Les blogs
du village
Variété culinaire

Variété culinaire

Le plaisir de découvrir de nouveaux goûts

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 659 896
Nombre de commentaires : 122
Nombre d'articles : 126
Dernière màj le 11/05/2012
Blog créé le 10/07/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Après plusieurs mois d'absence, me voici de retour sur le blog.

Alors pour continuer sur le projet du vidéoprojecteur, cela fait maintenant plusieurs mois qu'il est terminé et parfaitement fonctionnel. Cependant il est maintenant "a vendre" car nous ne l'utilisons plus.

En effet, nous avons fait l'acquisition d'une belle TV de bonne taille (42") qui nous empêche de descendre l'écran de projection comme nous le faisions avant.

Nous ne pouvons donc plus utiliser le vidéoprojecteur et la disposition de notre maison nous empêche de le déplacer dans un endroit différent. Donc maintenant il occupe un coin du salon en "décoration", jusqu'à ce que nous lui trouvions une nouvelle famille d'accueil !


Problème d'écran

 05/09/2010
Comme indiqué dans l'article précédent, je vais vous parler de nos petits problèmes avec les écrans. pour ceux qui ont déjà suivi nos aventures sur le précédent projets, vous savez déjà que nous avons détruit notre 1er écran lors de la phase de démontage de celui-ci. Nous avions malencontreusement arraché une nappe.
Et bien c'est une chose similaire qui c'est de nouveau produit. Alors que nous venions de fièrement terminer la cadre devant accueillir notre dalle, nous avions pour projet de mettre celle-ci dans son nouveau panneau afin de vérifier qu'elle y rentrait parfaitement. C'est en soulevant délicatement la dalle que nous avons pu constater que le circuit électronique sur le coté ne suivait pas. Les nappes s'étaient «décollées».

La première frustration passée, nous nous sommes souvenu qu'un de nos amis nous avait donné un écran sans savoir réellement si celui-ci était cassé ou pas. En fait le problème c'est qu'il nécessitait un transfo pour l'alimentation que nous ne possédions pas. C'est donc en se promettant d'en trouver un pour tester que nous avions laissé cette écran dans un coin pendant plusieurs mois.

Nous avons donc cherché un transfo qui pourrait faire l'affaire. Après avoir fait l'inventaire de tous ceux présent à la maison, nous avons constaté que seul celui de l'ordinateur portable pourrait convenir. Malheureusement il semblait plus puissant que ce l'étiquette à l'arrière de l'écran préconisait. Foutu pour foutu, nous avons décidé de tenté notre chance, en croisant les doigts pour ne pas voir de la fumée blanche s'échapper de l'écran lors de la mise sous tension. Et ce ne fut pas le cas : l'écran était fonctionnel, mais pas le rétro-éclairage, ce qui nous allait très bien vu notre utilisation.

Nous avons donc réussi à le démonter sans le casser. Mais nous avons également été obligé de retoucher le cadre devant l'accueillir puisqu'il n'était pas tout à fait de la même taille que le précédent. Autre problème, ce nouvel écran avait une belle rayure, même si elle semblait superficielle.

Nous avons donc été obligé de retiré le film de la surface supérieure pour l'éliminer. Pour cela nous avons simplement humidifié des sopalins à la surface de l'écran et attendu quelques heures. Suite à cette cure, le film c'est retiré de lui même, et la rayure avait disparu.

Enfin en possession de tous les éléments, nous pouvions poursuivre au montage. Mais nous n'étions pas au bout de nos peines, et dans le prochain article, je vous parlerais de problèmes de lumière que nous avons rencontré.


Suite à notre première réalisation, nous avons décidé de refaire une bonne partie de notre vidéo-projecteur. En effet, pour la version actuelle, tout ne c'est pas déroulé comme prévu, et il y a plusieurs erreurs de conception.
Si cela ne nous a pas empêché de nous faire des séances ciné régulières depuis plus d'un an, nous souhaitons maintenant faire évoluer notre système pour améliorer les points suivants :
- remplacement de la lampe pour plus de puissance, afin d'augmenter les contrastes sur les couleurs sombres
- reconstruire la boite en bois afin de repositionner la porte, les trous d'aération et de stabiliser les pieds
- modifier le système de refroidissement pour qu'il soit un peu plus silencieux
- colmater les différentes fuites de lumière
- permettre d'avoir plus de réglage de netteté et de luminosité


Nous avons déjà commencé plusieurs des étapes. Tout d'abord, nous avons acheté des panneaux de medium pour refaire la boîte, en remplacement de celle en contreplaqué. Les découpes sont faites, mais la boite n'est pas encore montée.
Pour la source de lumière, nous allons remplacer la lampe actuelle pour des ampoules au Xénon, comme celle que l'on retrouve dans les phares de certaines voitures. Pour les voitures, la puissance est de 35W, pour notre projet, nous avons investi dans deux ampoules de 120W.
Premier problème, nous devons refaire le réflecteur pour les ampoules, car l'actuel n'est pas assez grand pour deux. Nous l'avons donc refait en achetant une plaque d'aluminium que nous avons découpée et recourbée sur une bouteille de shampoing. Rien qu'en faisant cela, la différence de luminosité entre l'ancien et le nouveau réflecteur est visible.
Nous n'avons pas encore intégré la deuxième ampoule, mais la prochaine étape sera de revoir la fixation des éléments principaux (écran et fresnel) pour les mettre sur des tiges filetés. Ce système nous permettra de régler la distance entre ces éléments, et donc la taille de l'image et sa netteté.
A bientôt pour la prochaine étape !



Nous avons récemment fait l'acquisition d'un écran de projection pour notre vidéoprojecteur.

293cm de diagonal, soit 236 x 175cm. Bon comme on peut le voir ça déborde un peu du mur, mais ça nous change de notre mur jaune.

Un grand merci à Cédric. Je pourrais dire qu'il nous a aidé à la monter, mais il serais plus juste de dire que je l'ai aidé à la faire :)

Il reste plus qu'à mettre une petite ficelle pour le descendre car il est trop haut pour Aurélie, et j'avoue, moi aussi je doit me mettre sur la pointe des pieds pour le descendre.



Y'avais longtemps mais nous avons enfin repris la construction du vidéoprojecteur avec 2 objectifs : le mettre debout et fixer tous les éléments que ne l'était pas encore.

Nous voulions le mettre debout car nous nous sommes rendu compte que contrairement à ce que nous espérions, il n'était pas possible de régler l'image de façon à positionner le vidéoprojecteur en haut d'une bibliothèque et de centrer l'image sur le mur. Nous avons donc décidé que le vidéoprojecteur sera un meuble indépendant, monté sur roulette.

Ainsi nous pouvons aujourd'hui le ranger dans un coin et le ressortir au besoin. Aurélie semble même penser que c'est un bon endroit pour ranger son sac à main :)

Ensuite, l'écran n'était tenu que par des fils de fer et le panneau de contrôle des ventilateurs pendait en dehors de la boite.

Tout cela est maintenant résolu. Mais un nouveau problème intervient : l'image est beaucoup trop grande. Nous sommes obligé de mettre le vidéoprojecteur à la place  du canapé pour pouvoir en profiter. La prochaine étape sera donc l'achat d'une lentille divergente (et de savants calculs) pour pouvoir diminuer la taille de l'image. Ou alors l'achat d'un autre objectif, mais on est plus rétiscent car l'objectif souhaité couterait 160€.



Il y a quelques temps, j'avais dit que je relaterais le week-end où la plus grosse partie du vidéoprojecteur avait été construite.

J'ai fait mieux ;) J'ai réalisé un petit diaporama des différentes étapes.

On peut mieux se rendre compte de trois choses :
 - ce n'est pas si compliqué que ça
 - Aurélie est très douée pour clouter des planches
 - une planche à repasser et une jardinière ont de multiples usages

Ce qu'on ne voit pas
 - je ne suis pas doué pour poncer les bords tranchants d'une lentille de fresnel
 - l'électricité peut provoquer de douloureuses décharges
 - une lampe halogène trop longtemps à proximité d'une lentille de fresnel la fait fondre.


Une petite partie ?

 02/04/2008
Nous venons de réaliser une petite vidéo me présentant en train de jouer à l'excellent Mario Galaxy sur WII.

Et c'est vrai qu'avec la taille de l'écran, on est bien au coeur de l'action :)

Le week-end dernier, des amis sont venus à la maison et nous avons joué à WII Sports. Et bien les personnages sur l'écran sont aussi grands qu'en vrai et jouer dans ces conditions au bowling est un vrai plaisir.


Cédric m'ayant prêté son appareil photo, j'espérai pouvoir faire un film où on verrait un peu mieux ce que la projection rend.

Malheureusement, son appareil, tout comme le mien, donne des résultats beaucoup trop sombre par rapport à la réalité.

J'ai quand même réussi à faire une photo pas trop mauvaise.



Enfin !!! Après avoir déporté l'électronique et ajouté 3 ventilateurs (merci petit frère) pour réduire la température à l'intérieure de la boîte, nous avons pu profiter de nos premiers films sur grand écran... ou plutôt sur un grand mur :)

Au début nous étions un peu déçu de notre image qui était plutôt sombre dans les coins. Puis nous avons essayé de retourner la 2ème fresnel et là... l'image est superbe.

Je sais que ça ne rend pas trop sur la vidéo car celle-ci est faîte avec notre appareil photo, mais vous pouvez me croire, nous avons enfin le cinéma à la maison.





Comme je le disais dans un article précédent, nous avions un petit problème d'électronique qui nous empêchait d'avoir l'image en entier.
Nous avons donc commandé une rallonge sur un site allemand. Notre commande est arrivée aujourd'hui.

L'opération est un succès : l'écran est toujours fonctionnel et nous pouvons maintenant "décoller" l'électronique de l'écran pour avoir l'image en entier.

Pour l'instant nous n'avons pas refait d'essais dans le vidéoprojecteur car il nous faut encore régler les problèmes de chaleur.


Enfin, ça bouge

 03/03/2008
Suite à diverses aventures, nous avons été obligés de racheter un écran. Mais maintenant c'est bon, nous avons enfin une image animée.

En effet, malgré les soudures faites sur le précédent écran, celui-ci n'a plus voulu foctionner correctement à partir du moment où nous l'avons intégré dans sa boîte. Le même jour nous avons crû que nous avions également grillé la lampe.

Pour la lampe, heureusement, fausse alerte : nous avions juste grillé le fusible que nous avions installé par précaution.

Par contre pour l'écran, nous avons été contraint d'en racheté un. Nous en avons trouvé un similaire au 1er.

Après une nouvelle phase de démontage, minutieuse, nous avons pû installer l'écran dans sa boîte.

Pour l'instant, comme on peut le voir, l'image n'est pas complète car il y a une partie de l'électronique de l'écran qui est encore dessus. Il faut que nous achetions une rallonge pour corriger ce défaut.

Un autre problème est encore la chaleur car rapidement, la lampe chauffe tellement qu'elle condole les fresnels. Là encore, un verre trempé entre les fresnels et la lampe devrait corriger le problème. Je vais également rajouté des ventilateurs. J'ai réussi à faire fonctionner l'alimentation de PC de récup dans ce but. Je croyais que cette alimentation ne marchait plus mais en cherchant sur internet, j'ai compris : il y a 2 bornes à connecter entre elles sur une alim pur la faire fonctionner en dehors d'une carte mère.

Bientôt la suite, dès que j'aurais reçu les pièces manquantes !


 




J'ai trouvé une petite vidéo vraiment sympa sur le principe de fonctionnement et l'assemblage d'un vidéoprojecteur.




Après un WE de bricolage (que je relaterai en détail plus tard), voici le dernier résultat de projection obtenu.

C'est encore trop clair à cause de toutes les fuites de lumières et parfois flou à cause d'une copine qui ne peut pas rester en position totalement immobile, bras tendue, plus de 2 mn ^^



La lightbox durant la phase de découpe de la tôle et de perçage de trous.



L'étape suivante est de fabriquer une source de lumière suffisante pour projeter une image à 3 mètres.
Nous avons donc opté pour un système HQI de 250W. Les avantages de la HQI par rapport à une lampe de vidéoprojecteur du commerce sont son prix (35€ au lieu de 250€) et sa durée de vie (de 3000H on passe à au moins 20000H).

La lampe en elle même peut par contre chauffer très dur. Nous avons donc décidé que nous ne fixerions pas la source de lumière (lightbox) directement sur le bois de la boite mais que nous l'intégrerions dans un boitier métallique qui lui, sera fixé à la boite.

Pour faire le boitier métallique, nous avons récupéré deux alimentations de PC hors d'usage (faut bien que toutes les cochonneries que moi et mon frère conservons par amour de remplir l'espace d'une pièce finissent par servir un jour).

Pour le schéma électrique, nous nous sommes inspirés d'un schéma trouvé sur internet que nous avons complété avec le père d'Aurélie (électricien à la retraite).

Nous avons ensuite fait un test de 3h d'utilisation : la lumière est bien blanche et lumineuse et la température assez élevée. La lightbox ne sera donc pas fixée directement sur la boite en bois mais nous utiliserons des écrous pour laisser l'air circuler.


Test en carton

 31/01/2008
Après la réception des éléments nécessaire à la construction, nous avons décider de procéder à un 1er test pour valider la théorie.
Nous sommes partie sur la base d'une boite en carton pour gagner du temps.

La source lumineuse dégageant beaucoup de chaleur et demandant un peu de travail pour être opérationnelle, nous avons décidé de faire nos 1er essais avec un simple spot halogène de 60W.

De même, la dalle de l'écran étant fragile après sa réparation, nous avons imprimé une image colorée nous servant de mire sur une feuille de papier transparent.

Une fois tous les éléments en place, nous avons allumé la lampe et aligné correctement tous les éléments. Et là... le résultat est impressionnant. De notre simple feuille A4 nous avons réussi à projeté une image nette sur plus de 2m de base.

De résultats encourageant pour la suite du projet :)


Nous avons reçu deux gros colis de la Poste. Chacun des colis contenait les éléments nécessaire à la construction du vidéoprojecteur.
Le premier colis contenait tout le matériel nécessaire à la fabrication de la source lumineuse ("light box"). Nous avons choisis une lampe HQI de 250W pour le projet.

Le deuxième colis contenait toute l'optique : les deux lentilles de Fresnel et l'objectif de 345 mm.

Ce qu'on voit sur la photo, c'est ma tête vu à travers une des lentilles de Fresnel. De ce côté déjà ça fait bizarre, mais regarder à travers, ça donne aussi le tournis ^^


Pour les yeux avertis, il s'agit de la dalle de l'écran en fonctionnement. On peut y voir une image d'anime à l'envers avec ses sous-titres.



Suite à la dernière mesaventure, nous étions un peu vert d'avoir perdu 60€ pour une dalle que nous avions cassé. Puisque nous n'avions plus rien à perdre, nous avons tenté de le réparer.
Nous avons donc acheté un kit de soudure et récupérer des petits bouts de câbles (câble de téléphone).

Nous avons ensuite étudier attentivement les connecteurs que nous avions cassés pour en faire le schéma sur papier et voir si nous étions d'accord sur les soudure à faire.

Un fois d'accord sur la théorie, Aurélie est passée à la pratique. Vu ma patiente et mon adresse, elle était la plus qualifiée pour ce rôle.

Après un 1er après midi de travail, nous avions récupéré 1/3 de l'image. Bien mais pas suffisant.

Le lendemain, Aurélie a entrepris de refaire toutes les soudures pour voir si les 2/3 qui nous manquait n'étaient pas dû à un faux contact. Mais non, toujours le même résultat.

On s'est alors dit que notre schéma n'était pas le bon et avons entrepris de dessouder les fils un à un pour voir si nous n'avions pas fait des croisement. Et la surprise, dès le 1er fil dessoudé, nous avions retrouvé la totalité de l'image. Apparemment il y a comme un fil en trop.

En tout cas, nous avons retrouvé notre dalle qui va pouvoir réintégrer le projet. Malheureusement, les soudures sont si fine que la manipulation de la dalle est maintenant très périeuse car les soudure cassent facilement.


Démontage de l'écran

 18/01/2008
La 1ère pièce à récupérer pour notre projet, la plus cher, et la plus fragile : la dalle d'un écran plat. Nous avons réussi à en trouver un par petite annonce pour 60€. Donc nous avons entrepris la phase délicate de démontage.
L'écran est un écran plat DELL de 15". Fonctionnement parfaitement au début, il a rapidement émis des signes de fatigue et le rétroéclairage à fini par tombé en panne. Pas grave, de toutes façon pour le vidéoprojecteur on change la source lumineuse.

On a donc entrepris de le démonter, patiemment, en prenant chaque étape en photo. Tout c'est parfaitement bien passé, sauf sur la fin.

En voulant tirer un peu sur l'électronique pour la dégager, nous avons cassé un ribbon. Un ribbon est un bout de plastique faisant office de fils électriques entre 2 circuits. Extrêment plat, il est aussi extrêmement fragile.

Résultat des courses, l'écran était hors d'usage :'(


En me promenant sur internet, je suis tombé sur un site intéressant, allinbox, qui explique et donne tous les conseils nécessaire pour la fabrication d'un vidéoprojecteur.
Au début, nous avions commencé à nous renseigné sur les vidéoprojecteur du commerce après avoir vu que les 1er prix commençait à 300€. Le problème, c'est que comme l'imprimante, le vidéoprojecteur à un consommable : ce n'est pas une cartouche d'encre, mais la lampe.

D'après nous recherche, à raison de 2H d'utilisation par jour, il aurait fallu moins de 2 ans avant de la changer. Ce ne serais pas si gênant si le prix de la lampe n'était pas de 250€.

Donc en visitant le site nous avons vu que le principe de fonctionnement était assez simple et cela nous a donné envie d'essayer.

Le principe est celui de rétroprojecteur, comme celui qu'on retrouve dans toutes les salles d'un collège / lycée, sur lequel on pose une dalle d'écran plat. Une source lumineuse puissante éclaire une dalle mise en sandwitch entre deux lentille de fresnel. Le faisceau lumineux passe ensuite à travers un objectif pour afficher l'image sur le mur.


 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :