Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 19 596 595
Nombre de commentaires : 86 239
Nombre d'articles : 6 724
Dernière màj le 15/10/2018
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 >>
Je termine aujourd'hui notre balade en Haute-Saulx dans la Meuse!
Notre périple s'achève au musée lorrain du cheval et, précisément, dans la salle des ateliers de ce très beau musée!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Atelier de soin du cheval!


Cette machine servait à couper la paille.


Atelier du maréchal ferrant.


La caisse du maréchal ferrant.


Atelier de tonte!


Le musée possède une très belle collection de différents fers.


Atelier de fabrication mécanique du fer à cheval!


L'indispensable enclume pour former les fers des chevaux.


J'espère que cette balade vous a plu! Je vous retrouve bientôt pour un nouveau voyage.



FLAMICHE AU MAROILLES

 30/03/2018
Je poursuis mon voyage gourmand grâce à ces cartes postales "recettes" que vous avez la gentillesse de m'envoyer régulièrement!

Aujourd'hui, je mets Françoise du blog "grainedesucre" ainsi que Coco du blog "Coppamozzacity" qui, toutes les deux, m'ont envoyé la même carte postale "recette" consacrée à la flamiche au Maroilles!

Je vous rappelle que toute carte postale 'recette" qui nous sera envoyée sera réalisée dans notre cuisine!

Vous pouvez voir ou revoir mes recettes "cartes postales" en cliquant sur ce lien!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 25 minutes)

-1 Maroilles
-250g de farine
-20cl de lait tiède
-1 oeuf
-la moitié d'un paquet de levure fraîche
-30g de beurre
-sel


Préparez une pâte levée en mélangeant la farine, la levure délayée dans le lait tiède, le beurre fondu, l'oeuf entier et le sel.


Beurrez une tourtière.
Foncez-la avec la pâte ainsi obtenue.
Laissez-la lever 1 heure ou 2 heures dans un endroit tiède.


Garnissez-la complètement de fines tranches de Maroilles.
Glissez-la dans le four à 220° pendant 25 minutes.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "entrées" sur ce lien.



Unique en Lorraine, le musée du cheval se situe au cœur de la ville haute de Gondrecourt-le-Château, dans le département de la Meuse.

Nous allons poursuivre notre visite en découvrant une salle consacrée aux selles militaires et une salle consacrée aux harnais!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Salle des selles militaires!


Toutes plus belles les unes que les autres, ces selles ont chacune une histoire à raconter!


Selle d'officier de cavalerie.


Équipement de parade d'un gendarme.


Salle des harnais et salle du bourrelier.


Plus vrai que nature! Non?


Une selle dite "amazone".


En équitation, « monter en amazone » signifie chevaucher avec les deux jambes du même côté du cheval.
Une selle spéciale est utilisée. Elle est composée d'un seul étrier, à gauche le plus classiquement, à droite assez rarement, et de deux fourches à gauche autour desquelles on enroule ses jambes, la gauche en dessous et la droite au-dessus.
Le mollet droit repose sur une avancée de cuir : le garde-jambe.


Le bourrelier travaille la bourre et le cuir afin de réaliser des pièces d'attelage pour le travail des chevaux.


Terme peu utilisé qui autrefois différenciait le bourrelier, travaillant à la campagne (attelage de travail, bât) du sellier, travaillant à la ville (voitures hippomobiles, selles...).


Ce support sert à fabriquer des béguins cache-oreilles.

À demain pour la fin de cette visite!



L'onigiri est une préparation culinaire japonaise consistant en une boulette de riz.
Il peut être enveloppée ou non d'une algue nori et souvent de forme triangulaire ou ovale.

Les onigiri ne sont pas réellement considérés comme un mets par les Japonais, mais plutôt comme un en-cas que l'on peut consommer par exemple lors d'un pique-nique ou à n'importe quel moment de la journée.
Ce sont de véritables sandwichs de riz particulièrement populaires et bien ancrés dans la tradition culinaire japonaise.

Aujourd'hui, Nicolas cuisine des onigiri au thon, boursin, et citron!


Les ingrédients pour cette recette:
(en-cas pour 6 onigiri- Préparation 10 minutes- cuisson 10 minutes- attente 10 minutes)

-riz à sushis cuit (voir la recette)
-200g de thon au naturel
-100g de boursin
-1 citron

Remarque!
Le temps de cuisson et d'attente concerne la cuisson de riz!


Je vous invite à voir ou à revoir la préparation du riz sur le lien juste au-dessus!
Le riz étant prêt, mélangez soigneusement le thon avec le riz et le jus d'un citron.

Remarque!
Nicolas a acheté le moule à onigiri directement sur un site japonais!


Prenez les moules à onigiri et remplissez-les au tiers de riz.
Disposez de la préparation au thon.
Recouvrez de riz.


Pressez avec le couvercle...


...et sortez délicatement les onigiri.


Il n'y a plus qu'à déguster ces délicieuses bouchées de riz.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.



Il y a des traditions qui annoncent le printemps et le retour des beaux jours!
L'arbre de Pâques en est une!

L'arbre de Pâques, ou "Osterbaum" est une ancienne tradition allemande...tradition qui s'est répandue partout en Europe!
Faire son arbre de Pâques consistait, alors, à décorer quelques branchages dépouillés avec des oeufs vidés et peints!

J'ai respecté cette tradition tout en y mettant ma touche personnelle!

                             Bonne préparation pascale!



Notre journée dans la Meuse s'est terminée pas la visite du très beau musée lorrain du cheval situé à Gondrecourt-le-Château!
Gondrecourt-le-Château est un paisible village du sud meusien.
Mais au cours de l'histoire le site a connu bien des remous!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Le musée du cheval de Gondrecourt se situe dans une tour, unique vestige d'un château établi sur ce site!


La première mention du château apparaît en 1112, date à laquelle il appartient aux comtes de Champagne.
Le château fut détruit en 1633 sur ordre de Richelieu.4
Seule la tour est épargnée!
La tour qui sert de prison est cédée à la commune en 1828.
Elle sera restaurée en 1874 par Prosper Pernot, architecte à Gondrecourt-le-Château!


Gondrecourt-le-Château fait partie du parcours de Mémoiredu Val d'Ornois.
Dix panneaux mémoriels, installés dans neuf villages du Val d'Ornois : Gondrecourt-le-Château, Amanty, Mauvages, Delouze-Rosières, Abainville, Houdelaincourt, Demande-aux-Eaux, Saint-Joire et Tréveray, rappellent la présence des troupes de la 1ère division américaine dès 1917.


En 1917, près de 15000 soldats de la 1ère division d'infanterie des Etats-Unis débarquent dans le Val d'Ornois dans le but de s'instruire et de s'entrainer à l'arrière-front.
Un de ces panneaux mémoriels a été installé juste à côté de la tour musée.


Le musée du cheval a été divisé en plusieurs salles, chacune spécifique!
Salle1: les colliers et les selles et les sellettes.


Le collier est la pièce principale du harnais. Il se fixe au cou des bêtes de trait.


Les sellettes sont les harnais de dos des chevaux de trait.


Salle 2: les outils du maréchal ferrant.


Une variété de pince de forge.


Les collections présentes dans le musée ont été constituées par les Amis du Musée Lorrain du Cheval.


Cette association a été fondée en 1974.


Certaines de ces pièces sont très rares!


À demain pour la suite de cette visite.



Le topinambour est originaire d'Amérique du Nord, où il est cultivé par des tribus amérindiennes.
L'avocat et voyageur Marc Lescarbot Marc Lescarbot, qui embarque en 1606 à La Rochelle atteint la première colonie française Port-Royal, où Champlain lui fait découvrir le tubercule.
C'est Lescarbot qui en ramène en France en 1607.

Aujourd'hui, je cuisine une cocotte de topinambours et pommes de terre!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 15 minutes)

-500g de pommes de terre
-500g de topinambours
-500g de tomates pelées
-1 échalote
-1 gousse d'ail
-1 càc d'origan
-1 càc de gingembre en pourde
-1 càc de curcuma
-huile d'olive


Pelez, lavez et coupez topinambours et pommes de terre.
Faites chauffer un flet d'huile d'olive dans ue cocotte et faites-y revenir les légumes.
Saupoudrez de curcuma, de gingembre et d'origan.
Laissez revenir 5 minutes tout en remuant.


Ajoutez les tomates pelées grossièrement coupées.
Recouvrez vos légumes d'eau.
Remuez et laissez cuire sur feu moyen pendant 30 minutes environ.


Vous pouvez accompagner votre cocotte de topinambours et pommes de terre d'un riz créole.

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées légumes sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres recettes "légumes anciens" sur ce lien!



Notre balade-découverte en Haute-Saulx, dans le département de la Meuse, se poursuit tranquillement.
Après avoir visité le site d'Écurey, nous sommes allés déjeuner "Au Lion d'Or" à Montiers-sur-Saulx (voir le lien)!
Cette adresse gourmande est située juste en face de l'église....

Vite! Vite! Suivez-nous! Nous avons juste le temps d'aller y faire un petit tour avant que notre bus ne reparte!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


L'église Saint-Pierre-aux-Liens fut bâtie en 1841 en remplacement d'un précédent édifice du 14e siècle.


Construit par un entrepreneur de Bovée (commune de la Meuse), l'édifice est en pierre de taille, doté de 19 fenêtres éclairant ses trois nefs.


Bénie en 1841, elle fut consacrée en 1949 par Mgr Petit, évêque de Verdun.


L'église abrite notamment un lutrin finement sculpté par un artisan de Joinville.
Ce lutrin vient de l'abbaye d'Écurey!
Les lutrins de ce type sont assez rares en Meuse.


Un des autels de l'église.


La chaire à prêcher a été réalisée en fonte, avec un abat-voix en chêne.


Elle a été exécutée vers 1840 dans les forges d'Ecurey.


Les vitraux sont lumineux.


Ce sont des verrières imagées représentant la vie du Christ.


Photo de la statue de Saint Antoine de Padoue surmonté du vitrail du Pape Pie X, sur le chemin de Croix du bas-côté Ouest de l'église catholique.


Le chemin de croix est très joli aussi.

À demain pour la suite de cette visite.



CROQUE À LA BÉCHAMEL

 27/03/2018
Croque monsieur...croque gourmand...les soirées croques sont souvent à l'honneur dans notre cuisine!
Aujourd'hui, je vous propose un classique....un classique dans le genre de ceux que je dévorais lorsque je fréquentais l'université de Metz!

Entrez dans notre cuisine, nous allons réaliser un croque jambon béchamel!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 20 minutes)

-8 tranches de pain de mie
-fromage râpé
-4 tranches de jambon
-sauce béchamel (voir la recette sur ce lien)

Petit rappel des ingrédients pour cette sauce:
-0,5 litre de lait
-30g de beurre
-30g de farine
-sel, poivre, muscade


Préparation de la sauce béchamel!
Faites fondre le beurre dans une petite casserole sur feu doux.
Ajoutez-y la farine et remuez.
Incorporez, alors, le lait froid d'un seul coup.
Salez, poivrez.
Ajoutez aussi une pointe de muscade.
Laissez mijoter sur feu doux, sans cesser de remuer pendant une dizaine de minutes jusqu'à ce que la sauce épaississe.
Laissez refroidir!


Montez les croques!
Posez les tranches de pain de mie sur la plaque du four garnie d'une feuille de papier cuisson.
Tartinez les tranche d'un peu de béchamel.
Posez la moitié d'une tranche de jambon.
Tartinez de béchamel.
Saupoudrez de fromage râpé.

Glissez les croques dans le four à 220° pendant 10 minutes environ!


Dégustez vos croques tièdes...c'est un petit délice!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées entrées sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autre idées "croques et casse-croûte" sur ce lien.



Si vous nous avez suivis, vous connaissez, à présent, cette belle histoire d'Écurey commencée par l'édification de cette abbaye d'Écurey, ancienne abbaye cistercienne, fondée au 12e siècle par les moines de l'abbaye des Vaux.

À la Révolution, l'abbaye, vendue comme bien national.
C'est au 19e siècle qu'une fonderie assez importante est construite sur le site de l'abbaye.
On y fond de la fonte d'ornement.

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


En 2011 est implanté un pôle d'excellence rurale dans l'ancienne abbaye.
Ce pôle est spécialisé dans les projets concernant la transition énergétique et l'écoconstruction.

En 2015, le pôle est complété par un « centre d'expérimentation du bien vivre en milieu rural », nommé Écurey Pôles d'avenir.

Y sont notamment étudiés les vertus de l'ortie.

C'est là où je voulais en venir!
La visite de ce site exceptionnel se termine par un pot de l'amitié, un pot qui va nous faire découvrir quelques spécialités de la région!


C'est dans la salle voûtée, le plus ancien vestige de l'abbaye que nous sommes reçus!


Nos hôtes nous font découvrir la bière de la région issue de la brasserie de la Saulx, dans la Meuse.
Cette brasserie se situe à Morley, le long des bords de Saulx.


Dans le cadre du Pôle d’excellence rurale « Ecurey-Pôles d'Avenir », l'ENSAIA, la Communauté de communes de Haute-Saulx, le Pays Barrois, l'EPL Agro de la Meuse et Agria Lorraine mènent depuis 2 ans un projet portant sur la multivalorisation de l'ortie.
Utilisée et connue depuis l'antiquité, l'ortie est en effet une plante aux multiples atouts.


Les madeleines à l'ortie sont tout simplement divines!
Quand à ces tomates cerises garnies d'une préparation à l'ortie ont eu beaucoup de succès!

Nous reprenons la route vers Montiers-sur-Saulx où l'église mérite une petite visite!



Le boeuf est une excellente source de vitamines et de protéines. Il fournit également un taux record de fer.
Pour profiter au mieux des bienfaits du boeuf, j'ai privilégié la cuisson au four pour cette recette.

Aujourd'hui, je cuisine une côte de boeuf au beurre de thym!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 5 minutes- cuisson 15 minutes)

-1 côte de boeuf de 1kg
-50g de beurre
-une branche de thym épépinée
-1 échalote
-sel


Préparez le beurre de thym.
Incorporez le thym effeuillé dans le beurre coupé en morceaux.
Salez la côte sur ses deux faces.
Badigeonnez-la de beurre de thym.
Disposez-la dans une cocotte avec couvercle.
Mettez-la dans une cocotte avec couvercle dans le four à 250° pendant 15 minutes.
Laissez reposer la côte de boeuf autant de temps que la cuisson!


Pendant ce temps, pelez, lavez et hachez l'échalote.
Faites-la revenir dans une petite casserole avec le reste du beurre de thym.
Elle ne doit pas colorer.


Pour le service, coupez la viande en tranches régulières.
Mettez-la dans un plat de service.
Versez la sauce par-dessus.
Mettez le reste dans un saucier et servez-aussitôt!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées de plats de boeuf  sur ce lien.



Après avoir visité le site d'Écurey, situé dans le département de la Meuse, et surtout après avoir découvert l'histoire de l'abbaye, aujourd'hui, je vous invite à une petite balade qui va nous conduire vers la chapelle de ce lieu!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(13 clichés)


Autour de l'ancienne abbaye cistercienne et de la fonderie, Auguste Salin crée, en 1875, une véritable cité ouvrière!


Logements, école et chapelle sont construits sur le site.


L'école est en ruine!


Mais l'on distingue encore bien la salle de classe et, juste à côté, le logement des instituteurs.


Jusqu'aux années 1960 la vie de l'ouvrier, fondeur de père en fils, est intimement liée à celle de l'usine.


C'est en 1901 que la vie religieuse prend une place importante.


En effet, c'est en 1901 qu'est édifiée la chapelle.


La construction de cette chapelle parachève cette politique paternaliste tournée vers les ouvriers et leurs familles.


On disait la messe tous les dimanches dans cette chapelle située tout près de l'école!


Le choeur!


Le poêle!


Pour la construction de cette chapelle est utilisée des matériaux du pays et surtout des éléments en fonte fabriqués dans l'usine.

À demain!



Vous savez ce qu'est le Platt?
C'est l'un des patois que l'on parle encore en Moselle!

Aujourd'hui, les températures sont encore fraîches....
Lorsque je suis sortie dire bonjour au facteur, j'ai eu froid la schness (j'ai eu froid au visage)!

La schness, donc le visage, peut se revisiter dans plusieurs autres expressions:
-ferme ta schness
-il m'a mis une tarte dans la schness...

Ma tante de Saint-Dié-des-Vosges me disait souvent:
"Môôn! C'est pas pour rire!
V'la la Sylvie!
Vas vite te débarbouiller la schness, tu as de la brimbelle partout!"

Je vous invite à voir ou à revoir tous nos articles sur le Platt Lorrain en cliquant sur ce lien!

Sur cette photo, confiture de myrtilles (voir le lien)!



Notre balade-découverte en Haute-Saulx, dans le département de la Meuse, nous a permis de découvrir un restaurant familial qui propose une cuisine traditionnelle, "Le Lion d'Or".

Ce restaurant est situé 5 rue de Verdun à Montiers-sur-Saulx. Vous ne pouvez pas vous tromper, il est juste en face de l'église!

Vous pouvez voir ou revoir notre balade en Haute-Saulx depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


Notre repas débute par une entrée, spécialité incontournable de notre région, la quiche lorraine.


La suite est tout aussi gourmande! La blanquette de veau est délicieuse!
Accompagnée d'un riz aux légumes, cette assiette a beaucoup plu!


Le dessert est gourmand, des chouquettes garnies de crème pâtissière.
Bien sûr cette assiette fera la joie de Marc! Je lui passe mon assiette....hop! Je lui en pique une au passage....juste pour goûter!


Enfin, le repas se termine par un café!
Je me presse de boire mon café car juste en face du restaurant se trouve l'église!
Nous sommes quelques uns à vouloir aller y jeter un petit coup d'eil avant que le bus ne nous emmène vers la suite de notre balade!

À demain pour la suite de notre balade en Haute-Saulx!



DIMANCHE DES RAMEAUX

 25/03/2018
 Le dimanche des Rameaux est, dans le calendrier liturgique chrétien, le dimanche qui précède le dimanche de Pâques et qui marque l'entrée dans la semaine sainte.

Il commémore deux événements : d'une part, l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem où il fut acclamé par une foule agitant des palmes et déposant des manteaux sur son passage narrée par les quatre Évangiles, d'autre part, la Passion du Christ et sa mort sur la croix.
 
Entrée de Jésus à Jérusalem!
 
L'entrée de Jésus à Jérusalem est un événement tiré des quatre évangiles canoniques.
Il a lieu dans les jours précédant la Cène, marquant le début de la Passion du Christ.
Après la résurrection de Lazare d'entre les morts, des foules se rassemblent à Béthanie apprenant la présence de Jésus et voulant constater le miracle.
Le lendemain, les foules qui se sont rassemblées à Jérusalem pour la fête accueillent Jésus à son entrée dans la ville.
Jésus descend du mont des Oliviers vers Jérusalem où les foules étendent vêtements et rameaux verts sur le chemin pour l'accueillir, entrant solennellement dans la ville.
 
La Passion du Christ!
 
La Passion, d’un mot latin qui signifie souffrir, désigne les souffrances de Jésus lors de son arrestation, de son procès, des différents supplices qu’il a subis et dont le dernier, la mise en croix, a provoqué sa mort. La Passion est relatée dans les quatre évangiles et débouche sur la résurrection. Le récit de la Passion est lu tous les ans aux offices de Pâques.
 
Bon dimanche!
 
(photo prise sur le Net)



<< 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :