Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 024 775
Nombre de commentaires : 33 490
Nombre d'articles : 5 834
Dernière màj le 21/08/2016
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Mon récap "Recettes et Astuces Thermomix" est ICI.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Nous sommes heureux de nous retrouver et contents d'accueillir Virginie, Victor et les petits dans notre maison. 

Après le déchargement de la voiture et les affaires rangées..... 


une pause sur la terrasse fait du bien. On déguste la bonne tarte à la mirabelle de Roger et nous offrons nos petits cadeaux à Maël et Lucie....


Soirée pizzas et balade à pied au port sans oublier les bonnes glaces de chez Lopez.... 







Mais qu'y-a-t il de bon sur la table? 


Une bonne tarte à la mirabelle préparée par Roger pour le goûter. J'en profite pour faire un clin d'oeil à Mireille, elle comprendra!!!!

Des tomates farcies prêtes à être enfournées et des oeufs au lait pour le dessert de ce soir. Une pensée toute particulière pour Mamie la canne qui m'avait transmis sa "recette maison" de tomates farcies. 





Une idée pour terminer un reste de poulet.... et sans poulet, c'est un excellent gratin de légumes!

Les ingrédients :

- des restes de poulet  
- quelques pommes de terre
- 2 oignons
- des tomates
- herbes de Provence 
- sel et poivre du moulin 




1 - Préchauffer le four à 210°. Eplucher les pommes de terre.

2 - Dans un plat légèrement huilé, déposer quelques morceaux de blanc de poulet.

3 - Les recouvrir avec une couche de pommes de terre coupées à la mandoline, puis une couche d'oignons et ensuite une couche de tomates coupées en rondelles. Saler, poivrer et ajouter quelques pincées d'herbes de Provence entre chaque opération. 

4 - Renouveler une fois l'étape 3. Parsemer le dessus de gruyère râpé et enfourner.   


5 - Couvrir le plat et cuire une quarantaine de minutes. Vers la fin de la cuisson, enlever le papier et faire gratiner.


Un bon petit plat pour se régaler! les pommes de terre sont moelleuses à souhait.



Les housses de couettes.... un grand moment quand il faut remettre la couette dans la housse....

Fini les changements de couette laborieux.... j'ai trouvé la solution et en plus, en promo à 30€... sur le site de Françoise Saget. Il s'agit d'une housse de couette express avec fermeture éclair!

1 - Poser la housse de couette sur votre lit et ouvrir la fermeture éclair.

2 - Relever une face de la housse de couette à la tête du lit.

3 - Installer votre couette.

4 - Refermer la housse grâce aux zips. 


Pour parfaire le maintien de votre couette, rabattez le rabat sous votre matelas. L'ensemble sera ainsi parfaitement maintenu.





Nos amis lorrains Cathy et Gilles étaient en vacances à Royan pour une semaine. Nous en avons profité pour les inviter à la maison. 


Apéro entrée avec tartinade de radis (la recette est ICI), anchois marinés au citron, dés de melon et champagne rosé.


Roger nous avait acheté le matin même au marché, de bonnes brochettes de boeuf et de poulet pour moi, ce qui lui a permis de tester sa pince " de compétition".... 
Souvenez-vous, je vous en ai parlé ICI


Comme accompagnement, la traditionnelle ratatouille de l'été (la recette est ICI) et des pommes de terre et tomates à la provençale (la recette est ICI). Excellent le vin : un Bordeaux "Château Le Brulé" 2002.


La fraîcheur est tombée et nous avons préféré rentrer pour le dessert : des pêches rafaraîchies à la menthe (la recette est ICI).


Merci Cathy et Gilles pour ce magnifique hibiscus. La couleur des fleurs est superbe. Nous en prenons bien soin!

Au plaisir de nous retrouver en Lorraine et gros bisous à Josette et André....  





La seconde édition du Festival d'art pyro-mélodique a eu ce 15 août sur la plage de la Grande Conche de Royan.

Entre 100 000 et 150 000 personnes étaient attendues pour cette soirée et il a donc fallu mettre des moyens de sécurité en adéquation pour pouvoir maintenir l'événement. En revanche, le traditionnel bal populaire a été annulé.
Il y avait la volonté de ne pas céder à l'obscurantisme et de résister de la part de nos élus...


Cette année, la compétition opposait 3 plages mythiques : Ibiza, Bora-Bora et Copacabana qui ont bataillé pour décrocher la médaille d'or.

Aux manettes, David PROTEAU, l'un des meilleurs artificiers du monde qui parcourt le globe pour "faire rêver les gens", comme il dit.

Vers 22h30, le début de la mise à feu, gérée par ordinateur, nous a permis d'apprécier le feu d'artifice de Copacabana accompagné de musique pour rendre l'instant encore plus magique. La samba et les percussions ont rythmé une pyrotechnie très colorée et aérienne.
Il nous a beaucoup plu mais attendons la suite.... chaque pays a ses spécificités.


Le suivant fut celui proposé par Bora-Bora. Il est très difficile de faire de jolies photos de feux d'artifice et de faire passer ainsi le ressenti du moment.


Le dernier, le feu d'artifice d'Ibiza a résonné aux sons de la techno. 


Le jury, tout comme le public à l'applaudimètre, a voté pour le feu d'artifice d'Ibiza qui devance celui de Bora-Bora et de Copacabana. 

En clôture, l'artificier David PROTEAU a préparé un bouquet final pour faire honneur à la plage de Royan. Du bleu, du blanc et du rouge pour le bouquet final, ça valait bien ça.....


Le pari a été réussi pour le festival pyro-mélodique dans un contexte d'état d'urgence....





Il faisait très chaud en ce 15 août mais cela ne nous a pas empêchés de participer aux festivités de notre ville. On s'est consolés en nous disant que le record (42°....) n'avait pas été battu.... 

Tout d'abord, nous nous sommes rendus à la traditionnelle moules-frites party proposée par le Marché de Royan.


Pour 12€ par personne, nous avons eu droit à une part de moules-frites, un p'tit pain et un dessert. Certains retournaient même "au rabe" et on était reservi !!
La prestation était assurée par LAURENT Traiteur et nous ne sommes jamais déçus. Ce n'est pas la première fois que nous participions à cette manifestation.  


Nous avons mangé en musique. L'animation était assurée par Michel DE PECKER, l'incontournable crooner qui nous a enchantés de sa voix chaude et puissante. 


On s'est léché les babines et les doigts.... Roger avait choisi des moules à la crème. Quant à moi, j'ai un faible pour celles au curry.  
Ceux qui n'appréciaient pas les moules, n'étaient pas oubliés. Un jambalaya leur était proposé et les enfants pouvaient se régaler avec des pâtes!  


Le repas s'est terminé avec une gourmandise et quelques pas de danse en attendant de rejoindre la grande conche de Royan pour assister au festival pyro-mélodique dont l'article est ICI.





Je trouve que les courgettes se prêtent particulièrement bien aux flans. J'ai mis à profit mon moule en parts de tarte pour une jolie présentation.

Les ingrédients :

- 500g de courgettes
- 4 oeufs
- 2 cuillères à soupe de maïzena
- 1 verre de lait
- 120g de crème fraîche
- 70g de gruyère râpé
- 1 cuillère à café de curry (facultatif)
- sel et poivre du moulin 




1 - Laver les courgettes. Éplucher une bande sur deux et les couper en morceaux. 

2 - Les mettre dans le panier vapeur avec 500 ml d'eau dans le bol et programmer 30 minutes, Varoma, vitesse cuillère.
Souvent, je fais cette étape la veille. Ainsi, je laisse bien égoutter les courgettes et je ne poursuis ma recette que le lendemain.

3 - Délayer la maïzena avec le lait et verser dans le bol.

4 - Ajouter le reste des ingrédients ainsi que les courgettes cuites et mixer 8 secondes, vitesse 4.


5 - Verser dans un moule en parts de tarte ou un autre moule beurré. 


6 -  Cuire 30 minutes à 210°.


Une autre idée : j'ai suivi la même recette et j'ai ajouté des poivrons rouges aux courgettes pour donner de la couleur. Pas mal aussi!


Pour d'autres recettes de légumes au Thermomix, consultez mon récapitulatif qui se trouve ICI.



C'est grâce à France Bleue La Rochelle que j'ai découvert l'existence du château de Pisany. Et pourtant, il n'est qu'à une vingtaine de kilomètres de Royan....
Patrice, notre ami lorrain, est féru de la période moyenâgeuse. Nous avons donc profité de leur passage chez nous pour partir à la découverte de ce château qui nous a révélé bien des surprises agréables. Le rendez-vous est pris avec les propriétaires, suivez-nous! 


En arrivant dans le village, nous longeons les halles sans doute d'origine médiévale, et nous arrivons rue du château. Comme son nom l'indique, nous devons être sur la bonne voie!  


En effet, nous sommes accueillis par Marie-Noëlle et Frédéric en costume d'époque et la visite commence, commentée par Frédéric et suivie également par Glen, leur labrador.  

Datant du XIIème siècle, le Château de Pisany est un lieu rempli d’histoire. Il ne subsiste que de maigres vestiges de ce qui fut le château des seigneurs de Pisany. Il trouve ses origines dans une première forteresse construite au XIIe siècle par la famille de Rabaine. 


Le château souffre sans doute beaucoup au moment de la guerre de Cent Ans, car il est presque entièrement reconstruit au cours du XVème siècle, époque à laquelle il passe à Arnauld de Tourettes, président du parlement de Bordeaux et frère de l'abbé de Sablonceaux.


A sa mort, il légue la propriété à son neveu Arthus de Vivonne. De l'union de ce dernier avec Catherine de Brémond naît vers 1530 Jeande Vivonne, appelé à devenir plus tard marquis de Pisany.
En marge de sa carrière politique et diplomatique, il fait fortifier le bourg et modernise le château.


Au siècle suivant, le château est vendu à plusieurs reprises. Le château, peu entretenu, est endommagé par la tempête de 1784, puis de nouveau durant la période révolutionnaire. Vendu comme bien national et non entretenu, il tombe partiellement en ruine.


Depuis leur installation à demeure, Frédéric et Marie-Noëlle redoublent de courage et de ténacité afin de redonner à la bâtisse, en état de ruines lors de l’acquisition en 1995, son lustre d’antan.
Ils ont déblayé les douves, enlevé le lierre, remonté les enceintes et les bâtiments disparus. Et l’aventure continue...

Nous empruntons l'ancien pont-levis pour pénétrer dans le château....


... et traversons une jolie cour qui nous mène à l'intérieur du château car je ne vous l'ai pas encore dit mais ce soir, nous mangeons au château.....


L’intérieur du logis du 12ème siècle retrouve également toute sa splendeur avec sa salle de réception "Giulia Savelli" pouvant contenir une soixantaine de gentes dames et gentilhommes.

Ce soir, nous allons dîner à la table des propriétaires dans la grande salle à manger médiévale, caractérisée par son imposante cheminée.


La table est dressée... le lapin mijote dans la cheminée et nous allons trinquer avec un verre d'hypocras!
Je connaissais cet apéritif que j'avais préparé une année pour Noël. Ma recette est ICI.  


Marie-Noëlle nous a préparé un excellent repas à connotation médiévale. 


Pendant quelques heures, nous avons vécu la "vie de château"...!!!!
Cette soirée sera inoubliable. Ce château nous a offert un cadre hors du commun et un dépaysement total.

Merci Marie-Noëlle et Frédéric pour votre accueil et votre convivialité. Caresses à Glen. A bientôt.



C'est cette recette que j'ai réalisée lorsque nous avons reçu Marie-Claude et Claude du blog 33gourmande.

Les ingrédients :

- 4 soles
- 150ml de vin blanc
- 150ml de fumet de poisson (eau + fumet déshydraté)
- 2 échalotes
- 150ml de crème
- 2 pincées de pistil de safran
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- sel et poivre du moulin
- carottes et courgettes 
- riz 


1 - Dans le bol du thermomix, ajouter les échalotes pelées et coupées en deux, puis mixer 5 secondes, vitesse 4.

2 - Ajouter l'huile d'olive et programmer 4 minutes, 100°, vitesse 1.

3 - Ajouter le vin blanc , le fumet de poisson, la crème, le safran et l'assaisonnement. 

4 - Eplucher les carottes et les courgettes une bande sur deux. Les couper à la mandoline et placer les rondelles de carottes et de courgettes dans le Varoma. Saler et poivrer.

5 - Mettre tout en place sur le thermomix et programmer 20 minutes, vitesse 1, Varoma.

6 - Pendant la cuisson au Thermomix , faire dorer les soles dans une poêle et cuire le riz. 

7 - A la sonnerie, mixer la sauce 15 secondes, vitesse 10 pour obtenir une sauce bien lisse. 


8 - Servir aussitôt les soles accompagnées des carottes et des courgettes. Napper de sauce et pour faire joli, mouler le riz dans un cercle de présentation.  


Bonne dégustation!


Un bon repas et des moments d'amitié et de partage que vous pourrez revoir ICI......



Vous vous souvenez, en fin d'année dernière au moment des fêtes, je vous avais parlé d'un cadeau indispensable pour tout amateur de bon vin : un aérateur de vin. 
Vous retrouverez mon article ICI

Aujourd'hui, je vous propose une offre très intéressante. Laissez vous tenter par cet aérateur de vin sur pied. Dans ce cas, vous n'aurez pas besoin de carafe et vous pourrez servir le vin au verre grâce à ce pied design. Le prix est très raisonnable. Je vais en commander un. 
Attention, l'offre n'est valable que jusqu'au 21 août à 23h59..... 





Découvrez le nouveau site de Lidl qui propose des recettes par thèmes (Apéros, Entrées, Plats, Desserts, Cocktails).

Je suis allée visiter le site. Les recettes sont intéressantes. Vous découvrirez également des astuces et des articles sur la cuisine d'aujourd'hui.

A voir en suivant ce LIEN



La piperade est un accompagnement gastronomique d'origine basque. Ce plat est élaboré à partir de piment vert, de piment rouge (au Pays basque français, il s'agit généralement de piment d'Espelette), d'oignon et tomate.  
Dans ma recette, j'ai remplacé le piment rouge par un poivron rouge afin que ce plat ne soit pas trop épicé....

Les ingrédients :

- 1 poivron vert
- 1 poivron rouge
- 1 oignon
- 25g d'huile d'olive
- 4 tomates
- 1 gousse d'ail
- 1 bouquet garni
- sel et poivre du moulin 




1 - Mettre l'oignon et la gousse d'ail dans le bol. Mixer 5 secondes, vitesse 5. Racler les bords. Mettre le fouet.

2 - Ajouter l'huile d'olive, les poivrons coupés en morceaux. Cuire 5 minutes, Varoma, sens inverse, vitesse 1. 

3 - A la sonnerie, ajouter les tomates épluchées et coupées en morceaux, le bouquet garni, le sel et le poivre. Programmer 20 minutes, Varoma, sens inverse, vitesse 1.


Comme il me restait un peu de riz cuit, je l'ai ajouté à la piperade. Je l'ai accompagnée de saucisses grillées.  


Bon appétit!


Et comme chez nous, rien ne se perd.... j'ai terminé la piperade en préparant une petite pizza! 





Le port de Meschers se compose de deux bassins : un bassin sur pontons flottants de 121 places, créé en 1985...


.... et un bassin à flots pour plus gros bateaux mis en service en 1990 et situé en arrière d'une porte écluse.


Un chenal long de 250 mètres permet aux bateaux, l'accès au port le long duquel se trouve les quais.


La zone du port est très animée. Les restaurants et cafés avec terrasses sont très appréciés des estivants et des touristes.


Depuis peu, les anciennes cabanes de pêcheurs ont été restaurées. Les façades en bois ont été repeintes de différentes couleurs et de petites boutiques se sont créées.


C'est dans une de ces cabanes que j'ai découvert le travail de Lucie FROLET qui dessine et crée des meubles et objets de décoration en placage de bois. 

Ses créations originales, aux lignes épurées, sont fabriquées à partir de fines feuilles de bois de différentes essences : érable, merisier, frêne, chêne, noyer…; puis, elles sont assemblées selon la technique du lamellé collé. 

Allez visiter son site : http://www.latelierascie.com/ 


Elle réalise aussi de très jolies cartes postales imprimées sur bois. Celle-ci m'a beaucoup plu Je vais l'encadrer...


Si vous êtes dans le coin, allez lui rendre visite. Elle est très agréable. Vous la trouverez dans cette cabane à la couleur rouille. 


De l'autre côté du chenal, on peut admirer ces beaux carrelets, véritables monuments du littoral. En regardant vers le sud, on a un très beau point de vue, surtout à marée haute sur la pointe de Talmont avec sa célèbre église construite sur la falaise.


Notre belle balade, bien agréable, se termine par une pause chez Mango, un des glaciers du port.  





Julien a eu la gentillesse de nous inviter au restaurant. D'un commun accord, nous avons décidé d'aller à Meschers dans notre restaurant "préféré", Le Mille Sabords. Il est situé en bas du bourg, non loin de la place de l'église. 
A chaque fois que nous y allons, tous mes souvenirs d'enfance refont surface... En effet, tous les étés de mon enfance, nous allions en vacances à Meschers. Et dans ce restaurant se trouvait à cette époque-là, l'hôtel de la croix blanche dans lequel nous prenions pension. 


Nous avons sympathisé avec les propriétaires actuels que nous connaissions déjà lorsque nous habitions Meschers. 
Inutile de nous demander ce que nous voulons manger, le patron le sait... c'est toujours "moules à la charentaise".... elles sont trop bonnes!!! La patronne est aux fourneaux et sa recette est infaillible.... 


Les îles flottantes ont l'air de me ravir aussi...!!!!


Il fait très beau ce jour-là. Nous décidons de faire une petite balade digestive direction le port. Nous passons le long de l'église Saint-Saturnin. Elle a été reconstruite à plusieurs reprises au cours des siècles.
Le clocher se dresse sur le côté gauche de la façade : il s'agit de la partie la plus ancienne de l'édifice, la seule à avoir réchappé aux différentes destructions. 


Nous traversons la place du marché et en profitons pour admirer l'arrière de l'église. On remarque que le clocher se termine par deux pinacles. Ils étaient autrefois au nombre de quatre, et encadraient une flèche, abattue au XVIIème siècle.


A présent, direction le port qui a subi bien des transformations depuis que nous avons quitté Meschers.

En effet, un parc de jeux pour enfants est installé sur le grand terrain situé à l'entrée du port. 


Oh! trop beau et typique de la région....


Nous arrivons au port. La suite de la balade est ICI.



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :