Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 26 602 677
Nombre de commentaires : 94 298
Nombre d'articles : 7 670
Dernière màj le 23/09/2020
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Après une matinée bien remplie....chutes de Kegon....lac Chuzenji....un petit déjeuner attend nos amis!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(3 clichés)


Le plat favori des japonais est le Nabé!
Le nabe ou nabemono, que l'on peut traduire par "marmite  ou casserole" en traduction littérale, est un mets familial de l'hiver au Japon.


Chauffé par un réchaud sur la table, on prépare une soupe – la plus simple étant juste de l'eau, souvent avec du bouillon de poisson, ou konbu, des algues séchées – dans une grande marmite, où de multiples ingrédients seront plongés petit à petit.
 
Comme à son habiture, Nicolas s'est régalé!
 
À bientôt pour la suite de ce fil rouge dominical!



Après avoir admiré les chutes de Kegon, nos amis en vadrouille au japon se sont arrêtés au lac Chuzenji.
Le lac Chūzenji est un lac naturel d'eau douce du Japon situé à Nikkō sur l'île Honshū, au nord de l'agglomération de Tokyo.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(4 clichés)


Cette étendue d'eau, d'une superficie d'environ 11,9 km2, constitue la source de la rivière Daiya.


L'environnement naturel immédiat du lac Chūzenji est essentiellement constitué de forêts à flanc de montagne.


Le lac Chuzenji est particulirement splendide, en octobre, entouré de ces arbres au feuillage flamboyant!
 
À bientôt!



Le 12e jour du voyage au Japon de Nicolas débute par un arrêt aux chutes de Kegon!
 
Les chutes de Kegon sont des chutes d'eau situées dans le parc national de Nikkō, plus précisément sur le territoire de la ville de Nikkō.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(4 clichés)


D'une hauteur de 97 mètres, les chutes de Kegon sont formées au lac Chūzenji qui est la source de la rivière Daiya.

En tout une douzaine de petites chutes sont visibles sur le site.



Les chutes de Kegon figurent parmi les 3 plus hautes chutes d'eau du Japon.



En 1927, la cascade de Kegon a été reconnu comme l'un des "Huit Vues" qui ont le mieux illustré le Japon et sa culture dans la période Shōwa.

À bientôt pour la suite de cette balade!



Vittel, ville thermale, ville au patrimoine riche et varié, nous a accueilli pour une journée détente tout à fait charmante!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Vittel depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Après avoir visité la gare, nous sous sommes dirigés vers le parc thermal où le circuit débute avec la découverte de cette jolie chapelle Saint-Louis.


Érigée à partir de 1910, elle a été dénommée ainsi en mémoire de Louis Bouloumié, fondateur de la station thermale.


Louis Bouloumié, avocat à Rodez, achète en 1854 la Fontaine de Gérémoy après avoir recouvré la santé grâce aux bienfaits de cette source.


Notre-Dame-de-Bon-Remède!


Remarquez qu'elle tient à la main une tasse d’eau, symbole de bonne santé physique et spirituelle.
Un clin d'œil à cette ville d'eau!


Les vitraux des 4 chapelles ont les visages des membres de la famille Bouloumié de l’époque.


Les vitraux retracent la vie de Saint-Louis.


Le règne de Louis IX devenu Saint-Louis est l'un des plus marquants.


Il est marqué principalement par plusieurs croisades!


À bientôt pour la suite de cette balade!



Vittel est une commune située dans le département des Vosges en région Grand Est.
Cette cité fait partie de ces stations thermales qui sont des étapes incontournables où se révèlent tous les bienfaits des grandes eaux de sources vosgiennes.
 
Après une première excursion "après confinement" du côté de La Bresse et de Gérardmer, nous nous sommes décidés, dimanche dernier,  à aller découvrir Vittel!
 
Cet article servira de récapitulatif à cette balade!
 
-Entre patrimoine et thermalisme (ici)

-Chapelle Saint-Louis (voir le lien)

-Hôtels et villas (voir le lien)

-Les thermes (voir le lien)

-Hippodrome thermal (voir le lien)

-Église saint-Rémy (voir le lien)

-La fin du circuit (voir le lien)

-Landaville (88) - Auberge de l'Étanchotte (voir le lien)

-Contrexéville(88) - Sur le chemin du retour (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades vosgiennes en cliquant sur ce lien!

Vous pouvez voir ou revoir notre article sur les Vosges Thermales sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Un des bâtiments qu'il faut aller visiter à Vittel, c'est la gare! La gare de Vittel est un vrai musée à elle seule!


La gare de Vittel a été construite en 1926 par la compagnie des chemins de fer de l'Est pour remplacer le bâtiment originel de 1881 construit lors de l'ouverture de la ligne de Merrey à Hymont - Mattaincourt.


De style néoclassique pour l'extérieur, elle possède un grand porche d'entrée à colonnes doriques avec deux ailes de part et d'autre de celui-ci.


À l'intérieur, le mobilier est de style Art déco avec notamment un sol carrelé imitant celui d'un établissement de bains.


Depuis décembre 2016, la gare n'était plus desservie par les trains TER venant de Nancy.
Des autocars de substitution ont alors été mis en place.
La desserte ferroviaire est toutefois restaurée le 5 avril 2019, cette fois-ci par le biais d'une liaison Paris – Vittel.
Cela a permis de recréer le « train des Eaux », qui avait été supprimé en 2002.
 
À bientôt pour la suite de cette balade au coeur des Vosges!



Les beignets de fleurs de courgettes sont une spécialité de la cuisine du bassin méditerranéen.
Ils sont faits de fleurs de courgettes enveloppées de pâte à frire.

Hier matin, notre charmante voisine nous a fait "cadeau" d'un panier rempli de fleurs de courgettes!
Je dis cadeau, car ces beignets sont un pur délice!

Aujourd'hui, je cuisine des beignets de fleurs de courgettes!


Pour cette recette, il faut d'abord un plein panier de fleurs de courgettes!


Coupez le pistil qui se trouve au milieu en prenant soin d'ôter en même temps la queue puis lavez délicatement chaque fleur.


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 10 minutes - attente 1 heure - cuisson 15 minutes)
 
-fleurs de courgettes
-1 oeuf
-1 càs d'huile d'olive
-10cl de lait
-10cl de bière
-130g de farine
-huile de friture
 
N'hésitez pas à doubler les proportions en fonction du nombre de fleurs.


Préparer la pâte à beignet.
Battez l'œuf.
Incorporez-y la farine et l'huile, puis le lait et la bière sans cesser de remuer.
Laissez reposer une heure à température ambiante.

Faire chauffer l'huile de friture dans une friteuse.
Trempez les fleurs dans la pâte puis plongez-les dans la friture pendant 2 à 3 minutes.
Retournez-les sur l'autre face lorsqu'ils commencent à dorer.
Égouttez-les sur du papier absorbant et .....


Bon appétit!
 
Vous pouvez voir mes recettes "coup de coeur" sur ce lien!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "courges et courgettes" sur ce lien.



Avant de quitter ce magnfique parc, nous nous arrêtons un moment pour admirer ces cigognes qui font la magie de l'écomusée!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
(4 clichés)


La cigogne, oiseau emblématique de l’Alsace, avait pratiquement disparu lorsque, dans les années 1980, sa réintroduction fut initiée.
L’Écomusée d'Alsace était alors l'un des sites pilotes de l’opération.


Aujourd’hui, le musée accueille l'une des plus grandes populations de cigognes en Alsace, avec une quarantaine de couples.


Et, chaque année, des couples de cigognes reviennent y nicher.
 
À bientôt pour une nouvelle balade!



L’Écomusée d’Alsace à Ungersheim, dans le Haut-Rhin, est un musée de plein air où ont été transférées et remontées d’authentiques constructions alsaciennes formant comme un village vivant.....maisons à colombages, maisons d’ouvriers, boutique, mairie, tour fortifiée, halle des fêtes, ferme, école, lavoir, jardins, champs.....
 
Avant de quitter cet univers tout à fait charmant, nous décidons de faire une dernière balade dans ce village pas comme les autres.
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
(7 clichés)


Cette maison, construite au 19e siècle, est frappante par ses petites dimensions!
Elle abrite, aujourd'hui, le potier.


Mais que cache cette belle maison?


Le sellier-bourrelier!
Cet artisan travaille le cuir et son activité était liée à l'utilisation des animaux de trait.


La maison du pêcheur!
L’Alsace étant une région bordée de nombreux cours d’eau poissonneux, l’activité des pêcheurs professionnels y a été importante jusqu’au milieu du siècle dernier.


Le saviez-vous?
Les rivières d’Alsace sont riches en poissons, mais pas seulement…
Le Rhin est également réputé pour être un cours d’eau aurifère, c’est-à-dire que ses eaux transportent des paillettes d’or.
Ainsi, certains pêcheurs exerçaient en parallèle une activité d’orpailleur, afin d’augmenter leurs revenus plutôt modestes.


Terminons par la maison alsacienne du 21e siècle!
 
Sur le chemin qui nous emmène vers la sortie de l'écomusée, nous sommes attirés par un dernier spectacle.....À tout de suite!



MERCI Marie-Claude

 11/08/2020
Merci beaucoup à Marie-Claude du blog "33gourmande" pour cette jolie carte postale de ses vacances dans le Périgord!
 
Merci Marie-Claude pour cette pensée bien sympathique!



À l'issue d'une superbe matinée à découvrir ce beau village qu'est l'écomusée d'Alsace, nous nous sommes dirigés vers ce restaurant typique de cette région, "la Taverne"!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
(5 clichés)


Ce restaurant typique nous accueille dans un cadre chaleureux à la décoration alsacienne.....


.....et propose des spécialités du terroir.


Avec Marc, nous choisissons des goujonnettes de carpes frites. Ce plat est accompagné de frites et de salade verte.


Nicolas préfère le traditionnel baeckoffe!
 
Après un bon repas nous sommes prêts pour poursuivre notre balade alsacienne! À bientôt!



Comme chaque village possède son château.....chaque village possède son école!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(9 clichés)


Ce bâtiment est une maison d'habitation ordinaire du village de Blotzheim. Elle est caractérisée par son balcon-galerie.


Cette maison abrite l'école de l'écomusée d'Alsace.


Une cour de récréation bien sympathique.


Un peu plus loin, les petites mains, déjà, travaillent pour régaler les visiteurs!


Dans cette ferme à cour fermée, la maison d'habitation est originaire du village de Rumersheim.
Le pigeonnier provient, lui, d'Oberhergheim.


Soudain, en passant devant une maison, nous entendons des bruits de voix...de rire...et de bonne humeur!


Toc! Toc!
Entrez!
Nous sommes les couturières!
Les couturières.....
Au final, Marc a du me tirer par le bras pour quitter ces charmantes personnes!


Voici un modèle d'abri de jardin du 18e siècle. Il permettait au jardinier de surveiller les cultures maraîchères.
 
À bientôt!



Chaque village possède un château, un fort ou une maison forte! Le village reconstitué et qui forme l'écomusée d'Alsace possède, lui, une maison forte!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(8 clichés)


La Tour forte, ou maison forte, est remontée sur le site à partir de fragments datant de la fin du 15e siècle.


Ces derniers proviennent des remparts médiévaux de la ville de Mulhouse.


Finalisée en 1987, la Tour forte domine encore le village aujourd’hui, offrant un point de vue exceptionnel sur l’ensemble de l’Écomusée d’Alsace et son environnement.


La fonction originelle de ce bâtiment n'est pas connue.


Lors de sa découverte, il était intégré dans les remparts médiévaux de la ville de Mulhouse.


Du haut de la tour, la vue sur le village est magnifique. Nous sommes aussi au même niveau que ces magnifiques nids de cigognes.


À bientôt!



MIRABELLES 2020

 08/08/2020
Un grand merci à nos voisins ainsi qu'à notre amie Sylviane pour ces cadeaux fruités et typiquement lorrains.....des mirabelles comme s'il en pleuvait!
 
Merci! Merci!


Elles sont belles ces mirabelles de Lorraine!
En confiture, séchée, en compote, eau de vie ou fruits au sirop...
Il existe plusieurs manières de déguster ce fruit délicat.
La mirabelle supporte très bien la congélation, chaque année j'en congèle et je peux ainsi en profiter tout l'hiver!


La première façon de la déguster, c'est bien sûr en tarte!
Les tartes!
Il y a aussi plusieurs manières de les réaliser! Pour ma part, je la préfère au plus simple....pâte, fruits et sucre....c'est tout mon capitaine!
La recette sur ce lien!


Ensuite, il y a le clafoutis Lorrain! Un pur délice!
La recette sur ce lien!


Les mirabelles, c'est aussi le temps des confitures!
Merci Sylviane pour cette astuce!
Cette année, à ma recette d'origine, j'ai ajouté un petit verre d'eau de vie de mirabelles!
Oh! là! là!  Quel délice!


Ma confiture? 


La confiture de mirabelles, version 2020, est arrivée!


Pour terminer, après un petit-déjeuner gourmand, baladez-vous dans notre cuisine vous y trouverez:
 
-Yaourts lorrains (voir le lien)
 
-Tiramisu aux mirabelles (voir le lien)
 
-Gâteau rapide aux mirabelles (voir le lien)
 
-Bocaux de miabelles (voir le lien)
 
Bonne dégustation!



L’Écomusée d’Alsace est le plus grand musée vivant à ciel ouvert de France.
Nous avons eu l'occasion de le visiter lors de notre séjour en Alsace l'année dernière et je vous invite à poursuivre cette balade dans ce village alsacien très particulier.
 
Vous pouvez voir ou revoir cette visite depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(10 clichés)


La forge!
Le forgeron était un personnage important et respecté dans les campagnes, car il était le seul à maîtriser l’art de travailler le métal.


Chacun, dans la communauté villageoise, faisait appel à lui :
-le charron pour la préparation des cercles des roues et la fabrication des essieux de charrette
-le menuisier pour les verrous, les crémones de fenêtres et les marteaux de porte,
-le tonnelier pour les cercles de barrique, mais aussi le paysan pour les socs de charrues, les herses, les fourches…


De plus, chaque corps de métier avait besoin de lui pour la confection de ses outils.


Le saviez-vous?
Si son savoir-faire était indispensable au fonctionnement du village, le forgeron n’en était pas moins craint par certains.
Il avait en effet la réputation d’avoir un caractère fort et – était-ce dû à sa maîtrise des flammes ou à sa figure noire de charbon – était parfois accusé d’être vaguement sorcier.


Le cordonnier!

Le cordonnier était, avec le sabotier, celui qui avait la charge de chausser les villageois.

C’était en effet lui qui fabriquait les chaussures en cuir.



Le travail de réparation des chaussures, qui représente de nos jours l’essentiel de l’activité des cordonniers, était alors un métier à part entière : celui du savetier.



Le saviez-vous?
Le mot « cordonnier », à l’origine « cordouannier », provient du nom de la ville espagnole Cordoue, dont la qualité du travail du cuir était réputée dès l’époque médiévale.


Visiter l'écomusée d'Asace c'est partager la vie des habitants des campagnes au début du 20e siècle et découvrir un patrimoine d’exception.


À bientôt pour la suite de cette balade!



Tous en cuisine avec Cyril Lignac!
 
Régulièrement, je reprends les recettes de Cyril Lignac, celles que j'ai notées lors du confinement, et je me précipite en cuisine car je sais que je vais me régaler!
 
Aujourd'hui, je cuisine les tomates farcies de Cyril Lignac! J'ai juste ajouté 1 courgette et 1 poivron à la recette originale!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 20 minutes - cuisson 35 minutes)
 
-5 tomates
-1 courgette
-1 poivron
-1 échalote
-1 gousse d'ail
-500 g de hachis
-200g de sauce tomate
 -500g de pommes de terre
-beurre
-chapelure
-huile d’olive
-sel et 4 épices


Pelez, lavez et faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eausalée.
Égouttez-les et coupez-les en dés.
Réservez-les.

Pelez, lavez et hachez échalote et ail.

Lavez les tomates.
Coupez le chapeau des tomates et réservez-les dans un ramequin.
Videz-les à la cuillère sans les percer.
Gardez l’intérieur dans le même ramequin que les chapeaux.
Hachez grossièrement les chapeaux et la chair des tomates.
Réservez.


Prenez une sauteuse et faites-y chauffer un filet d'huile d'olive.
Faites revenir le hachis ail/échalote.
Ajoutez la viande hachée et laissez revenir sur feu doux tout en remuant.
Ajoutez les chapeaux et la chair des tomates grossièrement hachés.
Versez la sauce tomate.
Salez et saupoudrez de 4 épices.
Remuez.
Couvrez et laissez mijoter sur feu doux pendant 20 minutes.
À la fin de la cuisson farcissez tomates, courgette et poivron avec ce hachis.


Beurrez un plat à gratin.
Déposez les dés de pommes de terre sur tout le fond du plat.
Déposez les légumes fracis par-dessus.
Saupoudrez les légumes farcis de chapelure.
Déposez des noisettes de beurre sur la chapelure.
Versez un fond d'eau dans le plat.
Glissez le plat dans un four à 200° pendant 15 minutes.


Bon appétit!
 
Vous pouvez voir ou revoir d'autres recettes "En cuisine avec Cyril" sur ce lien!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :