Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 29 839 147
Nombre de commentaires : 98 627
Nombre d'articles : 8 194
Dernière màj le 05/12/2021
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 >>
Les girolles sont à la fête en ce moment sur nos blogs ! Je ne suis pas en reste car aujourd'hui je cuisine une poêlée de pommes de terre aux girolles !
 
Par contre, pour cette recette, je vais utiliser un bocal de girolles, de ceux que je trouve facilement dans mon supermarché préféré !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes - cuisson 45 minutes)
 
-600g de pommes de terre
-1 bocal de girolles
-1 échalote
-2 gousses d'ail
-sel fin au basilic de mon amie Dely (un pur délice)
-4 épices
-huile
-graisse de canard


Pelez, lavez et coupez les pommes de terre en dés.
Prenez une sauteuse et faites-y chauffer un filet d'huile.
Faites revenir les pommes de terre.
Salez et saupoudrez de 4 épices.
Laissez-les revenir sur feu doux jusqu'à ce qu'elles soient cuites en remuant de temps en temps.
 
Égouttez et rincez les girolles.
Pelez, lavez et hachez échalote et ail.
Dans une poêle, faites chauffer une càs de graisse de canard et faites revenir ail, échalote et girolles.
Laissez cuire sur feux doux jusqu'à évaporation complète de l'eau.


En fin de cuisson des pommes de terre et des girolles versez les champignons dans les pommes de terre et mélangez !
C'est prêt !


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "champignons" sur ce lien.



Je terminerai cette balade au sein de l'Abbaye de Fontevraud par un petit tour dans l'église abbatiale !
 
Vous pouvez voir ou revoir la visite de cette abbaye depuis le début sur ce lien !
 
(6 clichés)


L'église abbatiale de Fontevraud, sous le vocable de Notre-Dame est constituée d'une nef couverte par quatre coupoles, d'un transept saillant avec deux chapelles orientées et d'un chœur avec déambulatoire et trois absidioles.


Cette église monumentale du 12e siècle pouvait accueillir près de 300 religieuses. Elle servait de cadre à la célébration des 8 offices de la communauté.


Lieu d’inhumation, elle accueille la nécropole des Plantagenêt, dynastie qui accède au trône d’Angleterre en 1154.


Elle abrite notamment les gisants d'Aliénor d'Aquitaine et de Richard Cœur de Lion.


À bientôt pour un nouveau voyage !



POULET AIGRE DOUCE

 13/04/2021
La cuisine "aigre-douce" peut accompagner tous types de plats salés. Aujourd'hui, je vous propose un poulet à l'aigre douce !


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes - préparation 30 minutes - cuisson 1h30)
 
-1 poulet
-60g de beurre
-1 càc de moutarde
-2 càs de miel
-1 échalote
-gingembre en poudre
-1 càs de vinaigre de xeres
-se, 4 épices


Nettoyez le poulet comme à votre habitude.
Saupoudrez-en l'intérieur de sel et de 4 épices.
Placez-le sur une cuisse dans un plat allant au four avec la moitié du beurre coupé en morceaux.
Laissez-le rôtir 25 minutes dans un four à 180°.
Placez-le sur l'autre cuisse et remettez-le à rôtir 25 minutes.
Enfin, posez-le sur le ventre et laissez-le cuire encore 25 minutes.

À mi-cuisson, ajoutez 1 verre d'eau et arrosez le poulet en cours de cuisson avec le jus.


Mélangez le miel, le gingembre et la moutarde.
Badigeonnez-en le poulet 10 minutes avant la fin de cuisson.


Quand le poulet est cuit, sortez-le du four et laissez-le reposez 10 minutes.
Versez le vinaigre et 1 càs d'eau dans le plat de cuisson.
Laissez bouillir en grattant le fond du plat pour récupérer les sucs de cuisson.


Dressez le poulet sur un plat et nappez-le de la sauce de cuisson.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



Le site de Fontevraud abrite une ancienne abbaye d'inspiration bénédictine, siège de l'ordre de Fontevraud, fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel et située à Fontevraud, près de Saumur en Anjou (actuel Maine-et-Loire).
 
L'église Saint-Michel est l'un des édifices majeurs de Fontevraud-l'Abbaye. Suivez-nous !
 
Vous pouvez voir ou revoir la visite de cette abbaye depuis le début sur ce lien !
 
(8 clichés)


Sa construction, autour de l'an 1200, correspond à la formation de la paroisse (1177).


Clef de voûte sculptée en bas-relief d'un Christ en majesté tenant une croix.


Notamment par ses travées de chœur à nervures multiples et son arc triomphal, cette église s'inscrit dans un corpus d'édifices locaux de la fin du XIIe siècle et du début du XIIIe siècle.


Dans le choeur, le maître-autel, un tabernacle de bois doré, réalisé en 1621-1623 pour le chœur de l'abbatiale, transféré à Saint-Michel après la Révolution française.


Détail du tabernacle, une représentation de la Cène.


Saint-Michel connut une série de remaniements plus ou moins importants et des fragilités structurelles qui contribuèrent à multiplier les campagnes de travaux menés sur l'édifice.


Le mobilier, mais aussi les décors sculptés ou peints qui ornent l'église en font l'un des édifices les plus intéressants pour analyser les productions et influences artistiques à l'œuvre en Saumurois.

À bientôt pour la suite de cette visite !



Aujourd'hui, nous avons le plaisir de mettre à l'honneur, notre amie Marie-Claude du blog, "33gourmande"!

En effet, Marie-Claude, avec l'aide de sa petite princesse, a eu la gentillesse de réaliser une de nos recettes, "la crème de mascarpone aux groseilles" (voir la recette sur ce lien) !
Marie-Claude a juste remplacé les groseilles par des fraises!


La photo de cette réalisation le montre d'elle-même! Une vraie réussite!

Merci beaucoup Marie-Claude pour ce partage et pour ta confiance.

Je vous invite à voir ou revoir le récapitulatif de "MES RECETTES ET VOUS" sur ce lien. 



L'hôtel de ville de Ribeauvillé est un monument historique situé à Ribeauvillé, dans le département français du Haut-Rhin et nous avons eu la grande chance de pouvoir le visiter un jour que nous y étions pour la journée du patrimoine!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette balade depuis le début en cliquant sur ce lien !
 
(10 clichés)


La façade de l’hôtel de ville de Ribeauvillé, qui date de 1773, est surmontée d'un fronton de facture classique.


Un balcon présente un garde-corps en ferronnerie de style Louis XVI.


Le hall d’honneur présente un panneau japonais offert à la ville en 1964 par les Ets Steiner connus aujourd’hui sous le nom de Beauvillé.


La salle du mariage est tout à fait exceptionnelle.


Une photo prise dans le reflet d'une glace.


La salle du conseil est, elle aussi, impressionnante !


De belles armoires meublent la mairie.....


....des armoires....de belles clés....


....et des serrures qui vont avec !
 
À bientôt pour la suite de notre balade à Ribeauvillé !



Des groseilles me direz-vous? Mais oui !
J'ai eu la surprise de me voir offrir cette barquette de groseilles hier, en allant faire mes courses dans mon magasin préféré....
Alors.....
 
Aujourd'hui, je vous propose une crème de mascarpone aux groseilles !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 20 minutes)
 
-250g Mascarpone
-2 oeufs
-1 barquette de groseilles
-biscuits spéculoos
-4 càs soupe sucre en poudre


Émiettez les spéculoos au mixeur ou à la main. Réservez.
Préparez le mascarpone : dans un bol, mélangez le mascarpone, les jaunes d’œufs et le sucre.
Montez les blancs en neige ferme et incorporez-les à la préparation précédente.
 
Versez dans des verrines à la manière d'un tiramisu en intercalant la crème, les spéculoos et les groseilles.


Terminez par une couche de spéculoos et une grappe de groseilles.
Placez les verrines au réfrigérateur jusqu'au moment de la dégustation.

Bon appétit!
 
Vous pouvez voir mes recettes "coup de coeur" sur ce lien!

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



Tous en cuisine avec Cyril Lignac !
 
J'ai entendu dire que notre ami Cyril préparait une nouvelle émission de cuisine ! En attendant ce retour je vous ai préparé, aujourd'hui, la fameuse salade piémontaise de Cyril Lignac !


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 20 minutes)
 
-4 pommes de terre coupées en cubes de 1 à 2 cm
-4 œufs
-3 cuil. à soupe de mayonnaise maison
-2 cuil. à soupe de ketchup
-2 tranches de jambon blanc coupées à ½ cm d’épaisseur puis en cubes
-2 tomates épépinées et coupées en petits cubes
-2 oignons cébette ciselés
-6 cornichons coupés en petits cubes
-1 salade verte lavée et effeuillée
-sel, 4 épices


Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les dés de pommes de terre avec les œufs pendant 12 minutes.
Égouttez les œufs et mettez-les de côté pour qu’ils refroidissent.
Égouttez les pommes de terre dans une passoire et écrasez-les à l’aide d’une fourchette dans un saladier.
Écalez les œufs durs et hachez-les.
Mélangez-les aux pommes de terre.


Dans un saladier, déposez la mayonnaise avec le ketchup, assaisonnez.
Ajoutez la sauce au mélange pommes de terre-œufs et mélangez délicatement puis ajoutez le reste des ingrédients.
Terminez avec la salade coupée en fines lamelles.
Déposez dans un grand plat.


Bon appétit!

Vous pouvez voir ou revoir d'autres recettes "En cuisine avec Cyril" sur ce lien!



Fondée en 1101 aux confins de l’Anjou, de la Touraine et du Poitou, Fontevraud doit sa puissance aux Plantagenêt et à ses liens étroits avec Aliénor d’Aquitaine.
Reine de France puis d’Angleterre, elle y passe notamment ses dernières années. Son gisant trône au cœur de l’abbatiale aux côtés de ceux d’Henri II Plantagenêt et de Richard Cœur de Lion.
 
Vous pouvez voir ou revoir la visite de cette abbaye depuis le début sur ce lien !
 
(9 clichés)


Salle capitulaire !
La salle capitulaire, ou salle du chapitre, est la salle où la communauté religieuse se réunit quotidiennement.
Au matin, on y discute de l'actualité de l'abbaye. En soirée, on y lit un chapitre de la règle ainsi que des textes édifiants. C'est le lieu le plus important concernant l'organisation de la vie monastique.
Les peintures de la salle ont été réalisées par Thomas Pot vers 1565. Elles représentent la Passion du Christ jusqu'à l'Assomption de la Vierge.


Réfectoire !


La prison !
Le 18 octobre 1804, Napoléon 1er signe un décret qui transforme l'abbaye en établissement de détention, ainsi que celles de Clairvaux et du mont Saint-Michel.


Cuisines romanes !

Le bâtiment a été construit entre 1160 et 1170, à l'angle sud-ouest du cloître, dans la continuation du réfectoire.



La cuisine contient huit absidioles, dont cinq sont encore conservées.


Eugène Viollet-le-Duc propose, dans son Dictionnaire raisonné de l’architecture française, une théorie sur l'évacuation de la fumée par les différentes cheminées, partant du principe que chaque absidiole était utilisée comme foyer.


Les jardins !
Potager maraîcher, potager pédagogique, potager local, potager floral, potager du cloître… L’Abbaye Royale cultive bio !


À bientôt pour la suite de cette visite !



Arnaldur Indridason, figure du polar islandais, a entamé une nouvelle série qui met en scène un nouveau personnage, Konrad.
Je vous en ai déjà parlé ici, avec son livre "Les fantômes de Reykjavik".
Aujourd'hui, je vais vous parler de "Ce que savait la nuit" !
 
Konrad, son nouveau personnage:
Konrad est un inspecteur de police à la retraite qui n’a jamais réussi à raccrocher les gants et continue à enquêter à titre privé. Solitaire, il porte le double deuil de sa femme, morte récemment d’un cancer, et de son père, assassiné il y a longtemps dans des conditions mystérieuses.
 
L'auteur:
Né à Reykjavik en Islande en 1961, Arnaldur Indridason est journaliste, scénariste et critique de cinéma.
Il est l'auteur de plusieurs romans policiers, véritables best-sellers internationaux.
Son premier roman policier, La Cité des Jarres est paru en Islande en 2000 et a été traduit dans plus de vingt langues.
 
Présentation de l'éditeur:
Les touristes affluent en Islande et les glaciers reculent lentement.
Le cadavre d'un homme d'affaires disparu depuis trente ans émerge du glacier de Langjökull. Son associé de l'époque est de nouveau arrêté, et Konrad, policier à la retraite, doit reprendre bien malgré lui une enquête qui a toujours pesé sur sa conscience.
Au moment où il pensait vivre sa douleur dans la solitude – son père menteur et escroc a été assassiné sans que l'affaire soit jamais élucidée et l'amour de sa vie vient de mourir d'un cancer –, Konrad est pressé par le principal suspect, mourant, de découvrir la vérité. Seul le témoignage d'une femme qui vient lui raconter l'histoire de son frère tué par un chauffard pourrait l'aider à avancer...
 
Dans la lignée de Simenon, Indridason excelle dans la construction d'un environnement social et affectif soigné et captivant, et dévoile peu à peu le passé trouble de ce nouvel enquêteur, jetant une lumière crue sur sa personnalité. Un beau roman noir sensible aux rebondissements surprenants.

Bonne lecture !



La saucisse de Montbéliard est une saucisse crue fumée, élaborée exclusivement en Franche-Comté selon un cahier des charges rigoureux.
J'en trouve à acheter des fumées cuites et c'est l'occasion pour moi de vous proposer une recette simple et gourmande, les pâtes à la saucisse fumée cuite de Montbéliard !


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes - préparation 10 minutes - cuisson 15 minutes)
 
-2 saucisses cuites fumées de Montbéliard
-1 échalote
-10cl de vin blanc
-20cl de crème fraîche
-500g de pâtes
-sel, 4 épices
-huile d'olive
-parmesan


Faites cuire les pâtes dans un grand volume d'eau.
Égouttez-les et réservez-les.
 
Pelez, lavez et coupez l'échalote en fines lamelles.
Faites-les dorer dans une poêle avec un filet d'huile d'olive.
Coupez les saucisses en fines rondelles et disposez-les sur les échalotes.
Faites dorer le tout quelques minutes.
Versez le vin blanc et laissez évaporer quelques minutes.
Ajoutez les pâtes et la crème.
Salez et saupoudrez de 4 épices.


Au moment de servir saupoudrez les assiettes de parmesan.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "pâtes" sur ce lien.



L'abbaye royale Notre-Dame de Fontevraud est une ancienne abbaye d'inspiration bénédictine, siège de l'ordre de Fontevraud, fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel et située à Fontevraud, commune située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.
 
Nous débutons aujourd'hui une nouvelle série consacrée à l'abbaye royale Notre-Dame de Fontevraud. Cet article servira de récapitulatif à cette visite:
 
-Abbaye Notre-Dame de Fontevraud (ici)

-Abbaye royale (sur ce lien)

-Église saint-Michel (voir le lien)

-Église abbatiale (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en région "Pays de la Loire" en cliquant sur ce lien!
 
(9 clichés)

Photo prise sur le Net


Site de 13 ha établi à la frontière angevine du Poitou et de la Touraine, elle est l'une des plus grandes cités monastiques d'Europe.


Initialement monastère mixte, accueillant femmes et hommes au sein des mêmes bâtiments, puis agrandi en monastère double dans l'esprit de la réforme grégorienne, l'abbaye de Fontevraud va s'attirer la protection des comtes d'Anjou puis de la dynastie des Plantagenêts qui en feront leur nécropole.


Église Saint-Michel !


Majestueux portail d'accès à l'Abbaye royale de Fontevraud !


La cour du dehors !
Une fois passé le majestueux portail d’entrée de l’Abbaye royale appelé « Athanasis » ou « de l'immortalité » s’offre aux regards la cour d’honneur plus communément nommée jusqu’à la fin du 18e siècle « cour du dehors » en ce qu’elle se situait en dehors de la clôture monastique.


Église abbatiale !


Cloître du Grand-Moûtier !
Représentant “ces liens qui unissent le ciel et la terre”, le cloître est le cœur du monastère. Il irrigue l’abbatiale, le réfectoire, le noviciat et les cuisines. Reconstruit à la Renaissance, il a gardé ses dimensions médiévales exceptionnelles qui font de lui un des plus grands cloîtres d’Europe.


Le Grand-Moûtier est la partie la plus prestigieuse de l’Abbaye royale qui abrite en son sein l’église abbatiale (12e siècle).
Cette partie est réservée aux religieuses de chœur fontevristes placées sous les ordres de l’Abbesse assistée de la Grande Prieure.

À bientôt pour la suite de cette visite !



La bûche est le dessert traditionnel de Noël. Cependant, on trouve maintenant, tout au long de l'année et aux différents évènements familiaux, de plus en plus de bûches dites « fantaisies ».

Aujourd'hui, je cuisine une bûche de Pâques à la crème de framboises.



Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes - préparation 30 minutes - cuisson 15 minutes - repos 1 heure)
 
-80g de boudoirs réduits en poudre plus 1 càs
-5 oeufs
-140g de sucre en poudre
-60g de farine
-1 pincée de sel
-150g de framboises
-100g de mascarpone
-20cl de crème fraîche liquide et entière


Préparation du biscuit roulé:
Cassez 4 oeufs en séparant les blancs des jaunes.
Battez les jaunes plus un oeuf entier avec 100g de sucre.
Ajoutez 80g de boudoirs réduits en poudre puis la farine tamisée.
Montez les blancs en neige et incorporez-les à la préparation précédente.
 
Recouvrez la plaque de cuisson de votre four d'une feuille de papier alimentaire et étalez la pâte.
Faites cuire dans un four à 180° pendant 15 minutes.


À la fin de la cuisson, sortez le biscuit du four et enroulez-le délicatement dans un torchon humide.
Laissez-le refroidir.


Préparation de la crème de framboises:
Écrasez les framboises avec les 40g de sucre restant et 1 càs de poudre de biscuits.
Ajoutez le mascarpone.
Montez la crème chantilly et ajoutez-là au mélange.
Étalez la moitié de cette préparation sur le biscuit.
Enroulez-le au fur et à mesure.


Enveloppez le biscuit dans une feuille de papier aluminium et réservez 1 heure au réfrigérateur.


Enrobez la bûche du restant de votre crème.
Réservez au réfrigérateur jusqu'au moment de déguster.


Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres menus de fêtes sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées "Noël en cuisine" sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



JOYEUSES PÂQUES 2021

 04/04/2021
Cette année, comme l'année passée, Pâques est marqué par un évènement improbable, une pandémie et un confinement planétaire.

Cette année, cette fête prend une signification profonde et enrichissante.
 
Cette année, pour Pâques, Marc et moi avons décidé de passer un moment en union de coeur avec ceux qui sont loin, les personnes isolées ou les malades, les soignants et tous ceux qui sont en première ligne, au service des autres.


                                             Marc et Sylvie
                                           vous souhaitent
                                     de belles fêtes de Pâques
                                               confinées



Le trifle est un dessert d'origine anglaise qui est basé sur différentes textures et que l'on dresse généralement dans des coupes individuelles.
Il en existe de nombreuses variantes....et....aujourd'hui, je vous présente mes trifles aux framboises, spéculoos et boudoirs !


Les ingrédients pour cette recette:
(2 personnes - préparation 10 minutes)
 
-4 boudoirs
-4 spéculoos
-1 bol de framboises surgelées
-1 bombe de crème chantilly
-sucre coloré et autres décorations en sucre


Concassez grossièrement les boudoirs d'un côté puis les spéculoos de l'autre.


Répartissez les boudoirs dans le fond des coupes.
Recouvrez de framboises concassées puis de crème chantilly.


Recouvrez alors de spéculoos concassés et de framboises concassées.
Terminez par un dôme de chantilly.


Décorez les trifles d'une framboise et de petites graines de sucre coloré.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



<< 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :