Les blogs
du village
Variété culinaire

Variété culinaire

Le plaisir de découvrir de nouveaux goûts

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 656 803
Nombre de commentaires : 122
Nombre d'articles : 126
Dernière màj le 11/05/2012
Blog créé le 10/07/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

18/06/2010 - Traversée de la région de Charlevoix

 19/06/2010

Ce matin, après avoir plié notre campement, nous nous sommes rendus au village des éboulements, sensé être un village très pittoresque. C’est également le point d’impact d’une météorite de 2km de diamètre qui serait tombé dans la région il y a des millers d’années, et qui aurait modelé toute la région de Charlevoix.

 

A ce niveau du Saint Laurent, l’autre rive n’est déjà plus visible. Nous avons un peu marché le long de la plage, jusqu’à arriver au musée maritime. La ville des éboulements a longtemps été accessible que par le Saint Laurent. C’est pourquoi, une industrie de construction navale y a rapidement vue le jour. On y fabriquait principalement des goélette en bois. Aujourd’hui ce type de navire n’est plus utilisé, et le chantier naval c’est reconverti en musée.



A proximité des éboulements, se trouve le Cap-aux-oies. C’est à cet endroit que la salinité de l’eau passe à 24% et que le Saint Laurent devient une mer. Le panneau que l’on voit sur la photo est celui d’une gare. En effet, à cette endroit il y avait autrefois une gare qui ammenait les touristes de la Malbaie. Aujourd’hui la gare a été détruite et seul les voies à l’abandon et le panneau subsiste. En nous rendant sur la plage, nous avons eu la surprise de découvrir que c’était maintenant une plage de nudistes.



Nous avons ensuite continué notre route pour nous rendre au musée de Charlevoix, à la Malbaie. Le musée est découpé en trois partie : l’histoire de Charlevoix, l’exposition « le temps d’unee paix » et l’exposition sur la ville de Clermont.

 

L’exposition sur l’histoire de Charlevoix commence avec l’arrivé de Champlain. On y découvre rapidement que les premiers colons étaient français et écossais et qu’il y a ici une certaine tradition du tapie brodé. Mais l’histoire s’attarde surtout sur l’arrivée de la bourgeoisie québécoise avec la construction du Manoir Richelieu et des villas de luxe à Malbaie. Une grande partie de l’exposition est consacrée aux costumes du personnel de l’autel, à l’équipement de loisir du début du XXème siècle (club de golf, maillot de bain) et aux oeuvres artistiques de quelques habitants célèbres.

 

L’expostion «le temps d’une paix» est consacrée à une série québecoise du même nom. Ne connaissant pas cette série, nous pouvons dire aux extraits présent dans l’exposition, que ça ressemble à « la petite maison dans la prairie ». Pas très intéressant quand on n’est pas fan, sa seule présence est dûe au fait que l’auteur de la série habite la région.

 

Enfin la dernière exposition sur la ville de Clermont se fait en 2 minutes. La ville à 75ans et doit sa création à la construction d’une église, celle de la Malbaie étant loin pour les paroissiens habitant le village. Le village a ensuite pris de l’essor grâce à la construction d’une usine de papier. Mais bon, quand on en arrive à mettre sous verre un pull en laine tricoté en 2009, avec d’un coté Super Mario, de l’autre Scoubidou, en désignant ça comme de l’artisanat local, on se dit qu’il n’y a pas grand chose à présenter.

 

Heureusement le musée comporte un toit accessible duquel nous avons une vue panoramique de la région. C’est d’ailleur la seule chose que nous avons le droit de prendre en photo. Vous l’aurez compris, nous avons été déçu de cette visite.



Nous avons donc repris notre route, toujours plus au nord, pour arriver dans la soirée à Baie-Sainte-Catherine, situé dans le Fjord du Sagenay. A partir de là, si nous voulons continuer à monter au nord, il nous faudra soit traverser le Sagenay, soit le contourner. Pour l’instant, nous allons nous établir ici trois jours, dans l’espoir de voir des baleines.




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :