Les blogs
du village
recettes faciles et en famille
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 3 567 392
Nombre de commentaires : 1 349
Nombre d'articles : 583
Dernière màj le 09/12/2019
Blog créé le 24/04/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

des recettes simples ,faciles à faire au gré de mon humeur, et aussi ce que je "pêcherais" au fil des blogs et que je trouve interressantes à faire! bonne navigation!!
<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

PAIN BRIOCHE

 05/10/2010
je suis passée chez "point vert" et j'y ai trouvé de la farine ,j'ai pris le pain brioché et voici ce que ça donne


le pain


la coupe





promenade

 04/10/2010
samedi avec un superbe soleil! au fil de la route, j'ai trouvé un bois comme je les aime! jattends les orages(pluie comme aujourd'hui et pas trop froid) pour aller voir s'il n'y a pas de cepes dans ce bois! a 2km environ de la maison, sa change des bois de pins!







recette

 04/10/2010
de Françoise: rapide et super simple; a la place du sucre j'ai mis 2 c a soupe de miel, blog : " la guillaumette"







LA TARTE AUX POMMES

 29/09/2010
Et pour finir la soirée ,j'ai fait une tarte aux pommes!!!



PROMENADE

 29/09/2010
Une petite promenade dans les bois,aux alentours de la maison!
 
LE CIRON


DE LA BRUYERE


ET ENCORE


et, au bout d'une petite route,un village  ESCAUDES(gironde) l'église



J'ai dans mon jardin un pommier! Ma propriétaire m'avait dit que les pommes étaient acides,donc, l'automne dernier je ne les avais pas ramassé! Cette année il y en avait pas mal, et, cela me faisait mal au coeur de les voir tombé et ne pas s'en servir, j'en ai donc pris une et elle était bien bonne! Par contre je ne connais pas le nom de ces pommes, si quelqu'un sait???? je vous mets la photo


j'ai donc épluché,coupé et j'ai fait une compote,j'y ai mis quelques rondelles d'un citron dedans, c'est super bon


et ce soir, j'ai pris une pâte feuilletée et j'ai fait un GROS chausson aux pommes!!!





Ingrédients :
3 œufs
60 g de sucre en poudre
1 pot de ricotta (250 g)
1 orange non traitée

PREPARATION:

Préchauffez le four à th. 6/180°.

Dans un grand bol, battez les œufs avec le sucre. Ajoutez la ricotta et le zeste de l’orange découpé en bâtonnets.

Pressez l’orange et incorporez son jus à la préparation. Mélangez bien.
Versez la préparation dans un moule en silicone.

Enfournez et faites cuire 20 mn environ. Le dessus doit être doré.

source: elle.fr



INGREDIENTS/
 

250 g de mascarpone
3 oeufs moyens ou 2 gros
80 g de sucre
60 g d'amandes en poudre
2 ou 3 poires
 du sucre  glace


PREPARATION:

 

Allumez le four th. 6/180°.

Passez 6 ramequins de 10 cm de diamètre sous l’eau froide sans les essuyer, cela évite de beurrer les moules.

Mélangez au fouet à main le mascarpone, les oeufs entiers, le sucre et la poudre d’amandes.

Versez cette crème dans les ramequins.

Pelez les poires, coupez-les en morceaux et répartissez-les sur la crème. Saupoudrez d’un  nuage de sucre glace et faites cuire 20 mn. Servez tiède.

source: elle.fr

 




Pour 8 personnes :
  • Pour 8 ramequins en porcelaine à feu :
  • 4 oeufs (les peser)
  • même poids (que les oeufs) de sucre en poudre
  • même poids de beurre 1/2 sel mou (à température ambiante depuis 1 h)
  • même poids de farine fluide
  • 80 g de poudre d'amandes
  • 1 bouchon de rhum ambré
  • sucre en poudre + beurre pour les ramequins
  • amandeshachées (peuvent être remplacées par des effilées concassées) et sucre en poudre.
 
  • Préparation

1 Préchauffer le four à 210°C (th.7).
Dans une jatte (ou le bol de votre robot pâtissier),fouettez les œufs avec le sucre en poudre jusqu'à ce qu'ils blanchissent puis ajouter le beurre, toujours en fouettant, coupé en parcelles. Dès qu'il "granule" incorporer la farine, cuillerée par cuillerée, toujours en fouettant, jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Ajouter le rhum et la poudre d'amandes et fouettez la pâte jusqu'à ce qu'elle prenne une couleur de beurre frais et qu'elle soit mousseuse et plus du tout liquide


2 Beurrer et chemiser de sucre en poudre des ramequins en porcelaine à feu et verser de la pâte jusqu'aux 2/3 de la hauteur. Saupoudrer d'amandes hachées (ou les amandes effilées concassées), appuyer légèrement dessus et saupoudrer de sucre en poudre.


3 Faire cuire à four chaud 30 min environ, les quatre-quarts sont cuits lorsqu'une belle bosse s'est formée et qu'un pique en bois en ressort propre. Démouler en tapotant les moules, au besoin pâsser une lame de couteau sur les bords. Laisser refroidir sur une grille avant de servir. Ces quatre-quarts se conservent 3 à 4 jours emballés de papier aluminium et dans une boîte en fer.

source: linternaute.com



On cueille la girolle de juin à novembre selon les régions. Ce champignon est plutôt estival lorsque le temps est très pluvieux.  Fidèle à sa station, la girolle pousse en groupes. Tous les connaisseurs un peu confirmés ont leur « coin à girolles ».

On reconnaît la girolle à sa belle couleur jaune d’or ou orangée et ses plis ramifiés jaune d’œuf.

Ce champignon est en forme d’entonnoir, avec sous le chapeau de gros plis saillants de la même couleur que le chapeau, très décurrents. Les bords du chapeau sont ondulés.

 

Sa chair est épaisse, blanc crème, très dense,  d’une saveur douce rappelant celle de la mirabelle ou de l’abricot.

La girolle pousse souvent dans la mousse des sous-bois de feuillus et de conifères, les pentes moussues où l’eau ruisselle.

 

 

 




girolles













LE CATALAN

 24/09/2010
Le lactaire délicieux

Nom Latin : Lactarius deliciosus


Autres appellations : barigoule, briqueté, catalan, vache rouge, polonais, roussillon, sanguin, orangé, champignon de pin.

 

Chapeau : 5 à 15 cm, charnu, díabord convexe et à bords enroulés, puis étalé, en forme de coupe ou díentonnoir ; glabre, visqueux, rouge orangé avec des zones concentriques plus foncées, maculé de verdâtre.

Dessous : lamelles décurrentes assez serrées, fragiles, orangées, se tachant de vert au toucher.

Pied : 3,5 à 7 x 1 à 2 cm, dur, farci, puis creux, cassant ; à peu près cylindrique ; de la couleur du chapeau, souvent creusé de petites fossettes en surface.

Chair : dure et cassante, blanche devenant orange à líair, verdissant avec líâge ; lait orangé teintant les urines ; odeur agréable, saveur parfois un peu âcre.

Habitat : commun de
août à fin octobre, sur sol acide, sous pin et épicéa, en forêt mixte (zones herbe
Le lactaire délicieux (Lactarius deliciosus)
























lorsque l'on coupe le pied, il est creux! je rajouterai la photo si j'en trouve !






j'adore à chercher ce champignon, au moment où il sort, on dirait un oeuf à la coque,j'allais en chercher souvent pour l'école car le maître Vincent GERARD, faisait son cours dessus


C'est un magnifique champignon, excellent comestible avec :
  • un chapeau charnu de  8 à 20 cm, ovoïde puis hémisphérique et enfin convexe, jamais aplati ni déprimé, rouge orangé vif et luisant. 

 

  • des lames ventrues assez serrées jaune d'or clair, la  sporée est blanche. 

 

  • un anneau ample et membraneux  strié et un pied de 8 à 15 cm, robuste, droit ou légèrement courbé qui sont d'un jaune d'or du plus bel effet. Sa volve très épaisse est blanche.


On trouve l'amanite des Césars de  l'Ile-de-France au Sud du territoire mais le réchauffement climatique permettra peut-être son extension plus au nord. Sa récolte a lieu de Juillet à décembre selon les régions mais c'est un champignon d'automne.

A l'état très jeune, le champignon est enveloppé d'une épaisse membrane blanche. Il ressemble à un oeuf orange vif, brillant, légèrement visqueux par temps humide.

Puis le champignon grandit et on voit apparaitre un pied jaune épais (2 à 3 cm) avec un anneau de même couleur et des lames très épaisses, serrées et larges, jaune pâle.

 

La Chair ferme, blanche, jaune sous la cuticule a une odeur agréable et une douce saveur de noix ce qui permet de la manger cru avec filet d'huile d'olive, sel et jus de citron ou bien cuite.

Attention à ne pas la confondre avec une fausse oronge ou Amanite tue-mouches, toxique !

Cette dernière a des verrues blanches sur un chapeau rouge vif qui, délavé par la pluie, peut lui ressembler.

 

 

 

anamite des cesar(oronge)

 

 

Amanites des césars ou oronges

anamite des cesar (oronge)

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

ATTENTION:Celle ci est l'anamite tue mouche DANGEREUX(photo en dessous)

 

 

 

 


Chapeau : 5 à 20 cm, rouge pouvant aller au rouge l´oranger voire même au jaune brun. L´Amanite tue mouche possède des verrues blanches qui peuvent disparaître en cas de forte pluie.

Lamelles : très sérrées de couleurs blanches.

Pied : le pied de l´Amanite tue mouche peut atteindre 20 cm, il est blans et renflé à la base. Le pied de l´Amanite possède un anneau blanc voire jaune et assez large.

Cueillette : on peut apercevoir l´Amanite tue mouches de début août à fin novembre mais mieux vaut la laisser sur place.

 

 

 

 

 

L'Amanite tue mouches (c) Puget Passion

 

 

 

 

 

 

 

 




Rosé des prés

Rosé des prés

Meilleur et de qualité supérieure au champignon de Paris ou champignon de couche, l'agaric champêtre est réputé pour être un excellent champignon que presque tout le monde connaît. On le trouve dans les prairies pacagées (vaches, chevaux...) en été et début d'automne après de fortes pluies en cas de chaleur.

 

Caractéristiques :

Le chapeau atteint 2 à 8 cm de diamètre, épais, charnu, globuleux d'abord, longtemps convexe, puis s'étalant ensuite. Marge épaisse, excédentaire, recouvrant le bord des lames, striée sur sa face interne.

Les lames sont libres, séparables, serrées et ventrues, rose pâle sur très jeunes sujets pour très vite foncer en rose vif, brun-rouge puis finalement devenir noirâtre.

 

Sporée brune.

 

La chair est épaisse et ferme, blanche, rosissant à la coupe très faiblement pour ensuite brunir légèrement avec une bonne odeur et une saveur douce.

 

Bien sûr, il faudra le choisir jeune ; sur le tard, avec ses lames noires, il devient moins appétissant et sa finesse ne serait plus au rendez-vous.

 


De plus, tout comme le champignon de couche, il pourra être consommé cru en salade, saisi à la poêle ou dans des  préparations culinaires sans aucune limite de création.

 

 

 

 

Rosé des prés


Chapeau : de 10 à 25 cm d'abord ovoïde puis convexe en forme de parasol puis étalé, mamelonné au centre, blanchâtre à beige couvert d'une pellicule épaisse se déchirant en larges écailles de couleur cannelle à brunâtre

Lames : libres, fines et serrées, de couleur blanc crème devenant blanc-crème sale lorsque le chapeau s'aplanit

Anneau : complexe et coulissant, de couleur blanche au dessus et brun clair au dessous, ayant l'aspect d'une bague épaisse d'aspect laineux


 

Pied : grêle, long (de 20 à 30 cm, voire 40 cm pour un chapeau de 35 cm de diamètre !), creux et fibreux, à tendance bulbeuse à la base, couvert de nombreuses petites écailles de couleur ocre ou brun à noirâtre

Exhalaison : agréablement fruitée, de noisette à l'état juvénile

Période de cueillette : dès juillet mais se développe surtout en septembre et octobre

Biotopes : en bordure de haies, de bois clairs, ou de prés, parmi les fougères ou les genêts, dans les landes, les clairières et les prairies non entretenues

 

Confusions : possible avec la lépiote déguenillée, la lépiote fuligineuse mais aussi avec la lépiote brun-incarnat (mortelle !) dont la taille est toutefois inférieure tant par le chapeau que par le pied





lépiote élevée, coulemelle, macrolepiota procera






lépiote élevée, coulemelle, macrolepiota proceralépiote élevée, coulemelle, macrolepiota procera










TROMPETTES DE LA MORT

 24/09/2010

Champignon en forme d’entonnoir ou de corne d’abondance, la trompette de la mort est de couleur sombre (marron à noir). Le chapeau possède des bords froncés et de gros plis qui descendent le long du pied.  Extérieur gris cendré, lisse ou peu veiné, puis rugueux ou boursouflé, également noir sous la pluie. Pied parfois sinueux, s'amincissant vers la base irrégulièrement renflée.

 

Chair très mince et élastique, de saveur douce et d'odeur fruitée, jamais véreuse. Son odeur est agréable.

 

La trompette de la mort est un très bon comestible, très recherché, dont la chair parfumée est un peu mince (on peut le faire sécher). Il peut agrémenter les viandes en sauce, le gibier et les charcuteries cuisinées (pâtés, boudins...)

 

La trompette de la mort doit son nom sinistre à sa venue, aux environs de la Toussaint.

 

Photo de Andrew Joslin


<< 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :