Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 37 158 920
Nombre de commentaires : 41 511
Nombre d'articles : 6 884
Dernière màj le 06/12/2019
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Nous avons eu un épisode de froid, alors Roger en a profité pour mettre à l'abri nos gros pots de fleurs.


Direction l'atelier de Roger sous l'oeil curieux d'Hinès...


Ouh la la, ça se remplit!!!


Et depuis ce jour, c'est à nouveau pluie!!!



Réflexions du jour... nous venons de changer d'heure cette nuit... personnellement, si je devais voter, je garderais l'heure d'été. Les journées vont sembler plus courtes car la nuit va tomber plus tôt... et tout ça, nous fait penser à l'hiver! Moi, j'aime bien l'hiver mais avec la neige et le soleil... je sais, j'en demande beaucoup mais voir le jour décliner déjà maintenant, c'est démoralisant!

Et pourtant quand je vais faire un tour au jardin, je ne pense pas du tout que nous allons bientôt être à Noël! enfin en bonne lorraine, je devrais dire à la saint-Nicolas!! 
Et oui, regardez les jardinières sur les fenêtres, elles sont encore belles et fleuries. 


Les potées de bégonias Dragon Wing sont impeccables et fournies.


Les citroniers, orangers, fruits de la passiflore donnent de jolies couleurs au jardin et sont en fleurs.


Ne dirait-on pas que nous sommes plutôt au début de l'été?


Et pourtant, mon "infatiguable" jardinier prépare déjà les beaux jours... rempotage et petits semis....  


Tiens... il n'est pas seul au jardin.... un instant d'émotion, on dirait notre Pirate....





Les jardinières en rotin, c'est très joli mais elles demandent un peu d'entretien si l'on veut les garder en bon état du fait qu'elles sont en extérieur. Avec le temps, le rotin a tendance à se ternir et à noircir. 


Roger a profité de cette belle journée ensoleillée pour leur redonner un "coup de jeune" grâce à de l'huile de coude... LOL... mais surtout de l'huile de lin passée au pinceau.





C'est grand rangement et protection des salons de jardin, parasols, ... et oui, l'automne arrive et même si nous avons encore du soleil, il faut justement en profiter car c'est plus agréable de faire tout cela lorsqu'il ne pleut pas.


Un petit coup d'aspirateur derrière les gros pots et les jardinières.


Grand nettoyage aussi du bac à poissons. L'eau commençait à être trouble et on ne les apercevait plus. 
A présent, ils sont bien visibles et frétillent dans une belle eau. 


Tout ça nous annonce l'arrivée de la mauvaise saison... c'est un peu tristounet. J'aime tellement quand nous avons du soleil et que nous passons de si bons moments sur notre terrasse.

Roger prépare déjà le printemps avec ses petits plants de mufliers et de pensées. C'est donc qu'il va bientôt arriver....!!!! je parle du printemps... pas de Roger... Lui est toujours fidèle au poste... LOL...





Une surprise en photo au bas de cet article...

========================================

Quand je vous dis que mon jardinier préféré est plein de bonnes idées... en voici encore la preuve!

Après avoir testé la culture des fraisiers en jardinières, c'est ICI, voici une autre technique de culture hors sol. 

La culture hors-sol signifie que l'on s'affranchit de la terre du jardin en cultivant les fraisiers dans des pots, des jardinières, des bacs, un mur végétal ou..... dans des gouttières!!


Ces gouttières en plastique sont installées contre un mur à hauteur d'homme ce qui rend la culture et la cueillette moins pénibles pour le dos.

Il ne faut pas oublier de percer des trous de 6mm dans le fond de la gouttière espacés d'environ 30 cm.

Comme le fraisier est une plante exigeante en minéraux, il ne faudra pas oublier l'apport d'engrais liquide dès le démarrage de la végétation.


Tant que nous sommes au jardin, un petit détour du côté de la vigne...


Le raisin est à l'honneur à notre table en ce moment.




La surprise du jour....





Une petite nouveauté cette année pour notre bac à poissons... les nénuphars immortalisés à de nombreuses reprises par Claude MONET, sont des plantes gracieuses qui évoquent les contrées exotiques. Pourtant leur  plantation peut être effectuée chez nous. Nous avons tenté l'expérience et apparemment, ça marche.....


.... puisque nous avons eu la surprise de voir pointer une fleur parmi les feuilles vertes, aplaties et arrondies qui flottent gracieusement sur l'eau de notre petit bassin.


Cette fleur est magnifique et je comprends que Monet qui a popularisé cette plante en l'installant en nombre dans l'étang de sa propriété de Giverny, soit amoureux des nénuphars. Il a peint plus de 300 toiles immortalisant ses nymphéas. 











Je vous souhaite une belle soirée.



Nous avons eu la surprise de voir pousser l'an passé plusieurs pieds de roses trémières dans notre petit jardin. 
C'est une plante assez capricieuse.. c'est elle qui décide où elle veut pousser. Nous en avions déjà semé mais ces belles demoiselles n'avaient pas envie de donner suite... et puis, on n'a rien fait et puis elles sont venues toutes seules... peut-être le vent ou les oiseaux?

Peu importe, c'est pour mon plus grand bonheur car j'adore ces fleurs si typiques de notre belle région... 


Celles qui me suivent depuis plusieurs années, vous souvenez-vous lorsque nous habitions dans notre petite maison de Meschers? une rose trémière avait tellement grandi qu'elle avait atteint le toit de notre maison. C'était vraiment un record!
C'est ICI et encore ICI... Quel beau souvenir!





Quand je suis dans ma cuisine, voilà la vue qui s'offre à moi par la fenêtre.


Les années précédentes, je n'avais rien de bien intéressant sur le rebord de la fenêtre et cette année, j'avais envie d'avoir des fleurs.
Alors, j'en ai parlé à mon jardinier préféré qui a tout d'abord apporté une petite modification au rebord de la fenêtre afin qu'il soit assez large pour pouvoir poser des jardinières.
En effet, il y avait un décalage entre le montant de la fenêtre et le rebord, ce qui ne permettait pas de poser quelque chose bien à plat..  


Ce problème résolu, il fallait trouver des jardinières qui ne soient pas très profondes, au maximum 14 centimètres... la partie n'était pas gagnée...
En allant traîner à la nouvelle jardinerie du Centre Leclerc, nous avons trouvé notre bonheur et en plus, dans un coloris qui se marie bien avec la couleur de notre parasol.

Que demander de plus! quelques jolis bégonias repiqués par Roger et la fenêtre est très bien fleurie! Merci à mon jardinier préféré...





Roger poursuit le fleurissement de la maison. Il a acheté de nouvelles fleurs pour garnir les jardinières posées sur les fenêtres du devant de la maison. Pendant l'hiver, nous avions des pensées "viola" et à présent, ce sont des surfinias.


Encore quelques plants de fuchsias qui vont être repiqués  et deux pieds de tomates pour l'apéro! Cette variété "la cookie F1" a une qualité gustative exceptionnelle. Ce petit fruit allongé et pointu a une couleur qui varie du rouge sombre tigré au vert foncé. Ils ont pris place dans notre jardinet aux côtés de quelques plants de melon d'eau.


Pour la première fois, Roger a repiqué des capucines dans des pots suspension. Je trouve que c'est une réussite et pour une fois, elles ne sont attaquées par les pucerons car ils en sont très friands!


Dommage que le jury du prix des maisons fleuries ne passe pas en ce moment... c'est tellement beau devant chez nous...


Je vous souhaite un bon après-midi. Mais je repasserai peut-être vous voir.



Et cette fois-ci, nous avons rejoint nos pénates royannaises.. Après un séjour de presqu'un mois et demi en Lorraine, nous voici de retour au bercail...
C'est bien de partir mais c'est aussi bien de revenir et de retrouver notre petit train-train. Je suis sûre que nous pensons toutes la même chose!


C'est sous un beau soleil mais un peu de fraîcheur tout de même que nous avons retrouvé notre maison et notre jardin.


Que de belles surprises car tout est magnifiquement fleuri. Un petit tour sur le devant pour commencer..


On voit la vie en "roses"...


A présent, découvrons notre cour... Est-elle aussi fleurie et accueillante? La photo parle d'elle-même...


Hinès retrouve ses habitudes. Petit bain de soleil en attendant que la maison soit ouverte.


Nous ne manquons ni d'oranges, ni de citrons!


Et peut-être aurons nous des bananes? le régime est en préparation mais en général, ça ne donne rien!


En attendant, nous dégustons nos premières fraises. Ça, c'est sûr!


Je vous souhaite une bonne soirée et vous dis à bientôt car j'espère bien revenir plus régulièrement à présent sur mon blog.
Habituellement, on dit "après le calme, vient la tempête"... Moi, ça m'arrange de dire le contraire... LOL....  



Bonjour avril 2019

 01/04/2019





Suite des travaux au bas de cet article....

Le soleil est bien présent ces jours-ci. Ça fait du bien de bénéficier de plus de luminosité! et cela a incité mon jardinier préféré à passer le karcher dans la cour derrière la maison et aussi devant.

De mon côté, en courses hier, j'ai trouvé des jardinières qui me plaisaient bien. Ce fut l'occasion de renouveler celles que nous mettions habituellement devant sur le rebord des fenêtres.


Ce matin au marché, Roger a trouvé de jolies pensées. Aussitôt achetées, aussitôt repiquées....


Et les nouvelles jardinières ont trouvé leur place. 




Avec le beau soleil de ces jours-ci, Roger a repeint les rebords de fenêtres. C'est plus joli et bien propre!

Prochain travail : un petit coup de fraîcheur au banc... 





Installé au coin d'une petite bonnetière dans notre véranda, ce cactus s'y plait à merveille.
Après quelques vaines recherches sur le net, j'ai enfin trouvé son nom. C'est un RHIPSALIS PILOCARPA... Bien sûr, ça ne s'invente pas! J'espère que je vous épate.. LOL.... 

Originaire des forêts tropicales du Brésil, on le rencontre entre 500 et 900 mètres d'altitude, pendant des branches des arbres ou poussant dans des creux de vieux troncs.

Cette espèce est menacée et inscrite sur la liste rouge de l'Union Internationale pour la conservation de la nature.


Ce cactus un peu particulier, au port retombant très gracieux, possède des tiges segmentées, arrondies et couvertes de soies, petits poils blancs.


Sa floraison est assez généreuse et c'est la première fois qu'il me fait ce plaisir depuis que je le possède. Ses fleurs nacrées aux reflets roses sont très jolies et éclosent le jour, au niveau des nouveaux segments.

Je vous recommande cette plante facile à cultiver, qui se contente d’arrosages modérés et supporte très bien la vie dans nos intérieurs chauffés en hiver. Un emplacement lumineux est recommandé, sans soleil direct qui fait rougir les fines tiges poilues. 


Ces infos ont été prises sur le net.



Mais c'est-y pas que c'est bien vrai..... la preuve....

Les noix, la compote de pommes... des fruits de saison mais encore cueillir des framboises!! et la récolte n'est pas encore terminée...


Et pourtant, c'est bien l'automne...


... et pas besoin d'aller à la montagne ou d'être un champion de ski pour déguster un plat qui "tient au corps" !





Début août, Roger s'est attaqué à la construction d'un hôtel à insectes. Voilà quelques explications concernant ce projet.

Dans nos jardins, nous avons plusieurs types d'insectes : les auxiliaires et les nuisibles.


LES AUXILIAIREScomme les abeilles, les coccinelles et les bourdons. Ils empêchent la prolifération des nuisibles et pollinisent les fleurs et les légumes. Ils sont donc très importants pour la biodiversité de nos jardins.
Pour favoriser leurs présences, il faut leur offrir un endroit où ils pourront hiberner. A l'arrivée des beaux jours, les oeufs et les larves vont empêcher la prolifération des nuisibles.
Donc, un hôtel à insectes va regrouper plusieurs abris en fonction des différents types d'insectes que nous avons.


A propos de la construction :

- L'ossature sera en bois et à l'intérieur se trouveront différentes chambres en fonction des insectes que vous voulez attirer.
- Au-dessus, le toit sera rendu étanche pour éviter que la pluie et l'humidité ne rentrent à l'intérieur (tôles de zinc ou autres...).
- Une grande planche fermera le fond.

Un hôtel à insectes doit être orienté au sud/sud-est et dos aux vents dominants. Le nôtre est bien protégé, sous le cerisier et dans le coin du jardin.


Les chambres sont remplies de :

1 - foin. C'est pour manger les chrysopes, les cochenilles et les araignées rouges.
2 - branches de sureau et tiges à moëlle pour attirer les abeilles et les guêpes solitaires, prédateurs des vers et des pucerons.. 
3 - pots en terre cuite retournés avec du foin à l'intérieur pour attirer les perce-oreilles, prédateurs des petites chenilles et des pucerons.
4 - vieilles souches d'arbres et morceaux de branches pour attirer les carabes, prédateurs des limaces, des escargots, des vers et des pucerons.
5 - des écorces et des feuilles sèches pour attirer les punaises, prédateurs des acariens, des punaises et des chenilles.
6 - des pommes de pin pour attirer les cocinelles et les chrysopes, prédateurs de cochenilles, larves et pucerons.
7 - des briques percées pour attirer les osmies qui sont les abeilles solitaires. Elles vont polliniser nos fleurs.
8 - Certains insectes préfèrent creuser eux-mêmes leurs trous dans le bois mais d'autres préfèrent le bois percé comme le bambou pour attirer les abeilles et les guêpes solitaires.


Peut-être vous ai-je donné envie de construire vous aussi, votre hôtel à insectes?

Conseil : Roger a utilisé le bois de deux palettes pour la construction de l'hôtel à insectes.



Vous voulez le père, la mère, le frère ou la soeur?


à moins que vous n'attendiez les autres frères et soeurs....

Rendez-vous dans l'hiver pour la confiture....





Cette année, Roger a été récompensé des bons soins qu'il a prodigués à sa vigne.


Il est bien sucré et nous nous régalons!







Pour compléter l'éclairage de notre terrase, j'avais acheté cette guirlande de lampions.... 


... que nous nous sommes empressés d'installer avant l'arrivée des enfants pour les vacances.


Il a fallu attendre que la nuit soit tombée pour se rendre compte si les lampions étaient bien positionnés. 

Impeccable! ça nous plait bien cette petite note de fantaisie.







Mais qu'est-ce qu'il mijote dans ce petit coin du jardin? 

Je lui fais confiance, il a toujours de bonnes idées....


Un indice avec cette photo....





Encore des souvenirs du Portugal... c'est joli le soir... 





Un pied d'artichaut en pot et voilà... c'est encourgeant!!!  


Je vais le manger à la croque et au sel... Miam!!!


Encore la main verte de mon jardinier préféré....



Encore un souvenir du Portugal.... nous aussi, nous avons voulu avoir "notre azulejo"... LOL....


De plus près...


Là, je ne peux pas plus près.. LOL...







Derrière ce nom barbare, se cache un citronnier mais pas n'importe lequel... un citronnier qui donne des citrons "caviar". Il est très à la mode en ce moment et recherché en cuisine par les grands chefs.

Les fruits sont longs et étroits et ressemblent à des cornichons. Celui que j'ai choisi, produira des fruits à chair rosée mais il en existe aussi à chair verte, beige et jaune. Elle est composée de petites billes croquantes et translucides. C'est du plus bel effet dans un plat!

Le citron caviar, originaire de l'est de l'Australie, est un arbuste épineux, ce qui m'avait surprise lorsque je l'ai acheté en jardinerie. Son feuillage est persistant et très parfumé. J'ai lu que ses feuilles pouvaient être utilisées en cuisine comme aromate.


Il se cultive comme un citronnier et peut supporter de petites gelées mais sur une courte période. L'hiver, il est préférable de rentrer dans un local; par exemple dans une serre froide, une véranda ou un local non chauffé et lumineux. Il a besoin d'un arrosage régulier et d'apport d'engrais spécial agrumes. 


Cette photo a été prise sur le net.

Quelques billes permettent de décorer une jolie assiette. Utilisé comme condiment, cet agrume relève les fruits de mer (extra avec des huîtres ou un carpaccio de Saint-Jacques), les tartares ou les poissons grillés ou en sauce... En dessert, le citron caviar s'invite dans les salades de fruits. On peut aussi en glisser dans les cocktails.


J'espère vous montrer bientôt notre production... 





Lors de notre balade au Bois-PLage sur l'île de Ré, nous nous sommes promenés sur une brocante et nous sommes tombés sous le charme de ce nichoir à oiseaux. C'est une passion pour ce monsieur qui les fabrique pendant l'hiver et qui vient ensuite les vendre aux beaux jours.


Ce "bricoleur" a beaucoup d'idées car ce nichoir est compartimenté et chaque oiseau a son petit appartement... qui ne communique pas avec les autres!


Cerise sur le gâteau... dans la partie haute, il a installé une lampe qui allumée, est du plus bel effet le soir...  


Ce nichoir est installé sur un poteau et Roger a eu la bonne idée de l'habiller en plaçant une clématite au pied de celui-ci. 


J'aime beaucoup ce petit coin de notre jardin. Je ne sais pas si les oiseaux viendront nicher. En attendant, ce nichoir nous a beaucoup plu et je trouve qu'il s'intègre parfaitement à cet endroit.





Je sais... vous allez penser que je vous montre toujours les mêmes fleurs et roses chaque année à la même période... Certes, vous n'avez pas tort!


Mais quel plaisir de partager avec vous, notre devant de maison si accueillant et coloré....


Mais surtout, c'est une façon de mettre à l'honneur mon jardinier préféré qui sait si bien s'occuper de notre jardin.

Et puis, c'est agréable de regarder de belles roses, non?





Vous connaissez "la main verte" de Roger et bien, en voilà encore la preuve... Il s'est amusé à faire quelques tests de plantation de graines récupérées et voilà les résultats...


Des graines de potimarron, de melon d'eau, de roses trémières et deux plants de tomates cocktail mais ceux-ci achetés à la jardinerie. Je préfère ce genre de tomates car je trouve que la peau des tomates cerises est trop épaisse et peu agréable en bouche!


Mais ce qui est le plus drôle... j'avais acheté des pommes "Pink Lady" et lorsque nous les avons épluchées, les pépins avaient commencé à germer à l'intérieur de la pomme!! 
Roger les a plantés en terre et voilà les prémices d'un futur pommier... Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit... LOL... je sais bien que nous n'allons manger de pommes demain... mais c'est amusant à suivre... 


Je poursuis ma petite balade dans notre petit jardin... tout se porte bien et on attend avec impatience le grand soleil pour encore le voir plus joli.

Roger a repeint les jardinières qui vont être garnies avec les plants de fleurs qu'il a gagnés au concours des maisons fleuries. Bientôt, il pourra aller aux serres municipales pour récupérer ses lots.

Le tonneau avait besoin d'un petit entretien. Roger a refait le fond qui avait commencé à pourrir malgré le film et un nouveau film plus épais a été mis en place. 

Les poissons vont bien et ont bien supporté l'hiver... La famille s'est agrandit, Roger a acheté deux nouveaux petits poissons rouges. Nous allons avoir des allocs!!!!!


Quelques notes de couleurs bien agréables pour l'oeil...


Dernière nouveauté, dernier achat... le petit coin salon de jardin s'est agrandi... on prévoit pour les futures visites de l'été!!


Comme d'habitude, mon jardinier est au TOP.... il s'est à nouveau inscrit pour le concours des maisons fleuries 2018... et je sais qu'il a toutes ses chances...



Le soleil est là aujourd'hui....







et Roger a protégé les arbustes délicats d'éventuelles gelées. Ce serait dommage de perdre tous nos agrumes!


Véritables barrières contre le froid, ces voiles d'hivernage sont très pratiques chez nous.
Mais si la température descend trop en dessous de 0°, Roger les hivernera dans son atelier.


En attendant, nous profitons des dernières roses du jardin.





L'idée de Roger de planter les framboisiers dans de grandes jardinières, était une très bonne idée puisque nous avons eu une belle récolte et les framboises étaient délicieuses.

Mais comme les branches n'étaient pas guidées, elles pendaient vers l'avant, attirées par la lumière et elles empiétaient sur l'espace de la cour.


Mon "jardiner préféré" a cogité.... et il a décidé de créer une structure qu'il a soudée et qui servira à maîtriser les framboisiers. 


A notre retour de Lorraine, les travaux d'automne ont commencé au jardin surtout après deux semaines d'absence!
Nettoyage de la cour et du bac à poissons. Et oui, ils sont toujours vivants.... il faut croire que nous savons en prendre soin...



Nous profitons des fleurs et des fruits. La rose de Noël fleurit.


Et aujourd'hui, Roger s'est occupé de ses framboisiers. La structure a été mise en place et les framboisiers ont été taillés.
Comme ce sont des framboisiers remontants, il faut couper presque au ras du sol, les branches qui ont produit. Il faut aussi éliminer les rameaux faibles et les branches désséchées.
Précédemment, un panneau de bois avait été installé pour cacher la table de ping-pong.  





L'horloge florale

 18/10/2017
L'horloge florale fournissait un moyen aussi ingénieux que décoratif d'indiquer l'heure dans les beaux jardins de l'Europe du XIX° siècle.

Le cadran de l'horloge était constitué de divers parterres et chacun correspondait à une heure du jour. Ces parterres contenaient des fleurs qui s'épanouissaient ou se fermaient à l'heure correspondante. Par ciel ensoleillé, l'horloge indiquait l'heure à la 1/2 heure près.

Les horloges florales sont rares de nos jours, car il est difficile de rassembler des fleurs susceptibles de garder un même cycle horaire en dépit des changements de lieux et de saisons et aussi, de calculer leur heure d'éclosion.

La position géographique du jardin influera tant soit peu sur l'heure qu'indiquent ces fleurs, mais en règle générale, les horaires sont à peu près respectés ! 

Voici comment réapprendre à vivre au rythme de la nature !!  Avis aux jardiniers-ères curieux-ses ...





Dès leur arrivée à notre porte, voilà comment nous accueillons nos hôtes... 

Bougainvillier et plumbago nommé aussi dentelaire du Cap nous offrent une multitude de fleurs. Je reconnais encore là, la main verte de mon jardinier préféré...





C'est une nouvelle expérience... Roger a planté des framboisiers dans une grande jardinière. 


Et finalement, c'est une très bonne idée puisque nous allons avoir une ptite récolte... Vous connaissez les talents de mon "jardinier préféré"....


Bien sûr, je ne vais pas me lancer dans des confitures mais pour des petits desserts, c'est bien agréable de manger ces framboises.
Ce jour-là, elles ont complété une coupe de melon charentais, bien sûr!!!!
Et nous avons été très raisonnables car pas de crème chantilly.... juste le bon goût des fruits!





Bien que nous habitions à la ville et que notre jardin ne soit pas aussi grand qu'avant.... nous avons de jolis pieds de vigne.Ceux-ci avaient été plantés par les anciens propriétaires mais n'étaient pas bien entretenus.
Roger a repris les choses en mains.... lol... et cette année, cette vigne est en pleine santé!


La preuve....


Du coup... Roger a planté de nouveaux pieds le long du mur derrière le spa. 

Bientôt, nous allons faire notre vin charentais... lol....





Avec tout le mal qu'il se donne pour avoir de jolies fleurs, normal de mettre mon jardinier préféré à l'honneur sur mon blog....

Près de la porte qui entre à l'arrière de la maison, le plumbago et le bougainvillier dont les fleurs sont encore en boutons, vous accueillent.


Ne quittons pas le devant sans avoir admiré les fleurs des jardinières qui sont sur les rebords des fenêtres. Nous ne mettons plus de géraniums! 

C'est courant juillet que le comité va passer pour sélectionner les maisons qui vont recevoir des prix... 


Dans la cour, l'autre bougainvillier est déjà bien en fleurs. Il reçoit plus de soleil dès le matin.


Original! sur un même rosier, des roses de différentes couleurs???


Le bac à poissons s'est enrichi de nouvelles plantes qui aiment pousser dans l'eau. 


J'aime ce mélange de couleurs. Mon jardinier préféré a beaucoup de goût... 





J'avais trouvé cette idée sur le net, il y a déjà quelque temps et je l'avais soumise à mon jardinier préféré. 

Vous avez certainement des pots de fleurs vides et peut-être même cassés qui traînent dans un coin de votre jardin? Roger avait bien le pot mais il n'était pas cassé. Qu'à cela ne tienne, il a oeuvré avec la scie circulaire. Un petit conseil : mettez-vous à l'extérieur pour réaliser cette opération....

Mettez une couche de drainage au fond du pot. Ajoutez du terreau et plantez des morceaux de pots cassés sur les bords pour donner l'impression d'étages dans le mini jardin. 

Ajoutez la décoration. Les plantes succulentes mais aussi des fougères ou des plantes aromatiques, sont parfaites  pour garnir cette création. Vous pouvez aussi ajouter des décorations diverses.





De retour de la jardinerie....


Les dipladénias, ça je connais mais tiens de nouvelles petites fleurs jaune-orangé dont je ne connaissais pas le nom. Ce sont des "calibrachoa".... Oh! je ne sais pas si je vais le retenir!!! lol.... Vous connaissiez? En tous cas, elles sont très jolies.


C'est bien ce que je vous ai dit... le jardinier est en pleine action!!
Laissons-le finir tranquillement son rempotage et nous reviendrons dans quelques semaines pour voir comme la maison sera bien fleurie...   





pour profiter de notre terrasse.

A notre retour de Lorraine, nous avons eu une période de chaleur qui a incité Roger à se lancer dans le grand nettoyage de la terrasse.  


Les parasols sont installés.


La terrasse est prête à accueillir les amis mais il manque la chaleur! 
Elle doit revenir la semaine prochaine. Attendons que les saints de glace soient passés... 


... pour retrouver chaleur et soleil...





Nous sommes tellement contents de notre production de citrons que nous avons été tentés d'acheter de nouveaux agrumes.


Le premier est un CITRUS LIMONUM. C'est un arbre à feuilles persistantes et dont la croissance est lente. Les fleurs apparaissent entre avril et juillet et sont très parfumées. Il affectionne particulièrement le grand soleil voire même la forte canicule.
Quant à sa rusticité, il supporte des températures allant jusqu'à -5°. Il faut éviter les arrosages copieux et le fertiliser régulièrement.


Le deuxième est le CITRUX CALAMONDIN.
Cet oranger est très décoratif. Il peut aussi être cultivé en intérieur. Ce serait un hybride entre le mandarinier et le kumquat.
Sa floraison est aussi très parfumée et cède la place à de jolis fruits ronds jaunes puis oranges à maturité. Ils sont comestibles mais très acides. Il souffre à partir de -2°.


Le dernier est le CITRUS ARANCIO SINENSIS.
Cet oranger serait un croisement entre le pamplemousse et la mandarine. L'orange douce produit par cet oranger met 10 à 12 mois pour arriver à maturité. Les fruits sont assez gros de 7 à 10 centimètres de diamètre et leur chair est pulpeuse.
L'oranger peut supporter des températures jusque -7° si le gel est de courte durée. Les soins sont similaires aux agrumes précédents.


Nous espérons avoir une belle récolte...



Rien à voir aujourd'hui avec la journée d'hier au cours de laquelle j'ai pris ces belles photos lumineuses et pleines de couleurs....   
C'est sur le devant de la maison que nous pouvons admirer ce medley de couleurs à dominante jaune.  


Les renoncules font partie des plants que nous avons reçus pour le prix du concours des maisons fleuries. J'aime beaucoup leur couleur. 


Mon jardinier est tout content avec ses nouveaux plants.... lol.........





En fin d'année dernière, nous avons été invités à la remise des prix des balcons et jardins fleuris à Royan. 

Chaque année, Roger s'inscrit pour le "fun"... Nous savons bien que nous ne décrocherons jamais le premier prix car notre jardin devant de notre maison n'est pas grand et on ne voit pas notre cour si bien fleurie depuis la route.

En fait, le jury passe courant juillet (à une date non communiquée, bien sûr) et note le fleurissement de la maison ou d'une résidence depuis la rue. Il ne rentre pas chez les participants.


La manifrestation s'est tenue dans les locaux du CAREL... 


... décorés pour la circontance par les services des Espaces Verts de la ville de Royan.


En attendant le début des festivités, un diaporama tournait en boucle. 


Et quelle ne fut pas notre surprise de voir notre maison parmi les maisons présentées....
Alors là, nous nous sommes dit que nous aurions peut-être un petit prix...!!!!! mais en fait, ce qui est super, c'est que tout le monde est récompensé avec des lots plus ou moins importants.


Roger va chercher son prix.


Casquette, petite pelle, bloc notes, un joli cyclamen .... mais surtout des bons pour aller chercher des barquettes de fleurs aux serres municipales....


.... ce qui nous permettra d'encore mieux fleurir notre maison.


Roger a replanté toutes ces boutures et à présent, nous commençons à en profiter.





Mes plantes se portent bien et sont en fleurs....


Surprise que cette petite plante grasse fleurisse!


Vous vous souvenez de mon caoutchouc acheté chez Lidl? C'est ICI que je vous en avais parlé!

Et bien, je suis contente car il ne se dégarnit pas du bas!!!! 
Il a l'air de bien se plaire à cet endroit. Il faut reconnaitre que la lumière ne manque pas. Je fais attention qu'il n'ait pas trop le soleil direct. Il s'est épanoui, les feuilles se sont bien ouvertes par rapport au moment où je l'ai acheté. J'ai déjà eu une nouvelle feuille!





Hier, nous étions en vigilance orange suite aux orages annoncés. Comme je voulais  mettre à l'honneur mon "jardinier préféré", je me suis vite dépêchée de prendre en photos nos jolies fleurs et en particulier les deux bougainvilliers.

Le bougainvillier porte le nom de l’explorateur Bougainville, car il a été découvert au Brésil lors d’une expédition organisée par ses soins au XVIIIe siècle.

La période de floraison se situe au printemps et en été. Son nom nous fait penser à une invitation au voyage, une carte postale ensoleillée, souvenir de Méditerranée ou d’une destination lointaine.

Celui-ci est sur notre terrasse et nous en profitons. 


Quant à l'autre, Roger l'a installé à l'entrée devant la maison. Comme tout est ouvert, nous avons craint un vol éventuel mais pour le moment, tout se passe bien!!!! mais il faut dire que le bac est "boulonné".....  


J'en profite également pour faire un petit tour sur le devant de la maison... 


... les jardinières sont magnifiques cette année. 


Finalement, plus de peur que de mal... l'orage n'a pas été violent et nos fleurs n'ont pas souffert de la pluie. Au contraire, je pense qu'elle leur a fait du bien.



Dans cet article, je vous parlais du prix que la mairie de Royan nous a remis pour le fleurissement de notre maison l'été dernier. 
Nous avons reçu une coupe de jacinthes mais aussi un bon pour aller chercher 2 barquettes de fleurs aux serres municipales de Royan.

Nous avons profité de l'opération "Rendez-vous aux jardins" pour joindre l'utile à l'agréable, c'est-à-dire suivre la visite guidée des serres et récupérer nos 2 barquettes de fleurs offertes.


Les serres municipales de Royan, c'est :

- 850 m² de serres de verre entièrement automatisées (station climatique, chauffage, écran thermique/ombrage, aération/station fertilisation
- 2160m² de serres tunnel plastique dont 1280m² chauffés hors gel
- 170m² de chassis froids.


La production horticole des serres est essentiellement pour le fleurissement de la ville avec 320 massifs de fleurs répartis sur 82 points d'intervention. Il y a aussi plus de 74 suspensions en fleurissement aérien sans parler des jardinières au sol.


De nombreuses plantes d'intérieur sont prévues pour des fêtes, des cérémonies ou des expositions.


C'est dans cette serre de fleurs annuelles que nous avons choisi nos 2 barquettes cadeaux. De nombreux massifs de fleurs sont déjà réalisés en ville, c'est pour cela que les serres commencent à se vider.


Notre choix s'est porté sur ces fleurs à plumeau... des célosies. Nous avons eu la chance de pouvoir panacher les couleurs.


De retour à la maison, Roger en a repiqué en pleine terre dans la plate-bande devant la maison et a aussi garni des jardinières qui sont à l'arrière sur la terrasse.





Roger prépare activement le Concours des balcons et jardins fleuris 2016 de Royan.
Souvenez-vous, c'était ICI, nous y avions participé l'an passé et nous avions même reçu un prix!!!!
Donc bien sûr, c'est encourageant et nous tentons encore notre chance cette année. 


Le choix des plantes a été fait de telle façon que les couleurs soient harmonieuses. Dommage que le jury passe courant juillet car à cette période, les roses seront fanées! 


La valériane est une plante vivace très répandue dans notre coin. Elle pousse partout en ville, le long des trottoirs et se contente de peu pour fleurir. 




y'a un bon jardinier qui a innové cette année en décorant les abords de la porte qui mène à l'arrière de la maison.

La plante aux fleurs bleues est un plumbago ou dentelaire du Cap. Quel joli nom aussi joli que ses fleurs et leur couleur que j'adore.
C'est une plante grimpante dont la culture est facile et rapide à condition de bien l'arroser pendant sa période de croissance. Je trouve cette plante magnifique.

Dans l'autre pot, pousse un bougainviller qui n'est pas encore en fleurs et à son pied, Roger a repiqué un plant de tabac d'ornement. C'est une plante annuelle qui fait partie de notre prix gagné au concours de l'an dernier. Je vous en parlerai dans un prochain article.

Quant aux jardinières sur les rebords de fenêtres, Roger a aussi innové cette année. Au lieu des jardinières garnies qu'avec des géraniums lierre, il a préféré un mélange retombant de verveine, sanvitalia et géraniums lierre. Je trouve ces compositions très harmonieuses.  


Bravo à mon jardinier préféré et je vous souhaite un... 



L'hiver n'a pas été rigoureux mais très humide et certains endroits de notre terrasse peu ensoleillés ont eu tendance à verdir. Après avoir utilisé de l'anti-mousse, Roger a usé du karcher pour redonner toute sa jeunesse à notre terrasse!


Le salon de jardin subit le même sort...


Quelques heures plus tard, la terrasse est opérationnelle. Le soleil est là, nous allons pouvoir en profiter.





Le pernettya

 27/11/2015
Encore une affaire LIDL à 2€99....

Aves ses baies rouges, le pernettya m'a tout de suite séduite. Il ne passe pas inaperçu en hiver car il met de la couleur au jardin. Je l'ai placé sur ma petite table de salon de jardin. Dans ce joli cache-pot que j'ai retrouvé dans mes réserves, il fait très "fête". Ainsi, nous en profitons depuis la salle-à-manger à travers la grande baie vitrée. 

Cet arbuste est originaire d'Amérique du sud et peut aussi porter des baies blanches ou roses. Il fleurit en été. Puis, les baies apparaissent à l'automne et tiennent tout l'hiver. Attention, elles sont toxiques...

On peut le planter en pleine terre dans de la terre de bruyère mais aussi en pot sur un balcon, par exemple. Il apprécie une exposition à l'ombre ou mi-ombre. Il résiste aux hivers rigoureux jusqu'à -20°.... 

  



Roger a préparé de nouvelles jardinières automnales pour fleurir les fenêtres du devant de la maison. 
C'est un mélange de pensées et de petits cyclamens. 


Et voilà le rendu... C'est très joli, ça me plait beaucoup.





Bravo à mon jardinier préféré!







Lorsque nous allons en Lorraine, nous nous réservons toujours un après-midi pour aller faire du lèche-vitrine à Metz.
Lors de notre dernier voyage, nous avons complètement craqué pour ce nain si sympathique. Oui mais.... nous avions voyagé en train.... 
Nous avons vite trouvé la solution.... Nos amis lorrains qui sont venus chez nous ces jours-ci, nous l'ont ramené.


Et à présent, le nain lorrain est devenu charentais. Il a tout de suite trouvé sa place à l'ombre du bananier. 





Le platycodon

 26/06/2015
Le platycodon (quel nom barbare à retenir....) est une magnifique vivace que nous avons sur notre terrasse. C'est une plante que j'avais achetée pour garnir le devant de notre maison aux volets bleus de Meschers. Vous voyez que nous l'avons depuis plusieurs années, au moins 7 ans... déjà!!!!!

Cette plante est très florifère. Elle est généralement bleu violet. Vous savez à présent, vous qui me lisez régulièrement, qu'à mon dernier cours d'art floral, j'ai appris que le BLEU était une couleur qui n'existait pas, ni dans la nature ni dans l'alimentation..... la preuve avec cette plante.

Son nom botanique est "Platycodon grandiflorus"  et elle est originaire d’Asie. Elle appartient à la famille des Campanulacées. C'est pour cette raison qu'elle est aussi appelée "campanule à grandes fleurs".  


Ces fleurs commencent par de curieux ballons d'où leur surnom de "fleurs ballon". 


Puis elles s'ouvrent en forme de corolle étoilée. 

Une autre originalité de cette plante : à l'automne, elle disparait complétement.... Mais sa résistance au froid (elle est rustique jusque -20°C) lui permet de repartir de plus belle l’année suivante grâce à sa racine qui émet de nouvelles tiges chaque printemps. 


Cette plante me plait beaucoup. 



Cette année, nous profitons à fond de notre terrasse. Finis les travaux, la poussière, le bazar, ..... tout est harmonieux et fleuri.

Prenez place, nous allons en profiter ensemble! 


Après la reconstruction du garage, Roger a refait complétement cette plate-bande qui avait beaucoup souffert pendant les travaux. 

Au fond, vous apercevez notre petit cerisier (rejet de chez les voisins). 


J'aime beaucoup ce petit coin paisible. C'était ici qu'était installée l'échelle de notre Pirate qu'il savait si bien monter pour aller visiter le jardin des voisins...


La vigne a été taillée de "mains de maïtre" et nous devrions récolter quelques grappes de raisin. Roger a ajouté des fils pour la guider et au pied du poteau, une magnifique clématite a pris place.


Nous aimons traîner dans ce petit coin salon. Boire un café, lire le journal ou simplement profiter du temps qui passe si agréablement ici.... 


Nous prenons le temps de voir mûrir les tomates cerises....


L'eau de la fontaine nous berce. Le petit bassin fait le bonheur de petites grenouilles et la passiflore est une nouvelle venue chez nous. Elle a l'air de s'y plaire car elle nous offre de jolies fleurs.


Finalement, tout le monde se plait ici.... c'est normal car on prend soin des invités!!!!  





Nos voisins ont un magnifique cerisier et un rejet est passé sous notre clôture. A présent, nous avons un petit cerisier dans le coin, au fond de notre terrasse. 


Bien sûr, pas question d'envisager de faire un clafoutis.... mais c'est un début !!!!