Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 884 031
Nombre de commentaires : 90 941
Nombre d'articles : 7 295
Dernière màj le 06/12/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Une pâte brisée faite maison....quelques pommes.....du sucre roux et du beurre....
                               Aujourd'hui, c'est tarte aux pommes!
 
                                                Bon dimanche!



Je ne sais pas vous, mais moi j'aime beaucoup cuisiner des cakes!
Les cakes se cuisinent sucrés ou salés et font toujours le plaisir des petits et des grands.
Lorsqu'il est réalisé salé il devient une excellente entrée que l'on déguste avec une salade verte ou un apéritif dînatoire bien pratique.

Aujourd'hui, je cuisine le cake aux poivrons et au thon.
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 25 minutes- cuisson 50 minutes)
 
-150 g de farine
-3 oeufs
-10 cl de lait écrémé
-1 cuillère à soupe d'huile d'olive
-3 poivrons
-1 boîte de thon au naturel de 190 g (soit 140 g net égoutté)
-1 sachet de levure chimique
-sel, poivre
-quelques gouttes de Tabasco (4-5 gouttes)


Nettoyez, lavez et coupez les poivrons en lanières.
Faites-les cuire au four micro-ondes.
Mettez les lanières de poivrons dans un récipient adapté au four micro-ondes et couvrez le plat de film transparent étirable.
Chauffez pendant 7 minutes environ.


Prenez un saladier.
Mélangez les oeufs, la farine et la levure.
Ajoutez l'huile d'olive, le lait, le sel, le poivre et le tabasco.
Incorporez les poivrons et le thon émietté.


Garnissez un moule à cake de papier sulfurisé.
Versez-y préparation.
Laissez cuire pendant 50 minutes à 180°c.


Il n'y a plus qu'à déguster!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées apéritives sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres recettes d'entrées sur ce lien.



L'abbaye aux Dames est un monastère de moniales bénédictines fondé au 11e siècle à Caen, en Normandie.
C'est l'une des deux grandes abbayes, avec l'abbaye aux Hommes, de la ville de Caen.
Son église abbatiale de la Trinité abrite depuis 1083 le tombeau de Mathilde de Flandre, épouse de Guillaume le Conquérant.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Caen depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Les origines de l'abbaye!
En 1050 ou 1051, le duc de Normandie épouse Mathilde, fille du comte de Flandre. Leur mariage est prohibé par le pape Léon IX, peut-être pour des raisons de consanguinité et, selon les chroniqueurs de l'époque Milon Crespin et Orderic Vital, le souverain pontife les excommunie.


En contrepartie du pardon accordé par le pape, ils fondent à Caen à une date proche de 1059-1060 deux abbayes bénédictines : l'abbaye aux Hommes, dédiée à saint Étienne, et l'abbaye aux Dames, dédiée à la Trinité.


La nef est bordée d'arcades en plein cintre surmontées d'une galerie, le triforium, qui sert d'appui à la voûte d'ogive. C'est la première voûte d'ogives construite en Normandie, elle date de 1130.


En juin 1944, pendant le débarquement allié et la bataille de Caen, l'église et l'abbaye sont relativement épargnées par les bombardements, alors que la ville est gravement touchée dans plusieurs quartiers.


L'abbaye accueille de 1986 à 2015 le siège du conseil régional de Basse-Normandie, et à partir de 2016 celui du conseil régional de Normandie par suite de la fusion des deux anciennes régions Basse et Haute-Normandie.


Cette armoire très ancienne est une armoire à chasuble.


De grands tiroirs permettent de ranger ce vêtement sacerdotal.


La reine Mathilde repose dans un tombeau situé dans le chœur de l'abbatiale.


Les brodeuses de l'an 2000 réutilisent le point de Bayeux pour évoquer les prières des Bénédictines.


La fresque de l'Assomption est attribuée à Eustache Restout, peintre né à Caen au 17e siècle.


À bientôt!



L'abbaye aux Hommes, ou abbaye Saint-Étienne de Caen, est une des deux grandes abbayes, avec l'abbaye aux Dames, fondées par Guillaume le Conquérant à Caen, dans le département du Calvados!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Caen depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(17 clichés)


La fondation de l'abbaye!
À vingt-deux ans, Guillaume, duc de Normandie, pense à se marier.
Il choisit Mathilde, fille du comte de Flandre et nièce du roi de France.
Mais leur lien de parenté, trop proche, rencontre l’opposition du pape Léon IX qui interdit ce mariage.


Lanfranc, prieur de l’abbaye du Bec-Hellouin et conseiller du duc, va plaider sa cause auprès du pape qui accepte enfin le mariage en échange de la double fondation à Caen de l’Abbaye aux Hommes (Saint-Etienne, dédicacée en 1077) et de l’Abbaye aux Dames (la Trinité, dédicacée en 1066).


Le cloître!
Le cloître a été reconstruit à la place de l'ancien par Guillaume de la Tremblaye. La construction a duré plusieurs décennies.
Lors de la restauration de l'ancienne abbaye dans les années 1960, le jardin "à la française" inspiré de ceux de Le Nôtre ont été reconstitués.


Le tableau des offices!
Ce panneau a été réalisé en 1744 par François Poche, ébéniste de l'ensemble du mobilier de l'abbaye.
Sur les quatre colonnes, des informations écrites en latin mentionnent les heures d'adoration du saint-Sacrement et indiquent aux moines leurs rôles pendant les offices.


Abbatiale Saint-Étienne!


Les ducs de Normandie sont marqués par un profond besoin spirituel et Guillaume le Conquérant dans son programme politico-financier choisit Caen comme deuxième capitale de son duché.
Il s'engage avec sa femme à y fonder deux monastères qui vont être déterminant pour l'architecture normande.


Le tombeau de Guillaume le Conquérant, mort le 9 septembre 1087, fut placé au milieu du chœur (peut-être sous la tour-lanterne).
Son fils, Guillaume le Roux, fait construire un monument en marbre, surmonté d'un gisant.
Ce monument est détruit en 1562 par les huguenots.


En 1742, le tombeau est réduit à un simple caveau recouvert d'une pierre tombale situé dans le sanctuaire.
À la Révolution, la pierre tombale du duc Guillaume est à nouveau détruite.
Elle est remplacée en 1802 par la pierre tombale visible actuellement.


L'horloge dans le transept et la tour-lanterne.


L'impact de l'église Saint-Étienne sur l'histoire de l'art en Normandie et en Angleterre est essentiel.


Le plan échelonné de l'édifice se répand très vite des deux côtés de la Manche. On trouve le système de coursière initié à l'abbaye de Bernay mais étendu à Saint-Étienne à tout l'édifice repris à l'abbaye de Cerisy et dans de très nombreuses églises anglo-normande.


Le chemin de croix!


Leçon de lecture!
Ce tableau, réalisé par M.Descotils, représente une attendrissante leçon de lecture à la petite Marie sous les yeux de ses parents.


Jésus et la Samaritaine!
Cette dernière vient de dire:"Je sais que viendra le Messie", et Jésus répond:"Je le suis"!
Tableau réalisé par M.Descotils.


Présentation de Marie au Temple!
Tableau signé M.Descotils!


À bientôt pour la visite de l'abbaye aux Dames!



CAEN(14)-Le Château

 20/09/2019
Une longue histoire a doté la ville de Caen de nombreux monuments historiques dont les principaux, deux abbayes et le château, ont été construits sous Guillaume le Conquérant au 11 siècle.
 
Le château de Caen est un ensemble fortifié du centre-ville ancien de Caen. Fondé vers 1060 par Guillaume le Conquérant, il a connu de nombreux aménagements au fil des siècles.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Caen depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Le château de Caen est l'oeuvre de Guillaume le Conquérant qui met en place une véritable citadelle à partir de 1060 sur un éperon rocheux dominant la basse vallée de l'Orne.


Le site de Caen, à proximité de la mer et à équidistance de Rouen et du Cotentin, est donc choisi par Guillaume le Conquérant afin d'y construire sa forteresse.


La construction du château, au même titre que la fondation de deux abbayes (abbaye aux Hommes et abbayes aux Dames), montre la volonté du souverain d'établir une deuxième capitale dans la partie occidentale du duché.


Église saint-Georges!
L'église paroissiale dédiée à Georges de Lydda est construite dans la deuxième moitié du 11e siècle.
À l'emplacement de l'église actuelle, se trouvait auparavant un bâtiment de facture plus élémentaire dont on ne sait s'il s'agit d'un lieu de culte préexistant ou d'une simple habitation.
Le 25 mars 2013, le plan d’aménagement de l’église en centre d’interprétation de l'histoire du château et en centre d'accueil des visiteurs est approuvé par le conseil municipal.


Logis des gouverneurs!
Construit sans doute au début du 14e siècle, c'était la résidence privée du bailli.
Au 19e siècle, le Logis des Gouverneurs est utilisé comme salle d'armes.
Quand le château fut transformé en caserne, l'ancienne demeure du bailli abrita le mess des officiers, une bibliothèque et une salle de conférences.
C'est en 1960, que les services du musée sy 'installent.


L'étudiant!
Sculpture en bronze réalisée en 1905 par A.E. Le Tual dit "De Laheudrie".


Salle de l'Échiquier!
La salle dite de l'Échiquier se situe au nord-ouest de l'enceinte dans une zone dite du « vieux palais ». C'est en effet à cet endroit que Guillaume le conquérant fit construire son palais ducal.


Ce jour là, nous avns pu admirer une exposition intitulée, "Bronzes en péril" ou la statuaire publique sous l'occupation.


Le Palais de Guillaume le Conquérant!
Guillaume le Conquérant se fait construire un palais au nord de l'enceinte dans la deuxième partie du 11e siècle.
Ce palais reprend l'organisation classique des demeures seigneuriales de cette époque.
Il est constitué d'un ensemble de trois bâtiments principaux, peut-être entouré par un mur le séparant du reste de l'enceinte castral.


Lors de la première construction du château, les remparts sont constitués de simples palissades de bois. Le tracé de ces premiers remparts n'a guère évolué à travers les années.


Lou!
Cette sculpture en fonte de fer intitulée, "Lou", a été réalisée par Jaume Plensa.



En Normandie nous avons appris à apprécier ces adresses dénommées "bistrot"!
Des endroits pris d'assaut par les habitués et aux assiettes bien copieuses.
 
L'Endroit, ce bistrot-bar situé 17 Rue Ecuyère à Caen est un petit restaurant sympathique à l'accueil tout à fait charmant!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Caen depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


Le cadre, simple est toutefois très sympathique!


Nous avons parcouru la ville de long en large....et vous le savez....l'appétit vient en marchant!!!!
Nicolas choisit une assiette "hamburger"!


Marc se régale d'un classique bien gourmand, une escalope de volaille à la crème et aux champignons.


Pour ma part je ne suis pas déçue de mon choix, une escalope aux carottes!
 
Un petit crème pour finir et nous voilà repartis à la découverte des deux belles abbayes de Caen....À demain!



Caen, commune située dans le département du Calvados, est surnommée la "Ville aux cent clochers".

Nous avons eu le loisir de visiter cette jolie cité, berceau de Guillaume le Conquérant et capitale du duché de Normandie avec Rouen.

Cet article servira de récapitulatif à notre balade à Caen:

-Destination Normandie (ici)

-Château de Caen (voir le lien)

-Abbaye aux Dames (voir le lien)

-Abbaye aux Hommes (voir le lien)

-Bistrot-Bar L'Endroit (voir le lien)

Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Normandie en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(13 clichés)


La meilleure vue de la ville de Caen est bien de la terrasse du château de Caen, avec au premier plan, l'église saint-Pierre!
Surnommée "ville aux cent clochers", comme Rouen, Dijon ou Poitiers, on y dénombre une quarantaine d'églises dont il ne reste parfois qu'un pan de mur.


La maison des Quatrans!
La maison des Quatrans est une maison à colombages construite dans les années 1460 dans le centre-ville ancien de Caen.
La maison tire son nom d'une confusion avec un autre hôtel, dit manoir du Four Quatrans, ayant appartenu à la famille des Quatrans, tabellions du roi à Caen, et qui se situaient légèrement plus au nord.


Les maisons à colombages sont typiques de la région.


Le palais de justice!
Un projet veut transformer l'ancien tribunal de grande instance en un hôtel et un centre de congrés.


Le quartier médiéval du Vaugueux!


Lieu emblématique de Caen, le quartier médiéval du Vaugueux est sans aucun doute l’un des plus populaires de la ville.


Quartier historique aux maisons moyenâgeuses en pierre de Caen, mais aussi coin hyper tendance, la rue du Vaugueux vit au rythme des soirées caennaises. Place historique, ruelles pavées, restaurants, bars…


En visitant ce quartier vous apprendrez qu’Edith Piaf, enfant venait rendre visite à ses grands parents qui y tenaient un café!


Une devanture de magasin comme je les aime!


C'est encore l'été!
 


Hôtel Lebourguignon Duperré!
Cet hôtel particulier est édifié dans la seconde moitié du 17e siècle. Constantin Lebourguignon du Perré de Lisle, homme de loi, l'achète en 1763 à la famille de Jumilly.


Cité de Guillaume le Conquérant et capitale du duché de Normandie avec Rouen, la ville a hérité d’un très riche patrimoine architectural en partie détruit lors de la bataille de Caen.
La ville a gardé la mémoire de ce moment clé de la Seconde Guerre mondiale en édifiant notamment un Mémorial pour la Paix, célèbre dans le monde pour les cérémonies de commémorations qui y ont lieu.



Le plaisir de lire.....De belles découvertes.....Des histoires toujours aussi passionnantes.....
 
Voici mes dernières lectures!
 
I-Jacques Expert-Le jour de ma mort!
 
L'auteur:
Après avoir été grand reporter, Jacques Expert a été producteur et rédacteur en chef pour TF1, directeur des magazines de M6 et directeur général adjoint de Paris Première.
Il est l'auteur de la série "Histoires criminelles" sur France Info.
Après Adieu (2012) et Qui ? (2013), Deux gouttes d'eau est son troisième roman.
 
Présentation de l'éditeur:
Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s'apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d'un dimanche d'octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l'affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu'en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d'une paranoïa alimentée par l'effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?
Une fois de plus Jacques Expert joue avec les nerfs du lecteur dans ce récit implacable, aux retournements aussi nombreux qu'imprévisibles.


II-Clive Cussler et Boyd Morrison-Projet Piranha!
 
L'auteur:
Découvreur de nombreuses épaves, Clive Cussler est membre de la Société Géographique Royale de Londres, du Club des explorateurs de New York et préside l’Agence nationale maritime et sous-marine.
Il est l’auteur de plusieurs séries à succès.
Dans ce livre écrit avec Justin Scott  il met la "Série Isaac Bell", détective d'élite dans l'agence de détectives Van Dorn, à l'honneur.
 
Présentation de l'éditeur:
Île de la Martinique, mai 1902  : un volcan entre en éruption, balayant de la carte une ville de plus de 30 000 habitants. Mais les populations locales ne sont pas les seules victimes. Un navire est également détruit, transportant à son bord un scientifique allemand sur le point de faire une découverte capitale. Plus d’un siècle plus tard, Juan Cabrillo et l’équipage de l’Oregon vont se retrouver face au terrifiant héritage de ce scientifique.
Pour brouiller les pistes, ils sont forcés de simuler le naufrage de l’Oregon. Mais un mystérieux adversaire retrouve leur trace et semble capable d’anticiper chacune de leurs actions. Pendant ce temps, il semblerait qu’un concepteur d’armes ait achevé le travail du scientifique allemand disparu et détienne désormais un pouvoir extraordinaire.
L’Oregon devra sortir de l’ombre afin d’empêcher une attaque qui pourrait mener au plus grand empire, dirigé par un seul homme, que le monde ait connu…


III-Michael Connelly-En attendant le jour!
 
L'auteur:
Michael Connelly est né en 1956. 

Il travaille d'abord, comme journaliste, puis, se lance dans la carrière d'écrivain en 1992 avec Les Égouts de Los Angeles, son premier polar, où l'on découvre le personnage de Harry Bosch, inspecteur du LAPD, le héros récurrent de la plupart des romans suivants.
  
Michael Connelly, ainsi que les autres écrivains et scénaristes Stephen J. Cannell, Dennis Lehane et James Patterson, apparaît à plusieurs reprises dans son propre rôle dans la série Castle, lors de séquences présentant des parties de poker jouées avec Richard Castle.
Castle est, ainsi présenté comme le pair de ces auteurs bien réels, et avec qui il discute des affaires en cours.
 
Présentation de l'éditeur:
Reléguée au quart de nuit du commissariat d’Hollywood, l’inspectrice Renée Ballard se lance dans des enquêtes qu’elle n’a pas le droit de mener à leur terme. Le règlement l’oblige en effet à les confier aux inspecteurs de jour dès la fin de son service. Mais, une nuit, elle tombe sur deux affaires qu’elle refuse d’abandonner: le tabassage d’un prostitué laissé pour mort dans un parking, et le meurtre d’une jeune femme lors d’une fusillade dans un night-club. En violation de toutes les règles et contre les désirs mêmes de son coéquipier, elle décide de travailler les deux dossiers de jour tout en honorant ses quarts de nuit. L’épuisement la gagne, ses démons la rattrapent et la hiérarchie s’acharne, mais Renée Ballard n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Bonne lecture!



Pour la réalisation de cette recette le quinoa peut être remplacé par du boulgour et la courgette par un concombre!
 
Aujourd'hui, je cuisine une salade de quinoa pomme et courgette!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 30 minutes- cuisson 10 minutes)
 
-300g de quinoa
-1 oignon
-1 pomme
-1 courgette
-quelques noix
-20g de cramberries
-tomates séchées conservées dans de l'huile
-fromage salakis

Vinaigrette:
-sel, poivre
-1 càs de curry en poudre
-huile, jus d'un citron


Décortiquez les noix.
Égouttez le salakis.
Égouttez les tomates séchées et coupez-les en lanières.
Pelez, lavez et coupez la pomme en dés.
Lavez et râpez la courgette.
Pelez, lavez et coupez l'oignon en fines lamelles.
 
Faites cuire le quinoa comme indiqué sur le paquet.
Laissez-le refroidir.


Prenez un grand saladier et préparez la vinaigrette et mélangeant tous les ingrédients.
Incorporez-y tous les ingrédients....courgette, pomme, oignon, noix, salakis, tomates séchées, cramberries....et quinoa!


Remuez et....dégustez!


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées "boulgour et quinoa" sur ce lien.



Falaise, commune située dans le département du Calvados est une cité connue pour son château qui a vu naître Guillaume-le-Conquérant, duc de Normandie et roi d'Angleterre!
 
Après avoir visité le château nous nous sommes promenés dans la ville et nous nous sommes arrêtés Au Cochon de Lait, restaurant tout à fait charmant situé au 20 rue Trinité.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Falaise depuis le début sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(7 clichés)


Situé au coeur de Falaise, ce restaurant propose une cuisine traditionnelle avec un menu du jour bien gourmand.


En entrée cette tartelette au boudin noir est délicieuse.


Pour la suite de notre repas, Marc choisit les andouillettes sauce au camembert. Un délice!


L'escalope de volaille est accompagnée de frites et de salade verte! C'est pour moi et Nicolas!


Pour le dessert, Marc et Nicolas se régalent d'un dessert maison réalisé avec une grosse madeleine et un arrangement de fruits par-dessus!


Un grand café crème pour moi....un expresso pour Nicolas!
 
N'hésitez pas à vous arrêter Au Cochon de Lait de Falaise, l'accueil y est charmant et la table bien gourmande!



Le château de Falaise, dit château Guillaume-le-Conquérant, est un château fort formé d'une enceinte, situé sur un éperon rocheux au sud-ouest de la ville de Falaise dans le département du Calvados en Normandie.

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Falaise depuis le début sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Vers l’an mil, la forteresse ducale est particulièrement efficace et protège un vaste domaine.

Construit sur le modèle des mottes fortifiées, le château est alors protégé par une solide enceinte entourant la basse-cour et est, sur la pointe, dominée par un donjon dont les bases au moins sont maçonnées.


Nous passons la porte d'entrée et, dans la cour, des bornes nous montre la terrasse comme elle devait se présenter à l'époque de Guillaume-le-Conquérant.


Lieu de pouvoir des nouveaux maîtres du pays, la ville est le lieu de naissance du plus célèbre d’entre eux, Guillaume le Conquérant, futur roi d’Angleterre.


À cette époque, Falaise est une cité prospère qui compte sans doute 3000 ou 4000 personnes.


Les nouvelles technologies nous font revivre le cadre quotidien du duc de Normandie et roi d'Angleterre.


Né à Falaise en 1027, Guillaume accomplit son premier fait d’arme au château.
Il a quinze ans.
Sa victoire est l’acte fondateur de l’affirmation de son pouvoir en Normandie.
Sa fabuleuse épopée guidera ses pas jusqu’en Angleterre où il sera couronné roi.


Devenu roi d’Angleterre, il s’inspire très directement des forteresses anglaises pour rénover le château familial.


Il en reproduit le plan carré, avec la partition par étage, l’aménagement d’espaces intérieurs voués à la résidence du seigneur et l’accès bien défendu par un escalier menant à l’étage et protégé par un avant-corps.


À sa mort, de nouveaux conflits secouent le royaume anglo-normand pendant vingt ans.
Mathilde sa fille et Etienne de Blois son neveu disparaissent à leur tour, et c’est Henry II Plantagenêt, le fils de Mathilde qui hérite du double titre de duc et de roi.


Les tablettes tactiles remises au début du parcours dévoilent les intérieurs des donjons en reconstitution virtuelle.


Le château, abandonné au 17e siècle, est finalement classé au titre des monuments historiques en 1840.


Victor Ruprich-Robert, disciple de Viollet-le-Duc, entame une campagne de restauration qui sauve les donjons de la ruine.
Les donjons furent peu touchés par les bombardements alliés lors des combats de la Poche de Falaise.


Résidence ducale, résidence royale, symbole du pouvoir politique central pendant de longs siècles, le château a subi ensuite une longue descente vers l’oubli. Aujourd’hui, il renaît pour notre plus grand plaisir.



Après une matinée bien remplie:
-parti le matin de Kurashiki en shinkansen, le TGV japonais, pour rejoindre Kyoto (voir le lien)
-visite du Temple d'Or de Kyoto (voir le lien)
-visite du Temple Zen Ryoan-Ji (voir le lien)
 
Il est temps de se poser et d'aller déjeuner dans un restaurant local de Kyoto!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(4 clichés)


Les restaurants locaux présentent les menus, non pas sur une carte de menu comme chez nous, mais en vitrine!
Tout est dit!


Pour ce déjeuner, Nicolas vous présente:
-du tofu au sésame
-un flan au gluten saupoudré de poudre matcha
-des nouilles japonaises
-du tonkatsu
-un petit bol de soupe miso
 
Le tonkatsu est un plat japonais à base de porc pané et frit.


Pour accompagner ce repas local, un flan d'oeufs aux légumes et aux crevettes!
 
À bientôt pour la suite de cette 5e journée des aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant!



Non loin du Temple d'Or, à Kyoto, Ryōan-ji, littéralement "Temple du repos du dragon".

Ryoan-ji est un temple bouddhiste de l’école Zen Rinzai, situé au pied de la montagne Kinugasa-yama.
Il est réputé pour son jardin de pierres qui date de la deuxième moitié du 15e siècle.
Ce dernier est inscrit au Patrimoine de l’Unesco depuis 1994 et classé Bien Culturel Important du Japon.

Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(9 clichés)


Le monastère a été fondé en 1450 par Hosokawa Katsumoto.


Détruit lors de la guerre d'Onin par un incendie, il est rebâti par son fils, Hosokawa Masamoto, à partir de 1488.


Le jardin a été construit à la fin du 15e siècle.


Pour beaucoup, le nom du temple évoque son célèbre jardin de pierres, de style karesansui, qui est considéré comme l’un des chefs-d’œuvre de la culture zen japonaise.


Salle du temple avec portes à coulisse.


Le tsukubai constitue l’autre intérêt du temple.
Le bassin de forme carré fait référence au kanji qui signifie "bouche".
De chaque côté du carré est gravé un signe. Associés, on obtient la phrase "Ware, tada taru wo shiru", "Je connais seulement la satisfaction" (sous-entendu, je n’ai pas beaucoup), un concept cher à la mouvance zen du bouddhisme.


La visite continue à travers de vastes espaces extérieurs....


.....avec....au loin....le Temple d'Or!



Le Kinkaku-ji, ou Temple du Pavillon d'or, est le nom usuel du Rokuon-ji, temple impérial du jardin des cerfs, situé à Kyōto au Japon.

Le Kinkaku-ji est le nom d'usage donné au temple bouddhiste Rokuon-ji, situé au nord de Kyoto.
Très célèbre, il est surnommé le Pavillon d'Or pour ces magnifiques façades recouvertes à la feuille d'or.

Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Dans les années 1220, le site abrite la villa Kitayamadai de Saionji Kintsune, chef du clan Saionji.

Après le déclin des Saionji, la villa et le temple ne sont plus entretenus, seule une mare demeure de cette époque.



En 1397,  Yoshimitsu le 4e des shoguns Ashikaga, achète le site au clan Saionji et commence à y construire une nouvelle villa, Kitayamaden, en faisant de son mieux pour en faire un lieu exceptionnel, destiné à accueillir plusieurs reliques bouddhistes.



Il y réside jusqu'à sa mort.
Après sa mort et conformément à ses volontés, son fils Yoshimochi en fait un temple Zen de l'école Rinzai qu'il baptise Rokuon-ji.

Au faîte du toit trône le phénix chinois fenghuang.
Le fenghuang ou phénix chinois est un oiseau mythique qui règne sur tous les autres oiseaux.


Le temple a été incendié plusieurs fois pendant la guerre d'Ōnin (1467-1477) et seul le pavillon d'or a survécu.
Le jardin a cependant gardé son aspect de l'époque.


Le 2 juillet 1950, le Pavillon d'or a été entièrement incendié, par un moine mentalement déficient. Cet événement est au centre du roman de Yukio Mishima : Le Pavillon d'or.
En 1987, il est rénové et reçoit une nouvelle couche, cinq fois plus épaisse, de feuilles d'or.
En 1994, le Pavillon d'or est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, parmi les monuments historiques de l'ancienne Kyoto.



UNE SEMAINE.....TARTE!

 14/09/2019
Une saison gourmande pour moi est une saison où les fruits, juteux et savoureux, foisonnent!
Ce fut le cas cet été! Et nous nous sommes régalés!
 
Les jours se ressemblent car alors que les journées commencent en faisant des réserves......laver les fruits, les couper, les préparer selon le fruit et les congeler.....elles se terminent invariablement par une tarte bien savoureuse!
 
Cette semaine fut donc une semaine.....tarte!

La tarte aux mirabelles! La recette sur ce lien!


La tarte à la compote de pommes! La recette sur ce lien!


La tarte aux quetsches.....c'est aujourd'hui...et c'est sur ce lien!
 
Bon appétit!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :