Les blogs
du village
Variété culinaire

Variété culinaire

Le plaisir de découvrir de nouveaux goûts

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 660 257
Nombre de commentaires : 122
Nombre d'articles : 126
Dernière màj le 11/05/2012
Blog créé le 10/07/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

23/06/2010 - La fête national du Québec

 26/06/2010

Ce matin on plie le camp pour un retour à la civilisation. Nous passons en effet une bonne partie de la journée à faire de la route pour redescendre sur Québec car ce soir ont lieu les festivités de la fête nationale. La fête nationale du Québec est à la Saint Jean, c’est à dire le 24 juin, mais c’est ce soir qu’ont lieu les célébrations.

 

En chemin nous avons fait provision de photos de panneau de circulation que nous ne retrouvons pas chez nous, comme ici avec ce panneau de traversés de Caribous.



Ou alors le décompte en seconde des feux avant de repasser au vert quand il y a des travaux.



Comme nous sommes de retour à la civilisation, nous allons de nouveau pouvoir goûter à plein de spécialités culinaires du pays, bonnes ou mauvaises. Et parmis celles-ci, le St Hubert. St Hubert, c’est une chaine de restauration spécialisée dans le poulet. Je pensais qu’il s’agissait d’une sorte de Mc Donald’s, mais en fait c’est plus proche d’un Buffalo Grill. Nous sommes placés à une table, et nous pouvons choisir un menu à la carte. La grande spécialité, c’est le quart de poulet, servi avec des frites. Il faut admettre que si la nourriture n’est pas de la grande cuisine, et que la sauce qui accompagne est un peu grasse, les prix sont raisonnables, et ça cale bien quand on a faim.



Dans la soirée, nous sommes retournés sur les plaines d’Abraham où avait lieu un concert gratuit, un feu de Saint Jean, et un feu d’artifice. Le concert était donné par plein de grande stars... québéquoises. Donc à part Isabelle Boulay, autant dire que nous ne connaissions personne. Mais c’était justement une bonne occasion de faire connaissance avec la musique locale. A mon retour, il faudra que je me procure un album de «local locasse» pour voir ce que ça donne.

 

Ce concert a été l’occasion de goûter d’autres spécialités québequoises, comme la queue de castor. C’est une sorte de crêpe allongée et frit, et c’est délicieux. Il faut absolument que j’en trouve la recette.



Nous avons goûtés les parfums chocolat et cannelle. Sur les photos du point de vente, il y avait des présentations avec des M&M’s et autres bonbons qu’il me tarde d’essayer. Nous avons également bu une bière de la région, la «belle gueule». Nous avions déjà essayé la «Molson Dry» qui est très proche d’une kro, et là, c’était un peu pareil, mais comme coupé à l’eau. Bref, on ne retiendra pas la bière comme une spécialité de la région.



N’en déplaise à nos amis québecquois qui lisent peut être ces lignes, nous avons été pas mal frappé par le chauvinisme de ceux-ci. Qu’en pleine fête nationale toute la population arbore des drapeaux et les couleurs du pays, je peux comprendre.



Mais qu’entre chaque chanson du concert on nous répète qu’on est fier d’être québecquois, et qu’il faut célébrer la créativité quebecquoise, je trouve ça beaucoup. Surtout que des exemples de créativité, il n’en a pas été donné. Alors répéter toutes les 5 min que les québecquois sont créatifs, sans donner un seul exemple, ça fait un peu publicité automobile. Et à la radio pareil, régulièrement des messages annonçant que les quebecquois sont fiers et créatifs, avec message du premier ministre à l’appui. Sur une radio d’état peut être, mais sur NRJ, je trouve ça surprenant.

 

Il faudrait qu’on nous retournions faire une fête nationale sur les Champs Elysés pour comparer. Peut être que les français y sont aussi nationalistes que les quebecquois, et que c’est le peu d’intérêt que je porte en général aux fêtes nationales qui fausse mon jugement.

 

Toujours est-il que la fête était réussie et avait rassemblée beaucoup de monde, les gens n’hésitant pas à reprendre en coeur les airs qu’ils connaissent tous très bien.

 


 

Vers la fin de la soirée, un énorme feu de la Saint-Jean a été allumé. Il était tellement grand que même à bonne distance, nous en resentions la chaleur. Par contre, alors que nous sommes actuellement en période de sécheresse, et que nous avons vu partout dans les parcs nationaux que le risque d’incendie était important, nous avons aperçu de gros morceaux d’écorces enflammés s’envoler dans le ciel avant de retomber au milieu du public qui s’empressait de les éteindre.




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :