Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 16 066 913
Nombre de commentaires : 80 567
Nombre d'articles : 6 103
Dernière màj le 21/10/2017
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>
Je continue mes jeux de l'été en vous proposant, aujourd'hui une devinette assez simple!

Ce château, que nous avons eu l'occasion de visiter, est très connu pour....

Allez! Jouez nombreux avec nous!


Réponse:
Le château de Cheverny est un château de la Loire français situé en Sologne, sur la commune de Cheverny, dans le département de Loir-et-Cher
Le château de Cheverny a servi de modèle à Hergé qui l'ampute des imposants pavillons latéraux, pour créer Moulinsart, le château du Capitaine Haddock.
Mais Hergé ne s'est pas seulement inspiré de l'architecture extérieure du château, il s'inspire du décor et du mobilier pour y retranscrire les pièces du château de Moulinsart.

Un grand merci à vous toutes, Nicole, Dely, Chantal et Annie-Claude qui avez joué avec nous et qui avez toutes trouvé la bonne réponse!
Un petit coucou supplémentaire à Annie-Claude pour avoir trouvé la particularité de ce château!

Je vous retrouve bientôt pour un autre "Jeux de l'été"!



SALADE DE RAVIOLIS

 07/08/2017
Pour cette recette j'ai utilisé des mini-raviolis!

Aujourd'hui, je vous invite à me suivre en cuisine pour la réalisation d'une salade de raviolis!


Les ingrédients pour cette recette:
(2 personnes-préparation 15 minutes- cuisson 5 minutes)

-250g de mini-raviolis
-1 tomate
-1 poivron
-1 oeuf
-anchois
-olives vertes farcies
-1 càc de moutarde
-1 échalote
-1 gousse d'ail
-huile
-vinaigre


Faites cuire les raviolis quelques minutes dans un grand volume d'eau.
Égouttez-les et réservez!
Faites cuire l'oeuf puis écalez-le.

Nettoyez, épépinez et coupez le poivron en petits dés.
Lavez et coupez la tomates en petits dés.
Pelez, lavez et hachez l'échalote et la gousse d'ail.
Égouttez les olives et coupez-les en rondelles.
Coupez quelques filets d'anchois en petits morceaux.


Prenez un saladier et mélangez tous les éléments de la vinaigrette.
Ajoutez raviolis, tomate, poivron, anchois, olives.
Remuez délicatement.
Finissez la décoration avec l'oeuf dur coupé en quartier.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



Notre journée à Mouzon, petite commune située dans le département des Ardennes, a débuté par la visite de la belle abbatiale Notre-Dame!

L'abbatiale Notre-Dame de Mouzon est l'ancienne église de l'abbaye de Mouzon.L'évolution de cette abbatiale au Moyen Âge est liée aux reliques abritées en ce lieu, notamment celles de saint Victor et de saint Arnoul.
Objet d'un culte ostentatoire, ces reliques deviennent sources de revenus matériels.

L'affluence des pèlerins impose la construction de cet édifice, aux 12e et 13e siècles, qui s'inspire des premières constructions de style gothique.

Vous pouvez voir ou revoir la visite de Mouzon depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(13 clichés)


L’im­­­por­­­­­­­­­­­­­­tance de Mouzon est confir­­­­­­­­­­­­­­mée par le don que fit Clovis à l’ar­­­che­­­­­­­­­­­­­­vêque de Reims qui l’a baptisé vers 498.
Le Roi Franc donne à Remi le « pagus » de Mouzon, l’équi­­­­­­­­­­­­­­valent des cantons actuels de Mouzon et de Sedan.


Mouzon prend donc de l’im­­­por­­­­­­­­­­­­­­tance, surtout après l’ins­­­tal­­­­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­­­­tion des moines béné­­­­­­­­­­­­­­dic­­­­­­­­­­­­­­tins par Adal­­­­­­­­­­­­­­bé­­­­­­­­­­­­­­ron, en 971, arche­­­­­­­­­­­­­­vêque de Reims, qui a doté la nouvelle abbaye de terres et d’églises mais aussi de reliques, objets sacrés indis­­­­­­­­­­­­­­pen­­­­­­­­­­­­­­sables pour atti­­­­­­­­­­­­­­rer la foule des pèle­­­­­­­­­­­­­­rins.


Devant l’af­­­fluence des pèle­­­­­­­­­­­­­­rins et le projet de créer un évêché à Mouzon, la déci­­­­­­­­­­­­­­sion d’agran­­­­­­­­­­­­­­dir l’église primi­­­­­­­­­­­­­­tive est prise. En cette fin du 12e siècle, le « premier art gothique  » est en train de rempla­­­­­­­­­­­­­­cer l’art roman.


Je suis toujours attirée par ces élément d'architecture qui sert à soutenir une corniche, un avant-toit ou un balcon.
Ils se différencient du corbeau par le fait qu'ils sont sculptés.


Il y en a de très beaux!


Le tympan, du 13e siècle, est composé de trois étages de décor sculpté, séparés par des bandes ondulées, évoquant, dans la symbolique médiévale, le ciel.


Le premier étage figure, à gauche, la dormition de la mère du Christ et, à droite, le martyre de Victor de Mouzon et celui d'Arnoul de Mouzon.

L'étage médian est consacré à trois scènes de la tradition iconographique sur la vie de la Vierge Marie:
-à gauche, est représentée la Visitation de la Vierge Marie
-au milieu, le couronnement de la Vierge
-à droite figure l’Annonciation

Le troisième étage, ou étage supérieur, est constitué d'anges agenouillés.


L’abbé Jean Gilmer, de 1512 à 1531, fait de grands travaux, la construc­­­­­­­­­­­­­­tion d’une flèche à la croi­­­­­­­­­­­­­­sée du tran­­­­­­­­­­­­­­sept, et sans doute, les pinacles sculp­­­­­­­­­­­­­­tés des arcs-boutants du flanc Sud.


Sur le côté de l'abbatiale nous pouvons admirer ce qu'il reste du cloître!


Les bâtiments ont été aménagés en maison pour les séniors.


Mes yeux sont toujours à l'affût et je remarque alors quelques modillons bien cachés!


À demain pour la suite de cette visite!



Illhaeusern est une commune située dans le département du Haut-Rhin en Alsace.
Commune que nous connaissons bien car nous avons déjà eu l'occasion de nous y arrêter afin de déjeuner à l'Auberge de l'Ill!

Vous pouvez voir ou revoir cette visite en cliquant sur ce lien!

La famille Haeberlin, qui s'occupe de l'Auberge de l'Ill depuis plus de 50 ans, avait l'habitude d'aller déjeuner au restaurant "À la truite" lors de son jour de fermeture, le dimanche!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Situé au bord de l'Ill, le restaurant "À la truite" est un établissement tenu depuis 5 générations par la même famille!
Un intérieur coquet nous attend! Nous nous installons!


Tout en savourant un apéritif nous choisissons notre menu.


En entrée je choisis la variété de crudités! Savoureuse assiette fraîcheur!


Marc préfère goûter au jambon fumé d'Alsace! Son assiette est bien gourmande!


Bien sûr la spécialité de la maison est la truite au bleu! Ce plat est servi avec des pommes de terre vapeur!
Un petit délice.


Si vous me connaissez, vous savez que j'aime le riz! C'est pourquoi je me régale d'un risotto aux légumes de saison et ses copeaux de parmesan.


Le choix des desserts! Que choisissez-vous?
Le dessert aux fruits du moment....


La tarte à la rhubarbe.....


Ou bien une crème brûlée?


Mon petit crème pour finir et nous repartons vers d'autres aventures!

Nous avons été séduits par cette adresse gourmande à l'accueil très sympathique et à la table bien gourmande!
Nous vous conseillons ce restaurant si vous êtes, un jour, de passage à Illhaeusern!



Nous sommes toujours en balade dans ce très beau zoo d'Amnéville en Moselle et notre fil rouge d'aujourd'hui va nous conduire vers quelques espèces de primates!

Les singes sont des mammifères de l'ordre des primates, généralement arboricoles, à la face souvent glabre et caractérisés par un encéphale développé et de longs membres terminés par des doigts. Bien que leur ressemblance avec l'Homme ait toujours frappé les esprits, la science a mis de nombreux siècles à prouver le lien étroit qui existe entre ces animaux et l'espèce humaine.

Vous pouvez voir ou revoir cette balade depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Singe Gélada!
Le Gélada est la seule espèce vivante du genre Theropithecus.
Ce grand singe ressemble au babouin et vit sur les haut-plateaux d'Érythrée et en Éthiopie.


Les impressionnants Geladas vivent en groupes sociaux constitués d'un mâle et de plusieurs femelles.
Ces singes ont la particularité, malgré leur poids de 35 kilos, de ne manger que de l'herbe.


Les mâles, particulièrement impressionnants, possèdent de larges poils sur le dos et un sablier rouge au milieu de la poitrine, signe de leur maturité.
C'est d'ailleurs grâce à ce sablier que les Geladas se font appeler "Les singes au coeur qui saigne".


Orang-outan!
L'orang-outan vit dans les forêts de Bornéo et Sumatra en Indonésie et Malaisie Orang-Outang signifie homme de la forêt en Indonésien ou en Malais.
Seul grand singe asiatique, il est aussi le seul a avoir un pelage roux au lieu de brun ou noir.


Gorille!
C'est le plus grand et le plus fort de tous les singes anthropoïde.
Végétarien, le gorille se nourrit essentiellement de feuilles et de racines.


Les relations entre eux sont plutôt pacifiques.
Sous ses allures de brutes et son regard paralysant, se cache un géant au grand coeur.


Le gorille est pacifique et tranquille.


Cependant, lorsqu'un mâle atteint la maturité, il cherche à créer son propre groupe en emmenant des femelles de son groupe natal ou en cherchant des femelles d'autres clans.


Des batailles surgissent alors parfois et les nouveaux-nés, considérés comme lien entre la femelle et le groupe peuvent en être victime.


Singe Mandrill!
Le Mandrill est un primate apparenté au babouin et très proche du drill.
Victime de la déforestation et du braconnage, le mandrill est menacé d'extinction!

À bientôt pour la suite de ce fil rouge.



Le nom bruschetta est originaire du centre de l'Italie. Ce plat était considéré comme la collation du pauvre.

Ces petites tartines italiennes d’origine modeste, constituaient naguère l’ordinaire des paysans transalpins.

Traditionnellement élaborées à base de quelques ingrédients tout simples, elles ont donné naissance à une multitude de variations gourmandes.

Aujourd'hui, je cuisine des bruschettas façon pizza!


Les ingrédients pour cette recette:
(2 personnes- préparation 5 minutes- cuisson 5 minutes)

-1/2 baguette
-4 tranches de jambon
-fromage râpé
-1 petite boîte de sauce tomates


Posez une feuille de cuisson sur la plaque du four.
Coupez la baguette en deux dans le sens de la longueur puis en plusieurs morceaux.
Coupez le jambon en larges lanières.
Posez vos pizzas baguettes sur la plaque du four.
Tartinez-les de sauce tomate.
Posez une lanière de jambon sur toutes les pizzas.
Parsemez de fromage râpé.

Glissez la plaque dans le four et faites cuire 5 minutes en position grill.


Croustillantes à souhait....vous allez en redemander!
J'ai accompagné mes bruschettas d'un restant de salade à l'alsacienne (voir le lien)!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes italiennes sur ce lien.



MERCI MAURICETTE

 04/08/2017
Marc et moi avons le plaisir de mettre à l'honneur, pour la seconde fois aujourd'hui, Mauricette, du blog "Momo délice".

Vous vous en souvenez, nous avons inauguré une nouvelle série, celle des cartes postales recettes (voir l'article sur ce lien)!
Toute carte postale recette reçue sera élaborée dans notre cuisine!

Nous avons eu la joie de recevoir une carte de Mauricette avec une recette de Vendée, Le Préfou!
Nous vous en parlerons bientôt!

Merci Mauricette pour ta participation à notre nouvelle série!



MERCI MAURICETTE

 04/08/2017
Aujourd'hui, Marc et moi mettons à  l'honneur Mauricette, du blog "Momo délice", pour sa grande gentillesse.

En vacances en Vendée, notre amie nous fait découvrir cette région "côté mer"!

Merci Mauricette.



Mouzon est une commune située dans le département des Ardennes.
La commune se situe à la croisée de la Meuse et de l’ancienne voie romaine qui va de Reims à Trèves.
Le nom « Mouzon » est d'origine celtique et signifie « le marché de la Meuse ». Elle peut être identifiée à Mosa sur la table de Peutinger sur la route de Reims à Cologne.

La table de Peutinger, appelée aussi carte des étapes de Castorius, est une copie du 13e siècle d'une ancienne carte romaine où figurent les routes et les villes principales de l'Empire romain qui constituaient le cursus publicus (service de poste impérial qui assurait les échanges officiels et administratifs au sein de l’Empire romain).

Je vous invite, aujourd'hui, à découvrir ce charmant village de Mouzon!

Cet article servira de récapitulatif à cette balade!

-Visite guidée (ici)

-L'extérieur de l'abbatiale Notre-Dame (voir le lien)

-L'abbatiale Notre-Dame (voir le lien)

-Visite dans les couloirs de l'abbatiale (voir le lien)

-Les jardins de l'abbaye (voir le lien)

-Le musée du feutre(I) (voir le lien)

-Le musée du feutre (II) (voir le lien)

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(7 clichés)


Commençons par l'abbatiale! J'aurai l'occasion d'y revenir plus en détails!
Mais! En attendant! Voici quelques informations!
L'abbatiale Notre-Dame est l'église de l'ancienne abbaye fondée en 971.
L'évolution de cette abbatiale est liée aux reliques abritées en ce lieu, celles de saint-Victor et de saint-Arnoul!


Ce bâtiment est l'ancien colombier de Mouzon!


L'of­­­­­­­­­fice de tourisme de la Commu­­­­­­­­­­­­­­nauté de communes des Portes du Luxem­­­­­­­­­­­­­­bourg qui y avait trouvé refuge l'a délaissé pour s’ins­­tal­­­ler dans le musée du feutre.


À quelques pas de l'abbatiale, se trouve les jardins de l'ancienne abbaye! Il y fait bon s'y promener!


Maisons espagnoles!
Seuls vestiges des maisons à colombages de Mouzon, ces maisons existaient déjà lors de l'occupation de la ville par les espagnols en 1650!


Le musée du feutre!
Installé dans les anciennes étables de l'abbaye le Musée du fetre a été crée en 1988 afin de faire connaître cette matière particulière, le feutre!
Sa fabrication fut implantée à Mouzon dans les années 1880 par l'industriel Alfred Sommer!

À bientôt pour la balade découverte de Mouzon!



Le saupiquet dans la cuisine française, est une sauce relevée, voire piquante, épaisse, qui accompagne une viande!

Aujourd'hui, je cuisine du jambon de pays en saupiquet!



Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 20 minutes)

-jambon de pays
-30g de farine
-40g de beurre
-40cl de bouillon
-40cl de vin blanc
-2 échalotes
-10cl de crème fraîche
-10cl de vinaigre
-baies de genièvre


Faites un roux avec la farine et la moitié du beurre.
Mouillez avec le bouillon et le vin.

Pelez, lavez et hachez les échalotes.
Mettez-les dans une casserole avec le vinaigre et les baies de genièvre.
Faites réduire le vinaigre puis passez au chinois.
Ajoutez au roux.
Finissez par un peu de crème.


Laissez cette préparation mijoter sur feu doux le temps de faire revenir le jambon à la poêle (à sec).


Placez le jambon sur un plat et nappez-le de sauce! Accompagnez-le de pommes de terre vapeur, par exemple!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées de plats de porc sur ce lien.



Installée au sein de l'ancienne crèche de la Manufacture Baccarat, le Pôle Bijou est une galerie gérée par la Communauté de Communes des Vallées du Cristal!

Aujourd'hui, nous terminons notre balade à Baccarat par la visite une bien jolie galerie située en plein centre ville de Baccarat!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Baccarat depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(8 clichés)


Construite en 1895, l'ancienne crèche de la manufacture de cristal Baccarat a été réhabilitée pour devenir Le Pôle Bijou Galerie!

(Nature morte
Gérard Morin)


Le Pôle Bijou Galerie est situé en plein centre ville de Baccarat, en bord de Meurthe, dans un carde verdoyant!

(Marqueterie
Violette Belluzzi)


Cette galerie accueille des expositions d'événements liés au monde de la bijouterie.


Ce diptyque a été réalisé en marqueterie de paille et de coquille d'oeuf!


Réalisé par Gérard Morin, il représent Adam et Eve!


Au Pôle Bijou Galerie, toute l'année des évènements sur des thèmes originaux vous font découvrir le bijou sous toutes ses formes, des plus originales aux plus classiques.

(Bijou
Armelle Burbaud)


Je vous retrouve bientôt pour un autre voyage!

(Bijou
Armelle Burbaud)



Je reprends mon fil rouge là où je l'ai laissé la semaine dernière! Mes deux tuniques sont assemblées côtés et manches!
Je vais m'atteler à faire l'encolure en utilisant la technique du double fil de fronce!

Vous pouvez voir ou revoir le fil rouge été 2017 depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(9 clichés)


Pour cela Raymonde m'apprend cette technique!


La méthode la plus simple consiste à bâtir deux coutures avec un point droit et de tirer dessus pour plisser le tissu.
Le premier fil de fronce doit être à 1cm du bord, au moins.
Le second à 1 cm du premier.
On peut les coudre à la main ou à la machine.


Je marque avec des épingles le début et la fin des fronces!
À la machine, il faut faire des points droits larges de 3 mm au moins.
Il faut laisser les fils sans arrêter la couture.


Ensuite il faut tirer sur le fil de fronce en faisant glisser le tissu sur le fil et répartir les fronces sur toute l'encolure.
J'ai enroulé les fil autour d'épingles pour les maintenir provisoirement.
Cela m'a permis d'essayer ma tunique et mesurer la bonne taille de mon encolure.


Mes deux fils de fronce sont faits!
Je vais poser le morceau de tissus qui me sert de biais d'encolure!
Comme sur la photo, je pose mon biais sur l'endroit et le positionne tout autour de l'encolure.
J'épingle, je bâtis.
Et je pique au milieu de mes deux fils de fronce!
Il faut éviter de piquer sur le fil de fronce, pour pouvoir l’enlever facilement.


Bien sûr....quand j'en fais un....j'en fais deux!


Je n'ai plus qu'à retourner mon biais...


...et le coudre à la main sur l'envers!



René II de Lorraine, né le 2 mai 1451, est le petit-fils de rené d'Anjou surnommé "le bon roi René"!
Comme son illustre grand-père, il est né dans l'imposante forteresse d'Anjou!
Il deviendra duc de Lorraine et de Bar et incarnera la promesse d'une paix retrouvée au sein d'un duché de Lorraine autrefois déchiré par une guerre intestine!

Pourquoi dit-on de lui qu'il a fait naître l'Amérique dans les Vosges?

À vous de jouer!

René II
Enluminure tirée de La Nancéide de Pierre de Blarru


Réponse:

Le duc René II de Lorraine est passionné de géographie.

Le roi du Portugal lui adresse le récit de voyage et les documents cartographiques d'Amerigo Vespucci.
Le Duc les confie au Gymnase Vosgien, animé par Vautrin Lud, chanoine de Saint-Dié-des-Vosges.
Ce groupe de savants avait pour mission de rédiger une édition actualisée de la géographie de Ptolémée.
En 1507, le cartographe Waldseemuller fait imprimer, une grande carte du monde en 12 feuilles "Universalis cosmographiae ilustrationes".
Pour accompagner cette carte, les savants réunis à Saint-Dié-des-Vosges impriment la "Cosmographiae Introductio".
Le nom « America », hommage à Amerigo Vespucci, apparaît pour la première fois.

Un exemplaire de la Cosmographiae Introductio est exposé dans la salle du Trésor de la Médiathèque Victor-Hugo de Saint-Dié-des-Vosges.

L'original de la carte "Universalis cosmographiae ilustrationes est exposée aux États-Unis, à la Bibliothèque du Congrès à Washington, DC.

 

Voilà pourquoi dit-on que René II de Lorraine a fait naître l'Amérique dans les Vosges!

Depuis, Saint-Dié-des-Vosges est la ville marraine de l'Amérique!




Commençons la semaine de façon calme et légère....

Aujourd'hui, je cuisine une salade de pâtes au thon et au pesto!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 10 minutes)

-400g de pâtes
-1 boîte de thon au naturel
-1 pot de pesto vert
-tomates cerises
-olives vertes farcies
-basilic
-sel, poivre


Égouttez le thon.
Lavez, séchez et coupez les tomates cerises en deux.
Prenez un saladier et mélangez le pesto, le thon et les tomates et 1 càs d'eau.


Faites cuire les pâtes "al dente", égouttez-les.
Ajoutez-les dans le saladier avec le pesto.
Ajoutez les olives.
Mélangez et réservez au frais jusqu'au moment de servir.


Au moment de servir saupoudrez de basilic finement ciselé.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



C'est plus exactement dans le joli bourg de Deneuvre qui jouxte Baccarat, que des fouilles archéologiques menées de 1974 à 1984, ont révélé un site remarquable avec une centaine de représentations sculptées d’Hercule, divinité principale d’un sanctuaire organisé autour de deux sources.

Nous avons pu visiter ce musée, véritable sanctuaire à la gloire d'Hercule!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Baccarat depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Cette colonne fut le point de départ de la fouille du sanctuaire de Deneuvre.
En effet, en 1974, Antoine Blaise, désirant creuser un puits fait appel à Gilbert Helle, sourcier!
Sur les indications de ce dernier, le forage commence et frappe une colonne!
Cette découverte va entraîner 12 années de fouilles qui mettront au jour le plus important sanctuaire de sources dédiées à Hercule de la Gaule Romaine.


Cette stèle symbolise le sanctuaire.
La massue et la peau de lion identifie un dieu.
Sur cette sépulture savante Hercule pourrait être confondu avec un empereur.


Le musée abrite la reconstitution du sanctuaire de sources tel que les fidèles l’ont vu au début du 4e siècle.


Les sources, toujours en activité, noyant le lieu, ont imposé le transfert des éléments archéologiques dans ce musée ouvert en 1996.


Jules César ne cite pas Hercule dans la liste des grands dieux honorés par les Gaulois, pourtant son culte semble très répandu en Gaule.


Ce culte est, cependant, rare comme dieu principal d'un sanctuaire de source.


Ce sanctuaire se développe au milieu du IIe siècle avec l’installation de bassins en bois pour capter l’eau.


À la fin du IIe siècle, un essor spectaculaire se traduit par la création de bassins en pierre, les premiers ex-voto sculptés à l’effigie d’Hercule, sont érigés.


Ensuite la fréquentation fluctue jusqu’à la destruction, l’épaisse couche de tourbe qui se forme alors, crée une chape protectrice.


Dans l’Antiquité, le bourg de Deneuvre, installé sur un éperon qui domine la vallée de la Meurthe, est un vicus prospère de la cité des Leuques.


Du IIe au IVe siècle, le sanctuaire d’Hercule a attiré des croyants au profil varié, venant de toute la Lorraine et au-delà, jusqu’au limes rhénan.


Les plus fortunés des pèlerins lorsqu’ils étaient exaucés, passaient commande aux ateliers locaux, d’une stèle à l’image du dieu.


Le visiteur longe les stèles qui figurent Hercule avec la massue et la peau de lion, et atteint les bassins où coule l’eau, cette eau qui permet le contact avec la divinité.

À bientôt!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :