Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 935 183
Nombre de commentaires : 23 848
Nombre d'articles : 2 281
Dernière màj le 09/12/2018
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>
Ils ne sont pas beaux mais ils sont délicieux!
Le topinambour est surnommé l'artichaut de Jérusalem ou 'poire de terre'; c'est un légume oublié qui revient sur nos tables!
Il s'adapte à tous types de sol, il est donc cultivé dans tout le pays.
On le consomme entre avril et novembre, mais ils sont plus goûteux dés les premières gelées.
Le topinambour est originaire d'Amérique du nord.
Répandu en Europe au début du 17ème siècle, ce tubercule tient son nom d'une tribu amérindienne; les "topinambours"; il fût amené en France à cette époque.
Ce légume connût son heure de gloire grâce à Parmentier, puis il fût très consommé durant la seconde guerre mondiale, il fût ensuite vite oublié; assimilé à de mauvais souvenirs...
SOURCE. MARMITON.

Il faut les choisir fermes et d'aspect sain, ils ne doivent pas être consommés trop frais pour être plus digestes.
Pour la cuisson, le temps est à surveiller en fonction de sa maturité et de sa taille.
Je les cuisine tout simplement coupés en cubes ou en rondelles et assaisonnés d'une vinaigrette moutardée, dans laquelle j'ajoute 2 ou 3 échalotes finement émincées.









Merci Françoise pour cette pensée lors de ta visite de la 'Piscine-musée' de Roubaix!
Un endroit dont j'ai souvent entendu parler et que tu as eu la chance de visiter en pensant aux copines!








Vous l'aurez remarqué; j'aime les gâteaux aux pommes, et s'ils sont caramélisés....c'est le summum!
Donc aujourd'hui, je vous propose le 'gâteau-tatin'....à faire aussi avec d'autres fruits; poires, abricots, ananas....


- 4 ou 5 pommes
- 3 œufs
- 125 g de sucre
- 160 g de farine
- 160 g de beurre
- 20 cl de crême fraîche
- 1 sachet sucre vanillé..

pour le caramel
- 150 g de sucre
- 3 cuillères à soupe d'eau

faites un caramel directement dans votre moule à manqué s'il est en métal, sinon transvasez-le...
Pelez et coupez les pommes en tranches pas trop fines, disposez-les harmonieusement sur le caramel.
Fouettez les œufs avec le sucre jusqu'à blanchiment, ajoutez la farine, la vanille,  le beurre fondu mais froid et la crême fraîche.
Versez cette préparation sur les pommes et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 35 à 40 minutes.
Démoulez aussitôt et servez tiède de préférence!



je l'ai saupoudré de sucre au citron de cookme-shop.co


















Mais oui....il est désert!
Que ce soit JC ou moi-même, nous avons toujours vécu avec un potager; d'ailleurs mes parents et beaux-parents avaient de très grands potagers à l'époque, il n'y avait pourtant pas de congélateurs; tout ce qui ne restait pas en terre se retrouvait dans des pots de conserve!
j'avoue d'ailleurs préférer certains légumes en conserve que congelés..mais ça, c'est une affaire de goût!
Donc, ce jardin est encore à l'état 'brut'!
Mon jardinier dit toujours qu'au nord de la Loire, un bon jardinier n'est jamais pressé....malgré tout, le motoculteur va tourner d'ici quelques jours!





Ce potager 'nu' plait bien à ces demoiselles!!!



Malgré tout, en en faisant le tour, on trouve des choses interessantes...comme ces derniers poireaux!



du persil plat....



le pied de céleri-branche, reparti pour quelques mois...



la rhubarbe, exposée en plein soleil...elle s'épanouit!





Juste pour le plaisir; un petit fouillis bien sympathique...



mais aussi pour l'odeur, j'ai des jacinthes autour de la maison; elles embaument!



Quand on nous dit que ce n'est pas bien d'avoir la grosse tête!!! Ces jonquilles l'ont puisqu'elles sont triples, mais leurs têtes sont si grosses qu'elles plient sous leur poids!



Bonne journée à vous qui m'avez suivie dans mon....'futur' potager!












Que diriez-vous d'un petit dessert préparé en un tour de main, mais très gourmand?
Je vous propose un petit feuilleté garni de fruits rouges!
Il me restait des fruits rouges surgelés; un mélange de framboises, mûres, cassis, groseilles etc...
Il vous suffit donc de ces quelques fruits, d'une pâte feuilletée, d'une boule de glace...et le tour est joué!
Vous faites décongeler les fruits en les saupoudrant d'une cuillère de sucre en poudre; il vont rendre du jus, vous pouvez garder ce jus ou l'égoutter partiellement; ce que j'ai fait...
D'autre part, vous découpez des ronds à l'aide d'un bol moyen dans une pâte feuilletée, vous les dorez avec du jaune d'œuf et vous les enfournez dans un four préchauffé à 200° pendant 10 à 12 minutes.





Au moment de servir, vous coupez ces feuilletés en deux, transversallement...
Vous garnissez le fond d'un peu de fruits rouges, vous posez le 'châpeau' par-dessus, vous déposez une boule de glace à côté et vous saupoudez ce feuilleté de sucre glace...
C'est rapide et bon...j'ai passé plus de temps à écrire cet article qu'à préparer ce petit feuilleté...hors le temps de cuisson, bien sûr!





Vous pouvez très bien faire ces feuilletés avec de la confiture, tout simplement, comme ce jour-là avec de la confiture de myrtille...
Je n'avais pas doré la pâte avec du jaune d'œuf et j'avais oublié le sucre glace....donc, c'est moins joli!



Bon appétit!











Je vous emmène visiter un petit village troglodyte pas très loin de chez moi, à une vingtaine de km au sud de Laon et du tristement célèbre chemin des dames,(30 km aussi à l'ouest de Reims pour mieux vous le situer).
Paissy, est une magnifique petite commune située dans un cirque de verdure où pratiquement toutes les maisons s'adossent aux creutes; c'est le nom que l'on donne aux grottes dans cette région....

Cette première photo vient d'internet...


Ce village servait de base aux attaques militaire en octobre 1914; les combats s'acharnent sur cette région et la commune n'est plus qu'un champ de ruines 1 mois après....
Ces creutes accueillaient les blessés qui combattaient au chemin des dames (Craonne, Craonelle...)ils y recevaient les premiers soins..
Cette creute servait de chapelle puisque un prêtre y officiait en 1917...
Elle servait aussi d'école...











Avant la guerre, il y avait 65 maisons à Paissy, une seule a subsisté, et 42 fûrent reconstruites...
Ces creutes servaient d'annexes aux exploitations agricoles; granges, remises à outils, à bois, étables....
Aujourd'hui, elles servent de garage et toujours de remises...
Les abords de certaines sont aménagées très coquettement....





Elles servent aussi d'écrins comme celle-ci qui met en valeur cette maison contemporaine...





On peut y admirer un charmant endroit; un rôcher sur lequel coule une minie-cascade....




derrière lequel se cache une petite statuette de la vierge....














Il y a quelques jours, Françoise (La Guillaumette) proposait une recette de beignets au four; ils avaient l'air si appétissants que j'ai décidé de me lancer!
J'avoue que je préfère le "vrai" beignet cuit à la friture, malgré tout, j'ai été très surprise de la légèreté de ceux-ci!

Si cette recette vous tente, il vous suffit de la retrouver sur le blog de Françoise, en suivant ce lien!



Bonne idée aussi de les fourrer avec ces petites gourdes de compote!



C'est une recette intéressante, bien que le nom de 'beignet' ne convient peut-être pas tout à fait, car ils n'ont pas du tout la texture du beignet cuit dans l'huile....

J'ai déjà fait des 'scones'; ces petits pains britanniques particulièrement appréciés à l'heure du thé, et je trouve que ces beignets  au four leur ressemblent beaucoup.












Le printemps est bien là; du moins dans le jardin!
Je vous offre ces quelques fleurs....








Les tulipes botaniques....




Il faudra attendre quelques jours pour voir fleurir ces jacinthes...






Des jonquilles 'sauvages' cueillies dans un petit bois près de chez moi...








Gâteau à l'orange.

 09/03/2017
Comme beaucoup d'entre vous, j'ai cédé à l'appel des agrumes en faisant ce fondant à l'orange!
C'est un fondant que je fais régulièrement en cette période de l'année, car il est très apprécié par ceux qui aiment les oranges!

Il vous fait peut-être envie? Si c'est le cas; suivez ce lien pour avoir la recette!





Bon après-midi!








Il y a quelques jours, à l'occasion de la fête des grands-mères, Dely se posait cette question "A quand la fête des grands-pères?"....sa question m'a interpellée dans la mesure où cette fête me disait vaguement quelque chose...Curieuse, je suis donc aller chercher sur Internet....et, effectivement, cette fête existe bien depuis 2008!!!

Si vous voulez en savoir plus sur cette fête, il vous suffit de suivre 
 Ce lien!






Alors, à quand la fête des tontons, tatas, cousins, cousines etc, etc?

J'en profite tout de même pour vous souhaiter une bonne journée de la femme.....et je file continuer mon ménage!!!lol


Et si vous êtes de celles qui aimez avoir quelque chose à fêter, ne vous inquiètez pas, suivez ce lien, vous verrez qu'en France, et dans le monde d'ailleurs, on ne manque pas d'idées!!!













Pourquoi faire compliqué quand c'est si bon simple?
Voici une petite poêlée délicieuse avec de bons œufs frais!

Pour 2;
- quelques pommes de terre (selon votre appétit!)
- 1 barquette de champignons de Paris
- 2 échalotes
- 1 gousse d'ail
-  4 œufs
- sel, poivre, persil.


Peler, laver les pommes de terre, les couper en rondelles assez épaisses et les précuire une dizaine de minutes à la vapeur.

Nettoyer les champignons, émincer les échalotes, les faire rissoler doucement à la poêle dans un peu d'huile, remuer régulièrement jusqu'à ce que les champignons soient presque cuits et aient rendu leur eau; réservez-les.
Rajouter un petit peu d'huile et mettre les pommes de terre dans cette poêle pour les faire rissoler, ajouter les champignons et terminer la cuisson de cette poêlée à feu doux en mélangeant de temps en temps.
Ajouter la gousse d'ail hâchée et casser les œufs en les espaçant bien sur la surface des légumes, dés qu'ils sont cuits, saler, poivrer, parsemer de persil hâché.




Servir aussitôt dans la poêle.




Bonne journée.






Je viens d'envoyer par mail cette petite histoire à quelques-unes d'entre vous, mais elle est si marrante qu'il faut que je la partage avec mes visiteurs!

Elle est délicieuse!

Il était une fois un roi qui voulait aller à la pêche,
il appelle son météorologue et lui demande l'évolution pour les heures suivantes
.

Celui-ci le rassure en lui affirmant qu'il pouvait y aller.

Le roi va tranquillement à la pêche car pas de pluie prévue.

Pour plaire à la reine il met ses plus beaux atours.

Un paysan monté sur son âne, qui en voyant le roi dit :

"Seigneur mieux vaut que vous rebroussiez chemin

car il va beaucoup pleuvoir dans peu de temps"

Bien sûr, le roi continue en pensant :

"Comment ce gueux peut-il mieux prévoir le temps

que mon spécialiste diplômé grassement payé

qui m'a indiqué le contraire

 Poursuivons...

Et c'est ce qu'il fait...

mais il se met bientôt à pleuvoir à torrents.

Le roi rentre trempé, la reine se moque de le voir dans un si piteux état.

 Furieux, le roi revient au palais et congédie illico

son météorologue, puis il convoque le paysan

lui offrant le poste vacant...

Mais le paysan refuse en ces termes :

 "Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo et de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées cela signifie qu'il va pleuvoir "

Et le roi embauche l'âne...

 

C'est ainsi que commença en FRANCE la coutume de recruter des ânes pour les postes de conseillers les mieux payés.

 

C'est depuis ce moment, que fut décidé de créer

une école : l' E.N.A. (l' École Nationale des Ânes)

et ses diplômés, dont nous pouvons mesurer,

tous les jours, les brillantes compétences

 


Je ne sais pas ce que vous pensez de cette petite histoire, pour ma part, je trouve que cet âne est très compétent....
Et vous, que vous inspire t-elle?


Sur ce, je vous souhaite une bonne journée!









Mi-gâteau, mi-tarte, ce dessert contentera les inconditionnels des pommes!



Voici les ingrédients et la recette;

- 100 g de beurre très mou
- 100 g de sucre roux
- 4 œufs
- 200 g de farine (j'ai mis 150 g de farine de blé et 50 g de farine de chataîgnes)
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 sachet de sucre vanillé
- 5 pommes
- 30 cl de crème fraîche
- 30 g de sucre en poudre

Dans un saladier, mélangez le beurre mou avec le sucre roux jusqu'à ce que le mélange soit homogène, incorporez l'œuf en continuant de bien remuer.
Mélez la farine avec la levure et incorporez-les à la préparation au beurre.
Etalez cette préparation au fond d'un moule à manqué tapissé de papier sulfurisé ou dans un moule à charnières bien beurré.
Pelez et épépinez les pommes, coupez-les en lamelles, déposez-les harmonieusement sur la pâte.
Fouettez la crème fraîche au mixeur jusqu'à ce que les fouets commencent à laisser des traces, à ce moment-là, incorporez  les 3 œufs restants préalablement battus, le sucre en poudre et le sucre vanillé, versez cette préparation sur les pommes.





Faites cuire 40 à 45 minutes dans un four préchauffé à 180°.
Le dessus du gâteau doit être bien doré et la garniture prise.
Laissez refoidir avant de démouler.

Saupoudrez-le de sucre glace au moment de le servir.





Ce gâteau est délicieux servi avec une crème anglaise!

Vous pouvez utiliser des poires pour préparer ce gâteau, et même des prunes ou des abricots quand ce sera la saison!




Bon après-midi et bon week-end!









LES VAMPS A LA GYM!

 28/02/2017
Quelle ne fût pas notre surprise de voir arriver ces vamps ce matin en plein cours de gym!
Effectivement, ces 2 copines ont profité du mardi-gras pour nous offrir un cours empli de rire et de bonne humeur!

Je le partage avec vous!



Ces photos ont été prises avec mon portable..






 


J'en profite pour vous offrir ce petit poême de Ronsart....revisité!


Mignonne, allons voir si l'arthrose
qui ce matin, tant m'ankilose
Depuis qu'a sonné mon réveil
Pour clore une nuit de sommeil
Aura perdu de sa vigueur
Après un footing d'un quart d'heure!
Las, voyez comme sont les choses,
Il faudrait que je me repose.
Mes maux, loin de se calmer
Las, las, ne cessent d'empirer.
Ô vraiment, marâtre nature
Avec l'âge la douleur perdure!
Donc, si vous m'en croyez,mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté
Avant que ne se ternisse votre beauté,
Pour assouvir toutes envies
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie!!!   





Bon après-midi!





Voici la question que je vous posais hier;

Sauriez-vous me dire ce qu'il pourrait y avoir sur cette colline?

Nadou a trouvé; c'est un petit vignoble qui a été planté sur cette colline; mais c'est un endroit insolite pour y planter une vigne, car cette colline est un terril!
Cette vigne a été planté en 2011 sur un terril à côté de Béthunes dans le Pas de Calais, à une vingtaine de kilomètres de Lens.
Aujourd'hui, ce vignoble est vendangé et offre un bon petit chardonnay!
Si celà vous intéresse, pour en savoir plus; suivez ce lien!













J'en profite pour vous montrer les terrils de Loos en Gohelle, à côté de Lens qui verdissent au fil des années et qui sont parcourus de sentier de randonnées....Je les ai déjà empruntés car ils offrent une jolie vue sur le bassin minier.
Ces deux terrils sont les plus hauts d'Europe; ils culminent à plus de 180 mètres.
J'avais déjà fait un article sur ces terrils; il suffit de suivre ce lien...


Une autre idée pour valoriser ces terrils? Une piste de ski artificielle; c'est ICI.... skions chez les Ch'tis !













Photo du net.



<< 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :