Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 369 750
Nombre de commentaires : 22 960
Nombre d'articles : 2 220
Dernière màj le 26/05/2018
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>
Quelques jolies cartes; une de Crête, une des Canaries et une du Jura....



Mais aussi des dés; que ce soit des Baléares, des Canaries et même de la Réunion..... je vous dis un grand merci pour avoir pensé à moi tout simplement!


Ces deux dés (un des Canaries et le second de la Réunion) sont faits en pierre de lave....









Après vous avoir montré les superbes hortensias qui ornent ces jardins,  aujourd'hui, nous continuons la visite de cet endroit....
Ce parc est un ensemble de jardins dessinés par le paysagiste et pépiniériste Yves Gosse de Gorre à Séricourt, dans le Pas de Calais, autour de sa propriété..



Créés en 1985 en guise de vitrine pour son activité de pépiniériste, les jardins occupent à l'heure actuelle environ 4 ha 5 et sont classés 'jardins remarquables'.
Ils ont été élus 1er jardin de France au top des parcs 2005 et plus beau jardin de l'année 2012 par l'association des journalistes des jardins et de l'horticulture (source Wikipédia).
Passés l'accueil, vous entrez dans un paradis vert, c'est un jardin d'ombre et de lumière qui ne manifeste pas de rupture avec la forêt alentour...Cette porte est comme une porte dérobée dans un mur de verdure....Vous me suivez?



On se balade sous des voûtes d'arbres séculaires...



Ces jardins composent un lieu de charme et de découvertes...
Un plan nous est remis à l'entrée du parc, mais on se laisse vite guider par le plaisir des yeux; il y a de jolies découvertes à chaque détour de chemins,   comme cette cathédrale de roses qui doit être superbe lors de la pleine floraison de ces dernières...
Le jour où nous y sommes allés; c'est surtout les hortensias que nous avons admiré au pied de chaque arceau....je vous les ai montrés dans un article précédent, si vous avez loupé cette visite, c'est ICI...



Le 'jardin guerrier' avec ces ifs dorés représentant les soldats de la première guerre mondiale, le Pas de Calais est voisin du département de la Somme et de ses sanglantes batailles de 1914-1918.


Une croix recouverte de verdure...



Ces sculptures 'land art' représentent aussi des guerriers....







Le tout dans un dédale de plantes...



et de fleurs présentes dans tout le parc....




On peut aussi y admirer des buis taillés aux formes géométriques....



Après le 'jardin des guerriers'; une jolie colombe prête à prendre son envol....



Surprise! Après la balade, voici un salon de jardin tout prêt à nous accueillir; les fauteuils et le canapé nous tendent les bras!
Rien ne manque; il y a même le pichet et les verres!





Ce salon m'a tellement plu qu'il méritait bien une deuxième photo!



Un peu de béton dans ce jardin? Pas vraiment puisque cette sculpture de Robert Arnoux, est en grain de quartz, ces grains jouent avec la lumière du soleil....
Une forme humaine épurée qui tend les mains vers le ciel, vers l'eau qui se déverse en cascade; la vie symbolisée par l'eau...





Un coin un peu plus humide avec ces fougères (une petite mare est cachée pas très loin!)....



et cette pagode au toit végétal....



Pour terminer cette visite, je vous offre cette hémerocalle double....je pense en particulier à Lisette dont c'est l'anniversaire et qui n'oublie jamais ses copines blogueuses!









Ah, les pizzas....C'est l'un des plats qui fait toujours l'unanimité autour de la table!
Il n'y a qu'autour de la garniture que les goûts varient!
De toute façon, rien ne vaut une bonne pizza 'maison'....et je n'ai pas le choix; je suis obligée de m'y mettre si je veux en manger; JC n'aime pas celles du commerce....

Aujourd'hui, je cuisine une pizza aux cœurs d'artichauts...

Voici les ingrédients pour 2 personnes;

-1 pâte à pizza (faite avec la farine à pizza 'Mon fournil')
-4 ou 5 cœurs d'artichauts
-1 belle gousse d'ail
-du thym frais
-1 boule de mozarrella
-20 g de parmesan râpé
-25 cl de sauce tomate
-quelques olives noires
-huile d'olive.

Coupez les cœurs d'artichauts en deux.
Pelez et hachez l'ail.
Coupez la mozzarella en lamelles.
Préchauffez le four à 200°.
Etalez la pâte à pizza sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.
Badigeonnez avec la sauce tomate, parsemez d'ail hâchée, ajoutez la mozzarella, le thym et le parmesan.
Repartissez les artichauts et les olives et arrosez d'un filet d'huile d'olive....




Enfournez pour une vingtaine de minutes, servez dès la sortie du four.








Effectivement, ces hortensias ont pris la grosse tête!



Si le temps plus que maussade de mai et juin a été néfaste à beaucoup de plantes, il a parfaitement réussi aux hortensias qui sont splendides cette année!
Ils
n'ont rien à envier aux hortensias bretons et normands!




En voici quelques-uns, pris en photo dans les jardins de Séricourt dans le Pas de Calais, (entre Arras et le Touquet); ces jardins sont classés 'jardins remarquables'.
Voici le lien.









J'aime beaucoup ces hortensias blancs!
Voici une autre variété, dont les fleurs ont la forme de celles du lilas....








Même absente de chez moi, je pense bien à vous!
D'ailleurs, je vous propose une recette de tarte aux fruits rouges!

Vous pouvez utiliser les fruits de votre choix, pour ma part, j'ai utilisé des framboises, des groseilles et une poignée de myrtilles.

Voici les ingrédients et la recette.
 1 pâte sablée (ou feuilletée)
3 œufs
125 g de sucre
1 cuillère à soupe de maïzena
300 g de fromage blanc en faisselle
le zeste râpé d'un demi citron vert
Des fruits rouges

Préchauffer votre four à 160 degrés.
Étaler la pâte dans le moule.
Cassez les oeufs en séparant les jaunes des blancs, fouettez les jaunes avec le sucre et la maïzena jusqu'à blanchiment.
Incorporez la faisselle égouttée en fouettant bien ainsi que la moitié du zeste de citron vert.
Montez les blancs en neige, puis incorporez -les délicatement à la préparation précédente.
Répartissez les fruits rouges sur le fond de tarte, gardez-en quelques -uns pour la déco....


Enfourner pour 45 minutes environ, laissez refroidir et placez au réfrigérateur pendant 2 heures.
Servez parsemé des fruits rouges restants.



Bonne journée!






Un de mes fils et sa compagne reviennent de Lanzarote aux Canaries, ils ont visité ce jardin de cactus....

Après avoir vu ces photos, j'ai pensé à les partager avec vous!



Ce jardin est un véritable musée de cactus en plein air qui abrite une collection époustoufflante de près de 10 000 sujets, dont 1450 proviennent des zones arides d'Amérique, de Madagascar et aussi evidemment des Canaries...



C'est un lieu de dépaysement et de découvertes botaniques....
On peut aussi admirer des monolithes qui témoignent de l'ancienne activité volcanique de cette île...

Vous pouvez comparer la taille des ces espèces par rapport à la taille de la personne se trouvant à droite de la photo...


Il posséde des espèces de taille gigantesque...
















Mefie-toi Christophe; qui s'y frotte, s'y pique!!!







Si certaines espèces sont surprenantes par leur taille, d'autres le sont par leur forme.....





Je laisse votre imagination et votre esprit fertile vagabonder....


Ce jardin est veillé par la silhouette blanche d'un moulin à vent produisant de la farine de millet...







Bon après-midi à vous qui passez sur mon blog!







Au coeur du Maroilles.

 14/07/2016
Début juillet, nous sommes 'montés' en Thiérache, cette partie de région qui s'étend du nord de l'Aisne jusqu'en Belgique, en passant par le département du Nord. Nous voulions montrer à nos amis Annick et Serge (en séjour dans la région) comment était fabriqué le Maroilles, ce fromage typique de ce coin de France.
Nous aurions préféré les emmener dans une ferme, mais les fermiers n'ouvrent leurs fermes qu'aux groupes de quinze personnes (minimum) et sur rendez-vous...Ce qui est compréhensible, ils ne vont pas arrêter leurs activités dés que 2 ou 3 personnes passent par chez eux pour une visite...
Nous sommes donc allés à l'usine Leduc à Sommeron, dans l'Aisne (c'est ICI), a quelques kilomètres de la petite ville de Maroilles, qui, elle, se trouve dans le département du  Nord. 
Dans cette usine, en début de visite un petit film nous explique comment est fabriqué ce Maroilles, ensuite nous longeons un long couloir, où nous pouvons suivre les différentes étapes de cette fabrication à travers des vitres.

Ces photos ont donc été prises à travers les vitres, d'où le reflet sur certaines....
Et avec mon portable, la batterie de mon APN m'avait lâchée!


Tout commence par la collecte de lait auprès de 15 producteurs locaux qui livrent ce lait de vache à l'usine....
Vient ensuite la maturation, le lait est ensemencé, empresuré découpé et égoutté.....




Après l'égouttage, vient le moulage pour préformer le fromage avant la mise en moule.
En cours de journée, ce fromage sera retourné quatre fois pour faciliter l'égouttage...
Vient ensuite le saumurage, c'est le triage des fromages pour le contrôle des poids et mise en séchoir qui dure de 3 à 5 jours...



Le séchage crée une protection naturelle pour la croûte et neutralise l'acidité du fromage facilitant ainsi l'affinage.
Cet affinage dure en moyenne de 5 à 9 semaines.
Les maroilles seront brossés en moyenne 2 fois par semaine pendant 3 semaines et encore une fois par semaine pour assurer leur maturation idéale...



Cette personne brossait, brossait, brossait les fromages à l'eau froide...



Les produits seront ensuite stockés en chambres froides avant d'être expédiés vers les différents réseaux de distributions....





Cette fromagerie est en plein cœur de l'AOC du Maroilles dans l'Aisne.
L'entreprise en produit aujourd'hui 450 tonnes par an, alliant tradition et technologie.

Un autre fromage ressemblant au Maroilles est fabriqué dans cette usine, c'est le "Vieux Lille".
Ce "Vieux Lille" n'est pas sêché, mais est resalé une seconde fois au gros sel au bout de 8 jours, afin qu'i 'graisse' davantage.
Sa fabrication est identique à celle du Maroilles, seul l'affinage fait la différence, ce sera un fromage de caractère au goût plus salé, mais il n'a pas l'appellation d'origine contrôlée ( l'AOC).




Et, comme chaque fois dans ce genre d'endroit, la sortie passe par la boutique....comment résister?
Nous avons donc fait quelques petites provisions, n'est-ce-pas Annick?





Un 'Vieux Lille', un Maroilles, une crême de Maroilles, mais aussi une 'boulette d'Avesnes', qui est faite avec la pâte des Maroilles cassés au démoulage; ces brisures seront broyées et aromatisées avec de l'estragon, du persil et du poivre, avant d'être remalaxées et formées à la main en forme de cône....


J'ai testé cette crème de Maroilles en faisant une tarte 'soleil' avec quelques lardons allumettes; c'était parfait...
Il faut donner un coup de couteau entre chaque 'rayon' quand la tarte est tiédie, car ce fromage a tendance à couler un petit peu...







mais aussi, une pizza faite avec cet odorant fromage....




Bon après-midi à vous qui passez par ici!




Repas entre amis....

 14/07/2016
Une idée de repas à savourer entre amis!
En entrée;
Une verrine de thon sur une faisselle aux herbes; la recette est ICI.



Ensuite, une épaule de veau au citron confit en cocotte...
La recette est ICI.


Et, en dessert, une tarte avec une pâte en spéculoos dont la recette est ICI, mais cette fois, j'ai utilisé des framboises....






Merci Michèle....

 14/07/2016
pour cette petite carte venant d'une région où les immenses plages de sable fin sont si belles et les sites magnifiques; comme ceux des deux caps!
Bisous.




Voici des petites mousses au chocolat en trompe-l'œil qui surprendront et raviront vos convives!

Ce sont de simples petites mousses recouvertes de cookies écrasés dans lesquelles on pique une petite branche de menthe! 
Rien d'extraordinaire, mais cela fait de l'effet sur la table...

Voici ma recette de mousse pour 6 verres;
- 6 œufs
- 20 cl de crème liquide
- 200 g de chocolat noir
- 50 g de sucre glace
- quelques cookies
- quelques petites branches de menthe

Cassez le chocolat et faites-le fondre avec la crème, bien mélangez le tout, incorporez les jaunes d'œufs un par un en fouettant vivement puis le sucre glace.
Montez les blancs en neige, incorporez le quart de ces blancs battus à la préparation au chocolat pour 'détendre' un peu le tout, et ajoutez le reste de ces blancs très délicatement au mélange.
Répartissez dans des verres.
Mettez au moins 3 heures au réfrigérateur.
Au moment de servir, écrasez les cookies, répartissez-les sur la mousse et piquez le petit brin de menthe dans le verre...

Servez ce petit pot de terre....en dessert!




Pour cette petite préparation, vous pouvez utiliser la mousse au chocolat de votre choix.













Voici un petit cadeau personnalisé qui plait toujours beaucoup aux parents!

J'ai pris beaucoup de plaisir à broder celui-ci, car si je connais le papa et la maman, c'est surtout la mamie et le papi que je connais bien....et d'ailleurs vous connaissez très bien la mamie aussi!!!lol
Vous avez trouvé?










Aux portes de la Thiérache;(région naturelle qui regroupe des terroirs de France et de Belgique où l'on retrouve des paysages et des architectures identiques; bocages, herbages, terrains vallonnés, maisons traditionnelles en pierre et en brique), Guise est une charmante petite ville, calme et verdoyante, résolument moderne, elle conserve cependant un vieux quartier et le Familistère Godin, témoignage d'une aventure ouvrière exeptionnelle...
Je vous avais raconté l'histoire du Familistère lors de notre première visite, en 2012....C'est ICI
Dans ce Familistère, on peut visiter un fabuleux musée qui expose les appareils de chauffage et de cuisson fabriqués à l'usine Godin...
Je vous en avais montré quelques-uns lors de notre première visite....comme ICI, ou encore ICI! 


Nous y sommes retournés il y a quelques jours avec Annick et Serge, et nous nous sommes aperçus que ce musée s'était agrandi, nous avons donc pu admirer de nouvelles pièces de collection, et en particulier ces superbes cuisinières....

Je pense que celà rappellera quelques souvenirs à certaines d'entre vous...

La plupart de ces cuisinières ont été fabriqués entre fin 1800 et 1950, elles sont en fonte et tôle émaillée...

J'ai admiré celle-ci en particulier...

Vous pouvez cliquer sur ces photos pour les agrandir.


La plupart de ces cuisinières ont été restaurées avec l'aide du conseil général de l'Aisne et du FRAM (fonds national d'acquisition pour les musées.)

















Ce réchaud four au gaz date de 1952...


L'émail blanc s'impose progressivement sur les appareils culinaires après 1918...


Cet appareil que l'on trouve près de nombreuses cuisinières et autre appareil de chauffage devait servir à stocker le charbon....




Pas vraiment démodées ces cocottes en fonte...



Je vous montrerai les poêles dans un prochain article...







Après les desserts aux fraises ou aux framboises, que diriez-vous d'une tarte aux abricots et au romarin ?
Ce parfum de romarin est très subtil et c'est délicieux!

Voici les ingrédients;
- 1 pâte sablée
- 20 cl de crème liquide
- 1 beau brin de romarin
- 50 g de poudres d'amandes
- 10 à 12 abricots (selon leur grosseur)
- 2 œufs
- 4 cuillères à soupe de confiture d'abricots
- 100 g de sucre (70 g suffiront si les abricots sont bien mûrs)

Voici la recette;
Portez à ébullition la crème, ajoutez-y le brin de romarin, couvrez puis laissez infuser le temps de préparer la suite...



Allumez le four à 180 °.
Foncez un moule à tarte avec la pâte sablée, piquez-la à la fourchette et étalez dessus la poudre d'amandes.
Dénoyautez les abricots et coupez chaque moitié en deux, rangez ces morceaux sur la pâte.
Fouettez les œufs avec le sucre, incorporez la crème en la filtrant à travers une passoire, versez ce mélange sur les abricots.
Enfournez une trentaine de minutes et démoulez sur une grille.

Faites tiédir la confiture mixée dans le micro-ondes, badigeonnez-en la tarte au pinceau pour la faire briller.
Décorez avec un petit brin de romarin. 










La piéride du chou.

 06/07/2016
Je fais un petit clin d'œil à Mireille en postant cet article, effectivement, Mireille nous a montré un papillon qui ressemble un peu à cette piéride; si ce n'est la couleur qui les diffère...
Le sien est le 'myrtil'...c'est ICI. La piéride est un papillon très courant, il est reconnaissable à sa couleur 'blanc crême' et à ses tâches noires, d'autres piérides lui ressemblent cependant beaucoup, et la confusion est assez facile.



Si la piéride (le papillon) est plutôt sympathique pour le jardinier (en tant que pollinisateur notamment) sa larve, en revanche est un fléau au potager.
Les chenilles de piéride sont voraces et s'attaquent à de nombreuses espèces de choux; chou pommé, chou frisé, brocoli, ect, ect...



Mais dans ma lavande, il est le bienvenu!








Pourquoi pas les deux?
Dans son dernier article, la petite fille de Madeleine nous demande des idées de menus pour les grandes réunions estivales (c'est ICI); j'ai donc laissé ce lien....
Mais je m'aperçois que je ne vous ai jamais donné les recettes des 2 cakes présentés dans cet article....
Je remédie donc aujourd'hui à cet oubli....

Voici donc la recette du cake au magret de canard séché et au cheddar;

-  3 œufs
- 150 g de farine
- 1 sachet de levure
- 15 cl de lait
- 10 cl d'huile d'olive
- 2 échalotes finement hâchées
- 100 g de cheddar
- 90 g de magret de canard séché
- sel et poivre

Préchauffer le four à 180°.
Battez les œufs avec le lait et l'huile, ajoutez progressivement la farine dans laquelle vous aurez mélangé la levure, ajoutez ensuite l'échalote très finement hâchée, le magret coupé en très petites lanières, le cheddar émietté, poivrez et salez (peu à cause du magret séché et du cheddar).
Mettez au four 45minutes à 1 heure.


Et voici la recette du cake au chorizo et aux lardons;

-3 œufs
- 150 g de farine
- 1 sachet de levure
- 10 cl d'huile d'olive
- 15 cl de lait
- 75 g de lardons allumettes
- 1 oignon
- 1/4 de chorizo fort ou doux selon votre goût
- sel, poivre

Préchauffer le four à 180 °.
Battez les œufs avec le lait, l'huile, ajoutez progressivement la farine dans laquelle vous aurez mélangé la levure, l'oignon très finement émincé, les lardons préalablement revenus  dans une poèle et égouttés,  le chorizo coupés en très petits dés, salez (peu à cause du chorizo et des lardons), poivrez et enfournez 45 minutes à 1 heure.










<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :