Les blogs
du village
Variété culinaire

Variété culinaire

Le plaisir de découvrir de nouveaux goûts

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 236 277
Nombre de commentaires : 122
Nombre d'articles : 126
Dernière màj le 11/05/2012
Blog créé le 10/07/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
C'est vrai que mon blog est un peu à l'abandon et que je n'ai pas fini de raconter mes aventures concernant le déroulement de mon opération de la myopie.
Alors pour commencer, tout va bien, voir mieux que ce qui était prévu à l'origine. En effet, l'ophtalmo pensait que je récupérais 10/10 à l'oeil droit, et seulement 3-4 à l'oeil gauche. Mais en fait, j'ai presque tout récupéré à l'oeil gauche. Du coup, pour l'instant je ne le revoi qu'en octobre, mais en attendant, il m'a conseillé de faire modifier mon permis de conduire pour retirer la mention des verres correcteurs. J'en ai fait la demande, j'attends maintenant que la préfecture me convoque chez un médecin.
 
Si certains veulent tenter l'aventure, je peux maintenant leur donner quelques conseils : il ne faut pas faire les 2 yeux en même temps, c'est assez contraignant. J'ai eu le témoignage d'un autre patient qui avait fait ça, pendant que j'attendais avec lui dans la salle d'attente, et toutes les heures il devait changer le pansement de son oeil, pour le passer d'un oeil à l'autre. Par contre, il faut enchainer rapidement les opérations, car entre les deux, on ne peut plus porter de lunettes, et si on reste très myope d'un oeil, c'est dangereux (voire interdit en fait), de conduire ainsi, et puis forcément au quotidient, c'est un peu gênant.
 
Il faut également prévoir de se faire emmener à son travail pendant au moins une semaine après l'opération.
 
Je conseille aussi de faire l'opération au printemps : en effet, après l'opération, on ne peut plus conduire la nuit (effet de halo la nuit dû à la cicatrisation). Donc il faut qu'il fasse encore jour quand durant son trajet pour se rendre sur son lieu de travail. Cela fait 5 mois que je suis opéré, et je commence seulement à pouvoir de nouveau conduire la nuit.
 
Autre chose, il faut prendre un ophtalmo pas trop loin de chez soi : durant les quatre premiers mois, je suis allé voir le mien presqu'une fois tous les 15 jours pour des visites de suivi (le prix de ces visites est inclus dans le prix de l'opération). Donc les brestois qui voudraient se faire opérer à Rennes le regretteront rapidement.
 
Par contre après l'opération, c'est du bonheur : 5 mois que je ne porte plus de lunettes, pour un myope comme moi, ça change tout : j'ai enfin pû voir ma coiffeuse faire son travail, j'ai découvert à la piscine qu'il y avait plus de bassins que je ne le croyais, je vois où je vais quand je marche sous la pluie... De petits riens, mais qui font que je ne regrette vraiment pas de l'avoir fait.



En fin d'après midi, j'ai l'impression que mon grain de sable devient de plus en plus gros. En plus de cela, j'ai la même douleur que lorsqu'on se met du shampoing dans l'œil qui commence à apparaître et se fait de plus en plus présente.

Au bout d'un moment, la douleur est suffisamment forte que que je n'arrive plus à ouvrir l'œil, et que je me mette à pleurer assez abondamment. Aurélie décide alors de m'emmener à la clinique.

Arrivé sur place, la personne de l'accueil contacte directement le docteur sur son portable, qui arrive à la clinique 20 minutes plus tard.

Il m'anesthésie l'œil avec une goutte et m'explique que ce qu'il craignait se matin est arrivé : je cicatrice apparemment assez faiblement au niveau de l'œil, et la paupière, à force de passer au-dessus de la cicatrice, à fini par arracher l'épithélium. Il me met ensuite une pommade cicatrisante, et me cache l'œil en me donnant pour consigne de ne pas essayé de l'ouvrir.

Le lendemain, je dois remettre deux fois de la pommade cicatrisante, et jugerai pas moi-même si je n'ai plus mal, pour découvrir mon œil. Il me demande également de revenir le voir lundi soir pour voir l'évolution.

Le docteur se veut néanmoins rassurant : cet incident ne remet en rien en cause l'opération que j'ai subi. L'épithélium est une couche de cellule qui va régénérer naturellement. Par contre cette régénération sera un peu douloureuse, et tant qu'elle ne sera pas complète, ma vision continuera d'être un peu trouble. Mais dès lundi, je devrais être en mesure de mieux voir.

A Suivre...




Impatient de pouvoir à nouveau utiliser mes deux yeux, nous nous rendons assez tôt au cabinet du docteur samedi matin. Il contrôle mon œil et m'enlève la lentille.

Il émet un doute concernant la cicatrisation de mon épithélium et me fait patienter 10 minutes dans sa salle d'attente pour voir comment ça va évoluer maintenant qu'il a enlevé la lentille. Il recontrôle ensuite et estime que tout devrait allé. Il me conseille tout de même, en cas de douleur, de me rendre directement à la clinique, où il viendra aussi rapidement que possible en cas de besoin.

En sortant du cabinet, je vois assez mal : j'ai enlevé mes lunettes car le cerveau ne peut supporter la correction que d'un seul œil avec des lunettes, et je vois donc très mal de l'œil gauche, et assez brouillé de l'œil droit. Je constate tout de même que je suis maintenant capable de lire les enseignes des magasins, et la plaque minéralogique de la voiture devant nous, chose donc j'étais incapable jusqu'alors.

Arrivé à la maison, je met en place une lentille sur l'œil gauche, et là, c'est beaucoup mieux. Mon œil gauche voit très bien grâce à la lentille, et l'impression de brouillé de l'œil droit est très estompé. Du coup, j'ai presque une vision normale, même si j'ai une impression de grain de sable dans l'œil droit, à cause de la cicatrisation qui n'est pas terminée.




Une heure après l'opération, et juste avant d'aller me coucher, je dois changer le pansement. Le changement de pansement consiste à mettre une goutte dans l'œil et de la pommade, puis à remettre un pansement pour cacher l'œil.

Cette opération est à renouveler quatre fois par jour, jusqu'à temps que le docteur me retire la lentille.

En cas de besoin, j'ai également des comprimés et des gouttes contre la douleur. Coup de chance pour moi, je n'en ai absolument pas eu besoin car je n'ai ressenti aucun grosse douleur, du mardi soir, jour de l'opération, au samedi, jour où le docteur me retire la lentille.

A Suivre...




J'ai rendez-vous à 19h le mardi 31/03 pour l'opération. C'est Valérie qui m'y accompagne car évidement, on doit obligatoirement venir accompagné, pour se faire ramener. Nous arrivons avec 5 minutes d'avance.

Une infirmière nous indique la salle d'attente, et vient me mettre une goutte d'anesthésiant dans l'œil. Cette goutte sera suivi de 2 autres à 5 minutes d'intervalle.

Il doit donc être aux alentours de 19h20 quand le docteur Toulemont vient me chercher en salle d'attente. Il m'emmène dans une salle faiblement éclairée, et équipée du table surmonté d'une grosse machine qui fait le même bruit qu'un réfrigérateur en fin de vie.

Il me re-explique alors le mode opératoire. Il me fait mettre la main sous la machine et l'enclenche pour que je puisse me rendre compte que ma main sent maintenant le cochon grillé (lui pencherait plus pour un canard), et que cette odeur est donc tout à fait normale.

Je m'allonge ensuite sur la table. Mon œil était complètement anesthésié, et maintenu ouvert à l'aide d'une sorte de pense. Je ne sens donc absolument rien quand il commence à la « gratter » pour découper la couche du dessus. Tout ce que je constate, c'est qu'il est en train de manipuler mon œil dans tous les sens car les formes de ce que j'observe n'arrête pas de se brouiller, de changer de formes.

Une fois qu'il a terminé, il me demande d'observer attentivement une lumière rouge qui clignote. Il enclenche alors la laser pour 11 secondes. Au total, j'aurais le droit à quatre fois 11 secondes de laser.

Suite à cela, il m'installe une lentille, et me met un pansement sur l'œil. C'est fini. Je rejoint Valérie dans la salle d'attente, fait mon chèque de 650€, et repars. Il est alors 19h40 quand j'appelle Aurélie depuis la parking pour lui dire que tout c'est très bien passé.


A Suivre...


Lors de ma visite, le docteur m'a remis une ordonnance, avec toutes les gouttes et les médicaments à prendre. Je me rend donc en pharmacie où je m'en sors avec 40€ de prescription non prise en charge.

Dans ces prescriptions, il y a des gouttes, des anti-inflammatoires, des anti-douleurs, des pansement oculaires...

Trois jours avant l'opération, je doit me mettre un goutte dans l'œil droit, 4 fois par jours. Deux heures avant l'opération, je doit également prendre un comprimé décontractant.

A Suivre...




Rendez-vous fut donc pris un samedi matin avec le Dr Toulemont. Lors de cette visite, le docteur m'expliqua qu'il existait principalement deux techniques d'interventions :

  • L.A.S.I.K. : cette technique consiste à faire une coupe dans la couche superficielle de la cornée, à y faire passer le laser, puis à remettre en place la couche découpée pour sa cicatrisation.

  • Excimer de surface (PRK) : contrairement à la technique précédent, la couche superficielle ne sera pas remis en place, donc on l'enlève complètement. Suite au passage du laser, une lentille pansement sera mis en place quelques jours, le temps qu'une nouvelle couche se reforme pour remplacer celle qui a été enlevée.

La technique PRK demande plus de temps de repos pour la cicatrisation, mais celle-ci présente moins de risque que pour le LASIK, la couche peut « gondoler » un peu lors de la cicatrisation.

Les tarifs sont également différent, pour le PRK, il faut compter 650€ par œil, et de mémoire, c'est 1100€ pour le LASIK.

Après toutes ces explications, le docteur fait une « cartographie » de mon œil en y envoyant de l'œil. Grâce à cela, il connait précisément l'épaisseur de la cornée de chaque œil. Cette épaisseur est importante, car c'est elle qui détermine quelle surface de cornée peut être découpée, et plus on peut découper, plus on peut récupérer de la vision.

Au vue des mes épaisseur et de ma myopie, le docteur compte me faire récupérer entre 9 et 10/10ème pour l'œil droit, et 3-4/10ème pour l'œil gauche, soit la persistance d'une légère myopie. Ces résultats me conviennent parfaitement, et je prend rendez-vous pour une opération, 3 semaines plus tard.

On commencera par l'opération de l'œil droit, avant de faire quelques semaines plus tard, l'œil gauche.

Pour information, cette visite m'aura coutée 80€. Pour une visite chez un ophtalmologiste, le tarif conventionné est de 28€. Je serais donc remboursé de 27€ pour ma visite à cause du 1€ de forfait de la sécurité sociale.


A suivre...




Myope depuis l'âge de 7 ou 8 ans, j'ai l'habitude depuis toujours, de porter des lunettes et cela ne m'a jamais réellement posé problème. J'avais cependant le désir depuis plusieurs années, de me faire opérer pour m'affranchir de certaines contraintes.
Si pour 90% de temps, le fait de porter des lunettes ne me pose pas de problème, il y a toujours des situations où on s'en passerai : lors de temps de pluie, lorsqu'il fait froid dehors et qu'on rentre dans un magasin chauffé, lorsque l'on fait du saut à l'élastique ou tout autre manège de fêtes foraines... Bref, il y a de nombreuses raisons de vouloir s'en passer.

Pour vous donner une idée de ma myopie, je vous raconterai juste une petite anecdote : lors de ma dernière visite médicale, le médecin m'a demandé de lire son panneau de lettre, vous savez, celui se terminant par le gros AZ. Je me met face au panneau et enlève mes lunettes : je ne voyais même plus où se trouvais ce panneau.

Dernièrement, Aurélie à voulu qu'on s'inscrive à la piscine pour faire un peu d'exercices. C'est ce qui a été le déclencheur pour l'opération : arrivé à la piscine, le fait de ne voir rien ni personne m'a vraiment motivé à me faire opérer.

Le but n'était pas forcément de me passer de lunettes, mais simplement d'être moins handicapé quand je ne pouvais pas les mettre. C'est ainsi qu'un médecin généraliste m'a conseillé de prendre rendez-vous avec le Dr Toulemont, à Rennes.


A Suivre...




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :