Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 576 983
Nombre de commentaires : 9 334
Nombre d'articles : 833
Dernière màj le 23/10/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 >>

Papillon d'Azur

 18/07/2017
Oui, c'est un Azuré !
Ce joli petit papillon bleu bien porte le nom qui convient.....

Des azurés? il y en a plusieurs sortes, mais je pense que celui-ci est l'azuré du nerprun...

Il y a longtemps que je lui cours après!

Le coquin s'amuse de moi: quand je n'ai pas d'appareil photo, il se pose tout près ....et quand je suis équipée, il s'enfuit !!!

Il est petit, environ 1,5 cm....mais si bleu qu'on le remarque aisément.





Quand il se pose,  il cache ses jolies teintes pour montrer le dessous ponctué de ses ailes délicates...



Il semble aimer mes fleurs jaunes....




J'ai vu cette recette chez Marie-Claude, et aussi chez La Guillaumette, mais en version "viande".

Ma recette est plus proche de celle de Marie-Claude!
(car sans cookéo, sans oeuf, et avec des olives)

Spécialité typique de la cuisine catalane, les boules de picoulat ou "Bôles de Picolat" sont des boulettes bien rondes, de la taille d’un abricot, faites (pour moi) d'un hachis de légumineuses (des haricots rouges en remplacement de la viande) augmenté de quinoa, d'oignon, fortement relevées de poivre, pimentées,  et baignant dans un coulis de tomates  aux olives.

J'ai tout ce qu'il faut :




Ingrédients:

Pour les boules:
-  haricots rouges cuits
- 1 tasse de quinoa cuit (ou semoule de couscous)
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
-  persil
-  sel - poivre- piment

Pour la sauce:
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 tomates
- 300 gr de champignons de Paris
- du coulis de tomates
- des olives vertes
- sel - poivre - piment en poudre

- huile d'olive
- farine (de sarrasin pour la version sans gluten)

Action:

Préparer les boules:
- Ecraser les haricots cuits à la fourchette, ajouter le quinoa cuit, un oignon et une gousse d'ail hachés finement, assaisonner et bien mélanger.


- Former des boules de la grosseur d'un abricot, les rouler dans la farine.

- Faire cuire les boules dans une poêle huilée, à feu doux, pendant une vingtaine de minutes. les retourner en cours de cuisson.





Pendant ce temps, préparer la sauce:

- Faire blondir un oignon haché et une gousse d'ail dans un peu d'huile d'olive
- Ajouter les tomates en morceaux
- Ajouter les champignons de Paris coupés en tranches
- Quand les champignons sont cuits, ajouter du coulis de tomate (du congélateur pour moi)
- Ajouter les olives vertes et assaisonner (sel - poivre - piment)

Déposer les boules dans la sauce et maintenir au chaud quelques instants.






J'ai servi ces boules avec un peu de riz blanc.

Verdict:

Un délice!
L'assaisonnement' était tip top !  le piment, j'aime, mais vous le doserez en fonction de vos estomacs....



Remarques:

J'ai écrasé les haricots à la fourchette ;au mixer, ça devient vite trop crémeux, comme pour mes burgers végétaux.

J'ai utilisé un reste de quinoa cuit pour une texture agréable, et pour l'équilibre diététique de l'association légumineuses-céréales.

J'ai voulu ma recette sans gluten, mais d'autres farines peuvent être utilisées, et le quinoa remplacé par un peu de semoule.







Libellule

 13/07/2017
Libellule déprimée femelle. (Libellula depressa)

Posée au-dessus d'un joli petit coeur....
(elle ne va pas être déprimée longtemps...)




Un détail extraordinaire ! Dame Nature, tu m'éblouis, encore et toujours!
Mesdames les dentellières,.....à vos fuseaux ,  pour en faire tout autant !


Le mâle a un abdomen bleu.

Jaune et bleu? ça va donner des petites libellules vertes???? mais non !



L'orpin blanc

 12/07/2017
L’orpin blanc affectionne les zones rocheuses où il pousse en petits groupes.

Chez moi?  zone rocheuse ?
Ce sont les vieux murs qui sont colonisés par cette jolie plante succulente.

Succulente ? ce terme n'a rien à voir avec son goût, mais signifie «aux tissus charnus gonflés d'eau»
La plante se contente de peu, et de longues périodes de sécheresse ne lui nuisent pas, elle fait ses réserves.


Son nom, pour faire "savant" ? Sedum blanc...
Mais aussi tripe-madame ou trique-madame.... ou orpin des murailles.

On le reconnait à ses tiges rougeâtres et à ses fleurs blanches qui portent 10 étamines.


La plante n'est pas très courante dans les jardins.
 



Les feuilles au jus acidulé se consomment en salade verte ... je n'ai pas encore essayé, mais demain, peut-être!
On peut aussi les mettre dans du vinaigre, comme les cornichons.

Autre usage de cette jolie plante: les toitures végétalisées.

Je la trouve bien jolie....elle a bien fait de s'installer sur les murs !







Je vous l'ai déjà présenté, LA !

C'est le Moro sphinx.


Je viens de découvrir qu'il a un très joli cousin !

C'est le Moro sphinx gazé ...pourquoi ce nom? il a les ailes transparentes comme de la gaze !
Il est beaucoup plus coloré que son joli cousin.
C'est la première fois que je le rencontre....que du bonheur ! car il est assez rare parait-il.

Pas facile à prendre, il est aussi rapide que l'autre !!! on n'arrive pas à voir ses ailes, tant elles battent vite. Et de plus, elles sont transparentes !

Je tâcherai de mieux réussir ma prochaine photo, pour vous....si d'aventure il revient dans les parages.




Il me reste des abricots qui mûrissent à toute vitesse, temps lourd oblige....

Un dessert vite fait; les abricots à la poêle !

Deux bananes en bout de course traînent dans la corbeille de fruits : je vais les inviter à la fête.



Ingrédients:

-          Des abricots

-          Margarine 1  c/s

-          Sucre fin  2 c/s

-          2 bananes

-          Jus de citron


Action :

-          Couper en deux les abricots lavés et dénoyautés

-          Fondre la margarine dans une poêle

-          Ajouter le sucre, laisser fondre et blondir

-          Déposer  les demi-abricots dans la poêle, laisser cuire 2 minutes

-          les retourner et laisser cuire encore 1 minute



-          Réserver les oreillons dans le plat de service

-          Déglacer la poêle avec un jus de citron et verser cette réduction sur les abricots.

-          Sans laver la poêle, déposer dedans les demi-bananes et laisser dorer légèrement.



Disposer dans un plat, et déguster tiède ou froid.



Verdict :

Un régal !

La douceur des bananes très mûres s'est harmonisée avec le goût acidulé des abricots....




La verveine sauvage

 11/07/2017
Décidément, j'ai bien fait bien de ne pas passer la tondeuse partout!!!
De précieuses plantes ont échappé aux lames.....


C'est le cas de la plante que j'ai observée aujourd'hui: la verveine sauvage..ou verveine officinale, aux autres noms charmants: herbe sacrée, herbe à tous les maux, herbe aux sorciers, herbe aux enchantements, Veine de Vénus....

Voila qui donne envie d'en savoir davantage !!!
J'ai vite interrogé Sire Google!!!!(c'est plus vite fait que de compulser mes vieux grimoires!)

Plante sacrée des Celtes, ils vénéraient la verveine sauvage tout autant que le gui et pensaient qu'elle chassait les mauvais esprits.

Elle donnait la voyance, servait à composer des philtres d'amour et soignait d'innombrables maux.


De nos jours, on lui reconnaît des vertus toniques, digestives, diurétiques, anti-névralgiques,  fébrifuges, entre autres.


Attention! ce n'est pas la verveine citronnelle, beaucoup moins amère parait-il, et moins efficace....Ma sauvage est peu aromatique, amère, mais plus riche en propriétés.

Faudra que je vous en reparle quand je l'aurai goûtée!



La plante fait 50 à 100 cm de haut.

Voyons ses feuilles, faciles à reconnaître:




Quant aux fleurs, elles sont toutes petites, blanches et mauves, groupées en un petit épi au sommet des rameaux.

La discrète plante est commune, dans les champs, au bord des chemins...j'en ai trouvé dans ma cour (oui, je sais, c'est mal entretenu par chez moi.....)

J'ai lu que, selon Nostradamus, il suffirait de se frotter les mains avec la verveine et de serrer ensuite la main de la personne de laquelle on désire se faire aimer pour... que ça marche !!!!

Vous garantirai-je l'efficacité de cette pratique???? heu.....non !




Promesse de fruits....

 10/07/2017
Le printemps a vu geler cerises et raisins, pêches et mirabelles......j'en passe et des meilleures!!

Mais dans mon parc pas trop bien tenu, on se rattrapera sur les ronces et leurs délicieuses mûres!!!


J'espère que mes amis les oiseaux m'en laisseront quelques unes !
Parce que c'est rudement bon, la gelée de mûres !!!!

Rendez-vous dans quelques semaines pour de douces saveurs.....

En attendant, admirons ces jolies fleurs....et goûtons les fruits des yeux.....



Pas la peine....

 10/07/2017
Non ! pas la peine de préparer sécateurs et paniers!!!!
Ne comptons pas sur la vendange !!!!

Je suis allée voir mon rang de vigne.....il y en a en tout et pour tout HUIT grappes!!!! et  huit grappes bien malingres !

Vraiment, la gelée tardive de ce printemps a été féroce !




Presque rien sur les ceps, et les oiseaux vont s'occuper des grains rescapés....

C'est comme ça !




Les abricots???
J'en ai rapporté du marché!

Hier, c'était une tarte, et aujourd'hui, un clafoutis, inspiré par Chantal!





Sauf que....je n'ai pas de mascarpone!

Je vais donc adapter, après une petite exploration du réfrigérateur.....


Ingrédients:

- Abricots
- 200 gr de crème de coco (1 briquette)
- 1 yourt nature (soja)
- 60 gr de maïzena
- 70 gr de suce
- 2 oeufs (j'en ai mis trois: les eoufs de mes nouvelles poulettes sont encore petits)
- beurre et sucre pour le plat à four


Action :

- Laver les abricots et les couper en morceaux
- Battre les œufs avec le sucre, ajouter la maïzena, puis la crème et le yaourt.
- Bien mélanger.
- Beurrer et sucrer un plat à four.

Disposer les morceaux d'abricots au fond du plat et verser la préparation par-dessus.
Enfourner 40 minutes à 170°.

Avec ces quantités, j'ai pu faire deux petits plats supplémentaires....que j'irai offrir à mes voisins!








Verdict:


Très bon!
Et facile à réaliser! Il suffisait d'y penser.....

Remarque: j'avais ajouté un yaourt à ma préparation, je pense que ce n'était pas nécessaire (je craignais de ne pas avoir assez de crème, alors que j'en ai eu trop!!!)





Epilobe....je trouve ce nom très musical!

Sur cette image, la jolie petite fleur semble être une jolie petite danseuse, qui m'a tendu les bras !




Encore une plante qui revient souvent dans les préparations des herboristes....


Jolie, et utile aussi !

J'ai observé celle-ci dans ma cour....j'ai bien fait de ne pas désherber....





Je reviens à cette belle épilobe:

Les longs fruits sont des capsule s'ouvrant en 4 valves pour libérer les nombreuses graines à aigrette soyeuse...

Maintenant, vous savez la reconnaître !



Cruel destin.....

 08/07/2017
Une scène nature.
Triste? c'est la nature!!!


Un papillon......un papillon amaryllis....



.....rencontre une araignée....une thomise......



Le thermomètre affiche 36 degrés......je ne ferai rien chauffer aujourd'hui!
Il me reste quelques petites choses dans le réfrigérateur, de quoi composer une assiette fraîche et néanmoins nourrissante.

Un petit tour au jardin, pour quelques décors comme j'aime!

Hop! le repas est prêt en deux temps trois mouvements!


Ingrédients:

- Haricots rouges cuits
- Semoule de couscous - un reste d'hier (un peu de gluten aujourd'hui ! pas grave!)
- Chou blanc rapé finement
- Tomate
- Salade verte
- Vinaigrette classique à disposition (chacun en met comme il le souhaite)

Pour le décor:
- fleurettes violettes de brunelle
- Carotte sauvage: quelques feuilles hachées, une fleur pour faire joli!
- Pétales,pistils et étamines d'onagre


ET c'est tout!

Je n'ai mangé que ça, avec en dessert deux beaux abricots !

Je n'ai pas mangé la fleur de carotte: c'est joli, oui, mais coriace !







Visiteur du jour

 06/07/2017
Minuscule et fragile! mais très leste !

Peut-être le prince que j'attends vainement.....



La Benoîte commune

 06/07/2017
J'ai trouvé pour cette jolie petite plante une foule de noms!
Benoîte, benoîte commune, benoîte des villes, herbe de Saint Benoît, herbe bénite,  herbe du bon soldat, herbe à la fièvre, sanicle des montagnes, galiote, récise, bonnette.....ne me demandez pas le pourquoi du comment de chacun d'eux: j'y passerais la nuit!

Je l'ai longtemps qualifiée de "mauvaise herbe", car elle a une fâcheuse tendance à s'installer un peu partout....

Vous l'avez déjà croisée, c'est certain!
Celle-ci, je l'ai trouvée dans la cour....



La benoîte est une plante médicinale très intéressante, dont vous trouverez  les propriétés,(antiseptiques entre autres)  sur les sites spécialisés.


Elle a un intérêt culinaire: ses racines sont condimentaires.
En Europe du nord, elles étaient employées pour aromatiser la bière entre autres (parfum de clou de girofle)

Revenons à son aspect:

La benoîte est une plante vivace de 40 cm de hauteur, de la famille des rosacées.
Ses feuilles sont découpées .
Ses fleurs jaunes rappellent, hormis la couleur, celles du fraisier(un proche parent)

(clic sur l'image, pour mieux voir!)



Les fruits, formant de petites boules hérissées, portent de fins aiguillons crochus, qui se prennent aux poils des animaux et se collent aux habits.

Au Moyen-âge, les moines exorcistes employaient cette plante pour chasser le diable et ses suppôts..........

Je ne saurais vous en raconter plus, mais on peut dire que les fruits accrocheurs sont diablement difficiles à enlever de nos lainages !!!!!






<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :