Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 062 429
Nombre de commentaires : 22 389
Nombre d'articles : 2 177
Dernière màj le 17/02/2018
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

Gruissan dans l'Aude.

 19/05/2016
Aujourd'hui je vous emmène à Gruissan, cette commune située dans l'Aude en région Languedoc-Roussillon.
Ce village est 'coincé' entre le massif de la Clape et la Méditerrannée, il est entouré d'eau, cerné par la mer et les étangs. 
Le vieux village est enroulé autour des ruines de la tour Barberousse....

 


Cette tour domine ce village de pêcheurs et de sauniers...

 




Les ruelles circulent autour de la tour Barberousse; ce village est une circulade..

 




Gruissan est entouré de domaines viticoles, nous avons d'ailleurs fait la randonnée qui fait le tour de celui de Pierre Richard; ce sera pour un prochain article...

 


On peut aussi visiter les marais salants de l'île saint Martin, entouré par la mer, par la garrigue et par les étangs, ce salin de Gruissan s'étale sur 400 ha en bordure du village..
Vue de ce salin depuis la garrigue sur les hauteurs du village..

 


Ce salin produit un sel réputé et des huîtres savoureuses..

 


L'eau de couleur rose témoigne de la forte teneur en sel....

 




Un petit tour par le port avant de prendre le chemin de la plage des chalets sur pilotis....

 




Plus de 2 km de plage de sable fin sur 150 m de large ..

 


avec des postes de secours sur pilotis pour garder le style du quartier!

 


Ces chalets sont apparus dans les années 1850, époque des premiers bains de mer, ils n'étaient occupés que pendant la saison estivale, le chemin d'accès n'étant praticable qu'en été...

 


Une forte tempête début 1900 ayant tout emporté, les chalets actuels ont été construits sur pilotis afin d'échapper aux inondations destructives...

Souvenez-vous de ces maisons sur pilotis; c'est ici à Gruissan-plage que Jean-Jacques Beinex planta le décor de son film; 37°2 le matin.




Pour terminer cette balade, quelques photos prises au hasard, juste pour le plaisir

 


Un joli trompe-l'œil...



 


Couleur du sud, et en ce mois d'avril; un avant-goût de l'été!

 


Drôle d'endroit pour ce figuier!

 









Les belles du jour!

 17/05/2016
Les belles du jour? Ne cherchez pas; ce sont tout simplement les bonnes salades du jardin; tendres, croquantes et on ne peut pas plus fraîches; elles sont délicieuses!

 


Aprés les asperges vertes, les petits radis, la rhubarbe, voici maintenant les bonnes laitues!
 









Comme la plupart d'entre vous, j'ai reçu un colis de produits surgelés 'Pom Bistro'. 
Je dois dire que j'ai été agréablement surprise par la qualité de l'emballage!
Je remercie la petite fille de Madeleine, toute l'équipe de Certiferme et bien sûr 'Pom Bistro' pour cet envoi!

 


J'ai testé ces produits en commençant par les pommes sautées 'sarladaises', nous les avons dégustées d'une façon on ne peut plus traditionnelles puisqu'elles accompagnaient une cuisse de canard confite.... Le verdict? C'était bon comme là-bas....Le périgord, bien sûr!
Ces pommes de terre étaient très fondantes, et les petits morceaux de cèpes leur apportaient beaucoup de saveurs! 

 


Quant à mon petit-fils Maël, il a beaucoup aimé les churros, avec de grosses knackis!

Quand on est pressé, quand des amis arrivent à l'heure du dîner, ou tout simplement pour les jours où on ne veut pas se casser la tête.....pensez à 'Pom Bistro'!


 



Prés de Narbonne s'étend le parc naturel de la Narbonnaise, ce territoire de 80 000 ha comprend le massif de la Clape...
Entre garrigues et falaises de calcaire, de nombreux sentiers nous invitent à découvrir ce patrimoine naturel... 
 




Nous sommes dans les Corbières...
 


Ce sont surtout les balades dans la garrigue qui nous ont le plus enchantés pendant notre séjour dans cette région..
L'extraordinaire diversité des paysages et des milieux naturels est propice au développement d'une flore d'une grande richesse... 
 






Entre le romarin et le serpolet, au milieu des pins, notre nez frémit de bonheur...
 






Une petite chapelle dans la garrigue regarde la méditerrannée en dessous...
 


Entre ciel et mer, c'est un petit coin de paradis...
 




 






Nous continuerons la balade une prochaine fois...

Je vous souhaite un bon week-end de Pentecôte, je repars quelques jours... 

 







Merci à vous toutes pour votre participation! J'avoue que vous avez été très perspicaces, je ne pensais pas que vous auriez trouvé aussi vite! Effectivement 'ce truc en plumes'est bien le côté pile d'un paon!! Danie, ce n'était pas le croupion de ma poule naine....mais tu avais eu du nez!!!lol Et je n'ai pas eu besoin de me mettre à 4 pattes pour photographier ce postérieur, mais seulement de recadrer une photo!

Je sais que vous aimez jouer, je vous propose donc une petite devinette!

Cela peut sembler assez facile à première vue, du moins je pense que vous allez avoir une petite idée tout de suite....mais j'aimerais que vous me donniez la réponse exacte, ou du moins que vous en rapprochiez le plus près possible!!!lol
J'attends vos réponses avec impatience!


Voici donc la réponse en photos (plus bas!)
 






Un p'tit coup à droite...


un p'tit coup à gauche! 


Je ne suis pas mal non plus de face!
 


Me voici dans toute ma splendeur!
 






Mais savez-vous pourquoi le paon fait la roue?
Sa queue peut atteindre 1,50 m de longueur et lui permet de faire ce que l'on appelle la roue.
La raison principale pour laquelle il dégaine cette arme de séduction, c'est tout simplement pour essayer de séduire la femelle!
Mais manifestement ce jour-là, c'était râté!
Sa belle ne pensait qu'à picorer tranquillement à quelques mètres de lui sans même accorder un seul regard à ce bellâtre prétentieux....non mais!!!
 







Je vous propose une petite entrée très printanière puisqu'elle associe les asperges et les fraises!

Voici les ingrédients pour 4 parts;
-une quinzaine de petites asperges vertes (pour moi, ce sont les asperges vertes du jardin)
-125 g de fraises
-1 bel avocat bien mûr
-3 tomates
-persil et ciboulette ciselés, sel, poivre et vinaigrette à l'huile d'olive et au vinaigre de framboises (vous pouvez faire la vinaigrette à votre goût)

Faites cuire les asperges à la vapeur, laissez-les refroidir,coupez-les ensuite en petits tronçons.
Lavez les fraises et coupez les en petits morceaux, faites de même avec l'avocat et les tomates après les avoir lavées et épépinées.
Mettez le tout dans un saladier en mélangeant bien.
 


Tassez bien le tartare dans des ramequins (j'ai pris des petits bols), et retournez sur l'assiette seulement au moment de servir.
 


Le chouia de mayo était seulement pour la déco...
 







Et oui, elle est bien envahissante cette clématite, rien ne l'arrête, et cela sur plusieurs mètres!

 



 


Elle court sur le muret...
 


elle envahit les arbustes...
 


en passant, elle fait un petit crochet pour visiter le bouleau...
 


et ce n'est pas la gouttière du bûcher qui va la freiner; elle y grimpe allègrement!
 


l'occasion de faire la belle auprès du lilas du voisin!
 


Mais connaissez-vous d'autres façons d'être aussi joliment envahie?
 




Bonne journée!




Merci les filles!

 09/05/2016
Merci à Marie-Claude et à Sylvie d'avoir pensé à moi lors de vos escapades avec l'envoi de ces jolies cartes!
Et merci à Ghislaine (chez mamy Gigi) pour ces graines accompagnant un gentil petit mot!
Bisous à vous trois.


 



Après l'autoroute (voir article précédent), je vous emmène dans un endroit beaucoup plus sympathique et serein!
Voici le petit sentier que j'empruntais chaque matin pour aller chercher mon pain....

 






















En toile de fond; vue sur le mont Canigou...

 


Photo de ce mont prise avec le zoom...




Un joli arbuste qui fleurissait quand nous sommes partis....



 


Avec ses fleurs qui ressemblent à des goupillons!
Je ne sais pas si vous connaissez?


 Marie-Claude (MC33) est passée me faire une petite visite entre-temps; elle me dit que c'est un callistemon ou 'rince-bouteille'; je n'étais donc pas 'si loin' quand je disais que cette fleur ressemblait à un goupillon!
Merci Marie-Claude, je suis allée voir sur le net, c'est un bien joli arbuste!


Retour à la maison sur notre terrasse bien ensoleillée...




où un petit compagnon venait nous rendre visite de temps en temps!
 


Bonne journée!






J'espère que vous allez bien, je suis contente de vous retrouver!
Et pour ces retrouvailles, je vous emmène avec moi faire un petit bout de route; la route du retour!
Alors que nous étions descendus dans l'Aude par la vallée du Rhône, nous sommes remontés par l'autoroute qui relie Béziers à Clermont-Ferrand, ce parcours nous offre de fabuleux paysages sur le Tarn, la Lozère avec le plateau du Larzac, l'Aubrac et bien sûr l'Auvergne avec ses volcans!
Certains lieux culminent à plus de 1000 m et nous nous sommes retrouvés dans la neige!
 




On repassera un peu plus tard pour le pique-nique!
 


Nous voulions aussi voir ce fameux viaduc de Millau que nous avions vu en construction il y a 12 ou 13 ans!
C'est un ouvrage magnifique qui a été inauguré en 2004.
Il a une longueur de 2460 mètres et il culmine (à son point le plus haut), à 343 mètres au dessus de la vallée du Tarn.
Il s'inscrit parfaitement dans ce paysage grandiose, un tablier métallique au dessin très fin décrivant une légère courbe supporté par des haubans lui donnent des allures de grand voilier, le tout reposant sur sept piliers...

Vous accrochez vos ceintures et vous me suivez?
C'est parti!
 




Il est entièrement emmuré de vitres afin d'atténuer la sensation de vertige et d'éviter de distraire les conducteurs qui regarderaient la vallée de Millau en bas!
 





 



 


Photo prise depuis l'aire de l'autoroute à la sortie du viaduc....


 


Cette dernière photo vient de Wikipédia.

Je suis bien occupée depuis notre retour, mais je viens vous rendre visite dés que je peux!
Bonne journée!
 



Je sais que vous aimez les jeux, je vous propose donc de deviner à travers cette charade la région que nous partons découvrir!
 







Si vous aimez le cabillaud, vous aimerez certainement cette façon de le cuisiner avec une sauce à la crème et à la moutarde ancienne; accompagné de petits légumes; voici un plat complet!
Ingrédients;
-4 pavés de cabillaud
-quelques petites crevettes décortiquées (l'idéal étant les petites crevettes grises que je n'avais pas!)
-3 courgettes
-3 carottes
-200 g de champignons de Paris
-2 belles échalotes
-4 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne
-5 cuillères à soupe de crème fraîche
-10 cl de vin blanc sec
-huile d'olive, sel, poivre blanc.
Epluchez et lavez les carottes et les courgettes, nettoyez les champignons, pelez et émincez les échalotes, coupez le tout en très petits dés, faites-les fondre dans un peu d'huile d'olive sans les laisser colorer, salez et poivrez, ajoutez un couvercle et laissez cuire doucement pendant une trentaine de minutes; il faut qu'ils soient fondants. Vous pouvez ajouter un peu d'eau pour leur cuisson. 
 


Pendant la cuisson des légumes, faites cuire les filets de cabillaud à la vapeur pendant une dizaine de minutes; (plus ou moins selon l'épaisseur du poisson).
Faites chauffer la crème liquide dans une casserole avec la moutarde à l'ancienne et le vin blanc, tout en mélangeant, salez et poivrez.
Mélangez les crevettes aux légumes. 
Répartissez le poisson dans les assiettes, ajoutez les légumes tout autour, versez la sauce moutarde.
Vous pouvez ajouter quelques pommes de terre cuites à la vapeur. 

Servez bien chaud.
 


Vous pouvez faire cette recette avec d'autres poissons!

 



Après avoir feuilleté les pages de l'album-photo du Périgord, le temps est venu de le fermer sur ces dernières vues de quelques jolis villages et sites de cette belle région!
Je commencerai par le village de Belvès, classé parmi les 'plus beaux villages de France'.
Belvès se situe sur un promontoire; il semblerait que sa position soit à l'origine de son nom 'belle vue'...
 


Au cœur du bourg, on peut y admirer la halle du 15ème siècle, avec ses 23 piliers de chêne posé chacun sur une colonne de pierre.
Un des piliers a servi jusqu'à la révolution de pilori et porte encore la chaîne où était suspendu le carcan qui retenait le prisonnier.... 
La halle a toujours été le cœur de l'activité économique du bourg.
 


La tour carrée; un ancien donjon du 11ème siècle.
 


L'entrée de la maison de retraite, sur la place des oies...
 


Nous quittons Belvès, pour nous diriger vers Limeuil...
Nous admirons cette toiture; les couvreurs devaient être talentueux!

 


Limeuil est une charmante cité médiévale adossée à un promontoire rôcheux..
Il se trouve à la confluence de la Dordogne et de la Vézère..
Photo prise des jardins panoramiques.
 


Au 18ème et 19ème siècle, le village était un important centre de batellerie ainsi qu'une cité florissante, Limeuil comptait près de 80 artisans occupant ce genre d'échoppe (à droite sur la photo).
A l'époque, les essayages de vêtements se faisaient dans la rue (indication figurant sur une pancarte accrochée à l'échoppe)
 


Chaque maison était séparée des autres par un étroit passage appelé 'andronne'.
Les maisons du moyen-âge étaient souvent individuelles, pas de murs communs, les andronnes servaient d'égoûts, de latrines....ect..
 


En temps de paix, le seigneur avait un service municipal qui entretenait la voirie, pas de 'tout à l'égoût' à cette époque!
Les rues étaient en 'creux' avec un écoulement central.
Pour éviter les eaux sales, on marchait sur les côtés rehaussés, d'où l'expression 'tenir le haut du pavé'...
 


Direction maintenant Saint-Léon sur Vézère, ce charmant village possède l'une des plus belles églises romanes du Périgord...
 


On peut y voir la vierge noire...


Les bords de la Vézère où on peut faire de jolies balades bucoliques...
 


Le château de Clérans, propriété privée qui ne se visite pas...
 


Nous terminons ce périple par le village des Eyzies; c'est un lieu préhistorique.
Des abris creusés à la base des falaises ont tenu lieu d'habitation aux hommes de la préhistoire ..
 


La découverte de ces abris au 19ème siècle dans un rayon restreint autour des Eyzies ont fait de ce village la capitale périgourdine de la préhistoire...
 
 


Le musée abrite une exceptionnelle collection d'objets préhistoriques...
 


Sur la route du retour, nous longeons cette falaise percée de cavités, (la Roque saint Christophe), où de nombreuses traces d'une très ancienne civilisation ont été retrouvées...

 


La maison forte de Reignac; cette maison s'avère être un château-falaise; sa façade du 14ème siècle forme un sous-abri sous la rôche, elle fût percée de fenêtres au 16ème siècle.
Elle est ouverte au public.
 


Un joli clin d'œil à cette belle région!
Photo prise dans un parc...
 


Bon après-midi!


 



Vous aimez la crème brûlée? Et bien, je vous propose de déguster cette crème sur un fond de pâte brisée; en tarte!
Voici les ingrédients;
-1 pâte brisée
-4 jaunes d'œufs
-30 cl de crème liquide
-10 cl de lait
-50 g de sucre
-2 sachets de sucre vanillé
-1 orange bio
-50 g de cassonade.

Voici la recette;
Préchauffer le four à 180° (th.6).
Porter le lait à frémissements avec la crème et le zeste d'orange. 
Fouetter les jaunes d'œufs avec les sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse, verser peu à peu le lait et la crème filtrés sans cesser de remuer.
Garnir une tourtière avec la pâte brisée, piquer le fond et cuire cette pâte à blanc pendant une dizaine de minutes.
Laisser refroidir.
Baisser la température du four à 100° (th.3-4).
Versez la crème sur le fond de tarte et enfourner 50 minutes à 1 heure.
La crème doit être un peu tremblotante.
laisser refroidir complètement et mettre au frigo pendant 2 heures.
Saupoudrer la tarte de cassonade juste avant de servir et la caraméliser au chalumeau.
Déguster aussitôt!

A défaut de chalumeau, passez la tarte quelques minutes sous le grill du four.
 




Le contraste de ce caramel croquant et encore un peu chaud sur la crème vanillée froide est un petit délice!

 





Merci Marie-Claude!

 10/04/2016
Merci d'avoir pensé à moi lors de ton escapade dans cette jolie ville de Séte!
Une ville que j'ai eu l'occasion de visiter et ta carte m'a donc rappelée quelques bons souvenirs!
Gros bisous.
 







<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :