Les blogs
du village
Entre prés et champs
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 6 836 426
Nombre de commentaires : 25 423
Nombre d'articles : 2 410
Dernière màj le 13/11/2019
Blog créé le 16/02/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Bonjour et bienvenue chez moi!
J'ai ouvert ce blog pour partager un tas de choses avec vous qui passez me rendre visite!
Amicalement.
Chantal.


Un ami, c'est quelqu'un qui vous connait bien et vous aime quand même .....
Hervé Lauwick

<< 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 >>

Au coeur du Maroilles.

 14/07/2016
Début juillet, nous sommes 'montés' en Thiérache, cette partie de région qui s'étend du nord de l'Aisne jusqu'en Belgique, en passant par le département du Nord. Nous voulions montrer à nos amis Annick et Serge (en séjour dans la région) comment était fabriqué le Maroilles, ce fromage typique de ce coin de France.
Nous aurions préféré les emmener dans une ferme, mais les fermiers n'ouvrent leurs fermes qu'aux groupes de quinze personnes (minimum) et sur rendez-vous...Ce qui est compréhensible, ils ne vont pas arrêter leurs activités dés que 2 ou 3 personnes passent par chez eux pour une visite...
Nous sommes donc allés à l'usine Leduc à Sommeron, dans l'Aisne (c'est ICI), a quelques kilomètres de la petite ville de Maroilles, qui, elle, se trouve dans le département du  Nord. 
Dans cette usine, en début de visite un petit film nous explique comment est fabriqué ce Maroilles, ensuite nous longeons un long couloir, où nous pouvons suivre les différentes étapes de cette fabrication à travers des vitres.

Ces photos ont donc été prises à travers les vitres, d'où le reflet sur certaines....
Et avec mon portable, la batterie de mon APN m'avait lâchée!


Tout commence par la collecte de lait auprès de 15 producteurs locaux qui livrent ce lait de vache à l'usine....
Vient ensuite la maturation, le lait est ensemencé, empresuré découpé et égoutté.....




Après l'égouttage, vient le moulage pour préformer le fromage avant la mise en moule.
En cours de journée, ce fromage sera retourné quatre fois pour faciliter l'égouttage...
Vient ensuite le saumurage, c'est le triage des fromages pour le contrôle des poids et mise en séchoir qui dure de 3 à 5 jours...



Le séchage crée une protection naturelle pour la croûte et neutralise l'acidité du fromage facilitant ainsi l'affinage.
Cet affinage dure en moyenne de 5 à 9 semaines.
Les maroilles seront brossés en moyenne 2 fois par semaine pendant 3 semaines et encore une fois par semaine pour assurer leur maturation idéale...



Cette personne brossait, brossait, brossait les fromages à l'eau froide...



Les produits seront ensuite stockés en chambres froides avant d'être expédiés vers les différents réseaux de distributions....





Cette fromagerie est en plein cœur de l'AOC du Maroilles dans l'Aisne.
L'entreprise en produit aujourd'hui 450 tonnes par an, alliant tradition et technologie.

Un autre fromage ressemblant au Maroilles est fabriqué dans cette usine, c'est le "Vieux Lille".
Ce "Vieux Lille" n'est pas sêché, mais est resalé une seconde fois au gros sel au bout de 8 jours, afin qu'i 'graisse' davantage.
Sa fabrication est identique à celle du Maroilles, seul l'affinage fait la différence, ce sera un fromage de caractère au goût plus salé, mais il n'a pas l'appellation d'origine contrôlée ( l'AOC).




Et, comme chaque fois dans ce genre d'endroit, la sortie passe par la boutique....comment résister?
Nous avons donc fait quelques petites provisions, n'est-ce-pas Annick?





Un 'Vieux Lille', un Maroilles, une crême de Maroilles, mais aussi une 'boulette d'Avesnes', qui est faite avec la pâte des Maroilles cassés au démoulage; ces brisures seront broyées et aromatisées avec de l'estragon, du persil et du poivre, avant d'être remalaxées et formées à la main en forme de cône....


J'ai testé cette crème de Maroilles en faisant une tarte 'soleil' avec quelques lardons allumettes; c'était parfait...
Il faut donner un coup de couteau entre chaque 'rayon' quand la tarte est tiédie, car ce fromage a tendance à couler un petit peu...







mais aussi, une pizza faite avec cet odorant fromage....




Bon après-midi à vous qui passez par ici!




Repas entre amis....

 14/07/2016
Une idée de repas à savourer entre amis!
En entrée;
Une verrine de thon sur une faisselle aux herbes; la recette est ICI.



Ensuite, une épaule de veau au citron confit en cocotte...
La recette est ICI.


Et, en dessert, une tarte avec une pâte en spéculoos dont la recette est ICI, mais cette fois, j'ai utilisé des framboises....






Merci Michèle....

 14/07/2016
pour cette petite carte venant d'une région où les immenses plages de sable fin sont si belles et les sites magnifiques; comme ceux des deux caps!
Bisous.




Voici des petites mousses au chocolat en trompe-l'œil qui surprendront et raviront vos convives!

Ce sont de simples petites mousses recouvertes de cookies écrasés dans lesquelles on pique une petite branche de menthe! 
Rien d'extraordinaire, mais cela fait de l'effet sur la table...

Voici ma recette de mousse pour 6 verres;
- 6 œufs
- 20 cl de crème liquide
- 200 g de chocolat noir
- 50 g de sucre glace
- quelques cookies
- quelques petites branches de menthe

Cassez le chocolat et faites-le fondre avec la crème, bien mélangez le tout, incorporez les jaunes d'œufs un par un en fouettant vivement puis le sucre glace.
Montez les blancs en neige, incorporez le quart de ces blancs battus à la préparation au chocolat pour 'détendre' un peu le tout, et ajoutez le reste de ces blancs très délicatement au mélange.
Répartissez dans des verres.
Mettez au moins 3 heures au réfrigérateur.
Au moment de servir, écrasez les cookies, répartissez-les sur la mousse et piquez le petit brin de menthe dans le verre...

Servez ce petit pot de terre....en dessert!




Pour cette petite préparation, vous pouvez utiliser la mousse au chocolat de votre choix.













Voici un petit cadeau personnalisé qui plait toujours beaucoup aux parents!

J'ai pris beaucoup de plaisir à broder celui-ci, car si je connais le papa et la maman, c'est surtout la mamie et le papi que je connais bien....et d'ailleurs vous connaissez très bien la mamie aussi!!!lol
Vous avez trouvé?










Aux portes de la Thiérache;(région naturelle qui regroupe des terroirs de France et de Belgique où l'on retrouve des paysages et des architectures identiques; bocages, herbages, terrains vallonnés, maisons traditionnelles en pierre et en brique), Guise est une charmante petite ville, calme et verdoyante, résolument moderne, elle conserve cependant un vieux quartier et le Familistère Godin, témoignage d'une aventure ouvrière exeptionnelle...
Je vous avais raconté l'histoire du Familistère lors de notre première visite, en 2012....C'est ICI
Dans ce Familistère, on peut visiter un fabuleux musée qui expose les appareils de chauffage et de cuisson fabriqués à l'usine Godin...
Je vous en avais montré quelques-uns lors de notre première visite....comme ICI, ou encore ICI! 


Nous y sommes retournés il y a quelques jours avec Annick et Serge, et nous nous sommes aperçus que ce musée s'était agrandi, nous avons donc pu admirer de nouvelles pièces de collection, et en particulier ces superbes cuisinières....

Je pense que celà rappellera quelques souvenirs à certaines d'entre vous...

La plupart de ces cuisinières ont été fabriqués entre fin 1800 et 1950, elles sont en fonte et tôle émaillée...

J'ai admiré celle-ci en particulier...

Vous pouvez cliquer sur ces photos pour les agrandir.


La plupart de ces cuisinières ont été restaurées avec l'aide du conseil général de l'Aisne et du FRAM (fonds national d'acquisition pour les musées.)

















Ce réchaud four au gaz date de 1952...


L'émail blanc s'impose progressivement sur les appareils culinaires après 1918...


Cet appareil que l'on trouve près de nombreuses cuisinières et autre appareil de chauffage devait servir à stocker le charbon....




Pas vraiment démodées ces cocottes en fonte...



Je vous montrerai les poêles dans un prochain article...







Après les desserts aux fraises ou aux framboises, que diriez-vous d'une tarte aux abricots et au romarin ?
Ce parfum de romarin est très subtil et c'est délicieux!

Voici les ingrédients;
- 1 pâte sablée
- 20 cl de crème liquide
- 1 beau brin de romarin
- 50 g de poudres d'amandes
- 10 à 12 abricots (selon leur grosseur)
- 2 œufs
- 4 cuillères à soupe de confiture d'abricots
- 100 g de sucre (70 g suffiront si les abricots sont bien mûrs)

Voici la recette;
Portez à ébullition la crème, ajoutez-y le brin de romarin, couvrez puis laissez infuser le temps de préparer la suite...



Allumez le four à 180 °.
Foncez un moule à tarte avec la pâte sablée, piquez-la à la fourchette et étalez dessus la poudre d'amandes.
Dénoyautez les abricots et coupez chaque moitié en deux, rangez ces morceaux sur la pâte.
Fouettez les œufs avec le sucre, incorporez la crème en la filtrant à travers une passoire, versez ce mélange sur les abricots.
Enfournez une trentaine de minutes et démoulez sur une grille.

Faites tiédir la confiture mixée dans le micro-ondes, badigeonnez-en la tarte au pinceau pour la faire briller.
Décorez avec un petit brin de romarin. 










La piéride du chou.

 06/07/2016
Je fais un petit clin d'œil à Mireille en postant cet article, effectivement, Mireille nous a montré un papillon qui ressemble un peu à cette piéride; si ce n'est la couleur qui les diffère...
Le sien est le 'myrtil'...c'est ICI. La piéride est un papillon très courant, il est reconnaissable à sa couleur 'blanc crême' et à ses tâches noires, d'autres piérides lui ressemblent cependant beaucoup, et la confusion est assez facile.



Si la piéride (le papillon) est plutôt sympathique pour le jardinier (en tant que pollinisateur notamment) sa larve, en revanche est un fléau au potager.
Les chenilles de piéride sont voraces et s'attaquent à de nombreuses espèces de choux; chou pommé, chou frisé, brocoli, ect, ect...



Mais dans ma lavande, il est le bienvenu!








Pourquoi pas les deux?
Dans son dernier article, la petite fille de Madeleine nous demande des idées de menus pour les grandes réunions estivales (c'est ICI); j'ai donc laissé ce lien....
Mais je m'aperçois que je ne vous ai jamais donné les recettes des 2 cakes présentés dans cet article....
Je remédie donc aujourd'hui à cet oubli....

Voici donc la recette du cake au magret de canard séché et au cheddar;

-  3 œufs
- 150 g de farine
- 1 sachet de levure
- 15 cl de lait
- 10 cl d'huile d'olive
- 2 échalotes finement hâchées
- 100 g de cheddar
- 90 g de magret de canard séché
- sel et poivre

Préchauffer le four à 180°.
Battez les œufs avec le lait et l'huile, ajoutez progressivement la farine dans laquelle vous aurez mélangé la levure, ajoutez ensuite l'échalote très finement hâchée, le magret coupé en très petites lanières, le cheddar émietté, poivrez et salez (peu à cause du magret séché et du cheddar).
Mettez au four 45minutes à 1 heure.


Et voici la recette du cake au chorizo et aux lardons;

-3 œufs
- 150 g de farine
- 1 sachet de levure
- 10 cl d'huile d'olive
- 15 cl de lait
- 75 g de lardons allumettes
- 1 oignon
- 1/4 de chorizo fort ou doux selon votre goût
- sel, poivre

Préchauffer le four à 180 °.
Battez les œufs avec le lait, l'huile, ajoutez progressivement la farine dans laquelle vous aurez mélangé la levure, l'oignon très finement émincé, les lardons préalablement revenus  dans une poèle et égouttés,  le chorizo coupés en très petits dés, salez (peu à cause du chorizo et des lardons), poivrez et enfournez 45 minutes à 1 heure.










Il me restait du brochet dans le congélateur, et franchement celà ne me disait rien du tout de le cuisiner tel quel! Il y avait un moment que j'avais envie de faire des quenelles; l'occasion était donc toute trouvée!
C'est la première fois que j'en faisais, ce ne sera pas la dernière, car elles étaient plutôt réussies!
C'est assez long à réaliser, par contre, ce n'est pas compliqué!
Il y a 2 petites astuces à savoir, la première étant de faire plusieurs heures à l'avance ce que les spécialistes lyonnais appellent 'la panade'; une sorte de pâte à choux; on peut d'ailleurs la faire la veille, la seconde étant de remplacer la farine par de la semoule fine de blé dur, ce qui permet d'obtenir des quenelles très légères.

Voici donc les ingrédients pour 300 g de chair à brochet.
- la chair du brochet hâchée dont on a retiré soigneusement les arêtes, (mon morceau venait d'une 'belle bête',ce qui fait que les arêtes étaient faciles à retirer car elles étaient assez grosses!)
-180 g de semoule de blé fine
- 25 cl de lait
- 80 g de beurre
- 3œufs
- Sel, poivre
-Sauce à la bisque de homard....ou autre..
Cette quantité permet d'obtenir 10 à 12 quenelles.


Mettre le lait et le beurre dans une casserole à feu moyen avec le sel et le poivre, quand le beurre est fondu, ajoutez la semoule, mélangez bien à feu très doux, il faut que la pâte s'assêche et se décolle des parois.
Laissez tiédir et ajoutez les œufs un par un, ajoutez ensuite la chair du brochet.
Mettre ce mélange plusieurs heures au réfrigérateur....




Au bout de ce temps, formez les quenelles en vous aidant de 2 cuillères à soupe.
Plongez-les dans une grande casserole d'eau bouillonnante, faites-les pocher jusqu'à ce qu'elles remontent à la surface, il faut compter 15 à 20 minutes.
Egouttez-les bien et disposez-les dans un plat à four beurré.
Recouvrez-les avec la sauce de votre choix...



J'ai fait une petite sauce béchamel (une tasse à thé) dans laquelle j'ai dilué un peu de crème fraîche, une boite de bisque de homard et une cuillère à soupe de cognac, j'ai laissé mijoter une quinzaine de minutes à feu très doux avant d'en recouvrir les quenelles.
Vous pouvez aussi ajouter un peu de gruyère râpé.







Pas le temps de souffler, après les fraises, voici les framboises qui mûrissent!
Avant de penser aux gelées, quelques petites verrines seront les bienvenues pour le dessert!
Voici les ingrédients pour 4 verrines;

-1 bol de framboises, plus quelques unes pour obtenir 4 cuillères à soupe de coulis (je n'ai pas pesé ma quantité de framboises!)
-200 g de fromage blanc
-1 blanc d'œuf
-10 cl de crème liquide
- une dizaine de spéculoos (ou biscuits à la cuiller, biscuits roses de Reims ou tout autre sablés!)
-1 tablette de chocolat noir (j'ai utilisé du chocolat avec des éclats de crêpes dentelles)
-4 cuillères à soupe de coulis de framboises.

Tapissez le fond des verrines avec les sablés émiettés et versez par-dessus le coulis.
Ajoutez quelques framboises dans les verrines...


Faites chauffer la crème liquide et versez-là sur le chocolat cassé en petits morceaux, mélangez bien et mettez au frais. Montez le blanc d'œuf en neige et ajoutez-y délicatement le fromage blanc.
Versez dans les verrines en lissant la surface.
Placez-les 1 heure au minimum au réfrigérateur.
Ajoutez la ganache au chocolat, remettez au frigo pendant au moins 30 minutes, servez bien frais.











Quelque part, entre Carcassonne et Perpignan, tout près du joli village de Cucugnan (c'est ICI) se dresse une imposante muraille perchée tel un vaisseau à 800 m d'altitude; la citadelle de Peyrepertuse.
Le château dit 'cathare' est situé dans le département de l'Aude, en région Languedoc-Roussillon, Midi- Pyrénées.
Peyrepertuse veut dire 'pierre percée' en occitan.
Cette longue citadelle médiévale épouse les contours du rôcher et se dresse sur une crête calcaire au dessus des vignes et de la garrigue, au cœur d'une nature sauvage.

N'oubliez pas le petit clic sur les photos pour les agrandir!




Non seulement les parois du rôcher sont innaccessibles, mais les architectes de l'époque les ont couronnées de murailles et de tours...
La côte sud n'est qu'une falaise surmontée d'une muraille longue de 120 m de long et haute de trente à quarante mètres...
L'entrée se trouve au nord; tous les autres côtés sont inaccessibles..
On imagine aisément l'effort nécessaire à des soldats en arme pour gravir ces falaises et murailles!


On accède en voiture jusqu'à la billetterie, puis une sente ombragée mène jusqu'à l'entrée.
Le château se compose de 3 parties, l'enceinte basse, l'enceinte médiane et le donjon qui domine le tout et auquel on accède par un escalier vertigineux creusé à même la rôche....



Ce site de Peyrepertuse a été occupé dés le début du 1er siècle avant Jésus Christ.
Plusieurs souverains espagnols et français ont possédé cette citadelle par le passé avant de disparaitre.
Elle est toujours sur son rôcher, aujourd'hui, elle ne subit plus que les usures et assauts inexorables du temps....


















Nos ancêtres du moyen-âge avaient trouvé cette fortification naturelle que la main de l'homme n'a fait que parfaire!

Les ruines du château ont été classées monument historique en 1908.

 




Le petit village de Duilhac sous Peyrepertuse, enserré entre des falaises de calcaire, ce terroir n'est que montagne; ses habitants ont reçu le surnom de 'sauta-rocs", (saute-rôchers)
Ce village domine un petit cirque où sont concentrées presque toutes les parcelles cultivées en vignoble.
Au-dessus, sur les pentes de Peyrepertuse, c'est le domaine des moutons et des abeilles...







Cette dernière photo vient de Wikipédia.




Aujourd'hui, j'ai fais de la confiture de fraises, bien sûr, j'en ai mis quelques-unes de côté afin de faire une tarte!
Pour cette tarte  aux fraises, mascarpone et pistache, voici ce qu'il vous faut;

-1 pâte feuilletée.
- des fraises
-150 g de mascarpone
- 2 cuillères à soupe de crème épaisse
- 30 g de sucre glace
- 1 sachet de sucre vanillé

- 2 cuillères à soupe de pistaches non salées.

Faites cuire à blanc la pâte feuilletée dans un four préchauffé à 180 ° pendant une vingtaine de minutes, laissez-la refroidir.
Lavez et équeutez les fraises.
Concassez grossièrement les pistaches.
Dans un saladier, mélangez le mascarpone avec la crème fraîche, les pistaches concassées, la vanille et le sucre glace avec un fouet à main.
Etalez la préparation au mascarpone sur le fond de tarte refroidi, répartissez les fraises par-dessus et saupoudrez de sucre glace avant de servir.





Et régalez-vous!










Dimanche dernier, nous étions à un  baptême, et nous étions, 'chargées' avec une copine de faire les petits bouquets de table..
Voici les petites compos que nous avons faites;
Quelques petits callas, des jolies fleurs vertes très aériennes qui ressemblent à du gypsophile, un peu de verdure trouvée dans le jardin, le tout piqué dans de la mousse et planté dans des pots en verre recouverts avec 2 carrés de non-tissé; un jaune pâle et un vert, et un troisième carré en organza vert très pâle, le tout ficelé avec un morceau de raphia jaune .....
Qu'en penses-tu Nadou , toi la spécialiste en matière de compos florales?



Bonne journée!










Quel plaisir de déguster ces premiers petits pois!
Accompagnés des premières pommes de terre nouvelles; de 2 oignons nouveaux (un peu petits!) et d'une laitue, j'ai acheté tout de même quelques carottes et navets primeurs, les nôtres n'étant vraiment pas bons à récolter!



Un vrai régal dans l'assiette!









<< 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :