Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 22 259 645
Nombre de commentaires : 89 269
Nombre d'articles : 7 072
Dernière màj le 18/06/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Après avoir passé une première journée à visiter Compiègne, son palais, la balade sur l'Oise et la Cité des Bateliers....il est temps de dîner!
 
Nous sommes attendus dans le centre-ville de Compiègne, où le restaurant le "Bistrot du Terroir", 13 rue Eugène Floquet,  nous ouvre ses portes.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(7 clichés)


Ce restaurant a pris ses marques dans une ancienne imprimerie!


Il propose une carte française traditionnelle dans un décor boisé de bistrot à l'ancienne.


Après un apéritif intitulé "Velupté de rhubarbe" nous savourons une terrine farcie au foie gras.


Peut-être avez-vous reconnu une carbonade de boeuf à la bière et sa purée maison. Un petit délice.


Le dessert, simple mais gourmand à souhait, est composé d'un gâteau "Tranché du Périgord" ainsi que d'une boule de glace garnie de crème chantilly.


D'un commun accord, nous sommes plusieurs à vouloir poursuivre notre journée par un petit tour sur le pont de Compiègne d'où la vue sur l'Oise est superbe!
 
À bientôt pour la suite de ce séjour à Compiègne.



ORANAIS AUX ABRICOTS

 23/05/2019

L'oranais est une pâtisserie de type viennoiserie constituée d'une pâte feuilletée qui contient de la crème pâtissière et deux ou trois demi-oreillons d'abricot.

En Bretagne, l'oranais est connu sous l'appellation "croissant aux abricots" et, dans le sud de la France, ce sont des "abricotines".
 
Aujourd'hui, je cuisine des feuilletés aux abricots!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 20 minutes- cuisson 20 minutes)
 
-1 pâte feuilletée
-1 boîte d'abricots au sirop
-1 oeuf
-sucre gace
-crème pâtissière
 
Crème pâtissière (voir la recette sur ce lien):
 
-60g de farine
-3 jaunes d'oeufs
-1/2 litre de lait
-1 sachet de sucre vanillé
-200g de sucre


Préparez la crème pâtissière, versez-la dans un récipient et laissez refroidir.
Coupez la pâte feuilletée en 6 rectangles (ou plus).
Égouttez les abricots.
Déposez-les sur du papier absorbant afin qu'ils s'égouttent bien.
Étalez un peu de crème pâtissière sur chaque rectangle, en évitant deux des coins.
 
Répartissez 3 oreillons d'abricots dessus.
Puis, repliez les coins l'un sur l'autre en les soudant avec un peu de jaune d'oeuf.


Badigeonnez le dessus des oranais avec un jaune d'oeuf mélangé à une goutte de lait.
Saupoudrez de sucre glace.
Enfournez 15 à 20 minutes à 180°C afin que le dessus soit bien doré.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



Notre déjeuner-croisière de ce premier jour du côté de Compiègne nous a emmenés, tranquillement, à Longueil-Annel, village situé sur l'Oise, juste en amont de Compiègne.
 
Le village de Longueil-Annel est connu pour son musée consacré à la batellerie, La Cité des Bateliers.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Le village de Longueil-Annel est un haut-lieu de la batellerie française, devenu un port fluvial important avec la Révolution industrielle.
 
Les habitants de Longueil-Annel sont souvent des bateliers débarqués, et qui restent ainsi en contact avec le monde de la batellerie.


En 1992, une exposition d'objets autour de la batellerie est organisée par Jacques Broutin, un ancien batelier.
Elle rencontre un grand succès et donne l'envie de créer une association "L'Amicale du Musée de la Voie d'Eau",, ainsi qu'un musée sur ce thème.


Le musée s'articule déjà autour de la péniche-musée "Freycinet".
Amarrée en face de la maison musée, cette péniche nous introduit dans l'univers familier du marinier.


La visite commence par le poste de pilotage! Et qui mieux qu'un vrai marinier pour nous conter une belle histoire......


Les objets posés sur la table du coin pilotage nous font revivre la vie au quotidien de ces hommes de la mer.


Un véritable musée dans le musée.


Un aperçu du coin salle à manger me fait penser à Alice au pays des merveilles avec cette cafetière qui semble flotter dans l'air!


La visite se poursuit dans la cale de la péniche aménagée en salle de cinéma. Un film retraçant la vie des mariniers nous laisse rêveurs.


Traversons la route pour aller à la maison musée des bateliers!


La maison musée met en valeur l'importance du village de Longueil-Annel dans le monde de la batellerie.
 
Très belle visite! À ne pas manquer si vous passez par là.



Notre premier jour à Compiègne avec notre association se poursuit tranquillement et avec un zeste de gourmandise!
En effet, à l'heure du déjeuner, notre bus nous emmène vers l'embarcadère de Compiègne!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(20 clichés)


L'Escapade nous attend!


Nous embarquons à Compiègne et, tout en déjeunant, le capitaine va nous emmener à Longueil-Annel, commune qui possède un très beau musée rendant hommage aux bateliers, "La Cité des Bateliers"!


Prêts pour le départ!


Le déjeuner débute par un assortiment d'amuse-bouche.


L'entrée est composée d'un petit pâté aux champignons. Il est accompagné d'une tuile aux graines et un confit d'oignons.


Le repas fait que....nous avons le temps de nous promener sur le bateau, entre chaque plat, afin d'admirer le paysage!


Ce que je ne me prive pas de faire surtout lorsque nous passons une écluse!


L'Oise se déroule devant nous....et rien que pour nous!


Je rejoins ma table afin de goûter au moelleux de pintade façon grand-mère.
Accompagné d'une fine purée parfumée aux champignons et d'une endive braisée et caramélisée....je me régale.


Nous passons devant le port de plaisance de Compiègne.


Les photographes se partagent entre babord et tribord.....nous nous passons les informations.....


Tiens....Là....Regarde....Une tortue!


Oyez! Oyez! Le fromage est servi!


Le dessert est gourmand à souhait! Cette tartelette au grué est garnie de poires pochées parfumées au gingembre.


Je laisse mon dessert à Marc et je savoure mon café!


Vite je rejoins le pont afin de profiter au maximum de cette agréable croisière.


Cette grande cheminée fait partie de l'Établissement élévateur des eaux ou pompe à feu du palais national.
C'est une ancienne machine à vapeur construite en 1810 pour alimenter en eau le palais de Compiègne.


Chut! Ne dérangeons pas ce pêcheur!


La balade se termine à "La Cité des Bateliers", ce musée consacré à la batellerie, située sur la commune de Longueil-Annel.
 
À bientôt pour la suite de cette visite.



Pour bien débuter la semaine....tout en saveur et en simplicité....
Aujourd'hui, je cuisine des spaghettis aux tomates séchées!
 
Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 10 minutes)
 
-400g de spaghettis
-1 pot de tomates séchées à l'huile d'olive
-huile d'olive
-parmesan
-sel, poivre

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(3 clichés)


Faites cuite les spagnettis al dente.
Égouttez-les.
 
Prenez un saladier.
Déposez les tomates séchées coupées en petits dés.
Salez, poivrez.
 
Versez les spagnettis dans le saladier.
Versez un filet d'huile d'olive.
Mélangez.


Au moment de servir, saupoudrez votre plat de parmesan.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres recettes italiennes sur ce lien.



Ce jour là, le palais de Compiègne, cette ancienne résidence royale et impériale située à Compiègne, nous a ouvert ses portes!
 
La visite se poursuit avec la chapelle du palais qui fait partie des salles d'apparat!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Cette modeste chapelle date du Premier Empire.
C'est ici qu'eut lieu le 9 août 1832 le mariage de Louise-Marie d'Orléans (fille de Louis-Philippe Ier à Léopold Ier, roi des Belges.
Les vitraux ont été exécutés d'après des cartons de Marie d'Orléans.


Salle Castiglione!
Cette salle tire son nom d'une personnalité emblématique de la "fête  impériale", la comtesse de Castiglione.
Virginia Oldoini, Contessa di Castiglione, aristocrate piémontaise, fut une espionne au service du Royaume de Sardaigne et devient maitresse de l'empereur des Français Napoléon III.


Salle des chasses!
À Compiègne comme à Fontainebleau, l'une des principales distractions proposées étaient la chasse.


Salle Napoléon III
Sur le mur à gauche, le grand portrait de l'empereur Napoléon III peint par Alexandre Cabanel en 1865 en imose tant par son format que par son caractère.


Salle des écrins impériaux!
Le palais de Compiègne possède un ensemble exceptionnel de décorations officielles!


Voici l'ordre de l'Aigle blanc donné à Napoléon III par l'Empire de Russie...vermeil, or, émaux...cette décoration date de 1832.


Salle Eugénie!
Cette salle est dédiée au souvenir de l'impératrice Eugénie!
Le lit a été excécuté en 1867 pour les appartements de l'impératrice Eugénie au palais de l'Élysée.


Salle Winterhalter!

Franz Xaver Winterhalter, né à Menzenschwand, grand-duché de Bade, le 20 avril 1805, est un peintre académique et lithographe allemand, ayant vécu principalement en France.

Il fut le portraitiste attitré du gotha européen durant le deuxième tiers du 19e siècle.



Depuis 1853 et leur mariage, Napoléon et l'impératrice Eugénie sont des commanditaires enthousiastes et assidus de Winterhalter!

Il est temps de quitter ce palais! À l'heure du déjeuner, une surprise nous attend! À demain!



Célébrée tous les 19 mai, la Journée mondiale des MICI - maladies inflammatoires chroniques de l'intestin - est une journée de sensibilisation pour porter la voix des personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de rectocolite hémorragique (RCH).


LES MICI UN FLEAU MONDIAL

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) regroupent deux pathologies : la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

10 millions de malades dans le monde, dont 250 000 en France.
Des maladies diagnostiquées à tout âge avec un pic chez les jeunes (15-25 ans).

Souvent considérées comme taboues, ces maladies dont on ne connait pas les causes, ne se guérissent pas.
Elles provoquent chez les personnes touchées des symptômes qui altèrent lourdement leur qualité de vie : fatigue, diarrhées nombreuses et impérieuses, douleurs abdominales, perte d'appétit et de poids, fièvre...



En France, personnes atteintes de MICI et proches, professionnels de santé, amis des MICI, bénévoles de l'afa Crohn RCH, et personnalités publiques se mobilisent aussi !
Des illuminations de monuments et des animations sont organisées dans tout le pays et relayées sur les réseaux sociaux !
 
En 2019, la Journée mondiale des MICI sera aussi l'occasion de relever des défis sportifs pour donner de la visibilité au combat contre ces maladies !
Clubs de sport, danse, zumba vous feront bouger pour soutenir la Recherche et défendre les droits des malades !



.....oui! Mais où ? 

Il vous faut, bien sûr, découvrir une région!
Mais pas que....
Il faut découvrir un grand domaine où vous pourrez visiter la maison du coiffeur de votre grand père.....


Les anciennes fermes ouvrent leurs portes!


Elles sont toutes meublées.


Dernier indice......tous les toits de ce village typique possèdent un.....voir deux nids de cigognes!

À vous de jouer!



Venasque est une commune située dans le département du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
 
Nous avons eu le loisir de passer quelques jours dans cette bien jolie région et, ainsi, de pouvoir nous arrêter au restaurant "Côté Fontaine" 21 place de la Fontaine à Venasque.
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


Ce restaurant, à l'accueil très sympathique, est renommé pour sa table gourmande aux produits de terroir!
 
Nous nous installons et nous savourons notre entrée, melon au jambon cru serrano pour Marc.


Nicolas se laisse tenter par un bavarois de tomates au basilic et coeur de rose.


Quant à moi, je reste dans le classique et je me régale d'un pâté de campagne à l'ancienne rôti au four.


Alors que Marc et Nicolas choisissent un tartare de boeuf façon "chef"......


.....moi, je choisis le suprême de poulet sauce mourade. Il acompagné d'un gratin dauphinois et d'un flan de légumes. Tout simplement divin.


Mais qui a été assez gourmand pour prendre cet "Ali baba avec son vieux rhum et sa chantilly" ?


Ce jour là, comme à mon habitude je n'ai pas pris de dessert mais je me suis laissée tenter par cette délicieuse assiette de fromage.
 
Allez! Bon appétit!



Miyajima est une île se trouvant dans la mer intérieure de Seto. L'île abrite principalement le bourg de Miyajima.

Cette île est considérée, dans la religion shintoïste, comme une île sacrée et vous pouvez voir ou revoir notre découverte de cette île ainsi que le voyage de Nicolas au Japon depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!

(10 clichés)


L'île sacrée de Miyajima, considérée comme l'un des trois plus beaux paysages de l'archipel.


Et les découvertes y sont chaque fois plus belles.


La résidence Ohashi a été construite en 1796 par la famille Ôhashi.....


.....négociants en riz et propriétaires de nombreuses rizières


Cette impressionnante et somptueuse bâtisse est représentative de l'architecture des riches marchands de Kurashiki, ville du Japon située dans la préfecture d'Okayama, à l'ouest de la ville d'Okayama.


Son grand portail typique est classé bien culturel national.


L'architecture de cette résidence emprunte de nombreux éléments réservés aux maisons de samouraïs.


Un musée y est attachée.....


....qu'il ne faut pas manquer!
 
Bonne balade!



Il n'y a pas besoin d'attendre une fête pour se régaler! Aujourd'hui, je cuisine des verrines apéritives aux betteraves rouges et aux avocats!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 15 minutes)
 
-3 betteraves cuites
-2 avocats
-1 citron
-quelques tranches de bacon
-10cl de crème craîche
-1 càs de vinaigre de vin
-sel, poivre


Pelez, ôtez le noyau de votre avocat et mixez sa chair.
Incorporez-y le jus du citron.
Ajoutez la moitié de la crème fraîche.
Salez et poivrez.
 
Rincez votre betterave.
Coupez-la en morceaux.
Mixez-la avec la crème restante.
Ajoutez le vinaigre.
Salez et poivrez.
 
Faites griller le bacon dans une poêle anti-adhésive.


Dressez les verrines.
Disposez la mousse de betteraves rouges.
Recouvrez avec la crème d'avocat.
Finissez en saupoudrant des morceaux de bacon grillé.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées apéritives sur ce lien.



Reconstruit sous Louis XV et aménagé sous Louis XVI, le Palais de Compiègne a été conçu selon un plan triangulaire.
Ouvrant sur la ville, il se tourne toutefois vers la forêt avec laquelle le parc, dessiné sous Napoléon Ier, fait la transition.
 
Le château de Compiègne comporte quatre appartements principaux (appartements de l'Empereur, de l'Impératrice, du roi de Rome et appartement double de prince) qui témoignent de son occupation de la fin du 18e siècle au Second Empire.

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(15 clichés)
(photo prise sur le net)


Le Cabinet du Conseil:
Témoignage du rôle politique qu'occupait Compiègne au siècle, le cabinet du Conseil accueillait les délibérations politiques.
À l'instar de Versailles et Fontainebleau, Compiègne est en effet un lieu d'exercice du pouvoir royal où nombre d'actes royaux ont été signés.


La chambre de l'Empereur:
La chambre de l'Empereur présente un décor et un ameublement d'une homogénéité remarquable.
L'atelier BUBOIS et REDOUTE ainsi que le peintre GIRODET réalisent en 1810 le décor peint.
Le mobilier de bois doré et d'ébénisterie est l'œuvre de Jacob DESMALTER.
Le faste ressort de l'alliance du cramoisi et de l'or pour les tentures murales, les rideaux, les garnitures du lit.
Les sièges sont ornés des emblèmes de l'Empire: feuilles de chêne, étoiles et abeilles, sans oublier l'aigle impérial au-dessus du lit.


La bibliothèque de l'Empereur:
Cette pièce marque la charnière ente les salons de représentation et les petits appartements de l'Empereur.
C'est ici que Napoléon 1er aimait étudier sur son magnifique et ingénieux bureau mécanique signé Jacob DESMALTER ( bureau appelé ainsi car il comporte un tiroir secret qui permet d'y glisser des plans et cartes ).

Les ouvrages présent actuellement dans le corps de la bibliothèque ne sont pas ceux de l'Empereur puisque la bibliothèque du souverain fut dispersée en 1889.

Les 2000 livre présents actuellement furent déposés ici en 1902 par la bibliothèque Nationale après la visite du tsar Nicolas II à Compiègne.


La salle de déjeuner:
Située entre la bibliothèque de l'Empereur et le salon de musique de l'Impératrice la salle de déjeuner est une pièce un peu plus intime et privée.


Le salon de musique:
Dans un décor architectural qui évoque le 18e siècle, l'ameublement de cette pièce a été choisi par l'impératrice Eugénie.
Deux tapisseries de la fin du 17e siècle voisinent avec des éléments de mobilier 18e siècle, empire et modernes, mélange éclectique très représentatif du décor et du goût du Second Empire.
C'est dans ce salon que la souveraine recevait, pour ses célèbres thés, les personnalités qu'elle voulait distinguer.


La chambre de l'Impératrice:
Cette pièce constitue un ensemble décoratif parmi les plus représentatifs du Premier Empire.
Le mobilier a été réalisé par Jacob-Desmalter.
La pièce a été restituée dans son état de 1811.


Le salon des dames d'honneur:
Ce salon tout comme la chambre avait été voulu à l'origine par l'impératrice Joséphine.
Dans ce salon tout un ensemble de sièges et de fauteuils destinés à une catégorie très précise de personnes.


Un respect de la hiérarchie, c'est-à-dire de l'étiquette, est exigé:
-le canapé est exclusivement réservé à l'Empereur et à l'Impératrice
-les sièges avec accoudoirs aux proches
-....et ainsi de suite jusqu'au bas de la hiérarchie où les derniers demeurent debout.


Le salon des fleurs:
Le premier salon de l'Impératrice reçut tardivement le nom de salon des Fleurs en raison de son décor.
C'était, en fait, un salon de jeux, comme en témoignent une table de trictrac, deux tables de quadrille et une table de bouillotte...


... Sous le Second Empire, il servit de chambre à coucher au Prince Impérial.
Le motif de la tapisserie des chaises a été choisi par l'impératrice Joséphine.


Le salon bleu:
Cette pièce est caractéristique du goût de l'Empire pour les couleurs fortement contrastées : moire bleue des tentures, broderie d'or des sièges, marbre rouge de la cheminée.
Initialement destiné aux présentations officielles à l'Impératrice, ce salon servit de salle d'étude et de jeu au Prince Impérial sous le Second Empire.


La salle à manger de l'impératrice:
Cette salle à manger fut aménagée sous le Premier Empire et accueillit le premier diner intimiste de Napoléon Ier et de Marie Louise en 1810.
Les murs de la pièce sont tendus de stucs, un mélange de poussière de craie, de plâtre et de couleur ocre.


La galerie de chasse:
Cette galerie est ornée de tapisseries des Gobelins réalisées à partir de 1735, d'après des cartons d'Oudry.


La galerie de bal:
Cette vaste salle a été construite pour l'arrivée de l'impératrice Marie-Louise, en éventrant deux étages de petits appartements.
Le plafond est orné de peintures glorifiant les victoires de Napoléon.

À bientôt pour la suite de cette visite!



Les moules ne sont pas très caloriques mais elles sont, en revanche, une source exceptionnelle de calcium et de fer.
De plus leur richesse en iode favorise la croissance et protège le système nerveux.

Alors, que diriez-vous de mettre des moules à notre menu?

Aujourd'hui, je cuisine des moules aux carottes, jambon cuit et chorizo.


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 20 minutes)
 
-2 litres de moules
-1 càs d'huile d'olive
-1 échalote
-2 gousses d'ail
-2 carottes
-1 verre de vin blanc
-100g de dés de jambon cuit
-1 chorizo doux
-tranches de chorizo épicé


Pelez, lavez et coupez carottes, échalotes et ail en petits dés.
Pelez et coupez le chorizo doux en dés.
Faites revenir carottes, ail, échalote et jambon dans une cocotte avec un filet d'huile d'olive pendant quelques minutes.
Ajoutez les dés de chorizo.
Mélangez.
Versez le vin blanc.


Au moment de l'ébullition ajoutez-y les moules.
Laissez cuire 5 à 6 minutes...juste le temps que les moules s'ouvrent.
Remuez en cours de cuisson.

Pendant ce temps, disposez les tranches de chorizo épicé sur la plaque de cuisson du four garnie d'une feuille de papier cuisson.
Laissez-les griller quelques minutes dans un four à 220°.


Servez bien chaud et garnissez les assiettes avec les tranches de chorizo grillées.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "moules" sur ce lien!



Le palais de Compiègne est une ancienne résidence royale et impériale située en plein coeur de Compiègne!
 
Quatre palais se sont succédés à Compiègne.
Le plus ancien remonte au début de la dynastie mérovingienne et datait vraisemblablement du règne de Clovis.
 
Le château tel qu'on le connaît aujourd'hui fut bâti par Louis XV et Louis XVI et réaménagé sous Napoléon Ier puis Napoléon III.
Le château de Compiègne fut un haut-lieu de la vie de cour et de l'exercice du pouvoir.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Compiègne depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Sur la route des Flandres, à quatre-vingts kilomètres de Paris, le palais de Compiègne fut une résidence royale et impériale dont les appartements, par delà les remparts de la ville, donnent sur une forêt de plus de quatorze mille hectares. Une position qui reflète la décision du roi Charles V d'acquérir ces terrains à l'intérieur de la ville pour y construire un château, presque achevé à sa mort en 1380.


Comme toute résidence royale ou impériale, le château de Compiègne comporte de vastes espaces communs indispensables à la vie de cour!
La Galerie des Colonnes, largement éclairée par de hautes fenêtres, servait avant tout de hall d'accueil.


L'escalier d'Apollon desservait les appartements de Marie-Antoinette et les appartements des enfants de la reine.


Achevé en 1784, l'escalier fut construit d'après les dessins de l'architecte Le Dreux de La Châtre.
Sa rampe en fer forgé datant du 18e siècle a été réalisée par le serrurier compiègnois Raguet.


Il permet d'accéder à la salle des gardes du roi.


Salle des Gardes!
Le grand escalier d'honneur débouche sur le vaste volume de la salle des gardes, couverte d'une voûte, éclairée par de hautes fenêtres et des lucarnes.
L'architecte Le Dreux y a exalté la gloire militaire et le triomphe des armées de la monarchie française engagées aux côtés des insurgés américains.


Le thème militaire du décor de cette pièce donnant sur la cour d'honneur est très affirmé.


Antichambre du roi et de la reine!
Antichambre commune au deux appartements, les portes de part et d'autre de la cheminée donnent accès, à gauche à l'appartement du roi et à droite à celui de la reine. Antichambre, puis salon des huissiers sous les premiers et second Empires, la pièce était simplement meublée: rideaux de coton blanc, banquettes et tabourets en bois peint, couverts de velours vert.
 
Au dessus de la cheminée le portrait de Louis XVI en costume de sacre par Antoine Callet, mis en place en 1967.


Salle à manger de l'Empereur!
Située à l'intersection des appartements du Roi et de la Reine, la pièce servait au 18e siècle d'antichambre à l'appartement de la souveraine ainsi que de salle de Grand Couvert.
Sous le Premier Empire, la pièce devient la Salle à Manger de l'Empereur, servant également de lieu de divertissements.


Salon des Cartes!
Sous le second Empire, le palais de Compiègne accueille chaque automne les fameuses "Séries".....Napoléon III convie la cour, le tout-Paris et le gotha européen pour une semaine de divertissements.
Le salon des Cartes reste emblématique de cette vie de cour légère et moderne.


Salon de Réception!

Ancienne Chambre du roi, le salon de réception est la pièce centrale de l'appartement du monarque.

Au premier Empire, elle perd sa fonction de chambre pour devenir un salon.

Pièce la plus haute de plafond, elle a conservé de son décor du 18e que les lambris hauts rythmés de pilastres corinthiens et les dessus de porte peint par Sauvage.



Le confident, appelé aussi conversation, vis-à-vis ou tête-à-tête, est un double fauteuil en forme de S permettant à deux personnes de discuter sans avoir à tourner la tête.
Ce meuble est une invention du Second Empire.

Le nom de confident évoque une conversation discrète entre deux personnes.


L'indiscret, est un meuble où trois fauteuils sont accolés en forme de feuilles de trèfle. Il permet à trois personnes de discuter sans avoir à tourner la tête.

Le nom d'indiscret évoque l'écoute que peut réaliser une troisième personne présente sur le troisième siège.

À bientôt pour la suite de cette visite!




C'est avec notre association, ATNA (Association Tervilloise du Nouvel Âge), que nous sommes partis dernièrement pour un séjour de deux jours du côté de Compiègne!
 
Vous l'avez compris, je commence, aujourd'hui, une nouvelle série "voyage" consacrée à cette ville royale....Compiègne!

Située au confluent de l’Aisne et de l’Oise, à la lisière de forêts majestueuses, Compiègne est au coeur du Pays compiégnois.
Ville royale et impériale, théâtre d’événements majeurs de l’histoire de France, elle demeure une cité où il fait bon vivre, attentive à entretenir les souvenirs d’un riche passé.

Son Palais Impérial, son Hôtel de Ville, ses églises et ses musées témoignent de mille ans d’existence que j'aurai plaisir à vous raconter!
 
Cet article servira de récapitulatif à cette balade!
 
Compiègne:
 
-Cité impériale (ici)

-Le palais de Compiègne (voir le lien)

-Le palais de Compiègne- Les appartements historiques (voir le lien)

-Le palais de Compiègne-Fin de la visite (voir le lien)

-Déjeuner-Croisière sur l'Oise (voir le lien)

-Dîner au restaurant le "Bistrot du Terroir" (voir le lien)

-Compiègne- Visite guidée (voir le lien)

-Église saint-Jacques de Compiègne (voir le lien)

-La clairière de l'Armistice (voir le lien)

-Le wagon de l'Armistice (voir le lien)

Longueil-Annel:

Longueil-Annel- Musée La Cité des Bateliers (voir le lien)

Vieux-Moulin:

-Auberge du Mont Saint-Pierre (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balade en Picardie en cliquant sur ce lien!
 
Bonne visite!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :