Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 632 464
Nombre de commentaires : 9 383
Nombre d'articles : 838
Dernière màj le 18/11/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

Le sceau de Salomon

 10/05/2017
Je vous ai déja montré cette très belle plante, qui est en pleine floraison dans ma région.

Pour en savoir plus, c'est LA !




Les insectes pollinisateurs sont indispensables...

Protégeons-les tous...


Ci-dessous: syrphes sur Cardamine heptaphylla.



Un lac, encore....

 10/05/2017
Les lacs font le charme de ma région!

Je vous ai déjà fait découvrir les lacs d'ETIVAL ICI,  et encore LA !

J'y suis retournée hier.

Les pluies de ces derniers jours, et la fonte des neiges les ont fait déborder (on a manqué de pluie et de neige cet hiver)

Vue sous un autre angle, ces lacs rendent le vallon tout à fait magnifique!

Au fond, le "Grand Lac", au milieu, le "petit Lac" et au premier plan, un lac supplémentaire qui a recouvert les prairies.



 




Je suis restée là longtemps, à écouter le chant des oiseaux....



Couscous végétarien

 10/05/2017
Une envie d'un plat relevé, avec les premiers légumes d'été...(oui, je sais, les tomates, poivrons et aubergines, ce n'est pas local ! dans mon jardin jurassien, je n'en ai qu'au mois d'août !!! mais j'en ai très envie parfois.)

Voila l'affaire du jour: un couscous vegan.


Ingrédients:

- oignon
- tomate
- aubergine
- poivron
- carotte
- champignons
- navets
- ail
- huile d'olive
- sel poivre-piment

- semoule de couscous moyenne (pour une version sans gluten, jaurais utilisé du quinoa ou du millet, mais je n'en ai plus un grain)





Action:

- Couper tous les légumes en petits dés.

- Faire blondir l'oignon dans un peu d'huile d'olive
- Ajouter tous les légumes et faire sauter tout ça en remuant (vive ma poêle à quat'sous!)
- Assaisonner selon le goût: attention au piment ! point trop n'en faut!!!! mais moi, j'aime bien.

- Préparer la semoule suivant les indications du paquet.

Et voilà !


Verdict:


Très bon tout ça !


Je vous parle souvent de ma petite poêle à quat'sous, qui fait merveille depuis qu'elle est bien culottée...
Il faut que je vous dise: j'en ai racheté une un peu plus grande, qui attache encore un peu, mais que je travaille jour après jour pour la rendre incollable! me voila parée pour toutes quantités à cuisiner!





L'ancolie aime la pluie.....


Et le soleil aussi !

Ses pétales veloutés sèchent doucement .....


La belle est toxique.....


(N'oubliez pas: clic sur l'image !)



Au ras des pâquerettes, on peut trouver de l'or et des perles......



Mille et une étoiles..



J'ai envie de galettes de polenta ! oui! j'ai trouvé un paquet entamé au fond du placard...

C'est parti, pour des galettes de polenta et leur accompagnement de légumes.



Les galettes:

Ingrédients:

- Polenta "moyenne"
- Epinards hachés grossièrement
- Sel poivre
- Huile d'olive ou autre


Action :

Cuire la polenta comme indiqué sur le paquet - 8mn.
La laisser gonfler un bon quart d'heure après cuisson, et incorporer à cette semoule des épinards hâchés grossièrement.
Saler, poivrer selon le goût.

Confectionner des galettes, les faire dorer dans une grande poêle.



Les légumes:

Faire cuire un joli bulbe de fenouil à la vapeur douce, al dente.


Dans une sauteuse, faire blondir un oignon émincé dans un peu d'huile, poser dessus des tomates coupées en deux, saler, poiver au goût et laisser cuire doucement à couvert.

J'ai servi ces galettes aux légumes avec un peu de salade verte.

Voici mon assiette:




Une fois n'est pas coutume, j'ai cliqué sur un lien reçu dans un mail "publicitaire"....


"Remportez votre Thermomix pour cuisiner en toute simplicite"

Avec toute le bien que disent les blogueuses de cet outil, ben..........
J'ai cliqué !
Après tout, pourquoi pas, hein?
C'est comme au Loto: tu ne risques pas de gagner si tu ne joues pas.....
Cet outil ne me fait pas envie, mais j'aurais pu l'offrir, ou pourquoi pas, m'y mettre ! Il n'y a que les sots qui ne changent pas d'avis....

Donc, j'ai cliqué...........

On m'a demandé plein de trucs du genre "voulez-vous changer de mutuelle" ou "envisagez-vous de changer de voiture"  j'en passe et des meilleures.

J'ai répondu NON tout partout.

Je crois que j'ai pris le risque d'être envahie de pub....

Et au bout du compte, impossible de valider ma participation.....les derniers clics n'ouvrent.......... rien du tout.....

Point d'accusé de réception de participation, rien de rien.
Maintenant mon adresse mail se balade on ne sait où.....

Je le regrette !!!!  

Cette méthode intrusive de ma boite mail me déplait !!!!!

Je n'ai pas fini de jeter des mails dans les "indésirables"....

Voili voilou !!!! ça m'apprendra à répondre à des propositions foireuses.....

Depuis ce matin, je boude....






Tradition de Mai

 01/05/2017

Dans nos villages comtois, la coutume voulait naguère que dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les conscrits participent au charivari des « mais ».

 

Les conscrits? il n'y en a plus! puisque les jeunes hommes de 18 ans ne sont plus appelés sous les drapeaux.

Cependant, la coutume perdure dans certains villages.

 

Revenons à la tradition:

Autrefois, pour attirer l’attention des jeunes filles à marier, les conscrits déposaient un petit arbre ou une grosse branche devant le domicile de chacune.

La nature du végétal comportait un message pour les initiés: la fille charmante recevait une branche de charme, la coureuse du cerisier, la bêcheuse du sapin ou des épines, la plus belle recevait l'arbre le plus haut.....

 

Lors de cette nuit carnavalesque, les conscrits ramassaient dans les cours tout ce qui trainait, et au petit matin, certains habitants devaient récupérer les pots de fleurs, la pile de bois, les matériels agricoles ou les vélos entassés pêle-mêle sur la place du village.

 

Le lendemain, les filles honorées ne manquaient pas d’offrir un pot aux garçons pour arroser leurs « mais ».

Cette coutume, plutôt bon enfant, qui trouve son origine dans des temps très anciens, a perduré jusqu’aux années quatre-vingt.

C'était pour les jeunes l'occasion de se rencontrer, à une époque où les conscrits partaient pour de longs mois....

 

De nos jours, les jeunes de certains villages tentent de relancer l'affaire, et se livrent au prélèvement de tout ce qu'ils trouvent dans les cours, mais les filles ne sont plus concernées par le dépôt de branches à leur porte.  Les occasions de se rencontrer entre jeunes ne manquent plus....

 

Le résultat?  (clic pour agrandir)

 



Dans mon village, cela ne se fait plus depuis quelques années, suite à des dégradations insupportables.

Ces images - qui ne sont pas de moi - proviennent d'un village voisin. (Merci à  JLT qui me les a envoyées ce matin)

Ces jeunes ont-ils pensé que beaucoup d'objets ont été ramassés dans la cour de personnes âgées? qui les aidera à rapporter leur bien????
D'autres objets proviennent de résidences secondaires fermées, et ne seront récupérés que dans plusieurs jours, s'ils ne sont pas volés avant...

Une tradition, si elle est sympathique, mérite de survivre! mais est-ce encore le cas?








Les Nems ?
J'aime beaucoup !

Et je les fais parfois avec "pas grand-chose".....
Aujourd'hui, j'avais des restes un peu hétéroclites trouvés  dans le réfrigérateur ..


Ingrédients:

- des galettes de riz
- un poivron rouge et vert
- une demi aubergine
- une tomate
- quelques feuilles d'épinards
- un bel oignon jaune
- une gousse d'ail
- sel et poivre selon le goût
- des épices japonaises
- un peu d'huile


Action:

- Dans une poêle ou un wok, faire suer l'oignon émincé.
- Pendant ce temps, couper tous les légumes en petits morceaux.
- Ajouter les légumes dans la poêle, ainsi que l'ail émincé.
- Faire cuire, ajouter un peu de sel aux herbes, puis les épices.
- disposer les légumes dans les galettes de riz, plier.
- passer rapidement les nems dans une poêle chaude pour dorer les feuilles de riz....



Verdict:

Un régal.
Les épinards ont apporté une nouvelle note à ces nems!

Remarque:
Ma petite poêle en fer à 4 sous m'est devenue indispensable !!!


 






Il y a un jour pour le muguet...
Un autre pour les crysanthèmes...

Mais pour nous, les délicates anémones des bois....Rien.

Pourtant, nous sommes bien jolies ! et si délicates....

Délicates? tant mieux ! au moins, on ne nous cueille pas pour nous emprisonner dans des vases....






"Il tape sur les bambous"....chanson d'un autre temps ! et qui me trotte dans la tête !

Certains tapent sur les bambous, mais pas moi ! non !!

Je les cueille...
Je les épluche.....
Je les fais cuire....
Et je les mange !!!

Vapeur, nature et en asperge avec la petite sauce au yaourt et aux herbes, comme ICI...
Vapeur et sautés avec des chamignons, comme LA !

Ils poussent, repoussent......alors, puisque c'est de saison et que c'est gratuit, j'en profite .


La récolte du jour :



20 minutes dans mon cuit-vapeur, avec quelques carottes


Difficile de faire plus simple!


Mon assiette :

Riz thai au curcuma
Carottes vapeur
Pousses de bambous vapeur
Un peu d'épices japonaises...
Du tofu mariné poêlé. 


Verdict:

Trop bon !!!






Un livre bien utile!

 25/04/2017

Le Charme discret de l'intestin 

Tout sur un organe mal aimé

Giulia ENDERS
Jill ENDERS - Illustrateur

D'après les Editions "ACTES SUD", que je cite:

"Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre “deuxième cerveau” et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies...
Illustré avec beaucoup d’humour par la sœur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.
Véritable phénomène de librairie, Le Charme discret de l’intestin s’est vendu à 950 000 exemplaires en Allemagne et sera publié dans 26 pays."


Ce livre révèle des choses passionnantes !!! et  je vous le recommande.

Merci I.G de me l'avoir offert !








A la Saint Marc, s'il tombe de l'eau,
il n'y aura pas de fruits à couteau


Il a gelé ces derniers jours: les arbres fruitiers ont souffert ! ....
et pour couronner le tout, il a plu toute la journée ....

Alors pour les fruits à couteau, c'est compromis !

Bonne fête tout de même à mes amis prénommés Marc....




<< 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :