Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 16 580 553
Nombre de commentaires : 81 400
Nombre d'articles : 6 187
Dernière màj le 10/12/2017
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>
Sélestat, commune située dans le département du Bas-Rhin, peut se targuer de posséder un patrimoine architectural exceptionnel témoignant de la diversité des époques depuis le Moyen-Age jusqu’à aujourd'hui.
La totalité de son centre historique est classée en site inscrit et 34 de ses monuments sont protégés au titre des Monuments Historiques ce qui en fait la 3ème ville la plus riche d'Alsace.

Aujourd'hui, je vous propose un dernier petit tour dans cette belle ville ayant obtenu le label Ville d'art et d'histoire!

La maison Goll, également
appelée "Maison à la Bourse", possède un décor peint qui attire immanquablement l’oeil.
Des médaillons, dispersés sur la façade et représentés ici en trompe-l’oeil, mettent en valeur des profils de personnes illustres.
C’est un véritable hommage aux grands humanistes liés à Sélestat!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(9 clichés)


Cette maison, "Zum Hammer" date du 17e siècle. Elle fut la propriété de Hans Hammer, échevin de tribu!


Cette maison, "Zum Pfau" (Au paon) date du 15e siècle.


Celle-ci, dite "Zum Stall" (À l'écurie) date du 12e siècle!


Cette maison m'a attirée par cette statue située dans une niche au coin de la façade!


Cette statue représente une Vierge à l'Enfant couronnée.


Cette maison avec son décor en trompe l'oeil est très jolie!


J'ai voulu terminer cette balade à Sélestat par cette maison à la cheminée particulière et tout à fait charmante!


À bientôt pour un nouveau voyage!



Souvenez-vous! C'était il n'y a pas si longtemps....2013!
Éguisheim, jolie cité située dans le département du Haut-Rhin en Alsace, était choisi comme le plus beau village des français!
Pour vous souvenir suivez ce lien!

Hier soir, nous avions de nouveau rendez-vous avec cette belle émission! Nous nous sommes pris au jeu et nous avons eu la grande joie de découvrir le plus beau village de France 2017, Kaysersberg!

Bâtie dans un site situé au débouché de la vallée de la Weiss dans la plaine d'Alsace, Kaysersberg est une ville que nous connaissons bien!
Nous allons profiter de cette occasion pour la parcourir, à nouveau, en votre compagnie!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Kaysersberg depuis le début en cliquant sur ce lien!

Vue de Kaysersberg du château!
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Kaysersberg! Patrie d'Albert Schweitzer (voir l'article sur ce lien)!
C'est dans cette charmante petite ville qu'est né, le 14 janvier 1875, Albert Schweitzer, médecin, pasteur, théologien protestant, philosophe et musicien alsacien, prix Nobel de la paix en 1952.

Maison natale d'Albert Schweitzer, ancienne église protestante!


Kaysersberg est un village pittoresque où il fait bon se balader!
Chaque maison possède une physionomie particulière....nous sommes en Alsace!


Tour Kessler!
La tour Kessler date de 1371. Elle servit régulièrement de prison.
La porte d’origine est celle située en hauteur, à laquelle on accédait par une échelle qu'on retirait pour interdire l’accès aux assaillants.


La Weiss!
La Weiss, autrefois appelée Abelsbach, est une rivière française du département le Haut-Rhin.
Affluent de la Fecht en rive gauche, elle est donc un sous-affluent du Rhin par l'Ill.


Tour de la poudre dite "de l'hôpital"!
La Tour dite de l'hôpital servait de poudrière au 15ème siècle.
C'est une des cinq tours restant visible sur les six que comptait les remparts de la ville.


Statue de Jean Geiler (voir l'article sur ce lien)!
Jean Geiler de Kaysersberg fut un des plus grands prédicateurs et écrivains religieux du 15e siècle.
Docteur en théologie, il est né à Schaffhouse, en Suisse.
Il est enterré au pied de la chaire de la cathédrale de Strasbourg, où il prêcha pendant 32 ans.
Un monument, sculpté par Charles Geiss de Colmar, lui rend hommage sur la place Jean-Geiler de Kaysersberg.


Fontaine de l'Empereur Constantin (voir l'article sur ce lien)!
Saviez-vous que "Kaysersberg" signifiait "Le Mont de l'Empereur"!
La statue en grès jaune de l’Empereur Constantin est dressée sur la fontaine devant l’église.
Elle orne la fontaine depuis 1521.
Durant la révolution la statue fut remplacée par une pyramide tricolore.


Cour de l'Hôtel de Ville (voir l'article sur ce lien)!


Maison Bohn (voir l'article sur ce lien)!
La maison Bohn située à Kaysersberg, dans l’Impasse du père Staub, date de 1601. Cette maison est magnifique! Elle fut la première école de la ville.


Le pont fortifié (voir l'article sur ce lien)!
Remplaçant un ancien ouvrage en bois, ce pont fortifié fut construit en 1514.
Il est alors muni, de part et d'autre de parapets et de meurtrières afin de prévenir toute action pouvant survenir le long de la Weiss.


Le château (voir l'article sur ce lien)!
Le château de Kaysersberg fut construit vers 1200 par les seigneurs de Ribeaupierre afin de barrer les routes venant de Lorraine.
Il faut rappeler qu'à cette époque l'Empire romain germanique est en guerre contre les ducs de Lorraine.


C'est Noël à Kaysersberg (voir les articles sur ce lien)!
Au moment de Noël, la cité, scintillante et parée de ses plus beaux atours, nous invite à entrer dans un monde féerique en plein coeur d'un cadre médiéval!


Kaysersberg, le plus beau village de France 2017 se situe sur la route des vins.
Charmeur et attendrissant, ce village a su garder un riche patrimoine historique!
Arrêtez-vous et prenez le temps de découvrir tous les mystères qui y sont cachés!

À bientôt à Kaysersberg!

Vous pouvez retrouver quelques unes de nos balades en Alsace en cliquant sur ce lien!



Les quelques jours que nous avons passé en Alsace nous ont fait découvrir de belles cités et de beaux paysages....mais pas seulement!

Passons à table, je cuisine aujourd'hui une salade de pommes de terre à l'alsacienne!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes-préparation 10 minutes- cuisson 25 minutes)

-1kg de pommes de terre
-1 oignon
-1 càs de moutarde
-3 càs d'huile d'olive
-3 càs de vinaigre
-5cl de bouillon
-10cl de crème fraîche
-sel, poivre


Faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eau froide.
Une fois refroidies, pelez-les et coupez-les en rondelles.
Arrosez-les de bouillon tiède puis de crème fraîche.
Pelez, lavez et émincez l'oignon.
Ajoutez-les aux pommes de terre.
Préparez une vinaigrette avec l'huile, le vinaigre, le sel et le poivre.
Nappez-en les pommes de terre.
Remuez délicatement.


Pour finir saupoudrez la salade de ciboulette!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



Nous sommes toujours à Sélestat, cette jolie cité située en Alsace dans le département du Bas-Rhin, et nous ne nous en lassons pas!
La vieille ville est très typique et nous en avons profiter pour faire quelques découvertes!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Cette maison qui date du 14e siècle est connue sous le nom de "zum wechsler" qui signifie "au changeur"!


Sur la maison de droire remarquez la balustrade de style gothique!


La maison sur la gauche possède une grille de porte datant de 1728.


Cette maison du 16e siècle (à droite) est le siège de l'école latine et date du 16e siècle.


Vous reconnaissez l'église sainte-Foy!
Je vous invite à revoir l'article sur ce lien!


École élémentaire sainte-Foy!


La maison dite "du Petit Griffon" fut la demeure du Général Baron Amey maire de Sélestat de 1822 à 1830.


Hôtel d'Ebersmunster!
Cet édifice appartenait au moment de sa construction (1538) à l’abbaye d’Ebersmunster.
Les moines venaient y trouver refuge en cas d’attaque.
Sélestat était en effet une ville fortifiée.
Il était donc plus rassurant de venir s’y abriter en période de troubles.


Vous souvenez-vous de l’Hôtel d’Ebersmunster?
Nous sommes cette fois de l’autre côté.
La façade sud de l’édifice est reconnaissable à sa tourelle abritant un très bel escalier à vis semblable à celui de la Commanderie Saint-Jean (voir le lien).


Sur le parvis de l'église saint-Georges nous pouvons admirer une oeuvre datant de 1998 et signée Marc Couturier, "La Lame"!
Cette sculpture représente une "lame" qui rayonne et éclaire de sa présence tout le site du parvis et au-delà.
Dans l'œuvre de Marc Couturier les lames sont sans doute l'expression la plus parfaitement équilibrée de l'équation entre tension et apesanteur, lumière et matière, imperceptibilité et visibilité qui sont au cœur de son travail.

À bientôt pour un dernier petit tour à Sélestat!



Molsheim est une commune située dans le département du Bas-Rhin, en Alsace.
Dernièrement, nous avons eu le loisir de nous arrêter quelques jours dans cette région. Ce fut ainsi l'occasion de visiter le restaurant "La Metzig" situé 1 place de l'hôtel de ville à Molsheim.

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


La Metzig fut construite après 1583 pour la corporation des bouchers! C'est le bâtiment le plus représentattif du style Renaissance à Molsheim!
Ce bel édifice comprend deux niveaux:
-le rez-de-chaussée voûté en arcades et le premier étage souligné par des balcons à balustrades.


La façade principale s'agrémente d'un double escalier que couronne une tourelle à bulbe avec son horloge à jaquemarts où deux angelots en pierre sonnent l'heure.


Le restaurant est basé au rez-de-chaussée dans une grande pièce où les bouchers et les charcutiers de la région aimaient à se réunir.
Je choisis mon menu et je suis séduite par une escalope de veau à la viennoise.
Elle est servie  avec un oeuf sur le plat!


Nicolas se laisse tenter par un très beau plat de rognons de veau.


Ces plats sont accompagnés de frites et de spätzles.


Marc, quant à lui, se régale d'une belle tête de veau vinaigrette.


La tête de veau est accompagnée d'un assortiment de crudités et d'un bol de vinaigrette.


Pour les desserts, je vous laisse choisir!
Peut-être serez-vous tentés par une belle coupe de glace?


La tarte aux fruits de saisons est très gourmande!


Marc, quant à lui, est le plus gourmand! Il choisit un café gourmand digne de ce nom!


Un petit crème pour finir et c'est reparti pour une belle balade!

Si vous êtes de passage en Alsace et plus précisément à Molsheim, surtout n'hésitez pas à vous arrêter à La Metzig!
Le cadre, la cuisine et la sympathie des serveurs en font un arrêt incontournable!



Le fil rouge du dimanche est consacré au superbe parc zoologique d'Amnéville!
La commune est aussi appelée "Amnéville-les-Thermes" sur des panneaux routiers et publicitaires depuis le développement du centre thermal et touristique dans le bois de Coulange.

Le Parc zoologique d’Amnéville est un parc situé dans la vallée de la Moselle, entre Metz et la frontière franco-luxembourgeoise, sur la commune d'Amnéville.
Environ 1 500 animaux de 360 espèces y sont présentés sur 18 hectares!

Êtes-vous prêts?
Aujourd'hui nous allons voir les ours!

Vous pouvez voir ou revoir cette balade depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


Ours blancs!
L'ours blanc possède la morphologie d'un ours typique, un corps imposant, une fourrure abondante, une grande tête rectangulaire, de petites oreilles arrondies, une courte queue et des pattes puissantes et épaisses.
Sa principale particularité est d'être le seul ours à manteau blanc.


L'ours blanc est immédiatement reconnaissable à sa fourrure blanche-jaunâtre qui lui permet de se camoufler dans le paysage arctique.
En réalité, les poils ne sont pas pigmentés en blanc.
Ils sont non pigmentés, donc incolores, translucides et creux, c'est la réflexion de la lumière visible sur la surface interne de ces poils creux qui les fait apparaître blancs. 
Sous son pelage, l'ours blanc a une peau complètement noire ce qui lui permet d'absorber l'énergie lumineuse de façon optimale.


Ours bruns!
Cette espèce, qui fait localement l’objet de programmes de protection ou réintroductions, notamment en France, a été totalement exterminée au Liban, en Suisse, et dans divers pays européens.


L'ours brun peut vivre trente ans à l'état sauvage et jusqu'à quarante ans en captivité.
Les ours bruns ont une grande bosse de muscles au-dessus de leurs épaules qui donne la force aux membres antérieurs pour creuser.


En été il accumule jusqu'à 180 à 200 kg de graisse, réserve dans laquelle il puise pour tenir l’hiver, période durant laquelle il devient léthargique.
Bien qu’il ne soit pas un vrai animal hibernant et qu’il puisse être réveillé facilement, il aime s’abriter dans des endroits protégés telle qu’une caverne ou une crevasse pendant les mois d’hiver.


L’ours brun est en grande partie végétarien.
Il se nourrit de plantes, dont les baies, les racines, et les pousses, champignons et surtout poissons, insectes et petits mammifères.


Mythologie de l'ours brun!
En Bulgarie, en Roumanie, dans les Balkans, en Asie, en Yougoslavie, chez les Indiens d’Amérique du Nord comme dans les Pyrénées, l’ours fut longtemps considéré comme l’ancêtre de l’homme ou encore comme un homme sauvage.
Souvent même il avait le statut d’un dieu.
Ainsi, quand il se dresse sur ses pattes arrière tel un homme, les Béarnais le nomment « lou pedescaou », le va-nu-pieds, ou encore « lou Moussu », le Monsieur.
Cette apparente ressemblance avec l'homme a donné naissance dans l'Ouest des Pyrénées françaises à la légende de Jean de l'Ours, fruit des amoures entre un ours et une femme.

À bientôt pour la suite de ce fil rouge!



Le soleil nous fait défaut aujourd'hui! Retrouvons-le dans nos assiettes!

Aujourd'hui, je cuisine des pavés de julienne à l'orientale!


Les ingrédients pour cette recette:
(2 personnes- préparation 5 minutes- attente 2 heures- cuisson 20 minutes)

-1 beau pavé de julienne et deux plus petits
Marinade:
-10cl de Noilly Prat
-2 càs de sauce soja
-2 càs d'eau
-gingembre râpé
Sauce:
-1 yaourt nature
-5 gouttes de tabasco
-petits cornichons


Préparez la marinade!
Prenez un bol et mélangez tous les ingrédients de la marinade.
Posez le poisson dans un plat.
Arrosez-le de la marinade.
Couvrez d'un film alimentaire.
Réservez-le au réfrigérateur pendant au moins deux heures.
Arrosez-le de temps en temps.

Cuisson du poisson!
Égouttez le poisson.
Mettez le plat dans un four à 200° pendant 15 à 20 minutes.


Préparez la sauce!
Mélangez les ingrédients de la sauce!
Réservez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir!


J'ai accompagné mes pavés de julienne d'un riz cantonnais (voir la recette sur ce lien).

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées poisson sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



L'église Saint-Georges est une basilique gothique située dans la ville de Sélestat, dans le Bas-Rhin. Rivale de l'église conventuelle Sainte-Foy (voir l'article sur ce lien)  toute proche, elle marque l'essor de la bourgeoisie.

L'édifice paroissial est cité pour la première fois au 8e siècle.
Il s'agit alors d'une chapelle baptismale, située dans l'enceinte du palais impérial édifié par Charlemagne, et que l'empereur aurait visité lors du Noël de l'an 775.

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquantsur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


S’il se dégage une impression d’homogénéité lorsque l’on découvre le monument, pas moins de trois siècles furent néanmoins nécessaires à son édification sous l’impulsion de la bourgeoisie locale désireuse de s’affirmer face au pouvoir religieux représenté par le prieuré Sainte-Foy.
Les travaux débutent vers 1220 pour se terminer peu avant 1500.


Les chapiteaux des piles des arcades et des voûtes d'ogives de la nef et du massif antérieur datent du 13e et 14e siècles.


Ce chapiteau à tête grimaçante date du 13e siècle.


Le tableau "Sainte Cène" de 1830.


La chaire en grès gris peint en polychromie, est de style baroque.
Cette oeuvre a été achevée vers 1619 par Jérôme (Hieronimus) Kruch, sculpteur de Sélestat.


Elle est portée par les statues de Samson,  saint Pierre et saint Paul.
Sainte Mathilde de Magdebourg figure au sommet de la rampe, tandis que de nombreux animaux sculptés en relief décorent la rampe — coq, chien, lièvre, lion, renard, chat, âne, souris, loup, crapaud, lézard, rat ou encore escargot.


La chaire fait l'objet d'une restauration en 1813 par Joseph Jenni, puis par Ignace Sichler et sa femme Catherine Vallastre en 1845.


Le choeur à abside plate est un remaniement du 15e siècle.


La châsse de verre du chœur compte sept baies et comporte encore d'importantes parties réalisées entre 1430 et 1460.


Ce vitrail date du 15e siècle!


Vue intérieure de la nef vers la tribune d'orgue.

À bientôt pour la suite de cette balade.



Selon la légende, les macaronis auraient été apportés en Italie de la lointaine Chine, par Marco Polo, en 1292.
Cette hypothèse a été réfutée depuis longtemps, car il semble que les macaronis étaient déjà introduits, en Italie, depuis au moins un siècle, comme les pâtes sèches!

Aujourd'hui, je cuisine des macaronis à la fermière!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 45 minutes)

-400g de macaronis
-200g de blanc de volaille
-10cl de Porto
-50g de parmesan
-2 gousses d'ail
-1 oignon
-1 petite boîte de tomates pelées
-huile d'olive
-sel, poivre
-romarin


Prenez une sauteuse et faites-y chauffer un filet d'huile d'olive.
Faites-y revenir ail et oignon pelés et hachés.
Ajoutez les tomates pelées grossièrement coupées.
Coupez le blanc de volaille en petits dés.
Ajoutez-les aux tomates.
Versez le Porto.
Saupoudrez de romarin.
Salez et poivrez.
Couvrez et laissez mijoter pendant 30 minutes.
Pendant ce temps faites cuire les pâtes "al dente"!
Égouttez-les.


Présentez les pâtes dans les assiettes avec un peu de sauce d'accompagnement sur le dessus.
Saupoudrez de parmesan râpé!
C'est prêt!

Bon appétit!


Vous pouvez retrouver d'autres recettes italiennes sur ce lien.



Sélestat est une commune située dans le département du Bas-Rhin! Nous avons pris plaisir à parcourir cette cité qui nous a dévoilé quelques uns de ses trésors!
Mais il en est un qui méritait que l'on s'y attarde!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


La maison de droite présente de jolies fresques sur les fenêtres!


Sur l'angle de la seconde maison, un chevalier monte la garde!
Normal!
Nous sommes dans la rue des Chevaliers!


Le couloir qui sépare les deux maisons est original! Il s'agit de ne pas glisser!


Sous le couloir extérieur il y a un porche!


Ce porche est ornée de "parfaits" ou "modillons".


Un modillon est un élément d'architecture qui sert à soutenir une corniche, un avant-toit ou un balcon.


Il se différencie du corbeau par le fait qu'il est sculpté.
Il y en a de très nombreux exemples, en particulier les lignes de modillons sur les églises romanes.

À bientôt!



L'église Sainte-Foy est construite au 12e siècle dans le style roman, en plein cœur de la ville de Sélestat, dans le Bas-Rhin.
Elle se situe tout près de l'église gothique Saint-Georges et de la Bibliothèque humaniste.
Seul vestige de l'ancien prieuré des bénédictins puis des jésuites, dont elle était l'église conventuelle, elle est classée monument historique depuis 1862.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(17 clichés)


Le portail principal, datant de la seconde moitié du 12e siècle, conserve toutes ses sculptures d'origine.
Les vantaux en bois et le décor, peint sur le tympan, sont réalisés d'après les projets, datés de 1890 de l'architecte Charles Winkler.
Des atlantes accroupis sont représentés sous les coussinets, ainsi que des anges, des serpents, des monstres ailés et une tête de lion sur les chapiteaux.
Le Jugement dernier et le Tétramorphe décorent le tympan, ainsi que des palmettes sur les rouleaux.


Un premier édifice, dédié au Saint-Sépulcre, est érigé vers 1087.
La crypte, ainsi que quelques remplois sculptés témoignent de cette église primitive, construite par Hildegarde de Mousson-Montbéliard qui fut une mécène allemande du haut Moyen Âge.


La chaire, en bois polychrome, est réalisée en 1733, d'après le programme iconographique du père jésuite Ignace Saint-Lô, mais le sculpteur est inconnu.


Le tétramorphe, figuration des quatre évangélistes associés à un homme (Mathieu), un lion (Marc), un taureau (Luc) ou un aigle (Jean), est représenté sous la cuve.


L'orgue actuel est orgue mécanique, possédant vingt-quatre jeux répartis sur deux claviers et une pédale.
Il est installé en 1892 par Martin Rinckenbach et prend place dans un buffet néo-gothique en chêne, réalisé par l'atelier Klem de Colmar d'après le projet de l'architecte Charles Winkler.

Cet orgue est actuellement muet, à la suite de l'installation d'un orgue électronique à la place de la console.


Autels et retables sont supprimés en 1892, lors de la grande restauration de l'église!


La crypte actuelle de l’église Sainte-Foy n’est autre qu’un vestige de la chapelle construite à la fin du 11e siècle par Hildegarde de Buren.


L’existence de cet espace fut mis au jour lors de travaux de restauration dans l’église à la fin du 19e siècle.


À cette occasion, on découvrit un masque mortuaire composé de chaux solidifiée dans les gravats.
Plusieurs moulages furent réalisés à partir du masque dont l’un se trouve exposé dans la crypte.
Les historiens se penchèrent sur l’identité de la personne et émirent l’hypothèse qu’il s’agissait soit d’Hildegarde de Buren, soit de sa fille.
N’ayant pas de certitude, il est de coutume d’appeler ce buste, "La belle inconnue de Sélestat.


La rosace néo-romane du transept Nord date de 1892.


La verrière néo-romane du milieu représente sainte Foy.


En 1892, on enleva l'ancien dallage pour le remplacer par une mosaïque.


Et dans le transept sont représentés les signes du zodiaque.


C'est d'ailleurs au cours de l'enlèvement du vieux dallage que l'on découvrit l'ancienne crypte, fermée par les jésuites au 17e siècle.


La visite de cette église se termine!


À bientôt pour la suite de cette balade!



CERISES 2017

 05/06/2017
Le temps des cerises c'est surtout le temps des gourmandises!
Cette jolie perle, qui prend tous les dégradés de cette belle couleur rouge, est arrivée sur notre table!
Merci Francine et merci Dédé!

Cette année, Marc et moi avons décidé de congeler ces petits fruits savoureux!
Comme les fourmis nous pourrons alors les transformer en tartes, clafoutis et autres gâteaux tout au long de l'hiver!

D'ailleurs, si vous voulez des idées recettes je vous invite à cliquer sur ce lien!


Pour la petite histoire!

Les cerises sauvages étaient déjà consommées sous l'Antiquité et les cerisiers commencèrent à être cultivés au Moyen-Âge.

Louis XV, grand amateur de cerises, encourage la culture de nouvelles variétés de cerisiers.
Aujourd'hui, plus de 200 variétés sont répertoriées dans notre pays... 

La cerise est le plus sucré des fruits rouges et donc, aussi, le plus énergétique.
Elle est surtout utilisée pour réaliser des conserves au sirop ou en eau de vie, mais aussi des confitures, des desserts et parfois des fruits confis.... 

Il faut savoir, aussi, que le jus de cerises joue un rôle anti-bactérien surtout au niveau de la plaque dentaire!


Pour congeler les cerises, c'est simple!


Il faut les nettoyer, les laver et les sécher!


Je les ai, ensuite réparties dans des sacs congélation et...hop....au congélateur!


Quelques idées.....
Le clafoutis (voir le lien)!


La tarte aux cerises (voir le lien)!


La charlotte aux cerises (voir le lien)!


Les crêpes aux cerises (voir le lien)

À bientôt!



MENUS CERISES

 05/06/2017
Le mois de la cerise est arrivé et cet article vous répertorie les différentes recettes réalisées sur ce blog avec ces délicieux petits fruits rouges.

Bon appétit!

-JUIN-le temps des cerises (voir la recette sur ce lien)

-Mes premières confitures (voir la recette sur ce lien)

-Bocaux de cerises (voir la recette sur ce lien)

-Le mendiant ou Bettelmann aux cerises (voir la recette sur ce lien)

-Cake aux cerises amarena (voir la recette sur ce lien)

-Clafoutis aux cerises (voir la recette sur ce lien)

-Clafoutis cerises chocolat (voir la recette sur ce lien)

-Beignets aux cerises de ma grand-mère (voir le recette sur ce lien)

-Tarte aux cerises (voir la recette sur ce lien)

-Tarte aux cerises version 2012 (voir la recette sur ce lien)

-Tarte aux cerises 2012 (voir le recette sur ce lien)

-Crêpes aux cerises (voir la recette sur ce lien)

-Charlotte aux cerises et au fromage blanc (voir la recette sur ce lien)

-Gâteau aux cerises et aux oranges (voir la recette sur ce lien)

Bon appétit!



Sélestat! Depuis quelques jours nous vous invitons à la découverte du riche patrimoine sélestadien et, au seuil de cette troisième étape nous avons fait une petite pause au bord de l'Ill!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Sélestat depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Après le démantèlement des enceintes médiévales en 1673, il est décidé de fortifier de nouveau la ville.
La dernière enceinte sera construite selon les plans de Vauban.
En 1874, afin de permettre l’extension de la ville, l’enceinte est démantelée.
Seuls subsistent deux bastions reliés par une courtine.
Devant nous, sur le mur du bastion, quelques 310 plaques de rue sont installées.
Elles comportent un mot ou des bribes de phrases invitant à la promenade et à la rêverie.
C’est une œuvre d’art contemporain réalisée par Sarkis en 1993 intitulée:
-Le point de rencontre : le Rêve!
Le nombre de plaques n’est pas anodin.
À l’époque de la conception de l’œuvre, Sélestat comptait 310 rues.


L’Ill est une rivière française qui baigne la plaine d'Alsace.
Important affluent gauche du Rhin, elle coule dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.


La médiathèque!
À la fin des années 1990, des équipements culturels sortent de terre de l’autre côté de l’Ill et témoignent des prouesses de l’architecture moderne.


Le Ladhof!
Au Moyen Âge, Sélestat dispose d’un port fluvial très actif appelé le Ladhof et localisé dans l’un des méandres de l’Ill.
Le port s’ensable à la fin du 14e siècle transférant ainsi les chargements et débarquements des marchandises directement sur l’Ill.


À l’emplacement de l’ancien port s’est substituée une place dont le nom, place du Vieux-Port évoque le passé du site.


Quartiers des tanneurs!
Les Tanneurs étaient très souvent regroupés à l’écart du centre-ville, car leur activité était très polluante et nauséabonde.


Le canal qui coulait autrefois au milieu de la voie a été recouvert au début du 20e siècle.


L’eau coule toujours sous nos pieds et se jette dans l’Ill.


Certaines maisons situées au bout du quai des Tanneurs sont caractéristiques des besoins liés au métier.

À bientôt!



Nous ne pouvons que tomber sous le charme de cette charmante cité de Riquewihr!
Située dans le département du Haut-Rhin, elle nous réserve, à chaque visite de notre part, de belles surprises!

Ce jour là, nous nous sommes arrêtés au 1 rue des Écuries Seigneuriales afin de déjeuner au restaurant de La Grappe d'Or!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Le décor de style rustique nous plaît beaucoup.


Des dentelles nous rappellent la cuisine de nos grands-mères!


Des armoires remplies de conserves ne nous laissent pas indifférents!


En apéritif nous dégustons du jus d'abricot pour les uns et de la limonade bien rafraîchissante pour les autres!


Le munster....vous connaissez!
Mais le munster blanc....celui qui n'a que quelques jours, celui qui est encore bien blanc....ce munster est un vrai délice.
En entrée, je choisis donc un munster blanc sur méli mélo de salade et accompagné d'un coulis de tomate épicé.


Marc préfère goûter les samoussas au munster et aux vermicelles de pommes de terre!
Cette entrée est accompagnée de crème légère au cumin.


Pas d'entrée pour Nicolas qui, lui, choisit de savourer un baeckaoffa!


Un plat bien complet et bien savoureux!


Pour la suite de mon menu je déguste du dos de lapin désossé et farci aux abricots confits!


Marc quant à lui, se prépare à manger une paupiette de truite farcie d'écrevisses et de cerfeuil!


Les desserts sont bien gourmands et Nicolas choisit un opéra chocolat-griottes et sa glace à la vanille maison!


Marc se régale d'un tiramisu aux myrtilles!


Pour ma part, je préfère m'arrêter à mon "grand" crème! Il est accompagné d'une petite gourmandise!

Nous avons passé un très bon moment de gourmandise dans cet établissement bien sympathique!
Accueil, décor et bonne table....Nous vous conseillons cet arrêt qui devrait beaucoup vous plaire!



<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :