Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 605 362
Nombre de commentaires : 9 361
Nombre d'articles : 837
Dernière màj le 15/11/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Pour changer !
Nous aimons bien le céleri-rave, utilisé principalement en rémoulade, comme ICI.

Aujourd'hui, une purée de céleri nous fera un plat d'hiver! même si le printemps, c'est demain.....

Pour un apport en protéines suffisant, cette purée de céleri sera accompagnée de tofu .

Recette du Parmentier de céleri au tofu


Ingrédients:

- un bloc de tofu ferme (200gr)
- un peu de sauce tamari (3 c/soupe)
- une boule de céleri-rave
- un peu de muscade rapée(facultatif)


Action:

-  Préparation du tofu:
Emietter le bloc de tofu dans le plat de service à l'aide d'une fourchette, et l'arroser d'un peu de sauce tamari.
Laisser le tofu mariner pendant la cuisson du céleri.





- La purée de céleri:
Peler le céleri rave, le couper en dés, et le cuire à la vapeur.
Quand les morceaux sont tendres, les écraser au presse-purée.
Si vous aimez, ajouter un peu de muscade rapée.

- Le Parmentier:

Recouvrir le tofu mariné d'une couche de purée de céleri, et passer quelques minutes à four doux pour épaissir un peu la purée de céleri, et pour réchauffer le tofu.
(variante: une pomme de terre cuite à l'eau peut être incorporée à la purée de céleri, pour une consistance plus ferme)







Verdict:


C'était très bon !

La sauce tamari étant suffisamment salée, je n'ai rien rajouté sur mon plat....



Aurez-vous une amende?

 18/03/2018
Une interdiction formulée à la mode d'un autre temps....qui semble ordonner purement et simplement à quiconque de laver quelque chose dans le bassin....




Car rien? c'est quelquechose !

Comme le disait R.Devos;

" de quoi allons nous parler?

Eh bien, de rien! ... De rien!
Car rien, ce n'est pas rien!
La preuve, c'est que l'on peut le soustraire ...

Exemple:
Rien moins rien = moins que rien!
Si l'on peut trouver moins que rien,
c'est que rien vaut deja quelque chose!
On peut acheter quelque chose avec rien!

En le multipliant!
Une fois rien... C'est rien!
Deux fois rien... Ce n'est pas beaucoup!
Mais trois fois rien...
Pour trois fois rien, on peut deja
acheter quelque chose... et pour pas cher!


Maintenant, si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = Rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Cela fait: rien de neuf!
Oui... Ce n'est pas de la peine d'en parler!"

Intégrale ICI
(pour le plaisir ! )



On trouve cet avis sur quelques bassins et fontaines, la formule, vous l'aurez compris, interdisant de laver quoique ce soit ...






....avant la grêle !

C'est-y quand le printemps ?



Pas très originale cette préparation, mais que voulez-vous ! c'est de saison, et c'est un peu mon quotidien...

J'aime beaucoup les épinards nature, mais....je ne suis pas seule à table, alors parfois, je complète avec une sauce un peu épaisse.
Toute autre farine que le sarrasin conviendrait, mais j'aime bien m'en tenir au "sans gluten"


Ingrédients:

- Epinards
- 1 oignon
- Oeufs
- Farine de sarrasin
- Crème soja-cuisine
- Margarine
- Comté
- Sel et poivre


Action:

- Cuire les oeufs à l'eau ou à la vapeur: pour moi, 5 à 6 minutes au cuit-vapeur, ils finiront de durcir avec le gratin.
Les écaler - c'est délicat avec des oeufs mi-cuits

- Faire blondir l'oignon émincé dans une sauteuse
- Laver et égoutter les épinards, les faire cuire quelques minutes avec l'oignon. (je ne les ai pas hachés)

- Préparer la sauce:
Dans une petite casserole, faire un roux avec la margarine, la farine de sarrasin, et la crème, laisser épaissir un peu, saler et poivrer.

- Verser cette "béchamel grise" sur les épinards, ajouter les oeufs, des lamelles de Comté, et passer quelques instants sous le grill .

C'est tout !


Verdict:

Simple et bon !




Drôle de château !!!

 12/03/2018
A une cinquantaine de kilomètres de chez moi se trouve une curiosité que je me suis enfin décidée à aller voir:
Le Chateau de Bresse et Castille.

La Bresse, vous connaissez! son bocage, ses poulets, son fromage bleu, ses maisons à pans de bois....

La Castille? Olé ! c'est un peu loin.

Qu'est donc ce château de Bresse et Castille ????

En voici la façade, au départ une maison traditionnelle à colombages, comme d'autres dans cette rue.

Mais quel décor exubérant !




Etonnant? oui !

Inutile de dire que dans ce village bressan, Damerey (Saône et Loire), la maison et son bestiaire coloré ne passent pas inaperçus !!!


Un voisin nous dit quelques mots sur cette bâtisse hors du commun, dont hélas, le propriétaire-bâtisseur très âgé vient de partir en maison de retraite !





Nous ne pouvons donc pas pénétrer, mais avant l'averse, j'ai pu saisir quelques images !
La ruelle sur le côté de la cour permet de voir l'essentiel....


Olé !!!

La cour est ceinturée d'arcades, plusieurs tours la dominent.






Je crois bien que cette tour est plus haute que le clocher du village !!!! en tout cas, on la voit de fort loin dans cette vaste plaine.

A savoir qu'elle a été bâtie comme le reste : en béton, sans grue......Un travail colossal....




Personnages, animaux, figures mythologiques.....


Etrange construction, entièrement faite de béton, comportant 50 statues humaines ou animales à la taille réelle.

Certains comparent ce château Bresse et Castille au Palais Idéal du Facteur Cheval....

Je ne regrette pas ma sortie, même si la pluie battante m'a empêchée de faire plus de photos.

Pour comprendre le pourquoi du comment de cet ouvrage aussi bizarre qu'extraordinaire, voir impérativement ce reportage de France 3  CLIC
(passez la pub ! et allez au bout de la vidéo!)

Je n'avais jamais rien vu de tel....

J'ai lu que le propriétaire avait bénéficié de plus de 20 permis de construire .......

Un autre article, ICI !


La question du devenir de cet étrange château se pose......sans entretien, il se dégrade, et une riveraine nous a dit que les couleurs n'étaient plus aussi "pétantes" qu'il y a quelque temps...





Un légume que je n'ai jamais fait cuire, c'est le chou rouge !
J'en ai acheté un gros....ça fait beaucoup pour deux.
La moitié est passée en salade, chou rouge seul ou accompagné d'endives, de pommes etc...
Il m'en reste donc une moitié, que je vais cuire, pour changer....

Voilà donc ma recette du jour ! la fondue de chou rouge !


Ingrédients :

- 1 demi chou rouge
- 1 oignon jaune
- 1 pomme
- 1/2 verre de vinaigre de vin
- 1 bouquet garni
- 1 c/c de miel (ou 1 c/c de cassonade)
- huile d'olive
- poivre


Action:

- Faire chauffer l'huile dans une sauteuse.
- Y ajouter l'oignon émincé et le faire compoter sans coloration
- Eplucher la pomme, la couper les en petits morceaux et l'ajouter aux oignons.
- Détailler le chou, supprimer les grosses côtes et le centre,  l'émincer et l'ajouter dans la sauteuse.
- Ajouter le vinaigre et le bouquet garni et laissez réduire un peu.
- Ajouter le miel (ou la cassonade) et laisser cuire à couvert jusqu'à ce que le chou soit bien tendre.
- Poivrer légèrement (je n'ai pas salé)


Verdict :

Hum....à priori, la couleur ne m'enthousiame pas.....

Mais c'est très bon !!!

J'ai servi cette fondue de chou rouge avec de simples pommes de terre vapeur.
A noter que les morceaux de pomme-fruit ont complètement fondu.

Pour une première, je suis contente ! Donc, j'en referai !

J'ai trouvé l'inspiration ICI !




Les géantes....

 06/03/2018
193 mètres de haut, 1587 tonnes, un rotor de 115 mètres....

Record de France pour ces éoliennes implantées dans le Jura, à Chamole, petit village près de Poligny.





En tout, elles sont six, d’une puissance de 18 MégaWatts, ce qui correspond à la consommation électrique d’une ville de 12.000 habitants.

Ces éoliennes ont été mises en route en décembre 2017 à l’essai, avant la véritable mise en production.

Il a fallu aménager des routes pour acheminer ces gigantesques machines.

Energie propre....impact sur le paysage.....on a tout entendu à propos de l'installation de ce parc éolien, qui "risque" de s'agrandir et atteindre une vingtaine de machines.

Quelques videos peuvent être trouvées sur le net, comme celle-ci.


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

J'y reviens.....je continue de m'informer, ce qui ne fait qu'augmenter mes doutes....

Un reportage intéressant, ICI....

L'exemple allemand.....hum !





J'ai dit l'autre jour que le poireau était le roi des légumes d'hiver......
Il y en a un qui n'est pas content du tout ! très jaloux ! c'est le chou!

Et en particulier le chou rouge !
Il  possède mille vertus que je ne détaillerai point ici, mais pour faire court, on l'appelle parfois "médecin du pauvre" ! c'est tout dire.

Aujourd'hui, je l'ai utilisé cru.

Ma recette du jour: chou rouge et endive en salade.... pour une entrée savoureuse et diététique.
Est-ce "une recette" au sens où vous l'entendez? pas vraiment ! juste mon entrée d'aujourd'hui, dans toute sa simplicité....


Ingrédients:

- 1/4 de chou rouge
- 1 endive
- ail
- quelques délicats brins de fenouil
- vinaigrette à l'huile de noix


Action :

Laver le chou rouge, bien l'éponger, et le détailler en très fines lamelles
L'endive subira le même sort
Eplucher l'ail, laver les pluches de fenouil. (j'ai prélevé ces feuilles sur le bulbe de fenouil que je mangerai demain)
Préparer une vinaigrette à l'huile de noix (ça change ! et c'est bon!)


Verdict:

Une association qui réconcilie l'amertume de l'endive avec la douceur du chou rouge, la vinaigrette réunissant le tout dans une délicieuse saveur de noix .(vous pouvez mettre des cerneaux, mais personnellement, j'aime le goût des noix, mais pas leur texture, donc je m'abstiens) Quant au fenouil, il peut être facultatif, mais qu'est-ce que c'est bon !

J'ai servi mes légumes avec des oeufs durs (enfin, pas trop durs - cuits 8 minutes à la vapeur)

(Il me reste un demi chou rouge, que je tenterai peut-être cuit....quoique....)





Le roi de l'hiver, c'est le poireau !
Je le cuisine souvent.....en général mélangé à des pommes de terre, dans des soupes réconfortantes ou en gratins.

Aujourd'hui, j'ai réalisé une fondue de poireaux.
Rien de bien nouveau sous le soleil (à ce propos, aujourd'hui, on a eu du soleil jusqu'à midi...)

Pour ceux qui n'aiment que moyennenment ce bon légume, économique,  peu calorique et pourtant rassasiant, je l'ai agrémenté de crème et de moutarde en grains, dite "à l'ancienne".
Et tout le monde a aimé. 


Ingrédients :

- 1 beau blanc de poireau par personne
- 1 briquette de crème
- 1 c/s de moutarde en grains
- un peu d'huile d'olive
- sel et poivre si besoin.


Action:

Les poireaux sont souvent terreux, il faut donc les fendre et bien les laver.
Prélever les blancs, réserver le vert pour une soupe. (j'en ai laissé un peu pour  pour la couleur...)
Couper-les en fines rondelles.



Dans une sauteuse, faire suer les poireaux dans une c/s d'huile, et les laisser cuire doucement à couvert pendant une vingtaine de minutes : ils ne doivent pas colorer.

Quand ils sont bien tendres, ajouter la crème (végétale pour moi) et la moutarde en grains.
Cuire encore une minute.
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.(je n'ai pas eu à le faire)

C'est tout !


Verdict:

Un excellent accompagnement pour mon riz blanc!

J'ai vu sur certains sites qu'on pouvait aussi ajouter une lichette de vin blanc avec la crème et la moutarde....j'essaierai un de ces jours, quand j'aurai une bouteille ouverte. ...


 




Le Lomont ? vous ne savez pas où c'est? 
C'est un belle montagne du haut Doubs, où vit ma camarade Gen..

Sur le site "Bio'Cal du Lomont", j'ai trouvé une mine de renseignements sur un mode de vie possible....un mode de vie solidaire, respectueux, avec une consommation maîtrisée, peut-être pas si utopique qu'on pourrait le croire, puisqu'il fait ses preuves....Allez donc voir.....

J'y ai trouvé cette recette de crème au chocolat..
Je ne suis pas très "desserts", mais quand c'est facile à faire et que j'ai tout ce qu'il faut dans les placards.....


Ingrédients :

- Un demi-litre de lait  1/2 écremé
- 1 cs de cacao maigre
- 2 cs de fécule de maïs
- 3 cs de sucre de canne
- 1/2 cc d'agar-agar


Action :


- Verser le lait dans une casserole et ajouter tous les ingrédients ;
- Bien mélanger au fouet, à froid ;
- Porter à ébullition sans cesser de remuer;
- Répartir dans des ramequins et laisser refroidir avant de ranger au réfrigérateur.

Et le tour est joué  !







J'ai obtenu quatre ramequins, enfin, trois, plus mon vieux petit bol fétiche....

Je suis allée gratter la neige, car je voulais décorer ma crème avec un brin de menthe.....je n'ai trouvé que ces petites feuilles, rabougries par le gel....


Verdict:

Un dessert réalisé en quelques minutes, avec des ingrédients qu'on a tout le temps sous la main!

C'était bon !




Pinson des arbres

 01/03/2018
Dans le froid et la grisaille, je gonfle mes plumes, je me fais tout rond......la neige a fondu, et la mangeoire est bien garnie, heureusement !



L'association des pommes de terre et des poireaux, c'est incontournable en hiver : en soupe, ou en gratin, comme ICI .

Chantal m'a donné envie de réaliser une purée de poireaux....voilà, c'est fait !

Mais à ma façon, donc nous dirons que c'est "presque comme Chantal" !


Ingrédients:

- 2 poireaux (j'ai prélevé un peu de vert pour ma future soupe)
- 4 pommes de terre
- sel - poivre
- 1/2 briquette de crème végétale


Action:

- peler les pommes de terre, les couper en morceaux, et les cuire dans de l'eau salée.
- émincer les poireaux finement (pour éviter de retrouver des fibres au mixage)
et les faire fondre dans une sauteuse.
- écraser les pommes de terre -   au presse purée, pour ne pas rendre la purée trop lisse
- Mixer finement les poireaux cuits
- mélanger les deux légumes, ajouter un peu de crème, saler et poivrer selon le goût.

Voilà, c'est tout !


Verdict:

C'est simple et bon !
J'ai un faible pour les plats rustiques....




C'est ce que m'a dit la mésange !

Il fait un froid de loup, et la bise souffle vigoureusement, aggravant la sensation de froid.....

La mésange bleue en est toute ébouriffée ....





Benoit n'est pas là, tant pis ! on ne va pas se priver tout de même!
Mieux gonflé que d'habitude....pas Benoît, le gâteau !

Faut dire que c'était mal parti: j'ai complètement oublié d'acheter du sucre ! et on est dimanche....où en trouver?

J'ai râclé le fond des sucriers, et fini par moudre quelques morceaux de cassonnade dans mon moulin à café.....peut-être une bonne idée, car le sucre est devenu fin comme de la farine ! et le résultat mieux que jamais !

Recette du gâteau ICI !

Joli?

Pourquoi le vieux moulin à café?
Les morceaux de cassonnade sont si durs qu'ils ne se sont pas laissés moudre finement dans mon blender....ils se transformaient en boules dures comme de la pierre et battaient les parois du bocal....
J'ai bien fait de ne pas le jeter, mon vieux moulin! (et par chance, je savais où il était rangé...)

Sur ma liste de courses: cassonnade ! en morceaux et en poudre !





L'hiver ne doit pas nous priver de crudités!

J'ai fait une entrée avec un céleri rémoulade "à ma façon", préparé comme ICI, quelques olives, des oeufs cuits durs (mais pas trop), un peu de salade verte, et quelques primevères, bien courageuses de fleurir par un froid pareil!

Voilà ! de saison, et savoureux !









<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :