Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 9 259 902
Nombre de commentaires : 30 535
Nombre d'articles : 2 905
Dernière màj le 15/04/2024
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Nous voulions marcher lors de notre séjour sur la côte de granit rose... et bien ce jour-là, en nous rendant à Bréhat, nous avons été servies ! Effectivement, avec les grandes marées, notre bateau n'a pas pu accoster sur le ponton principal, donc, nous avons fait quelques centaines de mètres à pied après avoir débarqué sur un autre ponton, abordable à marée basse. 


Bréhat est une île qui fait face à Paimpol: 3 km 500 de long sur 1km 500 de large, elle se visite à pied, de toute façon, les voitures sont interdites, seuls quelques petits tracteurs servent de taxi.
Un peu plus de 400 habitants y vivent à l'année, 75 % des maisons sont des résidences secondaires. La traversée se fait en une dizaine de minutes. 


Avant de visiter cette jolie île, nous grimpons la quarantaine de marches qui nous mènent à la chapelle St-Michel, bâtie sur un tertre rocheux qui la domine. 










Face à la mer... mais à marée très basse !!! 






Le moulin... 


Le curieux clocher... 


Bréhat est surnommée 'l' île aux fleurs '; elle mérite bien ce surnom. 






Un citronnier... 




Il faisait très bon, nous avons pu manger en terrasse, sur la jolie place du village bordée de platanes... 





Lors de notre séjour en bretagne, nous avons visité la Vallée des saints. 
Cette Vallée des saints est située à Carnoët, dans les côtes d'Armor.
Inaugurée en 2010, la vallée regroupe des statues de 4 à 7 m de haut; l'effigie des saints bretons, toutes taillées dans du granit.
Aujourd'hui, on peut admirer 185 statues, mais le but est d'atteindre les 1000... d'ici quelques dizaines d'années !!!



A l'initiative de ce défi artistique, un homme; Philippe Abjean qui a su créer un dynamique et embarquer avec lui d'autres passionnés dans son œuvre à ciel ouvert.
Cette Vallée des saints a surgi au milieu de nulle part dans les Côtes d'Armor.
Dès notre arrivée, on peut y admirer des sculpteurs à l'œuvre. 


Chaque statue est orientée vers la commune dont le saint est originaire, ce qui explique qu'aucun ne regarde dans la même direction. 
Cette œuvre a été inspirée fortement du petit prince; elle est magnifique.








Oh...le coquin!!!













Au pied de chaque statue, le nom du saint gravé dans la pierre, et celui de son sclupteur, ainsi que le nom du granit utilisé.



On peut aussi admirer quelques autres statues, qui n'ont rien à voir avec les saints, mais qui sont bien sympathiques aussi!






Le Puy de Sancy

 09/09/2023
Quand on est à la montagne et qu'il fait très chaud, on crapahute pour respirer le bon air pur des sommets !
Nous sommes donc montés au Puy de Sancy; ce Puy est le plus haut sommet de la chaîne des volcans d'Auvergne, avec ses 1885 m.
Nous y sommes montés en téléphérique, mais pour arriver au sommet, il fallait encore gravir 860 marches ! Nous ne les avons pas gravies en courant, mais nous l'avons fait tout de même... à notre rythme ! lol Mais la récompense était là, avec une vue à 360° sur la chaîne des puys d'Auvergne, du Cantal et du Forez. 










La petite ville du Mont Dore dans la vallée, où nous séjournons. 




Une jolie surprise; quelques mètres au dessous de nous, un chamois niché sur un lit d'herbe au creux d'un rocher. 


2 amies, assez contentes d'elles après un tel effort ! Lol




Visiter une région, c'est aussi s'éloigner des sentiers battus, partir à l'aventure, s'éloigner surtout des sites touristiques ! On y fait de jolies découvertes... voici donc quelques vues prises au hasard de nos balades!
Mais il faut aussi admirer la route !








Paysage de causses...



Les murets en lauze...Ces murets étaient construits à l'époque par les paysans qui faisaient des terrasses pour faciliter la culture...



Un joli petit village perdu dans les causses...









En s'éloignant des gorges, le paysage change; c'est moins pittoresque, plus vallonné!
Le château de Séverac, à une trentaine de minutes au nord de Millau, nous sommes dans le département de l'Aveyron.


Ce château domine la vallée...









Bon après midi ! 



Les gorges du Tarn sont un canyon creusé par le Tarn entre le Causse Méjean et le Causse de Sauveterre, ces gorges sont parmi les plus hautes de l'Occitanie, et un des plus beaux sites de cette région.
Elles traversent des paysages somptueux, des villages perchés et offrent à notre vue des panoramas à couper le souffle!
Quand nous avons décidé de visiter les Gorges du Tarn, nous voulions vraiment être au cœur de ces gorges. La plus belle partie des gorges se situe entre Sainte-Enimie et La Malène; la route qui longe le Tarn entre ces 2 villages nous fait découvrir des paysages exceptionnels de toute beauté! Ces gorges, se trouvant principalement dans le département de la Lozère et se terminant en Aveyron; c'est donc dans un hameau de Sainte-Enimie en Lozère, que nous avons posé nos valises; dans une ancienne bergerie transformée en gîte; les propriétaires sont d'ailleurs éleveurs de brebis!

De nombreux chemins de randonnée partaient de notre gîte...comme cette jolie balade; le Cirque de Pougnadoires dont le départ était à 100 m de ce gîte.




Aujourd'hui, je vous parlerai surtout des jolis villages traversés par le Tarn, comme celui de Sainte-Enimie, classé 'plus beau village de France'.  Ce village construit sur un affleurement rocheux offre une vue imprenable sur les gorges; il a une longue histoire et était autrefois une étape importante sur le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle.


Aujourd'hui, ce village est une destination touristique et est connu pour son architecture médiévale; il est aussi le point de départ idéal pour visiter ces gorges.


Et c'est avec beaucoup de plaisir que nous avons flâné dans ces ruelles pavées avec vue sur ces gorges impressionnantes!















A quelques km de Sainte-Enimie, nous visitons ce site exceptionnel qu'est le petit village de Castelbouc avec ces maisons accrochées à la rôche....




Les ruines du château perché sur un éperon rôcheux; impressionnant!




Encore un incontournable au cœur des gorges; le joli village de La Malène:







Les parois rôcheuses dominent ce joli village, et certaines maisons y sont accrochées!
Je ne sais pas si je dormirai tranquillement! lol












Encore un joli petit village; celui de Chély sur Tarn; où de nombreux chemins de randonnée s'offrent aux touristes!



Bon après-midi!





Quelques vues de Lozère, en plein cœur des Gorges du Tarn où nous séjournons actuellement; les paysages sont magnifiques, grandioses... et impressionnants !
Ces vues ont été prises au bord du gouffre de Pougnadoires, à une centaine de mètres de notre gîte.






Notre joli gîte! 



Deauville, Cabourg, Houlgate, visitées le mois dernier lors de notre séjour en Haute-Normandie.
Nous sommes sur la côte fleurie, ce surnom de 'côte fleurie' fait référence à la campagne qui l'entoure; une campagne verdoyante et fleurie!
Malgré sa surfréquentation estivale, c'est une côte qui a su préserver son charme.Sur une quarantaine de km, le littoral de la côte fleurie est une succession de magnifiques plages de sable fin qui n'en finissent pas, de falaises et de panoramas uniques.
Nous voici à Deauville, symbole de cette côte: Deauville et ses célèbres planches!  Désertées ce matin-là, car il y avait un petit crachin normand, qui n'enlevait rien au charme de la balade, même sous le parapluie!



Nous flanons au centre-ville devant de jolies boutiques luxueuses...nous nous contenterons de faire du lèche-vitrine!!! lol





L'hôtel 'Barrière Le Normandy' qui donne sur la plage...




le casino...



même pas tentée!!! lol



la mairie de Deauville...



Nous voici à Cabourg; cette ville a aussi son grand hôtel...C'est ici que Marcel Proust séjournait pour soigner son asthme.








Cabourg avec sa magnifique plage et ses jolies cabines bien alignées...



Surprise! Nous avons trouvé le banc de Sylvie et Marc sur la promenade du front de mer!



Houlgate, type parfait de ces petites villes normandes où littoral et campagne environnante rivalisent de charme, Houlgate compte parmi les premiers sites balnéaires de cette côte fleurie (1851).
La station possède elle aussi, son grand hôtel-casino sur le front de mer...



La ville conserve aussi un grand nombre de villas, témoins de l'architecture de villégiature de la fin du 19éme siècle. Leur abondance sur cette côte, leur diversité et leur état de conservation en font un patrimoine riche et original, à découvrir au fil des balades.



La plupart de ces villas sont fermées hors-saison.




La plage de Houlgate s'étend sur 2 km et est bordée par un écrin de verdure...



Bon après-midi à vous qui passez par ici!





Promenade à Etretat

 09/10/2022
Lors de notre séjour en Normandie, nous avons passé une journée à Etretat.
Bordée d'une digue-promenade, la plage de galets est encadrée par les falaises d'Amont et d'Aval.
A gauche; la falaise d'Aval avec son arche monumentale; son aiguille haute de 70 mètres, étonnamment découpée retient l'attention. Maupassant qui a passé son enfance à Etretat, y voyait un éléphant plongeant sa trompe dans la mer.




Sur ces falaises, la balade est très belle et offre de magnifiques points de vue sur ces 'déchirures' de falaises surnommées 'les portes'.





Face à la falaise d'Aval; la falaise d'Amont, avec la petite chapelle des marins dédiée à Notre Dame de la Garde.











Derrière la petite chapelle, un musée et un monument dédiés à Nungesser et Coli.
Cette immense flèche qui se dresse vers le ciel symbolise l'envol de 'l'Oiseau blanc'. Il rappelle la première et malheureuse tentative de la traversée de l'Atlantique sans escale (8 mai 1927); c'est d'ici que l'appareil sera aperçu la dernière fois...





Bon dimanche à vous qui passez sur mon blog!





J'ai envie de partager ces photos de vacances avec vous !
Bien que lors de ce séjour en famille, j'étais plus sur le mode 'vacancière relaxe' que sur celui de 'touriste... japonaise', avec l'appareil en bandoulière ! lol
Malgré tout, voici quelques vues de Barcelone, où après avoir vus la superbe cathédrale, faits un peu de shopping dans les petites boutiques touristiques et avoir mangés dans un restau sympa, nous avons recherché le calme et la tranquillité dans un très beau parc... 






Ces prochaines vues ont été prises à Sant Paul de Mar; à une cinquantaine de km au nord de Barcelone, où nous avions loué une villa en famille.
Bien sûr, la chaleur était bien là, comme partout ces dernières semaines, mais les jolies plantes et fleurs égayaient le paysage avec leurs couleurs magnifiques, comme ce bougainvillier qui couvrait entièrement ce pan de mur!




De nombreuses belles de jour couraient en de nombreux endroits...





Et comme nous a dit Axel (12 ans), c'est bien aussi d'être 'dépaysagé' quand on part en vacances! Lol! Un mot qui va certainement rester dans la famille...d'ailleurs, nous étions bien d'accord avec lui! re-lol






















Et bien sûr;il y avait la plage et la mer...comme nous ne sommes pas du genre à lézarder sur la plage, je dirais donc; il y avait la mer!!! Si chaude cette année que c'était un vrai bonheur d'y entrer sans aucune réticence...elle faisait 28 à 29°!
Et du bonheur en plus car nous en profitions très tôt le matin, à l'heure où on était presque seuls sur cette plage!







J'ai pensé à Françoise (Graine de sucre), en prenant cette photo...ce petit bougainvillier poussait dans un coin de plage, près d'un piquet, je ne sais pas comment il avait atterri à cet endroit!



Je ne peux pas m'empêcher de vous remontrer une partie de cette si belle ''Sagrada Familia'; elle m'a éblouie!!!




Bonne fin de journée à vous qui me rendez visite!






Avec cette magnifique cathédrale qu'est 'la Sagrada Familia'...j'étais aussi émue qu'émerveillée en la voyant... 










Avec ma belle-fille Angélique et ma petite fille Paola.



Très bonne journée à vous qui passez par ici!




A Brest, la rue de Saint-Malo est vraiment très atypique! Cette rue pavée avec ses maisons de pierre date des années 1690, c'est une trace du vieux Brest populaire...
Vous me suivez pour cette visite plutôt pittoresque?




Pour beaucoup, Brest évoque le souvenir d'une ville défigurée par les bombardements de la seconde guerre mondiale, en 1944, seuls 4 immeubles semblent tenir encore debout dans le centre ville. Comme par miracle, la rue Saint-Malo a survécu aux guerres et aux menaces de la modernisation urbaine :"Unique à Brest, une rue populaire qui raconte l'histoire des 'petites gens', on ne pouvait pas la laisser disparaitre' raconte aujourd'hui Mireille Cann, habitante de cette rue et présidente de l'association 'Vivre la rue'...
Véritable succès auprès des touristes, la rue Saint-Malo a souvent été menacé de disparition, mais tient bon grâce à cette association!



Ses maisons traditionnelles bretonnes, ses pavés de grés, ses murs de granit; voici ce qu'il reste de cette rue ambassadrice du Brest d'autrefois!
Construit dans les années 1690, ce 'petit faubourg populaire' se situe au cœur de la petite vallée du Pontaniou. Insalubre et abandonnée de nombreuses fois, rien ne prédestinait la rue Saint-Malo a représenté aujourd'hui la beauté du vieux Brest.




Sans l'association 'Vivre la ville' crée en 1989, pour la sauvegarde du patrimoine, il est fort probable que ce lieu aurait disparu, et c'est grâce à cette association que cette rue est aujourd'hui mise en valeur, reconnue et visitée comme la plus ancienne de cette ville.
De nombreux spectacles animent cette rue 'Les beaux dimanches' enchantent ses pavés : spectacles de rue, concerts, théâtre, danse, contes, expositions.. etc, etc...

Source: Ouest France. 



Et c'est avec beaucoup de plaisir et de curiosité que nous avons flané dans cette rue pleine de charme...






à la déco très atypique et même très hétéroclite! 





































Les chats y sont chez eux...ils sont les bienvenus et y vivent très heureux!









Il y a même des 'wawas'!!!



Alors que je m'apprête à refaire mes valises pour retourner dans le Finistère, (à la pointe, au nord de Brest), il serait temps que je vous montre mes dernières photos prises dans ce département en octobre dernier! 
Et c'est dans la jolie cité de caractère de Pont-Aven que je vous invite à me suivre aujourd'hui!
Pont-Aven est une petite cité de caractère à une vingtaine de kilomètres à l'est de Concarneau, cette petite cité a séduit de nombreux peintres au milieu du 19éme siècle, dont Gauguin, qui en fit son hâvre de paix, il y créa 'L'école de Pont-Aven' (1886-1894) qui fit connaître ce discret village au monde entier.
La rivière Aven qui prend naissance dans les montagnes noires a donné son nom au bourg.
On longe l'Aven qui coule parmi les rôchers et les vestiges des moulins...





























C'était en octobre 2021...
A quelques km de Pont-Aven, et à 500 m environ du sentier des douaniers, je vous conseille de faire un détour pour visiter ces charmants hameaux de Kerascoët et de Kercaric qui se trouve sur la commune de Nevez, dans le Finistère.
Dans ces hameaux pittoresques au charme bucolique, tout est réuni pour nous séduire; adorables chaumières, volets bleus, hortensias, antique puits ou four à pain....mais suivez moi plutôt... ce sera plus simple!














































Nous rejoignons le sentier des douaniers qui longe la plage de Tahiti!



J'espère que vous aurez apprécié cette balade; je vous souhaite un bon dimanche!





C'est toujours agréable de regarder les photos des vacances; aujourd'hui, je vous emmène visiter quelques jolies chapelles du Finistère, c'était en octobre dernier.

Commençons la visite par Notre Dame de Grâce à la pointe Saint-Mathieu, entre Plougonvelin et Le Conquet. Il s'agit d'une ancienne église qui était au pied de l'abbaye, détruite aujourd'hui, cette église occupait un plus grand espace à l'époque, aujourd'hui, il ne reste plus que la nef et un joli porche...





D'autres photos de ce phare et de l'abbaye? Suivez ce LIEN.


Une vieille croix penchée est toujours la gardienne d'un ancien cimetière qui entourait cette église où de nombreuses tombes subsistent encore.


Toujours dans le Finistère nord, voici celle de Saint Samson, près de Ploudalmézeau; c'est une petite chapelle modeste et pleine de charme, située dans un environnement à la fois grandiose et sauvage; le site offre un panorama merveilleux face à l'océan.


En contrebas de cette chapelle coule une source dont la vertu miraculeuse était utilisée il n'y a pas si longtemps encore; l'usage voulait qu'on y plonge les enfants pour leur donner de la vigueur...


A la pointe Finistère, voici celle de Camaret Sur Mer, avec son cimetière à bâteaux, qui n'a jamais été rejeté loin de la vue, bien au contraire, il est mis en valeur près de cette petite chapelle, notre dame de Rocamadour et de la tour Vauban..








La chapelle de Saint They surplombe le raz de Sein et la baie des Trépassés, à quelques mètres seulement des falaises de la pointe du Van. Aujourd'hui, classée monument historique depuis 1914, elle finit d'être restaurée et promet de défier encore longtemps les embruns et les grosses tempêtes du Raz.


Dans le Finistère sud, située au pays bigouden, dans la baie d'Audierne, à quelques km de Saint-Guénolé, voici la chapelle de Tronoën et son célèbre calvaire.


Il est le doyen des grands calvaires bretons et le plus ancien, sa construction se situe entre 1450 et 1470, il est entièrement en granit. Il se déroule comme une bande dessinée en retraçant la vie du Christ de sa naissance à sa crucifixion.




La chapelle de Trémarvezen, dans le coin, on l'appelle 'la chapelle des 3 Marie', car elle renferme 3 statues de Marie, la légende lui attribue la vertu de guérir les maladies des yeux. Certains continuent de s'y laver les yeux le jour du grand Pardon; le dimanche après le 15 aoüt.




Et voici la petite chapelle de Sainte-Marine, à Combrit, face au port de Bénodet. Cette petite chapelle se situe en haut du port et offre une vue imprenable. 


On peut y admirer des vitraux contemporains ainsi que des ex-voto marins suspendus à la charpente.




Bon week-end à vous qui passez chez moi!







Aujourd'hui, 30 novembre , un hommage est rendu à Joséphine Baker.
Nous avions visité son château, situé à quelques kilomètres de Sarlat dans le Périgord, en 2015. A l'occasion de cet hommage, j'ai pensé remettre l'article que je lui avais consacré à cette époque en tête de mon blog: celà vous intéressera peut-être...

Quand j'étais gamine, pour moi, Joséphine Baker c'était une dame qui chantait et dansait seulement habillée d'une ceinture en bananes!
Mais, Joséphine Baker, c'était bien plus que cela!
Et quand j'ai su que le château des Milandes était tout près de Sarlat, j'ai voulu le visiter!
Ce château se trouve exactement à Castelnaut-la-Chapelle, en Dordogne.
Construit en 1489 et situé dans le Périgord, Joséphine en fît l'acquisition en 1947 et elle y vécût jusqu'en 1968.
Ce domaine abrite depuis 2001, un musée consacré à cette chanteuse et meneuse de revue, née en 1906 dans le Missouri. 
 


Le château des Milandes fût donc sa propriété de 1947 à 1968, elle y vécût avec son époux Jo Bouillon et les 12 enfants qu'elle adopta.
Elle acheta non seulement ce château, mais une partie du village, qui lui doit d'ailleurs l'installation de l'électricité, de l'eau courante et de nombreuses routes.
Ce château possède un très beau parc où tous ses enfants pouvaient s'ébattre entourés d'amour ...
Elle voulait faire de cet endroit un lieu de fraternité et de joie, elle qui avait tant souffert de racisme aux Etats-Unis...

 


Elle se plaisait tant en France, que pour elle, faire de la résistance pendant la seconde guerre mondiale était une évidence; c'était une façon de remercier ce pays qui l'avait accueilli et lui avait permis de réaliser son rêve; créer sa tribu 'Arc-en- Ciel' comme elle appelait ses enfants de couleurs différentes.
Elle participa donc activement à la résistance en se servant de sa renommée pour glâner des informations.
Elle profitait de ses nombreux déplacements pour délivrer des messages cachés dans ses partitions et ses tenues de scènes.
Elle a été décorée de la légion d'honneur, de la croix de guerre et médaillée de la résistance...

 Photo du net...




On peut visiter 14 pièces meublées dans ce château et y admirer de nombreux objets mythiques comme sa fameuse ceinture en bananes!

Photos prises sur le Net; car elles étaient interdites à l'intérieur. 


On peut aussi admirer une collection de ses nombreuses tenues de scènes dans le grand salon...

 






On visite sa chambre, des chambres d'enfants, des salles de bain ...la salle à manger où elle recevait de nombreux amis et personnalités dont entre autres Jean Gabin et J-C Brialy....

 


On visite aussi la cuisine où elle se barricada au printemps 1969 avant d'être expulsée par ses créanciers, en effet, elle avait englouti tant d'argent dans cette demeure où elle employait un nombreux personnel; sa fortune n'étant pas bien gérée, elle était donc criblée de dettes...
Brigitte Bardot essaie de l'aider en lui envoyant de l'argent, mais elle est beaucoup trop endettée et est obligée de quitter les Milandes qu'elle aimait tant...La vie de château est terminée...
Son mari la quitte...
La princesse de Monaco lui offre un logement à Roquebrune et l'aide à remonter sur scène pour financer les études de ses enfants...
Mais, elle est usée aussi bien physiquement que moralement et elle meurt en avril 1975, à l'âge de 69 ans.
Elle repose au cimetière de Monaco.

La petite église dans le parc... 
 




Pour tout savoir sur la vie de Joséphine Baker; c'est ici.



et quelques autres, visités au cours de nos balades dans ce département du Finistère.
Après avoir visité le phare d'Eckmül à Penmarch; (c'est ICI), nous continuons par la visite de ce très joli site qu'est la pointe saint-Mathieu, on peut y admirer le phare construit près des ruines d'une abbaye, visiter le sémaphore avec le mémorial des marins disparus et la chapelle notre dame de Grâce.


Ce phare est un édifice majeur sur cette côte très dangereuse,il rappelle l'histoire des moines qui allumaient un feu en haut d'une tour de l'abbaye pour guider les marins en mer d'Iroise au 13ème siècle. Haut de 37 m (58 m au-dessus du niveau de la mer), il fût construit en 1835 pour cause de délabrement de l'abbaye. Il signale la route à suivre pour entrer dans le goulet de Brest. Inscrit aux monuments historiques, il est électrifié en 1937, automatisé en 1996 et télécontrôlé depuis 2005.



Il offre une vue saisissante sur la pointe du Raz, Ouessant et Molène.













Il se situe sur la commune de Plougonvelin, à quelques km du Conquet.


Voici un autre phare; celui de la tour carrée du phare de 'La Vieille' , située entre la pointe du Raz et l'île de Sein, il signale un passage extrèmement dangereux où les naufrages étaient très fréquents jadis. C'est une véritable nécropole de navires, justement appelée 'Ar Véret'; le cimetière.


Lîle de Sein, au large...



Un autre phare; celui du 'petit minou', il est construit sur une rôche avancée en mer, l'édifice maritime indique la route à suivre pour entrer dans la rade afin de se rendre au port de Brest...Nous l'avons visité sous une météo qui ne se prêtait pas vraiment à s'attarder; ça soufflait fort dans les voiles!!!










Et voici un autre très joli phare; celui du petit port de Sainte Marine, dans le Finistère sud, il se situe à l'embouchure du fleuve Odet, sur la commune de Combrit...Sa construction remonte à 1885, il fût électrifié en 1943, puis endommagé en 1944 par les troupes allemandes. Il est constitué d'une tour carrée surmontée d'une lanterne rouge en métal et accolé à la maison du gardien...





Il est dans un très joli cadre de verdure...




près du petit port de Sainte-Marine ...


face au port de Bénodet...



Une photo du net du phare du minou...

Bon après-midi.





La ville close de Concarneau est une cité fortifiée du quinzième et seizième siècle construite sur un ïlot. Elle est le cœur historique de la ville qui s'est progressivement développée autour de cet ïlot.
Nous y étions le mois dernier; je vous ai rapportée quelques vues de ce très beau site, à visiter absolument si vous venez dans cette pointe bretonne!































Lors de notre séjour à la pointe bretonne, nous avons visité le phare d'Eckmühl, à Penmarc'h dans le finistère sud. J'y étais venue 4 ou 5 fois, mais je n'avais jamais gravi les 290 marches...il sufisait de se motiver, surtout que j'étais ce jour-là avec 2 amies, nous avons donc grimpé en chœur!!! lol

Ce phare maritime est donc situé sur la pointe saint-Pierre à Penmarc'h.
Il mesure 65 mètres de haut et a 307 marches qui se décomposent ainsi; 5 pour le perron, 272 pour le colimaçon, 13 pour la première lanterne et 17 pour la seconde.
Il sécurise l'une de côtes les plus dangereuses de France, en raison de ses nombreux récifs.
Il a été inauguré en octobre 1897 et doit son nom au titre de noblesse de la donatrice (fille du maréchal d'empire, Louis-Nicolas Davout,prince d'Eckmühl) qui l'a financé en grande partie grâce à un legs fait à sa mort, et cela suite à la victoire d'une bataille napoléonnienne, la marquise voulait que ce nom de triste mémoire soit racheté par les vies sauvées grâce à un phare.
Cette personne avait écrit dans son testament; 'Ma première et plus chère volonté est que ce phare soit élevé sur un terrain solide, granitique, car je veux que ce noble nom reste longtemps béni. Les larmes versées par la fatalité des guerres seront ainsi rachetées par les vies sauvées de la tempête'

Il est entièrement automatisé depuis 2007 et classé monument historique depuis 2011.




La montée nous attend...il faut y aller!
La rampe d'escalier et les décorations sont en bronze poli.


Un vrai colimaçon...je n'ose pas regarder, j'ai un peu le vertige...c'est mon amie qui a pris ces photos!
La tour est entièrement revêtue de plaques d'opaline.







Mais ça valait le coup de crapahuter; une vue pareille se mérite; de son sommet, une vue imprenable sur la baie d'Audierne s'offre à nos yeux.






L'ancien phare datant de 1835 est aujourd'hui un centre de découverte maritime, on peut y voir une exposition relatant l'histoire de ces phares et balises.




Après l'effort...le réconfort! Nous avons dégusté une bonne crêpe, accompagnée d'un verre de cidre sans culpabiliser!!!








Nous avons fait une jolie balade ce jour-là à Roscoff et à l'ouest de cette petite ville, sur cette côte rôcheuse et très pittoresque, qui nous a d'ailleurs fait penser à la côte de granit rose dans le département voisin, cet endroit est moins connu, mais aussi très beau, si ce n'est que les rôchers ne sont pas roses!
Je vous invite donc à me suivre en regardant ces photos prises au hasard de cette promenade!

Le clocher de Roscoff:




C'est bien vrai ça!!!




L'ile de Batz; à seulement 15 minutes de traversée.


Nous sommes à Saint-Paul de Léon, au cœur de ce grand potager breton; douceur et humidité; l'idéal pour y cultiver de bons légumes..nous rapporterons des oignons roses de Roscoff!


Nous longeons cette magnifique côte et nous faisons une jolie balade à Cléder, en suivant le GR 34....










Une petite guérite de douanier...



Nous arrivons à Kerlouan, sur le site de Ménéham, qui signifie ''Hameau derrière le mont'.
Un très beau site avec ce corps de garde construit au milieu des rôchers..


Au départ, ce village abritait des douaniers, puis s'installèrent ensuite des habitants vivant de la terre et de la mer.








Notre mode de vie en vacances? Nous partons dans la matinée et nous rentrons en fin d'après-midi. Lors de ces dernières vacances dans le Finistère, nous n'avons pas fait moins de 8 km par jour; en privilégiant le pique-nique pour le repas de midi, après avoir acheté quelques bons produits du terroir, (d'ailleurs, j'ai un bon souvenir de cette bonne andouille de Guéméné! lol)
Et quand nous trouvons ce genre d'endroit, nous nous disons que celà vaut bien n'importe quel resto!









Me voici revenue après un séjour d'un peu plus de deux semaines dans le Finistère (10 jours à 30 km au nord de Brest et 8 jours au sud; à Bénodet), nous avons eu un temps typiquement breton; 3 saisons dans la même journée, (lol), certains jours, ça ne valait pas la peine de se coiffer avec le vent qui soufflait... il faut voir le côté positif!!! Malgré tout, nous avons eu aussi de belles journées ensoleillées!

Je vous retrouve donc en vous emmenant visiter le jardin exotique de Roscoff.
Créé en 1986, ce jardin couvre 16 000 m² et est classé 'Jardin remarquable' par le ministère de la culture et de la communication.









Il présente l'une des plus grandes collections de plantes australes cultivées en plein air sous nos climats (plus de 3500 espèces), principalement composée de plantes d'Afrique du sud, d'Océanie, d'Amérique du sud, des îles Canaries, de Madère et d'Amérique centrale.
Ces plantes ne sont pas classées par continent, mais disposées selon leur besoin pour créer un paysage naturel, la nature fait le reste. De nombreuses plantes ne sont pas vivaces mais se ressèment abondamment de façon naturelle.


Depuis 2014, une serre froide accueille des cactus, bulbes et succulentes non rustiques en pleine terre...












Les succulentes les plus rustiques sont installées en rocaille...




Ce jardin est bordé des 2 côtés par la mer et baigné par la dérive Nord-Atlantique du Golf Stream, ce qui lui permet d'avoir un microclimat plus doux. En général, les températures ne descendent pas en dessous de 0° près du rôcher, et ce jardin est divisé en petites parcelles par des haies pour limiter l'action du vent.
Le rôcher, protège les végétaux des vents d'est et emmagasine la chaleur pour la restituer la nuit.




Un panorama sur la baie de Morlaix s'offre à notre vue après une ascension de 78 marches sur ce rôcher...






Je vous montrerai les jolies fleurs admirées dans ce jardin dans un prochain article!






Lors de notre séjour en Alsace, nous avions décidé ce jour-là, d'aller faire une balade à Fribourg, en Allemagne; à une cinquantaine de minutes de Colmar.



Fribourg est une jolie ville située au cœur de la forêt noire.

Ce jour-là, c'était jour de marché, sur la place centrale où se dresse, majestueuse du haut de ses 116 mètres, Notre Dame de Fribourg...







Je crois que c'est la première fois que je vois des jardinières de géranium sur la flêche d'une cathédrale!















Nous ne quitterons pas la ville, sans rapporter quelques 'petits souvenirs' gustatifs!










Rien de tel que ce confinement pour se replonger dans les souvenirs de vacances!
Je continue donc à vous montrer quelques jolis villages visités en septembre dernier, en Alsace.
Ce jour-là, nous avions décidé de rapporter quelques petits souvenirs 'liquides' de cette région réputée pour ses vins, donc, direction; Kintzheim, où nous avons dégusté (entre autres! lol), un petit vin 'Vendanges tardives', qui nous a laissé de délicieux souvenirs au niveau des papilles; le petit Jésus en culotte de velours! lol





Malgré l'accueil très sympathique des viticulteurs, nous ne nous attarderons pas, il n'est pas tout à fait midi...et nous reprenons le volant! lol
Direction; Turckheim; un très joli village, toujours sur cette route des vins...



Nous entrons par l'entrée principale; la porte de France...







Nous tombons sous le charme de ce village, abondamment fleuri...























Un joli pont très fleuri à l'entrée de ce beau village.

Et pour la petite histoire; trouvée sur Internet.

Turckheim est une des seules villes de France où subsiste encore un veilleur de nuit, qui effectue sa ronde tous les soirs à 22 h du 1er mai au 31 octobre, les trois premiers samedis de l'Avent à 22 h, et chaque 31 décembre, à minuit essentiellement pour le folklore et le tourisme. Cet événement est mis en place pour se remémorer une page d'histoire qui avait lieu au xiiie siècle quand subsistait encore un veilleur de nuit dans le but d'éviter les incendies. 





Bon après-midi.






Lors de nos vacances à Colmar, en septembre dernier, nous avons visité le château du Haut-Koenigsbourg, en Alsace.
C'est un château-fort du 12ème siècle; profondément remanié au fil des siècles et restauré par Guillaume II (empereur allemand), avant la première guerre mondiale.



Ce nom du Haut Koenigsbourg se traduit par 'haut château du roi', il est situé sur la commune d' Orschwiller, dans le Bas-Rhin, à 26 km au nord de Colmar et 55 km au sud de Strasbourg.







Il domine à 750 m d'altitude, en offrant une magnifique vue sur l'Alsace, les Vosges et la forêt noire.






Un escalier en hélice...



la citerne du château...


Nous pouvons admirer de très beaux meubles typiquement lorrains, comme cette armoire datant de 1594.


Une table qui me conviendrait bien pour mes réunions familiales! lol





La salle des trophées...





Les poèles en faïence (le kokelhof), typiques de la région.



une magnifique charpente...



Un énorme fût de 80 hectolitres, datant du 17 ème siècle laisse JC songeur!



Bon après-midi!








Après Ribeauvillé,(LIEN) nous voici à Riquewihr; lui aussi, à quelques kilomètres de Colmar.
Il faisait bon flâner dans les ruelles de ces villages en ce début septembre, où la foule n'était pas vraiment au rendez-vous...pour notre plus grand-plaisir!
Vous me suivez? pas besoin de commentaires; je vous laisse admirer...













La féerie de Noël est présente toute l'année dans ce magasin!





Nous admirons avec amusement la déco typique de cette région...





Une déco sympa, mais pas banale!














Si on aime les cœurs; il faut entrer dans cette boutique!







2 jolies enseignes!







Bon dimanche!





Lors de notre séjour en Alsace, nous avons visité ce beau village de Ribeauvillé; incontournable dans la région!
Ribeauvillé est situé dans le département du Haut-Rhin, à 17 km de Colmar.
Vous me suivez?
La tour des bouchers.







Nous admirons l'ancienne chapelle de l'hopital, consacrée à sainte Catherine...




Vue sur le château d'Ulrich...









L'église du couvent des Augustins; avec son joli toit...










Ribeauvillé vaut la visite non seulement pour son architecture typique des villages alsaciens, mais également pour son vignoble très réputé...








Eux aussi, ont soif!!!



Une jolie fresque murale...



Bon après-midi!








Depuis quelques jours, nous sejournons à Colmar et nous sillonnons les Vosges et l'Alsace... De là, je vous fais un petit coucou !







Mais non, je ne reviens pas de Dordogne, en Périgord vert; ces photos sont des souvenirs de notre séjour dans cette belle région, en septembre dernier!
Ce jour-là, nous avions visité le château de Hautefort, massif et élégant, juché sur un éperon rocheux; on le voit à des kilomètres à la ronde!





Dés le IXème siècle, une forteresse des vicomtes de Limoges occupe ce site. Plusieurs édifices se succèderont au moyen-âge...
Ce pont levis a été ajouté pendant les guerres de religion...



Ensuite, ce château d'agrément a sans cesse été embelli; le style renaissance et classique se mêlent; lui apportant une élégance originale!
Il rappelle par sa fière allure les demeures royales du Val de Loire.




En 1929; le baron et la baronne de Bastard rachète ce château et crèent les jardins à la française...









En 1968, un tragique incendie dévaste le grand corps du logis; seules les 2 ailes sont épargnées...dont nous avons pu admirer les magnifiques charpentes.



Depuis, un travail de reconstruction à l'identique a permis de restituer le bel intérieur.
Les différentes pièces ont retrouvé progressivement un mobilier approprié à ce genre de château d'agrément.





Ce château est si joliment meublé et décoré qu'on le croirait habité.






Les bâtiments forment un U dévoilant une très élégante galerie ...



où on peut admirer ces belles portes!



Situé aux confins du Limousin et du Périgord, il offre une magnifique vue sur le paysage environnant et le joli petit bourg qu'il domine; ce village aux ruelles pentues et étroites lui offre d'ailleurs un charmant écrin!



Ce cèdre est superbe; je lui avais d'ailleurs consacré un article...il le valait bien! C'est ICI!




Quand nous avons visité Nontron en Dordogne, nous avons été amusés et intrigués par cette pancarte...



et par les statues de ces fameux 'Soufflaculs' qui trônaient sur une petite place!



L'histoire de ces 'Soufflaculs était racontée sur une affiche.
Ces 'soufflaculs' sont célébrés lors d'un carnaval qui se
déroule début avril.

Voici ce que nous avons pu lire sur cette tradition; tradition inscrite à l'inventaire du Patrimoine culturel immatériel de France!

Cette tradition remonte donc au moyen-âge ; elle n'a survécu qu'à Nontron et à saint-Claude dans le Jura. Il s'agit vraisemblablement d'une farce satyrique au cours de laquelle le peuple s'affublait de masque et de déguisement qui lui permettait en se défoulant de brocarder les puissants et les riches, et notamment les prêtres et les moines.
La procession avaient lieu pendant la période précédant le jeûne du carême, au moment où les ripailles et une certaine liberté dans les mœurs étaient aurorisées. Vraisemblablement, les soufflets étaient destinés à exorciser les démons se cachant sous les jupes des femmes de Nontron, les nontronnaises ayant la réputation d'être légères et peu vertueuses! 

D'ailleurs, à ce propos; voici ce que nous avons pu lire à quelques km de Nontron, dans une ancienne forgerie où des soufflets étaient exposés;
Les soufflaculs de Nontron soufflent de préférence sous les jupes des dames; est-ce pour chasser les ardeurs du diable qui s'y cache ou au contraire pour en attiser la vigueur démoniaque? 




Peut-être faut-il voir aussi  dans ce soufflet une allusion à l'industrie traditionnelle de la ville?





Une autre thèse;
Cette tradition serait une parodie irrespectueuse du zèle exorcisseur des Pères du couvent de Saint-Sauveur. Pour chasser l'esprit du mal des recoins où ils les soupçonnaient de se dissimuler, les 'Bons Pères' vétus de blanc et munis de soufflets se suivaient en procession, soufflant énergiquement dans tous les endroits qui leur paraissaient susceptibles d'abriter le démon!

Cette gestuelle gaillarde ambiguë se termine le jour de cette célébration par la mise au bûcher du bonhomme carnaval.







Nous revenons de passer une semaine en Bretagne, mais ces photos avec ce magnifique ciel bleu ont été prises lors de notre séjour en octobre 2018!
Effectivement, lors de cette semaine passée en mars (du 10 au 18 ), le temps était exécrable; je n'ai pas quitté la doudoune et l'écharpe!
Donc, pour me consoler (lol), j'ai ressorti ces photos de l'automne dernier où l'été jouait les prolongations!



Cette côte rocheuse se trouve à Saint-Guénolé Penmarc'h, en pays bigouden, dans le Finistère sud.
Ces récifs, impressionnants par leur masse, par les abîmes qu'ils enserrent, doivent leurs formes particulières à des phénomènes d'altération et d'érosion, causés par la pluie, le vent, les embruns...



Ce site naturel classé se trouve sur le GR34 et attire de nombreux promeneurs.











Le paysage est grandiose lors des tempêtes ou de fortes houles!
C'est cette ambiance qu'Annick et Serge (venus passés le week-end avec nous) ont trouvé ce jour-là ! 




Les amoureux de belles vagues et de mer déchainée ne doivent cependant pas négliger la dangerosité des lieux; le nom donné d'ailleurs à un de ces récifs (la plupart ont un nom), "La roche des victimes", n'est pas anodin!



Quant à nous,  nous avons attendu que la tempête passe pour visiter le phare d'Eckmühl; ce phare maritime situé sur la pointe saint-Pierre à Penmarc'h.
Il mesure 65 mètres de haut et a 307 marches.

Il a été inauguré en octobre 1897 et doit son nom au titre de noblesse de la donatrice (famille du prince d'Eckmühl) qui l'a financé en grande partie. Il sécurise l'une des côtes les plus dangereuses de France, en raison de ses nombreus récifs.

Il est entièrement automatisé depuis 2007 et classé monument historique depuis 2011.






Un vrai colimaçon!



Après une aussi jolie balade; c'est au pied de ce phare; et en terrasse ce jour-là, que nous avons dégusté une choucroute...de la mer!









Virée en Belgique.

 16/02/2019
Un petit bonjour de Belgique où nous ne manquons pas de venir faire un peu de shopping quand nous sommes à côté de Lens...
Nous venons régulièrement au Bizet, petite ville frontalière, limitrophe d'Armentieres et de Lille.
Dans cette petite ville; de nombreux supermarchés sont consacrés à la vente du tabac...mais pas que, heureusement,  n'étant pas fumeurs,  ce sont d'autres rayons qui nous intéressent! 
Un petit tour au rayon des sauces...de quoi assaisonner les bonnes frites belges!


Les gaufres...typiques de la région! 



Sans oublier de faire une petite razzia au rayon chocolat...mais j'ai déjà fait quelques petits achats dans la jolie boutique 'Leonidas' qui se trouve en face; j'adore les chocolats blancs de cette marque!


Un pot de crème de speculoos pour le goûter des petits!


Et voici surtout le rayon qui intéresse JC; il aime bien rapporter quelques petits 'echantillons' de ce produit...et ici, on a le choix!!!








D'ailleurs, cette bière se trouve aussi sous forme de liqueur!!!


Une liqueur encore plus originale; la liqueur de chicon!


Bien sûr ...avec moderation!
Mais surtout; un  verre  à la fois (lol)..vu la contenance de ceux-ci!!! Hic hic hic...




Bon week-end !







Le Guilvinec est le premier port de pêche artisanal de France.
Il se situe à la pointe bretonne, dans le Finistère sud.
Voir les bâteaux et chalutiers revenir au port après une journée de pêche est un vrai spectacle auquel il faut absolument assister si vous séjournez dans ce coin de bretagne.






La notoriété de ce port n'est plus à faire.
Les curieux viennent de tous les coins de France, mais aussi de l'étranger pour voir l'agitation sur les quais lors du retour de ces bâteaux et le débarquement de leur pêche..
Le rendez-vous est donné chaque jour de la semaine dés 16 h 30.
Ils sont des dizaines à rentrer au port après une journée bien remplie!





Le meilleur endroit pour assister au spectacle se trouve sur le toit-terrasse de la criée avec une vue exceptionnelle sur l'ensemble du port et de la flotille...



C'est un véritable ballet qui se déroule sous nos yeux..




Les dockers disposent sur des chariots les caisses de langoustines frétillantes, de lottes, de soles, de lieux, merlus, crabes etc, etc...


Les bateaux continuent d'arriver l'un derrière l'autre..


et déchargent leur pêche au fur et à mesure..


dés le débarquement effectué; ils laissent la place aux autres..


Cette pêche est ensuite vendue aux enchères sous la criée qui se trouve sous ce toit-terrasse...
Nous n'y avons pas assisté cette année, car c'est un spectacle que nous avions déjà vu.






La langoustine est la star incontestée du Guilvinec et des ports environnants.





Nous avons tellement aimé assister à ce retour de pêche que nous y sommes allés 3 fois pendant notre séjour!

Je ne vous surprendrai pas en vous disant ce qui était à notre menu en rentrant!




Cette dernière photo vient du net.



Locronan , est un village du Finistère, situé à 17 km au nord de Quimper, et tout près de la presqu'île de Crozon.
Il est classé 'plus beau village de France' et 'village préféré des français'  en 2013, juste derrière Eguishem, en Alsace; un beau classement pour ce village de 800 habitants.

Tenant son nom de saint Ronan, ermite fondateur de la cité du 10 ème siècle, Locronan connait son apogée au 15 ème siècle, grâce à l'industrie de la toile à voile qui eut les plus grands commanditaires du monde entier dont la Compagnie des Indes.
Merveilleusement conservée, la cité de granit a conservé de belles demeures renaissance et sa magnifique église du 15 ème siècle, classée au titre des monuments historiques depuis 1924.








De cette époque, le village a donc conservé ses belles demeures en granit..






La place centrale pavée a conservé son puits...








De nombreux artisans d'art s'y sont installés...




Locronan, avec ses 289 mètres d'altitude est un des points les plus élevés du massif des Montagnes noires...
Il est situé dans un site exceptionnel à 5 km de la mer.







Les hortensias sont splendides..


ainsi que toute la végétation; la région bénéficie d'un climat très océanique, pas de grands froids en hiver mais de la douceur et de l'humidité!











En octobre dernier, sur la route de nos vacances qui nous emmenait à la pointe bretonne, nous avons fait une halte de deux jours chez nos amis Annick et Serge!
C'est toujours avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons!
Nous avons donc profité de l'été qui se prolongeait pour faire quelques jolies balades et visites, comme ce jour-là à La Gacilly; cette petite ville très fleurie du Morbihan...
Vous me suivez?...passons le pont!


Comme je vous le disais; cette petite ville est très fleurie...ce  n'est pas le fief d'Yves Rocher pour rien!






Une boite à lettres originale!


Une jolie enseigne colorée!


Des girouettes très typiques!!!






Si vous ne savez pas quoi faire de vos vieilles chaises...


Un trompe l'œil pour égayer ce mur!


De jolies surprises à chaque coin de rue...




Nous connaissions cette petite ville, mais pas les jardins d'Yves Rocher; Annick et Serge nous les ont donc fait découvrir!
Et même s'il n'y avait plus grand-chose en ce début d'automne, ce fût tout de même une jolie découverte et nous y avons passé un bon moment!


Merci pour ce beau moment passé ensemble!







Après la pointe du Raz,(c'est ici!) nous voici dans la presqu'île de Crozon.
Nous sommes à l'extrémité de l'Armorique; elle s'achève sur un promontoire en forme de croix dont les pointes tombent à pic dans l'Atlantique; c'est la presqu'île de Crozon qui étend ses bras face au large.
ici, se trouve la véritable extrémité du bout du monde; le Finis Terrae, qui a donné son nom à ce département breton; le Finistère.

Cette pointe de Crozon est la partie centrale du Finistère, dans la mer d'Iroise, bordée au nord par la rade de Brest et au sud par la baie d'Audierne...

Cette presqu'île fait donc partie du parc naturel régional d'Armorique..

Nous commençons notre balade par la pointe de Pen-hir.

 



La pointe de Pen-Hir s'avance hardiment dans la mer d'Iroise avec sa haute falaise, d'une hauteur de 90 mètres ...
 


Nulle part ailleurs, si ce n'est à la pointe du Raz, la côte et la mer n'atteignent à plus de sévères et sauvages beautés; on y contemple l'à pic vertigineux des falaises et la violence des vagues qui se brisent continuellement sur ces récifs; la mer était très calme ce jour-là!








Un chapelet d'îlots et d'écueuils prolonge cette pointe de Pen-Hir; le Tas de Pois; vestiges de la falaise originelle...




La pointe de Pen-Hir évoque la seconde guerre mondiale, avec une croix de Lorraine dressée à son extrémité, symbolisant les bretons qui ont répondu à l'appel du général de Gaulle en traversant la manche pour s'engager dans les forces de la France libre. 






Nous voici au cap de la chèvre!
Tous ces pics et caps de la presqu'île ont leur légende, si vous les aimez; voici celle du cap de la chèvre...
La légende du géant Kawr.
Ce géant occupait la presqu'île à une époque si lointainte que les hommes n'étaient pas encore parvenus en
Bretagne.
Comme tout géant qui se respectait, il occupait son temps à capturer des korrigans qu'il gobait sans autre forme de procès. Un jour, il intercepta un messager du roi des tribues korriganes de la baie de Douarnenez qui convoquait tous ses sujets à une assemblée extraordinaire dans une grotte qui, bien plus tard, s'appellerait Morgat. Kawr se lécha les babines à l'idée d'un tel festin. Il creuse un tunnel et, le jour de l'assemblée se précipite en hurlant dans la grotte. Surprise!  Aucun korrigan ne s'y trouve. Ils sont en train d'alimenter un grand feu avec des algues et du varech. Cela génère une fumée épaisse qui envahit la grotte où se trouve Kawr et commence à l'asphyxier. Il cherche à s'enfuir, mais les korrigans l'ont pris de vitesse et l'ont fait s'écrouler à l'autre extrémité. Ne pouvant plus respirer, Kawr meurt dans la grotte. Son corps s'y trouverait toujours d'après la légende. Le cap de la presqu'île sous lequel il repose a depuis pris son nom; le cap de Kawr, traduit suite à une erreur par le cap de la chèvre.


Ce cap de la chèvre est orienté au sud de la presqu'île de Crozon, il ferme la baie de Douarnenez.


Ces paysages composés de landes et recouvert de bruyères et de roches sont typiques et magnifiques; ils sont d'ailleurs classés et protégés.






Ces côtes bretonnes avec ses extraordinaires panoramas valent à elles seules le voyage...c'est la bretagne que j'aime!


Jolie vue sur le port de Camaret-sur-Mer et sa petite  chapelle...vue de la terrasse d'un petit resto où nous avons dégusté des moules frites; au bleu pour moi; marinières pour JC!










En séjour à la pointe de la bretagne, dans la baie d'Audierne, le site de la pointe du Raz est une visite incontournable de cette région...



A l'extrémité ouest de la cornouaille, la pointe du Raz occupe un site exceptionnel qui attire de nombreux visiteurs.
Cet éperon rocheux s'enfonce dans le terrible 'raz de Sein'; il est classé 'grand site national'.

Le phare de la Vieille est un phare maritime construit entre 1882 et 1887 sur le rocher de Gorlebella "la roche la plus éloignée" en breton.


Un raz est un courant violent ou un passage resserré par un courant maritime rapide.
Selon l'adage "nul n'a passé sans peur ou sans douleur" celui de Sein.

Ce jour-là, il faisait très beau et on avait une jolie vue sur l'île de Sein... 


Vue sur les rochers qui sont nombreux dans cette mer d'Iroise.


La balade à cette pointe est très belle; on suit le sentier côtier  qui nous offre des vues à couper le souffle!






Cette personne a choisi un endroit merveilleux pour lire!
Je l'envie!




Vue sur la pointe du Van, qui est aussi très belle, sur les caps de la chèvre et la pointe de Pen-hir...






le sentier côtier longe des gouffres vertigineux!


Notre dame des naufragés qui veille sur les marins...


La croix celtique avec ses symboles.




La bretagne...ça décoiffe!!!


Vue de l'île de Sein, avec le zoom..

N'oubliez pas le petit clic pour agrandir!




où nous séjournons actuellement !
Le temps est très agréable ; à part dimanche où il'faisait bien gris', nous avons depuis de belles journées ensoleillées....
Nos petits enfants s'intéressant à la seconde guerre mondiale, nous sommes donc venus passer la semaine en Normandie....
Entre visite de musées et les nombreux sites qui sillonnent le coin, nous nous sommes accordés une ' journée plaisir'....
Entre ceux qui ne connaissaient pas du tout ou ceux qui y étaient venus il y a bien longtemps.... c'est avec énormément de plaisir que nous avons  visité ou retrouvé ce Mont Saint Michel...



D'autres balades....plus gustatives !!!!
Ces produits du terroir font l'unanimité !





En exclusivité sur mon blog (lol)....je vous présente mes 4 hommes !




Et pour eux, que ce soit en rivière ou à la mer; la passion de la pêche ne les quitte pas... surtout quand il n'y a que 200 mètres à faire pour tremper la canne à pêche !
Depuis le début de la semaine ; 6 bars de ligne....dont un beau qui pesait 4 kg....au four ou au barbecue; un délice ce poisson!
Lucas est très fier de lui....il en a ' sorti' un lui aussi de 3 kg!

Bonne journée à vous qui passez chez moi!






Quand nous étions dans le Languedoc-Roussillon, nous avons visité ce magnifique jardin situé entre Béziers et Pézenas, dans le département de l'Hérault.
Le jardin de Saint-Adrien est un parc de 4 hectares au palmarès prestigieux;
-
Jardin remarquable, classé par le Ministère de la culture...
- Prix Bompland 2000 décerné par la Société Nationale d'Horticulture de France
- Top cinq des parcs de France 2003 (par l'association des journalistes de Jardins de l'horticulture)
- Guide Petit Fûté 2009 jardin de France, classé "Jardin incontournable"
-Label Sites d'exception en Languedoc
- France 2; lauréat de l'émission " Le jardin préféré des français 2013".


N'oubliez pas le clic sur les petites photos!


Le jardin de Saint -Adrien fait partie des plus spectaculaires de la région Languedoc-Roussillon; c'est le rêve d'un enfant du pays qui, en 1988 a transformé une vieille carrière de pierre abandonnée pour en faire peu à peu un écrin de verdure...




En ce week-end de Mai, 2 grandes associations de gens costumés, régulièrement invitées au carnaval de Venise, étaient présentes et paradaient en musique au milieu des vieilles pierres, des 4 plans d'eau, des fleurs et de la verdure...

Tous posaient pour le plaisir des visiteurs...
Je vous laisse admirer...les photos parleront bien mieux que moi!




























La fontaine de Philia, déesse grecque de l'amitié...
On peut lire une jolie phrase près de cette déesse;

Un jour l'amour demande à l'amitié;
A quoi sers-tu?
Et l'amitié lui répond;
" je sers à sécher les larmes que tu fais couler"....















L'extraordinaire mosaïque du pélerin de St Jacques de Compostelle de 30 mètres sur 40.


Si cette visite vous a plue, et que vous voulez en savoir plus sur ce jardin (c'est une jolie histoire!) suivez ce lien...













Peut-être m'avez-vous suivie lors de ma balade dans les ruelles du joli village d'Eus, dans les pyrénées orientales?
Sinon, vous pouvez retrouver quelques vues d'Eus en suivant ce lien.




Après la visite du village et de son église, nous avons emprunté un tout petit sentier bordé de figuier de Barbarie en fleurs ( merci Marie-Claude pour l'info!) et de cactées...
Un vrai enchantement que ce petit sentier...d'ailleurs, je ne dis plus rien; je vous laisse admirer.....
Suivez moi, tout simplement...

































Bon après-midi.



Lors de notre séjour dans l'Aude, nous avons fait quelques escapades dans les Pyrénées Orientales; en particulier dans ce joli village d'Eus...
Je vous avais fait un petit coucou de ce village en vous envoyant quelques vues avec mon portable...Aujourd'hui, je vous invite à me suivre pour continuer la visite!

Eus se trouve à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Perpignan, sur un versant exposé plein sud, au dessus des vergers....





Il fait face au Canigou, la montagne mythique des catalans...



Un joli coin pour pique-niquer...



Autrefois, Eus était un village frontalier, la cité fût construite dans un but défensif sur une colline dominée par un château qui jouissait d'une situation stratégique importante.
Aujourd'hui, sur les ruines de ce château, se dresse l'église saint Vincent...











le parvis tout en galets ronds datant de 1860



Ces gros rôchers en granit témoignent de l'emplacement du château...









Eus est un village piéton où il est agréable de flâner dans les ruelles escarpées...








J'ai pris ces photos en pensant à Sylvie...





Le chardon des montagnes qui donne la météo aux villageois...c'est un vieux monsieur très sympathique qui nous l'a expliqué...je ne me souviens plus vraiment comment marche ce thermomètre naturel...mais grand ouvert, c'est signe de beau temps!
Ce vieux monsieur nous a aussi fait visiter l'église en nous racontant son histoire.....nous avons passé un beau moment en sa compagnie..





Les ruelles sont bordées d'une végétation de cactées qui étonnent et ravissent le promeneur....au hasard de notre balade nous avons découvert un tout petit sentier bordé de ces cactus qui commençaient à fleurir.....un véritable enchantement auquel je consacrerai un article prochainement...











Quelques vues prises au hasard de cette balade...









Bon après-midi à vous qui passez par ici!






Peut-être avez- vous regardé hier soir l'émission de Stéphane Bern "Le village préféré des français"?


Cette année, c'est Kaysesberg en Alsace qui a été élu, suivi de Saint-Valery-sur-Somme dans les Hauts de France, et ensuite  de La Roque-Gageac dans le Périgord, en région Aquitaine...


Je ne sais pas si j'aurais mis ce trio dans cet ordre, mais je dois dire que j'approuve ce choix, bien que tous ces villages auraient pu mériter ce titre, étant tous remarquables....mais il fallait bien choisir...
Personnellement, j'aimais bien aussi Sant' Antonino en Balagne et Piriac-sur-Mer en Pays de Loire, mais c'est parce que je connais aussi ces endroits, et c'est plus facile de faire un choix quand on connait un peu....


J'ai eu la chance de visiter les trois villages préférés des français, et j'ai pensé que cela vous ferait peut-être plaisir d'en retrouver quelques vues à travers mes modestes petits reportages!

Pour retrouver quelques photos de Kaysesberg; il vous suffit de suivre ce lien;

 

 



Si vous voulez retrouver quelques photos de Saint -Valery-Sur-Somme; suivez cet autre lien.
La cité médiévale; c'est ICI!

 

 



Pour retrouver quelques vues de La Roque-Gageac; il vous suffit de suivre cet autre lien...

 

 

 



 

 

 








Coucou des Corbières.

 29/05/2017
En ce long week-end de l'ascension, il y avait beaucoup de monde sur les plages, c'est vrai que ces plages sont de véritables terrains de jeux pour les familles.... et faire trempette par ces grosses chaleurs, c'est agréable !
Mais il y a aussi les autres qui, plutôt que rester allongé sur cette plage, préfèrent les endroits plus tranquilles....comme  nous qui avons choisi de faire  une grande balade dans les Corbières, entre vignes, oliviers, amandiers et genêt en fleur.....


















Après l'effort, le réconfort!
Nous avons pris un verre en charmante compagnie avec ce 'grand Monsieur' que  vous avez bien sur toutes reconnues!





Bien sûr la Méditerranée est belle, les plages aussi puisque nous pouvons nous promener sur des kilomètres de sable blond et fin....mais nous aimons aussi la montagne et nous avons donc fait une escapade dans le massif du Mont Canigou ;ce mont que nous voyons d'ailleurs de Gruissan !
Nous avons visité en particulier ce joli village d'Eus, dans les Pyrénées orientales....
Voici quelques vues prises avec mon Smartphone....d'autres vues suivront quand je serai rentrée au bercail !!!





Ce joli village a l'appellation ' plus beau village de France', il est exposé en plein sud et fait face à la chaine des Pyrénées; il a une vue superbe sur le mont Canigou qui a la tête dans les nuages malgré le grand beau temps!









Bonne soirée à vous qui passez par ici!





En séjour dans le sud; dans l'Aude, je pense à vous et je vous envoie ces quelques fleurs !










En pensant à mon figuier que est gelé....










Bonne journée à vous qui passez par ici!



En ce week-end bien gris par ici, j'ai envie de vous emmener vous balader au hasard de nos sorties dans cette jolie région ardéchoise....
De flâner dans les ruelles de ces jolis villages perchés dans la montagne...
Nous commencerons cette sortie par le joli village de Vogüe, ce village est réputé autant pour son château et pour ses maisons médiévales que par les hautes falaises surplombant l'Ardèche...
En 2016, il est classé dans le top 5 de l'émission "village préféré des français"...







Un petit détour par Sampson, ce village très haut-perché qui offre une vue magnifique sur la vallée et sur l'Ardèche...







Nous terminerons cette promenade par la visite de la maison familiale d'Alphonse Daudet...





Bien sûr, au fil de la visite de la maison et des jardins,  on découvre l'univers de l'enfance d'Alphonse Daudet...
J'ai beaucoup aimé cet endoit....mais j'ai pris très peu de photos....




Ce mas familial a été transformé en musée; on peut découvrir les objets de la vie traditionnelle d'autrefois, en particulier ceux qui servaient pour le ramassage des chataîgnes..pour la vigne...mais aussi tout ce qui se rapporte à l'élevage de la soie..




 


Pour le plaisir des yeux.....n'est-il pas heureux ce bon gros toutou?



J'ai pensé à Monique (en provence...et ailleurs), en prenant cette photo; Monique nous a déjà montré ces petits escargots accrochés à des tiges d'herbes....




Pour en savoir plus sur ce musée qui se trouve à Saint- Alban- d'Auriolles, en Ardèche, il vous suffit de suivre ce lien....

Cette dernière image vient du net.


Bon week-end!





Je m'aperçois que j'ai encore 2 ou 3 endroits en Ardéche à partager avec vous, avant de fermer cet album-photos et de partir vers d'autres horizons tout aussi beaux, comme en regorgent notre beau pays!
Aujourd'hui, nous prenons la direction d'Aigueze, ce petit village médiéval situé à la fin des gorges de l'Ardèche, au cœur du vignoble des Côtes du Rhône, dans le département du Gard....
Aigueze veut dire "eau dans la rôche".



Photo prise sur le net pour vous montrer sa situation.



C'est un petit village médiéval perché sur un nid d'aigle.
Il est le premier village du Gard à avoir été labellisé "plus beau village de France".
Il fait bon s'y promener parmi ses maisons très pittoresques longeant les ruelles pavées et ses passages voutés...














L'hôpital fortifié, sur la place de l'église...



L'église saint Roch...



Cette église ne semble pas appartenir au moyen-äge comme le reste du village.
La nef date pourtant du 13ème siècle ...
 la flèche du clôcher date de 1910.



Le portail date de 1550...



l'intérieur a été peint au 19ème siècle de couleurs vives, ces décors fûrent restaurés en 1910 par monseigneur Fuzet, archevêque de Rouen, mais originaire d'Aigueze
Il fit executer les vitraux où on retrouve les membres de sa famille; Saint Roch (son père), la vierge (sa
mère), son frère et sa sœur....









Je ne montre pas souvent l'intérieur des églises, mais celle-ci m'a charmée!





Saint- Montan est un village ardéchois perché sur un éperon rôcheux, les vestiges d'un imposant château-fort contemplent les vallées tandis que les maisons semblent escalader la montagne à ses pieds...
Nous avons visité cet endroit en automne 2016 et bien sûr, j'ai pensé à vous rapporter quelques photos...

Il faut un peu crapahuter, ça ne vous fait pas peur?











Saint-Montan est une cité médiévale datant du 5ème au 15ème siècle, comprenant cette immense forteresse et un bourg fortifié.
Totalement abandonné et en ruine à la fin des années 1960, il a entièrement été restauré grâce à une association et à des milliers de bénévoles venus du monde entier.....






Restauré avec les matériaux et les techniques de l'époque, ce village est à nouveau habité par une cinquantaine de familles locales...











On peut flâner dans ses ruelles en admirant cette belle restauration....






















Ce joli village n'est ni un village-musée, ni un village-vacances animés seulement 2 mois par an; c'est un village qui vit toute l'année et qui mérite le détour!

J'espère que cette petite évasion vous aura plue...je vous souhaite un bon après-midi!




Cette dernière photo vient d'internet.






Alors que nous pensons aux prochaines vacances; je n'ai toujours pas refermé l'album- photo des dernières!
J'aimerais donc vous emmener visiter quelques petits villages ardéchois; des villages que nous avons visités en septembre dernier...

Aujourd'hui, direction Naves!
Naves est un petit village situé tout au sud du département de l'Ardèche, il est perché sur un éperon rôcheux des premiers reliefs des Cévennes; il est sans nul doute ce qu'on peut appeler un village de caractère....
Vous me suivez?

Naves est lové dans un paysage planté de vignes, de chataigners et d'oliviers....







il connut son heure de gloire au 19ème siècle avec le développement de la sériculture (élevage des vers à soie)...
Aujourd'hui, on peut flâner à travers ses rues étroites et pavées...







sous ses passages voûtées...








Je vous laisse flâner au gré de ces ruelles qui nous réserve de jolies surprises...












Nous découvrons une jolie petite place avec son église du 17ème siècle...
















J'en ai d'autres tout aussi charmants à vous faire découvrir; ce sera pour de prochains articles...

Bonne fin de journée à vous qui m'avez suivie à travers ces ruelles.














Que diriez-vous de vous évader quelques instants, en plein cœur de l'Ardèche dans un petit village de caractère plein de charme?
Après "Labeaume"; direction; Balazuc...


Ce vieux village de Balazuc accroche ses maisons à flanc de paroi, il est perché sur des falaises de calcaire abruptes, et est tourné vers le sud, face au précipice au fond duquel coule l'Ardèche...





En 1890, lors d'une grande crue, l'Ardèche est passée par-dessus ce pont!





Il est labelisé "plus beau village de France" et "village de caractère"...



Il a gardé de nombreuses traces de son passé médiéval; dédales de ruelles tortueuses, passages voutés, petites places bordées de figuiers... nous sommes déjà dans le sud!





Si comme moi, vous êtes sensibles au charme des vieilles pierres, je vous laisse flâner au hasard de ces ruelles pentues...

























Des passages sous rôche nous incite à nous aventurer au cœur de ce village plein de charme et de surprises...



La route principale a été creusée à la dynamite pour faciliter le passage des diligences...







J'espère que vous aurez aimé cette promenade en ma compagnie!
Bonne fin d'après-midi!


Cette vue panoramique de Balazuc vient de Wikipédia.







Quand tout est gris, quand le temps n'incite pas à sortir; c'est le moment de trier les photos de ses dernières vacances!
Et en regardant celles de notre séjour en Ardèche, en septembre dernier, je redécouvre le plaisir de me perdre dans les ruelles de ces petits villages ardéchois cachés dans la montagne...
Car l'Ardèche, ce n'est pas seulement Vallon Pont d'Arc et les gorges, mais c'est bien aussi la découverte de ces jolis endroits!

Aujourd'hui, c'est Labeaume que j'aimerais vous faire découvrir!



Blotti contre ses falaises calcaires, Labeaume est une vraie oasis dans ce paysage de garrigue sauvage...







L'église avec ses deux colonnes massives qui soutiennent le clôcher...



Le pont submersible.
Cet ouvrage aux 17 arches a été construit en 1877.
Il ne possède pas de parapets, car la rivière (la Beaume) n'est pas toujours   tranquille et quand les violents orages éclatent, ce pont est submergé et aucun parapet ne résisterait à la violence des flots....





On se promène dans ce village en empruntant des ruelles et des calades (chemins empierrés) qui forment un vrai labyrinthe.
On peut explorer toutes ces ruelles en respectant la tranquillité des lieux et de ses habitants...











On est étonné en parcourant les ruelles de Labeaume de voir l'ingéniosité des constructeurs qui ont su tirer partie de la configuration accidentée des lieux..







Comme ces passages sous voûte....



 


Beaucoup d'habitations possèdent une terrasse en hauteur appelée 'couradou'...



Une jolie place avec des platanes centenaires...





Ce village possède aussi des jardins suspendus...bien arrides en fin d'été...




Un village très.....chouette!





Bonne journée à vous qui m'avez suivie à travers les ruelles de ce village!













Je vous ai déjà montré quelques vues de ces gorges magnifiques (c'est ICI) , ces gorges que l'on visite par la route panoramique qui les surplombe, mais aussi en canoë, à pied....vous avez le choix!
Un de mes fils les a survolées en parapente! 
Vous voulez voir d'autres vues? Il suffit de me suivre!
Tout commence par le pont d'Arc...




Ce célèbre pont qui offre une entrée grandiose à l'une des curiosités naturelles du Midi de la France.....



Prenant sa source à 1467 m d'altitude dans le massif de Mazan, l'Ardèche se jette dans le Rhône, après 119 km de course...
Si la pente est surtout très forte dans la haute vallée, c'est dans le bas-pays que l'on rencontre les exemples d'érosion les plus étonnants...




Ici, la rivière a dû se frayer un passage dans les assises calcaires du plateau, déjà attaquées par les eaux souterraines...



Au fond de ces gorges, cernées par des falaises dont certaines atteignent 300 m de hauteur, les eaux vertes de la rivière dessinent d'harmonieux méandres....











L'écosystème de ces gorges est fragile, la réserve fait donc  l'objet de mesures de protection; il est donc strictement interdit de faire du feu, d'arracher des plantes, ou de s'écarter des sentiers...



























Bonne fin de journée!











Les gorges de l'Ardèche; ce sont 32 kilomètres de gorges spectaculaires au cœur de l'Ardèche méridionale...
La porte d'entrée de ces gorges, est la célèbre arche naturelle du fameux pont d'Arc...
D'autres vues? C'est ICI





La route touristique de ces gorges est ponctuée d'impressionnants belvédères aménagés d'où on peut admirer d'incroyables points de vue...


N'oubliez pas le 'clic' sur les photos pour les agrandir.


Les falaises calcaires peuvent atteindre 300 mètres de haut....



Le tout dans une nature sauvage et préservée....



























Pas question pour eux d'avoir le vertige......ce sont les pompiers en plein exercice!




Classées réserve naturelle , les gorges de l'Ardèche sont jalonnées de sentiers balisées qui se prêtent à la pratique de la randonnée pédestre...un autre moyen, avec le canoë de visiter ces gorges....
Pour le canoë; c'est'ICI'

D'autres vues dans un prochain article...





Cette dernière photo vient du net




Le raisin blanc du côté d'Epernay (40 minutes de chez moi) mérite de prendre un ou deux petits degrés de plus, nous faisons donc une trêve de 3 jours dans ces vendanges, nous finirons de cueillir mercredi, jeudi et vendredi...

J'en profite pour venir vous retrouver et feuilleter avec vous mon dernier album de vacances; aujourd'hui, je vous emmène dans ce fabuleux site du pont d'Arc en Ardèche!

On ne présente plus ce célèbre pont d'Arc qui offre une entrée grandiose à l'une des plus imposantes curiosités naturelles du Midi de la France.
La majeure partie des gorges a été constituée en réserve naturelle en 1980 et l'ensemble érigé en Grand site d'intérêt national.





Des milliers d'années d'érosion par la rivière Ardèche ont été nécessaires pour percer le calcaire et former cette monumentale arche naturelle de 60 mètres de haut avec une ouverture de près de 30 mètres de large....


Quant à moi, je préfère cette version:

La légende du pont d'Arc;
Au temps jadis, en ce lieu, le rocher barrait la vallée.
Un soir, deux amants en fuite sur une frêle embarcation se laissèrent entrainer dans cette impasse où ils allaient fatalement périr.
Dieu des amours, touché par leur jeunesse et leur détresse , a brusquement ouvert dans la montagne cette brèche géante qui les libéra.






Nous l'avons admiré de tous les côtés, même dessous, puisque nous y sommes passés en canoë... c'est ICI!
C'est un véritable tableau paysager où se cotoient l'eau, la rôche, la verdure et le bleu du ciel.





Cet arche est considéré comme la porte d'entrée naturelle des gorges de l'Ardèche.
Si les arches naturelles ne sont pas râres en France, il n'en existe pas qui sont non seulement aussi grandes, mais qui en plus enjambe toujours une rivière active...









Je ne suis pas dépaysée en empruntant ce chemin qui mène à ce pont; je longe un vignoble!






A partir de là, une route touristique hardiment tracée sur la rive gauche s'élance à l'assaut de la corniche et ses nombreux belvédères dévoilent des panoramas à couper le souffle!
Ce sera pour un prochain article.












A bientôt pour la suite....










Pour commencer la semaine, que diriez-vous d'une balade dans la cité de Carcassonne?
Cette ville se trouve dans le département de l'Aude, dans la région Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées.

Carcasonne est la plus grande forteresse d'Europe; elle se compose d'un noyau fortifié, d'un château comtal et d'une double enceinte.
Une enceinte extérieure avec 14 tours et une intérieure avec 24 tours; séparées par les lices.
Elle reste un des haut-lieux du moyen-âge en Europe.

Elle garde une population résidentielle d'environ 140 habitants, disposant d'une poste, d'une école, ect...échappant ainsi au sort des villes-musées uniquement animées par le tourisme.

Je vous montre cette photo prise sur le net afin que vous ayez une vue d'ensemble de cette cité.

 


Quand on arrive devant la cité; c'est l'émerveillement; elle s'impose dans la plaine viticole derrière laquelle se profile la garrigue des Corbières avec les Pyrénées en toile de fond.

Nous arrivons par la porte Narbonnaise; l'entrée principale de la cité...







Entre les tours, au-dessus de l'arche; la statue de la vierge.





Cette ville est inscrite au patrimone mondial de l'Unesco depuis 1997.
Elle domine la vallée de l'Aude.









Le château comtal, avec un jardin médiéval à ses pieds...



Nous empruntons le chemin de ronde....







Ce chemin de ronde qui nous offre de belles perspectives...















La basilique Saint-Nazaire....





Les lices; c'est l'espace entre les 2 remparts.
Aujourd'hui, ces lices permettent de découvrir l'architecture militaire....


tout en offrant de magnifiques points de vue...















Quelques vues prises au hasard de la visite....









Carcassonne mérite le voyage!












Quelque part, entre Carcassonne et Perpignan, tout près du joli village de Cucugnan (c'est ICI) se dresse une imposante muraille perchée tel un vaisseau à 800 m d'altitude; la citadelle de Peyrepertuse.
Le château dit 'cathare' est situé dans le département de l'Aude, en région Languedoc-Roussillon, Midi- Pyrénées.
Peyrepertuse veut dire 'pierre percée' en occitan.
Cette longue citadelle médiévale épouse les contours du rôcher et se dresse sur une crête calcaire au dessus des vignes et de la garrigue, au cœur d'une nature sauvage.

N'oubliez pas le petit clic sur les photos pour les agrandir!




Non seulement les parois du rôcher sont innaccessibles, mais les architectes de l'époque les ont couronnées de murailles et de tours...
La côte sud n'est qu'une falaise surmontée d'une muraille longue de 120 m de long et haute de trente à quarante mètres...
L'entrée se trouve au nord; tous les autres côtés sont inaccessibles..
On imagine aisément l'effort nécessaire à des soldats en arme pour gravir ces falaises et murailles!


On accède en voiture jusqu'à la billetterie, puis une sente ombragée mène jusqu'à l'entrée.
Le château se compose de 3 parties, l'enceinte basse, l'enceinte médiane et le donjon qui domine le tout et auquel on accède par un escalier vertigineux creusé à même la rôche....



Ce site de Peyrepertuse a été occupé dés le début du 1er siècle avant Jésus Christ.
Plusieurs souverains espagnols et français ont possédé cette citadelle par le passé avant de disparaitre.
Elle est toujours sur son rôcher, aujourd'hui, elle ne subit plus que les usures et assauts inexorables du temps....


















Nos ancêtres du moyen-âge avaient trouvé cette fortification naturelle que la main de l'homme n'a fait que parfaire!

Les ruines du château ont été classées monument historique en 1908.

 




Le petit village de Duilhac sous Peyrepertuse, enserré entre des falaises de calcaire, ce terroir n'est que montagne; ses habitants ont reçu le surnom de 'sauta-rocs", (saute-rôchers)
Ce village domine un petit cirque où sont concentrées presque toutes les parcelles cultivées en vignoble.
Au-dessus, sur les pentes de Peyrepertuse, c'est le domaine des moutons et des abeilles...







Cette dernière photo vient de Wikipédia.




Cucugnan, dans l'aude demeure le village du célèbre 'curé de Cucugnan' d'Alphonse Daudet...
C'est un charmant petit village (133 habitants en 2013)....



Au détour d'un virage, il offre une vue charmante dans ce paysage assez sauvage des Corbières...



Il est dominé par la citadelle cathare de Queribus,



Et aussi par celle de Peyrepertuse, très impressionnante et qui se confond dans le paysage....





Aujourd'hui, Cucugnan, avec l'originalité de son clôcher et son moulin réhabilité invite à la flânerie le long de ses ruelles....






Tout en haut du village, le moulin est bâti à même le rôcher...




Il témoigne d'un temps où le blé tenait une place très importante dans ce village aujourd'hui cerné par les vignes...L'économie locale reposait uniquement sur l'élevage des chêvres et des moutons, le moulin est mentionné pour la première fois sur les documents d'archives en 1692. Ce moulin seigneurial avait été préservé à la suite de la révolution française.
Il a une particularité, il bénéficie toujours d'un droit de mouture.



Le bâtiment ainsi que le mécanisme ont été réhabilités en 2003 et remis en exploitation en 2006.
C'est un ingénieur  reconverti en meunier-agriculteur- boulanger, passionné de pain , qui n'utilise que des variétés de blé anciennes cultivées en agriculture 'bio' à quelques kilomètres du village qui confectionne sur place pain, brioche, fougasse...
Les céréales sont moulues sur une meule de pierre et un fournil a été crée pour cette occasion, il est équipé d'un four à bois en argile de plus de 30 tonnes qui est unique en France...

Tout était si appétissant que nous avons fait quelques achats gourmands!




Lors d'une prochaine balade, je vous emmènerai visiter cette citadelle de Peyrepertuse, à quelques kilomètres de là....



Pour terminer cet article, je vous offre ces jolies paroles de chant qui rendent hommage aux 'moulins morts'; texte qui se trouve près du moulin de Cucugnan;

L'eau coule, pleurant de langueur,
sous la vanne aux abords vermoulus
comme l'inutile douceur
d'un cœur aimant qui n'aime plus;
et ce cœur là, mon cœur à moi,
sentant sa peine avec effroi
en la douleur morne de l'eau
vient crever d'un gros sanglot...

Refrain;
L'odeur du buis, le son du glas,
un temps de neige, un soir d'ivresse
m'attristent moins que la tristesse
des moulins qui ne tournent pas!

Holà, clair meunier de l'espoir
qui remet en marche le jour
le moulin qui s'arrête le soir
comme un pauvre cœur sans amour
holà, déjà l'aube éclaircit
le moulin et mon cœur aussi
holà, holà! Meunier qui dort
ressuscite les moulins morts!

Gaston Couté 1880-1911







En quittant Collioure (c'est ICI)....Nous descendons vers l'Espagne en longeant cette côte Vermeille....




il faut dire que le soleil nous invite à la balade...
Cette côte est superbe avec ces paysages typiques où la montagne cotoie la mer....









Le temps magnifique nous fait oublier que nous sommes seulement en avril...



Nous traversons Port-Vendres et le vignoble de Banyuls planté en espalier...
Nous longeons la côte espagnole, puis nous remontons par Figueras....









Avant de 'remonter' sur Narbonne, nous faisons une petite halte à La Jonquera en Espagne pour acheter quelques petits produits du terroir!





En ce qui concerne l'huile d'olive, je me contenterai de cette photo, préférant faire mes achats au moulin à huile de Gruissan.








Pour oublier ce temps gris et moche, je vous emmène au soleil, dans le Languedoc!
Je vous emmène plus exactement faire le tour du domaine Bel-Evêque; le vignoble de Pierre Richard à Gruissan, à quelques kilomètres de Narbonne.
Ce jour-là, nous avons enfilé les chaussures de marche pour faire les 5 à 6 km autour de ce domaine...


Quelques vues prises dans ce domaine, dont celle-ci qui reflète bien sa personnalité!


Quelques tonneaux sous un gros figuier..


Nous empruntons le chemin de randonnée...vous me suivez?


Pierre Richard n'est pas seulement un acteur; c'est aussi un viticulteur et c'est dans ce domaine qu'il a trouvé son bonheur en 1986.
Amoureux de ce site authentique, sauvage et aride, il a fait de ce domaine viticole son lieu de vie...


Nous nous promenons au milieu des vignes, des oliviers, dans la garrigue, dans un paysage assez sauvage, tout près de la côte, mais bien loin des plaisirs balnéaires!
Un vrai régal cette randonnée!














Nous ne quitterons pas ce domaine sans faire un petit détour par le chais afin de faire provision de ce produit du terroir; quelques bouteilles de 'Blondus Ricardus'!







Si vous passez dans la région en été, peut-être rencontrerez-vous Pierre Richard en personne, comme mes enfants l'on fait; il vous dédicacera une bouteille de sa cuvée personnelle....C'est ICI!


Bon après-midi à vous qui passez sur mon blog!




Ah! Collioure! Depuis le temps que je rêvais d'aller à Collioure....autant vous dire que je n'ai pas été déçue!

Collioure est une commune française située au bord de la Méditerrannée sur la côte Vermeille, dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées.
 


Le fort Saint Elme et la ville vue de la digue du port...

 


L'église Notre Dame des Anges est fortifiée, elle avance si près de la côte qu'on la croirait dans la mer...


 


Ce gros canon proviendrait des fonderies de Port-Vendres, à quelques kilomètres de là...
 


Son clôcher si particulier avec son dôme rose était le phare du vieux port.

 


Collioure a 2 petits ports séparés par le vieux chateau royal.

 


Flâner dans le vieux quartier du Mouré, situé près de l'église est un vrai régal...
On peut y admirer ses façades colorées...

 








ses balcons fleuris...

 




Sa promenade en bordure de mer est très agréable.

 


Collioure est célèbre pour son site géographique et son patrimoine qui a su séduire de nombreux artistes...
Un véritable tableau où la rencontre du bleu du ciel et de la mer ne peut que faire rêver...


 


Une petite chapelle se dresse sur la digue de l'ilôt saint Vincent..


Pour terminer cette visite; quelques vues de cette petite ville prises au hasard...

 








Je vous souhaite une bonne fin de journée et un bon week-end.

 



Gruissan dans l'Aude.

 19/05/2016
Aujourd'hui je vous emmène à Gruissan, cette commune située dans l'Aude en région Languedoc-Roussillon.
Ce village est 'coincé' entre le massif de la Clape et la Méditerrannée, il est entouré d'eau, cerné par la mer et les étangs. 
Le vieux village est enroulé autour des ruines de la tour Barberousse....

 


Cette tour domine ce village de pêcheurs et de sauniers...

 




Les ruelles circulent autour de la tour Barberousse; ce village est une circulade..

 




Gruissan est entouré de domaines viticoles, nous avons d'ailleurs fait la randonnée qui fait le tour de celui de Pierre Richard; ce sera pour un prochain article...

 


On peut aussi visiter les marais salants de l'île saint Martin, entouré par la mer, par la garrigue et par les étangs, ce salin de Gruissan s'étale sur 400 ha en bordure du village..
Vue de ce salin depuis la garrigue sur les hauteurs du village..

 


Ce salin produit un sel réputé et des huîtres savoureuses..

 


L'eau de couleur rose témoigne de la forte teneur en sel....

 




Un petit tour par le port avant de prendre le chemin de la plage des chalets sur pilotis....

 




Plus de 2 km de plage de sable fin sur 150 m de large ..

 


avec des postes de secours sur pilotis pour garder le style du quartier!

 


Ces chalets sont apparus dans les années 1850, époque des premiers bains de mer, ils n'étaient occupés que pendant la saison estivale, le chemin d'accès n'étant praticable qu'en été...

 


Une forte tempête début 1900 ayant tout emporté, les chalets actuels ont été construits sur pilotis afin d'échapper aux inondations destructives...

Souvenez-vous de ces maisons sur pilotis; c'est ici à Gruissan-plage que Jean-Jacques Beinex planta le décor de son film; 37°2 le matin.




Pour terminer cette balade, quelques photos prises au hasard, juste pour le plaisir

 


Un joli trompe-l'œil...



 


Couleur du sud, et en ce mois d'avril; un avant-goût de l'été!

 


Drôle d'endroit pour ce figuier!

 









Prés de Narbonne s'étend le parc naturel de la Narbonnaise, ce territoire de 80 000 ha comprend le massif de la Clape...
Entre garrigues et falaises de calcaire, de nombreux sentiers nous invitent à découvrir ce patrimoine naturel... 
 




Nous sommes dans les Corbières...
 


Ce sont surtout les balades dans la garrigue qui nous ont le plus enchantés pendant notre séjour dans cette région..
L'extraordinaire diversité des paysages et des milieux naturels est propice au développement d'une flore d'une grande richesse... 
 






Entre le romarin et le serpolet, au milieu des pins, notre nez frémit de bonheur...
 






Une petite chapelle dans la garrigue regarde la méditerrannée en dessous...
 


Entre ciel et mer, c'est un petit coin de paradis...
 




 






Nous continuerons la balade une prochaine fois...

Je vous souhaite un bon week-end de Pentecôte, je repars quelques jours... 

 







Après l'autoroute (voir article précédent), je vous emmène dans un endroit beaucoup plus sympathique et serein!
Voici le petit sentier que j'empruntais chaque matin pour aller chercher mon pain....

 






















En toile de fond; vue sur le mont Canigou...

 


Photo de ce mont prise avec le zoom...




Un joli arbuste qui fleurissait quand nous sommes partis....



 


Avec ses fleurs qui ressemblent à des goupillons!
Je ne sais pas si vous connaissez?


 Marie-Claude (MC33) est passée me faire une petite visite entre-temps; elle me dit que c'est un callistemon ou 'rince-bouteille'; je n'étais donc pas 'si loin' quand je disais que cette fleur ressemblait à un goupillon!
Merci Marie-Claude, je suis allée voir sur le net, c'est un bien joli arbuste!


Retour à la maison sur notre terrasse bien ensoleillée...




où un petit compagnon venait nous rendre visite de temps en temps!
 


Bonne journée!






J'espère que vous allez bien, je suis contente de vous retrouver!
Et pour ces retrouvailles, je vous emmène avec moi faire un petit bout de route; la route du retour!
Alors que nous étions descendus dans l'Aude par la vallée du Rhône, nous sommes remontés par l'autoroute qui relie Béziers à Clermont-Ferrand, ce parcours nous offre de fabuleux paysages sur le Tarn, la Lozère avec le plateau du Larzac, l'Aubrac et bien sûr l'Auvergne avec ses volcans!
Certains lieux culminent à plus de 1000 m et nous nous sommes retrouvés dans la neige!
 




On repassera un peu plus tard pour le pique-nique!
 


Nous voulions aussi voir ce fameux viaduc de Millau que nous avions vu en construction il y a 12 ou 13 ans!
C'est un ouvrage magnifique qui a été inauguré en 2004.
Il a une longueur de 2460 mètres et il culmine (à son point le plus haut), à 343 mètres au dessus de la vallée du Tarn.
Il s'inscrit parfaitement dans ce paysage grandiose, un tablier métallique au dessin très fin décrivant une légère courbe supporté par des haubans lui donnent des allures de grand voilier, le tout reposant sur sept piliers...

Vous accrochez vos ceintures et vous me suivez?
C'est parti!
 




Il est entièrement emmuré de vitres afin d'atténuer la sensation de vertige et d'éviter de distraire les conducteurs qui regarderaient la vallée de Millau en bas!
 





 



 


Photo prise depuis l'aire de l'autoroute à la sortie du viaduc....


 


Cette dernière photo vient de Wikipédia.

Je suis bien occupée depuis notre retour, mais je viens vous rendre visite dés que je peux!
Bonne journée!
 



Je sais que vous aimez les jeux, je vous propose donc de deviner à travers cette charade la région que nous partons découvrir!