Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 6 643 477
Nombre de commentaires : 25 043
Nombre d'articles : 2 380
Dernière màj le 11/08/2019
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Il y a quelques jours, je vous envoyais une carte postale de Vaux le Vicomte, aujourd'hui, je vous invite à me suivre pour la visite!

Ce château est situé sur le territoire français de Maincy en Seine et Marne, à 50 km au sud-est de Paris, près de Melun.
Ce château du XVIIe siècle (16581661), fût construit pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet.

Ce dernier fit appel aux meilleurs artistes de l'époque pour bâtir ce château : l'architecte Louis Le Vau, premier architecte du roi (1656), le peintre Charles Le Brun, fondateur de l'Académie de peinture (1648), le paysagiste André Le Nôtre, contrôleur général des bâtiments du roi (1657) et le maître-maçon Michel Villedo. Leurs talents avaient déjà été réunis par le jeune Louis XIV pour construire des ailes au château de Vincennes en 1651-1653. Le roi refera appel à eux pour construire le château de Versailles, celui de Vaux-le-Vicomte servant alors de modèle.

Le château, chef-d'œuvre de l'architecture classique du milieu du XVIIe siècle, est aujourd’hui la plus importante propriété privée de France classée au titre des monuments historiques depuis son achat en juillet 1875 par Alfred Sommier qui y fit œuvre de mécène, poursuivie par ses descendant.
Source Wikipédia.

L'entrèe principale, côté nord;







Ce château comprend une centaine de pièces pour une surface de 2500 m², répartis sur 3 niveaux sous une toiture de 3500 m².
Le château comprend un corps central avec trois avant-cour et une pièce en rotonde au centre de la façade, regardant le jardin...

Le château côté sud;





Cette pièce en rotonde, formée par le vestibule et ce grand espace permet au visiteur d'avoir une vue traversante sur la cour d'honneur et les jardins situés de l'autre côté de la façade...




Au rez de chaussée; se trouvent 2 appartements; l'un destiné à Nicolas Fouquet côté cour...


La chambre des muses qui fait partie des appartements de Fouquet..


Côté jardin, l'appartement de son épouse, composé d'un cabinet de travail, d'une antichambre et d'une chambre; cette chambre étant la pièce principale d'un appartement puisque les familiers y ont libre accès; c'est le lieu de sociabilité où on dort, on reçoit et où prend la plupart des repas.


La chambre du roi, côté jardin; la tradition était d'aménager une telle pièce lorsque la cour était itinérante; en fin de compte, Louis XIV n'y a jamais dormi!


L'actuelle bibliothèque qui était l'antichambre du roi..


avec ses magnifiques plafonds..




Les pièces au rez de chaussée; côté cour se trouve une pièce servant de salle à manger; une pièce apparue en France au milieu du XVII ème siècle.


Une salle de bains avec son beau plancher..


Une bien jolie ambiance avec ce meuble, comme il y en a beaucoup dans ce magnifique château..


Le sous-sol en partie enterré est occupé par les cuisines, offices et chambres d'officiers.





On peut y admirer une magnifique collection de moules à pâtisserie en cuivre...



Je vous emmèrerai visiter le parc dans un prochain article...








Effectivement, nous aurions pu jouer aux billes avec les grêlons tombés du ciel avant-hier soir...cette giboulée de grêlons a duré seulement quelques minutes, mais c'était assez impressionnant!
La bonne taille pour les glaçons de l'apéro, comme me l'a dit une blogueuse!
Ce soir, c'est la tempête Miguel qui souffle sur la région!









Si le canard aime l'orange; il aime aussi le pamplemousse, et mariné dans une petite sauce au soja et au miel; c'est un régal!

Pour 2; 
- 300 g d'aiguillettes de canard
- 1 gros pamplemousse rose
- 60 g de miel
- 3 cuillères à soupe de sauce soja
- huile, sel, poivre.

Coupez le pamplemousse en deux et pressez le jus d'une moitié, versez ce jus dans un bol, mélangez avec la sauce soja.
Prélevez la chair de l'autre moitié à vif, en passant la lame d'un couteau entre la peau et la pulpe.
Faites un aller-retour avec les aiguillettes dans une poêle huilée bien chaude, réservez-les dans une assiette.
Dans la même poêle, versez la sauce à base de jus de pamplemousse et faites-la réduire de moitié sur feu assez vif.
Ajoutez les aiguillettes dans la poêle et laissez cuire 4 à 6 minutes (tout dépend de la cuisson que vous aimez; plus ou moins rosée) il faut que le jus bien réduit nappe ces aiguillettes.
1 minute avant la fin de cuisson, ajoutez les quartiers de pamplemousse, salez, poivrez et servez bien chaud!
Ce plat est délicieux avec des pâtes!







En ce moment, je bricole! je viens de refaire notre chambre (avec mon 'bricoleur' personnel et préféré!); j'avais besoin d'aide,je ne suis pas douée pour faire la tapisserie! Par contre, je viens de terminer la cuisine;  pour celle-ci, je m'y suis 'attelée' toute seule, il n'y avait que de la peinture à faire, et je maîtrise!!! lol
Sortie de ces travaux; Il y a quelques jours, je vous montrais le relookage d'un petit guéridon; c'est ici!

A peine terminée la remise sur pied de ce joli guéridon, j'ai 'attaqué' une commode!
J'ai récupéré cette vieille commode en même temps que ce guéridon, comme ce dernier; elle était en très mauvais état, très encrassée; elle n'avait pas été entretenue depuis de nombreuses années et un de ses pieds était même cassé; mon bricoleur est passé par là!
Pour le reste; il suffisait de quelques bons produits et surtout de l'huile de coude! Mais quand on aime ce que l'on fait; ce n'est pas une corvée!






Après un bon ponçage et un dépoussiérage minutieux, le plus dur était fait; je pouvais passer au côté peinture!
J'ai donc offert à cette commode un vrai bain de jouvence; j'ai appliqué trois couches de peinture à la caséine de chez Libéron, couleur 'brûme'; un 'blanc cassé' tirant sur un 'gris très pâle'; j'ai légèrement égréné entre chaque couche pour le côté satiné.
Après la dernière couche, j'ai poncé légèrement les arrêtes et les motifs des tiroirs, pour lui donner un petit côté 'vécu' et 'pas trop neuf'!
Et j'ai terminé par une fine couche de 'chaulé' de Libéron; ce produit qui donne un côté patiné et satiné; plus joli qu'un vernis!




N'est-elle pas prête à repartir pour de nombreuses années, elle qui était si tristounette?

N'oubliez pas le 'petit clic' sur la photo pour l'agrandir.


Pour finaliser ce relooking; j'ai remplacé les boutons en espèce d'étain pas très jolis, par des boutons en porcelaine; la voici toute pimpante!



J'ai eu un peu plus de soucis pour nettoyer le marbre; il reste d'ailleurs quelques petites tâches par-ci, par-là....je les camouffle en attendant de trouver un produit miracle! lol








J'ai besoin de cet environnement pour me sentir bien!
Des fleurs pour le plaisir des yeux dans l'écrin le plus naturel qui soit; la verdure!
Et, en ce moment, la nature nous gâte!
Vous me suivez dans ce petit univers qui est le mien? Etant donné que mon jardinier 'personnel et préféré' a assez à faire avec le potager!







La vigne est pleine de grappes qui ne demandent qu'à se développer...espérons que la météo sera favorable à leur épanouissement...


Le seringat double embaume l'air...


Les œillets vivaces sont fidèles au rendez-vous des beaux jours!


Les impatiences mises en jardinières à l'ombre feront de magnifiques potées dans quelques semaines jusqu'aux gelées; elles adorent cette exposition!


Quant à ces lys; j'espère qu'ils arriveront à fleurir; ils commencent à être envahis par de toutes petites limaces et aussi par de minuscules bestioles rouges, j'essaie de les enlever chaque jour, mais ce n'est pas évident...si vous connaissez un remède; je suis preneuse!


Une jolie surprise; de l'ail des ours 'arrivé miraculeusement'....merci les oiseaux!



Bien sûr; j'ai quelques fleurs sur ma terrase; dont ces bégonias!



La 'miss' des fleurs...



Bien que j'adore aussi ces pivoines, offertes par un de mes fils!



Bon après-midi et bon week-end...toujours dans la verdure et et dans les roses pour moi, car je passe  ce samedi à Gerberoy; le 'village des roses', dans l'Oise.






Ces petits croissants très faciles à réaliser sont l'idéal pour un apéritif gourmand!
En voici un assortiment , mais les recettes sont variables...à l'infini; tout est question de goût et d'imagination!
C'est aussi très pratique, on peut les faire plusieurs jours à l'avance, les congeler sur une plaque en les séparant bien, et les réunir en sachets quand ils sont congelés; il suffit ensuite de les cuire avant de passer à l'apéro!

En ce jour spécial; j'en avais fait avec ces ingrédients;
- avec du chorizo (fort ou doux), il suffit de couper ce chorizo en morceaux très, très minis! 

- boursin, plus gruyère et minis dés de lardons fumés (on badigeonne la pâte avec le boursin et on ajoute le gruyère et les lardons coupès très fins par-dessus.

- moutarde, jambon et comté (on badigeonne avec la moutarde de notre choix et on ajoute le jambon coupé très fin et le comté râpé par-dessus.

- maroilles, coupés en tout petits dés.
On dore au jaune d'œuf battu et on passe au four préchauffé à 200° pendant une vingtaine de minutes!

Une petite astuce? mettez un peu au congélateur le chorizo et le maroilles pour les durcir légérement, ils seront plus faciles à couper.





A côté de ces petis croissants; mon cake aux orties, maroilles et chorizo; la recette est ici!








Pour faire suite à l'article de Mireille sur 'l'iris des marais'; où elle disait qu'elle avait des iris, mais très peu de fleurs, voici les photos prises au bord de notre petit étang...Ces touffes d'iris se développent un peu plus chaque année, et cette année, nous en avons beaucoup, et ils sont très fleuris!






D'autres photos de ces iris? il suffit de suivre ce lien!





Bonne fin de journée.






d'avoir pensé à moi lors de votre sortie en Angleterre...cette petite ville de Hastings a l'air charmante avec ses villas très colorées!
C'est vrai que ce pays est dépaysant; et cet endroit est seulement  à 50 km de Douvres.
Gros bisous.







Voici la tarte alsacienne revisitée à la mode ch'ti, avec un bon maroilles!
Une tarte savoureuse accompagnée d'une salade verte ou coupée en morceaux à l'heure de l'apéro!


- 1 pâte à pizza
- 150 g de lardons fumés
- 3 oignons
- 50 g de fromage blanc
- 50 g de crème épaisse
- 1 petit maroilles
- sel, poivre.

Préchauffez le four à 220 °.
Emincez très finement les oignons en anneaux.
Etalez la pâte le plus finement possible sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
Mélangez la crème et le fromage blanc dans un bol, salez (très peu à cause des lardons et du maroilles), poivrez, puis étalez cette préparation sur la pâte.
Répartissez dessus les anneaux d'oignons et les lardons.
Détaillez le maroilles en fines tranches et disposez-les sur la tarte.



Enfounez la flammekueche 15 à 20 minutes, en la surveillant, elle doit dorer mais sans brunir.
Servez très chaud...et mangez-la avec les doigts comme les alsaciens!



Bon appétit!




Petit relooking!

 24/05/2019
Il y a quelques semaines, une amie m'a donné ce petit guéridon, qu'elle avait d'ailleurs elle-même récupéré mais dont elle ne savait que faire!
Je crois que le pauvre avait bien vécu car il était très fatigué; il était encrassé et la tablette était bancale!





Pour la tablette, mon bricoleur est passé par-là...et je me suis occupée du reste!
Je l'ai décrassé, poncé, frotté, dépoussièré avant de lui redonner un petit coup de peps! Je l'ai donc peint avec une couleur un peu tonique; 'bleu pétrole', qui s'accorde parfaitement avec ma déco; et rien de tel que cette couleur pour qu'il retrouve une seconde jeunesse!
Je trouve qu'il a fière allure!!! Qu'en pensez-vous?








Merci les copinautes!

 24/05/2019
A l'heure du virtuel; c'est agréable de penser qu'une personne a pris le temps de vous écrire quelques mots après avoir choisi une jolie vue rien que pour vous!
Merci à Marie-Claude, à Danie et à Sylvie pour vos jolies cartes et pensées!









Celle-ci est envoyée du château de Fontainebleau..
Comme pour Vaux le Vicomte; d'autres vues dans quelques jours!

Bonne soirée.

Un petit clic sur la photo pour l'agrandir



du joli château de Vaux le Vicomte en Seine et Marne....
D'autres vues dans quelques jours!
Bonne journée à vous qui passez par ici!


un petit clic sur la photo pour l'agrandir.



La nécropole de Notre Dame de Lorette est un cimetière militaire et mémorial français qui se situe à quelques kilomètres de Lens, dans le Pas de Calais...



Inaugurée en 1925, elle commémore les milliers de combattants morts sur un des champs de bataille les plus meurtriers de la première guerre mondiale, entre octobre 1914 et septembre 1915; environ 45 000 combattants y reposent, dont la moitié dans des tombes individuelles.
Le site comprenant le cimetière, la basilique, la tour-lanterne et un musée a une superficie de 25 hectares; c'est la plus grande nécropole militaire française.



Prémontoire stratégique occupé par les allemands dés le début du conflit, la colline de Notre Dame de Lorette est marquée par de terribles combats jusqu'à sa reprise par les français en mai 1915.
Ses pertes sont telles qu'elle est surnommée 'la colline aux 100 000 morts'.









Au centre du cimetière sont élevés la basilique, qui remplace une petite chapelle détruite en 1914, et une tour de 52 mètres (la tour-lanterne), en guise de 'lanterne des morts'.


Au fronton extérieur de la chapelle figure une dédicace dédiée à la vierge Marie...





Le chœur de la chapelle et les petites chapelles intérieures sont entièrement recouvertes de mosaïques multicolores..





De très nombreuses plaques de marbre recouvrent le bas des murs de la chapelle et sont destinées à rappeler à notre mémoire les nombreux soldats tués lors des batailles qui se sont déroulées dans cette région.



L'orgue dans son cadre de mosaïque..



A l'occasion du centenaire de la grande guerre, en 2014, a été inauguré sur le site le mémorial international de Notre Dame de Lorette; l'anneau de la mémoire; ce mémorial consiste en un anneau d'un périmètre de 345 mètres, sur lequel sont inscrits les noms de 580 000 soldats, par ordre alphabéthique, sans distinction de nationalité, de grades ou de religion...







Le coquelicot, symbole du soutien indéfectible que les britanniques portent à leurs forces armées et aux victimes de la grande guerre.



On peut se restaurer sur ce site dans un endroit qui m'a fait penser à certains lieux que l'on peut trouver sur les plages de débarquement en Normandie.





Ces deux derniéres photos de l'anneau de la mémoire viennent d'internet...








L'herbe aux olives...

 08/05/2019
Il y a les épices pour apporter de la saveur dans nos petits plats; mais il y a aussi les aromates! Et que nous ayons un potager ou un simple balcon, nous aimons avoir ces aromates à portée de notre main et de notre cuisine!
Ce matin, en allant me balader sur un marché aux fleurs et aux plantes, je me suis laisser tenter par cette 'herbe aux olives'; la Santolina Viridis.
C'est une plante aromatique au feuillage vert vif offrant un parfum et un goût surprenant qui rappelle celui des olives marinées! Cette plante donne (parait-il!) beaucoup de saveur aux salades, mais aussi aux pâtes et aux pommes de terre vapeur!





Pour compléter les aromates du potager; j'ai aussi acheté un pied de verveine citronnelle au bon goût de citron, comme son nom l'indique, et aussi un pied de sauge panachée; une sauge qui se développe en s'étalant et non pas en hauteur comme la sauge 'commune'.
De bons petits plats parfumés en perspective!




J'en profite pour vous montrer ma petite déco de pergola!



Bonne journée!






<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :