Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 34 010 726
Nombre de commentaires : 40 047
Nombre d'articles : 6 659
Dernière màj le 22/02/2019
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Voir mise à jour....

Souvenez-vous, je vous ai parlé dans cet article de mon projet de réalisation, à l'atelier cartonnage, de la petite merveille, une création de Marie-Christine Koebelin (partie cartonnage) et Marie Suarez (broderies). 

Je suis toute fière de partager avec vous l'avancement de mon travail. Voici les premières photos.


Comme je vous l'ai écrit, c'est un travail de "longue haleine" et j'avance petit à petit.

A une prochaine fois pour la suite...




22 février 2019

Doucement mais sûrement j'avance....
J'ai posé les cloisons et j'ai terminé d'habiller les deux intérieurs. A présent, je vais m'attaquer au tiroir du devant.









Il me restait deux truites au congélateur et j'avais acheté une boîte de crème de Brie de Meaux chez Lidil. J'ai eu envie d'associer ces deux produits et voilà le résultat....

Les ingrédients :

- 2 truites
- 1 citron de notre jardin
- 80g de riz Thaï
- sel et poivre du moulin
- 1 bouillon cube aux légumes
- papier sulfurisé
- 2 ou 3 cuillères à soupe de crème de Brie de Meaux
- 1 petite brique de crème fraîche semi épaisse
- persil.


La recette :

1 - Couper 2 morceaux de papier sulfurisé et y poser les truites.

2 - Saler et poivrer les truites et poser des rondelles de citron sur le dessus.

3 - Fermer les papillotes et les déposer sur le plateau du varoma. 

4 - Mettre 1 litre d'eau dans le bol, saler et poivrer ou mettre 1 bouillon cube aux légumes. 

5 - Mettre le riz dans le panier, le rincer sous l'eau froide, mettre le panier dans le bol. Mettre le couvercle.

6 - Poser le Varoma et le fermer. Programmer 20 minutes, Varoma, vitesse 1.


7 - Pendant ce temps, un peu avant la fin de la cuisson, préparer la sauce. Mettre la crème fraîche semi-épaisse dans une casserole et ajouter la crème de Brie de Meaux. Faire fondre à feu doux tout en remuant avec un petit fouet.

8 - Préparer les assiettes et bon régal!


La sauce est délicieuse!


Pour d'autres recettes réalisées au Thermomix, suivez ce LIEN.



Même avec le soleil bien présent ces jours-ci, je continue à préparer des soupes pour notre repas du soir. Celle-ci est à découvrir pour sa petite note sucrée....

Les ingrédients :

- 3 patates douces
- 1 orange non traitée après récolte
- 1 bouillon cube
- 600g d'eau à ajuster à la fin
- 1 cuillère à café de cannelle
- 30g d'huile d'olive ou beurre
- 2 poireaux plutôt le blanc
- sel et poivre du moulin

La recette :

1 -Prélever la moitié du zeste de l’orange sans la peau blanche, mettre dans le bol, et mixer 10 secondes, vitesse 8.

2 - Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Mixer à nouveau 10 secondes, vitesse 8. Transvaser dans un récipient et réserver.


3 - Mettre les blancs de poireaux dans le bol et mixer 5 secondes, vitesse 5. Ajouter le beurre ou l'huile d'olive et rissoler 3 minutes, Varoma, vitesse 1.
4 - Ajouter la cannelle, le zeste d’orange réservé, le cube de bouillon de légumes et l’eau. 

5 - Mettre les dés de patates douce dans le panier cuisson, insérer ce dernier et cuire à la vapeur 15 minutes, Varoma, vitesse 1.


6 - A la sonnerie, transvaser les patates douces et le jus de l’orange dans le bol, et mixer 30 secondes, vitesse 10. Servir chaud. 


Pour découvrir d'autres recettes réalisées au Thermomix, suivez ce LIEN.



J'avais envie de faire une poule au pot avec une bonne sauce blanche mais j'ai revu mes idées... car les poules étaient bien trop grosses pour nous deux à la boucherie de l'Heure du Marché. Finalement, je n'y ai pas pensé tout de suite mais j'aurais pu la faire couper en deux et en congeler une moitié... Bref! je me suis rabattue sur des cuisses de lapin, ça faisait longtemps que nous n'en avions pas mangé!

J'ai choisi de le préparer au Cookéo et de le parfumer avec de la moutarde à la mirabelle que nous avons ramenée... devinez d'où? et oui, gagné... de Lorraine... LOL.... 


Les ingrédients :

- 2 cuisses de lapin fermier
- 1 oignon émincé
- un peu de farine
- 1 bouillon cube de volaille
- 325 ml de vin blanc de cuisine
- 2 bonnes cuillères à soupe de moutarde à la mirabelle
- huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche
- 1 cuillère à soupe de Maïzena

Pour l'accompagnement :
- 2 patates douces
- 3 carottes
- 1 courgette.


La recette :

1 - Programmer le Cookéo en mode "Manuel", "Cuisson Rapide", "Dorer". Pendant le préchauffage, rouler les cuisses de lapin dans la farine.  

2 - A la fin du préchauffage, ajouter l'huile d'olive et faire dorer les cuisses de lapin sur toutes les faces.

3 - Quand les cuisses sont bien dorées, les égoutter sur du papier essuie-tout, jeter l'huile. En remettre un peu dans la cuve et ajouter l'oignon émincé.


4 - Remettre les cuisses de lapin dans la cuve. Les assaisonner légèrement. 

5 - Délayer le vin blanc de cuisine et la moutarde dans un bol et l'ajouter dans la cuve. Mélanger. Quitter le mode "Dorer".

6 - Ajouter les légumes si vous voulez un plat complet. J'ai choisi d'accompagner le lapin de patates douces, courgette et carottes coupées en morceaux. 

7 - Saler et poivrer. Bien mélanger le tout et lancer une cuisson sous pression pendant 13 minutes. Mon lapin étant fermier, j'ai prolongé de 3 minutes la cuisson.


8 - Ajouter la crème et la Maïzena délayée dans 100ml d'eau. Mélanger et passer en mode "Manuel", "Cuisson classique", "Mijoter" pendant quelques minutes. La sauce va épaissir.

9 - Servir. Parsemer de persil haché et régalez-vous!


Pour d'autres recettes réalisées au Cookèo, suivez ce LIEN.


Pour d'autres recettes réalisées au Cookéo, suivez ce LIEN.



Le soleil est bien présent ces jours-ci. Ça fait du bien de bénéficier de plus de luminosité! et cela a incité mon jardinier préféré à passer le karcher dans la cour derrière la maison et aussi devant.

De mon côté, en courses hier, j'ai trouvé des jardinières qui me plaisaient bien. Ce fut l'occasion de renouveler celles que nous mettions habituellement devant sur le rebord des fenêtres.


Ce matin au marché, Roger a trouvé de jolies pensées. Aussitôt achetées, aussitôt repiquées....


Et les nouvelles jardinières ont trouvé leur place. 





Un doux rêve... encore à cet âge avec notre petite Hinès....


Juste pour marquer le coup... Une recette qui étonne toujours... le poulet au coca cuisiné au Cookéo. 


C'est une recette déjà testée et approuvée par nous et notre petite famille l'été dernier.... Si vous êtes curieuses, la recette est ICI.





Ce jour-là, il avait beaucoup neigé et les pistes n'étaient pas ouvertes aux skieurs. 


Nous nous sommes vite consolés en allant manger une fondue au restaurant "La patte d'ours" situé tout prêt de notre appartement 9, rue Richelieu à Cauterets.


Ce restaurant bien sympathique propose des spécialités de fromage : Raclette à la truite des Pyrénées, Fondues aux cépes, raclette au fromage des Pyrénées etc, etc ….

Roland et moi avons choisi une fondue aux cèpes (aux 3 fromages : comté, beaufort et emmental, cèpes et jambons crus de pays).


Quant à Dominique et Roger, leur choix s'est porté sur une fondue du skieur (toujours aux 3 fromages et jambon de pays, rosette, chorizo et jambon blanc).

Certains sont très concentrés car attention... nous avons un gage si le pain tombe au fond du poêlon!!!! ... LOL....


Le dessert a fait l'unanimité.... une tartelette à la myrtille.


C'était délicieux! L'accueil et le service étaient très sympathiques et la fondue goûteuse! Nous étions tous les quatre, ravis de ce moment passé dans ce restaurant.
On note l'adresse si nous revenons à Cauterets l'an prochain! 







Depuis le 5 février, la Chine et le reste de l'Asie ont inauguré l'année du cochon de terre. Le signe astral joue un rôle immense dans l'interprétation du passé, du présent et de l'avenir.

Depuis deux mille ans, le zodiaque chinois aligne 12 animaux totems, chacun maître d'une année. Le cochon est le dernier et le rat est le premier.
Selon la légende, toutes ces bêtes, même le dragon qui n'existe qu'en mythe, voulaient la préséance.

Pour les départager, l'Empereur de Jade fit faire une course, où le rat se distingua par sa ruse. Il commença par violer sa promesse de réveiller son "ami" le chat, qui fut disqualifié! d'où la guerre qui dure encore.

Puis quand il fallut traverser la rivière, il demanda au boeuf de le prendre sur son dos, ce qu'il fit. Mais au moment d'aborder l'autre rive, le rat bondit et franchit traiteusement la ligne en premier : il gagna ainsi le respect chinois pour avoir su gagner malgré son handicap physique, mais fut aussi vu comme le tricheur dont il faut désormais se méfier!! 

Après cette introduction culturelle, je partage avec vous cette idée de recette que j'ai eue après avoir acheté un bocal de sauce Pad Thaï. 


Les ingrédients :

- 200g de nouilles de riz
- 2 escalopes de poulet fermier
- huile d'olive
- 1 bocal de sauce Thaï Pad Ayam
- 1/3 de tasse d'eau
- 1 courgette
- quelques cacahuètes grillées (facultatif)
- 100g de germes de soja (facultatif)


1 - Eplucher la courgette une bande sur deux et la couper en morceaux ainsi que les escalopes de poulet.

2 - Plonger les nouilles de riz dans un bol d'eau froide pendant 5 minutes.

3 - Dans le cookéo, faire revenir le tout en mode "Dorer" quelques minutes. 


4 - Ajouter la sauce et l'eau dans la cuve. Bien remuer.

5 - Ajouter les nouilles de riz égouttées et remuer jusqu'à ce qu'elles soient chaudes et bien mélangées à la sauce.


6 - Servir immédiatement et parsemer de cacuhètes et germes de soja. Je n'en n'avais pas, j'ai juste parsemé de ciboulette.


Vous pouvez remplacer le poulet par des crevettes, du tofu ou plus de légumes.






Allez Hop! un petit saut en arrière d'un peu plus d'un mois... et oui, j'ai oublié de vous parler de notre repas de Nouvel An à l'Avocette à Royan.

Nous avions déjà fêté le nouvel an dans ce restaurant l'année dernière (c'est ICI) avec des amis. Mais cette année, c'est en amoureux que nous y sommes retournés.


Nous n'avons pas changé d'avis par rapport à l'année dernière. Pour cette soirée, nous avons privilégié la qualité, l'originalité et les bons produits choisis pour concocter ce menu sans parler de l'accueil chaleureux et du cadre qui nous plaisent aussi beaucoup.

Cocktail saint-Sylvestre (crémant de Loire, cognac et amaretto) et ses mises en bouche (velouté de panais, écrevisse; maki au magret, mousse champignons; panettone à l'écrevisse; amande). 


Tranche de foie gras laqué, tartare de gambas au vinaigre de mangue, caviar d'aubergine.


Noix de saint-Jacques snackées, crème brulée guacamole, shooter d'agrumes.


Tradition normande.


Tournedos de cerf rôti, ravioles aux champignons, jus au lard fumé.


Farandole de fromages.


Cannelé chocolat, feuillantine de chocolat blanc et framboises.
Biscuit à la mangue et fruits de la passion, mousse pistache, nougatine.
Glace caramel beurre salé.  


Alors? j'espère que vos papilles sont réveillées devant ces plats savoureux!! 

Nous avons divinement bien mangé et avons apprécié cette cuisine créative et goûteuse. Comme l'an passé, nous réitérons nos félicitations au chef Laurent MARTIN, ainsi qu'à Isabelle MARTIN et son serveur pour leur accueil et leur gentillesse.
Et qui sait? peut-être à l'année prochaine pour une nouvelle saint-Sylvestre?
Mais je suis sûre que nous reverrons avant....

Le site : https://www.lavocette.com/



Vous vous souvenez de ma recette de blanquette de truite réalisée au Cookéo? certainement.. mais pour le cas où... c'est ICI.
Comme il me restait un peu de riz et de blanquette et que je n'aime pas gaspiller....


Et bien, j'ai mélangé le tout et j'ai garni des coquilles que j'ai recouvertes de gruyère râpé.


Et hop! sous le gril du four...


Impeccable pour un repas du soir après un un bon bol de soupe maison!

Je suis sûre que vous auriez fait comme moi pour ne rien perdre!





Voici la première recette que je vous propose et que j'ai réalisée avec un des échantillons de jambon ibérique, reçu de mon nouveau partenaire (plus d'infos ICI). 

Le jambon ibérique, issu du porc ibérique est le joyau de la gastronomie espagnole. Ces porcs AOP certifiés, à la peau foncée, au groin fin et aux pattes arrière longues et stylisées, sont élevés en liberté. Ils parcourent les pâturages à la recherche de glands et de pâture. Ainsi, ils gagnent en musculature et l'infiltration de la graisse dans leur viande est facilitée. 


J'ai préparé une petite salade de mâche pour nous deux dans laquelle j'ai ajouté des oignons rouges ciselés. Je l'ai répartie dans nos assiettes, je l'ai parsemée de quelques cerneaux de noix et j'ai posé délicatement sur le tout ces tranches de jambon ibérique roulées. 


C'était délicieux! je dois vous avouer que j'ai beurré quelques tartines de pain complet pour déguster le jambon... 


Merci Carlos de m'avoir permis de découvrir ce jambon ibérique et de partager avec mes lecteurs cette recette et nos impressions.



Carlos Hernandez qui collabore au projet IBEHAM, m'a contactée afin de faire connaitre davantage au travers de mon blog, le jambon ibérique. 

IBEHAM est un projet mené par l'appelation d'origine "GUIJUELO" en Espagne et financé par l'Union européenne afin d'améliorer la compétitivité du secteur agricole. 


Leur mission n'est pas commerciale mais se veut divulgatrice. C'est pour cette raison que Carlos m'a fait parvenir deux échantillons gratuits de leur meilleur jambon ibérique afin que je le goûte et que je partage avec vous mes impressions.   

J'ai déjà réalisé une première recette (c'est ICI) et je dois reconnaitre que ce jambon développe des qualités gustatives uniques. C'est la "rolls" du jambon! un délice... 

Je pense que du jambon ibérique, du bon pain et un bon verre de vin, ce serait pas mal aussi... 


Merci Carlos pour cet échange et ce partenariat.

Pour toute information complémentaire concernant ce projet, suivez ce LIEN.



J'ai réalisé cette recette avec de la truite qui vient de la  pisciculture ROHART à Anzin-saint-Aubin près d'Arras. 
C’est l’une des plus vieilles piscicultures de France qui s'est imposée des règles quant à l'élevage et l'alimentation des truites.
L'élevage des poissons se fait sur un site alimenté en eau de source, du stade de l’œuf à celui de la truitelle. Par la suite, le grossissement a lieu sur l’eau de La Scarpe.  
Leur alimentation est équilibrée et les farines animales d'origine terrestre sont banies.

Vous pouvez aussi réaliser cette recette avec du saumon ou du cabillaud.

Les ingrédients :

- 1 filet de truite environ 300g pour 2 personnes
- 1 oignon
- 1 petite boîte de champignons ou des champignons frais
- 2 carottes
- 100ml de vin blanc de cuisine
- 1 cuillère à café de fumet de poisson déshydraté 
- 100ml de crème fraîche
- 1 jus de citron
- 1 cuillère à soupe de Maïzena
- huile d'olive
- sel et poivre du moulin
- quelques brins de persil


La recette :

1 -  Faire chauffer votre Cookéo en mode "Dorer". Pendant ce temps, éplucher l'oignon et le ciseler. Eplucher les carottes et les couper à la mandoline. Les ajouter dans la cuve et bien remuer le tout. Laisser revenir quelques instants avec un peu d'huile d'olive.

2 - Quitter le mode "Dorer". Couper le filet de truite en carrés. Les ajouter dans la cuve ainsi que les champignons, le vin blanc, le fumet et le jus de citron. Saler avec précaution et poivrer.


3 - Programmer "Cuisson sous pression" pendant 3 minutes. C'est très rapide!

4 - A la fin de la cuisson, ajouter la crème fraîche et la Maïzena. Remuer délicatement. Programmer le "Maintien au chaud". Votre sauce épaississera en quelques minutes. 

J'ai accompagné cette excellente blanquette de truite de riz Basmati que j'ai fait cuire selon cette recette au Thermomix.


Quelques bouquets de mâche complèteront à merveille cette délicieuse assiette.


Pour d'autres recettes réalisées au Cookéo, suivez ce LIEN.



Après avoir bien laissé macérer et confire mes morceaux de melons d'eau, j'ai "attaqué" ma confiture. Souvenez-vous, je vous avais parlé de la préparation des melons d'eau dans cet article.




Comme ce n'est pas la première fois que je fais cette confiture, la recette est déjà sur mon blog. Je vous donne le LIEN vers la recette que je suis chaque année à la lettre. Elle a déjà fait ses preuves...


Avec 5kg 100 de melons d'eau épluchés, j'ai réussi à faire 21 pots de confiture.


Ça tombe bien.. il en reste un petit peu, nous allons la goûter demain matin.


Hum! Miam! un délice... et elle se tient bien pour être tartinée.


J'ai collé de jolies étiquettes que j'ai trouvées sur le net et voilà, nous avons des réserves!







Chez nous, la tradition pour la Chandeleur, c'est crêpes-party...
J'ai sorti mon appareil et à chaque fois, je souris lorsque j'ouvre la boîte car je vois encore l'étiquette avec le prix en "francs" qui maintenant converti en euros, ne serait certainement plus le même!!! mais là, c'est un autre débat. Recentrons-nous sur notre table si conviviale! 


J'ai préparé ma pâte à crêpes au Thermomix; La recette est ICI. Elle n'est pas sucrée, ce qui permet de manger des crêpes salées et ensuite sucrées.


Pour le côté salé, j'ai préparé des petits raviers avec :
- des allumettes de jambon
- des allumettes de lardons que j'avais fait revenir pour supprimer l'excédent de gras
- du fromage frais au poivre
- des petites lamelles de fromage des Pyrénées
- et du gruyère râpé.


La pomme de terre vous intrigue? elle sert à huiler la plaque avant de verser la pâte à crêpes. C'est bien pratique et ainsi, on ne met pas trop d'huile! 


Pour le côté sucré, on finit les pots de :
- pâte à tartiner orange-chocolat et de caramel chocolat noir
- puis confiture anglaise de citrons  
- cannelle et noix
- compote de pommes et de cerises.


Et c'est parti! 
Chacun fait ses petits mélanges. C'est rigolo, on croirait jouer à la dinette!


On s'est bien amusés mais aussi bien régalés!



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :