Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 20 255 914
Nombre de commentaires : 87 117
Nombre d'articles : 6 812
Dernière màj le 11/12/2018
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Aujourd'hui, nous avons le plaisir de mettre à l'honneur notre amie Olivia! En effet, Olivia a réalisé notre recette de confiture de nèfles (voir le lien)!
 
Vous pouvez voir l'article d'Olivia sur sa page FB, "Olivia Durgnat"!
 
Merci beaucoup pour ce partage bien sympathique!

Je vous invite à voir le récapitulatif de "MES RECETTES ET VOUS" sur ce lien.



Ce matin, avec Marc, nous nous sommes décidés à sortir les cartons de Noël afin de monter notre sapin!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(4 clichés)


L'origine du sapin de Noël!
L'usage de branchage, toujours vert, pour décorer les maisons, lors des célébrations hivernales remonte à des temps très anciens.
En effet, entre 2000 et 1200 avant Jésus Christ, on parlait déjà d'un arbre le 24 décembre puisque l'on considérait ce jour comme la renaissance du soleil.
C'est au 7e siècle que cet usage païen fut intégré aux fêtes chrétiennes.


S'il est clair que la coutume du sapin de Noël moderne remonte à la Renaissance dans les pays germaniques, le premier arbre de Noël, tel que nous le connaissons, mais sans lumière encore, serait apparu en Alsace.


Chaque année je prends plaisir à disposer cette petite crèche dans notre maison, chaque année avec une nouvelle décoration!
En effet, ces petits santons sont ceux de mon enfance!
 
 
À bientôt pour quelques photos de notre village de santons!



Saint Nicolas, fêté en Alsace et en Lorraine, reste un mythe pour les enfants.

Ces derniers mettent leurs bottes devant la porte afin que Saint Nicolas, patron des écoliers, leur rapporte le 6 décembre des friandises ainsi que du pains d’épice et des clémentines.

De l'alsacien, Mannala signifie "petit bonhomme"!

 

Ce jour est l'occasion pour Marc et moi de vous mettre le lien de nos recettes de Manalas!

-Manalas en pain d'épice (voir la recette sur ce lien)



Un Mannala "petit bonhomme" est un petit pain au lait en forme de petits bonhommes préparés par de nombreuses de familles alsaciennes pour la Saint-Nicolas.

En Alsace et en Moselle, les Mannalas sont liés à la célébration du jour de la Saint-Nicolas et sont censés représenter Saint Nicolas ou les trois enfants qu'il a sauvé du boucher!


-Manalas de Saint-Nicolas(I) (voir la recette sur ce lien)



Aujourd'hui, dans notre cuisine Saint-Nicolas, patron des enfants, est à l'honneur.

-Manalas de Saint-Nicolas (II) (voir la recette sur ce lien)

Bonne Saint-Nicolas à tous!



Aix-la-Chapelle ou Aachen en allemand, cette cité allemande située en Rhénanie-du-Nord, fut la capitale d'hiver de Charlemagne!
 
Chalemagne?
Petite révision!
 
Charlemagne, ou Charles 1er dit « le Grand », né à une date inconnue (vraisemblablement durant l'année 742) mort le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle, est un roi des Francs et empereur.
Il appartient à la dynastie des Carolingiens.
Fils de Pépin le Bref, il est roi des Francs à partir de 768 puis fut couronné empereur à Rome par le pape Léon III le 24 ou 25 décembre 800!
 
Nous avons eu la chance de nous rendre à Aix-la-Chapelle puis à Montjoie pour un séjour "marchés de Noël" associé à un pèlerinage historique!
 
Cet article servira de récapitulatif à ce séjour!
 
-Aix-la-Chapelle- Ville résidence de Charlemagne (voir le lien)
 
-Aix-la-Chapelle- La bien-aimée de Charlemagne (voir le lien)

-Aix-la-Chapelle-Sur les pas de Charlemagne (voir le lien)

-Aix-la-Chapelle-Fontaines.....(voir le lien)

-Aix-la-Chapelle-Une drôle de girouette (voir le lien)

-Aix-la-Chapelle-Une belle enseigne (voir le lien)

-Aix-la-Chapelle-Restaurant l'Aachener Brauhaus (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir toutes nos balades allemandes en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


La châsse en or et en argent abritant les reliques de Charlemagne est exposée dans le choeur de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle.


La cathédrale, où eurent lieu les funérailles de Charlemagne, est l'un des lieux les plus importants de la chrétienté pour ses pélerinages.
En effet, plus de 30 rois et reines y furent couronnés.


Charlemagne fit d'Aix-la-Chapelle le siège de sa cour et de son royaume.


Ayant auparavant une vie semi-nomade comme tous ses prédécesseurs francs, il choisit une douzaine de palais pour y établir pendant quelques mois sa Cour itinérante, privilégiant Aix-la-Chapelle à partir de 790 avant d'y faire construire de 795 à 805 son palais qui devint sa résidence permanente dès 801.


Charlemagne a t-il vraiment inventé l’école?
Il n’y a pas de fumée sans feu.
S’il n’a pas inventé l’école, Charlemagne a malgré tout œuvré significativement à la transmission du savoir.
Charlemagne a surtout tenté de rendre obligatoire l’enseignement scolaire, qui existait déjà avant lui, mais était réservé à une élite très restreinte.

À bientôt pour la suite de cette balade!



Dans la religion catholique, le temps de l'avent est celui de l’attente prochaine de l’arrivée du Rédempteur des hommes.
Les quatre semaines précédant la veille de Noël correspondent à l'Avent.
Depuis le pape Grégoire Ier(540-604), l'Avent représente la période de la préparation à la venue du Christ.
Elle commence avec le quatrième dimanche précédant Noël et marque le début de l'année ecclésiastique.

Dimanche 2 décembre 2018

La fête de la Saint-André fixe à quelques jours près, l'entrée dans l'avent.
Le dimanche le plus proche de cette fête est le premier dimanche de l'avent.

Le premier dimanche de l'avent, on allume la première bougie.
Elle symbolise l'espérance, à travers le pardon que Dieu donne à Adam et Éve.
Ils mourront sur la terre mais ils vivront en Dieu.

Aujourd'hui, nous avons allumé notre première bougie.

Très bon dimanche à vous tous.




LE TEMPS DE L'AVENT

 02/12/2018

L'Avent

L'Avent est la période qui couvre les quatre semaines précédant Noël. Depuis le pape Grégoire 1er, nommé aussi Grégoire le Grand, l'Avent représente la période où l'on se prépare à la naissance du Christ.

L'Avent débute le quatrième dimanche avant Noël, et marque le début de l'année ecclésiastique.

La couronne de l'Avent

La couronne de l'Avent est née au 16e siècle en Allemagne.
En forme de cercle, elle rappelle aux Chrétiens le retour annuel et immuable du Christ au mois de décembre.

La tradition veut que pour célébrer le temps de l'Avent nous fabriquions une couronne...la couronne de l'Avent.

Une belle histoire

La Couronne de l'Avent a été inventée par Johann Heinrich Wichern. Éducateur de Hambourg, il avait recueilli des enfants très pauvres et il s’occupait d’eux.

Comme, pendant le temps de l'Avent, les enfants lui demandaient toujours quand Noël allait enfin arriver, il fabriqua en 1839 une couronne de bois, avec dix-neuf petits cierges rouges et quatre grands cierges blancs.
Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche d’Avent, un grand cierge.
La coutume n’a retenu que les grands cierges.

Comment faire?
La couronne de l'Avent sert, en quelque sorte, de compte à rebours.

On allume les bougies les quatre dimanches avant Noël.

Le premier dimanche, on allume une seule bougie.

Le deuxième dimanche on allume l'ancienne bougie et une nouvelle (donc deux).

Le troisième dimanche, les deux anciennes bougies sont allumées plus une nouvelle (donc trois).

Le quatrième dimanche les quatre bougies sont allumées!


Bon dimanche de l'Avent!



Je vous envoie une carte postale d'Aix-la -Chapelle, jolie cité thermale située à la frontière germano-belge et germano-néerlandaise.
Son marché de Noël nous a séduit. ....
À bientôt pour un beau voyage!



Marc et moi aimons regarder l'émission "Midi en France".

Après être passée à Thionville en Moselle, où nous avions relevé cette délicieuse recette de "Kniedels de Marie-Jeanne" (voir la recette sur ce lien), toute l'équipe a poursuivi son chemin vers l'Alsace!

Et là, encore une fois, nous sommes tombés sous le charme d'une recette incontournable de ce terroir....les fameux "Bredeles"!

En alsacien, les bredeles ou plus spécifiquement Winachtsbredeles sont des petits fours qui sont aujourd'hui confectionnés à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Il en existe, bien sûr, de nombreuses formes et de saveurs différentes!

Aujourd'hui, je cuisine les Spätz Buawa ou Petits Coquins de Gérard Mayer!
Et comme j'ai trouvé le moule indispensable sur le marché de Noël de Riquewihr......alors (voir l'article sur ce lien)!


Les ingrédients pour cette recette:

-120g de sucre
-sel
-1 oeuf
-220g de farine
-25g d'amandes en poudre
-125g de beurre
-1 càc de cannelle
-100g de gelée de fruits rouges
-1 peu de Nutella pour les plus gourmands....
-50g de sucre glace


Cassez l’œuf dans une terrine.
Ajoutez le sucre et le sel.
Incorporez la farine, la poudre d’amande et la cannelle.
Sablez le mélange en effritant du bout des doigts.

Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux.
Pétrissez pour former une boule.
Laissez reposer 1h au frais.


Abaissez la pâte sur une épaisseur de 2 à 3 mm.
Découpez des disques de formes rondes et les disposer sur une tôle beurrée.

Utilisez la seconde forme pour réaliser autant de sablés troués que de sablés pleins.


Faites cuire vos gâteaux 6 minutes à four moyen à 180°.
Laissez-les refroidir.
Recouvrez les disques de confiture ou de Nutella.
Saupoudrez les anneaux de sucre glace.
Enfin, accoler les disques et les anneaux.


Il n'y a plus qu'à déguster!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres recettes de petits gâteaux sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres recettes alsaciennes sur ce lien.



À l'heure de déjeuner et avant de quitter Bayeux, cette cité Normande, nous nous dirigeons vers "L'Assiette Normande", restaurant situé au 3 rue des Chanoines à Bayeux.
 
Vous pouvez voir ou revoir cette balade à bayeux depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(7 clichés)


Le cadre est bien sympathique.


L'accueil tout à fait charmant!


En entrée, nous avons le plaisir de goûter à des rillettes à la normande! Un petit délice.


La suite du repas est tout aussi gourmand avec un saumon sauce au citron accompagné d'un écrasé de pommes de terre, de haricots verts ainsi que d'une purée de carottes.


Le dessert? De la teurgoule, une spécialité normande que j'ai déjà eu le loisir de réaliser!
La recette? Sur ce lien!


Un petit café...et nous sommes prêts à pousuivre notre balade en Normandie!



Élisa, vous la connaissez! J'ai le souvenir de fameux ateliers cuisine auxquels j'ai participé et où Élisa nous avait conviés à découvrir la cuisine italienne!
 
Vous pouvez retrouver nos ateliers cuisine en cliquant sur ce lien.
 
Élisa anime plusieurs ateliers au sein de notre association, l'ATNA, dont celui de la broderie et, chaque année, dans le cadre de nos ateliers, elle nous offre un cadeau de fin d'année!
Cette année était l'année de la poupée d'Élisa. Je l'ai nommée "Élisa"!
 
Clique sur les photos pour les agrandir!
(15 clichés)


Alors que j'avais apporté mon tricot, Élisa de son côté a commencé à préparer sa poupée!
J'ai tout de suite mis de côté mon ouvrage! J'ai sorti mon appareil photo....qui n'est jamais très loin....et j'ai participé à cet atelier "Élisa"!


En premier lieu il faut découper deux gabarits dans un carton solide.
Découpez-les en fonction de la taille voulue pour la réalisation de vos poupées.
Il faut savoir que celui qui servira pour les bras sera plus petit que celui pour les corps.
À titre indicatif:
-20cm de long pour les corps
-15cm pour les bras


Pour le corps tournez 50 fois deux fils de laine ensemble.
Pour les bras tournez 30 fois deux fils de laine ensemble.
N'oubliez pas de passer un fils dans l'écheveau et de faire un noeud avant de le sortir du gabarit.


Voilà le résulat!


Maintenant, pensons à la tête! Faites une petite boule de laine (9cm environ de diamètre) pour la "cervelle"!


Insérez la cervelle au niveau du noeud. Lissez bien la laine et faites un noeud pour fixer la tête.


Préparez le second écheveau, de la même manière que le premier, pour la réalisation des bras.
Il y a un noeud à une extrémité. Vous coupez l'autre extrémité.


Séparez l'écheveau en deux et tournez la laine de façon à avoir le modèle comme la photo.


Voici le corps de la poupée!
Je pense que cette photo montre mieux la façon de faire que toutes autres explications!


Une petite robe!


Le bonnet assorti!


Une cordelette pour le tour du cou.


Une bouche et des yeux plus tard....
 
Merci Élisa pour cet atelier tout à fait charmant!



Si vous aimez innover dans l'accompagnement d'une viande, le risotto est un plat idéal pour plaire à vos convives!
 
Aujourd'hui, je cuisine un risotto de champignons et haricots verts!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 30 minutes)
 
-250g de champignons de Paris (congelés pour moi)
-1 boîte de haricots verts égouttés
-250 g de riz pour risotto
-10 cl de vin blanc sec
-15 cl de crème fraîche
-100 g de parmesan râpé
-1 échalote
-1 gousse d'ail
-1 c. à soupe d'huile d'olive
-1 noisette de beurre
-2 bouillons cube
-Sel et poivre


Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle.
Faites revenir les champignons juqu'à ce toute l'eau soit évaporée.
Pelez, lavez et hachez la gousse d'ail.
Incorporez-la dans les champigons ainsi qu'une càs de fond de veau.
Remuez!
Incorporez les haricots verts.
Réservez.
 


Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile d'olive et faites-y blondir l'échalote émincée.
Ajoutez le riz.
Tout en remuant, laissez-le cuire jusqu'à ce qu'il soit un peu transparent.
Déglacez avec le vin blanc.
Une fois le vin blanc absorbé, ajoutez progressivement des louches de bouillon. Attendez que le liquide soit absorbé pour resservir.
Une fois la totalité du bouillon versé, ajoutez la moitié du parmesan, les champignons et les haricots verts.
 
Au moment de servir, parsemez de parmesan.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "risotto" sur ce lien.



Bayeux révèle peu à peu ses trésors!
Il en est un exposé au Musée de la Tapisserie de Bayeux, musée municipal situé au sein du Centre Guillaume le Conquérant, la tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de « tapisserie de la reine Mathilde »!
 
Vous pouvez voir ou revoir cette balade à bayeux depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Chef d’oeuvre de l’art roman du 11e siècle, la Tapisserie de Bayeux a probablement été commandée par l’évêque Odon, demi-frère de Guillaume, pour orner sa nouvelle cathédrale en 1077.
Elle raconte les évènements de la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie.


Le récit commence en 1064, lorsque le roi d’Angleterre, Edouard le Confesseur, charge son beau-frère, Harold, de se rendre en Normandie afin de proposer à son petit cousin, Guillaume, le trône d’Angleterre.
Le navire d’Harold traverse la Manche et après maintes péripéties, il transmet le message du roi Edouard à Guillaume.


Avant de s’en retourner en Angleterre auprès du vieux roi, Harold prête serment de fidélité à Guillaume sur les reliques de la cathédrale de Bayeux.
À la mort d’Edouard, Harold se parjure.
Le 6 janvier 1066, il accepte d’être couronné roi d’Angleterre à la place du duc de Normandie.


À cette nouvelle, Guillaume décide d’aller reconquérir son trône et traverse la Manche avec sa flotte dans la nuit du 28 septembre.
Au matin du 14 octobre 1066, la bataille d’Hastings s’engage entre l’armée de Guillaume et les hommes d’Harold.
Elle sera décisive, Harold mourra à la fin de la journée d’une flèche dans l’oeil.

Guillaume est enfin couronné roi d’Angleterre en décembre 1066 à l’Abbaye de Westminster.


Le musée présente également, dans une salle, quelques animations! Ici, nous pouvons admirer unThorvald, bâteau de tradition viking.


Ici nous avons une figuration d'une scriptorium.


Il était une fois......Guillaume le Conquérant!


Mais qui est la reine Mathilde?


Mathilde de Flandre (vers 1031 – 2 novembre 1083, Caen), fut l'épouse de Guillaume le Conquérant et donc duchesse de Normandie et reine d'Angleterre.


On lui a attribué la réalisation de cette très célèbre tapisserie de Bayeux.


Conservée jusqu'à la fin du 18e siècle dans le Trésor de la cathédrale de Bayeux, elle échappa de peu à la destruction lors de la Révolution française.
Elle est aujourd'hui présentée au public au centre Guillaume le Conquérant qui lui est entièrement dédié.



L'Avent  est la période qui couvre les quatre semaines précédant Noël. Depuis l'instauration de ce temps liturgique, par analogie au Quadragésime du Carême, par le pape Grégoire le Grand, l'Avent représente la période où l'on se prépare à la venue du Christ, c'est-à-dire à sa naissance.

Cette année l'Avent débute le dimanche 2 décembre et se termine le lundi 24 décembre.
 
Une des traditions du temps de l'Avent est la réalisation de la couronne de l'Avent!
 
Je vous invite à voir ou revoir notre article sur le temps de l'Avent sur ce lien!

Vous pouvez voir ou revoir nos couronnes de l'Avent sur ce lien.

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(6 clichés)


Fabriquée pour le premier dimanche de l'Avent, la couronne est faite, le plus souvent, de branches de sapin, de pin, de houx ou parfois de gui.
Mais, cette année nous avons voulu changer nos habitudes!


La Couronne de l'Avent a été inventée par Johann Heinrich Wichern.
Éducateur de Hambourg, il avait recueilli des enfants très pauvres et il s’occupait d’eux.
Comme, pendant le temps de l'Avent, ils lui demandaient toujours quand Noël allait enfin arriver, il fabriqua en 1839 une couronne de bois, avec dix-neuf petits cierges rouges et quatre grands cierges blancs.
Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche d’Avent, un grand cierge.
La coutume n’a retenu que les grands.


La couronne de l'Avent, ou plus exactement les quatre bougies, représentent les quatre semaines... avant Noël.
Elle sert en quelque sorte de compte à rebours.


Traditionnellement
-le premier dimanche, on allume une seule bougie
-le deuxième dimanche, l'ancienne bougie et une nouvelle (donc deux)
-le troisième dimanche, les deux anciennes bougies et une nouvelle (donc trois)
-le quatrième dimanche, les trois anciennes et la dernière (donc les quatre).


Voici ma couronne de l'avent 2018.
 
Je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour le premier dimanche de l'Avent. Nous allumerons ensemble la première bougie.



Notre fil rouge se poursuit avec, aujourd'hui, la première visite que Nicolas a réalisée en arrivant sur le sol japonais!
 
Nous voici donc partis, à la suite de notre aventurier, visiter le château de Himeji!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Himeji est une petite ville de la préfecture de Hyogo située dans la région du Kansai, à 60 kilomètres à l’ouest de Kobe.
Himeji est avant tout connue pour son château qui aurait l'apparence et à coup sûr la beauté d'un héron blanc déployant ses ailes.


Son château blanc récemment rénové, célèbre pour être l’un des douze derniers en bois de l’archipel.
Considéré comme le plus beau château du Japon, il est l'un des plus rares, ayant échappé aux incendies, séismes et ravages de la guerre.


Construit à l'origine au 14e siècle puis reconstruit au 17e siècle, le château de Himeji est non seulement splendide, mais aussi un rare exemple de château d'origine au Japon.
C'est à ce titre qu'il a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco.


L'ensemble composé du donjon principal à cinq niveaux et de trois donjons plus petits présente une ligne magnifique et s'apprécie tant d'un point de vue esthétique que d'un point de vue architectural.


De nombreux films ont été tournés dans ce cadre magnifique, dont "Shogun" et "Kagemusha", et de ce fait le château de Himeji vous paraîtra peut-être déjà familier.....qui sait?


Cet élément décoratif dissimule les têtes de clous servant à maintenir les poutres ensemble.
On retrouve ces élements dans les châteaux et les sanctuaires.


Au dernier étage du château se trouve un sanctuaire!
À l'époque moderne, le sanctuaire d'Himeyana, représentant une divinité associée à la région, était enchâssé dans le donjon principal.
Pendant la période edo, il était enchâssé au sommet d’une colline basse entre la seconde porte et la troisième porte.
 
Remarque!
 
L'époque moderne, ou Kindai,  se situe entre 1868 et 1945!
 
L'époque Edo est la subdivision traditionnelle de l'histoire du Japon qui commence vers 1600, avec la prise de pouvoir de Tokugawa Ieyasu lors de la bataille de Sekigahara, et se termine vers 1868 avec la restauration Meiji.


Des « shashi-gawara » ressemblant à des dauphins ornent le toit des châteaux et des sanctuaires.


Ce sont sont des animaux mythiques protégeant, disait-on, du feu le toit du donjon.

À bientôt pour la suite de ce fil rouge qui nous conduira vers le jardin "kôko-en" situé en contigu au château de Himeji!



Que diriez-vous d'un apéritif gourmand pour bien débuter ce week-end?
 
Aujourd'hui, je cuisine des tartines au thon et fromage frais!


Les ingrédients pour cette recette:
 
-1 pain tranché et toasté
-1 boîte de thon au naturel
-1 barquette de St-Môret
-2 échalotes
-ciboulette
-1 càs de crème fraîche
-sel, poivre


Mélangez le thon et le fromage.
Ajoutez les échalotes pelées, lavées et hachées.
Incorporez la crème fraîche, le sel et le poivre.


Toastez le pain et coupez-le en morceaux.
Tartinez et saupoudrez de ciboulette.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées apéritives sur ce lien.



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :