Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 33 823 849
Nombre de commentaires : 101 266
Nombre d'articles : 8 813
Dernière màj le 10/04/2024
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>
Le musée de la Lutherie et de l'Archèterie françaises est une institution culturelle située à Mirecourt, en France.

Elle permet de découvrir une sélection d'instruments à cordes présentant les différentes périodes et méthodes de production.

Vous pouvez suivre notre balade à Mirecourt depuis le début sur ce lien !
(11 clichés)


Le 17e siècle marque le début de la vocation luthière de la ville de Mirecourt.
La ville est alors chef-lieu de bailliage du duché de Lorraine.
C'est à partir de 1732 que les premiers faiseurs et joueurs d'instruments s'organisent en corporation.


Au 19e siècle, la lutherie se développe vraiment permettant à la ville de Mirecourt de devenir un centre incontesté de formation.


Le musée est installé dans un ancien séchoir à bois de lutherie, sur le cours Stanislas, au bord du Madon.


La collection instrumentale comporte 321 objets, représentant trois siècles de production artisanale.


Les instruments à cordes frottées ou pincées, pour la plupart, ont été réalisés artisanalement par des luthiers et des archetiers installés à Mirecourt ou originaires de Mirecourt.


C’est à Mirecourt que se sont forgées et transmises, à partir du 17e siècle, les traditions françaises de lutherie et d’archèterie.
Aujourd’hui encore, à Mirecourt, des luthiers et des archetiers perpétuent ces savoir-faire et de jeunes gens viennent apprendre leur métier à l’École Nationale de Lutherie.


L'atelier du musée !

Un élève luthier nous explique la fabrication d'un violon.


Les visiteurs du musée sont invités à s'imprégner de l'atmosphère de ce lieu unique où trois générations de luthiers se sont succédé pour réaliser des mandolines et des guitares.


Le choix est fait de présenter l'atelier en l'état avec pour objectif de valoriser l'esprit du lieu.


Quand Brassens avait pour compagne une guitage de Mirecourt !



La Maison de la musique mécanique et de la dentelle est un musée français situé à Mirecourt, à l'ouest du département des Vosges.

Vous pouvez suivre notre balade à Mirecourt depuis le début sur ce lien !
(7 clichés)


S'appuyant sur une longue tradition de production instrumentale autour de la lutherie, Jacques Zimmermann, maire de la ville de 1977 à 1999, fait l'acquisition en 1996 d'une collection d'instruments appartenant à un amateur du Finistère et ouvre un musée la même année.


Qu’ils répondent à l’éducation des serins ou à l’amusement, au colportage ou encore à l’annonce de la fête foraine, les orgues mécaniques fabriqués dans les ateliers de Mirecourt portent la sensibilité d’une ville décidément tournée vers la musique !


La maison de la musique mécanique présente l’histoire de la musique mécanique depuis les premiers orgues mécaniques fabriqués à Mirecourt au 18e jusqu’aux instruments pour piano-bars et cafés des années 1940.


.....Fête foraine, carrousel et Limonaire.....


Un détour musical à la découverte d’incroyables instruments de musique mécanique qui fonctionnent pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles !


La visite se termine par la reconstitution d'un atelier de facteur d’orgues mécaniques.

Nous y sommes allés lors de la journée du patrimoine et je pense que nous n'avons pas eu accès à tout le musée....Dommage !



Bainville-aux-Saules est une commune située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Vous pouvez suivre notre balade à Mirecourt depuis le début sur ce lien !
(8 clichés)


Nous avons eu le loisir d'aller déjeuner à La Crémaillère, restaurant situé 10 place Marcel Gérard à Bainville-aux-Saules, lors de notre balade du côté de Mirecourt !


Nous prenons le temps d'un apéritif afin de choisir notre menu.


En entrée, Nicolas et moi choisissons une salade de foie de volaille et ses petits lardons.
L'assiette est bien gourmande.


Marc préfère goûter à cet éventail de melon et son jambon cru. Délicieux.


Pour la suite de ce repas gourmand, Nicolas, Marc et moi savourons un faux filet cuit à basse température.
Accompagné de légumes et de pommes de terre rissolées, nous avons beaucoup apprécié.


Nicolas et Marc terminent leur repas pas une pavlova aux fruits.
L'assiette est belle et bien gourmande.


Un petit café pour finir et nous sommes repartis vers d'autres aventures.

Nous avons été accueillis de façon charmante et nous recommandons cette table gourmande.



L'église primitive de Mirecourt était jusqu'au début du XIVe siècle, la chapelle de la Oultre (voir le lien) !

Dédiée à Notre-Dame de la Nativité, l'église paroissiale de Mirecourt est un édifice gothique construit dès la fin du XIIe siècle, car la chapelle de la Oultre devenait trop petite.

Vous pouvez suivre notre balade à Mirecourt depuis le début sur ce lien !
(
7 clichés)


Vue de l'extérieur, on n'en voit pratiquement que la Tour, supportant la flèche octogonale; les maisons voisines l'enserrent étroitement.


La chapelle de la Vierge date de 1602.


Pieta en pierre polychrome datant du début 16e siècle.


La Sainte Famille !


Les fonts baptismaux, en marbre, pierre, bois ouvragé et potence en ferronnerie, datent de 1609.


Le chemin de croix.



FLOGNARDE AUX POMMES

 21/09/2023

La flognarde est un dessert originaire du Limousin.
C'est une sorte de flan que l'on peut agrémenter de différentes sortes de fruits, principalement des pommes ou des poires.

Aujourd'hui, je cuisine la flognarde aux pommes.

La flognarde aux trois fruits sur ce lien !



les ingrédients pour cette recette:

-pommes
-3 oeufs
-50g de beurre
-1/2 litre de lait
-100g de farine
-100g de sucre
-1 petit verre de schnaps


Badigeonnez un plat à gratin avec du beurre fondu.
Mélangez les oeufs, le sucre et la farine pour obtenir une pâte lisse.
Ajoutez, alors le reste du beurre fondu, le schnaps, puis, peu à peu le lait chaud.


Pelez et coupez les pommes en fines lamelles.
Disposez-les harmonieusement dans le plat.


Versez le flan sur les pommes.

J'ai saupoudré la flognarde avec du sucre vanillé.

Faites cuire 30 minutes environ au four 220°.


La flognarde peut se servir chaude, tiède ou froide.

Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



MERCI mamie Gigi

 21/09/2023
Aujourd'hui, Marc et moi mettons à l'honneur, mamy Gigi du blog "chez mamy gigi"!

En effet, mamy Gigi a eu la grande gentillesse de nous envoyer une très jolie carte postale "recette", "la Flognarde ".

Cela va me permettre de remonter les deux recettes de Flognarde réalisées sur ce blog.

Un grand merci mamie Gigi pour cette sympathique pensée.



Les risonis également appelées orzo (« orge » en italien) ou « langue d'oiseau » sont un type de pâtes alimentaires de forme similaire à de gros grains de riz.

Elles font partie de la cuisine traditionnelle de l'est de la France, de la Lorraine à la Provence, où elles prennent le nom de pépinettes ou riewele selon la région.

Aujourd'hui, je cuisine un gratin de risonis au beaufort !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 25 minutes - cuisson 20 minutes)

-400g de risonis
-2 saucisses fumées
-5cl de vin blanc
-100g de fromage beaufort
-10cl de crème fraîche
-sel, 4 épices


Faites cuire les saucisses à la vapeur (dans la cocotte minutes pour moi) 15 minutes environ.
Égouttez-les et coupez-les en rondelles.

Faites cuire les risonis le temps indiqué sur le paquet.
Égouttez-les et mettez-les dans le plat à gratin beurré.

Mélangez la crème, le vin blanc, un peu de sel et de 4 épices et incorporez ce mélange ainsi que les rondelles de saucisses dans les pâtes.

Coupez le fromage en lamettes et disposez-les sur les pâtes.


Glissez le plat das un four à 200° pendant 20 minutes.

Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres recettes de pâtes sur ce lien !



Dans le courant du 13e siècle Mirecourt , commune située dans le département des Vosges, fait partie du domaine seigneurial du comte-évêque de Toul, qui lui accorde des lettres de franchise en 1234.
Mirecourt devient le chef-lieu de l'important bailliage de Vôge, mais est avant tout une cité de grand négoce.

Au 16e siècle, les ducs de Lorraine y introduisent le savoir-faire des maîtres italiens dans la fabrication des violons, savoir-faire qui se perpétue jusqu'à nos jours.

Commençons la visite de cette jolie cité par un petit tour en ville !

Vous pouvez suivre notre balade à Mirecourt depuis le début sur ce lien !
(
15 clichés)


Les halles !

Au cœur de la cité vosgienne de Mirecourt, se dressent les halles construites à partir de 1614.
En remplacement de halles en bois, le duc Henri II de Lorraine (1608-1624) exigea, dès le 23 juin
1614, l'édification de nouvelles, en pierres ; l'architecte Jean La Hire fut alors chargé
de mener à bien les travaux. Il avait alors une boucherie au-dessus des anciennes halles.


Petite exposition sur la dentelle !

Hier, à l'occasion des journées du patrimoine, nnousa vons pu adimrer une jolie exposition sur la dentelle.

La dentelle aux fuseaux fut réintroduite en France par les reines d’origine italienne, et plus précisément en Lorraine, à Mirecourt, par les ducs de Lorraine.


Saint Pierre Fourier, curé de Mattaincourt, petite paroisse à côté de Mirecourt, créa la Confrérie des Sœurs de Notre Dame et encouragea les sœurs à enseigner la dentelle dans leurs écoles et orphelinats.


Tout au long de notre parcours à Mirecourt nous avons pu voir nombre de maison ayant appartenues à des luthiers ou des archetiers.


Rue des remparts !


Puits communal !


Maison aux armoiries de commerçants !


Sur la façade d’une dizaine de maisons de Mirecourt figure un quatre de chiffre le plus souvent sur la clé du linteau de la porte.

Ce chiffre 4 a eu plusieurs significations :
-15e siècle, c’est un symbole contre la peste
-16e siècle il apparaît dans des filigranes du papier fabriqué dans les Vosges
-17e siècle ce symbole est inséré dans les signatures des marchands de Mirecourt. Ceux-ci sont souvent originaires de la Savoie, où ce symbole est fréquent.

Selon certains historiens, le quatre de chiffre symbolise la forme d’une balance romaine, encore très largement utilisée à cette époque.


Pont Stanislas construit sur le Madon !

Appelé aussi pont St Vincent, du nom du faubourg où il conduit, il fut construit de 1747 à 1750 sur le Madon, alors que Stanislas était Duc de Lorraine.
Il est entièrement en pierre, y compris le garde-corps, et est construit en arc.


Chapelle de La Oultre !

À quelques pas du Madon, au cœur du Faubourg St Vincent, se trouve une modeste et jolie chapelle appelée "La Oultre".
Le nom de la chapelle signifie «outre», au-delà, soit de l’autre côté du Madon, soit au-delà de la vie car la chapelle était entourée du cimetière de la ville.


Petites cours intérieures renaissances!

Après le retour de la paix et du duc Léopold (1698-1729), puis sous le règne de Stanislas (1737-1766), la ville se reconstruit et l’on encourage la réfection des façades sur la grande rue.


Les cours intérieures se parent d’escaliers rampe sur rampe, aux arcs surbaissés et dotés de gardecorps et balustrades en fer forgé.


Maison natale de Saint-Pierre Fourier !

Saint Pierre Fourier1, né le 30 novembre 1565 à Mirecourt et mort le 9 décembre 1640 à Gray (alors en Franche-Comté espagnole), est un prêtre catholique et religieux augustin Lorrain.

Ses biographes le considèrent, d'une part comme l'un des pionniers de la Réforme catholique, dans le sillage du concile de Trente, d'autre part comme un pionnier en matière d'éducation.
Il est également considéré, à l'instar de la princesse de Phalsbourg et du graveur Jacques Callot, comme un grand patriote Lorrain.


Bâtiment de la Caisse d'Épargne !

À bientôt pour la suite de cette balade !



Mirecourt est une commune située dans le département des Vosges en Lorraine.

Déjà au 13e siècle Mirecourt est une cité de grand négoce.
Mais c'est au 16e siècle que les ducs de Lorraine y introduisent le savoir-faire des maîtres italiens dans la fabrication des violons, savoir-faire qui se perpétue encore aujourd'hui.

Nous avons eu le plaisir d'aller découvrir cette cité. Cet article servira de récapitulatif à cette balade !

-Mirecourt (voir le lien)
-Église de la Nativité-de-Notre-Dame (voir le lien)
-Musée de la musique mécanique (voir le lien)
-Musée de la lutherie (voir le lien)

-Bainville-aux-Saules (88) - Restaurant La Crémaillère (voir le lien)

Poussay (88) - Un petit arrêt (voir le lien)

Vous pouvez voir ou revoir nos balades vosgiennes en cliquant sur ce lien!



Je vous ai déjà parlé du marché aux tissus qui se déroule deux fois dans l'année à Luxembourg-ville !

Aujourd'hui, je n'ai pas manqué ce rendez-vous!
À 10h ce matin, j'étais devant la porte!
Pour l'occasion, je me suis procuré un beau chariot qui me sera très utile aussi pour mon activité "couture".


En effet, au mois de septembre, les activités reprennent dans tous les centres et je vais bientôt retrouver mes amies de la couture!
J'ai donc profité des prix très intéressants pratiqués dans ce marché pour faire quelques emplettes!


Les travaux prévus au programme chez Sylvie...une robe en jean, une sortie de bain, un legging et...pourquoi pas....une ou deux trousses de toilette!

Bonne rentrée à toutes et à tous!



Saveur....couleur....et gourmandise !
Aujourd'hui, je cuisine des galettes gratinées au jambon, chèvre et courgettes !


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes - préparation 20 minutes - cuisson 20 minutes)

-350g de farine de sarrasin
-60cl d'eau
-1 càc de sel
-1 oeuf entier
Pour la garniture:
-6 tranches de jambon blanc
-1 bûche de chèvre frais
-2 courgettes
-100g de fromage râpé
-huile d'olive, sel, 4 épices


Préparez vos galettes.


Préparez la garniture !
Lavez et émincez les courgettes.
Faites-les revenir dans une poêle avec un filet d'huile d'olive.
Salez et saupoudrez de 4 épices.
Laissez cuire 5 minutes.

Incorporez le chèvre coupé en dés.


Garnissez les galettes avec une tranche de jambon ainsi qu'avec la préparation courgettes-chèvre.
Roulez-les sur elles-mêmes.
Placez les galettes dans un plat allant au four.
Saupoudrez-les de fromage râpé.
Glissez le plat  dans un four à 180 ° une dizaine de minutes.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées crêpes, gaufres et beignets sur ce lien.



Enserrée entre les falaises de la pointe du Raz et la pointe du Van, la baie des trépassés fait partie de la côte d'Iroise.
Son rivage forme une longue plage de sable reliant les deux pointes.

Mais que veut dire "trépassé" ?
Le mot "trépassé" provient de l’ancien français « trespasser » et représente l’action de passer de la vie à la mort, avec une notion de changement.

Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien !


Une des nombreuses légendes attribuées à la baie des trépassés !
Cette légende parle des marins trépassés qui revenaient parmi les vivants, chez leurs proches, tous les 2 novembre, le lendemain de la Toussaint.
Les bretons allumaient alors de grands feux dans leurs maisons, pour qu’ils puissent venir s’y réchauffer.

Une tradition celtique !
Une tradition celtique rapporte que cette baie était le lieu d'embarquement des druides morts en partance pour l'île de Sein. 


Terminons par cette dernière croyance bretonne !
Selon une croyance bretonne, durant la nuit de Noël, la baie des Trépassés résonnerait des chants des âmes en peine qui sont ballotées sur le bateau des morts.

À bientôt !



Le château fort de Sedan, situé dans le département des Ardennes, en région Grand Est, a remporté le trophée 2023 de l'émission "le monument préféré des Français 2023".


C'est le plus grand château fort d'Europe surnommé le géant des Ardennes.

Bravo le Grand Est !



Aujourd'hui, je vous propose un voyage gourmand avec des nouilles sautées aux crevettes !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes - cuisson 15 minutes)

-1 litre de bouillon de poule
-400g de nouilles chinoises
-250g de crevettes
-2 poivrons
-2 carottes
-huile d'olive
-sauce soja


Pelez, lavez et râpez les carottes.aver les légumes.
Épépinez, lavez puis émincez les poivrons.
Décortiquez les crevettes.

Dans une casserole, faites bouillir de l’eau et faites cuire les nouilles en suivant les indications de l’emballage.

Dans un wok, déposez un filet d’huile d’olive et faites sauter les crevettes et les légumes pendant 2 minutes.
Versez la moitié du bouillon et laissez mijoter 5 mn à feu moyen.

Lorsque le bouillon est presque absorbé, versez un filet de sauce soja. Assaisonnez et poursuivre la cuisson à feu vif 1 mn.
Incorporez les nouilles.


Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



Notre séjour dans le Finistère se termine avec la visite d'une très jolie chapelle située sur la commune de Plomodiern dans le Finistère!
Et là, je dois remercier Bernard, notre guide, pour nous avoir fait découvrir des merveilles tout au long de nos vacances sur la presqu'île de Crozon!
 
Le Ménez Hom est une montagne située sur le territoire des communes de Plomodiern, Saint-Nic, Trégarvan et Dinéault où elle culmine à 330 mètres d'altitude.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre séjour "Terre et mer en Finistère" depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


La chapelle de Sainte-Marie-du-Ménez-Hom est classée au titre des monuments historiques depuis le 28 octobre 1916. En breton on l'appelle Ti ar Werc'hez (la Maison de la Vierge) comme le langage populaire dénommait les chapelles ayant la Vierge Marie pour patronne.


La chapelle fut construite en 1570 sur les ruines d’une chapelle romane. Elle est modifiée au 17e siècle comme en témoigne le clocher, débuté en 1668 et terminé en 1773.


L'existence jusqu'au début du 20e siècle de foires importantes à cet endroit explique les importantes collectes d'argent qui ont permis d'édifier la chapelle.
Les dons affluaient, ce qui explique la beauté de l'édifice et la richesse du mobilier.


À l'intérieur de la chapelle les trois retables baroques du maître-autel et des deux autels latéraux sud et nord, avec leurs boiseries datent du début du 18e siècle.


Le retable central a été fait par Jean Le Séven, maître menuisier et Jean Cévaër, maître sculpteur.
Des colonnes torses, une abondante statuaire, de nombreux bas-reliefs encadrent la maîtresse-vitre.
La partie centrale illustre la Sainte Famille et porte des statues de la Vierge Marie, de saint Joseph, de sainte Anne et de saint Joachim.


Le retable sud est consacré aux saints fondateurs de l'Église, saint Pierre, saint Jacques, saint André, saint Paul.
Le retable nord illustre saint Jean-Baptiste, saint Louis, saint Laurent et sainte Marie-Madeleine.


Des sablières remarquables sont encore en place dont celle évoquant la légende du riche laboureur écrasé par son attelage parce qu'il s'était moqué de la Sainte Famille juchée sur un âne lors de la fuite en Égypte.


En charpente, une panne sablière est une poutre placée horizontalement à la base du versant de toiture, sur le mur de façade.
On la nomme ainsi car on la posait sur un lit de sable, qui en fuyant, permettait à la poutre de prendre sa place lentement.


La chapelle se situe dans un enclos paroissial! Elle fut, en son temps, un lieu de pèlerinage et de foire très fréquenté.


On pénètre, dans cet enclos, par un arc de triomphe daté de 1739 qui porte une statue de saint Hervé aveugle représenté avec son petit compagnon-guide Guic'haran.

N'hésitez pas à vous renseigner. La visite de cette chapelle est incontournable!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :