Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 26 960 791
Nombre de commentaires : 94 634
Nombre d'articles : 7 705
Dernière màj le 25/10/2020
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Continuons notre balade et suivons, à présent, nos amis dans le quartier Harajuku de Tokyo!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(6 clichés)


Harajuku s'impose dans les années 1990 comme le lieu de ralliement des jeunes Japonais.


Les fidèles du quartier d'Harajuku se veulent porteurs d'une culture décalée, tant vestimentaire que musicale.


Takeshita-Dori est la rue la plus célèbre de Tokyo. Cette ruelle piétonne est le temple de la mode Kawaii japonaise.


L’Empire State Building est à New York ce que la Tour Eiffel est à Paris. Mais qu’en est-il de la ville de Tokyo?
La Mairie de Tokyo, avec ses 243 mètres de haut, est l’un des bâtiments les plus hauts de la capitale nipponne.


La mairie possède deux observatoires panoramiques situés chacun au sommet des tours de l’immeuble.
Situés à une hauteur de 202 mètres, la vue y est splendide, et permet de mieux se rendre compte du gigantisme de Tokyo.

À bientôt pour la suite de ce voyage!



Tokyo, littéralement « Capitale de l'est », est a capitale actuelle du Japon. Elle est la plus peuplée des préfectures du Japon.
À l'origine, Tokyo était un petit village de pêcheurs! Aujourd'hui Tokyo est devenue le principal centre économique et financier du Japon!
 
Ce jour là, nos amis se sont promenés du côté de la Tokyo Skytree!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(7 clichés)


La Tokyo Skytree est une tour de radiodiffusion du Japon, située dans l'arrondissement Sumida de Tokyo.


Haute de 634 mètres, elle devient, le jour de son inauguration en 2012, la deuxième plus haute structure autoportante du monde.


Dans ce quartier.....


....il n'est pas rare.....


....d'y rencontrer quelques samouraï!


Cette structure en bronze est une tour à plusieurs niveaux connue sous le nom de "Pagode".
D'une hauteur de huit mètres, il a été coulé par Fijiwara Masatoki en 1761, et est le plus grand à Tokyo.
Elle a été endommagée lors d'un tremblement de terre en 1855, mais a été restauré en 1907 pour commémorer la victoire du Japon dans la guerre russo-japonaise.
 
À bientôt pour une autre balade japonaise!



Profitons des fruits de saison et quoi de mieux qu'un tajine pour bien se régaler!
 
Aujourd'hui, je cuisine un tajine de poulet aux pêches et aux abricots!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes - cuisson 45 minutes)
 
-4 cuisses de poulet
-4 pêches, 6 abricots
-huile d'olive
-1 oignon
-feuilles de laurier
-1 càc de ras el hanout
-2 càs de miel
-sel et 4 épices


Pelez, dénoyautez et coupez les fruits en quartiers.


Pelez, lavez et hachez l'oignon.
Coupez les cuisses de poulet en deux.
Prenez une sauteuse et faites-y chauffer un filet d'huile d'olive.
Faites-y revenir les cuisses de poulet sur toutes les faces.
Incorporez l'oignon haché.
Saupoudrez de raz el hanout.
Remuez.
Ajoutez les pêches et les abricots puis le miel.
Salez et saupoudrez de 4 épices.
Remuez.
Couvrez et laissez mijoter 30 minutes.


J'ai accompagné mon tajine de semoule de cousous!
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "tajines" sur ce lien.



Michael Connelly est un de mes auteurs préférés!
Lorsque je vais à la bibliothèque et que je tombe sur son dernier né, alors je sais que je vais passer un bon moment!
De plus, lorsque je trouve un exemplaire que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire...alors là! C'est le paradis!
 
Dans ma série, ma passion, ma lecture, je vous présente, aujourd'hui, un livre de Michael Connelly, "Nuit sombre et sacrée"!
 
Présentation de l'éditeur:

En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers.
L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années.
D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.
 
La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère.
Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.

J'attendais avec impatience la dernière aventure de Harry Bosch!
Je n'ai pas été déçue et, comme d'habitude une fois le livre ouvert....il n'était pas besoin de me parler, je n'y étais pour personne!


Dans ma série, ma passion, ma lecture, je vous présente, aujourd'hui, un second  livre de Michael Connelly, "Dans la ville en feu"!
 
Présentation de l'éditeur:
 
1992.
Los Angeles est en proie aux émeutes et les pillages font rage quand Harry Bosch découvre, au détour d’une rue sombre, le cadavre d’Anneke Jespersen, une journaliste danoise.
Impossible à l’époque, de s’attarder sur cette victime une parmi tant d’autres pour la police déployée dans la ville en feu.
 
Vingt ans plus tard, au à l'unité des Affaires non résolues, Bosch, qui n’a jamais oublié la jeune femme, rouvre le dossier du meurtre.
Grâce à une douille recueillie sur la scène de crime et à une boîte noire remplie d’archives, l'inspecteur remonte la trace d’un Beretta qui le met sur la piste d’individus prêts à tout pour cacher leur crime.
Anneke comptait peut-être parmi ces journalistes qui dérangent quand ils fouillent d’un peu trop près ce que d’autres ont tout intérêt à laisser enfoui...
 
Vous êtes prévenus, aussitôt que vous aurez plongé dans l'univers de Michael Connelly et de son flic, Hieronymus Bosch, vous ne pourrez vous plus vous en défaire!

Bonne lecture!



La journée se termine et nous n'avons plus beaucoup de temps pour poursuivre la visite du château de Fontainebleau!
Immense, majestueux.....Nous ne sommes pas encore partis que nous rêvons d'y revenir!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite du château depuis le début en clquant sur ce lien!
 
(8 clichés)


Le grand salon de l'Impératrice!
Le Grand Salon, dit aussi « salon des jeux de la Reine », servait aux 17e et 18e siècles de « Grand cabinet de la Reine », avant de devenir salon des jeux sous Marie-Antoinette.


Chambre de l'Impératrice!
Cette pièce abrite la chambre à coucher de la reine depuis le 16e siècle, et c'est là qu'est né le Grand Dauphin, fils de Louis XIV et Marie-Thérèse.


Cette pièce est surnommée ainsi la « chambre des six Marie », en référence aux différentes souveraines qui l'ont utilisée (Marie de Médicis, Marie-Thérèse d'Espagne, Marie Leszczyńska, Marie-Antoinette, Marie-Louise de Habsbourg, Marie-Amélie).


Salle du Trône!
Cette ancienne chambre à coucher du roi, de Henri III à Louis XVI, a été transformée en salon de l'empereur par Napoléon 1er en 1804, puis en salle du trône en 1808.


Salle du Conseil!
Incorporée dans les appartements Renaissance, cette pièce était le cabinet de Madame de 1528 à 1531, puis cabinet du roi et premier cabinet du roi ou petite chambre à coucher du roi.


Salon des Aides de camp de l'Empereur!
Cette salle était la pièce des cuves du roi en 1786, avant de devenir l'antichambre d'Eugène de Beauharnais en 1804, puis le salon des valets de chambre du roi en 1814, le cabinet du secrétaire du roi en 1832, et le cabinet du secrétaire de l'Empereur en 1855.


Chapelle de le Trinité!
Ancienne église conventuelle des religieux Trinitaires installés ici par Saint Louis en 1259, celle-ci a été rattachée au château sous François 1er.

Le château de Fontainebleau ne nous a pas révélé tous ses secrets! Mais le temps passe et il est temps de rejoindre notre bus qui va nous ramener à la maison!

Je vous retrouve donc bientôt pour un autre voyage!



Il y a des jours où le passage du facteur nous fait plaisir!  C'est lorsqu'il apporte des nouvelles de mes amies!

Aujourd'hui, je remercie Françoise du blog "grainedesucre" pour la carte postale " recette" qu'elle nous a envoyés ainsi que pour le sachet de graines de bleuets roses, blancs et bleus.
 
D'ailleurs, je vous invite à voir ou revoir son article sur la réalisation de pochettes à graines (ici)!
 
J'ai déjà hâte de tester ces gaufres et de semer ces petites graines.

Merci beaucoup Françoise pour ta gentillesse.



Légères et savoureuses, ces tartes fines sont toujours bien gourmandes et tellement simples à réaliser!
 
Aujourd'hui, je cuisine une tarte fine tomates, chèvre et moutarde!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personne - préparation 10 minutes - cuisson 20 minutes)
 
-1 bûche de chèvre
-1 pâte feuilletée
-moutarde
-2 ou 3 tomates
-300g de coulis de tomates
-fromage râpé


Placez la pâte feuilletée sur la plaque du four.
Piquez-en le fond avec une fourchette.
Étalez le coulis de tomates sur tout le fond.
Lavez et coupez les tomates en rondelles.
Disposez-les sur le coulis.
Coupez le fromage de chèvre en rondelles et disposez-les sur toute la surface de la tarte.
Finissez par saupoudrer le fromage râpé.


Glissez la tarte dans un four à  four à 200° pendant 20 ou 25 minutes.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées pizza sur ce lien.



Fontainebleau est le seul château habité par tous les souverains du 12e au 19e siècle, et le plus meublé des châteaux royaux français.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite du château depuis le début en clquant sur ce lien!
(10 clichés) (Galerie François 1er)


Abritant plus de 1500 pièces, il présente à la fois des chefs d’œuvre de la Renaissance commandés par François 1er, les intérieurs raffinés de Marie-Antoinette, l’appartement d’apparat de Napoléo 1er, le goût de Napoléon III et Eugénie…


Résidence de chasse et de villégiature, il est le témoin de la vie de cour des souverains, officielle et intime.


Salle des gardes!
Cette salle était, tant que les rois dormaient dans le donjon, la salle des gardes.
En effet, des gardes étaient présents en permanence devant la porte des appartements du roi, afin de le protéger.


Salle Saint-Louis!

Deux salles, réunies au 18e siècle, dites première et deuxième salle Saint-Louis

en souvenir des séjours du roi, occupent le premier étage du cœur historique du château.

Il s’agit de l’antichambre et de la chambre du souverain, soit celle de Saint-Louis, mais également Philippe le Bel, et ce jusqu’à Henri IV.



Salon Louis XIII!

Cette grande pièce était à l’origine le cabinet du roi, autrement dit le bureau dans lequel le roi exerçait sa fonction royale.

Si cette salle porte le nom du souverain Louis XIII, fils d’Henri IV et de Marie de Médicis, c’est parce que ce roi a vu le jour dans ces murs, le 27 septembre 1601.



Salon François 1er!


Salon des tapisseries!
Cette pièce fut l’ancienne salle des gardes de la reine, avant de devenir elle-même une antichambre. 


Aux murs, les tapisseries proviennent de la manfacture des Gobelins.
Ces anciennes tapisseries rehaussées d’or du commencement du 18e siècle, présentant les principaux épisodes de l’histoire de Psyché.


Galerie de Diane!
Appelée d’abord « galerie de la reine » car située dans l’appartement de la souveraine, la « galerie de Diane » est la plus longue pièce du château.
 
À bientôt pour une dernière série de photos!



Les petits farcis, à la maison, nous adorons! Aujourd'hui, faisons la fête aux courgettes avec de délicieuses courgettes farcies au coulis de tomates.


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 20 minutes - cuisson 1 heure)
 
-3 courgettes
-400g de viande hachée
-200g de coulis de tomates
-huile d'olive
-1 échalote
- i gousse d'ail
-parmesan
-sel, 4 épices
-basilic, origan


Lavez les courgettes et coupez-les en deux dans le sens de la longueur.
À l'aide d'une cuillère, évidez chaque moitié de courgette.
Conservez la chair des courgettes.
Pelez, lavez et hachez ail et échalote.
 
Dans une poêle, faites revenir dans 2 càs d'huile d'olive la chair des courgettes avec le hachis ail/échalote.
Ajoutez le bœuf haché
Saupoudrez d'origan et de basilic.
Salez et saupoudrez de 4 épices.
Réservez.


Remplissez les courgettes avec la farce et disposez-les dans un plat allant au four.
Versez le coulis de tomates sur les courgettes.


Glissez la plat dans un four à 200° pendant 45 minutes.
Quelques minutes avant la fin de la cuisson de vos courgettes saupoudrez-les de parmesan et replacez le plat dans le four pendant quelques minutes.


Servez les courgettes farcies légères accompagnées d'un riz créole.
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "courges et courgettes" sur ce lien.



Haut lieu de l'histoire de France, le château de Fontainebleau est l'une des demeures des souverains français dont Napoléon 1er.
 
Napoléon 1er fait revivre Fontainebleau à partir de 1804, il le fait meubler, y tient sa cour pour laquelle il fait aménager 40 appartements de maître. Deux soirs par semaine, il fait donner des spectacles d'opéra et de théâtre.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite du château depuis le début en clquant sur ce lien!
 
(12 clichés)


Entre 1804 et 1814 Napoléon passa trois ans et trois mois en campagne. Il y avait donc toute une organisation pour les déplacements et pour la vie sur les champs de bataille.


Est reconstitué ici, partiellement, l'intérieur de la tente de l'empereur, telle qu'elle était dressée à son arrivée sur place d'après un modèle conservé au Mobilier National.


Ce nécessaire, réalisé par l'orfèvre Biennais de Paris, a été livré à Napoléon en 1809.


Sont présents les nécessaires de voyage qui servaient à Napoléon pour faire sa toilette, travailler et prendre ses repas. La plupart de ces objets sont de l'orfèvre Biennais.


Sabre des "Empereurs"!
Acier, or, ébène, lame germanique, ce sabre a été réalisé par la manufacture d'armes de Versailles.


Salle Marie-Louise.
Après avoir divorcé de Joséphine qui ne lui donnait pas l'héritier nécessaire pour asseoir son régime, Napoléon épousa en 1810 Marie-Louise, fille de l'empereur François Ier d'Autriche.


Divers souvenirs sont exposés dans cette salle qui donnent un aperçu sur la vie et les goûts de Marie-Louise.


Le roi de Rome!
Napoléon-François-Charles, roi de Rome, naquit aux Tuileries le 20 mars 1811. L'événement qui comblait les espoirs de l'empereur fut salué par cent un coups de canon et les acclamations des Parisiens.
Une pièce lui est consacré.


Napoléon à Sainte-Hélène.


Vestibule de la chapelle.
La chapelle Saint-Saturnin est située entre la cour Ovale et le Parterre, à l'extrémité de la salle de bal.
C'est une chapelle à étage, comprenant en fait deux chapelles : une basse, pour les domestiques et les officiers, et une haute, l'étage noble, réservé au maître de maison et à sa famille.


Galerie François 1er.
Le roi François 1er fit édifier et décorer cette galerie afin de relier ses appartements à la chapelle de la Trinité. Il en gardait les clés et la faisait visiter à ses hôtes de marque.

À bientôt pour la suite de cette visite!



Nos amis en sont à leur 11e jour de leur voyage au Japon! Après avoir dormi et pris leur petit-déjeuner à l'hôtel, à Tokyo, ils sont prêts pour une journée encore bien remplie.
 
Ce matin là est consacré à la découverte du quartier Asakusa, un quartier populaire de Tōkyō, et dont le point central est le temple de Sensoji.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(7 clichés)


Le Sensō-ji est un temple bouddhiste situé à Tokyo, dans le quartier d'Asakusa. C'est le plus vieux temple de la capitale japonaise ; il est dédié à la déesse bodhisattva Kannon.


Une légende!
La légende rapporte qu'en 628, sous le règne de l'impératrice Suiko (593-628), deux frères, Hamanari et Takenari Hinokuma, pêchant sur la rivière Sumida, trouvèrent dans leurs filets une statue de la déesse Kannon.
Cette découverte parvint aux oreilles du seigneur du village, Haji no Nakamoto, qui vint trouver les deux frères et fit un sermon passionné au Bouddha, la déesse Kannon étant un bodhisattva.
Les frères Hinokuma en furent fortement impressionnés et se convertirent ensuite au bouddhisme.
La statue de la déesse Kannon fut placée dans un temple de fortune, et les trois hommes vouèrent ensuite leur vie à prêcher la voie bouddhiste.


La Kaminarimon, littéralement "porte du tonnerre", est la principale voie d'accès au temple.
Derrière cette porte se trouve la pagode à cinq étages.


En 1649, pour rendre hommage aux trois hommes et les élever au rang des divinités, le sanctuaire Asakusa, aussi nommé Sanja-sama, "sanctuaire des Trois Divinités", fut érigé sur ordre du shogun Tokugawa Iemitsu.


Le Sanja matsuri se tient le troisième week-end de chaque mois de mai en leur honneur.
Le Sanja matsuri est l'un des trois grands festivals de shinto à Tokyo, avec le Kanda matsuri et Sannō matsuri.
On le considère comme le plus coloré et le plus animé.


Après cette balade, la fin de la matinée est axée sur un déjeuner "sushis" qui fait le bonheur de Nicolas!
 
À bientôt!



Les concombres farcis, à la maison, nous aimons beaucoup! Nous les avons testés froids et même chauds et c'est toujours pour nous un vrai festin!
 
Aujourd'hui, je mets les concombre à l'honneur en préparant un concombre farci à la feta!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes)
 
-1 concombre
-1 tomate
-100g de feta
-100g d'olives dénoyautées
-huile d'olive
-sel, 4 épices
-ciboulette


Lavez, pelez et coupez le concombre en 4 tronçons.
Évidez-les délicatement.
Déposez-les verticalement dans une assiette.
 
Lavez la tomate et coupez-la en petits dés.
Mélangez-la avec la féta émiettée, les olives dénoyautées et hachées, la ciboulette ciselée, un filet d'huile d'olive, du sel et un peu de 4 épices.


Garnissez les concombres et dégustez bien frais.

Vous pouvez voir ou revoir nos recettes "concombres" sur ce lien!
 
Bon appétit!



Fontainebleau n’est pas le château d’un souverain, mais celui de chacun d’entre eux, une « maison de famille » des rois de France, transmise de génération en génération du Moyen-Âge au 19e siècle.
 
Aujourd'hui, je vous emmène dans le corridor du château où l'on retrouve des tableaux et des bustes qui lui donnent l'aspect d'une galerie de famille.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite du château depuis le début en clquant sur ce lien!
 
(13 clichés)


Les collections proviennent en grande partie de la succession de la Famille Impériale, le prince Napoléon descendant de Jérôme de Westphalie, frère cadet et dernier héritier de Napoléon 1er.


Cette collection permet l’évocation de Napoléon empereur entre 1804 et 1815, de sa famille et en particulier de ses frères, souverains en Europe.
 
Ici, Joseph Napoléon, frère ainé de Napoléon 1er et roi d'Espagne, en grand costume royal!


Portrait en pied de Son Altesse Royale Hortense, reine de Hollande et du jeune Prince Royal.

Hortense Eugénie Cécile de Beauharnais, fille de Joséphine de Beauharnais et mère de l'empereur Napoléon III.


Portrait en pied de Sa Majesté Caroline, reine de Naples, et de ses enfants.

Caroline Bonaparte, reine consort de Naples par son mariage avec Joachim Murat. Elle est la plus jeune sœur de Napoléon 1er. 


Portrait en pied de S M Marie-Louise, impératrice des fançais.
 
Fille aînée de l'empereur François 1er d'Autriche, elle est donnée en mariage en 1810 à l'empereur des Français et roi d'Italie Napoléon 1er pour sceller le traité de Schönbrunn entre la France et l'Autriche, après la défaite de celle-ci lors de la bataille de Wagram en 1809.


Napoléon 1er en souverain justicier.


Napoléon 1er en habits de sacre.


Joséphine de Beauharnais, première épouse de l’empereur Napoléon 1er et donc impératrice des Français de 1804 à 1809.


La visite se poursuit avec une exceptionnelle réunion de meubles, d'ojets d'art, d'orfévrerie et de souvenirs ayant appartenus à la famille impériale.


Grand Vermeil de l'Empereur, un service de table offert à Napoléon par la Ville de Paris.


Cette assiette "Vénus et Adonis" provient de la manufacture de Sèvres.


Porcelaine en vermeil de la manufacture de Sèvres.

À bientôt!



Le cervelas est une saucisse consommée surtout dans le Grand-Est. Pour la petite histoire, en 1552, dans la vie de Gargantua et de Pantagruel, Rabelais cite plusieurs fois le cervelas.
Aujourd'hui, je cuisine une salade de cervelas, emmental et comté.


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes - préparation 15 minutes)
 
-1 cervelas
-200g d'emmental
-200g de comté
-1 oignon
-ciboulette
-sel, 4 épices, huile, vinaigre, moutarde


Prenez un saladier et préparez une vinaigrette à votre goût.
Coupez les fromages en lamelles ou en dés.
Enlevez la peau du cervelas et coupez-le en rondelles .
Pelez, lavez et émincez l'oignon.
Mélangez soigneusement.


Au moment de servir, saupoudrez de ciboulette à volonté!
 
Bon appétit!

Vous pouvez voir ou revoir d'autres idées "cervelas" sur ce lien!



Fontainebleau est une commune  située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.
Fontainebleau abrite un très célèbre château royal, le second plus grand château de France derrière celui de Versailles.
 
C'est la dernière visite que nous ayons faite lors de ce séjour en Normandie-Bretagne!
Nous y avons passé un après-midi entier avant de prendre la route du retour! Il aurait bien fallu la journée....il faudra que nous y retournions!
 
Vous pouvez voir ou revoir d'autres châteaux en cliquant sur ce lien!
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Île de France sur ce lien!
 
(5 clichés)


Cet article servira de récapitulatif à cette visite:
 
-La demeure des rois (ici)
 
-Musée Napoléon- Galerie de portraits (voir le lien)
 
-L'Empereur à Fontainebleau (voir le lien)
 
-La demeure des rois (voir le lien)
 
-Les appartements de représentation (voir le lien)
 
-Restaurant Le Bacchus (voir le lien)


Le château de Fontainebleau est un château royal de styles principalement Renaissance et classique. Les premières traces d'un château à Fontainebleau remontent au 12e siècle. Les derniers travaux sont effectués au 19e siècle.
 
Haut lieu de l'histoire de France, le château de Fontainebleau est l'une des demeures des souverains français depuis François 1er, qui en fait sa demeure favorite, jusqu'à Napoléon III. 


Le château se compose d'éléments de styles médiévaux, Renaissance, et classiques. Il témoigne de la rencontre entre l'art italien et la tradition française exprimée tant dans son architecture que dans ses décors intérieurs.
 
Cette spécificité s'explique par la volonté de François 1er de créer à Fontainebleau une « nouvelle Rome » dans laquelle les artistes italiens viennent exprimer leur talent et influencer l'art français.


C'est ainsi que naît l'École de Fontainebleau, qui représente la période la plus riche de l'art renaissant en France, et inspire la peinture française jusqu'au milieu du 17e siècle, voire au-delà. 
 
Napoléon 1er surnomme ainsi le château la « maison des siècles », évoquant par là les souvenirs historiques dont les lieux sont le témoignage.

À bientôt pour une visite succinte des lieux!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :