Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 2 848 702
Nombre de commentaires : 18 657
Nombre d'articles : 1 641
Dernière màj le 16/06/2019
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
blog de la gentillesse et de la bonne humeur, voulez vous m'aider à semer des graines de sucre dans ce monde qui a besoin de chaleur et d'amitié ?
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Pour les 20 ans de l'association "les amis du Reuze" eut lieu le 2 juin dernier, un long défilé de 57 Géants... 
Nous étions aux premières loges ! les géants ont été préparés sur le parking juste derrière chez nous...

Les chevaux attendent d'être attelés...


Quel magnifique attelage ! ...


Les tambours-major de la ville attendent d'ouvrir la marche. Le Reuze viendra en hôte bien élevé en dernier...


Ses enfants le précéderont dans cette démarche...


Les musiciens nous régalent de jolis airs entraînants... Je ne sais pas de quelle ville ils viennent mais ils jouaient très très bien !...


Certains géants étaient accompagnés de leur famille, comme "Tisje Tasje" d'Hazebrouck ... (photo du net, issue de la ville d'Hazebrouck)


venu avec Toria, son épouse 

"vêtue d’un costume de flamande de la fin du XVIIIe siècle. Elle représenterait la deuxième épouse de Tisje Tasje, Reine Félicitée Schoonaert (1768-1844). Elle fut immortalisée par une chanson populaire, comme son mari.

En réalité, elle ne représente pas la femme réelle de Tisje Tasje car il fut marié deux fois : à Marie Compagnon et à Félicitée Schoonaert.

Elle arbore toujours son  bouquet et son visage a probablement été inspiré par l'actrice française des années 50 Martine Carol.."



Ils sont venus avec Babe Tisje, leur fille et Zoon Tisje, le fils... (photo du net, issue de l'association)


Voici Benoît et Catherine, venus de Desvres ... Ils  "avaient une lourde hotte en osier à claire-voie sur le dos et parcouraient la campagne, l’un pour vendre des tasses, des assiettes, écuelles, pipes en terre, plats en grès ou faïence, allumettes de paille de chanvre soufflées ou encore, en fonction de la saison, des harengs, des cerises, de la volaille, des légumes, du beurre ou des œufs"...



Tout sourire, avec sont beau ciré jaune, Maxou II de Bourbourg précède le "frère jumeau du roi des mitrons"


Gédéon, (à droite avec le chapeau), le carillonneur de Bourbourg (selon la légende, il aurait sauvé les cloches du pillage lors de la présence des Espagnols au XVIIème siècle)... et son épouse Arthurine en bleu ciel) ont mis leurs plus beaux atours !!...


Zabeth de Berck-Sur-Mer était heureuse de se balader sous le soleil...


Flipp se dépêchait de rejoindre la troupe...


Fernand de Bully-les-Mines était là aussi...


ainsi que Jean Hout le Ménestrel... imposant avec son costume rouge !!!...


et son épouse "Eglantine" de Saint-Sylvestre-Cappelle (ce sont des géants dont le visage est taillé dans le bois)...


Constance du Pévèle, la femme de Porchy d'Orchies n'a pas hésité à esquisser quelques pas de danse...

Bien des célébrités étaient là .... Roger le docker, la Belle Hélène de Steenvoorde, John le cow-boy et Totor le Minautore....mais aussi Eloi de Winnezeele, Victoria et Léonard de Dunkerque, Hilaire Patae de Rosendaêl et sa jolie baigneuse Violette de Malo-les-Bains...T'chout Jacques mais je ne saurais les citer tous !!!


J'ai trouvé particulièrement jolie Bela Rada de Beuvry-la-Forêt. Voici son histoire : 
"Bela Rada, ambassadrice de l’amitié entre les peuples » (La Voix du Nord – 16 juillet 2008)

Depuis 1973, l’association SUMADIJA, implantée à Lys-lez-Lannoy dans le le Nord de la France enseigne et interprète les danses des pays de l’Ex-Yougoslavie. Très vite, cette passion chorégraphique va se doubler de celle de la confection des costumes de scène, tellement riches et impressionnants dans cette partie des Balkans. En novembre 2002, elle reçoit la visite de l’Ambassadeur de la République de Serbie-Monténégro Monsieur Radomic Diklic.

L’idée de construire une géante pour concrétiser l’amitié entre les gens du Nord et la communauté serbe naît. Elle marierait deux traditions populaires très vivaces. Celle des géants du Nord de la France et de la danse traditionnelle en Servie. L’incroyable chantier, commencé en octobre 2006 s’est terminé en août 2010. Un peu Française et un peu Serve, un peu lyssoise et un peu Orchésienne, Bela Rada est née officiellement le 11 juillet 2008 à Bray-Dunes. Le 9 juillet 2011, elle épousait P’tit Jehan, le carillonneur de la ville de Douai."



Pour terminer cet article, je voudrais vous conter l'histoire de la jolie "Alicia Princesse des Anges" :

"Alicia Princesse des Anges. L'association est tout d'abord un hommage à Alicia Quaeybeur partie rejoindre les anges  à 7 ans, en 2009, des suites d'une leucémie.
C'est donc les couleurs d'Alicia que l'association et notre géante portent!
Alicia Princesse des Anges représente une  princesse en mémoire de notre Alicia qui aimait se déguiser en princesse et qui portait très souvent du rose.
Notre  géante  a  d'ailleurs été conçue avec l'aide de l'une des robes d'Alicia." (photo du net)


"Tout commence en 2013, un père et sa fille décident de créer un projet fou, une géante représentant une princesse en mémoire d'Alicia la petite sœur de la famille, décédée en 2009.
En 2014 un premier contact est pris avec un concepteur de  géant.
2015 et 2016 ont été consacrés au financement de notre géante.
Des opérations rondement menées par les membres actifs de l ‘association permettent la récolte de milliers de donateurs venant de toute la région."

Depuis, Alicia danse et sourit à toutes les fêtes des géants ! C'est connu les géants ont un coeur "gros comme ça !!!"



Petit tour ce matin et sur la place au retour, nous nous sommes amusés à voir les enfants et .... les "grands enfants" s'essayer aux acrobaties...
Celui-ci est réservé aux enfants : les petits descendent dans une bouée pneu sur le toboggan, les plus grands se lancent  et traversent la place avec la tyrolienne...


les plus musclés, qui n'ont pas le vertige, se lancent dans l'escalade... pas si facile !!


Ah ça plaisait au public, l'accès se fait dans la tour par des échelles de corde.... une fois en haut eh bien.... il faut sauter !!!!
Autant les enfants se jettent bien volontiers que les adultes.... certains oui mais.... pas tous !! malgré les encouragements et les "A trois tu sautes" 1...2....3... mais ça ne marche pas toujours !!! 
Je ne vous parle pas de "Fort Boyard" avec la hauteur vertigineuse et la mer en-dessous !!!!


Pour ne pas perdre la face vous pouvez choisir le toboggan gonflable de l'autre côté !


Un espace mousse était réservé aux tout-petits, des rondins pour les "juste un peu plus grands" et cet ensemble "ponts de singe" pour les ados qui redescendaient par une tyrolienne, ravis !... un bon moment !



L'adresse n'était pas assez complète mais par je ne sais quel hasard heureux, elle a été déposée à notre ancienne adresse puisque ce n'est pas le nom de l'ancienne rue...Donc merci à notre ancienne factrice ! Je l'ai récupéré ce matin chez ma gentille voisine et j'en suis bien heureuse ! tout plein de papillons même sur les timbres. Merci Lisette !



les arbres foisonnent de blanc...


les bourdons s'en donnent à coeur joie !


les fleurs de mûriers éclatent de partout, pourvu qu'il n'y ait pas trop de vent et nous aurons de belles mûres !!!


et monsieur ou madame Foulque ignore tout cela ! c'est l'heure de la toilette !



une porte de garage "anti-vilains-gratifitis" pleine de peps !!! espérons qu'elle ne soit pas "taguée" !



Merci à cette très gentille blogueuse qui m'a envoyé cette belle carte !



de quelque côté qu'on le regarde, il est beau !



merci Fanfan pour cet envoi et le gentil mot au dos !



ça se lit tout seul ... surprises, rebondissements...


et comme on a envie de connaître la fin !



Tout le monde se souvient de la boîte à couture de nos grand-mères... où les petites pochettes d'aiguilles rejoignaient le dé à coudre et le mètre ruban... 
Nadou nous en avait parlé dans un article (ici) !

Bohin  (infos orange) 
"Bohin : fabricant d'aiguilles en Normandie depuis 1833

La ville de l'Aigle, située en Normandie, est spécialisée depuis le Moyen Age dans la production d'aiguilles et d'épingles et Bohin est la dernière usine en France à fabriquer ce type de produit.

Cette entreprise cultive son savoir-faire depuis plus de 180 ans et beaucoup de techniques de productions perdurent depuis plusieurs générations.

Leurs aiguilles bénéficient d'une grande renommée à l'étranger, et avec l'aide de FedEx, sont distribuées dans plus de 35 pays."

L'entreprise ouvre ses portes à la visite... si vous passez par là ... (c'est ici !)




Hastings le château

 30/05/2019
Le funiculaire vous emmène tout là-haut... Nous nous l'avons utilisé pour descendre...


Le panorama sur la ville et la mer est époustouflant !...


On ne se lasse pas du paysage ! ...


Je vous laisse imaginer la vue que doivent avoir ces habitants !!...


C'est ici que commence l'histoire du château perché sur la West Hill...


"Le château d’Hastings, a été fondé en 1066, représenté sur la Tapisserie de Bayeux

Bien que l’éponyme Bataille de Hastings, en 1066, ait eu lieu près de 10 km au nord-est, elle a fait la renommée de la ville de Hastings. Le Duc Guillaume de Normandie y a installé son camp où il a également bâti son premier château normand sur le sol anglais. Hastings bénéficie d’un emplacement stratégique sur la plus courte traversée maritime vers la Normandie." 



"Agrandi et amélioré, notamment à la fin des 12ème et 13ème siècles, le château a fréquemment changé de mains entre la Couronne et les Comtes d’Eu. L’érosion de la falaise a conduit à l’effondrement d’une grande partie du château qui tomba dans le déclin à partir du 14ème siècle. Ses ruines ont été dévoilées seulement après les travaux de construction en 1824. Les fouilles, confiées à William Herbert par le Comte de Chichester, ont dévoilé des vestiges qui constituent une attraction touristique majeure à ce jour."


On peut comprendre que cet endroit était stratégique !!!

"La bataille d'Hastings a eu lieu le 14 octobre 1066, dans le sud de l'Angleterre (Sussex). Elle oppose le roi anglo-saxon Harold II au duc de Normandie Guillaume le Conquérant. Ce dernier est vainqueur et est couronné roi d'Angleterre le 25 décembre 1066 dans l'Abbaye de Westminster à Londres. Les vainqueurs normands et leurs alliés français, flamands et bretons prennent la place de la noblesse anglo-saxonne et lient pour plusieurs siècles l'Angleterre à l'histoire de l'Europe continentale et en particulier de la France"


"Au milieu du XIe siècle, l'Angleterre est un pays d'environ un million d'habitants. Elle s'est depuis 1042 débarrassée de la domination des Danois.

Le roi d'Angleterre Édouard le Confesseur, né en 1004, règne depuis 1042. Au début de janvier 1066 il meurt sans héritier. Mais en 1051, Édouard pour assurer sa succession a désigné comme héritier son cousin, par les femmes, Guillaume duc de Normandie, né en 1024 ou 1028, duc depuis 1047. Par précaution celui-ci a fait jurer serment de fidélité à Harold Godwinson comte de Wessex, un des plus puissants seigneurs anglo-saxons, qui depuis 1045 est le beau-frère d'Édouard."



"Mais en 1066, revenant sur son serment, Harold prétend qu'Édouard avant de mourir a changé d'avis et l'a désigné comme son successeur. Les nobles anglo-saxons, peu favorables à un roi étranger, rallient Harold. Ce dernier est couronné roi d'Angleterre le 16 janvier 1066. Considérant qu'il y a félonie, Guillaume décide alors de conquérir le royaume d'Angleterre."


"Or un autre concurrent se met également sur les rangs. Il s'agit d'Harald III roi de Norvège. Ce dernier invoque un accord passé entre son prédécesseur norvégien et le prédécesseur d'Édouard sur le trône d'Angleterre. Cet accord prévoyait que l'Angleterre et la Norvège reviendraient à celui- qui survivrait si l'autre n'avait pas d'héritier direct. Tostig Godwinson, le frère d'Harold, soutient le Norvégien. Ce dernier décide aussi d'entrer en guerre pour s'emparer de l'Angleterre."



C'est ainsi que les Saxons occupés par la guerre avec les Pays du Nord, durent revenir en hâte lutter contre Guillaume le Conquérant et qu'ils perdirent la sanglante bataille d'Hastings...


Le temps a passé, les falaises se sont écroulées, la nature a repris ses droits...


Certains ont même choisi d'y faire leur nid !!...


Les contrebandiers ont cessé leur trafic ...


Le château a reçu la visite de la Reine Elisabeth II...


Les échanges entre l'Angleterre et la France ont changé...


Laissons le temps faire son oeuvre... et redescendons vers la ville...


Le funiculaire, commencé en 1889 était à l'origine, alimenté par un moteur à escence, il est maintenant électrique.


Voilà vous avez descendu 52 mètres environ en quelques minutes... pour revenir en bord de mer...


Les habitants ne manquent pas d'humour n'est-ce pas ?...


Nous quittons Hastings pour nous diriger vers Rye... mais ceci est l'objet d'un prochain article ... à bientôt !...



J'ai suivi la recette de Françoise La Guillaumette (ici). Bon, déjà, la tarte n'est pas brûlée mais elle aurait pu être un peu plus colorée... reste à la goûter...



Une journée en Angleterre ? pourquoi pas... par le ferry ou le shuttle... 
Nous avons la chance d'être très vite dans les verdoyants paysages du Kent...
Cette année, avec l'association "English Afternoon" nous sommes allés à HASTINGS et RYE...


"Hastings est une ville du sud de la Grande-Bretagne. Elle est située dans le comté du Sussex de l'Est, à 85 km au sud-est de Londres. Célèbre pour avoir donné son nom à la bataille d'Hastings, c'est une ville balnéaire depuis le milieu du xviiie siècle, après avoir été l'un des principaux ports de pêche anglais." (Wikipédia)


La vieille ville nous a charmés avec ses ruelles étroites


Ses passages privés...


et ces très nombreux restaurants, pas chers, qui offrent de délicieux "fish and chips" !



tellement copieux que nous n'avons pas goûté l"Ice cream" !


Sur la plage, de nombreuses aubettes, proposent du poisson tout frais de la dernière marée...


et vous retrouverez sur les menus, les "cod and chips" (cabillaud), les "plaice and chips" (carrelet), les "huss and chips" (perche de roche)... 
la pâte de friture est légère et croustillante. Avec ou sans salade, avec ketchup, mayonnaise, moutarde, sauce tartare ou vinaigre... de quoi se régaler !


Vous pouvez faire un petit voyage en train...


ou découvrir les anciennes maisons de pêcheurs, toutes en bois, si caractéristiques...


Entre les maisons, les bateaux sont remontés après la pêche. C'est un secteur très vivant...


où l'on trouve deux charmants musées très intéressants à visiter...


on y suit l'évolution de la ville à travers les âges depuis le paléolithique jusqu'à nos jours. A savoir, les musées sont gratuits. Un tronc est à votre disposition au magasin, où vous mettez ce que vous souhaitez pour soutenir l'association qui entretient le musée...


Comme sur toutes les plages on retrouve les goélands...


ainsi que sur les enseignes des restaurants...


La plage est faite de galets et le front de mer possède plusieurs jetées, où l'on peut se promener ou pêcher !


la promenade du front de mer est très longue et permet de savourer la mer d'un côté et les falaises de l'autre...


bateau ou oiseau ? à vous d'interprêter !....


Vous pourrez encore voir les sympathiques ruelles aux petits échoppes...


remarquer une enseigne au-dessus d'un pub...


ou vous rendre dans la nouvelle ville pour faire du shopping...


L'ascenseur vous emmènera sur les hauteurs à la découverte des ruines du château et des paysages à perte de vue sur la Manche...

ce sera l'objet du prochain article ... à bientôt !



Ce matin nous avons été voter... mais... l'école avait l'ascenseur en panne... nous sommes donc allés dans "l'avant-scène" du théâtre pour faire notre devoir électoral...

La vie est un grand théâtre lol !



Après le déménagement, reprenons nos bonnes habitudes !

Lors de notre balade au jardin du Laac, cet après-midi, nous avons aperçu cette cascade de coquelicots...


Approchons nous pour voir ce qu'il en est...


des piquets de béton, ornés de blocs de ciments colorés...
"Jusqu'en janvier prochain, "Gigantisme" rassemblera, à l'initiative du FRAC, du LAAC et de nombreux partenaires, des oeuvres hors normes reliant l'art et l'industrie.
La première à voir le jour, le champ de coquelicots "ce qu'il reste" a poussé sur la colline du LAAC." (texte issu du journal communautaire)



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :