Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 769 207
Nombre de commentaires : 23 602
Nombre d'articles : 2 267
Dernière màj le 05/10/2018
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>
J'avais un 'beau vieux' drap en toile de lin, mais rapiécé en plein milieu, donc inutilisable!
Soit dit en passant, nos mères et grands-mères étaient patientes et économes!
Plutôt que de me débarasser de ce drap, j'ai décidé de le tailler pour en faire quelques beaux torchons...le reste finira en chiffons!

J'ai gardé la partie ajourée, j'en aurai peut-être l'utilité un de ces jours (coussin ou autre?)





Après avoir taillés et cousus ces torchons, j'ai pensé les teindre, mais je me suis dit que mettre quelques euros dans une teinture; c'était contraire à l'idée d'un recyclage économique!
Je les ai donc égayés en brodant à la machine une bordure rouge....



Cette couleur qui apporte de la gaieté dans ma cuisine grise!

Ce drap recyclé en torchons, est 'reparti' pour une nouvelle vie d'une façon très utile!
Une autre idée de recyclage, mais avec un drap qui n'était pas abimé...c'est ICI!




Bonne journée!









Le far est à la Bretagne ce que le clafoutis est au Limousin!
Traditionnellement, ce far se fait avec des pruneaux secs, je l'ai légèrement revisité en y ajoutant des abricots secs.
C'est une recette que Vincent Ferniot avait donné à Midi en France, un jour que l'émission était tournée à Dinan dans les côtes d'Armor; il avait ajouté à ce far une bonne poignée de raisins secs (pas mis!) 

Voici donc les ingrédients et la recette;
-120 g de pruneaux secs
-120 g d'abricots secs
- 2 tasses de thé brûlant
-10 cl de rhum ambré

-100 g de farine
-120 g de sucre
-4 œufs
-30 cl de lait
-20 cl de crème liquide
-un peu de beurre demi-sel pour beurrer le plat.

Mettre les abricots et les pruneaux dénoyautés à tremper dans le thé bouillant et la moitié du rhum pendant une heure au moins.
Egouttez-les.
Préchauffer le four à 200 °.
Mélangez la farine avec le sucre dans un saladier, incorporez les œufs un par un , ajoutez ensuite le lait et la crème petit à petit, puis le rhum restant.
Mêlez les fruits à ce mélange.
Beurrez un plat allant au four et répartissez la préparation dedans, glissez au four 40 à 45 minutes.
Si le far colore trop vite, vous pouvez poser dessus un papier d'alu.

 




C'est un dessert facile à réaliser et délicieux....à déguster avec une petite bolée de cidre, bien sûr!


Bon après-midi!




Je ne sais pas si JC est parti pour devenir constructeur de poulailler, toujours est-il que celà fait 2 poulaillers qu'il construit depuis sa retraite...
Sa première construction est ici....
Ce nouveau poulailler est pour notre fils et belle-fille, les parents de Lisa...
Donc, voici ce nouvel hôtel!
Il avait fait l'entourage l'été dernier, mais entre les vacances des uns et des autres, la construction du poulailler lui-même avait été retardé, entre temps, les 4 poulettes et le petit coq avaient trouvé refuge dans une grande niche: il fallait construire un 'vrai" abri avant l'hiver!
Sous l'œil attentif d'Axel, papi commence par le pondoir...



le petit coq en 'soie' surveille lui aussi; c'est là qu'il va s'installer avec son harem après tout!



Il ne reste plus qu'à monter les murs en planche...





et après quelques jours assez laborieux; voici le travail!
Je m'aperçois que je n'ai pas pris la photo 'finale'; celle avec le couvercle posé sur le pondoir!





Nos enfants ne voulaient pas d'une construction tarabiscotée, faite de bric et de broc comme on voit quelquefois à la campagne....ils se sont déclarés très satisfaits du travail de leur architecte-constructeur!lol









Que diriez-vous d'un bon gâteau pour ce week-end?
Un gâteau de saison bien sûr, avec quelques noix et de la farine de châtaigne rapportée d'Ardèche....Mais vous pouvez très bien utiliser une simple farine, ce fondant sera aussi bon!

Voici les ingrédients et la recette;
-170 g de chocolat (j'ai utilisé une tablette de chocolat au caramel, mais vous pouvez utiliser du chocolat noir)
-4 œufs
-75 g de beurre ramolli
-3 cuillères à soupe de lait
-50 g de noix en poudre
-quelques cerneaux pour la déco
-125 g de sucre en poudre
-25 g de farine de châtaigne (ou autre)



Cassez le chocolat en petits morceaux, mettez-le à fondre avec 3 cuillères à soupe de lait.
Hors du feu, incorporez 75 g de beurre ramolli, mélangez bien.
Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes.
Battez les jaunes avec le sucre, incorporez la poudre de noix et la farine.
Mélangez cette préparation à celle au chocolat.
Fouettez les blancs en neige et incorporez les délicatement au mélange précédent.
Versez cette pâte dans un moule beurré (je tapisse ce moule avec du papier sulfurisé), et faites cuire 25 à 30 minutes dans un four préchauffé à 180 °.
Démoulez sur une grille.
Quand le gâteau est froid, recouvrez le de ganache, je l'ai faite au 'pif', avec du chocolat noir fondu et de la crême fraiche épaisse..
Faites maintenant un petit caramel blond dans lequel vous roulerez les cerneaux pour les caraméliser..
Disposez ces cerneaux sur votre gâteau.



Accompagné d'un petit café ou thé, il ne vous reste plus qu'à vous régaler!




Bon après-midi!








Merci pour vos cartes!

 04/11/2016
Une carte dans la boîte à lettre? Ça peut sembler bénin pour certains, mais  pour moi, ça fait partie des petits plaisirs du jour!

Merci à vous toutes pour avoir pensé à moi lors de vos déplacements!

Merci à Françoise (la guillamette) pour cette carte -recette ,lors de son séjour à Metz....
Je suis d'accord avec toi; le fromage dans la quiche lorraine n'a pas sa place.... comme le gruyère dans le gratin dauphinois!!!
Mais chacun arrange la recette à sa façon!!!lol

Merci aussi à Sylvie et Marc qui font finir par connaitre Nancy comme leur poche!!! Si j'y retoune un jour, je saurai où m'adresser pour connaitre les bons coins à ne pas râter dans cette ville!




Un grand merci aussi à Laurence qui, pourtant certainement bien occupée avec ses petits-enfants lors de son séjour en Provence n'a pas pour autant oublié les copines blogueuses!

Et enfin, merci à Geneviève qui m'a envoyée cette carte de Lille!
Sais tu Geneviève que si tu étais à Béthune pendant les vacances de la Toussaint, nous n'étions qu'à 20 minutes l'une de l'autre?











Notre  petite Lisa est allée dans un parc d'attractions il y a quelques jours, et on lui a fait un joli maquillage de la 'reine des neiges'....je l'ai trouvée si mignonne que j'ai voulu vous montrer son petit minois!
C'est tout de même plus joli que le maquillage d'Halloween....lol
Qu'en pensez-vous? 






L'idéal est de faire les deux!
Comme chaque année, je vide mon congélateur et j'en profite pour faire quelques pots de pâté de sangier.

Voici donc 22  pots de ce pâté qui feront quelques heureux parmi les gourmets qui m'entourent, mais aussi 2 belles terrines...qui n'ont pas fait long feu!

La recette de ce pâté se trouve ICI.





Il me restait un peu de chair de ce pâté, j'ai donc décidé de faire du pâté-croûte champenois à ma façon!

Le pâté en croûte (ou pâté-croûte en Champagne), est une charcuterie composée d'un pâté cuit dans une pâte feuillétée ou brisée...
Connaissez-vous l'histoire de ce pâté en croûte?
Au moyen-âge, pâtés en croûtes et terrines constituaient une des principales base de la cuisine médiévale...
Ces 2 modes de cuisson permettaient de conserver la viande un peu plus longtemps. D'ailleurs, la croûte de ce pâté n'était initialement pas conçue pour être consommée, mais seulement pour aider à la cuisson et pour la conservation de la viande. Avec le  temps, les pâtissiers ont opté pour une croûte comestible.
De nos jours, plus de 6500 tonnes de pâté en croûte sont consommés chaque année en France...
Souce; Wikipédia.

Mais revenons, à mon pâté-croûte!
J'ai donc mélangé la préparation de viande à pâté à autant de chair à saucisse, j'ai ajouté un tiers de ce poids en viande de veau, coupée en minis-morceaux (au couteau), j'ai lié avec un œuf, j'ai rectifié l'assaisonnement, puis j'ai ajouté des morceaux de lapin; des petits filets fins coupés dans du râble que j'ai laissé entiers; je les ai glissés au milieu de la préparation de viande hâchée...
J'aurais pu ne pas rajouter de chair à saucisse à ma préparation  (reste de viande à pâté, moitié veau et un peu de chair de lapin convenait parfaitement), mais j'avais besoin d'un gros pâté-croûte pour une dizaine de personnes!
J'ai étalé ma pâte-feuilletée sur ma plaque de four recouverte de papier sulfurisé, j'ai mis cette viande au milieu, en glissant donc les filets de lapin entre 2 couches de chair, j'ai bien emballé le tout de pâte, j'ai badigeonné au jaune d'œuf, j'ai fait quelques croisillons avec une lâme à rasoir, je n'ai pas oublié la petite cheminée, et j'ai mis dans un four préchauffé à 200° pendant une cinquantaine de minutes...
Le temps de cuisson varie selon l'épaisseur du pâté en croûte.







Et voici le résultat; 2 beaux pâtés en croute qui embaumaient ma cuisine....





Dégustés avec une salade, ils étaient aussi bons chauds que froids....



Bonne journée.





Séjournant pendant quelques jours dans le Pas de Calais, nous en avons profité pour faire une escapade tout en haut des 'Hauts de France'; tout là-haut à la pointe des caps; le cap gris nez et le cap blanc nez....
Par une belle journée ensoleillée, bien qu'un peu brumeuse au fur et à mesure que nous 'montions', nous avons pris la direction de Boulogne-sur-Mer, nous avons fait une étape un peu plus au nord de cette ville; dans la jolie petite station d'Ambleteuse...nous voulions manger des moules-frites et nous savions que de nombreux petits restos jalonnent la côte; ces petits restos étaient d'ailleurs bien fréquentés ce jour-là; ce sont les vacances!
En attendant, nous avons flâné en admirant les jolies villas aux façades colorées, typiques de cette côte d'Opale....









Cette petite station balnéaire affiche ses couleurs....







Nous nous installons ; JC devant un plat de moules marinières, quant à moi, j'ai choisi les moules au Maroilles....et une glace aux spéculoos!!!
Je sais, ce n'est pas très raisonnable, mais une grande marche est prévue après le repas....de quoi déculpabiliser!!!



Nous prenons donc la route des caps; nous ne ferons qu'une halte au cap gris-nez qui a....le nez dans la brûme!
Juste le temps de prendre ces photos de blockaus qui faisaient partie du mur de l'Atlantique; ce mur était un système de défense construit par les allemands pendant la seconde guerre mondiale le long des côtes ouest de l'Europe.
Il a été construit pour empêcher le débarquement des alliés depuis la Grande-Bretagne, cet ensemble de fortifications s'étendait sur plus de 6000 km de la frontière espagnole jusqu'à la Norvège...

Cette fortification fût renforcée sur la côte française de la Manche, notamment entre Boulogne-sur-Mer et Calais....



Aujourd'hui, ces blockaus servent d'abris aux moutons qui paissent sur la lande....



Nous prenons la direction du cap Blanc-nez à quelques kilomètres de là seulement, mais qui est bien dégagé...
Des moutons encore, mais dans le ciel cette fois, autour du monument 'le Dover Patrol' érigé pour rendre hommage à la patrouille de Douvres...



Nous sommes sur une falaise haute de plus de 100 mètres par endroit...
Le ciel et la mer se confondent à l'horizon ...
D'ailleurs quel est cet intrus juste en face de nous? Ce n'est pas un avion, encore moins un OVNI....c'est un ferry, un de ces paquebots qui fait la traversée de la Manche à longueur de journée.
Avec ces jolies couleurs un peu laiteuses dues à la brûme, la ligne d'horizon est invisible....c'est irréel et un peu magique, nous avons l'impression que ce bâteau flotte dans le ciel...il s'envole vers l'Angleterre, à une trentaine de kilomètres d'ici...







La journée touche à sa fin, la brûme tombe de nouveau; la mer se retire, il ne reste plus rien, seulement une plage abandonnée pour quelques heures....
Nous rentrons enchantés de notre escapade dans ce site magnifique.
D'autres vues de ce site? C'est ici!





Mais oui, le soleil brille même là-haut...d'ailleurs, voici notre ciel aujourd'hui!







Coucou de Belgique.

 25/10/2016
Des 'Hauts de France' où nous sommes venus passer quelques jours, nous avons fait une escapade en Belgique, à côté d'Armentières, au Bizet exactement pour ceux et celles qui connaissent...
Il faisait si beau samedi dernier que nous avons pu manger 'une frite' en terrasse, après avoir rencontré Mr Patate....



C'est notre petite 'Lisa' qui l'a baptisé ainsi....Elle veut bien poser à côté de lui mais pas trop près tout de même....elle n'est pas très rassurée par ce drôle de bonhomme, heureusement qu'il distribuait des bonbons!









Bon week-end....

 22/10/2016
à vous qui passez sur mon blog!

A bientôt.







Voici un bon velouté surmonté d'une chantilly au chèvre; c'est joli et délicieux!

Pour 3/4 bols;
-
- 300 g de pois surgelés
- 150 g de chèvre frais
- 1 petite laitue
- 2 oignons émincés
- 1 litre de bouillon de volaille
- 30 cl de crême fraîche
- sel, poivre.




Faites revenir sans dorer les oignons émincés et la laitue effeuillée.
Mouillez avec 90 cl de bouillon de volaille, portez à ébullition; ajoutez les pois, laissez cuire à frémissements environ 30 minutes, mixez avec tout le bouillon ou une partie seulement, selon la consistance que vous désirez obtenir.




Pour la chantilly au fromage de chèvre (à préparer au moins 2 heures à l'avance.)
Faites bouillir 10 cl de bouillon de volaille, ajoutez la crême fraîche et le chèvre émietté, faites fondre très doucement, mixez puis passez au chinois.
Versez dans le syphon et réservez au frais jusqu'au moment de servir.
Vous pouvez très bien faire cette chantilly sans syphon; dans ce cas, faites-là au dernier moment.








Pour Cath

 18/10/2016
Ma petite fleur de Verdun est beaucoup moins touffue que  la tienne, mais elle a une jolie couleur rougeatre du plus bel effet en cette saison!






Merci pour vos cartes!

 18/10/2016
Merci Nadou, Marie-Claude et Fanfan d'avoir pensé à moi lors de vos sorties et balades!





Et merci à Michèle pour cette jolie carte brodée envoyée pour mon anniversaire!






TARTES DE SAISON.

 15/10/2016
Mon amie Yolande m'a offert un pot de gelée de raisin 'maison'...
Je l'ai utilisée en faisant une tarte de saison, avec des pommes, noix et cette gelée à la place du sucre...



J'ai fait ma tarte en badigeonnant le fond de pâte feuilletée avec quelques cuillères de confitures de mirabelles; j'ai recouvert avec des tranches de pommes coupées finement et j'ai fait cuire une trentaine de minutes dans un four préchauffé à 200°.

Au bout de ce temps, j'ai sorti ma tarte du four, je l'ai parsemée de cerneaux de noix grossièrement concassés et j'ai versé sur toute la surface cette gelée de raisin liquiéfiée quelques instants au micro-ondes...












Dans le même genre d'idée; j'ai recouvert celle-ci avec du pralin et de la gelée de pomme-coing...

Pour la recette de cette gelée; c'est la même que celle de la gelée de pommes; la recette est ICI. 






Bon week-end!







Quand nous sommes allés visiter le Familistère de Guise il y a quelques années, je vous avais raconté l'histoire de ce palais social installé à côté de la fonderie...
Pour retrouver cette histoire, suivez ce lien.

Nous y sommes retournés il y a quelques mois, et nous avons pu découvrir de nouvelles pièces de collection, après vous avoir montré les jolies cuisinières en fonte, aujourd'hui, je vous montre les petits poêles et salamandres....

Pour retrouver les cuisinières, vous pouvez suivre ce lien, et de là, en retrouver d'autres qui vous permettront de visiter virtuellement ce musée!


Je vous laisse admirer ces poêles!

















Certains poêles étaient appelés 'Salamandre', ce sont des poêles mobiles qui pouvaient être transportés d'une piéce à l'autre sans avoir besoin de les éteindre.....
Ils ont été commercialisés entre 1850 et 1950...






A l'époque, je pense que les fioritures plaisaient beaucoup!!!


N'oubliez pas le petit clic pour agrandir la photo!






Je me souviens avoir vu ce genre de petit poêle chez mes parents et beaux-parents...
Les carreaux étaient en mica...





Ceux-ci sont beaucoup plus sobres...
L'usine Godin a produit près de 4000 modèles de poêles.












Une 'repasseuse'; c'était un poêle où la repasseuse professionnelle mettait ses fers à chauffer....



Bonne fin de journée.




<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :