Les blogs
du village
parfum de brimbelle

parfum de brimbelle

Sur les traces de Dame Nature

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 614 819
Nombre de commentaires : 3 315
Nombre d'articles : 734
Dernière màj le 21/07/2018
Blog créé le 20/04/2012

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
<< 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

 

 

 

200g de farine de maïs

3 œufs 

1 sachet de levure

10cl de lait

10cl d'huile d'olive

quelques lamelles chorizo

feuilles d'une botte de navets nouveaux

Sel, poivre




On commence par laver les feuilles,et on ôte la tige centrale qui est plus dure.
Puis on fait fondre dans un peu d'huile d'olive dans poêle.
Égouttez,

Dans un grand ravie, mélangez, l'huile, le lait et les oeufs.
Dans un autre, mélangez  la farine et la levure. 
Ensuite on mélange les deux préparations.

Je réserve 1/3  de la préparation pour faire des petits en forme de cannelés, sale , poivre  et je verse dans les moules et dépose une lamelle de cherizo.

dans le restant de la préparation vierge, mes feuilles de navets primeurs cuites que j'ai coupé en petits morceaux
Salez, poivrez, car la farine de maïs est très fade.
Goûtez avant de mettre en cuisson

Four à 180°C pendant 30à 40 minutes pour les gros et 15 minutes pour les petits.

On contrôle  la pointe de couteau.











 simplement Gigi, une pensée 



A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui se matin  avoit désclose 
Sa robe de  pourpre au soleil, 
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée, 
et son teint  au vostre pareil.

Las ! voyez comme en  peu d'espace
Mignonne, elle a dessus la place
Las! las ses beautez laissé  chéoir ! 
Ô vrayment maraste Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc ,si vous me croyez mignonne,
tandis que vostre âge flleuronne
En sa plus verte nouveauté, 
Cueuillez, cueuillez vostre jeunesse : 
comme à ces cestres à la vieillessse
Fera ternir vostre beauté

Pierre ronsard ( 1524- 1585)


 Rose du jardin des plantes











Menu de la semaine

 10/05/2014
 Quelques clichés de la semaine 



 Dernière ligne droite si on veut. 
On grimpe toujours, et l'on pourra apercevoir de loin un chevreuil qui mange .
Dame Nature nous offre des couleurs Automnales. On peut constaster la couleur prune. La brûme qui se lève.


Ici dans cette vallée, un couloir d'avalanche qui malgré reste dangereux puisque qu'une avalange a eu lieu.Pourtant c'est les Vosges, mais le risque existe aussi.


 Au fond , la ville de Munster 


 Encore des vestiges de neige, et sur notre chemin  les couleursl'Automne en avril 


 Ici une pensée à deux jeunes Allemands qui ont perdu la vie, en ne retrouvant pas leur chemin en plein hiver.
 


 Hautes chaumes


  Je me suis couchée dans l'herbe humide pour prendre les jonquilles en photos.
Des larmes de pluie sont déposées sur les feuilles.


 On fera une pause pour manger 


 Le lundi de Pâques , le site est fermé. Nous mangerons notre pique-nique à l'abri. 



 Tout proche de l'arrivée


 Encore un effort, sur les hauteurs , nous apercevons le Lac de Blanchemer


  Ce Je que j'aime dans la pluie,  à chaque espace d'eau, la pluie forme des ronds


 Le Lac Blanchemer est là pour nous, et la pluie aussi


 L'itinérant prend fin ici. 

Dans le chalet, un foyer pour faire une belle flambée. Quelques hommes iront chercher du bois sec et allumer cette cheminée pour nous réchauffer.  
Pendant ce temps, nous ferons allusion d'un Pâques au tison ou nous pourrions faire cuire une dinde avec ce qui va avec.

Merci à vous, qui nous avez suivi dans ce parcours tout au long de ces photos.
 



 Le dortoir : 
 Dune vingtaine de lits individuels .  Ce qui a été pratique, est qu'il y a des casiers pour ranger nos sacs.
La nuit fût meilleure car la fenêtre on pouvait l'ouvrir , pas de vasistas


 Dernier Petit déjeuner . 
 


 Nous sommes reparti, sur notre chemin des jonquilles encore fleuries sur les hauteurs.




La lumière est parti, et l'on sent quelques gouttes d''eau.
La météo s'annonce pas bonne. Ce ne sera pas celle d'hier du dimanche de Pâques sous le soleil .

Par sécurité nous mettons nos capes pour protéger nos sacs.
 


 


 la pluie  fine nous suit dan snotre parcours et ne s'arrête pas.

 Dernière pause du matin vers 10 h et se réchauffer 



Après ce dénivelé descente copieux dont je vous ai fait part sur le dernier article, les articulations misent  à l'épreuve les genoux fragilisés, la fatigue des jambes


Une pose pour écouter le bruit de l'eau qui s'écoule, et récupération, hydratation

Nous sommes maintenant sur le versant Alsacien 



Tout près du ruisseau la Chapelle st Nicolas, juste avant de rentrer dans le village de KRETCH  " Alsace"



La chaleur est arrivée, et l'on commence à ce dévêtir


 L'église du village de KRETCH, un très beau village que nous traversons.



Nous sommes le dimanche de Pâques et dans le jardin d'un particulier , des oeufs sont accrochés dans cet arbuste


A la recherche d'un coin tranquille et à l'abris du soleil pour notre pique-nique. 
Nous sommes à la croisés de deux chemins. 



Au menu :
Salade de pâtes
radis
du bon jambon blanc fait par maison par un boucher charcutier 
et...en dessert...
un gâteau chocolat aux pépites de  poires.....
Magnifique
 



Après une fatigue de la matinée, un peu de soleil,un repas...
La sieste s'impose. 


 Après avoir quitté mes chaussures, j'ai mis mes orteils en éventail 



Un des deux chemins 



Voici celui que nous prendrons, le chemin de TRECH, vous voyez en face au loin , la prochaine crête , elle est pour nous.



  Nous sommes à 1280 métres d'altitude. Mais avant d'arrivée là, il faut que je vous dise. 
Comme le ciel commençait à nous menacer, Gilles notre guide propose de prendre un racourci.

On aurai dû pour mémoire , se rappeler ce que que avez dit la dame de l'auberge.

La journée va être difficile.

 Je confirme, Jacques,... lui à des jambes de sept lieux . Ce que je veux dire, quand moi  je marche à 5 à l'heure , Jacques c'est du 7,5 à l'heure.

Mais ce qui nous attendait un dénivelé, dont je suis sûr de 45° .
Fichtre, un effort de plus après un dur labeur sur la journée.

 



 Le temps se gâte


 Un panneau Alsacien, qui nous même au refuge


 enfin, nous arrivons au refuge pour la nuit.
Dans ce refuge, des gardiens de père en fils.On doit apporter son repas. Par contre une cuisine est à disposition pour réchauffer, c'est un peu être à la maison.
L'association de Vosges en Marche  ( PRESLES), a apporté sur place dans des grandes glacières le menu et nous a concocté :
Soupe 
Haricots verts/ pommes de terre/rôti de porc
muster/ barkass
et en dessert crème patissière vanillée
Quelques petits chocolats  et petits oeufs liqueur et un bon café.





Ange gardien

 03/05/2014

Je remercie  petite fille de Madedeine et son équipe qui ont  été mes anges gardiens.
Dû à une mauvaise manipulation dans mon titre  Vu du Haut dimanche de Pâques.
Merci beaucoup à toute l'équipe de Certiferme
Bon week-end 



 

Avant de partir la dame de l'auberge nous dit de la journée à venir être difficile. Sans plus d'infos, chacun s'est posé la question sur les difficultés qui nous attends
9 heure,
Il est temps de quitté l'Auberge du Drûmont.

Le ciel Semble nous abandonner. Un brouillard présent, juste chaud. 

Quant on pense qu'il a fait beau deux mois d'affilés dans les Vosges.

 



Nous prendrons à gauche, quelques marches dessinées dans la terre pour accéder au chemin, et  voir la table d'orientation. 

Qui très particulière. Nous avons l'habitude de voir table rectangulaire ou demi sphère avec des dessins colorées dessus et du flêchage.

Là, pas du tout , la matière est comme  du fer. 



Malheureusement le ciel se refuse tout commentaire
" week-end de Pâques", 


Donc pas le levée de rideau.
Pour la vu du haut, il nous faudra revenir sur un autre jour. 

 

 

 


 



 

 Même dame Nature en a décidé ainsi, ce n'est pas grâve. rien ne peut nous arrêter. 
La végétation est en avance, alors on profite de regarder autour de nous toutes ces couleurs. 


 Le soleil se lève tout doucement et au moment où une pose vers 10h30.
Des oiseaux discutent entre eux, on écoute.
Notre guide accompagnateur, à chaque oiseaux que l'on entend , nous donne son nom. la fauvette , je l'ai surnommé la bavarde


 

 



 Nous reprenons notre marche, et nous voilà  sur un chemin de forêt,un joli dénivelé descente nous attend. Gare aux genoux, chemin escarpé, cailloux aux arêtes limées  par le passage et le ruissellement de l'eau, racines d'arbres.
Plus pesonnes ne parle et se concentre à chaque pieds posés, car c'est ce qu'il y a de plus facile pour se faire une entorse et à notre gauche le vide. 



Jonquille

 03/05/2014
 Bonjour à toute, 

J'ai eu un message d'une de vous me disant d'avoir un  soucis avec mon blog. Mes photos ne peut-être vu  et  prise  en compte.  
J'ai fait avec un essai d'une jonquille. Elle passe. en attendant que le probléme soit résolu.
Bon Week-end.
Bises à toutes. 



Après avoir grimpé ce dénivelé de 800 mètres, copieuse cette montée. Et ce n'est que le début.
En haut la pencarte du Drumont. 
Alors comme Jacques se tenais à cette direction, je propose une photo.
Et là notre Guide accompagnateur part en délire avec Jacques. Voilà, comme quoi avec peu de chose sur une randonnée, on a le droit de s'amuser. 




 L'arrivée vers l'Auberge est proche.

Entre - temps, une négociation de bâton. 
En fait, le guide accompagnateur qui avait déjà un bâton, remarque un qui a été abandonné sur le chemin vers l'Auberge.

Il en décide de le rammasser et  dit à Jacques : 

- Gilles ...lequelle je garde ?
- Jacques ...  comme tu veux Gilles 
- Gilles....    allez !!je garde le nouveau et je te donne le             mien
- Jacques -----  ah non  !! j'en ai déjà un cela me suffit
Gilles...   soit bon
Jacques ...   tu te débrouilles
Gilles....   en fait je préfère garder le premier il est                         moins tordu. 

Moi, derrière qui l'ai écouté me disait ...deux enfants... c'est trop drôle ... 


 
L'arrivée à L'auberge. Dépôt des bâtons derrière la porte.



La salle 




Au menu: 

Soupe de légumes moulinés ( reconnu par ses fibres fines)
Rôti de porc fumé et une tofaille de pommes de terre
Munster affiné



Compagnons de route


  Compagnons de route


Et là, notre guide nous demande si  nous connaisons le dessert  Vosgien " fromage blanc au Kirsch" 


Gilles notre guide, nous demande si nous connaissons le dessert local.
Il nous le présente tellement  bien et  met l'eau à la bouche.
Une Commande à l'unanimité.

Merci Gilles, 
une vrai découverte ce dessert et on en redemande. 
Il aurai été dommage de passer à côté de ce superbe produit. 



Gourmands , Gourmets, 

Sa composition : fromage de munster frais fabriqué du matin avec sucre canne et kirsch.
Et quand je dis Kirsch, la dose est bien servi.
Merci Amis Vosgiens

 



 
La vasistas que vous voyez est celui de la chambre qui restera sans rideau. Nous nous réveillerons ave cla lumière du jour.
Un dortoir ou nous avons dormi, une pièce de 3 lits superposés, et 3 lits simples d'une personnes.
Une chose que j'ai pu remarquer, on a fait comme nos ados, linge pas rangés.Le cirque en fait.
Nous dormirons dans nos sacs de couchage. 
La journée du samedi se termine.

A découvrir la suite  du dimanche.
 



Un bouquet

 30/04/2014
 Mon amie Mado ( jardin)  un bouquet de fleur, avec le lilas blanc de son jardin.
Merci Mado 



Toujours le samedi  19 avril 2014, 
Après le repas .Reprise de la marche . Avant d'arrivée à la  prochaine  alte qui sera l'auberge, nous avons encore du chemin. Mais entre temps, beaucoup de chose amusante.


 En traversant la forêt , deux de nos compagnons transformés en Paranomix


 Les grenouilles ont pondus dans cette flaque d'eau. On peut voir des oeufs transparents.
Si la sécheresse arrive, ils vont tous mourrir. 


 Là... on distingue des tétards. Ouvre-bien les yeux.


Certaines personnes connaisent cette borne. Elle fait partie de l'histoire entre la France et l'Allemagne.
 
L'Alsace chahutait entre la France et L'Allemagne

Les personnes sont coté Allemande si cela été à la première guerre  




Dame nature sculpte de jolies choses. A vous d'interprétez.


   A 1200 métre du brouillard givrant


Tête de fellering 
Encore une borne , 
A cet endroit Jacques se situerait côté français, si l'on relate l'histoire du passé 




  


Sur les hauteur du Drumont , cela sent bon l'arrivée de la première étape.
Nous avons eu environ 800 mètres de dénivelé.




Avec la Drôme, entre champs de lavande et épeautre, voilà un goûter aux parfums du soleil.



Comme pour un quatre -quart. Classique:

150 g de sucre roux
3 oeufs
150 g de farine de petit épeautre
1cc de levure chimique
3 cc de lait poudre
150 g de beurre
Et pour terminer
3 gouttes d' huile essentielle de lavande bio ( production de la Drôme).

Travailler comme un quatre- quart classique et mettre en cuisson 45 minutes dans un four à 180°C.















Avant de repartir des Vosges mardi matin, un geste, aller ramasser des pissenlits dans le pré à côté du Gîtes.
j'avais vu la recette de Mamiggi, qui me parlait beaucoup
" confiture des Pauvres"
Ce titre m'a vraiment sensibililer.
Ma récolte pauvre comme la recette, je n'ai pris qu'une petite quantité pour un essai.

Ici retrouver sa recette de MamiGigi
confiture des pauvres

Recette de guillaumette 






Pour moi, comme je disais, recette pauvre à la récolte.

Je suis la recette de MAMIGIGI, sauf la quantité de pissenlit.

Une fois avoir retiré tous les pistils, il ne me reste que 106 g.

un vrai jeu de patience.

 2 belles oranges bio, et 2 citrons bio , le sucre spécial confiture,
et l'eau.











<< 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :