Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 632 468
Nombre de commentaires : 9 383
Nombre d'articles : 838
Dernière màj le 18/11/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

J'aime beaucoup le fromage de chèvre frais.
Un jeune fromager bressan installe son stand au village une fois par semaine.
 
Ce matin, je lui ai acheté deux fromages frais, et un autre très sec.
 
 


J'ai rapporté quelques prunes du verger.
Ce sont des reines-claudes un peu sauvageonnes..

J'ai tout ce qu'il me faut pour mon dessert : ..


 


Du fromage frais? des prunes? En avant pour ma recette :

Fromage de chèvre frais aux prunes poêlées
 
Mariage un peu osé  ?  oui, surtout que je vais pimenter la chose !

 
Ingrédients :
 
- Prunes (Reines-claudes, mirabelles....)
- 1 jus de citron
- 2 c/soupe de miel
- fromage de chèvre ultra frais
- piment de Cayenne en poudre
 
 
Action :
 
- Dénoyauter les prunes
- Dans une poêle anti adhésive, faire chauffer le miel avec le jus de citron
- Quand le mélange commence à mousser, y déposer les prunes côté chair, pour quelques minutes de cuisson.
- Récupérer délicatement les prunes avec une écumoire, et laisser réduire un peu le liquide.
 
- Dresser le fromage frais sur une assiette, le saupoudrer avec parcimonie de quelques grains de piment de cayenne , puis l'entourer de  prunes encore tièdes...
- Arroser avec le jus de cuisson.

 
Verdict ;
 
Délicieux !
Le fromage de chèvre, à peine pimenté, les prunes cuites avec le miel et le citron.....tout cela s'est bien accordé !

J'y suis allée timidement avec le piment, et j'ai bien fait! je suis tombée pile sur la bonne dose !

Si vous trouvez que le piment, c'est trop fort, essayez avec un tout petit peu de poivre....ça devrait aller aussi.

Quant au petit fromage tout sec, il ne perd rien pour attendre !

 



Encore un repas froid mais nourrissant toutefois avec cette

salade de pommes de terre sauce tatami.
 
 
Ingrédients:
 
- pommes de terre cuites à l'eau salée et refroidies, en morceaux
- tomates et poivron coupés en petits dés
- oeufs cuits durs en morceaux
- cornichons en rondelles
- ail - oignon très finement coupés
- ciboulette hachée, persil etc....
 
Tout mettre dans le saladier....
Jusque là, c'est on ne peut plus classique !
 
 
Et la sauce tatami?????
 
 


"La meilleure sauce du monde", dit Popi !
 
"Elle  arrache", dit Clément
 
"Je peux en rajouter un peu ?", dit Maud....

"Je vais dire à Maman de faire la même" ajoute Sarah...
 
 
Que de compliments pour une simple sauce de salade !!!
 
Pourquoi alors ce nom de sauce tatami ?
Y a t-il un rapport avec le tatami sur lequel je pratique les Arts martiaux?
 
Mais non !!!
 
Il s'agit d'une simple vinaigrette, appelée ainsi car c'est la spécialité de ...
Tata Mi -reille !!!
 
 
Ingrédients:
 
- 1 mesure d'huile de colza
- 1 mesure d'huile d'olive
- 1 mesure d'huile de tournesol
- 1 mesure de vinaigre de cidre de Normandie
- 1 grosse mesure de moutarde de Dijon, FORTE !

Je mets tout ça dans un bocal mélangeur (ou un shaker si vous supportez l'anglais)
Il faut obtenir une belle onctuosité, quitte à rajouter un peu de moutarde...
je ne mets ni sel ni poivre.

Et voilà !
Vous savez tout de ma sauce Tatami !

Chacun en arrose plus ou moins sa salade, c'est affaire de goût !
 
 
 



Les sauvageons

 27/07/2018
Au hasard d'une promenade dans un hameau perdu....




Une histoire sans paroles...Miaou!




"Je n'aime pas les araignées" direz-vous une fois de plus.
 
Moi, je les trouve fascinantes !
Du moins, celles qui vivent dehors !
 
Celle-ci en est une thomise, qui, comme sa cousine blanche , ne tisse pas de toile et bondit sur ses proies bien sournoisement...

Un prédateur minuscule surpris dans la jungle de mon jardin , à l'affût sur une immortelle...


 




 
 
- 3 - Le dortoir des Moines
 
Je ne vous raconterai pas 900 ans d'histoire, ni ne vous donnerai les quelques 100 photos faites lors de la visite de ce joyau de l'Art Roman.
 
Je ne retiens pour mon blog que quelques détails qui m'ont le plus intéressée.
 
Toutefois, si vous souhaitez en savoir plus sur la grandeur, les vicissitudes et la renaissance de ce lieu extraordinaire, allez voir ICI,  ou encore LA !

Voici le Dortoir des Moines.

A rappeler que cet ordre des Cisterciens n'autorisait pas les cellules individuelles.
Les moines couchaient à même le sol sur des paillasses dans cet immense dortoir, qui communique avec l'Eglise par un escalier permettant d'aller prier de nuit.

J'ai retenu ce lieu pour sa charpente en chêne du 15ème siècle réalisée par des charpentiers de marine.

Vous voyez ce qui en est la signature ?




 



Le trou central pour fixer un mât de bateau !
 
A suivre ! (je n'ai pas encore trié toutes mes images.....)
 



Belle Dame

 18/07/2018

Non ! vous n'aurez ici la photo d'une Miss ou autre reine de beauté !
 
Mais celle d'un très élégant papillon, qui est, comme le VULCAIN dont je vous ai déjà parlé, capable d'exploits extraordinaires !
 
La Belle Dame - ou Vanesse des chardons  Vanessa cardui - est même considérée, parmi les papillons, comme le plus grand migrateur connu, capable de se déplacer de 500 km par jour.....

La Belle Dame entame à l'automne une migration qui en une seule génération rallie l'Afrique tropicale !
Auparavant, on considérait que sa migration automnale s'arrêtait au Maghreb, mais de plus récentes observations la retrouvent beaucoup plus loin.

Celle-ci a fait escale dans mon jardin....
 
Pour en savoir plus, CLIC !

 



1 - Introduction: ICI

2 - L'Eglise Abbatiale


La prière, c'est un des volets de la rigoureuse Règle qui régit la communauté cistercienne de FONTENAY dès sa fondation il y a 900 ans.

Le lieu privilégié pour l'observance de cette obligation, c'est bien évidemment l'église abbatiale.
 
Elle est magnifique, d'un dépouillement qui convient à mes goûts de sobriété et de simplicité.
 
 
 


Dimensions imposantes, calme et élévation.....


Les lieux n'étaient pas voués à recevoir des pélerins, contrairement aux lieux de culte dans lesquels vitraux et statuaire servent de "livres d'images" pour éduquer les ignorants....
 
Là, rien ou presque : Pas de décors qui viendraient distraire les moines, appelés à la prière de jour comme de nuit.
 
Quelques gisants, un retable sculpté assez dégradé, et une admirable statue de la Vierge datée du 13 ème siècle.
 
 


Chef d'oeuvre de l'Art de la statuaire bourguignone, cette Vierge à l'enfant charme par son doux sourire plein de bienveillance.....


 



Vous l'avez déjà vue plusieurs fois au fil des pages de ma rubrique "FAUNE"..

La thomise est une mini araignée qui ne tisse point de toile pour capturer ses proies.

Elle chasse à l'affut....

 


Malheur à l'insecte qui se pose à proximité de ses mandibules....(ici, c'est une lucilie)



Si vous passez en Bourgogne......ne manquez pas cette visite !
 
J'ai fait 100 photos, de ce lieu qui fête ses 900 ans....
 
Je ne vous détaillerai pas tout ça aujourd'hui, sachez que l'Abbaye est classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, et que ce joyau mérite le détour.....
 


Entrez, privilégiez une visite guidée pour tout voir et tout comprendre......







Si je pouvais..................



La Réduve Assassine

 24/06/2018
Encore une malfaisante allez-vous dire?

Après la méchante Berce du Caucase, qu'est-ce que Mireille Herbe Folle va bien pouvoir  nous montrer pour nous faire peur?????

Après la plante géante vénéneuse, voici un insecte peu engageant....

Il s'agit de la Réduve Assassine....

Tout est dans le nom de cette punaise de grande taille - presque deux centimètres -  que j'ai aperçue dans la lavande.

 


Je n'ai pas pu photographier son dos, car je n'ai pas osé la manipuler: elle n'est pas vraiment engageante, et vérifications faites sur les sites spécialisés, son rostre est puissant et peut infliger des morsures douloureuses....

Elle chasse les insectes butineurs, se tenant à l'affût  sournoisement....


Pas sympahique vous dis-je !
La Nature nous offre de drôles de bêtes !
 
J'admire tout de même cette punaise à la livrée rutilante, que j'observe pour la première fois.





A l'attention de mes lecteurs du coin:
 
Un film-conférence présenté par C.A.B.A avec le soutien de  l'Association Environnement Sud Revermont.
 
Mardi 26 juin à 20h 30 - Salle Communale de DIGNA

(Participation libre )
 
 



Taboulé menthe-citron

 24/06/2018
Une petite recherche sur les Blogs du Village, pour trouver comment nos cuisinières préparent le taboulé.
Autant de recettes que de blogueuses !
Taboulés au boulgour, au quinoa, à la semoule......avec ou sans sauce....
bref, il y en a pour tous les goûts! avec plus ou moins d'ingrédients, d'épices ....
 
Et moi alors ?
 
Je n'ai jamais jugé bon de vous parler du mien !
Voici celui que j'ai préparé il y a peu.

Remarque:
Pour un bon résultat, préparer le taboulé au moins 4 heures à l'avance. Ainsi, la semoule aura le temps de gonfler au contact des légumes.


Ingrédients:
- 400 gr de semoule pour couscous, moyenne.
- 1 oignon
- 1 concombre
- 4 grosses tomates bien mûres
- 1/2 poivron rouge
- 1 petit bouquet de persil
- 5 citrons
- 1 poignée de feuilles de menthe sauvage
- 1/4 de verre dhuile d'olive
- sel - poivre


Action:
- Eplucher le concombre et l'oignon
- Couper les tomates, le concombre, le poivron en petits dés
- Hacher l'oignon
- Presser les citrons
- Hacher le persil et la menthe (réserver quelques feuilles de menthe pour le décor)

- Mettre la semoule dans le saladier de service
- Ajouter l'huile et le jus de citron (au besoin, un demi verre d'eau si vos citrons ne rendent pas assez de jus)
- Mélanger bien
- Ajouter tous les légumes en petits morceaux, sel, poivre, oignon, persil et menthe hachés.
- Saler et poivrer.

- Bien mélanger à l'aide de deux fourchettes, filmer et mettre au frais jusqu'au moment de servir.
- Rectifier l'assaisonnement si nécessaire, parsemer de quelques feuilles de menhe.


Verdict:
Que c'était bon !!!!!

Un peu long à préparer, car les légumes douvent être détaillés finement, mais que c'était bon !!!!






La berce du Caucase

 22/06/2018
Une belle....monstrueuse !
Une belle....dangereuse !
Une belle....empoisonneuse !
 
C'est la BERCE DU CAUCASE.
 
C'est une plante d'origine ornementale, qui a été introduite en Angleterre pour ses vertus esthétiques et mellifères.
Elle s'est dispersée dans l'environnement, dans toute l'Europe, envahissant les bords de routes, les berges de rivière, les lisières forestières et les prairies depuis une vingtaine d'année.
Elle a tendance à prendre le pas sur la flore indigène.
 
J'en ai croisé une dimanche.....
 
 


C'est une plante magnifique, oui, mais !
 
Cette ombellifère géante peut occasionner de graves brûlures lors d'un contact avec la peau....
 
Alors, si vous la rencontrez, NE LA TOUCHEZ SURTOUT PAS !!!!

Il faut bien évidemment un sérieux équipement de protection pour  l'arracher.....


Pour en savoir plus..
 
 
 
 (Image ci-après prise sur ce site : CLIC ! )
 
 
Il existe des BERCES indigènes que vous pouvez apprendre à reconnaître, et qui sont sans danger !  CLIC !
 
La berce commune se distingue par moins de 35 rayons à l’ombelle contre plus de 50 pour la Berce du Caucase, qui est beaucoup plus grande (jusqu'à 4 ou 5 m de haut - la mienne faisait environ 3 m)
.
Et dans le doute, que fait-on?  on s'abstient, bien entendu !!!!

 



Le vieux lavoir

 18/06/2018
Le vieux lavoir du Château de Beauregard (Côte d'Or)

Remanié au XVIIe siècle sur un ancien château du XIIIe, le château de Beauregard domine le petit village de Nan-sous-Thil au coeur des paysages vallonnés de l'Auxois.

J'en ai fait une agréable visite hier.

De ce château, je ne vous montrerai pas toutes mes photos, même si cette demeure est magnifique.

Je retiens juste ce vieux lavoir, où les servantes trimaient au milieu du bois !




La trichie fasciée

 09/06/2018
Bee-beetle ! ainsi l'appellent les Anglais ! (abeille-scarabée)
Je trouve que ce nom lui va très bien.

En fait, il s'agit de  la trichie fasciée.
 
Un corps très velu, de jolies élytres, et beaucoup d'activité de fleur en fleur.....
 
Je connaissais cet insecte coléoptère, mais je n'avais jamais pu encore le capturer (photographiquement parlant, bien entendu!)

 
Les trichies fasciées volent de mai à juillet-août, aimant les pivoines, les roses, les marguerites entre autres....et causant quelques petits dégâts dans les jardins.
 
 


Dans des lieux plus naturels, elles fréquentent les ombellifères et les chardons, et c’est dans les clairières, les zones boisées, les prairies que l’on a des chances de les trouver.
 

Les trichies fasciées s’accouplent sur les fleurs..

Leurs larves ressemblent à celles des hannetons ou des cétoines, et vivent dans le bois en décomposition.

Il leur faut 2 ans avant de devenir de beaux coléoptères...


Je suis bien contente d'ajouter ce bel insecte à ma collection de photos !



 

 




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :