Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 2 067 961
Nombre de commentaires : 16 781
Nombre d'articles : 1 439
Dernière màj le 26/05/2018
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
blog de la gentillesse et de la bonne humeur, voulez vous m'aider à semer des graines de sucre dans ce monde qui a besoin de chaleur et d'amitié ?
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Nous approchons du Musée des "Canterbury tales" (les Contes de Canterbury)...


"Les Contes de Canterbury sont, avec Sire Gauvain et le Chevalier vert (d'un anonyme) et Pierre le laboureur (de William Langland), les toutes premières grandes œuvres de la littérature anglaise"


"Situé à l’intérieur de l’église Sainte-Margaret, le musée propose une reconstitution de la vie au Moyen Âge avec, comme fil conducteur, Les Contes de Canterbury de Geoffrey Chaucer. Les personnages représentés effectuent un pèlerinage de Londres au sanctuaire de Thomas Becket, dans la cathédrale de Canterbury. En chemin, les histoires de Chaucer sont reconstituées, permettant de découvrir l'univers d'une ville médiévale." (source Wikipédia)


"Geoffrey Chaucer est un écrivain et poète anglais né à Londres dans les années 1340 et mort en 1400 dans cette même ville. Son œuvre la plus célèbre est Les Contes de Canterbury. Il est l'un des principaux auteurs de langue anglaise du xive siècle avec John Gower, William Langland et le Pearl Poet, et il est largement considéré comme l'un des pères de la littérature anglaise."


Une visite intéressante pour l'histoire, le décor... les surprises le long du parcours...


les conditions de vie au Moyen Age... une visite à ne pas manquer...


la morale des histoires aussi... un bon moment !...


restons un peu dans cette époque avec la façade...

"L'hôpital Eastbridge (également appelé l'hôpital de St. Thomas le Martyr sur Eastbridge) remonte au 12ème siècle. À l'époque, c’était un haut lieu de pèlerinage. Les personnes venaient visiter la tombe de l'archevêque de Canterbury, Thomas Becket qui fut assassiné. Pour faire face à l'afflux croissant des pèlerins, le marchand Edward FitzObold construisit l'hôpital en 1180. Depuis 1190, l'hôpital Eastbridge a abrité non seulement les pèlerins, mais aussi les enfants, les soldats et les sociétés locales. C’est maintenant un refuge qui fournit encore des logements pour les personnes âgées."


De nombreuses maisons au passé historique "

"L'un des bâtiments historiques les plus photographiés de Canterbury, la Old Weavers House est un magnifique bâtiment à colombages sur la rivière Stour. La rivière longe littéralement le côté du bâtiment, qui abrite actuellement un restaurant populaire.

La Maison Old Weavers tire son nom de l'afflux de tisserands flamands et huguenots qui se sont installés dans la région après avoir fui les persécutions religieuses au cours des 16ème et 17ème siècles. Elizabeth I accorda aux tisserands flamands le droit d'établir leur entreprise à Canterbury, et ils sont connus pour avoir utilisé ce bâtiment et d'autres bâtiments similaires à proximité.

Malgré la date 1500 qui peut être vue en évidence au-dessus de la porte, cette maison remonte probablement au moins au 14ème siècle. Le bâtiment actuel date en grande partie d'une reconstruction dans la seconde moitié du 16ème siècle, pas le premier, comme vous pouvez le supposer par le signe !"



"À l'arrière de la maison Old Weavers se trouve un tabouret médiéval en forme de canard qui surplombe la rivière. Ce tabouret d'escrime était historiquement utilisé comme une méthode pour punir les «grondeurs» - les femmes accusées par leurs maris de trop parler! Le tabouret peut également avoir été utilisé comme une punition plus sévère pour les sorcières soupçonnées. La sorcière présumée a été trempée sous l'eau et maintenue pendant plusieurs minutes. Si elle (elle était habituellement une femme) ne s'est pas noyée, elle a été prouvée sorcière. Si elle s'est noyée, au moins son nom a été effacé!"


D'autres demeures sont tout aussi remarquables... comme celle-ci dans Stour street...



ou celle-ci ...

"L'un des meilleurs bâtiments à colombages de Canterbury. 8 Palace Street est un bâtiment du 13ème siècle avec des ajouts ultérieurs. Il pourrait avoir été construit comme le presbytère de l'église voisine de St Alphege.

Le bâtiment est construit avec deux étages supérieurs en saillie sur un rez-de-chaussée, chaque étage supérieur projetant plus loin que le dernier. Les étages supérieurs peuvent être du 15ème siècle. Il est également possible que la façade que nous voyons face à la rue Palace a été amenée d'un autre bâtiment.

L'extérieur est magnifiquement sculpté, avec des motifs floraux et géométriques complexes qui bordent les jetées. Les caractéristiques les plus intrigantes, cependant, sont les supports sculptés qui soutiennent les jetées. Ceux-ci ont la forme de démons grimaçants, ou grotesques, tenant leur sein bombé d'une manière assez suggestive. Bien que l'un puisse être une figure féminine, l'autre est définitivement un homme."



ou comme le Musée de Canterbury , ancien hospice fondé au 13ème siècle...


L'histoire est omniprésente à Canterbury et plusieurs musées relatent, sous des aspects différents, les différentes époques de la ville...

"La maison d'art et de savoir de Beaney est le musée central, la bibliothèque et la galerie d'art de la ville de Canterbury, Kent, Angleterre. Il est logé dans un bâtiment classé Grade II. Jusqu'à sa fermeture pour rénovation en 2009, il était connu sous le nom de Beaney Institute ou du Royal Museum and Art Gallery. Il a rouvert sous son nouveau nom en septembre 2012"



Le prochain article nous emmènera en barque sur la rivière Stour...



Cette année nous sommes allés en Ferry, départ tôt le matin, ciel clément, mer d'huile...


Nous nous éloignons du port de Calais...


On ne se lasse pas de regarder la mer...


Débarquement à Douvres et une petite pause pour admirer le château... "Sur le site les romains érigèrent un phare, puis les Saxons, une église. Les fortifications furent renforcées par Guillaume le Conquérant. Henri II ajouta vers 1180 le magnifique donjon." (source : Guide Michelin)


Nous voici à St Margaret's-at-Cliffe :

"St Margaret-at-Cliffe est un village constitué de trois hameaux, situé juste à côté de la route du littoral entre Deal et Douvres dans le Kent, en Angleterre. Le cœur du village est à environ 3 km de la mer avec la zone résidentielle de Nelson Park situé plus à l'intérieur et de la baie de St. Margaret située le long et au-dessous du nord des falaises de South Foreland.

Des nageurs qui traversent la Manche et les câbles téléphoniques sous-marins partent de la baie St. Margaret. La falaise au-dessus est le lieu où le soleil est supposé illuminer le Royaume-Uni en premier chaque matin. À l'extrémité nord de la baie, il y a le point Leathercote (parfois orthographié Leathercoat point), où est érigé un monument aux morts commémorant la Patrouille de Douvres. D'autre part Leathercoat point marque, sur la côte anglaise, la limite entre la Manche et la mer du Nord." (Wikipédia)



le Kent est magnifique, les maisons pimpantes, comme celle-ci, avec sa jolie glycine mauve...


Sur la route, de nombreux pubs aux noms évocateurs : "The Millers Arms"...


"The Dolphin"...


Nous entrons ensuite dans la ville de Canterbury... 
Nombre de maisons anciennes à colombages, de pubs, de magasins...
Voici le Sun Hotel : "immeuble Tudor situé à quelques pas de la cathédrale de Canterbury, dans une rue pavée, cet hôtel du XVe siècle est ancré dans l'histoire, avec d'anciens clients comme Charles Dickens"...


La place du vieux marché au beurre (old butter market) avec la colonne centrale, plusieurs fois remagniée. En effet :

" Monument commémoratif de la ville de Christopher Marlowe, dévoilé en 1893 par le célèbre acteur Sir Henry Irving. Le mémorial a pris la forme d'une muse féminine, qui est apparue nue, semi-vêtue ou dans un enveloppement diaphane, selon votre point de vue. Le consensus général était que la muse, maintenant surnommée «Kitty», n'avait pas sa place à l'entrée d'une cathédrale et elle fut bannie au Dane John  Gardens en 1921 pour faire place au mémorial de Canterbury sur la Première Guerre mondiale"



Sur cette place, se trouve l'entrée de la Cathédrale que nous avions visitée en 2013 (ici)...
Canterbury est la capitale ecclésiastique de l'Angleterre. La cathédrale marque le point final du Pilgrim's Way (La Voie des Pèlerins est la route historique empruntée par les pèlerins de Winchester dans le Hampshire , en Angleterre , au sanctuaire de Thomas Becket à Canterbury dans le Kent).
Canterbury est aussi le départ de l'Angleterre vers St Jacques de Compostelle.


Nous nous sommes promenés dans le marché de Greyfriars. Les légumes étaient très tentants...


et les fleurs magnifiques !...


Il était l'heure du petit déjeuner "typical english"... Accueil excellent, breakfast copieux, savoureux, de quoi avoir de l'énergie jusqu'au soir sans problème !

Nous continuerons notre visite avec le musée "the Canterbury Tales" et les contes de Chausser dans le prochain article...



Nous avons retrouvé ce "faux vieux camion" sur le parking près de l'université... Il est vieux mais bien customisé....


Nous sommes allés près de la Halle au sucre où se construit la nouvelle patinoire...


J'aime bien suivre l'évolution de ces constructions...


Déplacement de caméra... reste du tournage du film de Nolan....


Au bout du quai, nous avions un beau panorama sur la l'entrée du port et de la ville...


Retour Place Jean Bart... où pendant trois jours des structures gonflables font le bonheur des enfants...


.une petite fille d'environ 3 à 4 ans s'est précipitée dans le château fort, je crois que je n'ai jamais vu se débarrasser de chaussures aussi vite !!!...


montagnes douces....


tumultueuses..


abruptes...


Il y en avait pour tous les âges et tous les goûts !



Françoise la Guillaumette a réalisé un lapin Tilda (ici) 
Elle a eu la gentillesse de m'envoyer le patron... Je n'avais plus qu'à le recopier sur papier...


J'ai choisi un tissu peluche bleu ciel...


Un peu de rembourage et le voici qui prend forme...


C'est déjà mieux avec les oreilles !...


Encore mieux quand on a un pantalon  ! ...


et me voilà avec mon tablier et mon noeud papillon  !!! je me sens tout beau !


J'espère avoir bientôt une jolie compagne ... 



Ce trompe l'oeil est à Canterbury et j'ai trouvé très réussi ce peintre, un bel acrobate ! Il est sur le pignon d'un restaurant "the naughty egg"...



Ce joli rond-point est à St Margaret's at Cliffe près de Douvres ...


mais quand on en fait le tour... ça devient collector !



Je vous prépare ce petit reportage ... en attendant et puisque c'est vraiment le moment ... voici, entre autres, ce que l'on pouvait acheter ...



de Lorraine FOUCHET "les couleurs de la vie"... aux Editions Eloïse d'Ormesson... j'ai suivi cette aventure avec intérêt et plaisir aussi...


Une bien jolie phrase : "Les grands-mères sont le sel de la terre, la confiture de la tarte, les sourires qui sèchent les larmes, les feux d'artifice de la tendresse."





Que le temps passe vite !  Après 1100 kms pour le Grand Prix des Hauts de France... ils sont de retour pour la dernière journée...
Nous venons souvent près de la Petite Chapelle pour les regarder passer...


Comme à peu près partout en France, il ne fait pas très beau même s'il ne pleut pas... Ils sont à l'heure... 11 tours avant le sprint final...


les voitures passent à grande vitesse...


les coureurs sont à plus de 60 km/heure de moyenne, on entend le bruit des roues et le cliquetis des changements de vitesse...
le maillot à pois s'est fait distancer et terminera dans le peloton de fin... 

et voilà, c'est déjà fini ! Il faut attendre l'an prochain...



marcher et profiter du beau temps... et voir la nature qui éclate de partout... (clic sur les photos)...


une espèce d'églantine en fleurs...il m'a semblé qu'il y avait plus de fleurs que de feuilles ! ...


Approchons-nous pour apprécier la délicatesse des fleurettes et leurs pistils ... des grappes blanches à profusion...


Sur l'ilôt, Monsieur Héron est immobile... mais à cette distance de l'eau, je pense qu'il digère plutôt qu'il n'épie. A cet endroit , il est trop loin de l'eau mais ne risque aucune interférence humaine....


les arbres "glycine" s'en donnent à coeur joie....


ajoutant leur note jaune à la verdure...


Nous longeons le canal dans cette promenade verte... Ce bain de verdure dans la ville nous a fait le plus grand bien ! ...



le soleil revient et les beaux jours aussi.... il est temps de s'aérer... le corps et les neurones...
Je viens de tester un petit livre très divertissant et cependant... 


une belle palette de personnages... des répliques de théâtre, mais ce n'est pas pour me déplaire... entre ce que l'on pense et ce que l'on dit.... Isabelle Mergault, que je ne connaissais pas sous ce jour, a su trouver des répliques succulentes, drôles, efficaces pour mon plus grand plaisir.... derrière la façade... des humains de tous les jours !... 



Nous avons assité à la commémoration du 8 mai au pied du beffroi...


Il faisait très beau...


Ce n'est pas encore l'heure du départ...


Les coureurs des 4 jours de Dunkerque s'élanceront à midi 30 pour cette course rituelle. Ils passeront par les monts de Flandre pour revenir dimanche...


Partout des voitures avec les vélos sur le toit...


les voitures de la caravane...


et les bus ultra-modernes des équipes... une belle ambiance...



je suis en retard pour aller voir vos blogs et pour mes articles mais... j'arrive lol !
donc dimanche matin, petit tour au début de la plage pour voir les travaux de la nouvelle digue...

Elle servira de protection et aussi de lieu d'agrément...


passage par le jardin du Laac, on se croirait à la campagne avec les boutons d'or...


retour par la mairie sous le soleil...



mon oeuf frippé

 09/05/2018
Lisette nous avait photographié  un oeuf pas comme les autres (ici)
eh bien dans ma boîte, il y en avait un aussi !


tout chiffonné ! je l'ai utilisé pour le gâteau sans problème... bizzarrerie de la nature !



Avec les personnes de l'activité aquarelle, nous sommes allés mercredi dernier, voir l'exposition de la Biennale Internationale d'aquarelle 2018...
61 artistes internationaux y exposent leurs oeuvres...


Nous avons eu l'occasion d'assister à une démonstration de Monsieur Fernand THIENPONDT, artiste peintre et aquarelliste de renom, né et vivant à Bruges en Belgique ....


sur une scène, une table de travail, le matériel... devant deux rangées de sièges pour les spectateurs et deux écrans de chaque côté pour suivre le déroulement de la création...


Nous assistons à la création d'une aquarelle marine... et sous nos yeux, en une heure et demie, peu à peu, la mer se dessine...


Une mer agitée... des hautes vagues qui se soulèvent ... des couleurs qui s'intensifient...


l'eau qui jaillit des vagues à l'assaut du phare...


Une magnifique aquarelle qui sera encadrée et exposée dès le lendemain... de longs applaudissements pour remercier l'artiste pour son talent, sa gentillesse, ses conseils...


Ensuite, nous sommes allés visiter l'exposition...

tant de sujets divers traités avec la même élégance et la même virtuosité !



Angleterre, Argentine, Australie, Belgique, Canada, Chili, Chine, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Japon, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Russie, Suède, Ukraine...


Plus de 200 oeuvres exposées...



D'abord on découvre, on est surpris de la beauté des oeuvres...


du souci du détail et de la lumière si présente...


l'inattendu, comme cet imperméable argenté...


le volume recréé avec ce jabot de chemisier... on croirait pouvoir le toucher !...


Une aquarelle magnifique dans sa lumière, dans les détails...


l'aquarelle c'est d'abord savoir travailler avec le papier et l'eau... jusqu'à quel point le papier est encore trop mouillé, juste assez, déjà sec... Ici, c'est "humide dans l'humide" et ça donne ce fondu des tons...

L'invitée d'honneur est Ewa Karpinska, mondialement connue pour son travail de "l'humide dans l'humide" justement...


les sujets sont parfois surprenants !...


les animaux sont d'une grande beauté et d'une grande précision !...


les fleurs semblent si réelles, qu'elles donnent l'impression de sortir du tableau...


les sujets, les formes, les couleurs plus ou moins intenses... Chaque fois, la sensation ressentie est différente et suscite l'admiration...


Il nous fallait repartir, à regrets... nous aurions aimé assister à la démonstration de l'artiste roumaine qui allait peindre des fleurs, faire à nouveau un tour dans l'exposition, nous attarder sur telle ou telle peinture, apprécier les détails... mais c'était déjà bien d'avoir pu y aller !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :