Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 34 206 279
Nombre de commentaires : 101 401
Nombre d'articles : 8 840
Dernière màj le 14/06/2024
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
"De la femme vient la lumière
 Et le soir comme le matin
 Autour d'elle tout s'organise".
Louis Aragon

Coups de coeur des hôtels; restaurants; voyages; recettes.
<< 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

René MANZOR - À Vif

 16/05/2022
Dans ma série, mes loisirs, ma lecture, je vais vous parler, aujourd'hui, d'un livre de René Manzor, " À vif " !
 
L'auteur:
René Lalanne, dit René Manzor, né le 4 août 1959 à Mont-de-Marsan, est un réalisateur et scénariste français.
Il est le frère de Francis et de Jean-Félix Lalanne.
Il a écrit et réalisé des longs métrages comme Le Passage ou Un amour de sorcière.
Il a principalement travaillé à la télévision et même mis en scènes des épisodes de séries anglophones comme Le Voyageur, Highlander ou encore Les Aventures du jeune Indiana Jones.


Présentation de l'éditeur:
Dans la forêt qui borde le village de Gévaugnac, on découvre une toute jeune fille brûlée sur un bûcher.
La capitaine Julie Fraysse, du SRPJ de Toulouse, est priée de différer ses vacances et de consulter Novak Marrec, le policier qui a mené l’enquête sur des meurtres très similaires, attribués à un mystérieux « Immoleur » jamais arrêté.
Le problème c’est que Novak est interné en hôpital psychiatrique. Depuis son échec dans l’affaire de l’Immoleur, ce flic intelligent, cultivé et peu loquace est atteint de troubles obsessionnels délirants : par moments son cerveau lui crée de fausses certitudes, qu’il n’arrive pas à distinguer de la réalité.
Convaincu que l’Immoleur est de retour, Novak se lance à corps perdu dans l’enquête avec Julie.
Mais comment découvrir la vérité quand votre propre esprit joue contre vous ? Parviendront-ils à mettre au jour les secrets de la petite communauté de Gévaugnac ?

Un village qui se tait....une enquête qui rend four.....

Bonne lecture !



Le plus savoureux dans cette recette ce sont les herbes fraîches que je vais aller chercher dans mon jardin !
 
Aujourd'hui, je vous propose une salade de pommes de terre et charcuterie de pays !


Les ingrédients pour cette recette:
 
-1 kg de pommes de terre
-1 càs de vinaigre de miel
-1 càs de vin blanc
-3 càs d'huile d'olive
-sel, 4 épices
-2 gousses d'ail
-persil et ciboulette du jardin


Faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eau.
Pendant ce temps, pelez les gousses d'ail, lavez le persil et la ciboulle et hachez le tout.


Préparez la vinaigrette avec le vinaigre et l'huile d'olive.....gardez le vin blanc pour plus tard.
Incorporez-y les herbes hachées.


Quand les pommes de terre sont cuites, pelez-les, coupez-les et incorporez-les dans la vinaigrette.
Versez le vin blanc sur les pommes de terre encore tièdes !
Remuez délicatement.....c'est prêt !

J'ai accompagné ma salade de pommes de terre de charcuterie de la ferme !
 
Bon appétit !

Vous pouvez retrouver d'autres idées "salades" sur ce lien.



Chaque année, une pharmacie de Thionville intervient à l'Ehpad Sainte Madeleine pour fournir des chaussons C.H.U.T. pris en charge par la sécurité sociale.
 
Une chaussure thérapeutique de série à usage temporaire (CHUT) est destinée à des patients dont les anomalies temporaires constatées au niveau du pied demandent un maintien ou un chaussant particulier que ne peut assurer une chaussure ordinaire.


Mamie Simone a choisi une paire de chaussons pour l'hiver.
Vous la voyez?
Sur la photo, et au premier plan, ce sont ceux tout à droite.
Confortables, ces chaussons avec une languette lui tiendront bien aux pieds.


Cette séance s'est poursuivi par une animation très conviviale!
Nous sommes assis autour de la table et deux ballons circulent....le but est de ne pas les faire tomber.....


Merci à tous pour votre gentillesse et pour ces bons moments passés ensemble!



Sierck-les-Bains, ce bourg lorrain, frontalier du Luxembourg et proche de la frontière allemande, est baigné par la Moselle.
Et nous y avons nos habitudes!
 
(9 clichés)


En effet, nous aimons beaucoup retrouver l'ambiance chaleureuse du restaurant "La vieille porte" situé 8 place Jean de Morbach à Sierck-les-Bains.


Les apéritifs sont accompagnés d'une soupe froide de concombre et feta ! Tout simplement délicieuse !


En entrée, Marc choisit la salade parisienne composée de salade verte, oeuf dur, champignons, emmental et jambon blanc.


Nicolas et moi préférons goûter aux rillettes faites maison. Elles sont accompagnées de crudités.


Les plats se suivent, Marc et Nicolas se régalent avec un faux filet de boeuf cuisiné à la bière de Sierck.
Moi je choisis une cuisse de canard cuite dans son jus....zut...j'ai fait une vidéo au lieu d'une photo et je n'arrive pas à en tirer une photo.....
Mais croyez-moi....nous nous sommes régalés.


En dessert, le chef nous propose une crème brûlée à la bergamote.....


.....ou une île flottante.


Nous finissons notre repas par un café.
Le café est accompagné de sa petite cruche de lait et d'une petite coupelle de fromage blanc et coulis de fruites rouges.

Nous avons passé un bon moment de dégustation dans ce restaurant au cadre et à l'accueil des plus sympathiques.
Nous vous recommandons vivement cette adresse.



Hier après-midi, nous avions rendez-vous dans le parc de l'Ehpad Sainte Madeleine, pour une animation joyeuse et animée.


Corinne, l'animatrice avait préparé un sac...bien fermé pour que personne ne puisse tricher....renfermant quelques objets!


Le but du jeu est de passer la main dans le sac, de choisir à tâtons un objet et de le faire découvrir aux participants.


Une belle animation où tout le monde à participé ! Merci Corinne pour ce bon moment de partage.



Ce matin, Marc était de jardinage !
En effet, nous avons préparé le bac en bois qu'un ami nous a réalisé, et Marc y a planté des plants de tomates, un plant de courgettes, un plant de cornichons et un pied de basilic.
 
L'année dernière le basilique s'était bien plu au milieu des tomates.
Le persil est de l'année passé, il est encore très beau et bien parfumé.
 
Il n'y a plus qu'à attendre, arroser et surveiller !


J'en ai profité pour aller voir mon muguet.


Les petites clochettes ont bien du mal à s'ouvrir.


Malgré tout, j'ai encore pu me faire un dernier joli bouquet.
 
Belle journée !



Ce qu'il y a de bien dans ce type de plat c'est que tout cuit en même temps ! Un délice de plat complet !
Aujourd'hui, je cuisine un rôti de porc boulangère !


Les ingrédients pour cette recette:
 
-1 rôti de porc dans le filet
-1 oignon
-1 bouquet garni (laurier, thym, romarin, sauge)
-1 càc de fond de veau
-4 épices
-250ml de vin blanc
-1kg de pommes de terre
-beurre, huile


Faites chauffer un peu de beurre et d'huile dans une cocotte et faites-y revenir le rôti.
Ajoutez les oignons pelés et hachés.
Faites colorer quelques minutes.
Versez le vin blanc et le fond de veau.
Saupoudrez de 4 épices.
Couvrez et laissez mijoter 45 minutes.


Pendant ce temps pelez, lavez et coupez les pommes de terre en gros dés.
Ajoutez-les dans la cocotte autour du rôti et poursuivez la cuisson 30 minutes environ (jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites) !


Bon appétit!

Vous pouvez retrouver d'autres idées de plats de porc  sur ce lien.

Vous pouvez voir mes recettes "coup de coeur" sur ce lien!



Dossenheim-sur-Zinsel est une commune de la plaine d'Alsace située au nord-ouest de Strasbourg, dans la circonscription administrative du Bas-Rhin en région Grand Est.
 
Nous nous y sommes arrêtés afin de visiter son église simultanée ainsi que son ouvrage fortifié !

Le refuge fortifié de Dossenheim est une enceinte défensive construite vers le 13e siècle autour de l'église paroissiale de Dossenheim-sur-Zinsel.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Dossenheim-sur-Zinsel depuis le début sur ce lien !
 
(12 clichés)


En 1702, l'ingénieur militaire Guillin parcourt l'Alsace et recense les lieux qui peuvent servir à défendre la contrée dans le cas d'une invasion par des forces militaires ennemies.
Dossenheim et plus particulièrement son refuge fortifié sont décrits en quelques mots.


D'après cette description, l'église est entourée par une muraille circulaire haute de 5,8 mètres et épaisse de 0,96 mètre.


À l'intérieur, des constructions s'élèvent contre la muraille et un chemin de ronde permet des tirs défensifs.


Un second mur, moins haut, de 1,30 mètres entoure le tout et permet un premier arrêt des forces assaillantes.


Au sein du Refuge fortifié de Dossenheim sur Zinsel, adossée à la muraille, probablement érigée au Moyen Age, et modifiée au 18e siècle, une maison présente un intérieur tel qu’il pouvait encore exister au début du 20e siècle.


Elle renferme meubles, ustensiles domestiques utiles à la vie des habitants. Des témoins « vivants » d’une vie somme toute encore récente.


Cette reconstitution permet de comprendre aussi l’évolution d’un site prévu à l’origine pour se défendre.


La maison a été habitée jusqu’au début des années 1950.


Le but était de rassembler et d'exposer des objets du quotidien pour les préserver de la disparition, de la destruction qui les menaçaient et pour présenter aux jeunes générations le cadre de vie intérieur de leurs aïeux qui vécurent dans le premier quart du 20e siècle.


Une cuisine a été reconstituée, avec sa cheminée à ciel ouvert, son évier en grès rose, son fourneau et tous les ustensiles de cuisine et de préparation des aliments.


Cette maison "musée est l’âme et la mémoire du village. Les Dossenheimois y sont fortement attachés.
 
À bientôt pour une nouvelle balade !



Cette semaine, je vais vous parler d'un auteur....vous le connaissez bien....il s'agit de  Nicolas Beuglet !
 
L'auteur:
Nicolas Beuglet commence sa carrière comme journaliste au Figaro Étudiant et présente des flashs info sur Europe 2.
Il travaille ensuite pendant une quinzaine d'années sur M6, d'abord comme présentateur des émissions 80 à l'heure et Génération Hit2, puis comme rédacteur en chef et producteur.
Il publie son premier roman Le Premier Crâne en 2011 sous le pseudonyme de Nicolas Sker.
 
Le passager sans visage !
 
Présentation de l'éditeur:
 
" Tu n'es pas seule à chercher "...
Ce mot anonyme laissé sur son paillasson est plus qu'un appel : un électrochoc. Cette fois, l'inspectrice Grace Campbell le sait, elle n'a pas le choix. Elle doit ouvrir la porte blindée du cabinet situé au fond de son appartement. Et accepter de se confronter au secret qui la hante depuis tant d'années...

Des confins de la campagne écossaise aux profondeurs de la Forêt-noire où prend vie le conte le plus glaçant de notre enfance, jamais Grace n'aurait pu imaginer monter dans ce train surgi de nulle part et affronter le Passager sans visage...

Avec ce thriller au suspense angoissant, Nicolas Beuglet nous plonge dans les perversions les plus terribles de nos sociétés. Et, au passage, nous interroge : et si parmi les puissants qui régissent le monde se cachaient aussi des monstres sans visage ?

Bonne lecture !



Budling est une commune située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.
Budling est au cœur de la ligne Maginot avec la présence d'un des ouvrages construits à partir de 1930, l'ouvrage du Billig, à proximité de l'ouvrage du Hackenberg dont la partie ouest s'étend vers Budling.

Nous nous y sommes arrêtés afin de déjeuner à l'Auberge du Hackenberg située 21 rue du Hackenberg à Budling.
 
(12 clichés)


Nous découvrons un intérieur aéré, clair et convivial.


La décoration me plaît beaucoup !


Le temps de l'apéritif nous permet de choisir notre menu.


En entrée, Marc choisit une bouchée à la reine ! Très bien servi, il se régale.


Nicolas et moi prenons le menu campagnard.
En entrée nous savourons des crudités, une tranche de pâté fait maison et quelques tranches de fuseau lorrain.


La suite du menu est tout à fait gourmande. Pour Nicolas et moi, les pommes de terre rôties accompagnent du jambon fumé.


En supplément je prends le fromage blanc avec une persillade, du sel et du poivre.


Voilà mon assiette !


Marc choisit de la langue de boeuf sauce pimentée. Son plat est aussi accompagné de pommes de terre rôties.


Pour terminer notre repas, Marc choisit une forêt noire.....


.....Nicolas, lui, savoure un gâteau aux trois chocolats et moi, je termine par un petit crème !

Cette auberge est gérée en famille. L'accueil y est tout à fait charmant. 
La cuisine, faite maison, est généreuse et excellente.
Tout est fait pour que nous nous sentions à l’aise et c’est réussi.
C'est une adresse à retenir et que nous recommandons vivement.



Après avoir visité l'église simultanée Saint-Léonard de Dossenheim-sur-Zinsel, commune située dans le département du Bas-Rhin, nous poursuivons, aujourd'hui, notre balade par un petit tour en ville !
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Dossenheim-sur-Zinsel depuis le début sur ce lien !
 
(10 clichés)


Église simultanée Saint-Léonard ! (voir l'article sur ce lien)
La réforme luthérienne fut introduite en 1524 et le simultaneum fut installé en 1693 sous le règne de Louis XIV, Roi de France.


École - Mairie !
Cet édifice fut construit en 1847, pour servir d’école communale.
Ce bâtiment est en pierre de grès rose des Vosges du Nord.
Le clocheton en toiture abrite la cloche annonçant le début des cours.
Ce remarquable bâtiment est orné des armoiries des Comtes de Rosen, Seigneur du village de 1752 à la Révolution.


La fontaine de la Grand-Rue !


Corps de garde !
Ce corps de Garde a été érigé au 19e siècle.
Le bâtiment est en pierre de grès rose des Vosges du Nord, avec façade et chaînage d’angle en pierre de taille.
Il abritait le local du Garde Champêtre, un cachot de prison, la balance publique.


Ancienne laiterie !
Au local de l’Ancienne Laiterie coopérative locale, les villageois y apportaient leur production laitière familiale matin et soir.
On y produisait du beurre.
Cette laiterie est restée en activité jusqu’au milieu des années 1960.


Partie de l'enceinte défensive construite vers le 13e siècle autour de l’église paroissiale et de son ancien fossé.


Maison à encorbellement du 16e siècle !

Elle fut construite en pierre de grès rose des Vosges du Nord avec linteaux, piédroits et appuis de fenêtres, de portes et chaînage d’angle en pierre de taille.

La porte est cintrée avec un encadrement en pierre de grès rose portant le blason de la Ville de Strasbourg. 



Nous suivons l'intérieur de l'enceinte fortifiée....


.....et nous arrivons au sein du refuge aménagé en petit musée !
 
À bientôt pour la suite de cette visite !



Dossenheim-sur-Zinsel est une commune de la plaine d'Alsace située au nord-ouest de Strasbourg, dans la circonscription administrative du Bas-Rhin en région Grand Est.
 
Nous nous y sommes arrêtés afin de visiter son église simultanée ainsi que son ouvrage fortifié !
 
Cet article servira de récapitulatif à cette balade !
 
-Église simultanée Saint-Léonard (ici)

-Richesse du patrimoine (voir le lien)
 
-Refuge fortifié (voir le lien)

Vous pouvez retrouver quelques unes de nos balades en Alsace en cliquant sur ce lien!
 
(10 clichés)


L'église simultanée, ou église Saint-Léonard pour les catholiques, a été élevée dans l'ancienne enceinte médiévale qui remonte au 14e siècle.
La voûte de l'ancienne tour et les murs latéraux de la nef sont reconstruits en 1743.
En 1811 le clocher est surélevé, et une nouvelle tour-porche ajoutée à l'Ouest en 1905-1906.
Le simultaneum est encore pratiqué aujourd'hui.


L'église, dédiée à Saint Léonard est située dans un ancien cimetière fortifié.
Elle fut dotée, construite et entretenue par la communauté villageoise.


Elle fut d'abord filiale de l'église Saint-Adelphe de Neuwiller puis, après l'introduction de la Réforme par la ville de Strasbourg, vers 1530, devint une paroisse luthérienne avec pasteur résident et avec Dettwiller comme filiale.


Le simultaneum fut introduit en 1692, le choeur fut réservé aux catholiques qui furent desservis par le curé de Neuwiller.
Le choeur et la sacristie remontent au 14e siècle, la nef fut reconstruite en 1744, élargie et légèrement prolongée vers l'ouest, en 1804.


L'ancienne tour clocher était voûtée au rez-de-chaussée selon un texte de la fin du 17e siècle.
L'étage supérieur, construit en pan de bois en 1576, fut refait en pierre en 1744 et ajouré de quatre baies en plein cintre.


Après plusieurs projets de remaniements de 1904, par l'architecte Heinrich Hannig de Saverne, la tour fut finalement reconstruite en 1906.


Vous pouvez, également, admirer de somptueuses tapisseries le long de la nef !


Ces tapisseries parlent d'elles-mêmes !


À bientôt pour la suite de cette balade !



J'ai découvert cette recette sur "Petits Plats Entre Amis " (ici) et je m'en suis inspirée pour la réalisation de ce plat. Je dois dire que nous nous sommes régalés !


Les ingrédients pour cette recette:
(3 personnes - préparation 15 minutes - cuisson 1 heure)
 
-3 filets de poulet
-500g de champignons de Paris
-jus de citron
-fond de volaille
-2 1/2 boîtes de tomates pelées
-parmesan râpé
-50g de tomme de Savoir
-1 boulle de mozzarella
-ail
-olives vertes farcies aux poivrons
-beurre et huile d'olive
-origan, persil
-laurier
-sel, 4 épices


Salez et saupoudrez les filets de poulet de 4 épices et d'origan.
Badigeonnez-les d'huile d'olive et laissez-les mariner 30 minutes.


Au bout de ce temps, mettez les filets de poulet à dorer 5 min de chaque côté.
Placez-les dans un plat allant au four.


Pendant ce temps, nettoyez les champignons et coupez-les en lamelles.
Arrosez-les de jus de citron et faites-les revenir dans une poêle avec un filet d'huile d'olive et un peu de beurre.
Saupoudrez de fond de volaille et de persil et laissez-les revenir 5 minutes.


Faites revenir l'ail pelé et émincé dans une sauteuse avec un filet d'huile d'olive.
Ajoutez les tomates pelées et le bouquet garni.
Salez, saupoudrez de 4 épices et laissez mijoter 30 minutes sur feu doux.
Incorporez les olives en fin cuisson.
Versez cette sauce tomates sur les filets de poulet.
Recouvrez de champignons.


Recouvrez de mozzarella et de tomme finement coupées.


Saupoudrez de parmesan râpé avant de glisser votre plat dans un four à 200° pendant 30 minutes.


Bon appétit !
 
Vous pouvez retrouver d'autres menus italiens sur ce lien.
 
Vous pouvez voir mes recettes "coup de coeur" sur ce lien!



Bouxwiller est une commune de la plaine d'Alsace située à 33,3 kilomètres au nord-ouest de Strasbourg, dans le département du Bas-Rhin en région Grand Est.
Actuelle capitale du Pays de Hanau, Bouxwiller fut jadis le centreadministratif du comté de Hanau-Lichtenberg.

Vous pouvez retrouver quelques unes de nos balades en Alsace en cliquant sur ce lien!


C’est une des plus belles villes d’Alsace du Nord connue pour ses trésors
architecturaux et historiques.


Elle a su garder son charme d’antan avec ses maisons à colombages, ses oriels
remarquables, ses ruelles aux détours desquelles se cachent plus d’une curiosité.


Place au marché aux grains !
La place du Marché-aux-Grains est localisée dans le coin nord du centre historique de la ville de Bouxwiller.


La Kaufhaus et son pignon sur pilotis.


Au numéro 23, on peut admirer une très belle façade de maison.


Cour noble des Geyling d'Altheim du 16e siècle !


Écuries seigneuriales de 1688, actuellement La Poste !
Le bâtiment dénommé à l'origine Marstall fut construit en 1688 à l'emplacement de l'ancienne chancellerie. Au rez-de-chaussée se situaient les écuries et le parc à voitures, et à l'étage, les logements des palefreniers.
 


Lycée Adrien Zeller !
Cet édifice moderne d'une superficie à peu près égale à l'ancien château se situe non pas à l'emplacement exact de ce dernier mais un peu plus en retrait, en grande moitié sur ce qui fut le fossé de ses douves arrières.
 


Halle aux blés du 16e siècle actuel Musée du Pays de Hanau !


Remise des carosses et cour des comptes du 18e siècle !
La chancellerie se prolonge par une construction de 1702. Son rez-de-chaussée servait de remise à carrosses. On remarque encore les six arcs en plein cintre des ouvertures de stationnement. L'étage accueillait le personnel de la cour des comtes. Ce local abrite en 2010, entre autres, l'office de tourisme et le musée de Bouxwiller.


Nous nous promenons à travers les ruelles tortueuses, les placettes et autres impasses du centre historique et nous admirons de remarquables témoins de son prestigieux passé.


Maison du receveur écclésiastique datant de 1598 !
Cette maison à colombage est située à l'angle de la rue de l'Église, à côté de la Laube. La maison du prévot Roerich fut achetée en 1581 par les conseillers du gouvernement comtal pour en faire le logement de fonction du receveur ecclésiastique.


Église paroissiale luthérienne du 17e siècle !
La Niederkirche ou église basse tire son origine dans une petite chapelle dédiée à la Vierge Marie citée dès l'année 1335 quand un dénommé Gotzo d'Utweiler décide d'y entretenir un chapelain.
Elle passe au culte luthérien en 1542 par la volonté du comte Philippe IV de Hanau-Lichtenberg. Ce dernier décide de la remanier en 1546.


Dans cette maison, Johann Wolfgang Goethe séjourna chez son ami Friedrich Léopold Weyland en 1770 .
 
À bientôt pour une nouvelle balade !



Les petits repas de famille nous manquent! Et, hier, c'est avec plaisir que nous avons pris la route afin de retrouver nos cousins Astrid et Laurent.
Un dimanche en famille....un dimanche comme nous les apprécions.

La table est mise et, dans la cuisine, les marmites s'en donnent à coeur joie!


Le repas débute avec un apéritif gourmand.....
-pâté en croûte et petites bûches fromage et jambon fumé.


-un pain surprise suédois


-un bol de dés de melon....c'est Marc qui s'est régalé


-petites verrines et sandwich divers et variés


Enfin et pour terminer l'apéritif, les petits fromages sont délicieux. Le repas commence bien, nous nous régalons!


La suite de notre repas est tout aussi gourmand. Laurent nous avait cuisiné un civet de lapin....Délicieux !

"Un bon civet de lapin à l'ancienne dans le vieux pot de tante Yvonne"...paroles de Laurent !


Astrid a accompagné le lapin de chou-fleur.....


.....et de pommes de terre rôties !


Le tout servi avec une bonne sauce aux champignons....un vrai régal !


Le plateau de fromage est accompagné.....


....d'un pain fait maison ! C'est Laurent qui réalise son pain ! Bravo il est beau et bien bon !


Pour terminer ce beau repas Astrid nous avait préparé une salade de fruits ! Je n'y pense jamais et pourtant que c'est bon!


Le café arrive.....Astrid et Laurent nous ont réservé une belle surprise.....Pour accompagner le café nous admirons une magnifique "Colomba Di Pasqua" !
 
La Colomba Di Pasqua ou Colombe de Pâques est un gâteau d’origine italienne, moulé en forme de colombe et traditionnellement servi à Pâques.
À l’instar du panettone, la pâte de la colombe de Pâques est composée de farine, d’œufs, de sucre, de levure et de beurre, à laquelle peuvent être ajoutés des fruits confits. Le gâteau est parsemé d’amandes et de sucre perlé avant d’être enfourné.


Selon la légende…

L'histoire de la colombe de Pâques trouve son origine dans la ville italienne de Pavie, au sud de Milan.
On raconte qu'un pain en forme de colombe permit à une jeune fille d'échapper à l'emprise d'un souverain cruel qui voulait s'emparer de la ville.....
 
Un grand merci à Astrid et Laurent pour cette belle journée passée en famille. Ce sont des instants précieux qui nous font chaud au coeur.
Gros bisous à vous deux de nous trois.



<< 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :