Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 26 683 458
Nombre de commentaires : 94 378
Nombre d'articles : 7 676
Dernière màj le 30/09/2020
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Notre balade du côté de Verdun nous a conduit à Bras-sur-Meuse, commune située dans le département de la Meuse, afin d'y découvrir une adresse gourmande, L'Artaumarce, restaurant situé 8 Avenue Raymond Poincaré.

Vous pouvez voir ou revoir nos balades à Verdun depuis le début en cliquant sur ce lien!
(9 clichés)


L'accueil y est charmant et le décor tout à fait plaisant.


En entrée, Marc se régale d'une salade de hareng fumé. L'assiette est gourmande à souhait.


Moi, je tente la croquignolette de Brie de Meaux....et je ne suis pas déçue.


La troisième entrée, pour Nicolas....une aumônière poire et Brie sur un lit de salade verte.


Pour la suite du repas, je reste dans la simplicité et je me régale d'une escalope panée accompagnée de frites.


Marc, lui, se régale d'une assiette de riz de veau aux morilles....un vrai délice!


Quant à Marc, il poursuit son repas avec une paupiette de veau sauce périgourdine.


Pour les desserts, Marc et Nicolas s'offrent une café gourmand.....gourmand? Oh Oui! Bien gourmand!



Bezonvaux est une commune située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Elle fait partie des neuf villages français détruits durant la Première Guerre mondiale non reconstruits car classés en zone rouge du département de la Meuse.

La zone rouge est le nom donné en France à environ 120 000 hectares de champ de bataille où, à cause de dégâts physiques majeurs sur le milieu pendant la Première Guerre mondiale et en raison de la présence de milliers de cadavres et de millions de munitions non explosées.

Vous pouvez voir ou revoir nos balades à Verdun depuis le début en cliquant sur ce lien!

(11 clichés)


Petit village de la Meuse.....petit village détruit qui se visite encore....pour le souvenir !


Le 21 février 1916, le tonnerre des canons marque le début de la bataille de Verdun.



Situé sur le secteur de Verdun, ce village perdu par les troupes françaises le 23 février 1916 et repris le 16 décembre 1916 disparaitra totalement sous l'acharnement des pilonnages des obus français et allemands.


Quoique situé à proximité de la zone des combats, le village n'a été vidé complètement de ses habitants que le 15 février 1916, peu de temps avant que les Allemands ne le prennent d'assaut le 25 février.


Le 25 novembre 1917, un sévère combat y oppose les Français et les Allemands. Ce combat fait 1700-1800 morts et blessés. 


Après l'armistice, il ne restait pas un mur debout et les terres cultivables étaient labourées par de profonds trous d'obus dont beaucoup n'avaient pas explosé.


Pour ces raisons, le territoire du village fut déclaré zone rouge. Le village est désormais abandonné.


À la fin des hostilités, il est décidé de conserver cette commune, déclarée « village mort pour la France », en mémoire des événements qui s'y sont déroulés.


La grand'rue en 2008.
Le relief du sol garde encore la marque des explosions d'obus et le panneau rouge sur l'arbre rappelle que la zone est toujours dangereuse.


À bientôt pour d'autres souvenirs !



Le magret est un filet de viande découpé à partir de la poitrine d'une oie ou d'un canard.
 
Aujourd'hui, je cuisine un filet de canard mariné au miel et aux épices.


Les ingrédients pour cette recette:
(2 personnes - préparation 10 minutes - marinade 30 minutes - cuisson 20 minutes)
 
-1 filet de canard
-3 càs de miel
-1 jus de citron
-1 échalote hachée
-coriandre, origan, basilic
-4 épices
-1 càc de cannelle
-1 càc de baies roses
-sel
-1 càs de sauce soja
-huile d'olive


Prenez un bol et mélangez-y le miel, les épices, la sauce soja, les échalotes et le jus du citron.
Mettez le magret de canard dans un plat.
Versez la marinade et laissez reposez au frais 30 minutes.


Prenez une sauteuse, faites chauffer un filet d'huile d'olive puis et faites dorer le filet côté peau pendant 8 à 10 minutes puis 6 à 8 minutes côté chair.
Ils doivent rester rosés au milieu.


Au moment de servir, tranchez finement le magret, réchauffez la sauce dans la sauteuse et servez le magret nappé de la sauce.
 
Bon appétit !
 
Vous pouvez retrouver d'autres idées "volaille" sur ce lien.



Le fort de Douaumont est un ouvrage fortifié situé sur la commune de Douaumont-Vaux dans le département de la Meuse.
Il s'agit d'un des forts de la place forte de Verdun, faisant partie du système Séré de Rivières.
 
Le système Séré de Rivières est un ensemble de fortifications bâti à partir de 1874 le long des frontières et des côtes françaises, en métropole ainsi que dans quelques colonies.
Ce système défensif remplace les fortifications bastionnées mises en place notamment par Vauban.
Il doit son nom à son concepteur et promoteur, le général Raymond Adolphe Séré de Rivières.
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades à Verdun depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(12 clichés)


Après la guerre franco-allemande de 1870 qui a vu la perte par la France de l'Alsace-Lorraine, un plan de défense de la nouvelle frontière est établi par le général Raymond Adolphe Séré de Rivières.


Dans le cas de Verdun fut construite une double ceinture composée de 19 forts délimitant un périmètre de 43 kilomètres et couronnant les côtes de Meuse.


Le fort de Douaumont est le fort le plus au nord du camp retranché sur la rive droite de la Meuse.
Il est épaulé par ses voisins, l'ouvrage de Thiaumont au sud-ouest et le fort de Vaux au sud-est.


Le fort renferme une des tourelles du modèle Galopin. Ces tourelles furent construites de 1907 à 1909.

Il s'agit d'une tourelle à éclipse qui monte pour tirer et redescend aussitôt.


Puits central de communication !


Construit entre 1884 et 1886 et modernisé entre 1901 et 1913, le fort fut un des lieux emblématiques de la bataille de Verdun en 1916.


Pris par les troupes allemandes en février, il est repris par les Français en octobre de la même année.


Lieu de mémoire partagée !
Derrière ce mur marqué d'une simple croix blanche, ont été regroupées les dépouilles des soldats allemands tués lors de l'explosion du 8 mai 1916.


Dans la forteresse, aujourd'hui silencieuse, résonne toujours les cris de ceux qui, Allemands ou Français, ont ici abandonné leur jeunesse.


Vue extérieure de la tourelle  à moitié éclipsée.


C'est en novembre 2009 que les drapeaux allemand et européen sont hissés aux côtés du drapeau français sur le dessus du fort à l’issue d’une cérémonie franco-allemande.



L'Alsace est une région que nous aimons beaucoup. Nous y allons régulièrement.....et pourtant......c'est la première fois, cette année, que nous avons le loisir de nous y balader!
C'est l'occasion, pour nous, de vous envoyer cette carte postale. 

Cliché numéro un : la très jolie place de l'hôtel de ville de Barr (67)


Balade alsacienne rime avec balade gourmande ! 

Cliché numéro deux : la maison du pain d'épices de Gertwiller (67)


Enfin, à l'heure des vendanges, l'Alsace a revêtu ses habits d'automne !

Cliché numéro trois : une jolie fenêtre prise à  Zellenberg (68)

À bientôt ! 



Dans ma série "mes lectures" je vous présente aujourd'hui un livre de Lisa Gardner, "Juste derrière moi" !

L'auteur:

Écrivain américain,  Lisa Gardner a grandi à Hillsboro, dans l’Oregon. Auteur de plusieurs thrillers, elle est considérée comme l’une des grandes dames du roman policier féminin.
Elle a reçu le Grand Prix des lectrices de Elle en 2011 dans la catégorie Policier pour La Maison d’à côté.

Présentation de l'éditeur :

Cela fait longtemps que Sharlah, 13 ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, il a tué leur père. Sa famille d’accueil, Pierce Quincy  un ex-profiler du FBI et sa femme Rainie, ont su lui redonner confiance dans un cadre sécurisant et aimant. Mais lorsque Pierce est appelé par le shérif de la ville pour un double meurtre commis dans une station-service, le passé de Sharlah resurgit, tel un cauchemar : les caméras de surveillance accusent en effet Telly. Bouleversée, ne pouvant se résigner à sa culpabilité, Sharlah part à la recherche de son frère, traqué par la police…
Lisa Gardner, la First lady of crime, renoue avec ses personnages fétiches Pierce Quincy et Rainie, héros de Disparue, pour nous entraîner au cœur de la relation fascinante et douloureuse entre un frère et une sœur hantés par leur passé.

Les intrigues de Lisa Gardner sont très prenantes!
Aujourd'hui,  elle nous invite à un bon moment de suspens!
Pas de temps mort pour "Juste derrière moi ".

Bonne lecture!



MERCI CHANTAL

 23/09/2020
Les voyages forment la jeunesse.....C'est bien connu!
Nous avons, ainsi, la chance de pouvoir voyager avec les pensées de nos amies blogueuses.
Aujourd'hui, c'est d'Alsace que notre amie Chantal du blog "entrepresetchamps" nous a envoyé cette carte postale!
 
Merci beaucoup à tous les deux pour cette jolie vue d'une région que nous aimons beaucoup !



Ce monument, réalisé par Alexandre Descatoire, est érigé à la mémoire du soldat André Thome.
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades à Verdun depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(3 clichés)


Il se trouve juste à côté de l'ossuaire de Verdun, à l'embrachement de la route menant au fort de Douaumont.


A. Thome, né en octobre 1879, était docteur en droit et député de Rambouillet à l'aube de la guerre de 14.
Sous-lieutenant à la 147e brigade d'infanterie, il est très griévement blesséaux bois des Caures et décède en 1916.



Nous avons profité du beau soleil de cet été pour revenir sur un site que nous connaissons bien mais que nous n'avions jamais visité totalement!
Aujourd'hui, je débute une nouvelle série consacrée à Verdun et, ce jour là, nous nous avions décidé de visiter le fort de Vaux !
 
Vous pouvez voir ou revoir nos balades à Verdun depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(12 clichés)


Le fort de Vaux est situé sur les communes de Damloup et de Vaux-devant-Damloup, près de Verdun, dans la Meuse.
Il a été construit de 1881 à 1884 dans le cadre du système Séré de Rivières et renforcé en 1888.
Il est l'un des hauts lieux de la bataille de Verdun en 1916.


Le système Séré de Rivières est un ensemble de fortifications bâti à partir de 1874 le long des frontières et des côtes françaises.
Ce système défensif remplace les fortifications bastionnées mises en place notamment par Vauban.
Il doit son nom à son concepteur et promoteur, le général Raymond Adolphe Séré de Rivières.


Le fort est désarmé en 1915 par un décret qui dégarnit aussi le fort de Douaumont.

En 1915, le fort de Vaux est donc un ouvrage sans armement lourd lorsque, le 6 mars 1916, les Allemands attaquent !

Du 2 au 7 juin 1916, grâce à l'héroïsme du commandant Raynal et de sa garnison, le fort résiste à la 50e  division allemande mais après de très durs combats les défenseurs doivent finalement se rendre.



Les Allemands échouent cependant à prendre Verdun et à l'automne ils abandonnent le fort de Vaux qui est réoccupé sans combat par les troupes françaises dans la nuit du 2 au3 novembre 1916.

(Bureau du commandant Raynal)


Le fort de Vaux devient alors l'un des symboles des combats des poilus de la Première Guerre mondiale animés par le sens du devoir jusqu'à l'ultime sacrifice.

(Poste de secours)


Communiquer !
Le vendredi 2 juin 1916, toutes les liaisons avec l'extérieur du fort sont coupées ! Le commandant Raynal n'a d'autre solution, pour communiquer avec le fort voisin de Souville que d'utiliser les signaux optiques !


Le colombier !
Dans la soirée du 2 juin 1916 un pigeon s'envole vers la citadelle de Verdun avec le compte-rendu de la journée !


Canon de 75 mm dans une des deux casemates de Bourges du fort de Vaux.
Une casemate de Bourges est un type de fortification en béton armé protégeant deux canons tirant par des créneaux.


Observatoire d'artillerie !


Il est possible de se promener sur une passerelle située sur le fort.


Le paysage semble figé !



MERCI DELY

 22/09/2020
De passage dans les Ardennes pour quelques jours de balades notre amie Dely du blog "Vendée BLOG" a pensé à nous envoyer une belle carte postale recette:
-La bayenne de la vallée de la Meuse
 
Un plat typique de cette région! Une recette que je ne connaissais pas mais qui me tarde, déjà, de réaliser!
 
Merci beaucoup Dely!



Il est temps, pour Nicolas et ses amis, de penser au retour !
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(5 clichés)


Tous se retrouvent à l'aéroport avec valises et bagages !


Alors que l'avion prend son envol, Nicolas prend les derniers clichés.....


.....et nous fait encore rêver !


   Sayonara !



Voilà, toute bonne chose a une fin et le voyage de Nicolas au Pays du Soleil Levant se termine par une balade dans le quartier Harajuku de Tokyo ! Le quartier avant-gardiste de la capitale japonaise !
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
(9 clichés)


Fréquenté par une jeunesse aux accoutrements vestimentaires des plus improbables, Harajuku est un quartier en constante évolution, où modes excentriques rencontrent boutiques de luxe et magasins vintage.


À deux pas du sanctuaire Meiji-jingu, c'est l'image parfaite de la rencontre entre le Tokyo moderne en ébullition et les traditions ancestrales japonaises.


Harajuku s'impose dans les années 1990 comme le lieu de ralliement des jeunes Japonais que la consommation de masse et la standardisation d’une mondialisation effrénée rebutent.


Les fidèles du quartier d'Harajuku se veulent porteurs d'une culture décalée, tant vestimentaire que musicale.


Une balade sans un arrêt gourmand.....cela ne ressemble pas à Nicolas !


Voilà ce qui peut ressembler à un cheesecake à la fraise !


Dernières photos !


Derniers achats ! Alors rendez-vous à l'aéroport !



Aujourd'hui nous avons le plaisir de mettre à l'honneur le blog "Quelques grammes de gourmandise" qui a eu la gentillesse de réaliser une de nos recettes, "Le flan Lorrain" (voir le lien)!
 
Le résultat est superbe! Ton assiette nous met en appétit!

Merci beaucoup pour ce partage.

Je vous invite à voir ou revoir le récapitulatif de "MES RECETTES ET VOUS" sur ce lien.



Les petits repas de famille nous manquent! Et c'est avec plaisir que, ce jour là, nous avons pris la route afin de retrouver nos cousins Astrid et Laurent
Nous sommes dans les règles....une petite réunion de 4 personnes ! Mais que cela nous a fait du bien !
 
La table est mise et, dans la cuisine, les marmites s'en donnent à coeur joie!
 
(13 clichés)


Après un apéritif super gourmand, Astrid et Laurent nous ont concocté une entrée bien savoureuse, une quiche aux champignons et au thon ! Un petit délice! J'ai adoré.


Astrid a pensé à tout ! La quiche est accompagnée d'une salade de carottes et une salade de céleri rémoulade.


Je vous présente Diabolo, le chat de la maison! Indépendant mais très calin! Il aime surveiller les poissons de Laurent !


Pour le plat de résistance, Astrid et Laurent ont eu une idée absolument géniale....un pot-au-feu !


Servi avec des pommes de terre rôties.....


....et une sauce piquante ! Nous nous sommes régalés ! Bravo vous deux !


La marmite ? Une marmite qui a appartenue à la grand-mère d'Astrid !


Un beau plateau de fromage !


Le dessert fait la joie de tout le monde! Cette coupe de trois glaces (coco, tiramisu et rhum) est garnie de crème chantilly et de petits bonbons en forme de coeur.


Avec le café, Astrid nous apporte un gâteau marbré!


Il est beau, il est gourmand, nous l'avons beaucoup aimé.....nous en avons même ramené à la maison.....et donc....le lendemain....


Le lendemain...dessert gourmand à la maison ! Merci....Grand merci à vous deux pour ces bons moments passés ensemble!



Il y a quelques temps, mon amie Fabienne me laisse un message sur Fb.....j'ai des livres pour toi!
Et, quoi de mieux qu'un bon livre pour se détendre et oublier les soucis !
 
Alors, je vous propose, aujourd'hui, une première série de livres qui ont accompagnés mes dernières soirées:
 
"La petite fille au bout du chemin" de Laird Koenig !
 
L'auteur :
Laird Kœnig, né le 24 septembre 1927 à Seattle, dans l'État de Washington, est un écrivain et scénariste américain, auteur de roman policier. Il vit à Santa Barbara.
 
Présentation de l'éditeur :
ne maison isolée près de la plage, à Long Island, aux États-Unis. Une petite Anglaise y vit seule avec son père. Elle s'appelle Rynn. Elle a treize ans.
Pourquoi Rynn ne va-t-elle pas à l'école ?
Pourquoi ne voit-on plus son père ?
Pourquoi regarde-t-elle toujours par la fenêtre ?
Ce roman est d'une intensité dramatique exceptionnelle, avec un côté « arsenic et jeunes dentelles » à vous couper le souffle.
 
Une histoire comme je les aime....frissons garantis!


Un second livre qui m'a, aussi, beaucoup plus:
 
"Morts  sur la lande" de Ann Cleeves !
 
L'auteur :
Ann Cleeves est l'auteur prolifique de quatre séries policières rassemblant plus de vingt romans, et de nombreuses nouvelles, ayant tous fait l'objet de critiques élogieuses de la presse et du public à leur parution en Angleterre. En 2006, elle reçoit le prix Duncan Lawrie Dagger du meilleur roman policier. Elle vit aujourd'hui avec son mari et leurs deux filles dans le Yorkshire.
 
Présentation de l'éditeur :
Le petit village d'Elvet est sous le choc : Jeanie Long s'est suicidée. Emprisonnée pendant dix ans pour le meurtre de la jeune Abigail Mantel, elle a toujours crié son innocence. En vain.
L'émotion est à son comble quand on apprend la réouverture de l'enquête ; des faits nouveaux tendraient à prouver que Jeanie disait bien la vérité. Mais, curieusement, les villageois ne semblent pas pressés de replonger dans le passé, et les langues ne se délient pas facilement.
Jusqu'à l'entrée en scène de l'inspectrice Vera Stanhope, qui va déployer tout son art de l'interrogatoire pour lever le voile sur les secrets inavouables de ces vies en apparence irréprochables.
Jalousies, fantasmes, liaisons incestueuses, chantages... À peine Vera se fait-elle une idée sur les coulisses de la petite communauté d'Elvet qu'un second crime a lieu. L'affaire va alors prendre un tour inattendu...
 
Prenez un peu de temps et ouvrez ce livre.....vous ne regretterez pas !


Enfin, un petit dernier pour la route !
 
"Les sirènes de Saint-Malo" de Françoise Bourdin !
 
L'auteur :
Françoise Bourdin, née en 1952 à Paris, est une écrivaine française. Ses romans sont habituellement des drames familiaux, et ses personnages des gens à qui les lecteurs peuvent s'identifier, d'où le slogan « Des histoires qui nous ressemblent ».
 
Présentation de l'éditeur :
Le glas sonne à Saint-Malo : on enterre l'armateur Jaouën Carriban. Et bien des gens se posent la même question : qui lui succédera ? Liliane, sa femme, est trop éprouvée par son deuil.

Mariannick, sa fille, trop passionnée par la restauration des monuments bretons. Reste Joël, le fils prodigue qui avait quitté la ville après une brouille avec son père, et revient pour ses obsèques.
 
Un bon moment de lecture !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :