Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 2 059 798
Nombre de commentaires : 16 747
Nombre d'articles : 1 437
Dernière màj le 20/05/2018
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
blog de la gentillesse et de la bonne humeur, voulez vous m'aider à semer des graines de sucre dans ce monde qui a besoin de chaleur et d'amitié ?
<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

West Cappel en automne

 06/11/2016
notre petite balade de l'après-midi de ce jour-là... départ du château...


le parc est toujours aussi beau...


j'aimerais bien pouvoir m'y promener...


derrière le château, des boeufs sont encore dans la pâture ...


les pommes de terre ont été ramassées, cette parcelle sera bientôt retournée pour préparer la prochaine culture...


Nous nous éloignons du village...


le temps est très changeant, tantôt soleil... tantôt gris...


On sent que l'automne est là, l'humidité est présente partout...


le village de Bambecque est niché en contrebas...


cette ferme est construite sur un monticule et est entourée d'eau...


le ciel s'assombrit mais c'est beau quand même ! ...


nous nous rapprochons du village, c'est l'époque des choux de Bruxelles...


le soir arrive vite...


rentre vite petite coccinelle il va commencer à faire froid ! ...


et voilà la boucle est bouclée, nous avons bien marché ! ...



"l'homme 100 masques"

 06/11/2016
le théâtre La Licorne (Ici) nous propose une nouvelle exposition après celles des "peties ailes" (ici), voici "l'Homme 100 masques"


"Facteur de masques lillois, Francis Debeyre travaille une palette infinie de formes et des matières : cuir, peau, fourrure, tissu peint ou brodé, le grillage encrassé... son travail pour la scène confronte les exigences artistiques qu'un spectacle nécessite et ses désirs de création"...

maquette d'une transformation de visage humain et d'une tête de sanglier pour la créaction d'un masque..


Nous faisons d'abord un premier tour "naïf" sans commentaires pour découvrir et imaginer... le deuxième tour nous l'avons fait avec la guide... 

Tout d'abord le "Chat Huant"...


tous les masques sont en cuir recouvert ensuite d'autres matières. La plupart de ces masques ont été portés pendant des spectacles.

Les masques sont conçus pour "comme de bonnes chaussures, oublier qu'on les porte" ...


celui-ci représente la justice avec sa balance...


la luxure...


les yeux sont en coquillage percé, le nez peut avoir une coquille d'huître comme support de dessous. 
la fente des yeux pour le comédien, dans le masque, n'est pas toujours à l'endroit des yeux  ! ...


la particularité de ce groupes de personnages réside dans la bouche qui a la même forme pour tous...


les 4 saisons...


Pinnochio...


terminons par celui-ci  qui n'a pas été utilisé en spectacle... 

un univers particulier... un monde étrange... une exposition pas comme les autres...



aujourd'hui marche autour du lac d'Armbouts-Cappel (28 ha)... 
ce lac artificiel a été construit en 1967 suite aux travaux de l'autoroute qui passe tout à côté...

nous sommes en milieu de matinée mais le jour tarde à se lever...


l'automne colore les arbres et le chemin est encore humide...


quelques fleurs nous offrent encore leur joli ton rosé...


sous la bonne garde de "Caramel" douce chienne cocker nous faisons le tour du lac...


le lac est aussi une réserve ornithologique où il est interdit de donner à manger aux animaux...


se mèlent canards et oies de passage...


pas trop le temps de faire de belles photos de ces voyageuses... j'essaierai de revenir !...


notre passage poussent les canards a se retrouver sur l'eau...


Ils sont vraiment très beaux !...


j'aurais bien fait un deuxième tour et je ne pense pas être la seule... 

une jolie balade ! 



Pour 4 tartelettes : 
1 pâte feuilletée tout prête
1 petite boîte d'épinards branches
2 petits chèvres à cuire au four
poivre, sel
moules à tartelettes

Faites chauffer le four à 180 °
Bien égouttez les épinards.
marquez dans la pâte feuilletée la forme de vos tartelettes,  puis découpez la pâte autour en ajoutant 1 cm... découpez le papier sulfurisé à la même grandeur.

déposez  le papier sulfurisé puis la pâte dans les moules.
Garnissez d'épinards, salez, poivrez.
coupez dans la hauteur les petits chèvres et placez les ronds au centre.
 
faites cuire 25 à 30 minutes suivant les fours.
tout simple, tout chaud, pour un soir c'était parfait !


avec les découpes de pâte, j'ai fait des "allumettes" aux graines de sésame...



il y a des moments comme ça dans la vie et nul n'est à l'abri !
En ce moment, il y a Marie-Claude (qui a des problèmes d'internet son blog (ici !) et Martine qui nous revient (son blog ici !)   qui a vu sa vie bouleversée comme déjà d'autres copinautes et il y a d'autres copinautes qui tiennent bon malgré les très violents orages.... tenez bon les copinautes... l'amitié c'est ça aussi !!!

(photo du net)


une coque de marron ? oui sans doute mais moi j'y ai vu un bébé hérisson en boule... deux petits yeux, le nez ... enfin c'est mon âme d'enfant qui interprète !!!



reprenons notre parcours découverte des villas malouines commencé ici !

La villa "La Potinière" : "Hôtel élevé à la fin du XIXème siècle, il appartenait à la famille Marchand, des huileries Marchand. Il est d'inspiration classique, caractérisé par ses pilastres et colonnes doriques et corinthiennes et par sa très haute balustrade. Il possède un faux toit en terrasse sur lequel a été rajouté un étage supplémentaire." 

pourquoi Potinière ? La mode était aux bains-de-mer et les belles de l'époque, entre les recontres à la plage et au restaurant, s'échangeaient tous les potins mondains... 


"Sur le côté gauche, une porte cochère assez monumentale permettait l'entrée des voitures à chevaux"

Entre nous... il paraît que dans une villa de Malo, quelqu'un de très très célèbre a fait construire aussi une grande porte cochère... pour que sa maîtresse puisse venir le retrouver en toute discrétion... mais chut !!!! ce sont les "on-dits" !


"La digue-promenade fut construite pour permettre aux dames de montrer leurs robes, fin XIXème, début XXème siècle." 


la "Villa des flots" "Une des premières villas construite à Malo au XIXème siècle. Elle fut construite en 1883, cette résidence est attribuée à Charles Garnier, architecte de l'Opéra de Paris, sans qu'aucun document ne confirme cette hypothèse. Elle a été construite pour Francisque Sarcey, journaliste, écrivain parisien et ami de Gaspard Malo. A l'abri des regards, ses jardins entourent la villa. Le mur côté mer a été construit avant la Seconde Guerre Mondiale pour soutenir la dune sur laquelle se dresse cette jolie demeure." 

"Gaspard Malo est à l'origine de la création de la commune de Malo-les-Bains".


la "Villa Saint-Paul" : "Elle est l'oeuvre des architectes Baert et Boidin (1891-1892). "un terrain sablonneux"  fût acheté en 1890 par un riche négociant de Roubaix... Les étages de la villa Saint-Paul s'élèvent en retrait, permettant ainsi de ménager une terrasse devant la mer, sur la première travée du sous-bassement".




"La superposition des terrasses permettait un meilleur ensoleillement de la digue promenade"...


la Villa "Mon Plaisir" : "Construite pour un industriel du textile, la villa "Mon Plaisir" fût édifiée dans un style néo-flamand fin XIXème siècle début XXème siècle. Ses formes sont assez symétriques, remarquez le pignon de façade dit en "pas de moineaux". La brique rouge est dominante et nuancée par de la pierre ou des briques allant des couleurs jaune au gris."


La "villa des sourires" : "Trois bâtisses indépendantes forment la "Villa des Sourires".


L'architecture rappelle les voyages, la toiture ressemble aux chalets de montagne, le bulbe de la tourelle d'angle évoque le style mauresque."

"La tourelle devient un point de repère dans le paysage urbain et balnéaire".


La "Villa Quo Vadis" (cette photo-ci est issue du net) : "Oeuvre de Jules Potier, architecte municipal de Malo-les-Bains, la villa "Quo Vadis" fut construite en 1894 et 1905. Cette villa s'inscrit dans le courant Art Nouveau qui vise à mettre en relief la valeur ornementale de la ligne courbe, qu'elle soit d'origine végétale, florale ou géométrique. 
Les tons utilisés, le vert notamment, sont typiques. Depuis sa construction, la maison a perdu certains éléments de décor, on lui a ajouté un étage de combles. Le bois, matériau de construction des premiers chalets, contribue à la spécificité des villas malouines. 

L'architecture de villégiature recherchera la fantaisie et le pittoresque". 


"La fréquence et la concentration d'ouvertures tels que balcons, logettes, belvédères et bow-windows sont exceptionnelles dans la rue du Maréchal Foch". 

"la charmante villa du numéro 17 est parée de briques rouges et de pierres. L'art Nouveau est présent par le jeu des courbures et par les représentations de feuilles qui parcourent la façade"...



Cette maison a conservé son intégrité de l'époque et a été magnifiquement restaurée. On peut apercevoir à travers la baie vitrée, le magnifique vitrail Art Déco qui donne accès à la verrière.


"L'illusion parfaite. Semblables, vous avez dit semblables ? regardez bien les numéros 19 et 21 !. Ces deux maisons donnent l'illusion par quelques artifices, d'une seule et même imposante villa : les portes d'entrée sont traitées en porche unique. Les balcons en fonte moulée sont ouverts, ils se superposent et rétrécissent au fur et à mesure que vous levez la tête vers le ciel. Remarquez la continuité des matériaux et l'élément décoratif central."

Elles ont appartenu à deux frères et la "petite histoire" dit que dans la rue parallèle, juste de l'autre côté, vivaient deux soeurs... une bien jolie histoire...
Les maisons des deux soeurs n'existent plus, elles ont été détruites.


les rues qui mènent à la mer sont étroites... il fallait donc un point de vue en hauteur...


"Construite au dessus du bâti, la tourelle permet, à l'abri de tous les regards, d'avoir une vue sur la mer"...


la "Villa Cécile" : "Villa datant de 1897, de l'architecte Jules Potier construite pour devenir sa résidence personnelle. Elle est d'un style pittoresque éclectique. On remarque les jeux de briques colorées : ce sont des briques silico-calcaires. Cette villa présente les caractéristiques typiques de la villa balnéaire : Bow-window au premier étage, pignon factice de façade élevé au niveau de la toiture, jeux de couleurs à l'aide d'une alternance de briques jaunes et de briques rouges, utilisation de briques vernissées émaillées. Les ornements proviennent de la Maison Caillot. On remarque un jeu décoratif avec l'évocation de coquillages en frises sous la corniche."...


Nous arrivons sur la place Turenne, cette maison n'est pas classée aux Monuments historiques parce qu'elle est copiée sur une maison de Nancy !!!

"Jules Potier a construit une charmante petite maison qui nous est parvenue dans un bien meilleur état. Si les briques utilisées n’avaient pas cette couleur soutenue qui signale bien les édifices du nord de la France, on pourrait facilement se croire dans une rue de Nancy. Potier a certainement connu, par la presse de l’époque, les constructions d’Emile André, dont les fenêtres ont parfois cette forme de cœur qu’on voit ici au rez-de-chaussée. A l’architecture nancéienne, Potier emprunta aussi le pignon néo-gothique, beaucoup plus rare dans la région des Flandres."


Je vous ai gardé la plus belle pour la fin bien sûr !!!!

la "Villa Ringot" (inscrite aux Monuments Historiques) : "La villa Ringot date de 1910. Du sculpteur Maurice Ringot, cette villa appartient plus au domaine de l'art décoratif qu'à celui de l'architecture. La façade est une sculpture en ciment simili-pierre."


son balcon est tout en dentelle...


sa façade entièrement sculptée d'arabesques...


et regardez-bien... la partie gauche représente la nuit "un hibou, un visage de femme endormie, des fleurs fermées."...


la partie droite représente le jour : "un coq, un visage de femme éveillée, des fleurs ouvertes"...

de quoi rêver non ?

Nous n'avons pas fait tout le parcours, beaucoup d'autres villas, peut être moins célèbres méritent que l'on s'y attarde... ce sera pour une prochaine fois ...



Lumière d'automne, nous allons nous balader...


Au même endroit qu'il y a un an, mais quinze jours plus tôt... elles étaient là ...


vigilante, elle tend le cou, penche la tête et  donne tout de suite l'alerte aux autres...


c'est l'heure de la toilette... la plus jeune se débarrasse des petites plumes, une autre se nettoie les pattes, le dessous des ailes... un travail minutieux et indispensable...


elles sont très belles... allez soyez tranquilles nous nous éloignons... bon voyage et à l'an prochain !



le brouillard se lève très lentement... tout est chargé d'humidité, les feuilles s'inclinent sous le poids de l'eau...


mais les toiles d'araignée se parent de perles de brume pour nous offrir de jolies décorations...



Nous avions des poires... nous avions des pommes... et une recette tout à fait bienvenue ! merci Gigi ta recette est délicieuse ! 
pour voir sa recette c'est ici !!! 



merci Sylvie et Marc, cette gentille carte nous a fait bien plaisir ! Nancy est une bien belle ville !



Accompagnés d'un guide passionnant, nous avons eu le plaisir de découvrir non seulement une architecture plus qu'originale mais aussi ... la "petite histoire" ...
vous venez ?  

Nous sommes à Malo-les-Bains... place de la mairie...


la place fut reconstruite  après guerre... les architectes ont conservé les maisons à pignon dites "à pas de moineaux"... Nous allons découvrir des styles, des originalités dues à la simple envie des propriétaires...


je ne peux que me référer à la brochure consacrée à ce sujet ...

"Séduit par cette plage, le monde littéraire et artistique a fait construire en d'autres temps de nombreux chalets par des architectes prestigieux comme Garnier, Brill, Colibert et Viollet le Duc. Au patrimoine des personnalités, Dunkerque et sa région portent les traces de grands auteurs et poètes comme Victor Hugo, Francisque Sarcey, Jacques Duquesne, Maxime Van Der Meersch ou encore Louis Aragon. Au fil du temps, la présence de personnalités parisiennes et de notables de la région a fait de Malo-Les-Bains, station balnéaire de Dunkerque, à la fois un lieu de villégiature et un lieu de détente"... 


se mélangent donc la brique, la pierre, la céramique, le bois, le fer forgé... avec des niveaux très différents... balcon au rez-de-chaussée, puis bow-window, quelquefois surmontés de style byzantin, art nouveau ou exotique... chalet suisse ou style normand... chacun y va de son imagination et de ses moyens !!


"pas moins de 2 700 villas ont fleurii entre 1890 et 1920"...


quelques thèmes avant de parler de leur histoire...

Il faut bien sûr parler des balcons... le long des rues qui mènent à la plage, on ne voit pratiquement qu'eux...en fer forgé, en fonte moulée... ils offrent leurs dentelles au regard des passants...


les bow-windows... incontournables dans ces constructions, il fallait "avoir pignon sur rue" et "voir la mer" bien que ces maisons en soient parfois un peu éloignées...


quand on suit ce parcours, il faut aussi lever le nez... remarquer les détails...



certaines d'entre elles portent la date de construction sur la façade...


pratiquement toutes ont un nom... "Pichounette", Villa Marie-Clémence", "mon plaisir"... noms rattachés à un lien sentimental ou autre qui identifie la construction...


Briques recouvertes d'émail, pierre, briques rouges... chacun apporte sa marque décorative...


chacun apporte son détail... escargot sur le toit, sculptures, cheminées, rosaces en émail...

et derrière tout ça, des villas avec une histoire...

à bientôt pour la suite...



Bien sûr, passage "obligé" par le plan d'eau du LAAC avec ses couleurs automnales... (petit clic sur les photos...)


Monsieur héron, immobile, attend ses proies...


suivez le bout de la scuplture noire... le "bâton blanc" dans l'eau... c'est lui !...


Nous ne sommes pas de son côté... notre passage lui est tout à fait indifférent !!!


très peu de personnes dans le jardin, nous apprécions la douceur des teintes et le calme du lieu...


Nous approchons de la jetée et de la plage. De l'autre côté du chenal, en réparation navale, c'est le "MOL PROFICIENCY"... une belle longueur ...


Nous voici arrivés près de la mer... les vagues viennent régulièrement sur le bord et nous resterions des heures à regarder leur mouvement...


l'écume jaillit... c'est beau !...


C'est l'époque des grandes marées et les goélands le savent... quand la mer se retire, ils trouvent la nourriture...


encore une belle lame...


le jeune goéland profite du soleil pour se reposer sur une patte... l'eau se fait miroir...


au loin, nous avions vu les remorqueurs passer la passe... un gros navire doit arriver...
C'est le Sichem Eagle qui transporte du naphta (Le naphta est un liquide transparent, issu de la distillation du pétrole. Il ne faut pas le confondre avec le naphte, qui désigne les affleurements naturels de pétrole ou de bitume que l'on trouve au Moyen-Orient. Ces deux termes partagent la même racine persane, naft.)...Il se présente à l'entrée du port mais, en raison de sa longueur (170 m)  il lui faut de l'aide pour tourner et se présenter face à l'écluse De Gaulle...


il continue donc sa route un peu en direction de la Belgique et là, les remorqueurs pourront lui faire faire demi-tour pour entrer...


rien n'arrête la mer !!! Du sable a été déposé jusqu'en haut de la jetée pour renforcer la digue et prévoir progressivement la montée de l'eau...


une grande marée et hop ! le sable est ... retourné à la mer !!!...


la jetée qui a servi de plans pour le film "Dunkirk"  de Christopher Nolan a reçu son nouvel éclairage...


le bâteau de pêche rentre au port...


Nous passons par le bassin de la criée pour profiter le plus possible du soleil... les bateaux pilotes attendent sagement le long du quai...


les plus gros bateaux de pêche s'amarrent près de la criée.... le premier en noir et blanc s'appelle Obélix...


nous contournons l'ancienne cale de lancement des Chantiers où le "Janneta" de Fécamp en est action pour niveler le fond du bassin...

Il faut rentrer... cette bonne bouffée d'iode et d'oxygène nous a fait le plus grand bien... nous y retournons ...



toujours issue du panier cadeau qu'avait reçu Philippe, nous avons goûté la "Boeteling" qui veut dire "Pénitent"...

l'étiquette indique que c'est une bière blonde de haute fermentation, brassée spécialement pour la "Procession des Pétinents" qui a lieu à Veurne (Belgique) le dernier dimanche du mois de juillet.
 



merci Ginette pour cette excellente recette ! (ici !). Nous avons goûté... faciles à réaliser... ils sont délicieux !



<< 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :