Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 610 788
Nombre de commentaires : 15 270
Nombre d'articles : 1 292
Dernière màj le 20/08/2017
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Nous arrivons vers le centre marine pour nous diriger vers la gare.... sur le parking des motos sont stationnées... bien sûr nous nous en approchons....


Nous demandons à un des participants la raison de ce rassemblement : nous allons vers Calais puis Boulogne et ensuite les deux caps c'est pour la SNSM. Ils demandent 3 euros par casque de participation.... merci ! bonne journée ....!
La S.N.S.M. c'est l'association de Sauvetage en Mer... qui au péril de leur vie vont sauver d'autres vies des marins en difficulté...
cette année ils fêtent leur cinquantenaire...


tous les styles de motos, tous les styles de motards... nous ne pouvons pas partir... il faut voir ça !!!


eh oui c'est pour une bonne cause !!! les motards ont un coeur "gros comme ça" !!! la motivation est au rendez-vous ....

article du "Phare Dunkerquois" :

"Comme chaque année, depuis sept ans, l’AMMC-ACPC (Amis Motards Motivés du Calaisis- Association Circuit Piste du Calaisis) du Calaisis organise dimanche une balade à moto au profit des sauveteurs en mer, la SNSM. Elle partira de Dunkerque pour rejoindre Calais par la côte. Les motards feront une halte à l’Étoile pour déjeuner. Ils prendront ensuite la direction de Boulogne-sur-Mer.

Plus de 600 motos attendues pour battre le record de 2015

« Notre but est de dépasser notre record », commence José Lapotre, président de l’AMMC-ACPC et organisateur. Il espère ainsi réunir plus de 600 motos. D’autant que certains motards vont faire des centaines de kilomètres. « Certains arrivent des Ardennes et de Grasse. » Ils vont d’ailleurs dormir au camping de Calais, glisse en souriant José Lapotre.

Les motards vont ainsi parcourir 330 km sur la Côte d’Opale. Ils vont passer par les villes portuaires, les marais d’Opale ainsi que les Deux Caps. « Le circuit sera encadré par des motards chevronnés », rassure-t-il.

Chaque motard devra verser 3 euros à la SNSM pour participer. « Il y a une tradition maritime dans ma famille », poursuit le président calaisien. D’où le choix de la SNSM. «Mon père est un ancien engagé volontaire dans la marine, il a combattu en Indochine et c’est un ancien sauveteur. » Alors pour soutenir la SNSM et faire une jolie balade de 160 km sur la Côte d’Opale, rendez-vous dimanche à Dunkerque."



ça n'en finit plus d'arriver et les motards ne s'impatientent pas, ils attendent se respectant l'un l'autre d'accéder au parking où ils donneront leur participation par casque et recevront un bracelet  identifiant en échange...


un petit clin d'oeil à ces amoureux de motos.... une mascotte, compagne de voyage....


un casque distinctif....


tous les styles de moto, rapides, routières, trois, quatre roues...toutes les marques... peu importe... ils sont là et ont répondu présent... 
Philippe commente pour moi... oh des frains à tambour... rare cette marque... celle là c'est une routière, tiens celui-là a enlevé les garde-boue... regarde... moteurs en V... 6, 8 cylindres... pistons...quatre échappements... là il  faut un permis et là nous nous pourrions la conduire... etc etc... faut dire que son Papa était chef de garage alors... il sait apprécier et moi j'aime l'ambiance ...


Nous n'avons pas pu les compter  mais je suis persuadée qu'ils étaient plus de 600 et que le record a été battu !!!


10h30 un peu passées... c'est le départ, les bénévoles de la SNSM leur font une haie d'honneur...


FR3 était sur place... nous avons vu ce reporter ne pas hésiter à monter sur un transfo et s'agenouiller pour un meilleur cadrage du départ... il faut être sportif pour être reporter et avoir le sens du meilleur cadrage !!! je ne sais pas quand ce reportage passera...


regroupement vers la sortie du parking...


Nous leurs souhaitons une belle journée de ballade...


sans vitesse excessive ...


juste pour le plaisir des yeux et du partage ....



j'avais des groseilles au congélateur et bien envie de faire cette jolie recette ici !
eh bien avec notre confiture allégée en sucre et un petit fond de pâte maison... c'est très bon, bien équilibré acidité/sucre et nous nous sommes régalés !
faites vite demain nous ne sommes pas là et après il n'y en aura plus !!!



superbes photos du site "des deux caps." Merci Chantal !



le feu de Saint Pol

 14/08/2017
"Le feu de Saint-Pol est dénommé « feu » faute de satisfaire à au moins deux des critères de la définition du phare au sens strict qu'en donne l'administration française." (source du Net) - (photo du présentoir près de l'Ecluse De Gaulle)

très particulier puisque d'architecture "art déco", il mérite qu'on aille voir les détails de sa construction...


"A l'extrémité de la jetée ouest de Dunkerque, inscrit aux monuments historiques, 

Actuellement hors service il constitue un attrait pour les vacanciers.
 

Originellement revêtu de briques émaillées blanches, ce phare à l'architecture Art déco, fut l'une des dernières œuvres de Gustave Umbdenstock, architecte en chef du gouvernement français au début du siècle et créateur du palais des armées de l'exposition universelle de Paris en 1900"
"Initialement, le phare était accessible les jours de tempête par une galerie souterraine sous la jetée (elle est désormais murée). "


"Entouré pendant la guerre, d'un blockhaus, qui fut démonté en 1946, le phare fut gardé jusqu'en 1979.
Les gardiens pouvaient d'ailleurs y accéder par une galerie souterraine les jours de tempête"


au temps où l'on pouvait accèder par l'Ecluse De Gaulle à la digue et plage du Break, nous étions allés jusqu'au pied du feu, puis sur le chemin qui menait au bas du monument. Aujourd'hui l'accès n'est plus possible...


"Le phare se trouve sur le musoir d'une longue jetée dont le côté ouest n'est totalement baigné par la mer qu'au moment des grandes marées."

Il a longtemps servi de point de répères pour les navires à l'entrée du port ouest.


"Construit en 1937-1938 (mais restauré à l'identique en 1954), allumé en 1939, le feu fut gardé jusqu'à son automatisation en 1978 (le dernier gardien en poste fut M. Louis Marcourt jusqu'en 1979)."


mais approchons nous un peu (avec le zoom) pour voir les détails...

"Porte du phare, avec son étoile des vents (emblème du Service des phares et balises)
"Le fut, légèrement tronconique, est réalisé en briques rouges mais, à l'origine, il était entièrement revêtu de briques émaillées blanches, du moins jusqu'à l'encorbellement  une partie émaillée préservée (à gauche)." 


"Trois coupoles renversées futuristes font la signature artistique de ce phare tout en séparant utilement les éclats des différents feux secondaires. "

Elles produisent un surprenant contraste avec la partie supérieure constituée d'un encorbellement d'inspiration moyenâgeuse, avec ses ouvertures en forme de meurtrières, supporté par une série de corbeaux verticaux alignés selon une géométrie néanmoins presque contemporaine qui se termine par un balcon circulaire.

Sur le fût du phare, se trouvent les feux secondaires, dits feux de police, composés de trois rangées de signaux lumineux, rouges et verts, qui étaient autrefois employés pour réguler les entrées et sorties dans le port, à partir de la capitainerie d'où ils étaient actionnés. Les trois coupoles précédemment signalées leur servent de pare-soleil. Les signaux, rouges et verts, sont orientés vers les quatre points cardinaux.

La hauteur du feu est de 36 m et sa portée de 15 milles (pour le secteur blanc) et 12 milles (pour le secteur vert)."


Au-dessus, seuls le soulignement des ouvertures, le haut des corbeaux et le rebord supérieur étaient émaillés ou blanchis. Sous les coupelles le fût était ombré d'une teinte différente. L'émail s'est érodé avec le temps mais cela explique les traces blanchâtres qui s'observent un peu partout sur le phare.

Au sommet, la base du dôme de cuivre qui coiffe le feu est décorée d’une frise en métal découpé (formant une couronne) qui surplombe des gargouilles noires en forme de tête de lion.

Cette singularité architecturale explique probablement qu'on qualifiait jadis le feu de « la plus belle tour du plus beau château »


"Le délabrement dont il a ensuite commencé à souffrir s'est accentué en 1991, quand il a été décidé d'arrêter le chauffage. A tel point que son remplacement par une structure métallique fut envisagé, mais en 1996 une association de défense s'est créée et a réussi à le faire reconnaitre comme monument historique.

Une association de défense (Myosotis) s'est créée en 1996, notamment pour faire reconnaître le feu Saint-Pol comme monument historique, ce qui fut obtenu par arrêté en date du 31 décembre 1999 grâce à l'action conjuguée de cette association et des élus.

Depuis 2012, le feu de Saint-Pol est choisi pour illustrer l'affiche du festival mondial du film de mer à Dunkerque Les Écrans de la mer."

Souhaitons lui bonne chance et qu'il perdure comme témoin d'un passé pas si lointain !




je n'ai pas créé ce blog pour servir de champ de bataille. Aussi j'espère que vous comprendrez que j'ai supprimé ou non validé les commentaires qui ne concernaient pas directement l'article "Un autre cake à l'ananas au rhum". c'était un article tout simple sur un cake du dimanche qu'il reste ainsi.
merci pour votre compréhension.

Au vu des nouveaux commentaires qui me parviennent sur cet article-ci, je précise que je n'en validerai aucun ne voulant pas réactiver les polémiques mais je vous répondrai personnellement dès que possible...



carte de lacs en lacs

 13/08/2017
avec une carte (géographique cette fois) on situe et on imagine bien mieux. Qu'il doit y avoir de belles balades à faire pour profiter de cette nature généreuse ! j'ai bien aimé découvrir ce parcours.
merci Dame Mireille !



Carte peps et soleil

 13/08/2017
une jolie carte, pleine de couleurs et de gaieté que j'ai beaucoup appréciée. Merci Danie !



La petite fille de Madeleine nous a proposé une recette avec du caramel humm ! c'est ici !
Dans un magazine de cette semaine, il y a une recette de cake à l'ananas que j'ai essayé et comme j'avais un peu de pâte en trop, j'ai fait quelques muffins...

voici la recette de ce magazine :

pour 4/6 personnes
160g de farine + 10g
1 sachet de levure chimique (j'ai mis un sachetde levure bio)
3 oeufs
150g de sucre (j'en ai mis bien moins)
150g de beurre (j'ean ai mis 90 g) + 10g
1 petit ananas (type Victoria) (j'ai utilisé des morceaux d'ananas en boîte)
3 c à soupe de rhum

Préchauffez le four à 200 °
pelez et coupez l'ananas en morceaux
mélangez-les avec 1 c à soupe de rhum
faites fondre le beurre

Battez les oeufs avec le sucre. Ajoutez la farine, la levure chimique, le beurre, puis l'ananas et son jus de macération.
Versez dans un moule à cake beurré et fariné. Enfournez 40 mn et arrosez de rhum à la sortie du four.

version sans alcool : remplacer le rhum par le sirop d'ananas.




J'ai pesé les oeufs et mis moins de beurre, de farine et de sucre en fonction du poids... et moins de rhum aussi !!!. C'est très bon  avec le goût d'ananas mais un peu chargé en beurre quand même...



au bout du chenal se trouve un petit bout de l'ancienne jetée en bois...


je vous avais parlé de notre "bouée Sirène" ici !  tout le monde dit qu'on ne peut pas la voir de la plage et c'est vrai...

mais dans le port en direction de la digue du Break, on voit très bien le bout de l'ancienne jetée et avec le zoom de l'appareil photo j'ai localisé "la jolie sirène"... ça m'a fait tout bizarre de la "voir si proche".Nous savons maintenant où elle se trouve.

Quand les marins du coin et les pêcheurs notamment, sortent du chenal, c'est une tradition pour eux de contourner leur Sirène pour la saluer...



merci Nadinette d'avoir pensé à moi pendant la cure !



pleuvra... pleuvra pas ? on y va quand même ... 
Nous avions dit d'aller voir le nouveau calvaire des marins qui sera inauguré le 15 août prochain... nous passons devant l'ancien bastion 28 qui date de 1882.
les portes sont recouvertes maintenant de ce décor de coquelicots "les poppies" en souvenir de la guerre 14/18...



le point rouge à gauche de la carte indique l'endroit où nous nous trouvons (petit clic sur la photo).
voici ce que dit le texte  à propos de ce bastion :
"le bastion 28 comme le bastion 32 fait partie de l'enceinte fortifiée de Dunkerque réalisée en 1873 et 1882.
Autorisée par la loi du 20 mai 1858, la construction des nouvelles fortifications du front de mer de l'Est aura été prescrite par Napoléon III à l'occasion de son séjour à Dunkerque en août 1867. ............ le bastion 28 est achevé en 1882, comme l'indique le millésime inscrit sur sa façade. ...... Elle demeure aujourd'hui un des derniers témoignages des anciens remparts dunkerquois"


En face, s'élève le nouveau calvaire des Marins qui sera inauguré le 15 août prochain. 
Il est l'oeuvre de Nicolas ALQUIN, un sculpteur Bruxellois dont la première exposition avait été accueillie en 1990 par le musée d'Art Contemporain.
"C'est ce que les marins verront en premier en arrivant à Dunkerque".Nicolas Alquin poursuit : «  On y voit un homme dans une barque, ou plutôt une absence de barque et c’est ça le risque : que le bateau ne porte plus… J’en ai fait une forme de livre pour donner un signe positif. Par la terre, vous êtes accueillis par ce livre, qui raconte l’histoire de Dunkerque, comme un livre ouvert. Par l’eau, ce sera un peu comme une sorte de proue."

L'oeuvre est boulonnée sur une plaque de béton de 7m/7m. Des plaques commémoratives y seront fixées ensuite. L'ensemble mesure 10 mètres de haut. Il est en acier rouillé, résistant à l'eau.


face à nous, le phare de l'autre côté du chenal. L'immense bateau en réparation fait croire qu'autour du phare, existe une construction...


le ciel se charge de gros nuages noirs qui se déplacent avec le vent. De chaque côté, le ciel est clair, c'est très curieux ! 



nous allons, tout le temps, de notre balade sur le sable, suivre cette masse nuageuse sans recevoir une seule goutte d'eau ...!!!


mais midi approche, il faut rentrer... une jolie vue sur le "sablier" récemment inauguré lui aussi... la ville change...



Dimanche passé, c'était le "Pardon de la Batellerie"...
Il y a un office religieux et les bâteaux sont bénis.
toutes les péniches (39 mètres) sont décorées ainsi que les petits bâteaux de plaisance et il y a un concours pour la (le) plus belle (beau). Notée sur la propreté, le pavoisement et le pavillon flottant au vent...
chaque année je me dis d'y aller faire un tour et puis je le rate à chaque fois mais nous avons pu photographier quelques péniches qui avaient participé...




Au marché j'ai acheté des petites prunes rouges de la grosseur des mirabelles. le clafoutis est prêt pour demain (à moins qu'on en goûte un petit bout ce soir lol !)



je savais que les romans sont passés en téléfilms à la télé. Fan d'Agatha Christie, je voulais voir ce que les livres donnaient.... j'ai donc choisi le premier.... c'est une lecture sympathique qui nous offre un bon moment de détente... rien à voir avec les romans de la vraie Agatha, mais c'est bien foutu et on a envie d'aller jusqu'au bout avec ce personnage "particulier" !



En voyant cette recette sur les blogs, j'ai eu envie de l'essayer...
bon, mes boulettes n'étaient pas de vraies boulettes et elles étaient petites mais tout était bon et nous nous sommes régalés !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :