Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 33 579 141
Nombre de commentaires : 39 876
Nombre d'articles : 6 633
Dernière màj le 20/01/2019
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Françoise du blog "Graine de sucre" m'a offert 4 dômes de présentation que j'ai utilisés aujourd'hui. Ces demi-sphères sont en acier inoxydable d'un diamètre de 8 centimètres et ils permettent de présenter joliment caramel filé, riz, semoule, entremet, flan, tartare, terrine, mousse.... 
Ils passent au four, au congélateur et même au lave-vaisselle.


Pour leur inauguration, ils m'ont servi à présenter du riz. J'avais envie de cuisiner des crevettes, j'en avais au congélateur. J'ai choisi une recette que j'avais déjà réalisée au cookéo : un curry de crevettes à l'ananas et à la crème.

J'ai juste apporté une petite note nouvelle. J'ai remplacé la crème par cette préparation "Amande Cuisine" qui est sans sucre, aux amandes douces et émondées et dégraissées partiellement.
Son aspect est onctueux et léger et elle est idéale pour des recettes sucrées ou salées. Elle est sans lait, sans gluten ni soja. 


C'était la première fois que j'utilisais cette préparation. Nous l'avons appréciée et la sauce qui accompagnait les crevettes étaient excellente.


Ces emporte-pièces permettent une présentation raffinée et originale. Ça me plaît beaucoup. Merci Françoise.







L'emploi du temps est chargé.. les rendez-vous sont nombreux... alors la cuisine est rapide mais goûteuse.

Ce risotto de pâtes à la provençale est une recette que j'ai déjà partagée avec vous. Je vous la rappelle car nous nous régalons à chaque fois! Vous la trouverez ICI.
De temps en temps, c'est bien aussi de se remémorer d'anciennes recettes, non?  


Vous connaissiez ces petites pâtes appelées "risetti"?










La courge spaghetti aussi appelée "spaghetti végétal" a une chair qui donne à la cuisson, de longs filaments fermes et peu parfumés comme les pâtes italiennes qui portent le même nom. C’est une particularité unique. Aujourd'hui, je l'ai cuisinée gratinée au munster et parfumée avec des marrons.

Les ingrédients :

- 1 courge spaghetti
- quelques marrons
- 2 cuillères à soupe de moutarde
- un peu de crème fraîche
- 1 munster
- sel et poivre du moulin 




1 - Couper la courge spaghetti en deux dans le sens de la longueur.

2 - Retirer les graines et dans un plat, déposer la moitié de la courge côté chair. Ajouter un peu d'eau dans le fond du plat et mettre au micro-ondes pour une vingtaine de minutes.


3 - Laissez tiédir quelques minutes puis gratter la chair à l'aide d'une fourchette pour former les spaghetti. Les déposer dans un saladier. Garder la coque de la courge pour ensuite la farcir.


4 - Ajouter aux spaghetti, la moutarde, de la crème fraiche et quelques marrons coupés en petits morceaux. Saler et poivrer.

5 - Verser la préparation dans la coque de la courge spaghetti. Parsemer de morceaux de munster et de petits morceaux de marrons.


6 - Enfourner 20 minutes dans un four préchauffé à 180° jusqu'à ce que le fromage soit bien fondu.


7 - Déguster sans vous brûler et accompagner de quelques feuilles de salade!





Rien de plus simple et qu'est-ce que c'est bon.....

Roger a eu la patience d'éplucher ces petits pommes de terre qui viennent du jardin de notre ami Pierre. 
Les couper en 4 dans un saladier. Ajouter un peu d'huile d'olive et les saupoudrer de paprika doux. On pêut aussi ajouter des herbes. Bien mélanger.

Enfourner pendant environ une vingtaine de minutes dans un four préchauffé à 220°.


A la fin de la cuisson, cuire des oeufs sur le plat. Les saupoudrer aussi de paprika. 

Servir rapidement et accompagner d'une bonne salade verte. 


Ce fut un régal!



J'avais une boîte de gésiers confits et des petits pommes de terre du jardin de Pierre. Accompagnés de mâche, voilà une belle assiette bien gourmande!

Les ingrédients :

- 1 boîte de gésiers confits
- quelques petites pommes de terre
- de la mâche
- assaisonnement vinaigrette
- 1 oignon rouge
- huile de noix et vinaigre balsamique
- sel, poivre du moulin et herbes de Provence


La recette :

1 - Comme les petites pommes de terre venaient du jardin, je ne les ai pas épluchées. 
Dans un saladier, déposer les pommes de terre, verser un peu d'huile d'olive, saler, poivrer et parsemer de quelques pincées d'herbes de Provence. Bien mélanger. 

2 - Recouvrir la lèchefrite d'un papier sulfurisé et y verser les pommes de terre. La mettre au four préchauffé à 200° pendant environ 15 minutes. Vérifier la cuisson.

3 - Pendant ce temps, faire fondre la graisse des gésiers confits. Les faire revenir quelques minutes. Laver la mâche.

4 - Préparer la vinaigrette selon votre goût mais huile de noix et vinaigre balsamique, ce n'est pas mal du tout! 


4 - Dans une assiette, disposer la mâche et arroser de vinaigrette. Ajouter quelques petits morceaux d'oignon rouge. Déposer les gésiers et les pommes de terre. 


Régalez-vous vite!

Vous pouvez aussi ajouter des quartiers de tomates (je n'en avais pas, pas terrible en cette saison...) et des petits croûtons à l'ail. 





Aujourd'hui, c'est Ghislaine du blog "Chez Mamy Gigi" que je mets à l'honneur.

Elle a testé ma recette de "Soupe Vichyssoise". C'est ICI. Elle l'a réalisée traditionnellement et a beaucoup apprécié son côté velouté. La présentation est très jolie.

Merci Ghislaine d'avoir testé ma recette que vous trouverez en suivant ce LIEN.


Pour connaitre "les étoiles du jour" et les recettes testées, suivez ce LIEN.



Je connaissais le cerfeuil tubéreux comme légume ancien et un peu oublié mais je ne l'avais jamais cuisiné.

Avant de vous donner ma recette, voici quelques infos sur ce légume qui ressemble à une petite carotte et qui mesure environ 5 centimètres de long sur 3 centimètres de large. 
Sa peau est beige-brunâtre et sa chair blanche est fondante après cuisson. Elle a un subtil goût de châtaigne et de pomme de terre

Le cerfeuil tubéreux se prépare et se cuisine comme la carotte, le panais ou encore la pomme de terre ou le topinambour. Ne le cuisez pas trop, sa chair deviendrait farineuse!


Je l'ai associé (100g suffisent) à un potimarron, récolte de Roger de notre petit jardin, pour préparer un délicieux velouté....  


1 - Laver soigneusement le potimarron. Le couper en deux, retirer les graines et couper la chair en dés.
Bonne nouvelle : il n'est pas nécessaire d'enlever la peau de cette courge!

2 - Peler les cerfeuils tubéreux et les rincer.

3 - J'ai préparé ce velouté au Thermomix. Mettre tous les dés de légumes dans le bol. Ajouter de l'eau, du sel et du poivre et cuire 20 minutes.

4 - Mixer 1 minute, vitesse 10. Ajouter un peu d'eau si nécessaire et mixer à nouveau.

Le Thermomix donne un aspect velouté sans ajout de crème fraîche. Cette soupe est forte en goût et nous a beaucoup plu.


Dans mon magasin de fruits et légumes "L'Heure du Marché", je prends toujours les fiches de recettes et c'est comme ça que j'ai eu l'idée de cuisiner ce légume. Je vous joins la fiche pour une préparation plus traditionnelle de ce velouté.


Pour d'autres recettes réalisées au Thermomix, suivez ce LIEN



Muffins à la fraise

 23/11/2018
Je vous rassure, je n'ai plus de fraises au jardin et je n'en ai pas achetées... c'est simplement une préparation joliment présentée qu'une amie m'avait offerte... C'est un petit cadeau original et c'est rigolo à préparer!


La petite carafe contient la farine, le sucre, des petits morceaux de fraises séchées, de la noix de coco en poudre, de la levure.

Pour préparer ces muffins, il suffit d'ajouter :
- 100ml d'huile
- 2 oeufs
- 100ml de lait


1 - Verser le contenu de la bouteille dans le bol du robot. Ajouter tous les ingrédients et mélanger doucement au début puis augmenter progressivement la vitesse et battre pendant 2 minutes. 


2 - A l'aide de deux cuillères à soupe, répartir la pâte dans un moule à muffins. Le poser sur une plaque à pâtisserie et et la glisser à mi-hauteur dans un four préchauffé à 180°. 


3 - Laisser refroidir les muffins sur une grille à pâtisserie et les saupoudrer de sucre glace.

Une délicieuse gourmandise...





OUF! ça y est... j'ai enfin fini de m'occuper de tous ces coings... je devais bien en avoir au moins 20 kg.... J'ai refait de la gelée et de la compote que j'ai mise en sachets et que j'ai congelée. 
Les pâtes de fruits sont prêtes à être offertes pour Noël.


J'ai trouvé une jolie boîte pour les ranger en attendant car j'aimerais garnir des petites boîtes en métal avec une décoration de fêtes pour préparer des petits paniers gourmands pour Noël. Je vais aller faire un tour à La Foirfouille!





Aujourd'hui, ma cuisine a été transformée en "atelier coings". Nous avons eu la chance de ramener des coings de Lorraine et je peux dire qu'ils sont "presque bio" puisqu'ils viennent du verger d'un ami.


J'ai déjà fait deux tournées de gelée et avec une partie des fruits cuits, j'ai préparé de la compote. Je vous détaillerai tout cela dans un prochain article. 


Ma gelée est parfumée aux épices de Noël. Elle a l'air bien prise! Nous allons la goûter demain matin au petit-déjeuner.


Je vous souhaite une belle soirée. 



Cet été, pendant les vacances avec les enfants, j'ai voulu leur faire découvrir la salicorne, cette alliée diététique.

Cette plante sauvage halophyte qui pousse en Charente-Maritme dans les marais salants, (mais pas que), est longue et fine comme un haricot vert. Elle est facilement reconnaissable grâce à ses petites boursouflures cylindriques qui lui valent le surnom de "Corne de sel". 

Elle est la seule plante des marais à ne pouvoir survivre que dans son environnement naturel. Elle nait vers la fin de l’automne, végète ensuite tout l’hiver, pour se développer au printemps. Arrivée à maturée, à partir du mois de mai, ses tiges atteignent une trentaine de centimètres et deviennent particulièrement résistantes. On la récolte alors, avant que ses rameaux ne deviennent fibreux, jusqu'à la fin du mois d’août.

Cette plante reste encore assez méconnue par rapport aux algues et pourtant elle en a toutes les qualités nutritives.


Cette photo a été prise sur le net sur le site de l'entreprise BOYARD (17-Saint-Just-Luzac) qui propose des bocaux de salicornes stérilisées au naturel.. 

Ce sont ceux que j'ai choisis pour faire découvrir ce haricot vert de la mer à ma tablée.


Comment la cuisiner?

- crues, elles sont excellents avec des tomates ou des concombres. Elle se prépare également comme des cornichons dans du vinaigre et se consomme comme des condiments dans les salades. 

- cuites, on la cuisine comme des haricots verts. On peut aussi en faire des gratins ou un velouté.

Elle accompagne aussi bien une viande qu'un poisson.


J'ai choisi tout simplement de faire revenir les salicornes avec un peu de beurre, d'ail et de persil. J'ai complété mon plat de pommes de terre sarladaises et d'un morceau de poulet fermier.

Tout le monde s'est régalé et a apprécié ce légume typique de notre région.





Aujourd'hui, c'est Gigi du blog "GIGI" que je mets à l'honneur.

Elle a testé ma recette d' "Oeufs à la sauce moutarde". Elle l'a réalisée sans Thermomix.

Merci Gigi d'avoir testé ma recette que vous trouverez en suivant ce LIEN.


Pour connaitre "les étoiles du jour" et les recettes testées, suivez ce LIEN.



Voilà une recette qui a déjà fait ses preuves.... Je l'ai refaite lorsque notre petite famille était là et ce fut à nouveau un régal....
Une façon d'utiliser seulement une tomate pour faire une tarte... LOL....


Suivez ce LIEN pour découvrir la recette....





C'est dimanche et j'ai préparé un dessert bien gourmand avec le fruit emblématique de notre Lorraine... 
Ce petit fruit d'or, vous pouvez aussi bien le préparer en version salée mais aujourd'hui, j'ai choisi la version sucrée et je vous propose cette soupe de mirabelles parfumée à la vanille et accompagnée d'une boule de glace à la vanille.....

Les ingrédients :

- 500g de mirabelles
- 1 gousse de vanille
- 1 cuillère à soupe de miel
- 50g de sucre fin


La recette :

1 - Laver et dénoyauter les mirabelles.

2 - Faire fondre le sucre avec 250ml d'eau. J'ai réalisée cette opération dans mon Cookéo mais vous pouvez le faire dans une casserole sur feu doux.

3 - Couper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et gratter les graines à l’aide d’un couteau pointu au dessus de la casserole. 

4 - Verser les mirabelles dans le sirop, ajouter la gousse de vanille et le miel. Programmer le cookéo en mode "Manuel", "Cuisson classique", "Mijoter" et cela pendant une dizaine de minutes. Cela dépend du degré de murissement des mirabelles. 


5 - Laisser refroidir et servir cette soupe accompagnée d'une boule de glace à la vanille. Décorer avec de la menthe. Comme nous n'en avons plus au jardin, j'ai mis quelques feuilles de basilic pour faire joli!


Bon régal car c'est délicieux!


Pour d'autres idées de soupe glacées, suivez ces liens :

- soupe glacée de melon


- soupe de melon au Pineau et spirales de jambon cru 



Pour changer des traditionnelles tomates farcies ou à la provençale, je vous propose cette recette de tomates farcies aux pommes de terre et chèvre frais. Profitons encore des bonnes tomates du jardin!

Les ingrédients :

- 500g de pommes de terre cuites à la vapeur
- 8 tomates à farcir
- 1 oignon
- 50g d'olives noires dénoyautées
- 200g de chèvre frais
- quelques feuilles de basilic
- 1 filet d'huile d'olive
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Laver et essuyer les tomates. Couper les chapeaux des tomates et les réserver. A l'aide d'une petite cuillère, évider les tomates et réserver avec les chapeaux. Avec le tout, je prépare de la sauce tomate. Saler l'intérieur des tomates et les retourner pour les faire dégorger 5 à 7 minutes.


2 - Préchauffer le four à 180°. Pour gagner du temps en cuisson dans le four, j'avais fait cuire mes pommes de terre à la vapeur dans le cookéo.

3 - Les éplucher et les tailler en dés. Les déposer dans un saladier. Ajouter les olives noires coupées en morceaux, le basilic et l'oignon ciselés. 

4 - Ajouter le fromage de chèvre frais et mélanger le tout. Saler et poivrer selon votre goût.


5 - Garnir les tomates de cette préparation. Comme il m'en restait un peu, je l'ai étalée dans le fond de mon plat qui va au four. Déposer les tomates dans le plat.

6 - Ajouter un peu de jus de tomates et un filet d'huile. 

7 - Enfourner pour environ 40 minutes. 


8 - Pendant la cuisson au four, j'ai préparé ma sauce tomate au Thermomix. La recette est ICI.


9 - Servir et accompagner de quelques feuilles de salade verte. Délicieux!





C'était déjà la tradition lorsque nous habitions en Lorraine et elle perdure ici en Charente-Maritime. Nous avons la chance d'avoir un petit cerisier dans notre jardin et Roger prépare chaque année du vin de cerises.

Ce vin de cerises est réalisé avec les feuilles du cerisier et non les fruits comme nous pourrions le penser. La recette est toute simple, la voici :

Proportions pour 1 litre de vin rouge :

- 80 feuilles de cerisier
- 150 g de sucre
- 1 litre de vin (par exemple, Chevrotin, Cellier des Dauphins, ...)
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 petit verre d’alcool blanc

1 - Mélanger le tout et laisser macérer 48 h.

2 - Filtrer avec une passoire (ne pas prendre de filtre à café).

3 - Mettre en bouteilles et fermer hermétiquement.


Quelques conseils : 

Stockez les bouteilles debout dans la cave. Placez toujours une bouteille d'avance dans votre réfrigérateur car cet apéritif se déguste frais. 

N'hésitez pas à en offrir à vos invités car ils seront étonnés par cette recette mais surtout ils apprécieront votre "apéritif maison". 





Pour un petit repas du soir, des tartines de thon à la tomate accompagnées de quelques feuilles de salade....

- de la baguette ou des tartines de pain
- 1 boîte de miettes de thon à la tomate
- quelques tomates
- gruyère râpé


Quelques minutes sous le gril du four....

Délicieux avec quelques feuilles de salade....





Hier, j'ai déjà partagé avec vous la recette du rôti de veau Orloff cuisinée au Cookéo. C'était ICI si vous voulez lire ou relire cet article.

Aujourd'hui, j'ai pensé à celles qui préféraient la cuisine plus traditionnelle... eh! oui tout le monde n'est pas passionné par un Thermomix ou un cookéo... et je vous propose la cuisson du rôti de veau Orloff au four.

Cette recette était tombée dans les oubliettes. Je l'ai réalisée il y a déjà quelques mois... c'est l'occasion aujourd'hui de la ressortir pour compléter l'article précédent.

Les ingrédients :

- 1 rôti de veau Orloff
-  2 oignons
- 1 verre de vin blanc
- quelques noisettes de beurre
- 250ml de bouillon préparé avec Herbamare ou un bouillon cube
- 1 petite boîte de champignons de Paris
- crème fraîche selon votre goût
- sel et poivre du moulin


1 - Eplucher et ciseler les oignons. Les mettre au fond d'un palt allant au four.

2 - Déposer le rôti sur ce lit d'oignons. Déposer quelques noisettes de beurre sur la viande. Ne pas saler car la garniture du rôti le fait déjà. Ajouter les champignons de Paris égouttés.

3 - J'ai opté pour le démarrage de la cuisson au four dans un four froid

Ce genre de cuisson est particulièrement conseillé pour les viandes blanches car elles ont besoin d'être cuites à coeur contrairement aux viandes rouges qui ont besoin d'être saisies afin de conserver le sang dans la viande, et ainsi de conserver sa tendreté.
Pour le veau, la cuisson est plus délicate car il ne se mange ni saignant ni bien cuit, mais à point. 


4 - Pour un rôti de veau d'environ 1 kg, compter une heure de cuisson au four à 180°C. Arroser de jus de cuisson toutes les 20 minutes. 

5 - Terminer la sauce en ajoutant un peu de crème fraîche. Rectifier l'assaisonnement. Si vous la trouvez trop liquide, vous pouvez l'épaissir avec un peu de maïzena. 


6 - J'ai choisi d'accompagner ce rôti de pâtes fraîches. Enlever la ficelle et la barde. Découper des tranches et présenter votre assiette arrosée de sauce et de champignons.


Je vous souhaite de vous régaler....



C'est une recette de saison... succombez à la saveur de ces courgettes façon pizza....

Les ingrédients :

- quelques courgettes
- des tomates cerises
- 3 tomates pelées
- quelques billes de mozzarella

- huile d'olive
- gruyère râpé
- ail
- sel et poivre du moulin


1 - Préchauffer votre four à 180°.

2 - Rincer les courgettes, les couper en deux sur leur longueur. Ôter les pépins (très pratique avec une cuillère à billes de melon).

3 - Placer vos courgettes coupées dans un plat. Verser 2 à 3 cuillères d’eau et filmer. Précuire les courgettes au micro-ondes pendant 10 minutes environ. 
Je ne l'avais pas fait mais la cuisson au four a été longue. Donc, je vous conseille cette pré-cuisson au micro-ondes.

4 - Pendant ce temps, couper la mozzarella en morceaux ou tranches, si vous avez pris une boule ainsi que les tomates cerises en deux. 

5 - Hacher les gousses d'ail et les ajouter à l'huile d'olive. Sortir les courgettes du micro-ondes. Vous pouvez désormais les garnir. 

6 - Mélanger et déposer ce mélange dans chaque courgette après avoir salé l'intérieur des courgettes.


7 - Commencer par recouvrir le fond de vos plats avec des tomates émondées. Saler et poivrer. 

8 - Finir de garnir les courgettes avec les tomates cerises et la mozzarella. 

9 - Saupoudrer le tout de sel et poivre avant de verser un peu d’huile d’olive. Enfourner pour environ 30 minutes.


Il ne vous reste plus qu'à sortir les courgettes pizza du four et de les saupoudrer de persil haché.

Régalez-vous!


Une autre version....

J'ai intercalé entre les tomates cerises et la mozzarella des tranches de chorizo. C'est aussi délicieux!





C'est sur le blog de Sonia, "La cuisine de Boomy" que j'ai trouvé cette recette de salade piémontaise WW. Ça tombait bien car j'avais quelques pommes de terre à terminer. 

Les ingrédients :

- 500g de pommes de terre
- 3 oeufs
- 1 barquette de râpé de jambon
- quelques tomates cerises du jardin
- 3 à 4 cornichons aigres-doux
- 100g de fromage blanc 
- 1 cuillère à soupe de mayonnaise

- 1 cuillère à soupe de moutarde à l'ancienne
- 1 cuillère à café de balsamique blanc
Je n'en avais pas, j'ai utilisé mon vinaigre Melfor côté sud
- sel et poivre du moulin
- persil


La recette :

1 - Faire cuire les pommes de terre avec la peau. J'ai utilisé mon cookéo pour cette opération. J'ai mis les pommes de terre lavées dans le panier de cuisson, j'ai versé 200ml d'eau dans la cuve, j'ai ajouté du gros sel  et j'ai programmé "Cuisson sous pression" pour 10 minutes.

2 - Les laisser refroidir, les couer en dés et les mettre dans un saladier.

3 - Faire cuire les oeufs durs. J'ai aussi réalisé cette opération dans le cookéo. Suivez ce LIEN pour le détail.

4 - Les couper en quartiers et les ajouter dans le saladier.

5 - Ajouter les tomates cerises coupées en deux et les allumettes de jambon.

6 - Couper les cornichons en fines rondelles et les incorporer.

7 - Ciseler le persil sur le dessus de la salade. Saler et poivrer.

8 - Dans un bol, préparer la sauce d'accompagnement. Mélanger le fromage blanc avec la moutarde et la mayonnaise. Ajouter le vinaigre. Mélanger le tout.


9 - Verser dans le saladier et mélanger délicatement le tout.

10 - Si vous aimez déguster cette salade fraîche, la placer au réfrigérateur sinon la préparer au dernier moment comme je l'ai fait.





Que faire de ces belles tomates?


Des tomates farcies et toujours à la mode "Mamie la canne" (la recette est ICI) et le tout (sauce et tomates) au congélateur pour notre future visite....





Elles ne viennent pas de Lorraine... mais la tarte sera bonne quand même.... la première de l'année mais pas la dernière, ça c'est sûr!!





Flan comme une pizza

 30/07/2018
Pour la première fois, je me suis inscrite au défi "On part en pique-nique" du groupe "Tests de recettes entre blogueurs". 
Sonia du blog "La cuisine de Boomy" est à l'origine de ce défi et j'ai trouvé l'aventure bien sympathique.

J'ai cherché parmi les blogs participants, la recette qui allait me plaire et j'ai été tentée par ce flan comme une pizza que proposait Emmanuelle du blog "Aux délices de Manue". 

Les ingrédients :

- 8 fines tranches de chorizo
(j'en ai mis un peu plus car le diamètre de mon chorizo était petit)
- 12 billes de mozzarella
(1 mozzarella di bufala)
- 15 tomates cerises (de notre jardin)  
- 4 oeufs
- 30g de Maïzena
- 150g de crème fraîche épaisse
- 60g d'emmental râpé
- 8 olives dénoyautées
(j'avais un reste d'olives épicées pour l'apéritif)
- sel et poivre du moulin
- origan
(j'ai mis des herbes de Provence).




1 - Chauffer le four à 180° (Th 6). 

2 - Laver et sécher les tomates cerises. Couper les olives en rondelles.

3 - Dans un saladier, battre les œufs, ajouter la maïzena et continuer de battre jusqu'à ce qu'elle soit bien incorporée.

4 - Ajouter la crème épaisse, l'origan, le sel et le poivre et bien mélanger.
J'ai réalisé cette opération avec mon Thermomix.

5 - Graisser un moule à manqué, puis y verser l'appareil à flan.

6 - Disposer harmonieusement les tomates cerises, les billes de mozzarella, le chorizo et les rondelles d'olives.


7 - Enfourner pour 20 minutes.

8 - Sortir le flan du four, le saupoudrer d'emmental et ré-enfourner pour 15 minutes.

9 - Programmer le four en mode gril et laisser griller le flan quelques minutes.


J'ai accompagné ce flan-pizza de quelques feuilles de salade. 

C'était délicieux! 





Oh! les beaux cornichons.... et j'en ai un sac plein des mêmes...
Que faire? et bien, quelques bocaux de cornichons dans le vinaigre....


En faisant des recherches sur mon blog, j'ai trouvé une recette réalisée en 2012 mais qui se prête à une consommation rapide des cornichons. C'est CELLE-CI.

Mais aujourd'hui, vu la quantité de cornichons, il me faut une autre recette qui permet une plus longue conservation. C'est Ghislaine de Royan qui me l'a donnée. Merci....

Les ingrédients :

- 1 litre de vinaigre à 8°
- 1/2 litre d'eau
- 100g de sel
- 100g de sucre
- 5 clous de girofle
- 2 feuilles de laurier
- 1 petite poignée de poivre en grains (j'ai mis du poivre 5 baies)


Je fais marcher les producteurs locaux...


La recette :

1 - Bien laver les cornichons, les égoutter et les sécher. Les ranger un par un dans des bocaux bien propres. Ce fut le travail de Roger!!!


2 - Dans un grand faitout, verser tous les ingrédients et faire bouillir.

3 - A l'ébullition, verser la préparation dans les bocaux sur les cornichons. Fermer chaque bocal immédiatement et le retourner. 
J'ai retiré les feuilles de laurier et les clous de girofle mais j'ai laissé les 5 baies. 


Ne retourner les bocaux qu'après complet refroidissement.

Et voilà les réserves que nous pourrons attaquer dans un mois environ!





Les wraps peuvent être garnis avec ce que l'on a sous la main. Il suffit juste de laisser parler son imagination et d'imaginer à l'avance ce que vous allez mettre dedans... et hop! le tour est joué. Un repas rapide et très facile à réaliser!


Le curry appelé "Korma" est un curry plutôt doux, non piquant, très parfumé et d'origine Indienne.
Ce curry est préparé avec une sauce épaisse à base de yaourt, de noix de cajou et de lait de coco.

J'ai choisi ce kit "Korma" qui contient 
- des tortillas
- la sauce Korma

A moi d'ajouter :
- tomates, poivrons, courgette
- 1 barquette d'émincés de poulet rôti
J'ai fait avec les fonds de frigo....


1 - Laver les légumes et les couper en petits morceaux. Faire chauffer un peu d'huile d'olive et les faire revenir dans la sauteuse. 

2 - Pendant ce temps, dans une casserole, mélanger les épices avec 100ml d'eau et faire cuire 1 minute tout en remuant.

3 - Ajouter la sauce Korma et laisser mijoter pendant 3 à 4 minutes.


4 - Ajouter le poulet avec les légumes. Bien mélanger.

5 - Humidifier les galettes de blé avec un peu d'eau et faire chauffer au micro-ondes chaque wrap environ 10 secondes. Cela facilite le pliage et évite aux wraps de se casser lors du pliage.


6 - Farcir les wraps chauds du mélange légumes-poulet et enrouler le tout.


7 - Servir rapidement et déguster!





Une petite recette toute simple et vite préparée pour un repas du soir... des tartines de rocamadour gratinées sous le gril du four.

Les ingrédients :

- quelques tranches de pain aux noix
- huile d'olive
- 2 tomates
- 2 petits rocamadours (fromages)
- pétales de tomates séchées

La recette :

1 - Préchauffer le four en position grill. Couper des tranches dans le pain aux noix et les imbiber légérement d’huile d’olive.

2 - Couper les tomates en tranches et les poser sur le pain. 

3 - Répartir les fromages sur le pain.


4 - Enfourner trés haut dans le four et faire gratiner 5 minutes environ.

5 - Servir rapidement avec une bonne salade.


D'autres idées de tartines au rocamadour :

- à la viande des Grisons

- au confit de figues


Le menu avec toutes mes recettes de tartines, c'est ICI.



L'araignée de porc est un muscle de chair rosée qui est très tendre. Il se situe au-dessus de la palette. Ce morceau n’est disponible que chez les bouchers qui découpent eux-même leurs quartiers car il ne fait pas partie des découpes habituelles. 
Ce morceau ne ressemble à rien, a des formes bizarres, mais qu’est ce qu’il est bon ! 

Dans cet article, je vous parlais de nouveaux produits que j'avais découvert lors de mes dernières courses. J'ai pensé que je pouvais m'en servir pour faire une marinade. 

Les ingrédients :

- 4 araignées de porc (2 par personne)
- huile d'olive
- 1 cuillère à soupe d'épices Purée d'aromates basilic de Maggi

La recette :

1 - Préparer la marinade en mélangeant les divers ingrédients. 

2 - Dans une assiette creuse, verser la marinade et ajouter les araignées de porc. Les retourner plusieurs fois et laisser mariner le tout une bonne heure au moins (voire plus).


3 - Allumer la plancha. Elle doit être bien chaude. Faire cuire les morceaux d'araignée de porc jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Puis baisser le gaz et laisser cuire encore quelques minutes.


4 - Servir à l'assiette. J'ai accompagné cette viande de pommes de terres fondantes préparées au Cookéo (la recette est ICI) et d'haricots verts du jardin cuits au Cookéo 9 minutes en cuisson sous pression.





Avec ces températures, j'essaie de ne pas allumer le four... et je privilégie la plancha!! en plus, c'est Roger qui s'y colle.... 
Au marché de Royan, nous avons la chance de pouvoir trouver du bar de ligne sur les étals.
Ce poisson au double nom s'appelle "bar" quand celui-ci vient de l’Atlantique, ou "loup" s'il est pêché en Méditerranée.
Ce poisson est l'espèce noble par excellence. Le poissonnier nous a levé les filets.


Pour éviter que les filets ne collent à la plancha, Roger a mis une feuille de papier sulfurisé sur laquelle il a posé les filets de bar enduits d'huile d'olive.
Déposer les filets de bar côté peau et les laisser colorer environ 3 min, puis les retourner côté chair pendant une trentaine de secondes.


J'ai accompagné ces filets de bar de riz et d'une sauce préparée au Thermomix. La recette est ICI.


Vous pouvez aussi compléter l'accompagnement avec une terrine de ratatouille.





Aujourd'hui, c'est Nadou du blog "Cuisinette" que je mets à l'honneur.

Elle a réalisé ma recette de "gratin de courgettes et tomates" dans lequel a ajouté de la mozzarella et du riz au fond du plat. Elle l'a réalisée sans Thermomix.

Merci Nadou d'avoir testé ma recette que vous trouverez en suivant ce LIEN.


Pour connaitre "les étoiles du jour" et les recettes testées, suivez ce LIEN.



Avec un peu de retard... je mets Danie du blog "Le Bonheur est éphémère" a l'honneur.

Elle a réalisée ma recette "Aubergines à la parmesane" qu'elle a adaptée sans cookéo. 

Merci Danie d'avoir testé cette recette très goûteuse. La recette avec cookéo se trouve ICI.


Pour connaitre "les étoiles du jour" et les recettes testées, suivez ce LIEN.



Voir la mise à jour au bas de cet article.... 

Cette année, nous avons été étonnés de voir que notre petit olivier nous donnait déjà des fruits alors que nous ne l'avons que depuis deux ans!


Alors, je me suis demandée si on pouvait faire quelque chose de ces olives et après avoir mené ma petite enquête, je me suis lancée...
Roger a fait la cueillette qui fut vite faite!


Je les ai lavées, j'ai enlevé les queues. 
Je les ai fait tremper dans de l'eau froide.
Cette opération va durer 15 jours et chaque jour, je vais renouveler l'eau. Cela permet d'enlever l'amertume des olives. 

La suite dans 15 jours....


Bon! c'est un test! on verra bien....

Et vous, avez-vous déjà préparé des olives? 


Voilà, les 15 jours sont passés... j'ai bien veillé à changer l'eau des olives chaque jour et je passe à l'étape suivante. J'ai pesé ma récolte et je n'ai que 600g d'olives. C'est une petite récolte mais un bon début.

En consultant le site "Le Parfait", j'ai lu qu'il fallait préparer une saumure. Pour 1 litre d'eau, il conseille de mettre 100g de gros sel et de faire bouillir le tout avec des aromates. J'ai ajouté une petite branche de romarin, de l'ail et aussi une feuille de laurier. 


J'ai laissé refroidir cette préparation et ensuite, j'ai recouvert les olives de cette saumure.
Après avoir fermé les bocaux, je les ai placés à l'abri de la lumière.


Il faut patienter 2 mois avant de les goûter et avant de les consommer, il faudra les rincer.

Je vous donne rendez-vous dans 2 mois....


Mise à jour 24 juin 2018

Et bien les deux mois sont largement dépassés... et je me rends compte que je ne vous ai pas donné de nouvelles de mes premières conserves d'olives.... 

Je suis à moitié déçue.. En effet, deux des bocaux ont développé une pellicule de moisissure à la surface. Beurk! j'ai tout jeté!
En revanche, deux bocaux étaient parfaits et les olives peuvent être consommées.

Alors, je me pose la question... pourquoi cette moisissure alors que j'ai procédé de la même façon pour les 4 bocaux? Peut-être que les couvercles n'étaient pas bien étanches?

Et vous, avez-vous une idée? avez-vous déjà testé ces conserves d'olives? 



Roger est allé à la pêche à la truite avec ses copains, à l'étang de Magné.
D'habitude, il en ramène quelques unes que nous mettons au congélateur, la preuve ICI. C'était l'an passé et presque à la même date. Mais comme on dit, les années se suivent mais ne se ressemblent pas!! car cette année, la pêche ne fut pas aussi fructueuse!!!


Mais pas question pour autant de ne pas manger cette truite! 
Je l'ai assaisonnée avec un mélange de condiments bio pour poissons et je l'ai cuite 3 minutes à la vapeur dans le cookéo.Après refroidissement, j'ai levé les filets.


Bien sûr, une truite pour deux, c'est un peu maigre mais accomodée de la sorte, ça fait finalement une belle assiette appétissante....


... et nous nous sommes régalés!





En préparant ces petites tartelettes aux fraises, je savais que j'allais faire très plaisir à Roger.... 
J'avais acheté des petits fonds de tarte et j'ai préparé une crème pâtissière au Thermomix. Rien de plus simple et de vite fait!


1 - Imbiber les petits fonds de tarte avec du sirop. Ça tombait bien car nous avions mangé des ananas en boîte et j'avais gardé le jus. Réserver.

2 - Préparer la crème pâtissière :
- 100g de sucre fin

- 40g de fécule de maïs 
- 3 oeufs 
- 500ml de lait
Mettre tous les ingrédients dans le bol du Thermomix et programmer 10 minutes, 90°, vitesse 4. 

3 - Verser la crème pâtissière dans les petits fonds de tarte. Quant au reste de crème, le verser dans un bol et recouvrir la surface avec film étirable bien au contact de la crème pour qu’elle ne croûte pas.


4 - Laver délicatement les fraises, les couper en morceaux et garnir les fonds de tarte. Décorer avec quelques feuilles de menthe pour faire joli! 


5 - Placer le plat au frais quelques heures.


Difficile de résister....





Aujourd'hui, je mets à l'honneur Francine. Elle a réalisé ma terrine de truite aux petits légumes version Cookéo qu'elle a préparée avec du saumon.

Merci Francine d'avoir testé cette recette. Vous la découvrirez en suivant ce LIEN.





Les tartes à la rhubarbe de Nadou et Chantal me faisaient de l'oeil... J'attendais d'aller en courses à Couleur Marché pour acheter quelques bâtons de rhubarbe. Nous en avons bien un pied au jardin mais il est un peu lent à pousser et je n'ai jamais de bâtons assez grands pour faire une tarte....

Bon! l'affaire est conclue, j'ai ma rhubarbe et ce matin, je me suis lancée! Je ne vous détaille pas toutes les opérations, vous connaissez. 
J'ai mis un peu de poudre d'amandes et bien sûr de la "migaine". 


Hum! on va se régaler!!

J'en profite pour partager avec vous ces quelques brins de muguet de notre jardin. 







Aujourd'hui, ni le cookéo ni le thermomix n'ont chauffé... juste mon four traditionnel... pour préparer cette excellente quiche sans pâte au jambon et gruyère râpé que j'ai trouvée sur le blog de "La cuisine de Boomy".  
Mais je testerai car je pense qu'elle pourrait aussi cuire dans le cookéo mais elle sera certainement moins dorée.


Les ingrédients :

- 500ml de lait
- 3 oeufs
- 100g de farine
- 2 barquettes d'allumettes de jambon (150g)
- 100g de gruyère râpé
- 1/2 sachet de "Mélanges Parfaits" de Knorr parfum persillade ou italien (au choix)  


1 - Préchauffer votre four à 200 °.

2 - Ah! je vous ai raconté une blague... j'ai utilisé mon Thermomix pour mélanger tous les ingrédients (lait, oeufs, farine, aromates et gruyère râpé).... pendant 30 secondes, vitesse 5.
J'avais aussi mis les allumettes de jambon dans le bol du Thermomix et j'avais programmé le sens inverse pour tout mélanger mais ce n'est pas utile. Il est préférable de mettre les allumettes dans le plat.

3 -  Dans un moule allant au four ou un plat à gratin, répartir les allumettes de jambon et verser l'appareil dessus. 


4 - Cuire au four en chaleur tournante pendant environ 40 minutes. 


Accompagné d'une bonne salade verte, c'est un délice et c'est tellement vite préparé! C'est moelleux et léger. Et puis, j'ai aussi oublié de vous dire que c'est une recette WW...!!!!


Je viens de rélaiser que j'avais déjà fait la même recette avec des courgettes et du thon. C'est ICI.

Bon appétit!





Nous avons profité de notre voyage en lorraine pour rapporter quelques spécialités bien de chez nous : de la charcuterie et des petits pâtés lorrains. 


J'ai acheté des petits pâtés lorrains que j'ai congelés. J'ai appris que cette spécialité lorraine serait originaire de Baccarat et la recette serait décrite dans le plus ancien livre de cuisine rédigé en français en 1392!!!

Ces petits pâtés sont composés d'échine de porc et de noix de veau et ils sont entourés de pâte feuilletée. Leur arome provient de la marinade de la viande avant la cuisson faite dans du vin blanc ou parfois rouge, échalote, persil, thym et laurier. 
Nous les mangeons souvent en entrée et les accompagnons d'une bonne salade verte. 

Si vous êtes intéressés, je vous transmets ma recette que j'ai partagée avec vous, il ya peu de temps. 
Suivez ce lien.


La saucisse de viande (fleischwurscht) est l’une des saucisses les plus populaires en Alsace et en Lorraine. Elaborée avec de la viandes de bœuf et de porc (maigre et gras), d’épices et de sel, le tout embossé dans un boyau puis cuit.

Elle se déguste aussi bien à l'apéritif que dans un sandwich. Elle peut également accompagner vos raclettes.
Vous pouvez aussi la préparer en salade avec des pommes cuites à l'eau. C'est la salade alsacienne dont la recette est ICI.


La saucisse de foie est à tartiner soit dans un sandwich soit sur du pain toasté. Il est courant de l'accompagner de cornichons aigres-doux.


Les saucisses blanches se font griller à la poêle ou au barbecue.


L'emballage sous vide est bien pratique lorsque l'on voyage! A peine arrivés, je mets tous ces petits paquets au congélateur et nous allons nous régaler à chaque fois qu'ils se retrouveront sur notre table.



Aujourd'hui, je mets à l'honneur Lisette du blog "Cuisine simple". Elle a réalisé ma recette de sauce tomates que j'avais réalisée au Thermomix et qu'elle a adaptée au Compagnon.

Merci Lisette d'avoir testé cette recette que vous trouverez en suivant ce LIEN



Aujourd'hui, je mets à l'honneur Françoise du blog "Graine de sucre". Elle a réalisé ma recette de pâtés lorrains.

Merci Françoise d'avoir testé cette recette que vous trouverez en suivant ce LIEN.



Pâté lorrain

 28/02/2018
Le pâté lorrain est un grand classique de cette région. C'est un pâté en croûte que l'on déguste chaud ou tiède accompagné d'une salade. Vous pouvez également le proposer coupé en morceaux à l'apéritif. 

La recette que je vais partager avec vous, est une recette qui m'a été transmise à un atelier de cuisine lorsque nous habitions encore en Lorraine. 

Les ingrédients :

- 250 g d'échine de porc
- 250 de noix de veau
- 2 échalotes
- 1 petit bouquet de persil
- 1 branche d'estragon (facultatif)
- 2 gousses d'ail
- 1 branche de thym
- 1 oeuf
- 1 dl de vin blanc sec, Riesling ou gris de Toul pour rester en Lorraine...
- 1 rouleau de pâte feuilletée
- sel et poivre (les proportions sont : 15 g de sel et 4g de poivre pour un kilo de viande).


La veille :

1 - Faire mariner les viandes. Les découper en lanières puis en dés d'1 cm environ. Les placer dans un saladier.

2 - Ajouter l'ail, le persil, l'estragon, les échalotes, le tout finement ciselé ou haché. Effeuiller le thym.

3 - Mouiller avec le vin blanc. Saler, poivrer. Bien mélanger et recouvrir d'un film alimentaire. Réserver au réfrigérateur 12 h.

Le lendemain :

4 - Egoutter la viande.

5 - Etaler la pâte feuilletée.  La déposer sur la plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé. 
Je l'étale sur 40cm à 50cm de longueur sur 15 à 25 cm de largeur pour un grand pâté.


6 - Disposer la farce au centre en forme de gros boudin et en laissant quelques cm libres tout autour.
Recouvrir entièrement avec de la pâte aux dimensions légèrement inférieures et souder les côtés avec de l'eau.

7 - Réaliser un quadrillage pour la décoration avec la pointe du couteau. Badigeonner de jaune d'oeuf battu.   

8 - Enfourner dans un four préchauffé à 200° pour 30 minutes. Vérifier la cuisson et remettre si nécessaire.

Il est possible de réaliser des petits pâtés lorrains individuels. Dans ce cas, diminuer un peu le temps de cuisson.

Ces photos ont été prises lors de mon atelier cuisine.


Voici la recette mise en oeuvre...


J'ai accompagné le pâté lorrain de pommes de terre fondantes réalisées au cookéo. La recette est ICI.





Ce melon que vous découvrez en photo, n'a rien à voir avec nos melons charentais habituels. Celui-ci est un melon d'eau. C'est une spécialité de notre région et elle ne peut être préparée qu'en confiture.
Roger me l'a ramené du marché. Quand nous habitions à la campagne, il en cultivait (c'est ICI) et j'ai déjà fait cette confiture qui est excellente.

Je garderai précieusement les graines et je pourrais en donner aux intéressées...

Le melon d'eau est cueilli en septembre puis stocké dans un endroit frais pour lui permettre de continuer à mûrir. En général, je ne fais cette confiture que vers janvier, voire février. 

Donc, je vous donne rendez-vous à ce moment-là pour la suite des opérations. Mais en attendant, vous pouvez consulter ma recette car elle est déjà postée sur mon blog à cet endroit




Le rendez-vous avait été pris et il est tenu... En effet, aujourd'hui, Roger et moi, nous nous sommes attaqués à notre melon d'eau....

Première étape : peler à vif deux oranges et deux citrons et garder aussi les zestes. Bien sûr, il faut prendre des fruits non traités après récolte. Je n'ai pas eu de mal pour les citrons car nous avons ce qu'il faut au jardin... 


Deuxième étape : couper le melon d'eau. Cette opération est délicate car le melon d'eau est très dur à couper et voilà pourquoi c'est Roger qui vient à la rescousse....!!!!!!!! 


Troisème étape : c'est moi qui prend le relais...
Après avoir enlevé les pépins contenus dans chaque quartier de melon d'eau et les avoir mis de côté car ils servent de graines, j'ai coupé le tout en petits morceaux.


Quatrième étape : Tout est prêt pour la macération.


J'ai pesé les dés de melon d'eau. J'ai obtenu 2 kilos. 
Pour un kilo de melon d'eau, j'ai mis 700g de sucre à confitures, la moitié des zestes d'oranges et citrons et la moitié de l'orange et du citron pelés à vif.
J'ai bien remué le tout et cette jolie préparation va confire jusqu'à demain. 


Je sais... c'est du travail et c'est long à préparer mais cette confiture est un REGAL.......... alors.........


Voilà, j'en suis arrivée à la dernière étape : la cuisson et la mise en pots sans oublier( de coller de jolies étiquettes. 


En suivant ce LIEN, vous aurez les différents étapes détaillées de la recette.





En regardant mes photos, je viens de me rendre compte que je ne vous avais pas parlé du saumon gravlax que mon gendre Victor nous avait préparé pour le repas de Noël. Je vous avais présenté les "shortbreads" de Virginie (c'est ICI).. alors pas de jaloux... voilà la recette de Victor....

Un peu d'histoire... Le gravlax n'est autre que du saumon mariné à la manière des pays scandinaves. Dans un lointain passé, ces rudes habitants des contrées nordiques enveloppaient dans des écorces de bouleau les filets de poi