Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 278 374
Nombre de commentaires : 8 848
Nombre d'articles : 768
Dernière màj le 28/11/2017
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Il me reste des abricots qui mûrissent à toute vitesse, temps lourd oblige....

Un dessert vite fait; les abricots à la poêle !

Deux bananes en bout de course traînent dans la corbeille de fruits : je vais les inviter à la fête.



Ingrédients:

-          Des abricots

-          Margarine 1  c/s

-          Sucre fin  2 c/s

-          2 bananes

-          Jus de citron


Action :

-          Couper en deux les abricots lavés et dénoyautés

-          Fondre la margarine dans une poêle

-          Ajouter le sucre, laisser fondre et blondir

-          Déposer  les demi-abricots dans la poêle, laisser cuire 2 minutes

-          les retourner et laisser cuire encore 1 minute



-          Réserver les oreillons dans le plat de service

-          Déglacer la poêle avec un jus de citron et verser cette réduction sur les abricots.

-          Sans laver la poêle, déposer dedans les demi-bananes et laisser dorer légèrement.



Disposer dans un plat, et déguster tiède ou froid.



Verdict :

Un régal !

La douceur des bananes très mûres s'est harmonisée avec le goût acidulé des abricots....




La verveine sauvage

 11/07/2017
Décidément, j'ai bien fait bien de ne pas passer la tondeuse partout!!!
De précieuses plantes ont échappé aux lames.....


C'est le cas de la plante que j'ai observée aujourd'hui: la verveine sauvage..ou verveine officinale, aux autres noms charmants: herbe sacrée, herbe à tous les maux, herbe aux sorciers, herbe aux enchantements, Veine de Vénus....

Voila qui donne envie d'en savoir davantage !!!
J'ai vite interrogé Sire Google!!!!(c'est plus vite fait que de compulser mes vieux grimoires!)

Plante sacrée des Celtes, ils vénéraient la verveine sauvage tout autant que le gui et pensaient qu'elle chassait les mauvais esprits.

Elle donnait la voyance, servait à composer des philtres d'amour et soignait d'innombrables maux.


De nos jours, on lui reconnaît des vertus toniques, digestives, diurétiques, anti-névralgiques,  fébrifuges, entre autres.


Attention! ce n'est pas la verveine citronnelle, beaucoup moins amère parait-il, et moins efficace....Ma sauvage est peu aromatique, amère, mais plus riche en propriétés.

Faudra que je vous en reparle quand je l'aurai goûtée!



La plante fait 50 à 100 cm de haut.

Voyons ses feuilles, faciles à reconnaître:




Quant aux fleurs, elles sont toutes petites, blanches et mauves, groupées en un petit épi au sommet des rameaux.

La discrète plante est commune, dans les champs, au bord des chemins...j'en ai trouvé dans ma cour (oui, je sais, c'est mal entretenu par chez moi.....)

J'ai lu que, selon Nostradamus, il suffirait de se frotter les mains avec la verveine et de serrer ensuite la main de la personne de laquelle on désire se faire aimer pour... que ça marche !!!!

Vous garantirai-je l'efficacité de cette pratique???? heu.....non !




Promesse de fruits....

 10/07/2017
Le printemps a vu geler cerises et raisins, pêches et mirabelles......j'en passe et des meilleures!!

Mais dans mon parc pas trop bien tenu, on se rattrapera sur les ronces et leurs délicieuses mûres!!!


J'espère que mes amis les oiseaux m'en laisseront quelques unes !
Parce que c'est rudement bon, la gelée de mûres !!!!

Rendez-vous dans quelques semaines pour de douces saveurs.....

En attendant, admirons ces jolies fleurs....et goûtons les fruits des yeux.....



Pas la peine....

 10/07/2017
Non ! pas la peine de préparer sécateurs et paniers!!!!
Ne comptons pas sur la vendange !!!!

Je suis allée voir mon rang de vigne.....il y en a en tout et pour tout HUIT grappes!!!! et  huit grappes bien malingres !

Vraiment, la gelée tardive de ce printemps a été féroce !




Presque rien sur les ceps, et les oiseaux vont s'occuper des grains rescapés....

C'est comme ça !




Les abricots???
J'en ai rapporté du marché!

Hier, c'était une tarte, et aujourd'hui, un clafoutis, inspiré par Chantal!





Sauf que....je n'ai pas de mascarpone!

Je vais donc adapter, après une petite exploration du réfrigérateur.....


Ingrédients:

- Abricots
- 200 gr de crème de coco (1 briquette)
- 1 yourt nature (soja)
- 60 gr de maïzena
- 70 gr de suce
- 2 oeufs (j'en ai mis trois: les eoufs de mes nouvelles poulettes sont encore petits)
- beurre et sucre pour le plat à four


Action :

- Laver les abricots et les couper en morceaux
- Battre les œufs avec le sucre, ajouter la maïzena, puis la crème et le yaourt.
- Bien mélanger.
- Beurrer et sucrer un plat à four.

Disposer les morceaux d'abricots au fond du plat et verser la préparation par-dessus.
Enfourner 40 minutes à 170°.

Avec ces quantités, j'ai pu faire deux petits plats supplémentaires....que j'irai offrir à mes voisins!








Verdict:


Très bon!
Et facile à réaliser! Il suffisait d'y penser.....

Remarque: j'avais ajouté un yaourt à ma préparation, je pense que ce n'était pas nécessaire (je craignais de ne pas avoir assez de crème, alors que j'en ai eu trop!!!)





Epilobe....je trouve ce nom très musical!

Sur cette image, la jolie petite fleur semble être une jolie petite danseuse, qui m'a tendu les bras !




Encore une plante qui revient souvent dans les préparations des herboristes....


Jolie, et utile aussi !

J'ai observé celle-ci dans ma cour....j'ai bien fait de ne pas désherber....





Je reviens à cette belle épilobe:

Les longs fruits sont des capsule s'ouvrant en 4 valves pour libérer les nombreuses graines à aigrette soyeuse...

Maintenant, vous savez la reconnaître !



Cruel destin.....

 08/07/2017
Une scène nature.
Triste? c'est la nature!!!


Un papillon......un papillon amaryllis....



.....rencontre une araignée....une thomise......



Le thermomètre affiche 36 degrés......je ne ferai rien chauffer aujourd'hui!
Il me reste quelques petites choses dans le réfrigérateur, de quoi composer une assiette fraîche et néanmoins nourrissante.

Un petit tour au jardin, pour quelques décors comme j'aime!

Hop! le repas est prêt en deux temps trois mouvements!


Ingrédients:

- Haricots rouges cuits
- Semoule de couscous - un reste d'hier (un peu de gluten aujourd'hui ! pas grave!)
- Chou blanc rapé finement
- Tomate
- Salade verte
- Vinaigrette classique à disposition (chacun en met comme il le souhaite)

Pour le décor:
- fleurettes violettes de brunelle
- Carotte sauvage: quelques feuilles hachées, une fleur pour faire joli!
- Pétales,pistils et étamines d'onagre


ET c'est tout!

Je n'ai mangé que ça, avec en dessert deux beaux abricots !

Je n'ai pas mangé la fleur de carotte: c'est joli, oui, mais coriace !







Visiteur du jour

 06/07/2017
Minuscule et fragile! mais très leste !

Peut-être le prince que j'attends vainement.....



La Benoîte commune

 06/07/2017
J'ai trouvé pour cette jolie petite plante une foule de noms!
Benoîte, benoîte commune, benoîte des villes, herbe de Saint Benoît, herbe bénite,  herbe du bon soldat, herbe à la fièvre, sanicle des montagnes, galiote, récise, bonnette.....ne me demandez pas le pourquoi du comment de chacun d'eux: j'y passerais la nuit!

Je l'ai longtemps qualifiée de "mauvaise herbe", car elle a une fâcheuse tendance à s'installer un peu partout....

Vous l'avez déjà croisée, c'est certain!
Celle-ci, je l'ai trouvée dans la cour....



La benoîte est une plante médicinale très intéressante, dont vous trouverez  les propriétés,(antiseptiques entre autres)  sur les sites spécialisés.


Elle a un intérêt culinaire: ses racines sont condimentaires.
En Europe du nord, elles étaient employées pour aromatiser la bière entre autres (parfum de clou de girofle)

Revenons à son aspect:

La benoîte est une plante vivace de 40 cm de hauteur, de la famille des rosacées.
Ses feuilles sont découpées .
Ses fleurs jaunes rappellent, hormis la couleur, celles du fraisier(un proche parent)

(clic sur l'image, pour mieux voir!)



Les fruits, formant de petites boules hérissées, portent de fins aiguillons crochus, qui se prennent aux poils des animaux et se collent aux habits.

Au Moyen-âge, les moines exorcistes employaient cette plante pour chasser le diable et ses suppôts..........

Je ne saurais vous en raconter plus, mais on peut dire que les fruits accrocheurs sont diablement difficiles à enlever de nos lainages !!!!!






Après mon petit tour en Amérique du Sud avec ma dernière salade, cap au Nord pour une spécialité newyorkaise, le coleslaw .

 

Le nom coleslaw vient du hollandais koolsla (« kool » signifie « chou » et « sla » signifie « salade »).

Les Hollandais, qui ont fondé New York, cultivaient des choux le long de la Hudson River, avant que les gratte ciel ne poussent.....

Leur salade de chou koolsla s’est anglicisée en coleslaw.

Ce plat est devenu typique des cantines de New York, le plus souvent accompagné de carottes.


Coleslaw du jour:

 

Ingrédients:

 

- Carottes rapées (j'en ai mis deux)

- 1/4 de Chou blanc rapé (j'ai haché avec mon hachoir manuel)

- 3 cuillères à soupe de mayonnaise

- 1  yaourt nature (au soja pour moi)

- 1 cuillère à café de moutarde forte

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre

- 1 pincée de sel

- 1 pincée de poivre.

 

Action :

 

- Eplucher et râper carottes et chou blanc.

- Préparer l’assaisonnement :

Dans un saladier, mettre le sel et le poivre, la moutarde.

Verser le vinaigre et remuer

Ajouter la mayonnaise et le yaourt. Mélanger.

Verser cet assaisonnement sur les légumes râpés et mélanger.

 

Pour des légumes bien croquants, servir de suite.

Pour des légumes plus tendres, réserver au réfrigérateur au moins 1 heure avant de servir, ce que j'ai fait.

 

Verdict:

 

Très très bon, très rafraîchissant !

Et toujours aussi facile !

 

 

 

 




L'ail des champs

 05/07/2017
Encore une sauvage ! une sauvage comestible....

C'est l'ail des champs (Allium oleraceum)

Moins on passe la tondeuse, plus je trouve de bonnes choses par chez moi!!!

"L’ail des champs a probablement été apporté en Finlande par les Vikings qui, lors de leurs voyages vers l’Est, se sont arrêtés sur la côte Sud du pays. À cette époque, l’ail des champs était cultivé comme herbe potagère. L’espèce est également présente près des anciennes forteresses et dans les lieux déjà habités au Moyen Âge."

C'est-y pas beau tout ça?

Peut-être bien qu'un Viking est passé par ici ! il aurait du sonner, je lui aurais ouvert !!!!!

Je ne l'ai pas goûté, juste admiré (l'ail, pas le Viking ! )


Il développe ses fleurs les unes après les autres....(pas le Viking, vous-dis-je !)


Je vais suivre le développement de cette jolie plante!

Je ne la cueillerai pas cette année, je n'en ai trouvé que quatre pieds.
Laissons-la s'étendre . Nous la mangerons quand il y aura abondance....





Tout d'abord, faisons les présentations !

Vous remarquez sans doute au bord des chemins et dans les prés non encore fauchés ces jolies fleurs en ombelles qui se dressent sur de hautes tiges et se balancent au gré du vent: ce sont des carottes sauvages.




ATTENTION !

Il ne faudrait pas les confondre avec la mortelle cigüe!

Voyons d'abord précisément cette vilaine qui contient un poison violent....
Ce sont les feuilles qui peuvent prêter à confusion.


La gentille carotte est facile à identifier:

Ses tiges sont poilues.....la cigüe, elle, n'a pas de poil aux pattes....
C'est le critère le plus sûr pour les différencier, car la coquine carotte oublie parfois de montrer une fleur colorée au centre de certaines ombelles....


Sous l'ombelle de fleurs se trouve une belle couronne de feuilles, pointues comme des aiguilles! La cigûe n'a pas ce bel attribut!


Les fleurs peuvent être rosées....et c'est bien joli!


L'ombelle présente en son centre une fleur foncée, rouge, que la cigüe n'a pas! un véritable rubis !
Cette fleur au demeurant stérile n'est là que pour attirer les insectes.

Approchez pour mieux voir!


L'ombelle vieillit et se referme.....


....pour voir mûrir ses graines....

(photo d'une autre année, en ce moment, ce n'est pas encore en graines par chez moi)



Résumons les caractéristiques de la carotte sauvage:
- nuances de rose

- unique fleur rouge à noire au centre de l'ombelle
- couronne d'épines sous l'ombelle
- tige poilue ....
Ahhh! j'oubliais! l'odeur de la carotte !!!.

Tous ces détails n'apparaissent pas chez la cigüe...


Et la racine?????

Elle devient trop coriace dès que la plante grandit, ce qui est bien dommage, car elle est encore plus savoureuse que la carotte cultivée parait-il!
A l'état jeune, avant que les tiges et les fleurs ne poussent, j'aurais trop peur de confondre avec la cigüe, donc je m'abstiens!!!!


C'est une belle plante!




Comestible!!! oui!


Recette du jour: soupe aux feuilles de carotte sauvages

- Faites revenir un oignon ciselé sans coloration avec 3  poignées de feuilles de carotte sauvage.

- Ajoutez  3 grosses pommes de terre coupées en dés, couvrez d'eau.

- Ajoutez sel, poivre

- Laissez cuire doucement, à couvert.

- Mixez le tout et saupoudrez de graines de sésame et de feuilles de carottes hachées avant de servir.


(En fait , même recette que pour les fanes de carottes pas sauvages....mais c'est plus fun !!!du moins, si on ne se trompe pas de plante !!!!!!)


Régalez vous!


Si vous craignez de vous tromper, contentez-vous de vous régaler  les yeux....


Pour en savoir plus: clic !


(Pas de cigüe dans mon terrain: j'ajouterai une photo de la méchante dès que possible !)





Un lutin????

 03/07/2017
Les brunelles abondent dans ma prairie qui aurait bien besoin d'un coup de tondeuse...

Dans un précédent article, je vous ai déja montré cette jolie fleur, qui me faisait penser à un bijou, un cabochon précieux....






Vous savez depuis longtemps que j'ai l'imagination débordante!

J'ai rencontré une brunelle aujourd'hui ......qui me fait penser à un petit personnage un peu farceur, un Fouletot peut-être !


Ahhhhhhhh ! vous ne savez plus ce qu'est un Fouletot.... pourtant, je vous en ai longuement parlé,  LA!

Allez voir! et attention où vous mettrez les pieds quand vous marcherez dans l'herbe.....

Deux yeux malins, un nez de clown, une bouche bien rouge.....pas de doute, les Fouletots sont là!


Vous voyez un drôle de lutin vous aussi? 




Lucane

 03/07/2017
Le Lucarne cerf-volant est un animal curieux, un xylophage (se nourrit de bois)
C'est un gros scarabée brun – noir doté d'une paire d'énormes mandibules  en forme de cornes de cervidés.
Cette particularité physique ne concerne que les mâles qui peuvent atteindre 7 à 8 cm de long!
Allez en voir un, au Mas du Loup...LA !!!

Moi; j'ai trouvé une femelle, qui mesure environ 4 cm, ce qui n'est déja pas mal.




(hé hé ! cette mimine n'est pas la mienne!)


Comme beaucoup d'insectes xylophages, le lucarne cerf-volant se rencontre principalement en forêt.

Il se nourrit des plaies des arbres, et on le trouve dans les vieux troncs d'arbres malades et les souches.

L'entretien régulier des forêts menace la survie de cet animal qui est d'ailleurs aujourd'hui en voie de disparition, et protégé.



D'après ce que j'ai pu lire sur les sites dédiés:

La vie du Lucarne cerf-volant est typique des insectes xylophages:

Les adultes survivent en moyenne un mois. Le mâle meurt après l'accouplement, la femelle après la ponte en été.

Les œufs restent en terre de 4 à 5 ans selon le climat.

La larve se développe très lentement repliée sur elle-même comme chez le hanneton, se nourrissant de bois mort.

Elle peut atteindre jusqu'à 10 cm de long.

Elle se fabrique une coque pour se transformer en adulte en automne.

L'adulte parfait sortira aux beaux jours de sa coque pour aller à la rencontre d'un spécimen de sexe opposé, s'accoupler et mourir.

 

La parade nuptiale est souvent animée.

Quand le mâle Lucarne cerf-volant a trouvé une femelle pour s'accoupler, gare aux concurrents !

Mandibules dressées, il devient un féroce combattant. 


J'espère en rencontrer un près de mes vieux arbres !





<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :