Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 949 085
Nombre de commentaires : 23 856
Nombre d'articles : 2 283
Dernière màj le 13/12/2018
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Ce matin, au jardin.

 13/12/2018
Ce matin, en ouvrant les volets, nous nous sommes aperçus que l'hiver était arrivé; -3° au thermomètre, mais un beau ciel dégagé!

Le jardin est figé par le gel...













Mais le soleil envoie déjà ses rayons...


et les couleurs se réchauffent...






Ce panache de fumée vient à peine troubler le bleu du ciel...







Il vous reste un reste de viande? Pour changer du hachis parmentier ou des boulettes, pourquoi ne pas confectionner une tourte gourmande et friande?
Pour celà, j'ai utilisé un reste de pot au feu, un petit morceau de porc et un peu de chair à saucisses ( environ 500 g), j'ai ajouté 3 œufs, un oignon et 2 gousses d'ail hâchés, du sel, du poivre et du persil. 
J'ai hâché la viande et j'y ai mélangé tous les autres ingrédients.
Vous pouvez ajouter des champignons à ce mélange.

J'ai foncé un moule à tarte avec une pâte feuilletée, j'ai garni cette pâte avec la préparation à la viande, j'ai recouvert avec une seconde pâte feuilletée, en soudant bien les bords avec de l'eau, j'ai fait une petite cheminée (en glissant dans le trou un petit cône en alu), ensuite j'ai badigeonné avec un jaune d'œuf et j'ai glissé dans un four préchauffé à 180° pendant une quarantaine de minutes.







A déguster chaud ou tiède avec une salade verte.









La coquille du Nord.

 09/12/2018

Appelée coquille, cramique, cougnoule, cougnou, et même 'pain de Jésus', ce gâteau brioché est une spécialité de la Belgique et du nord de la France.
Cette coquille se consomme durant les fêtes de fin d'année.
Ce 'pain de Jésus' est donc un gâteau brioché dont la forme rappelle celle du petit jésus emmailloté.
On peut aussi y ajouter des raisins secs, des pépites de chocolat ou des grains de sucre...
J'ai décidé de la faire 'nature'...
Avant de la faire cuire, on lui donne la forme d'un Jésus emmailloté (du moins, on essaie), cette coquille peut aussi avoir la forme d'un pain à 2 têtes...
Il faut avouer que mon jésus emmailloté s'est un peu dispersé dans ses langes lors de la cuisson...mais c'est un vrai délice!

 


J'ai trouvé cette recette en images sur le blog du "Chef Simon"...donc, si elle vous tente, suivez ce lien!
Les proportions données sont pour 2 belles coquilles!
 






On trouve cette spécialité en Champagne sous le nom de quénieu avec une forme un peu différente...
Je l'ai servie avec une gelée de framboises 'maison...un vrai délice! 


L'histoire de la cougnoule, le cougnou (ou coquille...ou le nom que vous préférez!) remonte au moyen-âge. Ce pain du soir de noël a été oublié avant d'être réinventé à la fin du 18ème siècle par un boulanger.
Désormais, dans le nord elle fait partie du patrimoine et a même son proverbe;
"Quand on mange les cougnous au soleil, on mange les cocognes (oeufs de Pâques) derrière le poêle"....


 










Le Guilvinec est le premier port de pêche artisanal de France.
Il se situe à la pointe bretonne, dans le Finistère sud.
Voir les bâteaux et chalutiers revenir au port après une journée de pêche est un vrai spectacle auquel il faut absolument assister si vous séjournez dans ce oin de bretagne.






La notoriété de ce port n'est plus à faire.
Les curieux viennent de tous les coins de France, mais aussi de l'étranger pour voir l'agitation sur les quais lors du retour de ces bâteaux et le débarquement de leur pêche..
Le rendez-vous est donné chaque jour de la semaine dés 16 h 30.
Ils sont des dizaines à rentrer au port après une journée bien remplie!





Le meilleur endroit pour assister au spectacle se trouve sur le toit-terrasse de la criée avec une vue exceptionnelle sur l'ensemble du port et de la flotille...



C'est un véritable ballet qui se déroule sous nos yeux..




Les dockers disposent sur des chariots les caisses de langoustines frétillantes, de lottes, de soles, de lieux, merlus, crabes etc, etc...


Les bateaux continuent d'arriver l'un derrière l'autre..


et déchargent leur pêche au fur et à mesure..


dés le débarquement effectué; ils laissent la place aux autres..


Cette pêche est ensuite vendue aux enchères sous la criée qui se trouve sous ce toit-terrasse...
Nous n'y avons pas assisté cette année, car c'est un spectacle que nous avions déjà vu.






La langoustine est la star incontestée du Guilvinec et des ports environnants.





Nous avons tellement aimé assister à ce retour de pêche que nous y sommes allés 3 fois pendant notre séjour!

Je ne vous surprendrai pas en vous disant ce qui était à notre menu en rentrant!




Cette dernière photo vient du net.



Locronan , est un village du Finistère, situé à 17 km au nord de Quimper, et tout près de la presqu'île de Crozon.
Il est classé 'plus beau village de France' et 'village préféré des français'  en 2013, juste derrière Eguishem, en Alsace; un beau classement pour ce village de 800 habitants.

Tenant son nom de saint Ronan, ermite fondateur de la cité du 10 ème siècle, Locronan connait son apogée au 15 ème siècle, grâce à l'industrie de la toile à voile qui eut les plus grands commanditaires du monde entier dont la Compagnie des Indes.
Merveilleusement conservée, la cité de granit a conservé de belles demeures renaissance et sa magnifique église du 15 ème siècle, classée au titre des monuments historiques depuis 1924.








De cette époque, le village a donc conservé ses belles demeures en granit..






La place centrale pavée a conservé son puits...








De nombreux artisans d'art s'y sont installés...




Locronan, avec ses 289 mètres d'altitude est un des points les plus élevés du massif des Montagnes noires...
Il est situé dans un site exceptionnel à 5 km de la mer.







Les hortensias sont splendides..


ainsi que toute la végétation; la région bénéficie d'un climat très océanique, pas de grands froids en hiver mais de la douceur et de l'humidité!











Tarte pommes et coings

 27/11/2018
Voici une tarte qui porte bien son nom, mais ce n'est pas une grande innovation, juste une idée pour utiliser ces fruits si savoureux!
J'ai fait tout simplement une compote avec quelques pommes et 2 coings, (vous sucrez à votre volonté, j'ai seulement ajouté un sachet de sucre vanillé), ensuite j' ai écrasé grossièrement cette compote, j'ai attendu qu'elle tiédisse et je l'ai étalée sur ma pâte à tarte, j'ai recouvert de quartiers de pommes et je l'ai fait cuire une trentaine de minutes dans mon four préchauffé à 200°.
A la sortie du four, j'ai badigeonné ma tarte avec de la gelée de coings préalablement liquéfiée au micro-ondes..





Dégustée encore tiéde....un vrai délice!!!








En octobre dernier, sur la route de nos vacances qui nous emmenait à la pointe bretonne, nous avons fait une halte de deux jours chez nos amis Annick et Serge!
C'est toujours avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons!
Nous avons donc profité de l'été qui se prolongeait pour faire quelques jolies balades et visites, comme ce jour-là à La Gacilly; cette petite ville très fleurie du Morbihan...
Vous me suivez?...passons le pont!


Comme je vous le disais; cette petite ville est très fleurie...ce  n'est pas le fief d'Yves Rocher pour rien!






Une boite à lettres originale!


Une jolie enseigne colorée!


Des girouettes très typiques!!!






Si vous ne savez pas quoi faire de vos vieilles chaises...


Un trompe l'œil pour égayer ce mur!


De jolies surprises à chaque coin de rue...




Nous connaissions cette petite ville, mais pas les jardins d'Yves Rocher; Annick et Serge nous les ont donc fait découvrir!
Et même s'il n'y avait plus grand-chose en ce début d'automne, ce fût tout de même une jolie découverte et nous y avons passé un bon moment!


Merci pour ce beau moment passé ensemble!







APERITIFS DE COING

 21/11/2018
C'est la saison où on récolte les coings, je remets donc cet article (publié en 2015) en tête de mon blog...gelée ou apéro? A vous de choisir!

Le coing est le fruit du cognassier, il a la forme d'une poire et est assez volumineux.
Il arbore un petit duvet à maturité.
Cultivé depuis 4000 ans; les grecs le mangeaient avec du miel et les romains l'utilisaient déjà en parfumerie.
Aujourd'hui, on le trouve partout en Europe.
Il est riche en vitamines, cependant ce coing ne se consommant que cuit, il pert une bonne partie de ses vitamines à la cuisson.

Pour une bonne gelée; suivez ce lien!
Pomme ou coing? ou pomme et coing? c'est la même recette!


 


Avec ces coings, on peut donc aussi fabriquer de la potion magique...ou si vous préférez de l'apéritif... pour cette opération; c'est JC qui prend le relais!

Je vous propose donc deux recettes d'apéritifs; 
 




A consommer avec modération, bien entendu!!!!




 



J'aime beaucoup les desserts aux pommes, en voici un particulièrement gourmand; le trifle aux pommes caramélisées et beurre salé; un délice!

Pour 4 belles coupes;
- 5 ou 6 pommes (selon leur grosseur)
- 5 palets bretons et 2 spéculoos (c'est ce que j'ai mis, mais n'importe quel autre sablé fera l'affaire)
- 25 g de beurre demi-sel
- 20 g de sucre
- 2 cuillères à soupe de calvados (facultatif)
- 20 cl de crème entière liquide 
- 3 cuillères à soupe de mascarpone
- 20 g de sucre glace
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 cuillères à soupe de pépites de nougatine (ou pralin, noix ou noisettes, à votre choix!)

Pelez et épépinez les pommes, puis coupez-les en dés.
Faites-les caraméliser avec le sucre et le beurre dans une poèle, laissez cuire une vingtaine de minutes en remuant très souvent.

Flambez avec le calvados, et écrasez-les grossièrement avec une fourchette ou un presse-purée à main, mettez cette compote au frais pendant 2 heures.

Mixez grossièrement les sablés au robot, puis mélangez-les avec la moitié des pépites de nougatine....



Peu de temps avant de servir ce dessert, mélangez la crème bien froide avec le mascarpone, le sucre glace et le sucre vanillé; fouettez le tout en chantilly au batteur.
Répartissez une bonne partie de la compote dans des verres à pied, complétez avec le mélange biscuits-nougatine, rajoutez une cuillère de compote, puis couronnez le tout de chantilly, décorez du reste de nougatine et servez sans attendre...




et régalez-vous!







Quoi de mieux en cette saison qu'un bon petit plat mijoté en cocotte?
Ce concentré de saveurs cuit tout seul et est encore meilleur réchauffé!

Je vous propose donc ce sauté de veau aux champignons et à la crème fraîche.
Vous pouvez utiliser les champignons que vous voulez!
J'ai aussi utilisé pour cette recette, une moutarde parfumée au Riesling (Lidl), mais n'importe quelle autre moutarde fera l'affaire, douce ou forte, parfumée ou non, c'est selon votre goût!


Coupez la viande en gros dés, puis faites la dorer avec de l'huile (ou du beurre), dans une cocotte en fonte avec les échalotes émincées, versez le vin et laissez bouillir 3 à 4 minutes, ajoutez alors le fond de veau, la crème fraîche, la moutarde, le thym, salez et poivrez.
Couvrez et laissez mijoter une cinquantaine de minutes.
Pendant ce temps, nettoyez les champignons, et faites-les sauter 7 à 8 minutes à la poêle en remuant souvent, jusqu'à ce qu'ils rendent leur eau, salez, poivrez.
Versez les ensuite dans la cocotte, mélangez doucement et laissez de nouveau mijoter une vingtaine de plus; voire plus, il faut que la viande soit tendre.
Parsemez de persil et servez bien chaud.

J'ai servi ce pat avec une purée de carottes.



Vous pouvez aussi cuisiner du sauté de porc pour cette recette; ce sera plus économique!

Bon après-midi!









Cette année, de nombreuses commémorations ont eu lieu dans notre région pour célébrer ce centenaire 1918-2018.
Nous habitons au centre du triangle Reims; Laon; Château-Thierry; à quelques km du tristement célèbre chemin des dames; Craonne, Craonnelle...
Nous nous sommes donc rendus avec un de nos fils, sa compagne et Lisa à une de ces commémorations à quelques km de Chateau-Thierry; une commémoration célébrant le centenaire international de la mort du jeune pilote Quentin Roosevelt, un des fils du président des Etats Unis, Théodore Roosevelt, ce jeune pilote, pris en chasse par des chasseurs allemands fût abbatu sur le petit hameau de Chamery.
Sa dépouille fût récupérée par les allemands et il sera enterré sur place avec les honneurs.



Cet hommage a donc été rendu à ce jeune pilote, mais aussi à tous les pilotes de la première guerre mondiale, afin de pérenniser l'amitié franco-américaine...


De nombreuses manifestations et expositions ont donc eu lieu en ce week-end de septembre.
On pouvait aussi y admirer les voitures de l'époque!





Un camp militaire avait été reconstitué...Comme ici, avec la cantine du poilu!



L'ambulance...






Les colombophiles ont eut aussi un grand rôle lors de cette triste période...


Les figurants qui expliquaient cette période aux enfants ont posé un casque et un calot sur la tête de Lisa...





D'ailleurs des tranchées avaient été creusées à leur taille pour mieux leur faire comprendre comment ces poilus vivaient..


De nombreuses expositions de photos montraient les villages détruits de la région...


Les passionnés d'aéromodélisme propriétaires de machines reproduisants des avions ayant volés durant la période de la grande guerre ou l'entre-deux guerre s'étaient donnés rendez-vous lors de cette commémoration..



et nous avons pu admirer le passage de la patrouille de France..


Bon week-end de l'armistice, pour ne rien oublier...







Paysage d'automne..

 09/11/2018
Ces paysages d'automne sont magnifiques...Je reviens de balade avec quelques jolies photos...j'ai pensé à vous!



La même vue une demie heure après. ..avec un ciel différent. 






Peut-être que vous vous rappelez de mes coloquintes? Et bien, les voici en déco sur ma table de salon extérieure,  à l'abri sous la pergola!



Nous avons profité de ce beau week-end pour aller voir les grues au lac du Der.







Nous avons eu beaucoup de chance en cette période de migration, elles étaient très nombreuses cette année, nous avons pu les observer toute la journée, nous en avons vu beaucoup aussi dans les champs environnants, alors que nous nous rendions en voiture sur les différents sites au bord de ce lac...







De nombreux autres oiseaux peuvent être observés sur les rivages de ce lac; oies, canards, aigrettes..etc..etc..



Les digues sont des 'observatoires naturels' qui permettent d'observer le lever et le coucher de ces grues, car elles passent la nuit dans la cuvette du lac, se sentant en sécurité, cette dernière étant interdite d'accès.
Ces îlets leur permettent d'échapper aux prédateurs.





Au lever du soleil, elles partent donc se nourrir dans les champs aux alentours, et reviennent en grand nombre à la tombée de la nuit..





Ce lac réservoir artificiel a été créé pour lutter contre les crues.
Il est progressivement rempli de début novembre à fin juin, puis vidangé de debut juillet à fin octobre.
Ce qui explique son très bas niveau en cette période...
 




Il a été mis en service en 1974, et il a donc pour mission de renforcer le niveau de la Marne en étiage; l'étiage est le niveau annuel moyen le plus bas d'un cours d'eau; ce terme sert entre autres de point de repère pour mesurer les crues.(source internet)
En hiver et au printemps, les eaux sont ainsi prélevées dans la Marne, puis s'écoulent jusqu'au 'lac réservoir'; cette eau constitue une réserve pour l'étiage...
En été et en automne, l'eau est stockée et restituée aux rivières pour éviter un niveau trop faible.

Pour tout connaitre sur la construction et le fonctionnement de ce lac et sur l'histoire des villages engloutis;  il suffit de suivre ce LIEN.

Le 'lac réservoir'...




Ce lac limite ainsi les inondations dans les départements de la Haute-Marne, de la Marne, ainsi que toute la vallée de la Marne et de la Seine, jusqu'à l'agglomération parisienne...



Le lac étant à son très bas niveau, la petite église de Giffaumont a bien du mal à se mirer dans les quelques mares qui l'entourent!







Par contre, on peut parfaitement voir les bases des maisons englouties...
Voir le lien, mis ci-dessus...





L'après-midi touche à sa fin, les lumières changent...



Les aigrettes qui ont passé la journée dans l'eau s'apprêtent à y passer la nuit...



Les grues arrivent de plus en plus nombreuses...leur cri nous aura suivi toute la journée!







Une belle journée au bord de ce lac s'achève...



Ces oiseaux sont protégés depuis 1967.
Leur vitesse de vol est de 40 à 80 km/h
Leur altitude de vol est de 200 m à 1500 m.
150 000 à 300 000 grues transitent par ce lac en période de migration et environ 20 000 hivernent.

Cette photo de grues a été prise sur Internet.










Depuis que j'ai découvert la recette de cette Tatin aux pommes confites; je ne fais plus qu'elle!
Malgré tout, aujourd'hui, j'y ai ajouté des noix; elles apportent un petit croquant bien agréable à cette tarte...

La recette de cette Tatin est ICI.

Il suffira d'ajouter une douzaine de cerneaux de noix grossièrement hâchés sur le caramel, avant de garnir avec les pommes. 




A déguster tiède; c'est encore meilleur!






A tester aussi avec des noisettes!









Après la pointe du Raz,(c'est ici!) nous voici dans la presqu'île de Crozon.
Nous sommes à l'extrémité de l'Armorique; elle s'achève sur un promontoire en forme de croix dont les pointes tombent à pic dans l'Atlantique; c'est la presqu'île de Crozon qui étend ses bras face au large.
ici, se trouve la véritable extrémité du bout du monde; le Finis Terrae, qui a donné son nom à ce département breton; le Finistère.

Cette pointe de Crozon est la partie centrale du Finistère, dans la mer d'Iroise, bordée au nord par la rade de Brest et au sud par la baie d'Audierne...

Cette presqu'île fait donc partie du parc naturel régional d'Armorique..

Nous commençons notre balade par la pointe de Pen-hir.

 



La pointe de Pen-Hir s'avance hardiment dans la mer d'Iroise avec sa haute falaise, d'une hauteur de 90 mètres ...
 


Nulle part ailleurs, si ce n'est à la pointe du Raz, la côte et la mer n'atteignent à plus de sévères et sauvages beautés; on y contemple l'à pic vertigineux des falaises et la violence des vagues qui se brisent continuellement sur ces récifs; la mer était très calme ce jour-là!








Un chapelet d'îlots et d'écueuils prolonge cette pointe de Pen-Hir; le Tas de Pois; vestiges de la falaise originelle...




La pointe de Pen-Hir évoque la seconde guerre mondiale, avec une croix de Lorraine dressée à son extrémité, symbolisant les bretons qui ont répondu à l'appel du général de Gaulle en traversant la manche pour s'engager dans les forces de la France libre. 






Nous voici au cap de la chèvre!
Tous ces pics et caps de la presqu'île ont leur légende, si vous les aimez; voici celle du cap de la chèvre...
La légende du géant Kawr.
Ce géant occupait la presqu'île à une époque si lointainte que les hommes n'étaient pas encore parvenus en
Bretagne.
Comme tout géant qui se respectait, il occupait son temps à capturer des korrigans qu'il gobait sans autre forme de procès. Un jour, il intercepta un messager du roi des tribues korriganes de la baie de Douarnenez qui convoquait tous ses sujets à une assemblée extraordinaire dans une grotte qui, bien plus tard, s'appellerait Morgat. Kawr se lécha les babines à l'idée d'un tel festin. Il creuse un tunnel et, le jour de l'assemblée se précipite en hurlant dans la grotte. Surprise!  Aucun korrigan ne s'y trouve. Ils sont en train d'alimenter un grand feu avec des algues et du varech. Cela génère une fumée épaisse qui envahit la grotte où se trouve Kawr et commence à l'asphyxier. Il cherche à s'enfuir, mais les korrigans l'ont pris de vitesse et l'ont fait s'écrouler à l'autre extrémité. Ne pouvant plus respirer, Kawr meurt dans la grotte. Son corps s'y trouverait toujours d'après la légende. Le cap de la presqu'île sous lequel il repose a depuis pris son nom; le cap de Kawr, traduit suite à une erreur par le cap de la chèvre.


Ce cap de la chèvre est orienté au sud de la presqu'île de Crozon, il ferme la baie de Douarnenez.


Ces paysages composés de landes et recouvert de bruyères et de roches sont typiques et magnifiques; ils sont d'ailleurs classés et protégés.






Ces côtes bretonnes avec ses extraordinaires panoramas valent à elles seules le voyage...c'est la bretagne que j'aime!


Jolie vue sur le port de Camaret-sur-Mer et sa petite  chapelle...vue de la terrasse d'un petit resto où nous avons dégusté des moules frites; au bleu pour moi; marinières pour JC!










<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :