Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 21 419 471
Nombre de commentaires : 88 480
Nombre d'articles : 6 968
Dernière màj le 22/03/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
L'origine des crêpes remonterait à 7000 ans avant Jésus Christ!
À cette époque, on ne disait pas encore crêpe.
Elle ressemblait plutôt à une grosse galette épaisse faite avec une sorte de mixture pâteuse, obtenue par écrasement de diverses céréales et ajoutée à de l'eau.

Cette année, pour fêter comme il se doit La Chandeleur nous avons décidé avec Marc de réaliser un gâteau de crêpes!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 à 8 personnes- préparation 20 minutes- cuisson 15 minutes- attente 12 heures)

-chocolat pour la décoration

Pâte à crêpes:
-250g de farine
-1/2 litre de lait
-3 oeufs
-une pincée de sel
-un peu de beurre

Je vous invite à voir ou à revoir la réalisation des crêpes en cliquant sur ce lien!

Crème pâtissière:
-60g de farine
-3 jaunes d'oeufs
-1/2 litre de lait
-1 sachet de sucre vanillé
-200g de sucre

Je vous invite à voir ou à revoir la réalisation de la crème pâtissière en cliquant sur ce lien!


Il faut réaliser les crêpes de la taille du moule qui vous servira pour votre gâteau.
Garnissez tout le moule de film alimentaire.
Posez une crêpe dans le fond du moule.


Garnissez de crème pâtissière.


Reposez une crêpe et garnissez de crème pâtissière.
Ainsi de suite jusqu'à épuisement des crêpes!
Il faut une dizaine de crêpes.


Refermez soigneusement le gâteau avec le film alimentaire.
Posez un poids par-dessus pour bien former le gâteau.
Mettez votre gâteau dans le réfrigérateur jusqu'au lendemain.


Le lendemain, démoulez votre gâteau!
Au moment de servir faites une décoration avec du chocolat liquide.

Bonne Chandeleur!

Vous pouvez retrouver d'autres idées crêpes, gaufres et beignets sur ce lien.



CHANDELEUR 2019

 02/02/2019
Aujourd'hui, c'est la Chandeleur!
Bien sûr, nous savons que la chandeleur est synonyme de "crêpes"!
Mais savez-vous qu'elle est l'origine de cette fête?

Historique:
La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple.
Elle commémore la Présentation de l'enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification de sa mère, la sainte Vierge. 
Elle est actuellement fixée au 2 février, quarante jour à compter du 25 décembre.

Étymologie:
Le nom populaire de cette fête en français, Chandeleur, a une origine latine et païenne : la fête des chandelles, d’après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification.

Dans les églises, on remplace les torches par des chandelles bénites dont la lueur éloigne le Mal et rappelle que le Christ est la lumière du monde.
Les chrétiens rapportent ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer. C’est à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.

Symbolique:
Longtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge.
Ainsi, du 12e au 18e siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent.

Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes.
On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Tradition:
Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes.

On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.

 On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement.

A l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la Crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

Proverbes:
À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur.

À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.
À la Chandeleur, grande neige et froideur.
À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.
Rosée à la Chandeleur, l'hiver à sa dernière heure.
Si la chandelle est belle et claire, nous avons l'hiver derrière.
Si le ciel n'est ni clair ni beau, nous aurons plus de vin que d'eau .
Si la Chandeleur dégoûte, l'hiver est passé sans doute.
Chandeleur à ta porte, c'est la fin des feuilles mortes.



QUICHE OCÉANE

 01/02/2019
Une soirée moules-frites et me voilà avec un reste de moules à utiliser!
Alors!
Quoi de mieux que de cuisiner une quiche océane!


Les ingrédients pour cette recette:
(6 personnes- préparation 10 miutes- cuison 35 minutes)
 
-1 pâte feuilletée
-100g de crevettes cuites et décortiquées
-100g de thon au naturel
-un restant de moules marinières décortiquées
-1 échalote
-3 oeufs
-10cl de lait
-20cl de crème fraîche
-sel, poivre
-huile d'olive


Foncez un moulez à tarte avec la pâte et piquez-en le fond.
Faites suer l'échalote dans une poêle avec un filet d'huile d'olive. Salez et poivrez.
Garnissez-en le fond de la quiche.
Ajoutez-y les crevettes, les moules et le thon.
Battez les oeufs en omelette.
Incorporez-y la crème et le lait.
Glissez la tarte dans un four à 200° pendant 35 minutes.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes de quiches sur ce lien.



Rouen est une commune du Nord-Ouest de la France traversée par la Seine.
Dotée d'un patrimoine architectural pluriel qui s'est constitué tout au long de son histoire, Rouen est une importante capitale culturelle.
Rouen fait partie des rares villes décorées de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre 1939-1945.
 
Cet article servira de récapitulatif à notre balade rouennaise!
 
-Capitale de la Normandie (ici)
 
-Restaurant La Tavola (voir le lien)

-Hôtel de Bourgtheroulde (voir le lien)

-La rue du Gros Horloge (voir le lien)

-Église sainte-Jeanne d'Arc (voir le lien)

-Cathédrale Notre-Dame-de-Rouen (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Normandie en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(18 clichés)


Auberge "La Couronne", plus vieille auberge de France.


Rouen détient le label Ville d'art et d'histoire.



Stendhal l’a surnommée " l'Athènes du genre gothique".


De nombreux édifices religieux et civils ont été endommagés ou détruits par les bombardements et les incendies de la Seconde Guerre mondiale, mais, heureusement, la plupart des monuments les plus importants et les plus emblématiques de la cité ont été restaurés ou rebâtis.


Palais de justice!
Le Palais de justice de Rouen est l'ancien Parlement de Normandie. Il figure l'une des quelques réalisations de l'architecture gothique civile de la fin du Moyen Âge en France.


Église Saint-Maclou!


L'église est un joyau de l’art gothique flamboyant construit entre 1437 et 1517.


Devant cette façade s'ouvre un porche à cinq baies disposées en arc de cercle, surmontées de gables ajourés.


Les trois baies centrales abritent trois portails dont deux sont ornés de portes en bois sculptées, œuvre des huchiers (ébénistes, sculpteurs sur bois) de la Renaissance.


Abbatiale Saint-Ouen!


L'abbatiale Saint-Ouen est de style gothique rayonnant et flamboyant.
L'ancienne « abbaye de Saint-Ouen » a été l'un des monastères bénédictins les plus puissants de Normandie.


Les travaux de l'église abbatiale, commencés en 1318, ont été ralentis par la guerre de Cent Ans et n'ont été achevés qu'au 16e siècle.


Typiques d’un centre-ville médiéval, nombreuses sont les maisons à pans de bois à Rouen.


Certaines sont très jolies et....


....très bien décorées.


La place du Général-de-Gaulle, couramment appelée place de l'hôtel-de-ville.....


.....le 15 août 1865 est inaugurée la statue de Napoléon 1er en présence du maréchal Vaillant, ministre, de Alphonse Gautier, conseiller d’État, et de Charles Verdrel, maire de Rouen.

À bientôt!



Saint-Martin-de-Boscherville nous ayant, en partie, révélé ses secrets (voir le lien), nous nous dirigeons vers Rouen ou nous sommes attendus pour un déjeuner en ville ainsi que pour une visite guidée de la ville.
 
Il est midi....et notre table est mise à La Tavola dite aussi "La Table de Jeanne"!
 
Ce restaurant très sympathique est situé 11 place du vieux marché à Rouen!


Pas de temps à perdre car notre guide nous a donné rendez-vous en début d'après-midi!
En entrée, une des spécialités de la maison, la tarte tatin au camembert!
Des saveurs inimitables!


Le plat est constitué de filet mignon de porc aux oignons rouges.


Le dessert....comme à mon habitude....je réserve ma part à Marc....du pain perdu au caramel au beurre salé.
 
À bientôt pour la suite de notre balade normande du mois de juin dernier!



Labellisé jardin remarquable, les jardins de l'abbaye se composent d'un potager, d'un verger et de parterres de plantes aromatiques et médicinales.
 
"Le carré des moines"
Oeuvre de Stéphanie Buttier représentant un moine priant, un moine lisant, un moine méditant et un moine cueillant un fruit!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(9 clichés)


Classés monument historique en 1989, les jardins à la française du 17e siècle ont été redessinés récemment à partir des plans anciens.


L'abbaye bénédictine a été fondée  12e siècle.


L'abbatiale du plus pur style roman normand est remarquable pour sa grande luminosité.....pour sa salle capitulaire......et pour ses jardins à la française, créés en 1680 et entièrement restaurés.


La promenade est agréable.


En poursuivant sur ce chemin....


....nous arriverons à un petit promontoire....


....où la vue est très belle sur la vallée de la Seine.


Nous quittons ce site à regrets....La suite de notre circuit va nous conduire à Rouen!
 
À bientôt!



Poursuivons notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville, située dans la commune de Saint-Martin-de-Boscherville, dans le département de la Seine-Maritime.
 
La salle capitulaire, aussi appelée salle du chapitre, est le lieu où se réunit quotidiennement la communauté religieuse d'une abbaye. Celle de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville est une merveille du style gothique normand
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)


Cette salle capitulaire est installée à côté de l’église. L’entrée d’une salle capitulaire se fait en général à partir du cloître.


Cette salle a été construite entre 1175 et 1180 à une époque où l'architecture gothique commence à remplacer l'art roman.


Pilier du portail d’entrée de la salle capitulaire. Ce pilier est décoré de statues-colonnes typiques de la fin de la période romane, aux alentours de 1200.


Les statues-colonnes portent des phylactères, ou rubans, sur lesquels sont gravées des inscriptions rappelant un extrait de la règle de Saint-Benoît.


Les scènes représentées sont en général des scènes bibliques connues de tous.








Le chapiteau des musiciens!
Ce chapiteau est célèbre car il fournit une documentation précise sur les instruments de musique au Moyen-Âge.


Ce chapiteau double présente le massacre des innocents et la présentation de Jésus au Temple.


Scènes de la vie d'Adam et Eve!


Ce chapiteau présente l'entrée du Christ dans Jérusalem.


Venez-vite! Les jardins nous attendent!



L’origine de la patate a longtemps été controversée.
Bien que cette plante soit inconnue à l'état sauvage, il est maintenant admis qu'elle est originaire d'Amérique.
Il est d'usage d’ajouter l’adjectif « douce » pour ne pas la confondre avec la pomme de terre, qui est couramment appelée « patate »
 
Aujourd'hui, je cuisine un riz au curry, courgette et patate douce!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 15 minutes- cuisson 50 minutes)
 
-200g de riz
-1 échalote
-1 ou 2 gousses d'ail
-1 patate douce
-2 courgettes
-1 càc de curry
-1 càc de cumin
-20cl de lait de coco
-20cl de lait
huile d'olive
-sel, poivre
-parmesan


Faites cuire le riz en suivant les indications de l'emballage.
Pelez, lavez et hachez l'échalote et l'ail.
Pelez, lavez et détaillez les courgettes en fines tagliatelles à l'aide d'un économe.
Pelez, lavez et coupez la patate douce en fines lamelles.


Prenez une sauteuse et faites-y chauffer un filet d'huile d'olive.
Faites-y revenir échalote et ail.
Ajoutez les épices et faites dorer 2 minutes.
Ajoutez les légumes.
Laissez cuire 5 minutes tout en remuant.
 
Ajoutez le lait et le lait de coco.
Laissez mijoter 45 minutes.
En fin de cuisson incorporez le riz cuit et éoutté.
Salez et poivrez.


Au moment de servir parsemez le riz de parmesan!
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes de riz sur ce lien.



Depuis quelques jours, nous visitons l'abbaye Saint-Georges de Boscherville située dans le département de la Seine-Maritime.
Extérieurement, l’église Saint-Georges de Saint-Martin-de-Boscherville donne l’apparence d’une église romane de grandes dimensions.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(9 clichés)


Le site de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville est un lieu sacré depuis le 1er siècle de notre ère, époque à laquelle un temple carré à galerie en bois occupe le nord de la nef de l'église actuelle.


Ce temple est remplacé, au 2e siècle, par un fanum à galerie et, dans la seconde moitié du 11e siècle, par une collégiale avec un cloître et des bâtiments en bois.


Cette sculpture, située dans les jardins de l'abbaye, représente "La Vierge et l'Enfant".
Elle a été réalisée par Jean-Marc de pas.


Le plan de l'ensemble des bâtiments existants et des fouilles montre une grande densité de construction.


Pendant près de vingt siècles, on a construit, détruit, modifié, changé les fonctions de certaines pièces.


Il y a des visages bien sympathiques qui nous suivent tout au long de notre visite!


L'organisation de l'abbaye respecte la Règle de Saint Benoît qui impose la clôture monastique autour d'un cloître desservant le chœur eucharistique de l'église avec un accès facile aux dortoirs des moine.


Il subsiste une partie du grand bâtiment construit par les mauristes à la fin du 17e siècle, en pierre de Sain-Leu, de bel appareil dans le style classique du temps de Louis XIV.
Le rez-de-chaussée était réservé à l'office, aux cuisines et à la grande salle de réunion et de réception, et l'étage, aux dortoirs.

À bientôt pour la suite de cette visite!



Chipo-chipo par-ci....chipo-chipo par là...
 
Aujourd'hui, je cuisine des chipolatas au vin blanc!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes-préparation 15 mintes- cuisson 25 minutes)
 
-8 chipolatas
-4 tranches de pain de mie
-beurre
-huile d'olive
-2 échalotes
-1 gousse d'ail
-40cl de vin blanc
-2 jaunes d'oeuf
-1 càc de concentré de tomate
-1 càs de crème fraîche
-sel, poivre
-


Faites fondre une càs de beurre dans une poêle.
Faites-y revenir les chipolatas sur feu moyen une dizaine de minutes.
Réservez.
 
Pelez, lavez et hachez échalotes et ail.
Faites-les revenir dans la poêle des chipolatas avec un petit filet d'huile.
Ajoutez le vin blanc et faites réduire.
Ajoutez le concentré de tomate.
Salez et poivrez.
Ajoutez-y deux jaunes d'oeuf et la crème fraîche tout en remuant.
La sauce est prête.
 
Toastez les tranches de pain de mie.


Au moment de servir, disposez vos assiettes selon votre envie!
 
Bon appétit!
 
Vous pouvez retrouver d'autres recettes de porc sur ce lien.



Tout près de Rouen, au cœur d’un méandre de la Seine, à Saint-Martin de Boscherville, se dresse l’une des plus prestigieuses abbayes romanes de Haute-Normandie.
Nichée dans la vallée de la Seine, en bordure de la forêt de Roumare, Saint-Georges de Boscherville offre un but de visite et de promenade dans un site riche d’un passé bi-millénaire.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


La visite de cette église nous a amenés à admirer quelques chapiteaux de la partie romane de l'abbatiale!
Celui-ci représente "Le cheval et l'oiseau"!
 
Le cheval et l’oiseau.
La dualité intérieure.
L’oiseau-esprit s’élève au-dessus de la branche.
Le cheval, noble-conquête de l’homme symbolise le moi impulsif.
La crinière est tressée = le cheval est dompté.


Chapiteau intitulé : « Le sanglier ».
Le sanglier.
Chez les celtes, le sanglier symbolisait l’autorité sacerdotale.
Solitaire dans la forêt, il fouille le sol pour se nourrir.
Symbolise-t-il aussi le moine qui fouille les Saintes Écritures pour nourrir son esprit ?


Chapiteau intitulé : « Jésus et les deux moines ».
Jésus et les deux moines.
Monté sur un ânon, les bras en croix, Jésus tient dans sa main droite une vigne qui court autour du chapiteau.
Les rameaux rappellent son accueil à Jérusalem.
Le moine obéissant sourit : ses sarments portent du fruit.
L’autre tient à sa gauche un sarment desséché.
Ceinture = obéissance.
Bâton= préceptes du maître.
Jésus dit : « Je suis la vigne et vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruits ».


Cette image serait le Christ Messie Roi.
Mais que penser d’un Christ qui ne porte pas d’auréole ?
Cette plaque sculptée se trouve placée entre deux arcs.
Exactement comme les plaques vues à la cathédrale de Bayeux . On a ici une représentation, non du Christ, mais d’un évêque repérable à sa crosse.


Chapiteau intitulé : « Le monstre à cou doublé ».
Par suite d’un mauvais reflet, nous n’avons pu lire la légende de ce chapiteau. Deux corps adossés de quadrupèdes (des lions ?) se rejoignent pour former une seule tête.


Bas-relief intitulé : « Le duel de chevaliers ».
Le duel de chevaliers.
Deux chevaliers combattent.
Les chevaux= leurs instincts, leurs idées à dompter.
Les chevaux ont leur patte avant retournée.
Le retournement est signe de conversion.
Le combat intérieur de tout homme qui veut grandir spirituellement.


Chapiteau intitulé : « Le basilic et la belette » .
Le basilic et la belette.
Le basilic (= le malin tentateur), animal chimérique.
La belette (elle est en dessous du bras de l’homme de gauche), symbole celtique irlandais de l’affection et de la vigilance.
Le personnage de gauche résiste, étire son long cou vers le ciel et reste vigilant comme la belette, étend ses bras comme le Christ, écarte le couteau dangereux, tire une langue moqueuse au basilic, s’élève vers le ciel (voir ses pieds).
À droite, ni cou ni bras, pieds coincés, dents serrées … il fallait veiller comme la belette.
Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation.


Chapiteau intitulé : « L‘âne rétif ».
L‘âne rétif.
La conversion de notre âne intérieur.
Un âne aux longues oreilles fermées veut sortir.
Un personnage le tire par la queue vers l’autel. Ce personnage a les mains croisées sur la queue= pour se convertir et tenir bon, il faut prier.
« Revenez à moi, détournez vous de vos pêchés, dit le Seigneur, … convertissez-vous et vivez. » (Ezéchiel 18 , 32) ».


Chapiteau intitulé : « Les grandes eaux ».
Les grandes eaux.
Il semble que des traits de pluie tombent de nuages.
Tombent-ils sur des personnages à peine ébauchés ?
Dans le symbolisme biblique, l’eau est germinale, fécondante et vivifiante.


Chapiteau intitulé : « Abraham et Isaac ».
Abraham et Isaac.
Par obéissance à Dieu Abraham est monté sur la montagne pour offrir et immoler son fils Isaac.
L’ange arrête le bras d’Abraham armé du couteau.
Abraham et Isaac portent la ceinture, symbole de l’obéissance.
Ils arborent un sourire, signe du bonheur d’avoir fait confiance à Dieu. L’offrande de soi. L’obéissance avec confiance.

N'hésitez pas à vous arrêter pour visiter cette abbatiale....d'autres chapiteaux vous y attendent!

À demain pour la suite de cette balade!



La tortilla de pommes de terre est l'équivalent dans la cuisine espagnole de notre omelette française.
Cette omelette très épaisse aux pommes de terre est souvent dégustée sous forme de tapas dans les bars d'Espagne.
 
Aujourd'hui, je cuisine une tortilla de pommes de terre au thon!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 20 minutes- cuissn 40 minutes)
 
-1kg de pommes de terre
-1 tomate
-1 grosse boîte de thon au naturel
-6 oeufs
-1 échalote, 1 gousse d'ail
-huile d'olive
-sel, poivre


Pelez, lavez et coupez les pommes de terre en rondelles.


Faites chauffer un filet d'huile dans une poêle.
Plongez-y les pommes de terre et faites-les frire
Pelez, lavez et hachez l'échalote et la gousse d'ail.
Ajoutez-les aux pommes de terre.
Lorsque le tout commence à roussir, retirez et égouttez sur du papier absorbant.


Beurrez un plat à gratin.
Mettez-y les pommes de terre, la tomate lavée et coupée en dés et le thon égoutté.
Mélangez.
Battez les oeufs en omelette, salez-les et poivrez-les et versez-les sur les pommes de terre.


Glissez le plat dans un four à 180° pendant 30 minutes.
 
Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "oeufs" sur ce lien.



Saint-Martin-de-Boscherville est une commune située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.
Cette commune, située sur la rive droite de la Seine, à quelques kilomètres à l'ouest de Rouen, est connue pour son abbatiale.

Cet article servira de récapitulatif à la visite de l'abbaye!

-L'abbatiale (ici)

-Quelques chapiteaux de l'abbatiale (voir le lien)

-L'extérieur de l'abbatiale (voir le lien)

-La salle capitulaire (voir le lien)
 
-Les jardins de l'abbaye (voir le lien)
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades en Normandie en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(15 clichés)


Cette grande église, très lumineuse, aux volumes équilibrés, offre toutes les caractéristiques de l’art roman normand.


Elle fut le sanctuaire d’une abbaye fondée au 12e siècle par la famille de Tancarville, à l’emplacement d’un ancien temple païen.


Cette abbaye fait partie des "châteaux de Dieu", ces monastères qui, à partir du 6e siècle ponctuent la vallée de la Seine.


Saint-Georges-de-Boscherville témoigne de cet élan religieux, intellectuel et économique!


Le plan de l'église est en croix latine avec une nef à huit travées et des bas-côtés terminés par des chapelles à chevet plat.


Le chœur composé de l'abside, du transept et d'une travée de la nef était plus élevé que le reste de la nef, ce qui est visible sur les hauteurs différentes de la base des colonnes.


L'orgue est classé.
Il peut provenir d'une autre église car ses dimensions ne sont pas en harmonie avec l'édifice.


Il occupe une tribune au-dessus de l'entrée.


Le chemin de croix de l'abbatiale.


Très difficile à voir....le reste d'une peinture datant du 17e siècle représentant la Sainte Face du Christ!


Une tour-lanterne surmonte la croisée du transep!


Un médaillon représente le soleil.


Le site de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville est un lieu sacré depuis le 1er  siècle de notre ère, époque à laquelle un temple carré à galerie en bois occupe le nord de la nef de l'église actuelle.


Ce temple est remplacé, au 2e siècle, par un fanum à galerie et, dans la seconde moitié du 11e siècle, par une collégiale avec un cloître et des bâtiments en bois.
 
À bientôt pour la suite de cette visite!



ACTIVITÉ DU MOMENT

 21/01/2019
Je vous ai déjà parlé de cette jolie petite poupée réalisée en laine et dont l'idée me venait de mon amie Élisa!
 
Je vous invite à voir ou à revoir cet article sur ce lien!


Et bien, en ce moment, ces petites poupées se multiplient!
En effet, dès que j'ai un moment de libre....et je peux vous dire qu'en ce moment, c'est "dur dur"....je façonne, je tricote et je monte des poupées!


En voici trois qui vont partir dans quelques régions de France et de Navarre!



Le jardin Kōrakuen est un jardin japonais situé à Okayama, au sud de l'île de Honshū.

Ce jardin de promenade est un des Trois Grands Jardins du Japon, avec Kenrokuen à Kanazawa et Kairakuen à Mito.


Ikeda Tsunamasa, le daimyo (seigneur féodal) d'Okayama, a en 1687, ordonné à son vassal Tsuda Nagatada de commencer la construction d'Okayama Korakuen.
Ce jardin a été achevé en 1700 et a conservé son aspect d'origine depuis la période d'Edo jusqu'à nos jour.
 
La balade dans ce jardin a débuté ici!
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


La promenade se poursuit avec l'étang Sawa-no-ike qui est situé dans le centre du jardin.
C'est le plus grand étang du jardin.


Ces rizières nous rappellent les temps anciens lorsque les champs de riz étaient répartis dans tout le jardin.
Ils ont été établis à la fin de la période d'Edo et modelés selon le système de la dynastie des Zhou pour taxer les rizières.
Le festival de plantation de riz a lieu le deuxième dimanche de juin chaque année.


Le champ de thé avec ses courbes douces et harmonieuses existe depuis la création du jardin.


Ce thé était régulièrement consommé par le daimyo (seigneur féodal de japonais) à l'époque d'Edo.
C'est une variété de thé très ancienne, un peu amère.


Le pavillon Ryuten!
Les cailloux aux belles couleurs sont disséminés à travers le ruisseau passant par le centre du bâtiment - une conception rare au Japon.


Son aspect est simple et a été utilisé comme lieu de repos et de promenade pour le daimyo (seigneur féodal japonais) à travers le jardin.


Quoi de plus naturel de rencontrer, au hasard de cette balade dans ce jardin....


....un couple de jeunes mariés!


Le nom Kōrakuen, littéralement « jardin de la réjouissance ultérieure », fait référence à un passage d'un texte chinois, le Gakuyoro-ki de Hanchuen, où il est mentionné qu'un souverain doit être le premier à se soucier, avant son peuple, et le dernier à se réjouir, après son peuple.
 
À bientôt pour la suite de ce fil rouge!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :