Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 15 010 553
Nombre de commentaires : 78 662
Nombre d'articles : 5 896
Dernière màj le 27/06/2017
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>
Notre fil rouge du dimanche va nous emmener, aujourd'hui, voir les loups gris du parc animalier de Sainte-Croix!
Ce parc, situé à Rhodes en Moselle, possède trois meutes de loups, une meute de loups blancs, une meute de loups noirs et une meute de loups gris!

Pour pouvoir admirer ces derniers, nous empruntons le tunnel de la mine Yellow du parc!

Vous pouvez voir ou revoir cette promenade depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Le loup a longtemps été chassé par l’Homme. Il fait aujourd’hui l’objet de mesures de conservation.


Symbole du clan et de l’apprentissage, ce prédateur commence à trouver tout doucement sa place dans notre écosystème.


Un sentier découverte nous emmène à la rencontre de ces animaux mythiques et fascinants!


Terrifiants pour les uns, fascinants pour les autres, le loup a suscité à travers les siècles de nombreuses controverses mêlant haines et passions.


Le loup s'est réintroduit naturellement en France.


Si sa présence se fait discrète dans le massif vosgien où il a parfois été observé, c'est au Parc animalier de Sainte-Croix que les canidés évoluent sur des territoires qui leurs sont complètement réservés.


Le Loup gris est l'espèce de canidés la plus répandue.


Le loup gris est souvent comparé à certaines races de chiens domestiques comme le berger allemand ou le husky.


Il présente cependant une tête plus large, une poitrine plus étroite, des pattes plus longues avec de larges pieds ainsi qu'une queue droite.


Ne vous y fiez pas! En ce gentil toutou, il me semble reconnaître Yago un des mâles de la meute!

À bientôt pour la suite de cette balade!



Le taboulé s'est répandu bien au-delà des frontières libanaises pour devenir une des salades les plus populaires du Proche-Orient, du monde arabe ainsi qu'à Chypre et dans la cuisine arménienne. Il est un des plats principaux composant le mezzé!

Pour cette recette je suis sortie des sentiers battus et je me suis inspirée d'une de nos balades gourmandes afin de cuisiner un taboulé au curcuma et harengs fumés marinés en version apéritive!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(5 clichés)


Les ingrédients pour cette recette:
(préparation 20 minutes- attente 24 heures)

-1 hareng fumé mariné (voir la recette sur ce lien)
-100g de semoule
-1 citron
-1 tomate
-persil
-1 càc de curcuma
-huile, vinaigre, sel, poivre


Faites  mariner les harengs fumés au moins pendant 24 heures avant de réaliser le taboulé!
Je vous invite à voir la recette de harengs marinés de ma maman sur ce lien.

Lavez et séchez le persil.
Lavez et coupez la tomate en petits dés.

Mettez la semoule dans un saladier.
Incorporez-y le jus d'un citron.
Ajoutez la tomate et le curcuma.


Prélevez un harengs fumés et séchez-le dans du papier absorbant.
Coupez-le en petits morceaux et ajoutez-le au taboulé.
Mélanger bien la semoule avec tous les ingrédients.
Couvrez d'un film alimentaire et laisser au réfrigérateur quelques heures.

Préparez une vinaigrette et ajouter-la juste avant de servir.


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées "entrées" sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées apéritives sur ce lien.



Verdun est une commune située dans le département de la Meuse et s'étend dans la vallée de la Meuse, sur les deux rives du fleuve au niveau d'un méandre.

Alors que nous passions sur un des ponts de la ville, j'ai remarqué une pompe à essence sur un des bords de la Meuse!

Cette pompe à essence devait certainement  alimenter les bateaux de passage!


Finalement, la nature l'a bien préservée! Elle est présente comme dans nos souvenirs!

Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(2 clichés)



Nous sommes toujours au Mémorial de Verdun, ce musée consacré à l'histoire et à la mémoire de la bataille de Verdun de 1916, situé à Fleury-devant-Douaumont, à quelques kilomètres de Verdun, dans le département de la Meuse!

Dès l’entrée, nous sommes invités à situer la bataille de Verdun dans le temps et l’histoire, puis à mettre ses pas dans ceux d’un soldat qui part vers les premières lignes!

Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Le premier étage propose la découverte de l’environnement de la bataille.


Nous découvrons comment se passe la vie dans les arrière-fronts français et allemand.


Central téléphonique!
Mobile, il permet de relier quatre canons d'une batterie de 75 à leur commandant!
Le téléphone repère l'appel visuellement à l'aide de petits volets à éclipse et non par une sonnerie qui serait inaudible pendant la bataille!


La Grande guerre est le premier conflit pendant lequel les télécommunications militaires ont pris une grande ampleur et jouèrent un rôle aussi primordial dans le succès des combats.


Les moyens techniques au début de la guerre étaient encore la signalisation optique par fanions et héliographes!
Ces systèmes étaient totalement dépendant de la météo!


Jeu de dames du poilu!


Mandoline d'origine allemande!


Cette cuisine roulante permet de préparer des repas chauds et des cafés à toute une compagnie.


Le téléphone et le télégraphe étaient longs à établir et les liaisons aériennes allaient jouer un rôle important!

À bientôt pour la suite de notre visite!



La Chandeleur est l'occasion rêvée pour préparer des crêpes!

Aujourd'hui, je cuisine des crêpes à la martiniquaises!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 10 minutes)

-250g de farine
-2 oeufs
-huile
-0,5 litre de lait
-2 ou 3 bananes
-50g de beurre
-50g de sucre
-10l de rhum
-une pincée de sel


Disposez la farine en fontaine dans un saladier.
Cassez-y les oeufs.
Ajoutez le sel et 1 càs d'huile.
Mélangez soigneusement.
Délayez-y le lait.
Laissez reposer la pâte au moins une heure.

Réalisez les crêpes comme à votre habitude.


Pelez les bananes et coupez-les un deux dans le sens de la longueur.
Faites-les sautez à feu vif dans une poêle avec un peu de beurre.
Saupoudrez-les de sucre en fin de cuisson.
Enveloppez chaque demi-banane dans une crêpe.
Remettez-les dans la poêle.
Versez le rhum et faites-les flamber.


Accompagnez vos crêpes d'une bolée de cidre!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées crêpes, gaufres et beignets sur ce lien.



Après s'être reposés et restaurés, nous prenons le chemin du Mémorial de Verdun où nous sommes attendus!

Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)


Le Mémorial de Verdun est un musée consacré à l'histoire et à la mémoire de la bataille de Verdun de 1916.
Il est situé à Fleury-devant-Douaumont, à quelques kilomètres de Verdun, dans le département de la Meuse en région Lorraine.


"Verdun!....
On ne passe pas!"
Cette partition est consacrée à un chant patriotique écrit en 1916.


"Petit manuel illustré du soldat"!
Il date de 1914.


"Cocarde de conscrit de 1911"!
Arborée fièrement au revers de la veste, elle montre que le jeune homme est apte au service!


Créé en 1967 à l'initiative du Comité National du Souvenir de Verdun et de son président Nabila, le musée est alors un lieu de mémoire pour les anciens combattants de la Première Guerre mondiale.


De fin 2013 à début 2016, le Mémorial ferme pour des travaux de rénovation et d'agrandissement.
Le 21 février 2016, il rouvre à l'occasion du centenaire du début de la bataille de Verdun.


"Tornister"
Havresac allemand préparé pour monter au front!
Il comporte du linge de rechange, des chaussures de repos, des vivres surnommés "la ration de fer"...


"Cuisine roulante"!
Les troupes allemandes sont accompagnées de cuisines mobiles qui fournissent de 150 à 200 repas chauds.


"Canon de campagne"!
Ce canon, léger, mobile, rapide et précis est l'arme principale de l'artillerie française.

À demain!



J'ai pensé qu'un petit récapitulatif des recettes de crêpes, de gaufres et de beignets réalisées sur ce blog pourrait intéresser les petits gourmets.
Nous sommes Mardi Gras et c'est parti pour une série gourmande.

Crêpes:
Salées:

-CRÊPES AUX HERBES, JAMBON ET POIVRONS EN CUILLÈRE APÉRITIVE (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES FARCIES AUX ÉPINARDS (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES-PARTY CHEZ MARC ET SYLVIE (voir la recette sur ce lien)

-CRËPES AU THON (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES SAUCISSES FROMAGE (voir la recette sur ce lien)

Sucrées:

-CRÊPES SUZETTE (voir la recette sur ce lien)
 
-CRÊPES MIEL CITRON (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES POMME POIRE AU GRAND MARNIER (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES AUX POMMES ET AU CALVADOS (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES AUX CERISES (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES AUX POMMES ET AU CALVADOS DE CRITOU (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES À LA BIÈRE AU MIEL ET AUX NOIX (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES À LA MARTINIQUAISE (voir le lien)

-CRÊPES SOUFFLÉES À LA CRÈME DE CITRON (voir le lien)

Galettes:


-GALETTE COMPLÈTE À LA BRETONNE (voir la recette sur ce lien)

-GALETTE À LA PÉRIGOURDINE (voir la recette sur ce lien)

-GALETTE GRATINÉE SAVOYARDE (voir la recette sur ce lien)

-GALETTE GRATINÉE À L'ALSACIENNE (voir la recette sur ce lien)

-GALETTE LA SAVOYARDE (voir la recette sur ce lien)     

Gaufres:

Salées:

-GAUFRES DE POMMES DE TERRE (voir le lien)

 

Sucrées:

-GAUFRES DE LA SAINT VALENTIN DE MAMIE SIMONE (voir la recette sur ce lien)

-GAUFRES DE MA GRAND-MÈRE (voir le lien)


Beignets:
Sucrés:

-BEIGNETS AUX POMMES (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE CARNAVAL (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS FOURRÉS (voir la recette sur ce lien)

-CHURROS MADRILÈNES (voir la recette sur ce lien)

-MERVEILLES DE MAMIE SIMONE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS AU FROMAGE BLANC (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE BANANES ET DE POMMES À LA CANNELLE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS SUCRÉS DE POMMES DE TERRE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS AUX CERISES DE MA GRAND-MÈRE (voir la recette sur ce lien

-BEIGNETS À LA PATATE DOUCE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE CARNAVAL À LA FLEUR D'ORANGER (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE KIWIS (voir la recette sur ce lien)

Salés:

-BEIGNETS D'AIGLEFIN À LA ROUILLE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE POULET AU CURCUMA (voir la recette sur ce lien)       


-BEIGNETS PORC ET CRABE (voir la recette sur ce lien)

-BEIGNETS DE LÉGUMES
(voir la recette sur ce lien)

-FILETS DE MERLAN AUX BEIGNETS DE COURGETTES (voir la recette sur ce lien)

-CRÊPES  DE COURGETTES À LA CRÈME (voir la recette sur ce lien)


Bon appétit




CHANDELEUR 2017

 02/02/2017
Aujourd'hui, c'est la Chandeleur!
Bien sûr, nous savons que la chandeleur est synonyme de "crêpes"!
Mais savez-vous qu'elle est l'origine de cette fête?

Historique:
La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple.
Elle commémore la Présentation de l'enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification de sa mère, la sainte Vierge. 
Elle est actuellement fixée au 2 février, quarante jour à compter du 25 décembre.

Étymologie:
Le nom populaire de cette fête en français, Chandeleur, a une origine latine et païenne : la fête des chandelles, d’après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification.

Dans les églises, on remplace les torches par des chandelles bénites dont la lueur éloigne le Mal et rappelle que le Christ est la lumière du monde.
Les chrétiens rapportent ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer. C’est à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.

Symbolique:
Longtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge.
Ainsi, du 12e au 18e siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent.

Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes.
On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Tradition:
Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes.

On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.

 On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement.

A l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la Crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

Proverbes:
À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur.

À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.
À la Chandeleur, grande neige et froideur.
À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.
Rosée à la Chandeleur, l'hiver à sa dernière heure.
Si la chandelle est belle et claire, nous avons l'hiver derrière.
Si le ciel n'est ni clair ni beau, nous aurons plus de vin que d'eau .
Si la Chandeleur dégoûte, l'hiver est passé sans doute.
Chandeleur à ta porte, c'est la fin des feuilles mortes.



La Pana cotta est un dessert italien, originaire du Piémont.
Son nom signifie littéralement « crème cuite » et ce dessert est généralement servi avec un coulis de fruits rouges.

Aujourd'hui, je cuisine une panna cotta à la compote de pommes à la fève tonka!


Les ingrédients pour la panna cotta:

-30cl de crème liquide
-sucre vanillé
-3 feuilles de gélatine
-30g de sucre


Les ingrédients pour la compote de pommes à la fève tonka:

-4 ou 5 pommes
-30g de sucre
-une fève tonka
-5cl de calvados


Placez les feuilles de gélatine dans une assiette creuse remplie d'eau froide afin d'hydrater la gélatine.
Essorez-la.

Versez la crème, le sucre et le sucre vanillé dans une casserole.
Faites chauffer légèrement afin de bien incorporer le sucre à la crème.
Dès l'ébullition ajoutez la gélatine dans la crème.
Mélangez bien pour bien la dissoudre.
Versez cette préparation dans les coupelles et placez-les dans le réfrigérateur pendant au moins 3 heures.


Pelez, lavez et coupez les pommes.
Mettez les fruits dans une sauteuse.
Ajoutez-y le sucre et  càs d'eau si nécessaire.
Râpez un peu de fève tonka sur les pommes.
Faites cuite vos pommes à feu doux pendant  minutes environ en remuant de temps en temps.

Au moment de servir la panna cotta réchauffer la compote et faites-la flamber avec 5cl de calvados.
Répartissez la compote sur la panna cotta et servez aussitôt!


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes italiennes sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées desserts sur ce lien.



Notre sortie pédestre continue et nous nous dirigeons tranquillement vers le fort de Douaumont!

Le fort de Douaumont est l'ouvrage le mieux armé de la ceinture fortifiée. Il figure comme la pièce maîtresse de la défense autour de Verdun.

Construit à partir de 1885, il devient par son volume le premier fort de la région de Verdun en 1914.


Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(14 clichés)



Après la guerre de 1870 qui a vu la perte de l'Alsace et de la Moselle, un plan de défense de la frontière est établi par le général Raymond Adolphe Séré de Rivières qui fait construire 38 forts et ouvrages sur un périmètre de 40 kilomètres autour de la ville de Verdun.
Parmi eux, le fort de Douaumont est l'ouvrage le plus grand!


Sa construction commence dès 1885 et se termine fin 1913. Il devient par sa place dans le dispositif, un fort important de la région verdunoise en 1914.


Déclassé en août 1915, il est en partie désarmé et vidé de sa garnison quand, le 21 février 1916, la bataille de Verdun commence...


Le fort est bombardé et tombe aux mains des allemands le 25 février 1916, qui l'occupent et l'utilisent comme base logistique et de repos.


Le fort devient le pivot de la défense allemande sur la rive droite de la Meuse.


Des événements dramatiques s'y dérouleront, particulièrement dans la nuit du 8 mai 1916.


Le fort de Douaumont est alors surpeuplé, il fait l'objet d'une attaque française et de bombardements incessants faisant près de 2000 blessés et 679 morts qui resteront ensevelis dans une galerie murée.


D'autres tentatives de reprise du Fort en mai et octobre entraîneront des pertes considérables dans les armées françaises et allemandes.


Le 24 octobre 1916, les troupes coloniales du Maroc finissent par reprendre le fort aux Allemands.


Nous revenons petit à petit sur nos pas et nous passons non loin du Mémorial des soldats Musulmans.

Cette construction toute blanche se trouve à côté de l'ossuaire.
Ce mémorial, qui est dédié aux 70 000 soldats musulmans morts pour la France, pendant la bataille de Verdun.
Il a été inauguré le 25 juin 2006 par Jacques CHIRAC entouré de Michèle Alliot-Marie (ministre de la Défense), Hamlaoui Mekachera (secrétaire d’Etat aux Anciens combattants), Jean-Louis Debré, Christian Poncelet et Dalil Boubakeur (président du Conseil français du culte musulman).


La marche se termine et il est midi! Chacun va trouver une petite place à l'ombre afin de pouvoir se restaurer!


Nous nous étions levés un peu plus tôt afin de préparer la glacière et surtout de préparer ce fameux casse-croûte, "le thon mayonnaise" (voir l'article sur ce lien)!


En compagnie de nos amies Joëlle et Alexandra, nous dégustons un repas bien mérité!
Mais la balade ne se termine pas là et la journée est loin d'être finie!

À demain!



La raviole est une spécialité constituée de carrés de pâte farcis voisine du ravioli italien et du pelmeni russe.

Aujourd'hui, je cuisine un gratin de ravioles au saumon fumé!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes- préparation 10 minutes- cuisson 20 minutes)

-250g de ravioles
-250g de saumon fumé
-1 tomate
-50g de fromage râpé
-10cl de crème fraîche
-20cl de lait


Mettez les ravioles dans le bac de votre congélateur pendant 1 heure.
Ceci afin de les raidir et de mieux les casser.
Cassez-les dans un plat à gratin.
Coupez le saumon en lamelles et déposez-le sur les ravioles.
Lavez et coupez la tomate en dés et parsemez-en tout le dessus du plat.
Prenez un bol.
Mélangez le lait et la crème et versez cette préparation sur les ravioles.
Saupoudrez de fromage râpé.


Glissez le plat dans un four à 200° pendant 20 minutes!

Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes de pâtes sur ce lien.



Notre sortie pédestre, commencée hier, autour du champ de la bataille de Verdun de 1916 se poursuit aujourd'hui!
Après avoir entr'aperçu l'ouvrage de Thiaumont nous nous dirigeons, à présent, vers le tristement célèbre village de Fleury-devant-Douaumont!

Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


Nous passons devant l'ossuaire de Douaumont qui est un monument à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun de 1916.


Les champs et les prairies aux alentours ont repris vie!
Mais le paysage gardera en son âme les aléas des batailles!
Le champ de bataille de Verdun est une zone profondément marquée par les combats de 1916!


Fleury-devant-Douaumont est une commune située non loin de l'Ossuaire de Verdun.
Le village fut détruit en 1916 pendant la bataille de Verdun et ne fut pas reconstruit.
Depuis, le site de la commune est devenu un lieu de souvenir inhabité.


La chapelle commémorative Notre-Dame-de-l'Europe a été construite à l'emplacement de l'ancienne église.


En 1979, elle a été dédiée à l'Europe avec une statue de la Vierge Marie dont le manteau est un drapeau européen.


Fleury-devant-Douaumont garde, lui aussi, une topographie boulversée par les obus!


Nous suivons le sentier qui marque les rues du village!
Des plaques indiquent l'emplacement des maisons et des boutiques!


Monument dédié aux fusillés.
Situé à quelques centaines de mètres du lieu de l'exécution d’Henri Herduin et Pierre Millant, le monument en pierre blanche figure une colombe, emblème de la Paix, et un soldat, tous deux foudroyés par la même balle.


La composition symbolise ainsi le non respect des droits de l’Homme.


Que reste-il du lavoir?

À demain!



Le haricot mungo est un ingrédient courant de la cuisine asiatique.
Il est utilisé cuit ou cru, notamment sous la forme germée appelée également "pousses de soja".

Aujourd'hui, je cuisine une salade de soja à l'asiatique!


Les ingrédients pour cette recette:
(4 personnes-préparation 15 minutes)

-1 bocal de pousses de soja
-5 ou 6 noix
-1 carotte
-1 mandarine
-1 échalote
-1 oeuf
-1 coeur de laitue
-1 càs de sauce soja
-1 càs d'huile de sésame
-1 càs de vinaigre balsamique
-persil


Pelez, lavez et râpez la carotte.
Nettoyez les noix.
Pelez, lavez et coupez l'échalote en fines lamelles.
Nettoyez la mandarine et détaillez-le en quartiers.
Lavez et essorez la salade verte.
Faites cuire l'oeuf, écalez-le et écalez-le à l'aide d'une fourchette.
Préparez la sauce.


Présentez tous les ingrédients de manière harmonieuse dans un saladier.
Versez la sauce par-dessus!
Parsemez de persil finement ciselé.
Et dégustez!


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres recettes asiatiques sur ce lien.

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



Verdun, commune située en Région Lorraine dans le département de la Meuse, est une ville du Saint-Empire romain germanique depuis le 10e siècle.
Verdun est soumise par la France en 1552, au cours du « Voyage d'Austrasie ». Elle forme avec les autres villes libres d'Empire, Metz et Toul, la province des Trois-Évêchés, qui se voit définitivement rattachée au Royaume de France en 1648 par le Traité de Münster.

Vous pouvez voir ou revoir notre série "Une journée à Verdun" depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(10 clichés)

(Ossuaire de Douaumont)


Forteresse de l'Est de la France, la ville est le théâtre de plusieurs batailles, telles que celle de 1792 lors des guerres de la Révolution française, et celle de 1870 lors de la guerre franco-prussienne. Mais c'est surtout la bataille de Verdun de 1916, au cours de la Première Guerre mondiale, qui rend à jamais célèbre la ville dans le monde entier.


Ce jour là nous avions rendez-vous sur le parking de l'Ossuaire de Douaumont pour une sortie pédestre autour du champ de la bataille de Verdun!


Première destination! L'ouvrage de Thiaumont!


L'ouvrage de Thiaumont est une fortification du système "Séré de Rivières" dans la région de Verdun.



Il est situé sur la rive droite de la Meuse, entre l'ouvrage de Froideterre et le fort de Douaumont.


C’est un ouvrage d’infanterie de liaison qui renforce la défense entre ces deux ouvrages.


Il a été détruit par les bombardements lors de la bataille de Verdun en 1916.


Mais quelques croix, posées ici et là, indiquent que le site a vécu un drame!


Nous revenons sur nos pas afin de poursuivre cette marche pédestre très instructive!

À demain!



Verdun est une commune située dans le département de la Meuse. Elle se trouve dans la région historique et culturelle de Lorraine.

Ce jour là, nous avions rendez-vous, le matin de bonne heure, à l'Ossuaire de Douaumont pour une marche pédestre!
Après avoir parcouru une dizaine de kilomètres nous nous sommes installés confortablement pour un repas, bien mérité, sorti du sac!

L'après-midi nous étions attendus au Mémorial de Verdun pour la visite du musée!

La journée s'annonçait belle....nous avons décidé de poursuivre notre promenade par un petit tour dans cette belle ville de Verdun!

C'est toute cette journée-découverte que je propose de vous montrer!
C'est pourquoi je commence, aujourd'hui, une nouvelle série intitulée "Une journée à Verdun"!

Cet article servira de récapitulatif à cette journée bien agréable!

-Une journée à Verdun (ici)

-Ouvrage de Thiaumont (voir le lien)

-Fleury-devant-Douaumont-Village détruit (voir le lien)

-Fort de Douaumont (voir le lien)

-Mémorial (voir le lien)

-Mémorial -La communication (voir le lien)

-Une antique pompe à essence (voir le lien)

-Le dernier adieu (voir le lien)

-Verdun par les canaux (voir le lien)

-Cathédrale Notre-Dame de Verdun (voir le lien)

-Le cloître (voir le lien)

-Les vitraux (voir le lien)

-Le choeur (voir le lien)

-Chapelle du saint-Sacrement (voir le lien)

-Chapelle du Sacré-Coeur (voir le lien)

-Quelques chapelles (voir le lien)

-La crypte (voir le lien)

Vous pouvez voir ou revoir nos balades meusiennes sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(1 cliché)

(Monument de la Victoire à Verdun)



<< 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :