Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 3 180 477
Nombre de commentaires : 19 875
Nombre d'articles : 1 772
Dernière màj le 14/02/2020
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
blog de la gentillesse et de la bonne humeur, voulez vous m'aider à semer des graines de sucre dans ce monde qui a besoin de chaleur et d'amitié ?
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Dely nous a présenté de jolis "boîtes à livres" (ici et )...

A la Halle aux Sucres ce sont aussi de petits objets que l'on peut déposer pour offrir et éventuellement prende si un objet présenté vous plaît...



Un gentil dragon surveille vos plantes vertes...



Une amie vient de m'envoyer ce lien ... 
deux envies : 1) savoir le faire !!! et 2) se régaler d'aussi bons desserts !

Si vous voulez vous régaler les yeux... cliquez sur le lien ! 
(Lien de You Tube et photo du net)

Résultat de recherche d'images pour

>> https://www.youtube.com/watch?v=7LXTMveUY0c

Le chantier de Guédelon est une superbe idée et j'attends avec impatience que Chantal nous en parle sur son blog !
Merci Chantal d'avoir pensé à moi !



Après avoir visité la ville d'Hastings (ici) et  le château (ici) et avoir suivi l'histoire qui a marqué la région (ici), nous nous sommes dirigés vers la très charmante ville de RYE...
Pendant la visite, était prévue une halte à l'office de tourisme où un plan-relief de la ville commenté, nous a permis de retracer son passé...


Rye faisait partie des "Cinque Ports", ligne de défense anglaise établie par Edouard le Confesseur.
Elle fut mise à sac plusieurs fois par les français. Les tempêtes ont fait le reste et détourné la rivière Rother, elle est aujourd'hui, en retrait de 3 kms de la côte, un petit port de pêche accueillant...


Entre les maisons, de nombreux brocanteurs ont installés leurs échoppes et on y découvre de bien jolis objets, comme ce couvre-théière...


"Cette petite citadelle robuste construite en 1249 est perchée en haut d'une falaise". 
"Elle fut tour de défense du château, maison, cour de justice puis prison". (guide Michelin)
Elle abrite aujourd'hui un musée...


Une jolie figure de proue qu'on pourrait penser être la fameuse "Mermaid"(sirène) de Rye et cependant...


pour tenter de l'appercevoir, il faut d'abord grimper... là ! dans la Mermaid street...
c'est juste face à vous... mais il faut avoir de bonnes chaussures parce que la rue est faite de galets !!!
et oui ! une sirène ça se mérite !


La lenteur de la montée permet d'apprécier les pittoresques maisons à colombages...


Au coin du "oak corner" (coin du chêne) on peut s'apercevoir que les rues adjacentes sont toute aussi jolies...


Les anglais aiment décorer ruelles et façades...


Mais ! me direz-vous et la sirène ? eh bien ce serait là qu'elle apparaîtrait à certains...


A l'auberge "Mermaid Inn" (11ème siècle, reconstruite au 15ème) même si ce lieu était réputé pour avoir été un repaire de brigands...


On y trouve d'ailleurs au bout de ce couloir...


un texte de Rudyard Kipling, conseillant aux occupants de l'auberge, de ne pas trop chercher à savoir ce qui se passe dans la cour et la rue aux alentours de minuit ...


Hélas, nous n'avons pas rencontré la sirène...   continuons donc notre chemin vers le haut de la colline...


De nombreux détails, rendent cette visite agréable...


la rue tourne à angle droit et devant nous se dresse le mur de Lamb House qui abritait la maison qu'habita Henry James à partir de 1897...


Juste avant d'arriver à l'église, une enseigne nous indique la maison (ancien presbytère) de naissance de John Fletcher (dramaturge, fils de l'évêque de Londres) qui a écrit de nombreuses tragi-comédies...

Pour équilibrer les articles à propos de Rye, je vous propose trois étapes... nous continuerons par St Mary's Church...



Nous voici devant St Mary's Church...
"Commencée au 12ème siècle, cette impressionnante construction comporte une célèbre horloge du 16ème siècle, dont le pendule, qui mesure 5,5 m, se balance à l'intérieur du bâtiment. Son cadran très travaillé, situé à l'extérieur du croisillon gauche, est entouré de figurines peintes de couleurs gaies qui sonnent les quarts d'heure, non les heures." (guide Michelin)

Les quatre figurines sont appelée "quarters boys" parce que justement, ils ne sonnent que les quarts d'heure...


Depuis plus de 900 ans, l'église paroissiale de Rye, dédiée à Sainte Marie la Vierge, domine la colline sur laquelle se dresse la vieille ville.

Lorsque la construction de l'église actuelle a commencé, au début du XIIe siècle, la ville elle-même et une grande partie de ses environs étaient encore tenus, en vertu d'un acte de donation royal, par l'abbaye de Fécamp en Normandie. C’est en raison de ce lien avec Fécamp et du fait qu’il est devenu un membre important de la Confédération des Cinque Ports que Rye possède une église aussi magnifique que l’on a parfois surnommée «la cathédrale de l’Est Sussex».
(https://www.ryeparishchurch.org.uk/history.htm)



"Le pire désastre de l'histoire de l'église s'est produit en 1377 lorsque la ville a été pillée et incendiée par les envahisseurs français et que l'église a été gravement endommagée. Le toit s’est effondré et les cloches des églises ont été emportées en France. Elles ont été récupérées l’année suivante lorsque des hommes de Rye et de Winchelsea ont pris la mer pour la Normandie, incendié deux villes et récupéré une grande partie du butin, y compris les cloches de l’église - l’une d’elles a ensuite été suspendue dans Watchbell Street, pour prévenir de toute attaque future. Elle n'a été rendue à l'église qu'au début du 16ème siècle."


Le contour de l'église incite à la promenade avec ses pierres tombales entourées de pelouse "à l'anglaise"...


et ces arbres magnifiques...


On flâne, on lève le nez, on s'attarde...


le pourtour est tout aussi agréable avec ses maisons d'époques différentes...cette maison d'angle est remarquable...


Un petit muret délimite le cimetière, ce jour-là, le chemin était jonché de pétales roses....


sans doute, une annexe de l'église...


Les fleurs égayent les fenêtres...


et le bas des portes...


De très anciennes demeures ont des vitres ornées de plomb...


des poutres sculptées...


et de solides serrures et poignées ! ...


Cette maison est classée...


Cet écusson atteste de son appartenance aux Monuments Historiques.

Le troisième volet nous fera descendre la colline...



eh oui, il faut bien redescendre...


Encore une porte imposante...


Le commissariat est décoré d'une ribambelle de galets naturellement percés... curieux et original !


Juste après l'hôtel de Ville, une pâtisserie/salon de thé vous propose ...


de bien savoureux desserts !!!


encore une enseigne...


des ruelles...


des boutiques...


des maisons particulières...


Un fleuriste qui a de l'humour... (s'il vous plaît ne laissez pas votre chien arroser nos plantes. Toutes les  marchandises souillées devront être payées)... une certaine façon de le dire ...


l'entrée du magasin de CD...


Une voiture reconnaissable entre toutes !


un magasin d'art de la table....




Rye est accueillante : j'aimerais entrer dans l'église, dans les magasins... flâner à nouveau dans les ruelles....  et là encore, ça donne bien envie d'y retourner !!!



Repas d'un dimanche

 23/06/2019
une langue de boeuf au bouillon avec des légumes et une sauce piquante... tendre et savoureuse.



Merci à Sylvie et Marc pour cette carte de hauts lieux historiques. J'attends vos articles avec impatience !
gros bisous
Françoise



Avant d'aller voir la charmante ville de Rye (Angleterre), voici un peu de l'histoire qui a marqué profondément toute cette région du sud-est de l'Angleterre...

Les photos sont de notre Présidente d'Association et la documentation réunie par P. Février. Merci à eux...



Au fil des sièces, les peuplades se sont déplacées et ont cherché à conquérir de nouveaux territoires.
Ce fut le cas pour les Vikings ...

"Au VIIIe siècle, quelques milliers d’hommes guidés par des chefs de plus en plus puissants quittent la Scandinavie et se lancent sur les mers pour s’enrichir, par le commerce ou la piraterie.

Pendant trois cents ans, leur expansion dans toute l’Europe les conduit tantôt à s’installer, tantôt à repartir, mais toujours à ouvrir des routes nouvelles.Les générations successives de vikings ont tissé une imposante toile de routes fluviales et maritimes largement connectées à celles du continent.Ils se sont installés dans des zones habitées ou non, créant des « Normandies » (terres des hommes du Nord), dont celle de France n’est qu’un exemple."



"XIe siècle : Dernière vague d'expéditions vikings ; ceux-ci sont quasiment tous chrétiens à cette date.

 

1066 : Harald le Sévère, roi de Norvège, tente d'envahir l'Angleterre mais est tué à la bataille de Stamford Bridge. La même année, les Anglo-Saxons sont vaincus par les Normands de Guillaume le Conquérant à Hastings. Ces deux événements marquent traditionnellement la fin du phénomène viking."



qui était Guillaume le Conquérant ? 
 "Vers 1027 : Naissance de Guillaume, fils de Robert le Magnifique, duc de Normandie, et de sa concubine Herlève.

1035 : Mort de Robert le Magnifique : Guillaume, à 8 ans, devient duc.

1047 : Bataille du Val-ès-Dunes. Guillaume, allié au roi de France Henri Ier, bat une coalition de barons rebelles normands.

1051 : Édouard le Confesseur, roi d’Angleterre, demande à Guillaume de lui succéder.

1052 : Rupture de l’alliance entre Guillaume et Henri Ier.

Vers 1053 : Mariage de Guillaume et de Mathilde de Flandre, malgré l’opposition du pape.

1063 : Harold est fait prisonnier par Gui de Ponthieu. Guillaume le fait libérer et exige qu’il s’engage à le reconnaître comme roi d’Angleterre à la mort d’Édouard.

1066, 14 octobre : Bataille d’Hastings.

1066, 25 décembre : Guillaume couronné roi d’Angleterre à Westminster.

1069-1070 : Rébellion du nord de l’Angleterre et terrible répression de celle-ci par Guillaume.

1083 : Mort de Mathilde. Elle est enterrée dans l’abbaye aux Dames de Caen, qu’elle avait fondée.

1085-1086 : Recensement pour la réalisation du Domesday Book.

1087 : Mort de Guillaume. Il est enterré dans l’abbaye aux Hommes de Caen, qu’il avait fondée. Son fils aîné, Robert Courteheuse, lui succède comme duc de Normandie ; son troisième fils Guillaume II le Roux devient, lui, roi d’Angleterre.

1204 : Philippe Auguste, roi de France, défait Jean sans Terre et conquiert la Normandie. C’est la fin de l’empire transmanche créé par Guillaume.

Chronologie issue du dossier "Guillaume le Conquérant, le destin d'un bâtard", L'Histoire n°424, juin 2016."



"Physiquement oui. Selon le chroniqueur Guillaume de Malmesbury, c’est un homme grand (environ 1.80m selon l’analyse de son fémur), robuste, bien qu’il soit devenu obèse sur la fin de sa vie.

Et puis il a le pouvoir, donc oui il se doit de faire peur. Les sources convergent pour décrire un caractère fort.

Très tôt, c’est un excellent chef de guerre qui s’illustre contre des rebelles de Normandie et du Maine d’une part, et contre des ennemis de plus haut rang tels que le Comte d’Anjou et le roi de France. Episode de la bataille de Val-es-Dunes en 1047 qu’il remporte sur les rebelles de Normandie occidentale avec l’aide du roi de France, Henri 1er."



" En 1051, Edouard le Confesseur, sans héritier, annonce qu’il souhaite faire de Guillaume  son successeur sur le trône d’Angleterre. « Etait-ce une attention  pour s’assurer un allié précieux ?

Quoiqu’il en soit, Guillaume considère cette « promesse » comme sérieuse, il a alors 24 ans ne manque pas de confiance en lui. Or, en 1052, Henri 1er (roi de France)    abandonne son alliance avec Guillaume qui était théoriquement son vassal.  Peut-être aussi Henri voit-il en Guillaume un concurrent potentiel à l’échelle continentale. Pendant ce temps, le projet anglais murissait."



"Le 5 janvier 1066 meurt Edouard le confesseur. Harold s’empare du trône, prétextant une demande du roi mourant. Il a devant lui deux concurrents : Harald, roi de Norvège qu’il défait le 25 09 1066 et Guillaume qui n’a pas oublié la promesse de 1051. Mais à Hastings le 14 octobre 1066, ce sont les hommes  de Guillaume qui prennent le dessus et qui tuent Harold, Guillaume est couronné le 25 décembre 1066 et très rapidement se met en place le premier empire transmanche de l’Histoire."...
S'en suivra la bataille d'Hastings...

"1204 : Philippe Auguste, roi de France, défait Jean sans Terre et conquiert la Normandie. C’est la fin de l’empire transmanche créé par Guillaume."


Le château d'Hastings a été laissé à l'abandon, puis redécouvert, les fouilles ont permis encore de retrouver des vestiges et nous avons la possiblité maintenant de visiter ce site, appréhender les lieux et essayer de nous imaginer toute cette partie historique...

Bien sûr, cet article est très succint mais j'espère qu'il vous aura aidé à retrouver un peu l'histoire !



Avec des jardins de l'Imaginaire qui doivent être magnifiques à visiter... ça fait rêver ! 
merci Maryse



Pour les 20 ans de l'association "les amis du Reuze" eut lieu le 2 juin dernier, un long défilé de 57 Géants... 
Nous étions aux premières loges ! les géants ont été préparés sur le parking juste derrière chez nous...

Les chevaux attendent d'être attelés...


Quel magnifique attelage ! ...


Les tambours-major de la ville attendent d'ouvrir la marche. Le Reuze viendra en hôte bien élevé en dernier...


Ses enfants le précéderont dans cette démarche...


Les musiciens nous régalent de jolis airs entraînants... Je ne sais pas de quelle ville ils viennent mais ils jouaient très très bien !...


Certains géants étaient accompagnés de leur famille, comme "Tisje Tasje" d'Hazebrouck ... (photo du net, issue de la ville d'Hazebrouck)


venu avec Toria, son épouse 

"vêtue d’un costume de flamande de la fin du XVIIIe siècle. Elle représenterait la deuxième épouse de Tisje Tasje, Reine Félicitée Schoonaert (1768-1844). Elle fut immortalisée par une chanson populaire, comme son mari.

En réalité, elle ne représente pas la femme réelle de Tisje Tasje car il fut marié deux fois : à Marie Compagnon et à Félicitée Schoonaert.

Elle arbore toujours son  bouquet et son visage a probablement été inspiré par l'actrice française des années 50 Martine Carol.."



Ils sont venus avec Babe Tisje, leur fille et Zoon Tisje, le fils... (photo du net, issue de l'association)


Voici Benoît et Catherine, venus de Desvres ... Ils  "avaient une lourde hotte en osier à claire-voie sur le dos et parcouraient la campagne, l’un pour vendre des tasses, des assiettes, écuelles, pipes en terre, plats en grès ou faïence, allumettes de paille de chanvre soufflées ou encore, en fonction de la saison, des harengs, des cerises, de la volaille, des légumes, du beurre ou des œufs"...



Tout sourire, avec sont beau ciré jaune, Maxou II de Bourbourg précède le "frère jumeau du roi des mitrons"


Gédéon, (à droite avec le chapeau), le carillonneur de Bourbourg (selon la légende, il aurait sauvé les cloches du pillage lors de la présence des Espagnols au XVIIème siècle)... et son épouse Arthurine en bleu ciel) ont mis leurs plus beaux atours !!...


Zabeth de Berck-Sur-Mer était heureuse de se balader sous le soleil...


Flipp se dépêchait de rejoindre la troupe...


Fernand de Bully-les-Mines était là aussi...


ainsi que Jean Hout le Ménestrel... imposant avec son costume rouge !!!...


et son épouse "Eglantine" de Saint-Sylvestre-Cappelle (ce sont des géants dont le visage est taillé dans le bois)...


Constance du Pévèle, la femme de Porchy d'Orchies n'a pas hésité à esquisser quelques pas de danse...

Bien des célébrités étaient là .... Roger le docker, la Belle Hélène de Steenvoorde, John le cow-boy et Totor le Minautore....mais aussi Eloi de Winnezeele, Victoria et Léonard de Dunkerque, Hilaire Patate de Rosendaêl et sa jolie baigneuse Violette de Malo-les-Bains...T'chout Jacques mais je ne saurais les citer tous !!!


J'ai trouvé particulièrement jolie Bela Rada de Beuvry-la-Forêt. Voici son histoire : 
"Bela Rada, ambassadrice de l’amitié entre les peuples » (La Voix du Nord – 16 juillet 2008)

Depuis 1973, l’association SUMADIJA, implantée à Lys-lez-Lannoy dans le le Nord de la France enseigne et interprète les danses des pays de l’Ex-Yougoslavie. Très vite, cette passion chorégraphique va se doubler de celle de la confection des costumes de scène, tellement riches et impressionnants dans cette partie des Balkans. En novembre 2002, elle reçoit la visite de l’Ambassadeur de la République de Serbie-Monténégro Monsieur Radomic Diklic.

L’idée de construire une géante pour concrétiser l’amitié entre les gens du Nord et la communauté serbe naît. Elle marierait deux traditions populaires très vivaces. Celle des géants du Nord de la France et de la danse traditionnelle en Servie. L’incroyable chantier, commencé en octobre 2006 s’est terminé en août 2010. Un peu Française et un peu Serbe, un peu lyssoise et un peu Orchésienne, Bela Rada est née officiellement le 11 juillet 2008 à Bray-Dunes. Le 9 juillet 2011, elle épousait P’tit Jehan, le carillonneur de la ville de Douai."



Pour terminer cet article, je voudrais vous conter l'histoire de la jolie "Alicia Princesse des Anges" :

"Alicia Princesse des Anges. L'association est tout d'abord un hommage à Alicia Quaeybeur partie rejoindre les anges  à 7 ans, en 2009, des suites d'une leucémie.
C'est donc les couleurs d'Alicia que l'association et notre géante portent!
Alicia Princesse des Anges représente une  princesse en mémoire de notre Alicia qui aimait se déguiser en princesse et qui portait très souvent du rose.
Notre  géante  a  d'ailleurs été conçue avec l'aide de l'une des robes d'Alicia." (photo du net)


"Tout commence en 2013, un père et sa fille décident de créer un projet fou, une géante représentant une princesse en mémoire d'Alicia la petite sœur de la famille, décédée en 2009.
En 2014 un premier contact est pris avec un concepteur de  géant.
2015 et 2016 ont été consacrés au financement de notre géante.
Des opérations rondement menées par les membres actifs de l ‘association permettent la récolte de milliers de donateurs venant de toute la région."

Depuis, Alicia danse et sourit à toutes les fêtes des géants ! C'est connu les géants ont un coeur "gros comme ça !!!"



Petit tour ce matin et sur la place au retour, nous nous sommes amusés à voir les enfants et .... les "grands enfants" s'essayer aux acrobaties...
Celui-ci est réservé aux enfants : les petits descendent dans une bouée pneu sur le toboggan, les plus grands se lancent  et traversent la place avec la tyrolienne...


les plus musclés, qui n'ont pas le vertige, se lancent dans l'escalade... pas si facile !!


Ah ça plaisait au public, l'accès se fait dans la tour par des échelles de corde.... une fois en haut eh bien.... il faut sauter !!!!
Autant les enfants se jettent bien volontiers que les adultes.... certains oui mais.... pas tous !! malgré les encouragements et les "A trois tu sautes" 1...2....3... mais ça ne marche pas toujours !!! 
Je ne vous parle pas de "Fort Boyard" avec la hauteur vertigineuse et la mer en-dessous !!!!


Pour ne pas perdre la face vous pouvez choisir de descendre par le toboggan gonflable de l'autre côté !


Un espace mousse était réservé aux tout-petits, des rondins pour les "juste un peu plus grands" et cet ensemble "ponts de singe" pour les ados qui redescendaient par une tyrolienne, ravis !... un bon moment !



L'adresse n'était pas assez complète mais par je ne sais quel hasard heureux, elle a été déposée à notre ancienne adresse puisque ce n'est pas le nom de l'ancienne rue...Donc merci à notre ancienne factrice ! Je l'ai récupéré ce matin chez ma gentille voisine et j'en suis bien heureuse ! tout plein de papillons même sur les timbres. Merci Lisette !



les arbres foisonnent de blanc...


les bourdons s'en donnent à coeur joie !


les fleurs de mûriers éclatent de partout, pourvu qu'il n'y ait pas trop de vent et nous aurons de belles mûres !!!


et monsieur ou madame Foulque ignore tout cela ! c'est l'heure de la toilette !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :