Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 642 784
Nombre de commentaires : 9 385
Nombre d'articles : 838
Dernière màj le 18/11/2018
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
 
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Au bout du sentier...

 18/11/2018
Aucun gilet jaune par ici: la voie est libre....


Les seuls gilets que nous apercevions sont les gilets oranges des chasseurs.....(grrr.......)
Passons notre chemin!


Et au bout de ce chemin, le lac !
 
"Encore" direz-vous?
 
C'est que je ne m'en lasse pas !





Pour le plaisir

 15/11/2018
Rêverie au bord d'un lac.....




Jusqu'au coucher du soleil.....
 



Coin coin !

 15/11/2018
.......ou plutôt coing coing !
 
Vous vous souvenez peut-être de mon vieux cognassier tout tordu, tout tirebouchonné....


Cette année, il a tant donné de fruits qu'il s'est cassé...Il fallait s'y attendre. Etait-ce son "chant du cygne" ?
 
A vrai dire, je n'avais pas envie de me remettre aux confitures, après tout ce qui a été fait cette année, cassis, fraises, pêches, mirabelles, quetsches.....
 
Alors, j'ai permis à tout ceux qui avaient envie de faire coing coing de venir se servir...
Je pensais que tout était parti...
 
 
Or hier, en parcourant le verger, je me suis aperçue que les derniers coups de vent d'automne avaient fait tomber encore beaucoup de fruits....et des beaux !
 
Au prix où ça se vend sur les marchés, il aurait été criminel de les laisser pourrir....
 
J'en ai donc rapporté quelques seaux en cuisine.
 
 




La recette de la gelée?
 
Facile, avec un extracteur de jus à vapeur, après un soigneux essuyage des fruits pour ôter le duvet, et la coupe en dés pour pouvoir en mettre un maximum dans le panier de l'appareil.
Tout ça sans ôter ni la peau ni les coeurs (certaines années, je mets ces derniers dans une étamine, pour garder une pulpe "propre" permettant l'élaboration de pâte de fruits")
 
Une fois le jus tiré, j'ai mis environ 800 grammes de sucre par kilo de jus, et hop! vite fait sur le gaz.
 
Une vingtaine de minutes de cuisson à feu vif après, j'ai coulé une douce gelée dans les bocaux.
 
En deux fois, j'ai fait 12 grandes verrines !
 
Miam !
La gelée est réussie, juste "prise" comme il faut....
 
 



Azalées (2)

 04/11/2018
Vous souvenez-vous de ce sauvetage?
C'était ICI.
 
J'ai récupéré deux pauvres azalées à la déchetterie fin avril.
Les voila abordant la mauvaise saison.....
 
Je ne regrette pas ! je déteste voir des plantes jetées, alors qu'elles semblent ne pas être tout à fait fichues.....
 
L'une d'elles est juste splendide...




......l'autre est encore en boutons....C'est peut-être une autre variété..... on verra bien !
 



Régressif? oui !

 24/10/2018
Je suis seule à table aujourd'hui, et je fais à mon idée !
Pas d'assiette, donc moins de vaisselle !
La salade composée sera dégustée à même le saladier

Et direct, le dessert !!!!!
 
J'ai eu envie de faire comme quand j'étais petite! manger une douce compote de pommes....sans petite cuiller....
 
La compote:
Les pommes : il n'y a qu'à se baisser et en 2 minutes, le panier est plein de pommes tombées.
 
La corvée de pluches?
Oui, c'est un peu long! quand j'étais petite, je trouvais souvent le moyen de me sauver à l'heure de préparer les fruits....
Aujourd'hui, il y a bien fallu que je m'y colle....
Les pommes coupées en quartiers et débarrassées de leur peau et des parties abîmées, ont été mise à cuire avec une tasse d'eau, pendant environ 15 minutes.
2 cuillers à soupe de sucre ont été rajoutées.
Un coup de mixer plongeant, et voilà, c'est fini !
Laissons refroidir....
 
C'est à l'heure du dessert que ça devient régressif !
 
Je retrouve dans mon placard quelques gâteaux secs....avec lesquels je pioche sans façon dans la compote avec gourmandise!
 
Quand j'étais petite, on avait des petits beurres .....J'en croquais d'abord les quatre coins....
Point de petits beurres dans mes réserves, quelques galettes feront l'affaire ! Je l'admets, pas de coins à croquer, mais on va faire sans !
 
C'était drôlement bon !
(Hi hi, personne ne m'a vue !)
 
 
 
 
 



Sécheresse

 23/10/2018
Il n'a pas plu dans ma région depuis plusieurs mois.....
La situation devient très préoccupante.
 
Des rivières importantes comme le Doubs et l'Ain sont quasiment à sec, des lacs-réservoirs perdent énormément d'eau.


Le port de la Saisse sur le lac de Vouglans:


Les marmites: le diable aura du mal à y cuire sa soupe ! elles sont à sec !


 
Le lac de Vouglans n'est presque plus alimenté par l'Ain, et de plus, EDF soutire de l'eau pour le Rhone qui doit rafraichir les centrales nucléaires qui longent sa vallée.......
 
 
 Paysages lunaires...




Le lit du Doubs:

Je ne suis pas certaine que ce soit intelligent de piétiner ces espaces en état critique......il reste peut-être des poches de vie sous ces pierres.


Le lac de Bouverans....



 Seul l'entonnoir du lac reste en eau.....c"était la semaine dernière, c'est peut être complètement vide aujourd'hui.
 
 


 J'aurais pu vous montrer des dizaines d'autres images sur ce sujet inquiétant.....
 
Reste à faire la danse de la pluie pour que la situation se rétablisse.....
 
En attendant, la faune des rivières périt, la végétation n'en peut plus, les agriculteurs sont obligés de nourrir leurs bêtes.
 
Certaines communes sont alimentées en eau par camions citernes...
 
 



Saveurs d'automne

 08/10/2018



Mes locataires...

 04/09/2018
Dans ma cave....

Vous ne remarquez rien?

Ce petit sac noir accroché à la voûte....c'est une chauve-souris !

Il y en a plusieurs.

Ce matin, celle-ci s'est mise à bouger quand elle m'a vue, puis s'est envolée dans un recoin plus sombre où d'autres semblaient dormir...
Je ne veux pas déranger davantage: je tenterai donc une photo plus rapprochée une autre fois !

Encore des "anti-moustiques" comme je les aime!





Les chamois

 31/08/2018
Une jolie rencontre dans l'après-midi!
 
Une famille de chamois broutait dans un pré, un peu loin, mais.....je n'ai pas osé m'approcher davantage, de peur de les faire fuir.
 
 
Une maman et son jeune....


J'imagine leurs paroles:
 
"Attention ! on nous observe !"
 
 


Un peu plus loin, le mâle:
 
"Alors, vous venez? on nous prend en photo sans nous demander la permission !
Encore une qui n'a jamais entendu parler du droit à l'image !"


"Soyons prudents, et rapprochons-nous de la lisière du bois...."


"Allez ! on se casse ! trop indiscrète, cette Mireille herbe folle ! "
 
 
 
 
 


J'ai eu le plaisir d'observer ces gracieux animaux pendant quelques minutes! Quel bonheur ! il y avait longtemps que cela ne s'était pas produit.....
Les chamois m'ont laissé le temps de déballer mon matériel, d'installer le bon objectif sur le boîtier....et clic !
Merci Dame Nature !



J'ai la pêche !

 30/08/2018
Un coup de vent nocturne a cassé deux branches de mon petit pêcher.
 
Je ne vais pas laisser perdre les jolies pêches de vigne !
J'avais prévu de m'en occuper dans quelques jours, histoire de les laisser gagner un peu en sucre....


Pêches de vigne:
Pourquoi ce nom?
Autrefois, on plantait ce petit arbre fruitier dans les vignobles, pour repérer au plus tôt les attaques d'oïdium auquel  il est sensible.
Et aussi parce que ses fruits arrivent à maturité en même temps que le raisin.


Mon pêcher  a été obtenu  à partir d'un noyau , déposé  en pot  en septembre dans un peu de terreau, puis transplanté  dans le verger au printemps.
Celui-ci a quatre ans, mais chaque année, j'en replante quelques uns, car la durée de vie de cet arbre est assez courte.

 


Ces jolies pêches ont une peau un peu épaisse, duveteuse, que certains recommandent d'ôter avant préparation d'un dessert ou d'une confiture.
Il suffit pour cela de plonger les pêches dans l'eau bouillante, et de les passer très rapidement sous l'eau froide: la peau s'enlève assez facilement.
 
Moi, je ne l'ôte pas.
Même crue, cette peau si parfumée ne me gêne pas.
 
Aujourd'hui, je réalise une confiture de pêches de vigne.
 
Dénoyauter les pêches est facile, leur noyau se détache aisément.
Puis je les coupe en morceaux, non sans en goûter quelques unes!
 
Le goût et le parfum de ces fruits rustiques sont juste fabuleux !
 
 


J'en ai préparé trois kilos.
 
Je mélange les quartiers de fruits à 2 kg 800  de sucre, et je laisse mariner le tout pendant quelques heures.

Puis vient le moment de la cuisson: une vingtaine de minutes.
 
 


Résultat:
 
Quelques pots d'une confiture parfaite !
 
 
Remarque:
J'ai réalisé la même chose avec un kg de pêches, du sucre, et un peu de gingembre rapé.
J'avais vu la recette sur le net.
C'est très bon aussi, mais je préfère sans....
 
La semaine prochaine, les pêches seront plus mûres, et je récidiverai....
 
 



J'peux pas.....

 24/08/2018
....j'ai baignade au lac !

 
 


Pas d'ordinateur aujourd'hui !


Le lac? c'est Vouglans.
 
Je vous l'ai montré plusieurs fois - rubrique "paysages"


 A plus tard !







Un étang....

 22/08/2018
Un étang limousin où résonne encore la voix de mon amie Françoise.....
 
Je n'oublie pas...ni cette voix, ni cet étang...
Une voix qui me manque toujours, et ce téléphone qui sonnait chaque soir....Une voix qui s'est tue un 22 août...

Chez Françoise....c'est LA 
 
 



Crumble jurassien

 22/08/2018
 
J'ai rapporté du verger des prunes diverses, dont des mirabelles.

Les mirabelles, on en trouve un peu partout sur les blogs en ce moment ! Normal, c'est la pleine saison!


Je vous ai déjà présenté tartes, confitures, entre autres.
 
Aujourd"hui, ce sera un crumble.


CRUMBLE?
Quoi de jurassien dans cette appellation anglosaxone ?

C'est la farine de gaudes ! cette farine de maïs grillée dont je vous ai déjà parlé ICI !

 
 Ingrédients :
 
- 1 kg de mirabelles dénoyautées 
- 150 gr de farine de gaudes
- 80 gr de sucre fin
- 110 gr de beurre
 
 
Action:
 
- Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre.
- Ajouter le beurre froid détaillé en petits morceaux, et malaxer rapidement du bout des doigts jusqu'à obtenir une pate granuleuse.
 
- Dans un plat à four, disposer les mirabelles, étaler dessus les boulettes de pâte.
 
- Enfourner 15 minutes à 200 ° (suivant votre four)
 
- Déguster tiède ou froid.
 
 
 Verdict:
 
Un régal ! le goût toasté de la farine de gaudes fait merveille !


Bien entendu, cette recette peut se réaliser avec d'autres farines, mais essayez donc cette spécialité de ma région !!!!



 
 



Absence.....

 21/08/2018
 
Un bol d'air des cimes....ça fait le plus grand bien !

Dommage,c'est déjà fini............



L'oeuf à oeufs

 11/08/2018
Chaque jour, je fais un tour au grenier, pour voir si aucun lérot ne s'est fait prendre au piège: en effet, j'entends parfois ces charmants rongeurs mener la sarabande dans les étages....
Je vous en avais déjà parlé, LA !
 
Donc, ce matin, je suis allée vérifier la nasse : rien !
Tant mieux...
 
Je me suis attardée dans le grenier, et j'ai fouiné un peu.
Au milieu de tout mon bazar, j'ai retrouvé cet objet en bois ...

Un oeuf à oeufs....De quoi en conserver une douzaine !
 
Je n'ai plus aucun souvenir de sa provenance ! sans doute est-il là depuis bien longtemps.
 
Un bon nettoyage, et voilà mon présentoir à oeufs ! 


 
 



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :