Les blogs
du village
chez Séo and Co

chez Séo and Co

Deguemer mat ! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 5 419 464
Nombre de commentaires : 1 900
Nombre d'articles : 1 986
Dernière màj le 10/01/2022
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

la tourterelle....1/2

 14/09/2021
Un jeune garçon de Cornouaille nommé Aleks vivait dans les montagnes noires et avait pour habitude de piéger des volatiles pour se nourrir. Chaque fois qu'il allait visiter ses pièges, il y trouvait de nombreux oiseaux capturés. Il avait attrapé toutes les espèces qui existent au monde, à l'exception d'une tourterelle à gorge noire. Cette tourterelle-là avait esquivé tous ses pièges.
Renonçant à la capturer par ce moyen, le garçon prépara de la glu avec de l'écorce bouillie de blé noir Puis il englua tous les arbres du pays. La tourterelle, qui ne connaissait pas ce piège, alla se poser sur une branche, et ses pattes furent prisonnières de la matière poisseuse.
Aleks accourut pour s'emparer de sa victime.
– Jeune homme, lui dit l'oiseau, ton habileté a été plus grande que ma méfiance, mais si tu me laisses la vie sauve, je te donnerai quelque chose dont tu seras content, et ton père avec toi, car il ne sera plus obligé d'aller à la chasse avec son chien comme il le fait par tous les temps.
– Et que veux-tu donc me donner de si précieux ?
– Du bétail !
– À quoi bon ? Je ne bois pas de lait !
– Alors je t'offrirai de l'argent à profusion !
– Ce n'est pas une chose qui se mange ! Ta chair est bien préférable pour moi !
Et Aleks, impatient, saisit la tourterelle à la gorge. Celle-ci supplia alors d'une voix étouffée, car la pression des doigts la gênait fort pour parler :
– Enfant, relâche-moi ! Je te promets une masse d'or aussi énorme qu'une montagne !
À ces mots, Aleks desserra un peu son étreinte. Alors, l'oiseau pondit un œuf et dit au jeune homme :
– Casse cet œuf, tu y trouveras une bague. Cette bague, mouille-la de ton sang.
Quand Aleks eut cassé l'œuf, il aperçut à l'intérieur un petit anneau blanc. Il se fit alors une légère incision à la main et mouilla l'anneau avec le sang qui en coula.
L'anneau devint aussitôt jaune comme de l'or.
– Passe cette bague à ton doigt, lui recommanda alors la tourterelle. Chaque fois que tu auras besoin de quelque chose, frappe le sol avec la paume de la main où se trouve le doigt qui porte l'anneau. Prononce en même temps le nom de ce que tu désires. Tu l'obtiendras à l'instant même !
– Je vais en faire l'expérience sans plus attendre ! déclara Aleks. Si tu as menti, je te rôtirais sur la braise et te mangerais sans pitié !
Il passa l'anneau à un doigt de sa main droite et, frappant le sol de la paume, il cria ce seul mot : "soupe!" Cent jarres de soupe apparurent aussitôt.
Après s'être rassasié, le jeune oiseleur dit à la tourterelle : " Il n'y a peut-être là qu'un effet de tes sortilèges. Je ne crois pas que ce soit la bague qui m'ait procuré cette soupe. Je vais tenter une seconde expérience. "
Alors, frappant la terre de nouveau, il appela :
– Mon père ! Ma mère ! Venez manger de la soupe!
Aussitôt, il vit ses parents à ses côtés.
Tous deux s'assirent et mangèrent, eux aussi, de grand appétit.
– Petite tourterelle, dit alors Aleks, que ton anneau soit efficace ou non, tu m'as déjà donné plus de nourriture que ta chair ne m'en eût valu ! Aussi vais-je te laisser aller. Mais sache bien que si ta bague cessait de m'être utile, il me serait encore possible de remettre la main sur toi !
Sur ces mots, il délivra la tourterelle, qui s'enfuit à tire-d'aile.
Aleks s'en retourna dans son village, accompagné de ses parents. Mais la marche fatiguait beaucoup ces derniers qui n'avaient pas pu se rendre compte de la longueur du chemin en venant, ayant été transportés par la vertu de l'anneau.
Aleks, les voyant marcher péniblement, frappa la terre du plat de sa main en disant :
– Il me faut trois chevaux alezans !
Sur-le-champ, trois chevaux tout harnachés et dont la crinière et la queue étaient décorées de fils d'or, sortirent du sol à l'endroit même où Aleks avait frappé.
Le jeune homme aida ses parents à enfourcher leurs montures, puis il grimpa à son tour sur la sienne. Ils revinrent chez eux en cet équipage et purent se reposer de toutes ces émotions.
Si mon histoire n'est pas finie, il est quand même temps d'aller au lit.

Quand vous vous réveillerez
hier ira de l'avant
et demain sera aujourd'hui
d'ici-là bonne nuit les ami-es !



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :