Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 912 146
Nombre de commentaires : 90 963
Nombre d'articles : 7 298
Dernière màj le 09/12/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
À chaque saison ces mets! L'automne est arrivée, doucement, et les légumes de saison vont nous aider à réaliser de bons petits plats!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Aujourd'hui, je cuisine un gratin de courges butternut!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 20 minutes- cuisson 30 minutes)
 
-1,5 kg de courges butternut
-200g de lardons fumés
-20cl de crème
-sel, poivre, muscade, parmesan


Pelez, lavez et coupez les courges en dés.
Faites-les cuire 5 minutes à la vapeur.
Pendant ce temps faites revenir doucement les lardons dans une poêlé à sec.


Disposez les dés de courges ainsi que les lardons dans un plat à gartin.
Salez, poivrez et ajoutez une pointe de muscade.
Remuez délicatement.
Versez la crème.
 
Remarque!
Personnellement, je ne sale pas car les lardons le sont déjà!


Saupoudrez de parmesan et glissez le plat dans un four à 200° 20 à 25 minutes.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "courges et courgettes" sur ce lien.



Après vous avoir parlé de cette jolie balade en mer en rade de Brest et sur un beau bateau, Le Brestoa, je me suis demandée si vous ne vouliez pas quelques conseils afin d'éviter le mal de mer!
 
C'est notre amie, Marie-France qui nous a soufflé "La règle des 5 F":
 
Froid, Faim, Fatigue, Frousse et Foif sont cinq éléments bien connus des marins.
Favorisant le mal de mer, il est conseillé de les respecter afin de mettre toutes les chances de son côté.
 
1-Le froid!
Le froid favorise le mal de mer. On conseille donc de bien se couvrir avant de prendre le large
 
2-La faim!
Avoir le ventre rempli pendant une navigation aide à combattre le mal de mer
 
3-La frousse!
La peur peut vous paralyser et vous provoquer un inconfort lors d'une navigation
 
4-La fatigue!
La fatigue est un des éléments qui provoque le mal de mer
 
5-F comme "Foif!
Pensez à bien vous hydrater avant et pendant votre séjour en mer. Boire de l'eau vous aide à combattre le mal de mer.
 
♫ ♪"Dès que le vent soufflera, je repartira!
     Dès que les vents tourneront, je me m'en allerons!"♪ ♫

Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!



Le troisième jour de notre séjour sur la presqu'île de Crozon débute avec beaucoup d'impatience! En effet, nous allons faire une croisière sur "Le Brestoa" en rade de Brest!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(18 clichés)


Pour cela, nous nous dirigeons vers Le Frêt, village de la commune de Crozon, qui est, par sa taille, un tout petit port sur la rade de Brest.


Nous nous installons et nous nous apprêtons à découvrir, la rade de Brest et l’Aulne maritime en dégustant un repas simple mais bien gourmand.


L’Aulne est un fleuve côtier français de 144 km de long, qui prend sa source sur la commune de Lohuec dans les Côtes-d'Armor et se jette dans la rade de Brest au niveau des communes de Landévennec et de Rosnoën.


Après avoir dégusté l'apéritif, nous pouvons choisir, en entrée, entre un melon ou.....


....une assiette de six huitres!


Comme je ne mange ni l'un, ni les autres.....j'en profite pour monter sur le pont et prendre un bon bol d'air!
Au loin se dessine le pont de Térénez....


Nous passons au large de Landévennec, commune située à l'embouchure de l'Aulne dans la rade de Brest.
Sur un des méandres de l'Aulne, se trouve le cimetière des navires de Landévennec.
 
Certaines coques de navires, y sont stockées, en particulier de la Marine nationale française, en attente de démantèlement.


Le moulin à marée du Folgoat appartenait à l'abbaye de Landévennec.
La population des deux rives de l'Aulne venait en barque porter les sacs de grain jusqu'à la cale du moulin.
Le moulin date du début du 16e siècle et était loué par les moines à un meunier.


Il est temps de reprendre notre repas où je l'avais laissé.....De belles assiettes d'une terrine bretonne ou de rillettes du pays font le bonheur de toute la table.


Sur l’autre rive, ancrée au bout de la rade de Brest, Landévennec s’épanouit sur un éperon rocheux.


Entre les arbres, se dévoile l’ancienne abbaye de Saint-Guénolé.


Au bout du village, l’église Notre-Dame-de-Landévennec, décrite au début du 20e siècle par les chanoines Jean-Marie Abgrall et Paul Peyron.


Il faut toujours garder une place pour le fromage!


Les fraises de Plougastel....Un pur délice!


Le capitaine nous offre un petit verre de calvados!


Après le traditionnel petit café....


Je vous laisse.....J'ai des envies de grand air!



C'est à Concarneau, ce jour là, que nous étions attendus pour déjeuner! Concarneau!
Une ville close qui émerveille toujours autant!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Le restaurant, "La Porte aux Vins", situé 9 place Saint-Guénolé, doit son nom à la célèbre porte ainsi appelée car les navires bordelais y déchargeaient leur vin et autres marchandises.


En entrée, nous pouvons goûter une coquille Saint-Jacques préparée à la bretonne.


Pour la suite du repas les assiettes sont bien garnies. Nous dégustons un confit de porc au cidre.
Salade et frites accompagnent cette spécialité.


Les desserts....Vous me connaissez....Bien souvent, je les laisse à Marc!
Pourtant, ce jour là, délaissant la crème j'ai goûté le gâteau breton fourré aux fruits rouges!
Bien sûr, j'ai adoré!


Un petit café.....et hop....Marc me laisse le sien....Nous voilà prêt pour la suite de notre voyage!
 
Bon appétit!



Guilvinec, très souvent appelée Le Guilvinec, est une commune située dans le département du Finistère.
 
Le quartier maritime de Guilvinec rassemble les ports de pêche du Pays Bigouden : Saint-Guénolé, Guilvinec-Léchiagat, Lesconil, Loctudy.
C'est le premier quartier maritime de France pour la pêche tant en nombre de marins, environ 1 000 marins.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(7 clichés)


La côte rocheuse de la presqu'île de Penmarc'h, prolongée par un plateau continental en pente très douce sous la surface de l'Océan, en fait un lieu de pêche remarquable, qui explique à l'origine le dynamisme de la pêche bigoudène. 


À l'origine simple port d'échouage situé dans le fond de l'estuaire du Ster, le port étend désormais ses quais et ses infrastructures sur les deux rives de la partie aval du dit estuaire, principalement sur la rive droite, côté Guilvinec, mais également sur la rive gauche, côté Léchiagat.


En 1863, c'est l'arrivée du chemin de fer à Quimper qui provoque l'essor de Guilvinec.


Son havre, à proximité des lieux de pêche du maquereau, attire jusqu'à 300 chaloupes de toute la Cornouaille.


Les mareyeurs organisent un service d'expédition rapide vers la gare de Quimper.


Guilvinec devient, alors, le premier port de France dans l'expédition du maquereau frais.



MERCI MARIE-CLAUDE

 19/10/2019
Aujourd'hui, je tiens à remercier Marie-Claude du blog "33gourmande"!

Il y a quelques jours, le facteur nous a fait grand plaisir car dans le courrier était caché une jolie carte postale du Lac Majeur, un lac italo-suisse situé à cheval sur le Piémont, la Lombardie et le canton du Tessin.
 
Isola Bella étant une des Îles Borromées, sur le lac Majeur.
 
Merci Marie-Claude pour cette pensée bien sympathique d'une région magnifique!



Le chili, à la maison, nous ne nous en lassons pas! Il en existe de nombreuses variations dans lesquelles entrent divers ingrédients comme les tomates, les oignons, les haricots, l'ail...
 
Aujourd'hui, je cuisine le chili aux deux haricots!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 45 minutes)
 
-500g de steak haché
-lardons fumés
-150g de concentré de tomates
-2 petite boîte de tomates pelées
-200g de haricots rouges
-200g de haricots blancs
-1 petite boîte de maïs
-1 oignon
-1 ou 2 gousses d'ail
-1 poivron
-poudre de chili, origan, paprika
-1 bouillon cube
-beurre


Faites rissoler les lardons dans un peu de beurre.
Quand ils sont dorés, réservez-les.
Faites revenir le boeuf haché et les oignons.
Ajoutez les poivrons finement coupés, l'ail finement ciselé et les lardons.
Ajoutez les tomates pelées, le maïs, la poudre de chili, le paprika et l'origan.
Laissez cuire 5 à 10 minutes.


Terminez par le concentré de tomates, 1/2 litre de bouillon et les haricots rouges et les haricots blancs.
Couvrez et laissez mijoter 1/2 heure.


Servez dans des plats creux.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées recettes de boeuf sur ce lien.



Comme à mon habitude, lorsque je me promène je lève un peu les yeux....et je fais de belles découvertes!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Vous pouvez revoir d'autres enseignes sur ce lien.
 
Vous pouvez retrouver d'autres peintures murales sur ce lien.
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(3 clichés)


Concarneau....fameux port de pêche!


Concarneau.....ville d'art et d'histoire!


Cette fresque murale m'a beaucoup plu! Elle se situe exactement au Guilvinec non loin de la criée de la ville!



La ville de Concarneau s'est constituée au Moyen Âge à partir de la ville close située dans l'estuaire du Moros.
Cet abri naturel a permis le développement du septième port de pêche français en tonnage débarqué.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


À l’origine, seul l’avant-port est utilisé, la zone se situant en arrière de la Ville Close étant pour partie une vasière.
Dès le milieu du 18e siècle des travaux d’aménagement permettent une meilleure utilisation de ces deux espaces grâce aux quais et au bassin d’échouage.


À partir des années trente, le développement de la pêche va entraîner de grandes transformations portuaires.


Après l'occupation, le port de pêche modernisé prendra son véritable essor.


Premier port pour la pêche au thon, il se hisse en quelques années dans les premiers rangs pour la pêche fraîche!
 
À bientôt pour la suite de ce séjour.....Hissez-haut!



Après avoir visité la conserverie Courtin et après avoir fait quelques achats, nous voilà partis vers Concarneau, célèbre "Ville Close" située dans le département du Finistère.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(16 clichés)


Îlot blotti dans une anse, la Ville Close est le berceau de Concarneau dont l’existence est attestée depuis le 11e siècle.
Devenue exiguë, la ville se développe sur les rives proches.


Cité défensive, la Ville Close est ceinte de remparts en granit de 2,5 m à 3 m de large, de neuf tours et est percée de trois portes.
Elle abrite les plus anciennes habitations de la cité.


Les maisons de granit en pignons bordent les rues étroites et côtoient des maisons de pan de bois.


Le port de plaisance n'est pas bien loin!


L'embarcadère pour les excursions se trouve au bout de ce quai!


Ce jour là, nous sommes rentrés dans la ville par un unique et très ancien pont-levis, côté faubourg.
Mais voici l'embarcadère où un bateau-bus, le petit bac, relie la Ville Close au quartier du Passage, ancien quartier de pêcheurs.


L'ancienne église Saint-Guénolé aurait été construite au 12 siècle.
En ruine, elle est détruite en 1830 pour édifier une nouvelle église.
Cette dernière est elle-même transformée en hôpital en 1937 alors que la nouvelle église paroissiale Église Saint-Cœur-de-Marie est construite hors les murs de la ville-close en 1912.
L’hôpital est démoli dans les années 1980 et il ne reste que sa façade et son pignon-clocher.


À l’intérieur de la place forte, des maisons d’habitation occupent l’essentiel du parcellaire étroit.


Cette maison, très étroite et typique de la ville, a beaucoup de charme.


Des échoppes aux linteaux sculptés ou des chapelles sont reconverties, au fil du temps, en lieux de vie.


La maison du Gouverneur est l’une des dernières maisons en pan-de-bois. Elle accueille depuis 2005 l’atelier et la salle d’exposition temporaire de la Maison du Patrimoine.


La place du gourverneur.


La caserne Hervo est une caserne qui fut construite sur une chapelle datant du 16e siècle.
Cette dernière dénommée Notre-Dame-du-Portail (ou Notre-Dame-de-Conq) fut l'un trois lieux de culte situés intramuros de la Ville close de Concarneau.


Avant de partir, n'oubliez pas de faire un petit tour dans la maison du patrimoine. Située dans l’ancienne maison du Gouverneur de Concarneau, c'est un lieu à découvrir.


Nous quittons à regret cette jolie cité et, pour rejoindre notre bus, nous passons devant l'arrière port!
 
Je vous en parle bientôt!



La courge butternut est une variété de courge musquée.
Le nom français de cette plante évoque le goût de cette courge, en particulier le velouté que sa texture permet d'obtenir en cuisine.
 
Aujourd'hui, je cuisine un velouté de courge butternut au fromage à tartiner.


Le fruit, s'appelle aussi la doubeurre.
Arrivé à maturité, il peut se manger cru comme une carotte, bien qu'il soit très légèrement âcre, mais plus goûteux.
Sa chair ferme permet de le cuisiner comme une pomme de terre, c'est-à-dire d'un nombre infini de façons.
 
Mais la recette habituelle est la soupe, la doubeurre apportant avec un mixage vigoureux une texture veloutée que ne donnent pas d'autres courge.


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 15 minutes)
 
-1 belle courge butternut
-1 fromage à tartiner par personne
-4 gousses d'ail
-huile d'olive
-eau
-sel, poivre, muscade, gingembre


Pelez, lavez et coupez la courge en dés.
Pelez, lavez et hachez l'ail.
Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une casserole.
Faites-y revenir la courge et l'ail pendant quelques minutes.


Versez de l'eau à hauteur.
Salez, poivrez.
Saupoudrez de gingembre et de muscade.
Couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que la courge soit cuite.
Utilisez une lame de couteau pour vérifier la cuisson.
Mixez.


Au moment de servir versez le velouté dans les assiettes et garnissez-les d'un fromage à tartiner.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées soupes et potages sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées "courges et courgettes" sur ce lien.



En ce second jour de notre séjour dans le Finistère, nous nous sommes préparés afin d'aller visiter la charmante cité de Concarneau!
Mais...sur la route...nous nous sommes arrêtés route de Concarneau à Trégunc, commune située entre Concarneau et Pont-Aven!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Conserverie familiale fondée en 1893 à Concarneau, la conserverie Courtin est l’une des plus anciennes de Bretagne.


Elle fait, aujourd’hui, partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique de la région.


La conserverie est, aujourd'hui, spécialisés dans la fabrication des soupes à l’ancienne, de rillettes de la mer et de notre fameux confit de noix de Saint-Jacques.


Je dois vous avouer que nous connaissons la conserverie Courtin du temps où elle se situait dans le port de Concarneau!
Aujourd'hui, la conserverie a déménagé à Trégunc et a pris la forme d'un grand paquebot!


Nous visitons ce paquebot-musée avec intérêt§ D’anciennes machines trônent au milieu de la conserverie et un documentaire de quelques minutes résume partiellement l’histoire de la famille Courtin.
 


Nous étions attendus et nous avons été accueillis avec beaucoup de sympathie.


Les soupes de chez Courtin....un vrai délice! Je peux vous l'assurer!


Aujourd'hui, l'usine réalisait le velouté aux crabes....c'est donc du velouté aux crabes que nous avons le loisir de goûter!


Merci à tous pour cette visite bien chaleureuse!



Aujourd'hui, dimanche, Nicolas a posé sur sa tête sa toque de chef afin de nous préparer un repas dont il a le secret....un repas qui a des airs et des saveurs asiatiques!
 
C'est l'occasion pour moi de vous présenter sa boîte à bento!
 
Le bento est un terme japonais désignant le repas rapide ou casse-croûte contenu dans un coffret pris hors de la maison mais aussi une façon de présenter le plat unique et extrêmement populaire au Japon.
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


La boîte à bento est donc un coffret compartimenté dans lequel trouvera place le repas du jour!


Les coffrets traditionnels sont en bois laqué à la présentation très soignée.


Aujourd'hui, Nicolas nous a préparé:
-des onigiri au thon (voir le lien)
-une salade de concombre, tofu, daishi et wakamé
-une salade de pommes de terre, dés de carotte et de concombre
-des tamagoyaki aux algues et au fromage à tartiner (voir le lien)
 
Remarque:
Nous avons simplement ajouté à la recette de base des feuilles de nori!


Après avoir rempli la boîte à bento de Nicolas pour son repas de demain midi....nous nous sommes régalés!
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



Pour terminer, en beauté, cette première journée dans le Finistère, nous nous sommes arrêtés au niveau du pont de Térénez!

Le pont de Térénez enjambe l'Aulne entre Argol et Rosnoën sur la route départementale 791 qui relie Crozon au Faou.
Il est considéré comme un élément essentiel de désenclavement pour la presqu'île de Crozon, évitant un détour de 47 kilomètres via Châteaulin afin de rejoindre le Nord-Finistère.

Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


Avant la construction du pont, la traversée de l'Aulne se faisait par bacs afin d'assurer la continuité de la route nationale.
Les accidents étaient très nombreux, notamment les jours de foire en raison d'un bac à fond plat et peu manœuvrable qui était emporté par le courant des marées et chavirait.
L'Aulne engloutissait les hommes, les chevaux et les marchandises.


Pont de 1925!
Le premier pont de Térénez a été construit entre 1913 et 1925.
C'était un pont suspendu qui fut, à l'époque, le plus grand pont suspendu d'Europe.


Pont de 1952!
Ce nouveau pont, basé sur ses piles d'origine est un pont suspendu, comme le précédent, qui reprend les mêmes mensurations.
Malheureusement, la pénurie de matériaux de qualité à l'époque entraîne l'utilisation de ciment de mauvaise qualité.
Le pont contracte alors le "cancer du béton"!


Pont de 2011!
Le projet retenu pour le pont actuel s'est orienté vers une reconstruction du pont de Térénez à proximité du pont actuel.
L'option majeure est d'offrir des accès en courbe pour fluidifier la circulation.
 
L'ouvrage est récompensé en 2013 par le World Infrastructure Award et en 2014 par le prix du plus bel ouvrage d’art remis par la Fédération internationale du béton.
Il détient le record du monde de portance en courbe et sans support.



En ce premier jour de vacances dans le Finistère et, après avoir visité la Pointe Saint-Mathieu, nous nous sommes dirigés vers Le Conquet, commune située dans le département du Finistère.
 
Nous étions attendus à l'auberge de Keringar, pour y déjeuner.
 
L'auberge de Karingar, située 15 Route de Keringar, est un site charmant au cadre tout à fait authentique.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


L'apéritif, un verre de vin blanc, liqueur de fraise et petits morceaux de pommes et de fraises, est tout simplement délicieux.


En entrée, cette assiette est composée d'une salade verte accompagnée de magret de canard, de tomates cerises et de quelques noix.


Le plat consiste en une belle et copieuse potée dont la vedette est la fameuse saucisse de Molène.


La saucisse de Molène est une spécialité traditionnelle, inventée et encore aujourd’hui occasionnellement préparée sur l’île de Molène dans le Finistère.
Sa particularité est le fumage aux algues.
La viande de cochon est coupée au couteau et non hachée.
Le fumage se passe dans une cheminée.


Pour le dessert, nos hôtes nous ont proposé un gratin de fruits rouges. Marc a adoré.


Pour ma part comme je ne mange pas de crème, pas de...pas de...
Alors, j'ai eu le plaisir de pouvoir déguster une tarte tatin...bien sûr sans glace ni chantilly pour moi!
Tout dans la simplicité! C'est ce qui a de meilleur.


Enfin, un café à l'ancienne, et nous sommes prêts pour la suite de notre aventure finistérienne!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :