Les blogs
du village
33gourmande
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 2 453 064
Nombre de commentaires : 5 262
Nombre d'articles : 1 818
Dernière màj le 23/10/2014
Blog créé le 22/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

merci

 23/10/2014
à ces voyageurs qui ont pensé à moi........... cela me touche beaucoup - je leur souhaite à mon tour un bon retour parmi nous!!!!



quelle chaleur ce week end!!!!!!!!!!!! on a ressorti shorts et débardeurs, pris un petit coup de soleil,  mais on a évité la "foule" sur les plages............ en se contenant de notre jardin

encore quelques fleurs égayent nos yeux : le citronnier qui refleurit et va encore redonner quelques beaux citrons

 



les dipladénias


des fleurs, encore des fleurs


le fushia en pleine forme


j ai tout de même fait mes plantations "hivernales" : quelques petites pensées


et pour ma fenêtre de cuisine un cyclamen entouré de petites pensées


et voici la température qu il fait déjà ce matin!!!!!!!!!!!!!!! devant la maison : 28°



vacances auvergnates

 18/10/2014

notre promenade du jour devait nous mener au Mont Gerbier des Joncs, source de la Loire!!!!!!!!!! mais hélas le mauvais temps en altitude nous a empêche d admirer le paysage et de faire la randonnée prévue -

nous nous sommes consolés en admirant le Viaduc de Récoumène - haut lieu du saut à l élastique pour les amateurs de sensations fortes car il culmine à 65m au dessus du lit de la rivière, la Gazeille - -

nous sommes allés à Les Estables jolie commune la plus haute du département à 1344 m. et même montés jusqu à la Croix de Peccata en espérant une éclaircie mais hélas rien du tout donc nous sommes redescendus jusqu au petit village de Saint Martial et son petit lac naturel sur lequel nous avons pû admirer une belle colonnie de hérons



des nombreux lacs naturels ou artificiels de cette Région nous avons choisi de faire une halte sur celui de Naussac, près de Langogne, un lac artificiel crée à partir de 1976 qui a malheureusement nécessité la destruction du village du même nom - village qui a été reconstruit un peu plus haut tout de même - ce lac permet de réguler le débit minimum de la Loire -

il sert aussi de réservoir pour l agriculture locale et de nichoirs pour de nombreuses espèces animales



en repartant vers Bort-les-orgues, nous pourrons admirer Saint Flour et sa cathédrale perchée sur un piton rocheux qui abrite la vieille ville - Murat et son célèbre rocher à la Vierge qui veille sur la cité avant d arriver au col du Pas de Peyrol escale avant le Puy Mary


Le Puy Mary : labélisé Grand Site de France et situé à 1783 m. d altitude -

on y accède depuis le col par un sentier très raide par endroits malgré un escalier de marches en béton aménagé en raison de la très très fréquentation du site (d autres mesures à venir sont prévues pour éviter également le trop grand nombre de véhicules à stationner notamment des navettes en bus) -

le brouillard montant par nappes, j ai laissé mon mari monter seul au sommet



nous étions déjà venus une 1ère fois en 1985 (les marches en béton n existaient pas et on montait sur les cailloux!!!!!!) et une autre fois en 2005 avec mon petit fils mais nous n avions pas pû même nous arrêter tant le brouillard était dense -


nous ne pouvions pas ne pas nous arrêter pour admirer le Pont du Barage de Garabit - célèbre pont de M. Eiffel qui fait la fierté des Auvergnats -


et comment ne pas faire aussi une belle photos de toutes ces vaches rencontrées dans presque toutes les prairies (et même sur la route!!!!)



vacances en AUVERGNE

 16/10/2014

continuons nos visites dans cette belle région

BRIOUDE : où nous avons visité la Basilique SAINT JULIEN du nom d un soldat romain reconverti, décapité et inhumé en 304 sur l emplacement actuel de l Eglise

bien sûr l Eglise a subi de très nombreuses transformations au cours des siècles en gardant des traces des différentes époques ce qui donne un mélange assez pittoresque

elle est considérée comme la plus grande Eglise Romane d Auvergne



à l intérieur sur les piliers en grès rose, ou scories on peut admirer des peintures chatoyantes qui avaient été recouvertes mais remises à jour en 1957 et  representant des animaux, des scènes de la vie courante -

le sol est fait à partir de galets de basalte et de quartz disposés en vagues, fleurs ou rosaces également redécouverts en 1963



les piliers sont aussi sculptés avec des visages où de petites scènes

une particularité (mais que je n ai pas réussi à bien prendre) tous les vitraux ont été refaits au début de ce siècle par un artisan koréen et un atelier spécialisé près de Chartres et ne représentent pas de scènes bibliques comme habituellement mais sont d inspiration très moderne



au détour d une des ruelles qui composent  le circuit des hôtels particuliers des anciens chanoines de Brioude du  centre historique on peut admirer de très belles  maisons et notamment cette belle batisse du 15ème siècle où le célèbre brigand dauphinois Mandrin aurait fait un court séjour - et qui abrite aujourd hui une salle d exposition d arts divers


LA CHAISE-DIEU

autre lieu religieux symbolique d Auvergne grâce à son Abbatiale Saint Robert située à 1000 m d altitude sur un plateau granitique ce qui en fait une des plus haute d Auvergne et la plus grande Abbaye d Europe -

construite au XIVème en style gothique à la demande de Pierre Robert de Beaufort, futur pape Clément VI - elle fait partie d un ensemble imposant de monastère, cloitre, séminaire



l intérieur est très simple mais très singulier en effet on est saisi dès l entrée de ne pas voir le choeur un balcon dit un "jubé" partage en effet la nef en 2 parties l une pour les moines autour du choeur symbolisée par 144 stales en bois sculptées et l autre pour les fidèles -


au milieu de la partie "moine" se trouve le tombeau de Clément VI surmonté d un gisant en marbre blanc - le Pape a ainsi voulu être inhumé là -


on n a pas pû visiter le cloitre, en travaux de rénovation mais depuis le petit jardin extérieur on peut admirer l imposante batisse


SAUGUES :

dans cette vallée de l Allier, nous avons fait une halte à Saugues, capitale de la Margerie et porte du Gévaudan célébré par Robert Sabatier dans son roman "Les Noisettes Sauvages" - avec sa tour des Anglais du XIIIème siècle -



et sa collégiale du XIIème au pied de laquelle poussent de très belles roses trémières entretenues avec amour par une voisine



sardines en toast

 16/10/2014

j ai utilisé ma boite de sardine de "LA POINTE DE PERNMARCH" pour tester une petite recette de toast

j ai donc pris :

- la boite de sardine

- finalement une tomate fraiche car les tomates séchées n étaient plus bonnes

- une échalotte

- de la coriandre et de la ciboulette

- du piment

- des cubes apéritifs à l emmental  (je n avais pas d autre fromage souple sous la main)

- quelques feuilles d endive



tout d abord j ai bien écrasé les sardines avec un peu de leur huile pour avoir une bonne consistance - j ai ensuite rajouté l échalotte, les feuilles d endives et la tomate ciselées finement - l assaisonnement et pour finir les cubes de fromage bien écrasés

bien mélanger le tour - le mettre au frais pour un meilleur mélange des saveurs



présenter sur du pain de mie toasté!!!!!!!!!!!!!!

un délice à refaire

et aussi à tenter avec les filets de maquereaux (à moins que je trouve une autre idée)




c est bien sans sortir de chez nous on voyage à travers la France -

et là c est une Région que je ne connais pas mais qui donne aussi envie de partir en ballades!!!!!!!!!!!!!!

un grand merci à Chantal




un petit coucou du SUD

 13/10/2014

d une blogueuse vacancière qui n oublie pas ses petites copines en leur envoyant un peu du soleil du grand sud - quoique en ce moment!!!!!!!!!!!!

à bientôt sur le blog pour de belles photos j espère




l escalier central mène au choeur de la Cathédrale par une succession de porches qui deviennent de plus en plus étroit jusque dans l eglise - sur  le porche principal on peut encore admirer des fresques peintes et la porte magnifique en bois qui est ouverte les jours de pélerinage


à l intérieur on peut admirer entre autres spendeurs :

une sculpture de Vaneau du XVIIème représentant l Assomption de la Vierge surplombant la nef

la hauteur de la coupole et l influence des diverses époques de la construction,

ainsi qu un orgue magnifique construit en 1689 et qui a la particularité d être visible des 2 côtés : une face pour les fidèles et une pour le choeur -



nous continuons notre périple autour de la Cathédrale et sur une petite place nous trouvons une "vieille" dentelière installée sur le pas de sa boutique en train de travailler - un centre d enseignement de la Dentelle au Fuseau est d ailleurs installé un peu plus loin - certaines rues sont faites en pierre de lave et on peut trouver des vestiges d un ancien mur d enceinte

et partout en ville on peut trouver des roses trémières encore bien fleuries



nous avons admire, mais de loin,  la 2ème attraction de ce choeur de ville le rocher Corneille  au sommet duquel trône une gigantesque statue de la Vierge de 16m de hauteur pour un poids de 110 tonnes (sans son piedestal!!!) - elle a été réalisée à partir de 213 canons de Sébastopol pris pendant la guerre de Crimée par le général Pélissier en 1885 et offerts par Napoléon III -

un sentier aménagé avec des panneaux d interprétation, des points de repos, des fontaines et même des WC est facilement accessible à pied après un petit péage -

du sommet on a un panorama à 360°sur la ville et ses environs

pour nous cela sera pour une autre fois!!!!!!!!!!!




nous étions souvent passés au Puy en Velay sans jamais nous arrêter c était donc la 2ème partie de notre séjour en Auvergne pour cela nous avions trouvé un petit hôtel à St Privat d Allier une petite commune proche dans le site des Gorges de l Allier perché sur un éperon rocheux entre 2 ravins


nous voilà donc partis à la découverte du Centre historique du PUY EN VELAY point de départ du chemin qui amène les pélerins à Saint Jacques de Compostelle en Espagne en traversant la moitié de la France et de l Espagne

c est aussi une ville situé dans un site exceptionnel d où émergent 3 pitons rocheux sur lesquels l homme a bati une statue dédiée à la Vierge, une a Saint Joseph sans oublier le fabuleux rocher d Aiguilhe de 82 m de hauteur, cheminée d un ancien volcan, où une chapelle a été édifiée au Xème siècle par un évêque du Puy à son retour de St Jacques -

 



nous commencons donc notre visite par la Place du Martouret sur laquelle trône l Hotel de Ville un édifice construit en 1766 sur l emplacement de l ancienne maison consulaire - en face de la Mairie un arbre somptueux attire notre regard : il s agit d un arbre planté à la Libération pour honorer la mémoire de tous ceux tombés au champ d honneur une sorte de monuments aux morts bien originale


puis nous arrivons sur la place du Plot : place du point de départ du chemin des pelerins vers St Jacques - la fontaine dite de la Bidoire est la plus ancienne de la ville elle date de 1246 - et en 1548 les consuls avaient fait dresser un pilori où les ivrognes étaient exposés aux moqueries des passants -

aujourd hui elle abrite de nombreuses terrasses de café ainsi que le marché du samedi matin



dans l une des ruelles,, la rue Chamarlenc nous découvrons une très vieille maison un peu délabrée mais avec une plaque bien étrange


toujours en suivant le circuit qui nous permet de découvrir la vieille ville avant d arriver à la Cathédrale nous découvrons une autre petite place très agréable : la place Saint Maurice bordée par des petites maisons avec des jardinets bien entretenus


par la rue des Tables, ainsi nommée par les jours de fêtes religieuses les marchands de la ville  installaient leurs tables chargées d objets pieux sur la pente - elle mène aux 134 marches qui conduisent à l entrée de la Cathédrale


la  Cathédrale Notre Dame du Puy en Velay qui domine la ville est construite en plusieurs époques à partir du XIème siècle - agrandie sans cesse elle repose en partie sur un rocher central puis sur du remblai et encore agrandie sur d énormes piliers batis dans la pente - pour combler un dénivelé de 17m.



situé sur un promontoir basatique, ce chateau surprenant contrôlait ainsi plusieurs vallées

il fût édifié au début du XIIème siècle par la famille de Murol avant de passer suite au mariage de la dernière héritière, en 1455 à la famille d Estain - puis abandonné il est cédé au Département en 1890 par le dernier descendant, le Comte de Murol -

réabilité depuis 1986 par une Association, il revit peu à peu grâce aux visites et animations autour de la chevalerie et de spectacle pyrotechniques surtout l été



l accès se fait par le parc et une montée très difficile avant d atteindre la porte Sud puis des escaliers nous amènent le long du mur d enceinte dans l espace des écuries, l ancienne basse cour - on découvre le puits et les différents engins de tortures qui existaient au moyen-âge -

au passage on peut admirer les murailles du chateau hautes de plus de 10 mètres et épaisses de 2/3 mètres qui épousent la forme de la roche -



puis on emprunte la rampe qui mène à la porte nord - entrée principale avant le XVème siècle - cette porte était ainsi ouverte dans l enceinte afin de ne pas offrir aux assaillants suffisament de recul pour utiliser les béliers ou autres moyens -


encore un impressionnant escalier nous mène à la Haute Cour aussi appelée la mesnie c est le lieu de vie du Seigneur, de sa famille, des serviteurs et des gens d armes -


l habitation se faisait sur plusieurs étages, les tours étant occupées par le Seigneur et sa famille - dans la Salle de l Hommage on peut admirer : les armoiries des différents seigneurs de Murol et leurs alliances -

une immense cheminée et les vestiges des salles du dessus

une salle où sont exposées toutes les armes utilisées par les Chevaliers au cours des siècles

de ce lieu stratégique on avait accès aux caves, aux réserves d armes ainsi qu au chemin de ronde



pour accéder au chemin de ronde on emprunte un escalier très étroit construit dans l épaisseur du mur - au fur et à mesure que l on monte on découvre les niches qui servaient de prison et au dernier étage avant le chemin de ronde, le "bureau de l intendant du chateau" -

le chemin de ronde situé à  950 m. d altitude permet d avoir une vue à 360° sur la vallée de la Couze, le lac Chambon et le massif du Sancy

son étroitesse était aussi conçue pour empécher les éventuels assaillants qui auraient réussi à pénétrer jusque là de s organiser et ils s exposaient ainsi aux flèches des défenseurs



en redescendant on visite l office, les cuisines, les différents ateliers de la vie du chateau - avant d accéder aux Chapelles l une construite en 1078 et l autre par Guillaume II de Murol à la fin du XIVème siècle - des fouilles entreprises permirent la mise à jour de tombes que l on suppose des maitres des lieux -


et l on ressort par la partie "renaissance" une extension construite pour agrandir le chateau sur la cour intérieure -

c est dans cette cour que sont proposés, en été des spectacles équestres et autres animations médiévales -

au bas du chateau un panneau indique que l accès est très difficile et déconseillé aux personnes en fauteuil et à la mobilité réduite mais après avoir fait la visite on comprend aisément car les escaliers sont nombreux et très étroits!!!!!!!!!






de recevoir un petit cadeau  surtout quand cela vient de notre site hébergeur - merci donc à Certiferme, Iterroir et leur partenaire "la pointe de Penmarch" pour cette délicate attention

j ai déjà goûté leurs produits et c est délicieux -




pour l occasion nous étions venus la voir - pas très décidés le matin car il pleuvait bien chez nous mais vers midi cela s est levé et on est tout de même partis

bien sûr nous n étions pas les seuls à vouloir la voir mais finalement la journée s est bien passée : la foule n était pas si dense que cela bien qu il faille attendre près de 2 heures pour pouvoir monter à bord (mais ce n était pas le but de notre promenade) et le soleil est venu réchauffer cette belle après midi





elle était amarrée au Ponton d Honneur sur les quais tout près du pont de Pierre afin de permettre l accès au bateau pour les visiteurs

ce qui n était pas tout à fait pratique pour faire de belles photos - de plus la marée était basse donc on la voyait difficilement - malgré tout cela j ai pû quand même faire quelques photos







des  panneaux relataient les principales étapes de la construction

et un village de tente avait été installé le long des quais pour une exposition avec des maquettes

dans l animation il était également prévu une initiation pour les enfants afin de monter le long d un mât sur les cordages comme les marins sur le bâteau





voilà notre visite à ce magnifique bateau "ancien" mais neuf s achève- nous espérons de tout coeur qu il pourra accomplir le rêve de tous ces amoureux qui lui ont permis de voir le jour - la prochaine étape c est le voyage vers les Amériques!!!!!


un petit clin d oeil aux quais de Bordeaux avec le miroir d eau en brumisation



le Puy du Sancy est un véritable volcan malgré son air de montagne car il n a plus de cratère - il a cessé son activité il y a plus de 220 000 ans - et il culmine a 1886 m.

pour y arriver nous traversons la ville du Mont-Dore où nous pouvons admirer la naissance de la Dordogne (qui passe pas loin de chez nous) formée de deux petites rivière la Dore et la Dogne qui descendent du massif du Sancy



pour atteindre le sommet nous prendrons le téléphérique n° 2 implanté en 1962 en remplacemednt du téléphérique n°1 construit en 1936 par l aviateur Dieudonné Costes afin de développer l activité de la station de ski -

ce téléphérique nous emmène en 4 minutes à 1780 m d altitude et ensuite il nous faut encore monter 870 marches en bois pour accéder au sommet du Sancy et admirer le magnifique panorama à  360° qui s offre à la vue jusqu aux Alpes par temps très clair (on peut même apercevoir le Mont Blanc)

(à l arrivée sur la plateforme haute la statue d une marmotte nous accueille)



le sommet est encore loin............

pour ma part je monterai presque la moitié des marches mais ne pourrai pas aller plus loin - je confie donc l APN à mon mari pour ramener de belles photos







la journée était belle et sous le soleil nous en avons profité pour nous promener sur les nombreux petits chemins de randonnée que l on peut aussi emprunter pour éviter de prendre le téléphérique depuis le parking



un peu de cuisine

 08/10/2014

notre repas de dimanche :

pour cela j avais acheté une pintade que j ai farcie en sucré :

 

- de la chair à saucisse

- des pruneaux frais de la nouvelle récolte et vendus par un producteur

- 2 pommes fruits

- sel/poivre/piment/persil

- oignon



voilà les beaux pruneaux bien gonflés et gouteux à souhait


un peu de couture pour enfermer la farce - j avais également glissé sous la peau des éclats d échalote bien assaisonnés pour donner un peu plus de goût

je l ai fait cuire entourée d oignon, de petites pommes de terre juste essuyées et coupées en deux ainsi que de mes poivrons rouges récoltés au jardin



en dessert j avais envie de tester le gâteau aux pommes présenté récemment par notre amie Françoise (La Guillaumette) -

bon d accord il n a pas tout à fait le même aspect que le sien car j avais oublié de mettre les oeufs - donc j ai dû sortir mon moule du four et rajouter les oeufs que j avais battu en omelette - bien mélanger et remettre au four

pour la crème j ai bien suivi la recette par contre!!!!!!!!!!!!!!



voilà une belle part que j ai accompagnée pour plus de gourmandise d une petite "lichée" de caramel au beurre salé

merci à Françoise pour cette délicieuse recette simple à réaliser mais très gourmande




notre ballade du jour nous amenait du côté de Clermont Ferrand - tout d abord nous allons au sommet du Puy de Dome un sommet volcanique isolé qui culmine à 1465 m (sans les antennes)


pour y accéder nous empruntons donc le nouveau moyen de transport mis en place depuis 2012 le "PANORAMIQUE DES DOMES" un petit train à crémaillière qui a été installé afin de supprimer les aires de stationnement au sommet mais aussi la fréquentation de presque 57 000 véhicules par an -

pour cela un seul parking a été amenagé au pied ainsi qu une gare

la voie de circulation du train emprunte l ancienne route qui a tout de même été conservée sur une voie afin de faciliter l accès aux véhicules de service et d urgence -

une gare d arrivée a été aussi construite avec sur la partie supérieur un restaurant gastronomique "le 1911"

le trajet se fait en 15 minutes avec un départ de train toutes les 40 mm

il existe néanmoins un sentier de randonnée dit le "sentier des Muletiers" qui part du col de Ceyssac à 1078 m et qui fait 2 km environ mais avec une pente à 19% il reste très très difficile à faire (nous l avions pourtant monté lors de notre dernière visite il y a + de 25 ans au cours de nos vacances avec les enfants et c est vrai que cela est rude à monter)



depuis le sommet on peut admirer la chaine des Puys


un sentier de découverte a été amenagé tout autour du sommet afin de permettre d admirer le panorama sur 360°

on peut ainsi découvrir : Clermont Ferrand et sa cathedrale reconnaissable à ses flèches noires, Vulcania, des grottes troglodytes au coeur d un volcan et le parking de la gare de départ



on peut également admirer les travaux de rénovation du Temple de Mercure, temple gallo-romain qui date du IIème siècle et dont les vestiges furent découverts en 1872 à l occasion des premiers travaux au sommet afin de construire un observatoire météorologique

et surtout le ballet des ailes volantes qui peuvent faire découvrir aux amateurs les joies de ce vol particulier 



le fin de l après midi est donc consacrée à la visite de la Cathedrale Notre Dame de l Assomption de Clermont Ferrand

batie sur 3 sanctuaires chrétiens au XIIIème siècle au sommet d une butte centrale sur la place de la Victoire en pierre de Volvic ce qui lui donne cette couleur sombre mais dont la résistance a permis d élever des pilliers très fins -



l intérieur parait immense  avec sa  nef 99 m x 33 m pour une hauteur de voute de 29 m -

l orgue date de 1877

et elle abrita le mariage de Philippe le Hardi (fils de Saint Louis) avec Isabelle d Aragon



d immenses vitraux éclairent l intérieur


à l extérieur on peut admirer sur la Place de la Victoire une imposante statue d Urbain II pape en 1088 qui organisa un concile à Clermont Ferrand

et sur le parvis enchassé dans les dalles les portraits des hommes célèbres de la ville :

Urbain II - Vercingétorix ainsi que Blaise Pascal né en 1623 dans une maison détruite aujourd hui mais symbolisée par des dalles marquées -



nous finirons le tour du quartier par l Hotel de Ville, la fontaine d Amboise en pierre de Volvic également en hommage à une évêque de Clermont et en admirant un magnifique trompe l oeil peint sur une façade derrière laquelle les travaux de rénovation de la mairie sont exécutés



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :