliquer très vite avec intimidations, dissimulation de preuves et faux témoignages. L’oncle de Carter est assassiné avec une arme qui a une histoire macabre : elle a servi au suicide d’un homme soupçonné de terrorisme en 1985. 
Fox va mener son investigation et se retrouver plongé dans l’histoire politique tourmentée de l’Écosse des années 1980.
Ce dont il ne peut se douter, c’est que les réponses qu’il va pêcher dans l’histoire de l’Ecosse le mèneront tout en haut de la hiérarchie politique anglaise et mettront sa vie en danger.
 
En cette période estivale il faut se réserver des moments de calme et privilégier des moments "lecture"!
Je vous recommande donc cet auteur, son inspecteur Rebus et un collègue que l'on retrouve aussi dans quelques intrigues, Malcolm Fox !
 
Bonne lecture !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :