Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 884 067
Nombre de commentaires : 90 941
Nombre d'articles : 7 295
Dernière màj le 06/12/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>
Située dans le dernier méandre de la Seine, à l’embouchure de l’Estuaire et à proximité des ponts de Normandie et de Tancarville, la cité maritime de Quillebeuf-sur-Seine nous a réservé bien des surprises!

Les petites maisons à pans de bois font le charme de ce village comme celle du cordier, par exemple, reconnaissable grâce à cette corde sculptée sur la façade.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Quillebeuf-sur-Seine depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Cette maison a été réalisée à pans de bois mais aussi avec des pierres de taille et des briques.


Cette maison datée de 1788 fut une auberge pendant longtemps.


Nous traversons Grand Rue.....


.....aux maisons datant du 18e siècle.


Cette maison, nommée "La Sergenterie", possède une des façades les plus remarquables de Quillebeuf.


Ses motifs Renaissance....


..... sont très bien conservés.


Remarquez, sur cette façade, la porte d'accès à l'escalier conduisant au premier étage aujourd'hui condamnée.


Le petit dessin sur cette maison.....


nous laisse penser que ce fut, à 'origine, une maison de pêcheur.
 
À bientôt pour la suite de cette visite.



Un poisson d’avril est une plaisanterie que l’on fait le 1er avril à ses connaissances ou à ses amis.

Cette tradition trouverait son origine en France, en 1564.
La légende veut que jusqu’alors, l’année aurait commencé au 1er avril.
Mais le roi de France Charles IX décida, par l’Édit de Roussillon, que l’année débuterait désormais le 1er  janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps.

Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaita "bonne année", se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d'année.

Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petits farceurs eurent l'idée de se faire encore des cadeaux, puisque c'était à cette date qu'avant on s'en faisait.

Mais, comme c'étaient des farceurs et que ce n'était plus le "vrai" début de l'année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux "pour de rire", sans valeur.

Cette date étant à la fin du carême, période durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les Chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent.

Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons.

Ainsi naquit le fameux poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement.

Comme à cette période de l'année, au début du mois d'avril, en France, la pêche est interdite, car c'est la période de frai des poissons, certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant des harengs dans la rivière.

 
En faisant cela, ils devaient peut-être s'écrier: "Poisson d'avril!" et la coutume du "poisson d'avril" est restée.

Aujourd’hui, on ne met plus de harengs dans l'eau douce, mais on accroche, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos des personnes qui se promènent parfois toute la journée avec ce "poisson d'avril" qui fait bien rire les autres.

Le 1er avril est la fête de l'amour et de l'amitié....Alors....
 
                    JE VOUS SOUHAITE UN BON 1er AVRIL




L'île de Miyajima ou île d'Itsukushima est située dans la baie de Hiroshima, au Japon, et donne sur la mer intérieure de Seto.
Classée comme l'un des trois plus beaux sites du Japon grâce notamment à son torii et son sanctuaire shinto flottants, cette île sacrée est un haut lieu touristique de l'archipel.
 
Lors de son voyage au Japon Nicolas a eu la chance de pouvoir visiter cette île sacrée et d'y prendre un repas dans un restaurant local.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(4 clichés)


Huîtres et anguille de la Mer Intérieure de Seto, pâtisseries en forme de feuilles d'érable.....les spécialités culinaires de l'île de Miyajima sont nombreuses......de quoi se régaler les papilles!


Ce jour là notre aventurier a pu déguster une spécialité locale, l'anago meschi!


L'anago meschi, anguille de mer ou congre, est un plat constitué de riz fraîchement cuit à la vapeur, couvert d'anguille ou de congre grillé et badigeonné d'une sauce réalisée à base de sauce soja.
 
Nicolas a adoré!



Fontaine-de-Vaucluse est une commune située dans le département du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

C'est lors de nos dernières vacances dans cette région que nous nous sommes arrêtés à Fontaine-de-Vaucluse afin de visiter cette charmante commune!
Ce fut l'occasion de pousser la porte du restaurant "Chez Dominique" situé 6 place de la Colonne à Fontaine-de-Vaucluse.
 
C'est en 2010, que Dominique et son époux Gilbert, restaurateurs expérimentés, ont un coup de cœur pour Fontaine de Vaucluse.
À notre tour nous avons eu un véritable coup de coeur pour cette table gourmande à l'accueil tout à fait sympathique.

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Le maître de maison nous installe en terrasse! Nous avons une belle vue sur la place de la Colonne!


En entrée Nicolas se décide pour une assiette composée d'une terrine d'oie à la moutarde à l'ancienne ainsi que d'une tranche de jambon persillé.


Marc ne résiste pas devant cette assiette de filets de harengs.


Pour ma part, je me régale d'une salade de chèvre chaud aux noisettes et jambon cru d'Espagne.


Pour la suite du repas Nicolas et moi choisissons un faux filet....


.....alors que Marc savoure un dos de cabillaud à la crème de chorizo.


Les desserts, comme tous les plats présentés, sont faits maison par Dominique!
Voici une panna cotta pour Marc.....


....un croquant aux amandes accompagné d'une glace au caramel pour Nicolas....


....une mousse au chocolat pour moi.....


Je finis par mon repas par un "indispensable" petit crème!
 
Plaisir de la table....rencontre bien sympathique.....Merci Dominique et Gilbert pour ces moments bien gourmands!



Nous vous conseillons vivement ce beau restaurant.



Quillebeuf-sur.-Seine est une commune située dans le département de l'Eure, en région Normandie.
Nous y avons passé un après-midi bien agréable lors de notre séjour dans cette région!

La balade commence au niveau de ce phare mis en service en 1862 et remanié en 1905.
 
Cet article servira de récapitulatif à notre balade à Quillebeuf!
 
-Riche passé historique (ici)

-Un petit tour en ville (voir le lien)

-Maison Henry IV (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Normandie en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Localisée sur la rive gauche de la Seine, la commune est un ancien port. Un bac, le dernier avant l'estuaire, continue à la relier à Port-Jérôme, dans la Seine-Maritime.


Les marins de Quillebeuf avaient, avec ceux de Caudebec-en-Caux, le monopole du pilotage des navires de mer remontant la Seine jusqu'à Rouen.


Église Notre-Dame-de-Bon-Port.


Le village de Quillebeuf était un port important de la Seine dont l'abbaye de Jumièges tirait des revenus.
L'église, reconstruite au 12e siècle par les moines de Jumièges, succède vraisemblablement à un édifice pré-roman.


La ville toute entière est empreinte de l’histoire et de la vie des marins.


Puits du Gard!
Ce puits tire son nom du Gord!
 
Le Gord est une double rangée de perches plantées dans le fond de la rivière, qui forment un angle, au sommet duquel est un filet où viennent se prendre les poissons.


Cette maison date du 16e siècle.


La maison du Paradis.....très belle maison à pan de bois.


On remarque une ancre sculptée au niveau du second étage...."Petit Paradis Éternel"!


...ainsi qu'un texte inscrit sur la sablière!
 
À bientôt pour la suite de cette balade!



La saucisse au couteau est une saucisse dont la viande est entièrement découpée à la main!
Le goût et la texture sont bien différents d'une saucisse hachée à la machine.
 
C'est lors de notre balade gourmande du côté de Gérardmer (voir le lien) que nous avons ramené ces saucisses bien gourmandes!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 5 minutes- cuisson 25 minutes)
 
-2 belles saucisses au couteau
-2 échalotes
-beurre
-1 bouteille de vin rouge (beaujolais)


Pelez, lavez et hachez les échalotes.
Faites-les fondre dans une sauteuse avec une noisette de beurre.
Versez la bouteille de vin rouge.
Portez à ébullition.
Laissez réduire d'un tiers.
Plongez-y les saucisses au couteau.
Laissez à petits bouillons 20 à 25 minutes.


J'ai accompagné mes saucisses au couteau au court-bouillon de vin rouge d'un gratin dauphinois!
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées de plats de porc sur ce lien.



Pont-Audemer, commune située dans cette belle région de Normandie, ne lâche rien de ses trésors!
Il faut avoir l'oeil!
 
Voici quelques enseignes glanées ici et là!
 
Vous pouvez revoir d'autres enseignes sur ce lien.
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(4 clichés)


Les enseignes ont ceci de particulier.....


....il n'y a pas besoin de parler pour les comprendre!


À bientôt pour une nouvelle balade!



L'église Saint-Ouen de Pont-Audemer est une église paroissiale située rue de la République, principale artère du centre historique de la ville.
Elle est sous le vocable de Saint Ouen, ancien archevêque de Rouen.
Sa masse imposante domine la cité ; c'est un édifice inachevé dont le style composite mêle roman, gothique et Renaissance.
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


À partir du 11e siècle, une première église romane fut édifiée.
Les travaux continuèrent jusqu'au 13e siècle par l'ajout d'éléments gothiques.


En 1350, des États Généraux réunis à Pont-Audemer décidèrent de remplacer ce premier édifice par un monument plus important afin de répondre aux attentes des fidèles plus nombreux.


En raison de la Guerre de Cent Ans, les travaux d'agrandissement ne commencèrent qu'à la fin du 15e siècle, avec une façade monumentale et une nef en style gothique flamboyant.


La construction du portail, de la tour Nord et de la base de la tour Sud semble avoir débuté vers 1485 sous la direction de l'architecte Michel Gohier.


De 1505 à 1515, sous la houlette de l'architecte Roulland le Roux, déjà à l'origine du portail principal de la cathédrale de Rouen, une nouvelle nef avec ses bas-côtés etles chapelles latérales furent élevés.


Lorsqu’on pénètre dans l'édifice, on y découvre un vaisseau associant une nef à sept travées, flanquée de bas-côtés avec chapelles latérales.
Au fond subsiste un chœur de style roman.


Les chapelles latérales sont particulièrement remarquées par leur parure de vitraux, « l'une des plus riches du Nord de la France ».


Nombre d'entre eux datent du 16e siècle et les plus récents, principalement vers le chevet, sont du maître verrier Max Ingrand.


Ce peintre-verrier adopte, pour la figuration propre à ces années d'après-guerre, des formes anguleuses, parfois désarticulées, soutenues par une harmonie colorée un peu sourde.


Les nouvelles verrières prennent place dans le choeur et dans les baies de la façade.


À demain pour la suite de notre balade normande!



Voyageons du côté de la Normandie avec des saveurs qui ne trompent pas.....
 
Aujourd'hui, je cuisine des escalopes de porc aux champignons, au cidre et au calvados!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- prépararion 20 minutes- cuisson 20 minutes)
 
-4 escalopes de porc
-1 oignon
-500g de champignons de Paris
-1 citron
-20cl de cidre
-5cl de calvados
-20cl de crème fraîche
-beurre
-sel, poivre


Epluchez, émincez les champignons et citronnez-les.
Faites fondre un peu de beurre dans une sauteuse.
Jetez-y les champignons et laissez l'eau s'évaporer.
Réservez.
 
Dans une grande poêle, faites fondre le reste du beurre.
Faites saisir les escalopes assaisonnées pendant 6 à 7 minutes environ
Lorsqu'elles sont bien dorées, réservez-les au chaud.
À leur place, faites revenir l'oignon haché.
 
Versez le cidre dans la poêle et déglacez à feu vif, puis flambez avec le calvados.
Incorporez la crème fraîche et les champignons égouttés.
Laissez épaissir en mélangeant.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées de plats de porc sur ce lien.



Poursuivons notre balade à Pont-Audemer, cette commune située dans le département de l'Eure en Normandie!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Les maisons en colombages datent du 16e siècle et l'accès à l'étage se fait par un escalier en colimaçon donnant bien souvent sur une cour ou sur une galerie.


Dans cette rue, où s’élevait l’église du Saint Sépulcre aujourd’hui disparue, se tenait le marché aux volailles.


Au 18e siècle, côté rue, certaines maisons à colombage sont remplacées par des façades en pierre.


Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, Pont-Audemer subit des bombardements.


Le béton devient le matériau de base pour la reconstruction.


La place Victor Hugo demeure un lieu de vie important! C'est le lieu de tous les marchés!


Voilà une affiche comme nous n'en faisons plus!


L'activité des tanneurs à Pont-Audemer est connue depuis le 11e siècle!


La présence de l'eau est nécessaire au transport et au lavage des peaux.


Le cheptel proche et les forêts de chênes, fournissant le tan, ont contribué à l'essor des artisans du cuir.

À demain pour la visite de l'église saint-Ouen!



Commençons la semaine tranquillement avec une recette bien savoureuse, les pâtes au jambon façon carbonara!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 5 minutes- cuisson 15 minutes)
 
-500g de pâtes
-400g de jambon
-6 oeufs
-40cl de crème fraîche
-fromage râpé
-beurre
-sel, poivre


Faites cuire vos spaghettis en suivant les indications sur l’emballage.
Coupez le jambon en petits morceaux.
Dans une poêle faites chauffer un peu de beurre.
Faites-y revenir rapidement les morceaux de jambon.
Ajoutez la crème fraîche, du sel et du poivre et laissez mijoter pendant 10 minutes.
 
Dans un grand plat chaud, cassez les œufs puis, battez-les en omelette.
Aussitôt vos spaghettis cuits, égouttez-les brièvement puis ajoutez-les aux œufs battus.
Ajoutez ensuite, le mélange jambon/crème.
Mélangez soigneusement.


Au moment de servir parsemez de gruyère râpé.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres recettes italiennes sur ce lien.



Pont-Audemer est une ancienne commune située dans le département de l'Eure, en Normandie.
Elle fait partie du parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.
Notre séjour en Normandie nous a permis de découvrir cette jolie cité de caractère! Alors en route!
 
Cet article servira de récapitulatif à notre balade à Pont-Audemer!
 
-Un petit tour en ville (I) (ici)

-Un petit tour en ville (II) (voir le lien)

-L'église saint-Ouen (voir le lien)

-Quelques enseignes (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Normandie en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


La commune est traversée par la Risle.



Sur la quai François Mitterrand nous pouvons admirer une passe à poisson.


Les bras de la Risle et les canaux les reliant donnent à la ville un attrait touristique certain.



Rue Sadi Carnot!
Cette rue est réputée pour l’architecture de ses hôtels particuliers et pour les cours intérieures qu’ils abritent.


Une des entrées de l'église saint-Ouen!


La promenade dans les rues nous permet de découvrir un quartier de la ville à l’allure médiévale.....


.....avec de beaux exemples de constructions à colombages et en encorbellement.


Un peu partout en ville s'éparpillent les anciens séchoirs des tanneurs avec leurs cloisons à bois coiffés de toits d'ardoises.


Les hôtels particuliers se succèdent tous aussi beaux les uns que les autres.


C'est des bras de la Risle et de ses canaux les reliant que lui vient le qualificatif touristique de "Venise normande".



Miyajima, littéralement île sanctuaire d'Itsukushima, abrite l'un des panoramas les plus emblématiques du Japon, un torii rouge semble émerger de l'eau, sur fond de montagne verdoyante.
Le spectacle est à couper le souffle, et justifie la réputation faite à cette destination.
Nature, spiritualité et tradition se sont données rendez-vous au milieu de la mer intérieure de Soto.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(17 clichés)


Le sanctuaire est à juste titre considéré comme un véritable symbole de l'esprit japonais.
Tout d'abord d'un point de vue esthétique, les formes sobres alliées aux couleurs soutenues des édifices rouges, de l'eau bleue et du mont Misen vert foncé en arrière-plan, constituent un tableau inoubliable et très typique.


Ce sanctuaire, dédié à la déesse gardienne des mers, a pour particularité d'être en partie construit dans la mer, avec des bâtiments sur pilotis et son torii à quelques dizaines de mètres au large.


L’île de Miyajima regorge de magnifiques endroits à visiter.


Le premier, par exemple, est le pavillon de Senjokaku.


Ce chemin nous y emmène directement.


Le Pavillon Senjokaku!
Il est dédié au Shogun Toyotomi Hideyoshi et a été construit en 1587, malheureusement, la construction s’est arrêtée 11 ans plus tard à la mort d’Hideyoshi et ne fut jamais achevée.


La Pagode Goju-No-To!
Juste en face du pavillon se tient la pagode Goju-no-to construite en 1407 et restaurée en 1533.
 


Elle fait cinq étages et est construite dans un style typiquement japonais.
La pagode est principalement dédiée au Bouddha de la Guérison ainsi qu’à ses disciples Fugen et Monju.


Le sanctuaire était un lieu de rassemblement populaire où l’on venait se reposer et se rafraîchir, acheter des souvenirs, et où de nombreuses légendes et traditions ont vu le jour.


Également nommé le pavillon au "mille tatamis", ce sanctuaire servait auparavant à accueillir les pèlerins.


Les courants d'air marin traversent cet immense hall tout de bois.


De nombreuses tablettes votives qui étaient accrochées aux murs des bâtiments du sanctuaire d’Itsukushima jusqu’à la moitié l’ère Meiji décorent aujourd’hui les murs du pavillon.


Barils de saké!
Ces barils sont des offrandes de saké.
Sur chaque baril est inscrit le nom d'un donateur.
Ils sont exposées dans le sanctuaire de Miyajima.


Le pavillon aux mille tatamis....


.....est cœur de la vie religieuse de l'île.


Le fait que cette structure, unique parmi les bâtiments dépendant du sanctuaire d’Itsukushima, ne soit pas peinte et que sa date de fondation soit enregistrée, en fait une jauge de valeur du temps qui s’écoule.
 
À bientôt!



Notre séjour en Provence l'année dernière nous a conduit du côté des Baux-de-Provence et, notamment, dans ce restaurant bien sympathique, le restaurant Bautezar et Musée.
 
Situé Grand Rue, cet établissement à l'accueil souriant et à la cuisine traditionnelle, ne peut que vous plaire!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


Les Baux, situés dans le massif des Alpilles, sont un des plus beaux villages de France!


En entrée nous dégustons une salade de gésiers confits!


Pour la suite du repas chacun choisit, parmi les propositions, celle qui va lui plaire!
Pourquoi pas un travers de porc cuisiné au miel et au romarin?
Accompagné de pommes de terre grenaille et d'une tomate à la provençale.....on se régale.


Celui qui a choisit le wok de poulet aux légumes et boulgour ne donnerait pas sa part au voisin!


Les desserts arrivent et la verrine poire belle Hélène revisitée fait le bonheur de Marc.


Nicolas savoure une panna cotta aux fruits rouges!


Pour ma part....Comme à mon habitude....un petit crème.
 
Avec sa terrasse à la vue panoramique et sa cuisine soignée cette adresse est à retenir!



Pour bien commencer le week-end je vous propose un petit en-cas qui devrait vous plaire, les toasts de radis au fromage blanc.


Les ingrédients pour cette recette:
(préparation 15 minutes)
 
-1 botte de radis
-fromage blanc
-ciboulette
-sel
-pain de mie


Nettoyez les radis et émincez-les.
Rincez et ciselez la ciboulette.
Pelez et pressez l’ail.
 
Mélangez le fromage blanc une partie des radis coupés en rondelles, la ciboulette et l’ail.
Salez.
Mélangez.
 
Faites griller les tranches de pain de mie et coupez-les selon votre goût.


Au moment de servir, tartinez les toasts de la préparation au fromage et recouvrez de rondelles de radis.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées apéritives sur ce lien.



<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :