Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 34 948 843
Nombre de commentaires : 40 491
Nombre d'articles : 6 719
Dernière màj le 20/05/2019
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>
Comme tous les ans à l'automne, nous sommes allés chercher des noix chez notre producteur habituel (voir LIEN).
En courses la semaine dernière chez Lidl, j'ai craqué pour cette jolie boîte à noix.


La partie amovible sert à mettre les déchets lorsque l'on casse les noix. 

Jolie, n'est-ce pas?





Un petit dessert vite fait pour terminer quelques pommes et surtout pour utiliser des bananes que j'avais congelées car elles commençaient à s'abimer. 

Les ingrédients :

- 4 pommes
- 3 bananes congelées
- 20g de jus de citron
- 50g de sucre (à ajuster en fonction de vos goûts)
- 1 sachet de sucre vanillé
- cannelle (facultatif)


1 - Mettre tous les ingrédients dans le bol du Thermomix.

2 - Programmer 15 minutes, 90°, vitesse 2 et mélanger 15 secondes, vitesse 8.


Pour d'autres recettes réalisées au Thermomix, cliquez sur ce LIEN.













C'est dans la revue "Mince et Forme avec mon Thermomix" que j'ai trouvé cette recette parfaite pour un repas d'un soir...

Les ingrédients :

- 500g de pommes de terre
- 4 oeufs
- 20g de beurre
- 20g de farine
- 100g de Gloria Cuisine
- 1/2 cube de bouillon de légumes
- 2 cuillères à café de moutarde
- 500g d'eau
- persil
- sel et poivre du moulin




1 - Eplucher les pommes de terre et les couper en deux. Les placer dans le panier cuisson.

2 - Verser l'eau dans le bol et saler. Placer le panier cuisson dans le bol. Couvrir et programmer une cuisson pour 30 minutes, Varoma, vitesse1.

3 - A la fin de la cuisson, mettre les oeufs dans le Varoma, laisser le panier cuisson avec les pommes de terre et prolonger la cuisson à la vapeur 10 minutes, Varoma, vitesse 1.


4 - A la fin de la cuisson, enlever le panier cuisson et le Varoma. Couvrir et réserver.

5 - Vider le bol et garder son contenu. A présent, on va préparer la sauce.

6 - Mettre le beurre dans le bol et programmer 3 minutes, 100°, vitesse 1 pour le faire fondre.

7 - Ajouter la farine et programmer 3 minutes, 100°, vitesse1.

8 - Ajouter le lait Gloria Cuisine, le bouillon cube de légumes, le liquide de cuisson réservé, la moutarde, le sel et le poivre. Cuire 6 minutes, 100°, vitesse 4.

Pour cette recette, j'ai utilisé du sel parfumé à l'ail des ours et de la moutarde à l'angélique.


Il ne vous reste plus qu'à servir les pommes de terre accompagnées des oeufs durs coupés en deux et de napper le tout de cette excellente sauce. Parsemer de persil haché.


Pour d'autres recettes Thermomix, suivez ce LIEN.



Julien et Lorraine m'ont gâtée doublement : à leur arrivée, en m'offrant cette jolie corbeille composée d'une lotion pour le corps, d'une crème pour les mains et d'une jolie bougie.


Et comme nous ne sommes jamais en Lorraine pour fêter mon anniversaire en famille, ils m'ont offert par avance ce superbe livre : "La Bible officielle du Cookéo" qui vient juste de sortir.


Ce livre propose 200 recettes incontournables pour cuisiner au quotidien. Les recettes sont courtes et rapides à réaliser avec des ingrédients faciles à trouver.
On peut se régaler de l'apéro au dessert!

Il compte 416 pages avec un index par recettes et ingrédients, ce qui est très pratique. 


Les recettes sont bien expliquées et les photos donnent envie de les tester.

Merci Lorraine et Julien pour avoir déjà pensé à mon anniversaire...  ❤





Merci Sylvie et Marc pour ces jolies couleurs de Bretagne.





Nous quittons la Flotte-en-Ré pour nous rendre à Saint-Martin-de-Ré, considérée comme la capitale de l'île de Ré.


Elle est entourée de remparts du XVIIème siècle dessinant une étoile et renfermant une imposante citadelle classée.
Les fortifications ont été conçues dans les moindres détails par Vauban en 1681. 
Percée de deux portes monumentales, l'enceinte urbaine est un lieu de détention depuis le 19ème siècle.


Nous passons devant l'hôtel de Clerjotte construit à la fin du XVème siècle par Louis Clergeat.
Aujourd’hui, il est l’un des joyaux du patrimoine architectural civil de l’île de Ré. 


Embelli de deux ailes à la fin de la Renaissance, il servira d’arsenal militaire jusqu’en 1929, date à laquelle la demeure sera classée Monument Historique. 
Devenue propriété municipale en 1949, l’hôtel de Clerjotte abrite aujourd’hui le musée Ernest-Cognacq.


Nous arrivons au port qui est au coeur de la ville. La forme du port est originale. Les pittoresques bassins entourent l'ancien quartier des marins qui forme un "presqu'îlot" au centre du port.


La promenade dans l'îlot et sur les quais est incontournable. 


De nombreuses boutiques, cafés, glaciers, .... attirent les badauds. Une photo souvenir devant le seul magasin en France consacré à Tintin!


Nous arpentons les ruelles jusqu'à l'église saint-Martin. Elle domine la ville avec sur la droite les ruines de son ancienne partie gothique et sur la gauche son clocher avec sa terrasse accessible au public.


A la vue de l'édifice, on imagine qu'il a vécu une histoire mouvementée. Cette histoire nous est clairement résumée sur un panneau situé à l'intérieur de l'église Saint-Martin.


La nef de l'église est écrasée par ses gros piliers ronds et blancs. L'église Saint-Martin possède une particularité rare : cinq autels côte-à-côte le long de l'abside!


Notre journée se termine par la visite du phare des baleines tout au bout de l'île.

A bientôt pour cette dernière visite....





Suivez-nous... nous avons emmené Julien et Lorraine passer une journée sur l'île de Ré. 

Première escale : La Flotte-en-Ré, direction le port et le petit restaurant "La croisette" qui est situé le long de la promenade sur le front de mer.


Au menu pour moi... soupe de poissons, moules marinière et gaufre au caramel et beurre salé... 
Une bonne adresse que je vous conseille si vos pas vous mènent sur cette île.


Lorsque nous sortons du restaurant, le paysage a changé car la marée est haute et nous assistons à un ballet de mouettes tout près de nous. 


Nous nous dirigeons vers le port qui fut port de commerce pour le vin et le sel, puis port de pêche. 


Il est essentiellement port de plaisance aujourd'hui. Sa capacité est de 200 postes sur pontons.


Nous traversons la place où se tient habituellement le marché. Ce marché médiéval est l'un des plus typiques de l'île avec ses étales couvertes d’appentis de bois et de tiges de bottes, le tout dévoilant une petite place pavée. 


Un petit clin d'oeil si vous appréciez les jeux de mots... 

Nous partons pour Saint-Martin-de Ré.... A bientôt pour la suite de la balade.





Au coeur de la côte de Beauté et à quelques kilomètres de Royan, se trouve le zoo de La Palmyre que nous sommes allés visiter avec Julien et Lorraine. 

Fondé en 1966 par Claude CAILLE, ce site unique regroupe aujourd'hui 1600 animaux de 110 espèces différentes.

Emblématique du zoo depuis 1984, ce rocher a été imaginé et dessiné par le décorateur Nadu MARSAUDAN. A sa base, évolue un groupe de 60 flamants roses de Cuba présents tout au long de l'année, y compris lorsque les flocons de neige viennent blanchir le parc.

N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour obtenir plus de détails!


De nombreuses espèces sont présentées et parmi les plus colorées... nous venons de voir les flamants de Cuba mais aussi les aras bleus et jaunes. Ils vivent en couple et peuvent atteindre l'âge de 60 ans....

Les manchots du Cap sont tellement mignons.... Ils vivent et se reproduisent en colonies. Malheureusement, l'espèce est en déclin : 97% en une centaine d'années...

Le nandou qui est une cousine de l'autruche, est incapable de voler. Originalité : le mâle couve les oeufs pondus par son harem!!!

Quant à la cigogne blanche que l'on connait bien, elle "craquette"... en effet, les claquements secs de son bec ressemblent à des castagnettes.


Apprécions maintenant la beauté sauvage des carnivores...

Le lion... ils vivent en groupes soudés par des liens sociaux très forts. Les mâles passent généralement le temps à dormir ou à défendre leur territoire pendant que les femelles s'occupent de la chasse après la tombée de la nuit.

Le loup de Mackensie... ils vivent en meutes et ont beaucoup de points communs avec le chien mais il hurle tandis que le chien aboie et il aspire l'eau pour boire alors que le chien lape avec le bout de sa langue.    

Le guépard.... c'est le plus rapide de tous les quadrupèdes terrestres. Il atteint des pointes de 95km/h!!Il s'apprivoise très bien. 


Certains animaux nous ont bien fait sourire avec les pauses qu'ils adoptaient....

Le maki catta appelé "adorateur du soleil" à cause de son habitude à s'asseoir face à ses rayons en ouvrant les bras. Il possède un répertoire d'appels composé d'une quinzaine de vocalisations différentes. Ils miaulent et ronronnent comme des chats.

L'oryx algazelle... c'est une antilope dont l'espèce est menacée. Les deux sexes portent des cornes.

Le beaudet du Poitou... son origine reste mystérieuse. La race est décrite avec précision en 1717... et était à l'époque très renommée.A cette époque-là, il n'était pas utilisé comme animal de bât.

L'ours polaire... ce géant de la banquise peut peser jusqu'à 600kg. Les oursons naissent au coeur de l'hiver et ne pèsent que 600g! Ils restent avec la mère environ 2 ans avant d'affronter seuls les glaces de l'Arctique.


Ces ongulés nous impressionnent par leur carrure.

L'éléphant d'Asie... il détient le record de la gestation la plus longue : entre 18 et 22 mois.... A la naissance, l'éléphanteau pèse une centaine de kilos et boit entre 10 et 15 litres de lait par jour.

Le rhinocéros blanc d'Afrique... ils sont braconnés pour leurs cornes, utilisées en médecine traditionnelle chinoise et pour fabriquer les manches des poignards d'ornement au Yémen.

Le zèbre de Grévy... porte le nom du président de la 3ème république, Jules Grévy à qui ont avait offert un spécimen....C'est aussi une espèce menacée... 


Les reptiles provoquent fascination et répulsion et laissent rarement indifférents.

Le crocodile du Nil... c'est le crocodile africain le plus répandu. Il dépasse généralement 4 mètres de longueur.

L'iguane... c'est un lézard terrestre ou marin. On le trouve dans les régions équatoriales. 


Je termine ce petit tour du zoo avec les primates. En les observant, ils nous étonnent par leurs comportements parfois proches des nôtres. 

Le capucin à poitrine jaune... ils vivent en petits groupes. Il est intelligent et curieux et capable d'utiliser un outil, par exemple une pierre pour casser une noix.

Le colobe... ou colobus qui veut dire "celui qui est mutilé" car ses mains n'ont pas de pouce. Il vit en groupe et la nuit, un des colobes reste éveillé pour guetter la venue des prédateurs.

Le tamarin lion à tête dorée.... il est victime de la déforestation et du braconnage. le mâle et la femelle sont partenaires pour la vie...

Le ouistiti de Geoffroy... ou ouistiti à tête blanche. Ses vocalises ressemblent à des gazouillis d'oiseaux.


Quant aux gorilles, chimpanzés et Orang-Outan de Bornéo, ils bénificient d'un espace "grands singes", un complexe de 3 hectares situé dans la partie nord du parc.


Il faut compter au moins 4 heures pour parcourir le parc. Ce fut une belle promenade bien agréable sous le soleil pleine de surprises en tous genres. Les enfants ont apprécié cette belle balade et nous aussi. Nous n'étions plus allés au zoo depuis 2008....   





nous sommes encore en "mode vacances"... En effet, Julien et Lorraine sont arrivés aujourd'hui pour passer une semaine de vacances chez nous.

Malgré le temps couvert mais la température douce, nous avons pu boire l'apéritif sur la terrasse.


Mais nous avons pris le repas de midi à l'intérieur. 
Regardez le joli pateau de fromages que j'ai trouvé chez Lidl! sans parler de la magnifique galette charentaise de Ghislaine....


Comme le temps ne s'est pas arrangé, nous avons opté pour une partie de bowling à Meschers.





Encore un petit paquet de noix  de saint-Jacques au congélateur... voilà comment je les ai accommodées ce midi.

Les ingrédients :

- 8 noix de saint-Jacques
- 200g de spaghettis multicolores
- 30g de beurre salé
- 1 petite boîte de champignons de Paris ou mieux des frais
- 1 bonne pincée de curcuma
- 1 échalote ciselée
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche
- 2 cuillères à soupe de jus de citron


La recette réalisée au Cookéo :

1 - Programmer votre Cookéo en mode "Manuel", "Cuisson classique" et "Dorer". Pendant le préchauffage, ciseler l'échalote.

2 - A la fin du préchauffage, faire fondre le beurre dans la cuve et ajouter l'échalote et les noix de saint-Jacques. Les faire dorer quelques minutes.


3 - Ajouter les champignons égouttés et les spaghettis.
J'avais acheté ces spaghettis multicolores chez Lidl. 
Pour connaitre la quantité d'eau à ajouter aux pâtes, j'ajoute toujours 100ml à la valeur du poids de pâtes. Dans mon cas, 200g+100= 300ml d'eau.

4 - Saler et poivrer et ajouter le curcuma. Verser 300ml d'eau sur le tout.

5 - Quitter le mode "Dorer" et lancer une "Cuisson sous pression" pour 5 minutes.
Pour connaitre le temps de cuisson des pâtes, regardez le temps indiqué sur le paquet et divisez par 2. En général, j'ajoute toujours une minute de plus et c'est très bien.. 


6 - A la fin de la cuisson, ajouter le jus de citron et la crème fraîche (j'utilise souvent du lait Gloria Cuisine, c'est moins gras....


Servir rapidement et bon régal!


Pour d'autres recettes réalisées au Cookéo, suivez ce LIEN.





Début août, Roger s'est attaqué à la construction d'un hôtel à insectes. Voilà quelques explications concernant ce projet.

Dans nos jardins, nous avons plusieurs types d'insectes : les auxiliaires et les nuisibles.


LES AUXILIAIREScomme les abeilles, les coccinelles et les bourdons. Ils empêchent la prolifération des nuisibles et pollinisent les fleurs et les légumes. Ils sont donc très importants pour la biodiversité de nos jardins.
Pour favoriser leurs présences, il faut leur offrir un endroit où ils pourront hiberner. A l'arrivée des beaux jours, les oeufs et les larves vont empêcher la prolifération des nuisibles.
Donc, un hôtel à insectes va regrouper plusieurs abris en fonction des différents types d'insectes que nous avons.


A propos de la construction :

- L'ossature sera en bois et à l'intérieur se trouveront différentes chambres en fonction des insectes que vous voulez attirer.
- Au-dessus, le toit sera rendu étanche pour éviter que la pluie et l'humidité ne rentrent à l'intérieur (tôles de zinc ou autres...).
- Une grande planche fermera le fond.

Un hôtel à insectes doit être orienté au sud/sud-est et dos aux vents dominants. Le nôtre est bien protégé, sous le cerisier et dans le coin du jardin.


Les chambres sont remplies de :

1 - foin. C'est pour manger les chrysopes, les cochenilles et les araignées rouges.
2 - branches de sureau et tiges à moëlle pour attirer les abeilles et les guêpes solitaires, prédateurs des vers et des pucerons.. 
3 - pots en terre cuite retournés avec du foin à l'intérieur pour attirer les perce-oreilles, prédateurs des petites chenilles et des pucerons.
4 - vieilles souches d'arbres et morceaux de branches pour attirer les carabes, prédateurs des limaces, des escargots, des vers et des pucerons.
5 - des écorces et des feuilles sèches pour attirer les punaises, prédateurs des acariens, des punaises et des chenilles.
6 - des pommes de pin pour attirer les cocinelles et les chrysopes, prédateurs de cochenilles, larves et pucerons.
7 - des briques percées pour attirer les osmies qui sont les abeilles solitaires. Elles vont polliniser nos fleurs.
8 - Certains insectes préfèrent creuser eux-mêmes leurs trous dans le bois mais d'autres préfèrent le bois percé comme le bambou pour attirer les abeilles et les guêpes solitaires.


Peut-être vous ai-je donné envie de construire vous aussi, votre hôtel à insectes?

Conseil : Roger a utilisé le bois de deux palettes pour la construction de l'hôtel à insectes.



J'ai préparé ce plat pour notre repas de midi. C'était tellement bon que je partage cette recette tout de suite avec vous!!

Les ingrédients :

- 2 pavés de truite
- 1 courgette
- 175g de riz
- 300ml d'eau
- 2 cuillères à café de fumet de poisson
- 1 citron coupé en rondelles
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Verser le riz dans la cuve du Cookéo.
J'ai choisi un riz un peu particulier que j'avais acheté chez Lidl. C'est un riz  avec des carottes, des tomates et des noisettes grillées.


2 - Ajouter sur le riz, le fumet de poisson dilué dans l'eau et mélanger. 

3 - Déposer sur le riz,  la courgette épluchée une bande sur deux et coupée en rondelles ainsi que quelques rondelles de citron.

4 - Déposer sur la courgette, les pavés de truite. Saler légèrement et déposer une rondelle de citron sur chaque pavé.


5 - Programmer le cookéo en mode "Manuel", "Cuisson sous pression" pour 6 minutes.


Régalez-vous!


Pour d'autres recettes COOKEO, suivez ce LIEN.



C'est grâce à mon blog que nous avions fait la connaissance de Françoise et Stéphane. La première rencontre avait eu lieu en août 2011, lors de leurs vacances à Meschers. C'est ICI


Cette année, ils sont revenus en vacances à Royan et nous nous sommes retrouvés à la maison pour un petit repas bien sympathique.


Nous avons passé une belle soirée conviviale autour d'un barbecue et de salades de saison.
J'ai été doublement gâtée. Un platycodon joliment présenté dans un pot de couleur assortie aux fleurs et la maman de Françoise que nous avions eu aussi l'occasion de connaitre la première fois, m'a brodé ces jolis coeurs.
Un grand merci à vous tous pour ces jolis présents qui me touchent beaucoup.





<< 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :